Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Au lendemain des caucus d’Iowa, James Carville, ex-stratège de Bill Clinton, a avoué sur MSNBC être saisi par une «peur bleue» en pensant à l’élection présidentielle de 2020 et aux chances que le Parti démocrate choisisse un candidat qui n’a, à ses yeux, aucune chance de gagner parce que trop marqué à gauche. Comme le commentaire du Ragin’ Cajun créé beaucoup de remous, j’ai pensé vous refiler un clip et un extrait :

«Nous avons un impératif moral et c’est de battre Donald Trump. […] Je ne veux pas que le Parti démocrate devienne le Parti travailliste. […] 18% de la population contrôle 52% des sièges du Sénat. Nous devons être un parti majoritaire. Le noyau urbain ne va pas accomplir la tâche. Ce dont nous avons besoin est le pouvoir! Comprenez-vous ça? C’est de cela dont il s’agit.»

(Photo Getty Images)

121 réflexions sur “La peur bleue de James Carville

  1. Il erre tout autant que ceux qu’il condamne dans le parti s’il croit que Joe Biden pourrait battre Trump, à mon humble avis. Le problème des Démocrates, me semble-t-il, c’est que trop de candidat.e.s de valeur ont déjà quitté la course. Ne faut-il pas opposer à Trump un.e candidat.e qui s’en distance à tous les niveaux âge-genre-identité

    1. Richard Hétu dit :

      Le clip laisse comprendre qu’il n’a au contraire aucune confiance en Biden et lui reproche d’avoir justement forcé des candidats de valeur à abandonner ou à ne pas se présenter.

    2. Réal Tremblay dit :

      Le parti Démocratie base son jugement sur l’idée d’une Amérique autrefois progressiste et que je considère maintenant révolue.
      De nos jours elle semble nettement se diriger vers des valeurs issues des années ’50. Les jeunes candidats représentent une menace pour ce repli sur eux-mêmes.
      Ce peuple ne veut pas d’un jeune qui va bousculer leurs croyances ni d’une femme pour les diriger et encore moins d’un gay qui leur semble une erreur de la nature.
      C’es triste à dire mais Biden reste un homme qui ne chambardera pas tout sur son passage. C’est mal parti pour les élections d’un pays en pleine régression.

      1. Igreck dit :

        Entre autres, le Évangélistes veulent retourner à cet âge d’or où « Papa avait raison… toujours. » Ils ont la même attitude réactionnaire que les intégristes musulmans qui souhaitent que nous retournions tous au temps du Prophète qui vécu au 7ième siècle.

  2. FlorentNaldeau dit :

    « Bernie Sanders isn’t a Democrat. He’s never been a Democrat. He’s an ideologue. And I’ve been clear about this: If Bernie is the nominee, I’ll vote for him. No question. I’ll take an ideological fanatic over a career criminal any day. But he’s not a Democrat. »

    Difficile d’être en désaccord avec sa description de BS. En quelques mots, ce diagnostic succinct résume tout ce qui garantit l’échec de la campagne Démocrate si le parti choisit BS comme candidat à la Présidence.

    Pendant ce temps, BS lui-même a tiré des leçons des résultats de l’Iowa. Ce matin il s’appliquait à démolir celui qui l’a coiffé au poteau, en disant que parmi les aspirants Démocrates, PB est celui qui reçoit des contributions du plus grand nombre de millionnaires et de milliardaires. Ce que BS présente évidemment comme une abomination immorale. Il a identifé le Dragon à abattre et il a décidé de jouer son rôle de Saint-Georges en armure progressiste pour l’abattre; cela devrait se poursuivre lors du débat de ce soir.

    1. InfoPhile dit :

      «PB est celui qui reçoit des contributions du plus grand nombre de millionnaires et de milliardaires. Ce que BS présente évidemment comme une abomination immorale»

      En tout cas, si ce n’est pas une regrettable entorse à la démocratie, je me demande ce que c’est.

      Ce n’est surement pas le signe d’un aspirant dirigeant qui s’acharne à faire triompher la démocratie.

      J’y vois plutôt le signe d’une forte inclination pour la ploutocratie et des ambitions personnelles. Tristement, voilà deux points en commun avec l’actuel président. Dans l’intérêt de qui ?

      Pour la démocratie et ses nécessaires règles, techniques, éthiques et morales, on repassera.

  3. Daniel Thibault dit :

    Ils n’apprennent donc rien de l’échec d’Hillary Clinton? Du désabusement des progressistes qui voient leurs candidats promettre à gauche et tourner à droite une fois au pouvoir? De la désaffection des classes populaires envers le processus électoral?

    Ils pourraient lire Capital et idéologie de Piketty qui est une lecture éclairante à ce sujet…

    1. Mabuse dit :

      Mieux vaut rester pur et dur et dans l’opposition! Ce sont les progressistes qui ne comprennent pas. Ils sont en grande partie responsables de l’élection de Trump et on voit déjà qu’ils préfèrent voir Trump au pouvoir qu’un dėmocrate centriste. C’est bien triste.

      1. Haïku dit :

        Exact !

  4. titejasette dit :

    En Anglais, les mots “scared to death” (de l’article) expriment mieux que la traduction « peur bleue » de M. Hétu.

    C’est le mot « death » qui donne le sens de l’urgence et des enjeux de cette élection. Ils ne voient pas encore mais c’est de cela, de la mort oui la MORT qui les attend. J’exagère ? Un peu…

    1. chicpourtout dit :

      @titejazette
      Merci de cette distinction. Il juste de dire que c’est encore plus effrayant…. 😨

  5. Mabuse dit :

    Il a bien raison. Si les dems ne regagnent pas la majoritė au Sénat et si Trump est réélu, les tribunaux seront remplis pendant quatre autres années de juges d’extrême droite triés sur le volet par la Federalist Society et la SCOTUS, avec le dėpart fatidique de RBG sera la pierre d’achoppement de toute législation progressiste. Les USA ne sont plus une démocratie, ils sont gouvernés par la minorité.

    1. chicpourtout dit :

      @Mabuse
      Beau rappel à l’ordre. Tout un « wake up call »! Enfin…
      Il fait tellement de sens cet homme. Avec son expérience terrain, sa lecture est limpide.
      Mme RBG ne sera pas éternelle. …
      Ce qui m’inquiète est la démocratie américaine à venir… ou s’en va-t-elle?
      Ca frise déjà le hall d’entrée vers la dictature….
      A distance j’imagine déjà le fils de trompette sabler le champagne pour célébrer sa venue potentielle à la MB… quelle horreur!
      Oui… Réveillez-vous!

    2. Sck026 dit :

      La seule chose qui compte vraiment depuis que l’élection de 2016 c’est la SCOTUS,
      C’est là que les vrai changement de société s’opèrent, qu’ils deviennent effectifs.
      Il n’y a plus d’autres contre pouvoir qui tiennent en ce moment et
      si les lois qui existent meurent selon les intérêts du boss
      On est mal foutu
      Il est complètement fou
      Y’en a tant qui le suivent
      Y’a-y-il vraiment quelqu’un qui croit que ça va bien virer?

  6. POLITICON dit :

    Oui, mais….

    Quoique j’ai beaucoup de respect pour M. Carville, qu’en est-il des partisans démocrates moribonds qui n’ont pas osé sortir dans les rues pour s’indigner contre les sénateurs républicains lors du procès pour destitution de Trump? Ou sont les partisans pour soutenir la majorité démocrate à la chambre des représentants au Congrès? Ou sont les partisans démocrates pour crier haut et fort contre les politiques litigieuses, les mensonges répétitifs de leur président? Les partisans démocrates ne sont nulle part, figés entre une économie qui leur plait et une politique nauséabonde républicaine. Sans le peuple derrière eux, rien ne sera possible aux prochaines élections pour les démocrates. Obnubilés et paralysés par la gueule sale de DT, ils regardent la politique comme un phénomène irréversible et attendent patiemment quel sera leur représentant.

    Les partisans démocrates ne sont pas là, ils ne s’impliquent pas et accusent un complexe d’infériorité face aux républicains qui gueulent, attaquent, rabrouent, lynchent à coup de théorie du complot, contre une gauche radicale, socialiste et même selon DT, des communistes qui veulent détruire le pays. Il n’y a rien dans le discours démocrates ni chez les politiques ni chez les partisans pour mettre un pied dans la porte et dire assez c’est assez! Ils n’ont tout simplement personne pour fouetter les troupes et réveiller la population devant le massacre orchestré par les républicains.

    Quoi qu’ils disent ou quoi qu’ils fassent, si les partisans démocrates ne trouvent pas un représentant qui a de la gueule, Trump gardera les clés de la Maison Blanche pour encore longtemps.

    1. Louise dit :

      POLITICON

      Bravo pour votre plaidoyer, vous auriez fait un bon politicien.

    2. chicpourtout dit :

      @Politicon
      Oui mais… à mon tour…
      Une réalité trop peu abordée est aussi cette question de relève, le peu d’intérêt pour la chose politique chez les générations montantes et la population en général…
      Votre analyse est aussi fort juste. On le constate dans les faits, il n’y a personne pour  » fouetter les troupes » démocrates et susciter leur mobilisation.
      A titre d’exemple juste ici au Québec, M. Bouchard a rencontrer des universitaires (il a quelques temps) et explorer avec eux leur intérêt pour se lancer en politique (au sens large peu importe le parti). Réponse: personne ne le souhaite. Le désir, l’envie n’est pas au rdv. Quels diplômés va troquer sa carrière pour se lancer dans cette arène? Ils veulent désormais vivre leur vie, faire carrière, avoir des enfants, une conjointe et oui, réussir et faire de l’argent. Pas gérer une famille en morceaux comme ce qu’ils ont connu. Qui pourrait les en blâmer… Les politiciens n’ont pas la cote. Je resterai polie en faisant abstraction des qualificatifs et quolibets peu flatteurs qui leur sont voués. Qui est prêt à tout sacrifier pour cette folle vie de politicien… de scandales à la une, d’étalement du domaine privé à qui mieux mieux dans les journaux… ils ne sont et ne seront pas du rdv…

      Ma génération d’universitaires suivait l’actualité, le domaine politique mais les femmes voulaient elles d’abord leur autonomie, leur indépendance, s’émanciper et faire carrière aussi. La sphère politique nous n’étions pas rendues là à la fin des années 70-80. On découvrait le monde…
      Actuellement aux Etats-Unis sauf erreur, les cohortes étudiantes, les jeunes professionnels ne sont pas bien différents d’ici (sauf erreur…). Les manifestations massives à part celles pour sauver la planète ne sont pas leur tasse de thé…. Nous sommes tous entrés dans une nouvelle ère, les choses ont changées.

      C’est ainsi que les pires eux s’enticheront du pouvoir, voudront y rester et  »gouverner »…

  7. Dekessey dit :

    C’est pas plutôt une peur rouge?
    😉

  8. Brice de Nice dit :

    Le fiasco de l’Iowa démontre clairement que c’est le DNC qui va choisir le candidat et non la population. Ces séances de déchirage de chemises des soldats des Clinton, on peut s’en passer.

    La question est de savoir qui l’establishment veut placer dans cette chaise. La dernière semaine nous laisse croire que c’est Mayor Pete. Mais si vous êtes persuadés que le vieux communiste/socialiste n’a aucune chance d’être élu, comment diable pouvez-vous arriver à la conclusion que l’homme ouvertement homosexuel l’est?

    1. Richard Hétu dit :

      Le fiasco de l’Iowa démontre surtout que le DNC ne contrôle rien. Votre thèse relève du complotisme.

      1. karma278 dit :

        Clairement un troll au langage connu

        🚯🚯🚯

    2. Benton Fraser dit :

      Mon pauvre Brice, mêler orientation politique et discrimination sur l’orientation sexuelle…

    3. lechatderuelle dit :

      Brice de Nice il y a sans doute ce questionnement chez les démocrates qui doivent paniquer solide en se moment… Pourquoi parler de complotisme???
      Les démocrates sont en panique…

      rien ne va comme ils l’imaginaient….

      Trump triomphe toujours, l’économie va très bien encore…. et les Démocrates se tirent dans les pieds…

      la destitution a été un pétard mouillé…. l’investiture est comme un mal de dents… pénible…
      la « stratégie » démocrate prend le fossé….
      Biden s’écrase… Sanders ne lève pas vraiment et le outsider est homosexuel…. que des hommes blanc en plus…
      quand ça va mal….

      les Démocrates sont le NPD au Canada, en ce moment, ….quelque part….. ils veulent, ils espèrent et ils croient qu’un mouvement plus grand qu’eux fera la job…

      ben coudonc….

      1. Rick42 dit :

        Donc ce serait le temps de penser à Bloomberg…qui d’autre aurait l’envergure pour fermer la gueule de Trump, pour le défier dans un débat télévisé? Seul Bloomberg pourait rapailler les troupes…

    4. Gilles Morissette dit :

      @07/02/2020 à 15:20)

      Tant qu’à choisir, ausi bien prendre un candidat « nouveau », qui est capable de séduire l’électorat plutôt qu’un « vieux communiste/socialiste » fini qui est rendu en fin de parcours.

      Ce pays a besoin de renouveau, d’une approche différente, de quelqu’un qui n’a jamais trempé dans les magouiles de la politique fédérale, qui a du fric, des contacts, »ni trop à gauche, ni trop à droite » au plan idéologique..

      Buttigieg? Bloomberg? Quelqu’un d’autre?

      Qui connaissait le sénateur Obama de l’illinois avant la course à l’inverstiture démocrate de 2008?

      J’avais choisi au départ Biden mais iil semble qu,il ne soit pas à la hauteur de mes attentes.

      Je serais prêt à me contenter de Buttigieg en autant qu’il soit capable de botter la Crapule-En-Chef hors de la MB.

      En passant, on peut se passer de vos préjugés !!

    5. ghislain1957 dit :

      @ Brice the Troll

      Faites-nous donc part d’un commentaire intelligent à l’occasion, ça va nous rassurer sur vos capacités mentales.

  9. Martin cote dit :

    Comme certains l’ont dit…le gagnant de l’Iowa est Bloomberg…….et comme le nerf delà guerre …c’est l’argent…je continue à croire qu’il est le seul à pouvoir battre Trump…..et lui en plus…c’est un vrai milliardaire….qui croit aux changements climatiques..philanthrope…..et qui a date ne Émond pas avoir quoi que çe soit dans le placard…..

  10. leonard1625 dit :

    Carville dit quelque chose de très intéressant à propos de E. Warren.

    « The best bio I’ve seen in a presidential campaign and she had a very good critique which is that corruption is holding the country back. For some reason, I don’t know why, she decided to chase Bernie’s left tail all over the country and became known for exotic positions, to put it mildly. And if she can get back to what she’s about. I don’t know her well. Obviously she is very smart. I think she understands what is happening in the country. »

  11. treblig dit :

    Si , au départ en 1789, il n’y avait pas trop de distorsions entre le nombre de sénateurs ( 13 colonies donc 26 sénateurs) et la population ( un peu moins de 4 millions au premier recensement de 1790), avec le temps ça s’est aggravé. 100 sénateurs pour 50 états.

    Ce qui est pire, c’est que les démographes ont démontré que la population des états côtiers ( Atlantique et Pacfique) vont recevoir la presque totalité des déplacements inters états et des immigrants. Les jeunes quittent les états centraux pour aller étudier ( puis travailler) dans les grandes villes universitaires des 2 côtes. Petit problème, ces états côtiers ( sauf la Floride – un swing state- et le Texas) votent rouge. Les autres sont bleus.

    Prenons un exemple concret, le Wyoming ( 550 000 habs) a une population déclinante et vieillissante. Tandis que la Californie ( 40 millions d’habitants) a une population jeune et en augmentation. Ces 2 états ont 2 sénateurs chacun.

    Et pourtant le Wyoming ( avec le Montana, l’Idaho, les 2 Dakotas et plusieurs autres états) auront toujours un droit constitutionnel d’avoir 2 sénateurs.

    1. Igreck dit :

      Ainsi, comme le dit le sénateur Carville 18% de la population peuvent contrôler plus de la moitié du Sénat. Et les progressistes habitent majoritairement dans les villes côtières. Un vrai cul-de-sac pour un de+en+ Ass-hole-country !

      1. Igreck dit :

        Oups! James Carville n‘est pas sénateur.

  12. François dit :

    C,est pour ça que verrait Bloomberg,je crois qu’il soit le seul candidat qui peut enlever le PARASITE de la maison brune foncé .

  13. treblig dit :

    Arghhhh… Le contraire de ce que je voulais dire. Et ce n’ est pas la faute du correcteur.

    Les états côtiers votent bleus
    Les états centraux votent rouge

  14. lechatderuelle dit :

    oups les Démocrates se réveillent…. eh ben….

    Ben oui les électeurs risquent de se payer un candidat qui ne sera pas au centre… vite aux Abris!!

    Les Démocrates veulent trop plaire…. le truc est de gouverner….

    et avouons que les Démocrates n’ont pas de Clinton ni d’Obama en liste…. fait que…..

    ils devront choisir entre drabe et drabe pâle ou drabe foncé alors que trump se déchainera….

    rien n’arrêtera trump sinon une balle bien placée… donc il sera là un autre 4 ans…

    le drame sera lourd pour la planète…

    trump est minable et le peuple qui va l’élire guère mieux…

    Rien ne changera ce destin….
    trump aura une empreinte écologique… mais il ne sera pas le seul….

    au Canada, on s’insulte, on est abasourdi, mais quelque part, on est les pires pollueurs de la planète avec 16 tonnes de carbone par habitant… le double des chinois, le quadruple des Suédois…

    trump est une plaie mais le Canada aussi…

    Fait que….

    on fait quoi?

    Trans-Mountain??
    GNL au Saguenay??
    Le 3 eme lien à Québec??

    Bien beau s’horrifier à propos de trump mais nous??

    ah oui on marche, on manifeste… ben oui…

    1. Rick42 dit :

      Coudon, est-ce la journée du mea culps, vous battez votre coulpe? C’est Greta qui vous fait cet effet-là?😃

  15. Un p’tit remontant..?

    UMass Lowell poll:

    62% of New Hampshire Democrats would rather see a giant meteor strike the earth and extinguish all human life than see President Trump get re-elected.

  16. Micheline dit :

    M. Hétu, où sont les manifestations contre ce régime autoritaire, pourquoi ça ne bouge pas?

    1. Brice de Nice dit :

      @Micheline « M. Hétu, où sont les manifestations contre ce régime autoritaire, pourquoi ça ne bouge pas? »

      Parce que ce POTUS est beaucoup plus populaire que le prétendent le NYT et CNN.

      1. Rick42 dit :

        Ben oui, chose! Quel subtil analyste vous faites, Brice the troll.

      2. lechatderuelle dit :

        Rick42 Troll ??? pourtant il semble avoir drôlement raison non? les USA aiment ce qui se passe… les gens aiment trumpe t estiment que ce type a raison par leur silence complice de cette mascarade….

        pourquoi viser ceux qui ne sont pas dans votre vision ???

        je ne voi spas de trollage ici mais bine de l’intolérance dans la vôtre…

        trump est t`res populaire aux USA sinon les gens seraient horrifiés par tout ce qui se passe depuis 3 ans… mais non ils applaudissent et en redemandent…

  17. Gilles Morissette dit :

    Carville a raison de s’inquiéter et je partage ses craintes.

    Le Parti Démocrate essaie de se donner une image dite « progressiste » alors que dans les faits ,il est en train de s’éloigner de plus en plus de la classe moyenne notamment des électeurs Indépendants ceux qui font et défonts les gouvernements.

    La clé du succès du président Obama est qu’il a su bâtir une coalition d’électeurs progressistes et un peu plus conservateurs, de jeunes et de moins jeunes, d’électeurs blancs, d’afro-Américains, et de minorités.

    Actuellement, aucun des candidats en lice n’est parvenu à recréer cette coalition et ça n’arrivera pas. Le candidat parfait n’existe pas.

    Ce n’est pas en tirant le parti « à Gauche Toute » que les démocrates parviendront à séduire l’électorat et à foutre l’escroc-En-Chef hors de la MB.

    Le candidat qui sera choisi devra avoir un discours plus centriste et convaincre les électeurs qu’il est une alternative à la présente administration de crapules et de fripouilles.

    Les Démocrates devront réaliser que si tu veux faire avancer tes idées, il faut que tu ais le POUVOIR. Sans le POUVOIR, tu n’es rien. Tu peux critiquer, contester mais jamais tu ne feras avancer tes idées.

    Donc, les démocrates devront, après cette course, cesser » leurs gue-guerrres » intestines et puériles et s’unir derrière celui ou celle qui sera choisi.

    Bouder dans son coin et ne pas aller voter parce qu’on est mécontent du choix des délégués (comme en 2016) est la recette parfaite pour un autre « 4 more years » de Tiny Brain.

    La course à l’investiture est jeune. Il est encore temps de redresser la barre.

    Carville lance un cri d’alarme. Je crains hélas qu’il ne soit pas entendu par tous.

    1. Louise dit :

      Carville lance un cri d’alarme et il devrait y avoir des centaines de personnes connues,crédibles et respectées qui lancent le même cri d’alarme à travers le pays. On a toujours dit que lorsque les américains sont dans le trouble, ils s’unissent pour s’en sortir.
      Pourquoi ne réagissent-ils pas cette fois-ci ? Est-ce qu’ils réalisent à quel point c’est grave ce qui se passe actuellement ?

      Je ne comprends plus ce pays qui a toujours lutté pour défendre ses valeurs de liberté, de justice et d’autonomie.
      Ils ont toujours été fiers d’être le phare de la démocratie dans le monde et là ils sont en train de perdre peu à peu ce pourquoi ils se sont toujours battus. Il y a ceux qui détruisent et ceux qui ne disent rien et laissent faire.Les deux sont responsables de ce qui va advenir de leur pays.

  18. Alexander dit :

    Curieux pareil que, malgré les affres du trumpisme, les démocrates n’aient pas réussi en 3 ans à se dénicher une super-vedette pour regrouper les troupes.

    Sanders est trop à gauche et n’est pas un leader, mais un loner. Pas des mauvaises idées, mais trop radical pour ce que les américains moyens sont prêts à accepter.

    Biden n’a pas transcendé, loin de là.

    Warren a émis plusieurs bonnes idées, mais elle aussi est étiquetée progressiste, une tare pour les conservateurs.

    Les autres? Manque absolu de notoriété. Aucun poulain ne s’est démarqué. Buttegieg, Klobuchar, Castro etc. De bons lieutenants, de bonnes têtes, mais ils leur manquent le charisme; n’est pas Obama qui veut.

    Reste Bloomberg. Mais est-il arrivé trop tard? Peut-il faire l’unité? Des questions sans réponse à date. Et comme il n’a pas participé aux débats, il n’a pu se démarquer sur les tribunes offertes. Trop peu trop tard?

    Pas croyable que le capital démocrate n’ait pu se dénicher une vedette, une vraie. À construire de toutes pièces dans les médias.

    Ça prend un centriste de nouvelle génération, du sang neuf et des idées neuves, modernes, mais réalistes.

    Je rêve?

    1. jcvirgil dit :

      Les vrais leaders devancent la *majorité silencieuse* et ont un pouvoir d’entraînement sur les suiveux .

      Obama avait ce pouvoir.Dommage qu’il ait été seulement un autre outil de l’establishment.0
      Sanders est hélas un peu trop vieux pour avoir ce pouvoir d’attraction.

      Avec tous les contre pouvoirs en place c’est évident qu’il ne pourrait mener à bien tous les changements qu’il propose mais au moins il pourrait en initier quelques uns.
      C’est deja mieux que le statu -quo actuel.

  19. jeani dit :

    La larve vient de se débarrasser de Lindman. Qui est le prochain?

    1. Louise dit :

      jeani

      Je l’ai écrit hier. L’heure de la vengeance est arrivée.

    2. xnicden dit :

      Il a aussi viré son frère jumeau.

  20. jcvirgil dit :

    Si ce fossile représente encore l’avenir du parti démocrate Ils sont mal barrés en effet…

    1. Brice de Nice dit :

      @jcvirgil « Si ce fossile représente encore l’avenir du parti démocrate Ils sont mal barrés en effet… »

      Que les opinions de cette vieille relique soit encore pris au sérieux démontre que le parti démocrate est toujours la succursale des Clinton. C’est pathétique.

      1. ghislain1957 dit :

        @ Brice The Troll

        « …bla, bla, bla…démontre que le parti démocrate est toujours la succursale des Clinton. »

        Et le parti ripoux-blicain est maintenant une succursale de la Cosa Nostra.

  21. jeani dit :

    Vindman, bien entendu!

  22. le_furote dit :

    Il nous faut un pit bull mal élevé, un gros crocodile agile ou un requin qui va mordre profondément le plouc jaune pisse. Gnaw, gnaw, gnaw. Comment un faible comme Donald projette une image de force? (incroyable mystère). Plus personne n’a à prouver quoi que ce soit au sujet du débile-en-chef. On le connait bien. On l’a vu commettre ses crimes ‘live’ devant tous, et on a vu ce que la justice donne là-bas. Et pourtant, le modus operandi du Donald et ses points faibles sont archi-connus. Il est facile à humilier.

    Bloomberg l’a bien compris avec ses pubs. Il parle de Donald comme un gestionnaire de bas étalage (ok), en montrant de simples photos de lui dodu en train de jouer au golf (rien que ça). Du fat shaming à peine déguisé. Et là ça fait mal. Ohh, l’ego saigne. La preuve, Donald enrage vite sur Twitter. Rope a dope, comme on disait. Ça ne donnera peut-être rien, mais maudit que ça fait du bien à la majorité. ‘Le bullying, c’est pas bien.’ ‘When they go low, you go high’, ahh fuck that. Il y a péril en la demeure.

    On en est là. Ça ne sert à rien d’avoir raison contre ces nigauds en plein déni de la réalité, résultat récent de leur mental meltdown (ils ont innocenté un autre OJ Simpson, ils le savent). C’est le temps d’adopter les tactiques d’en face. On s’en prend à sa famille aussi. Ça va faire mal, il y aura du sang partout. Ça prend un requin avec une mâchoire terrible.

    On se rejouit aussi pour le gros con à Limbaugh qui achève. Qu’il crève vite le gros cave. On lui retirera sa médaille après sa mort et Trump. On la fera bouffer par Trump quand il sera dans sa petite cage (c’est juste une petite médaille).

    Ciao

    1. Rick42 dit :

      C’est ce qu’on appelle « Avoir le couteau entre les dents! »Un traitement de choc ferait du bien aux démos!

    1. Toile dit :

      Ouf…. pire que ma neige, je retourne à la pelle. Ca devrait me calmer sinon me fatiguer suffisamment pour ne plus avoir les idées claires, une bonne affaire pour moi dans l’immédiat. Un ticket gratos pour la dictature. Morons.

  23. Serge Mtl dit :

    https://www.tvanouvelles.ca/2020/02/07/un-homme-veut-poursuivre-la-nfl-pour-867-billions-1

    Complètement débile….comment en pas imaginer cet individu en train de crier «lock her up» avec une casquette rouge sur la tête….Toute l’essence de la définition de «déplorable»

  24. Layla dit :

    Pour ma part je n’ai aucun doute que DT en tant qu’humoriste, clown, amuseur public est très populaire…

    Ils dénigrent les gens …ça les amuse…mais plus le temps avance plus ils doivent rire dans leurs coins, pour pas se faire rabrouer. Oui il est populaire mais zéro substance.

    Là sa base rit et des grands bouts sa base rit jaune…DT les divisent dans les familles, au travail,..mais ils vont bien finir par comprendre, que c’est un politicien, un leader qu’ils ont besoin, un rassembleur…un vrai riche.

    1. Toile dit :

      @Layla
      En sus c’est le clown de service de Vlad.

  25. treblig dit :

    À propos de Vindman. Après l’ avoir congédié, il a été reconduit à la porte de la Maison Blanche par des agents de sécurité. Presque 30 ans dans l’ armée. Stay classy Donnie

    1. Layla dit :

      @treblig
      Il dit qu’il n’était pas heureux avec lui, c’est drôle… il a été capable d’être heureux avec lui depuis le mois d’octobre, c’est « un saint avoir enduré » un soldat aussi longtemps. il a été acquitté ça ne suffit pas à son bonheur. Même son frère a été renvoyé, ils vont tous y passer sauf bien sûr ceux qui ont démissionnés.

      Tous ces gens que les démocrates ont blessé dans cette histoire de téléphone parfait…sa famille qui a subi ça… et lui il fait quoi?
      Non ce n’est pas un saint c’est un CHÉTI.

      Mme Collins…elle pense toujours qu’il a eu sa leçon…

      Il dit de Nancy Pelosi et Mitt Romney et cie qu’ils savent que ce qu’ils ont fait c’était mal.

      Lui aussi il sait que c’est mal puisqu’il a attendu la fin du procès pour assouvir sa vengeance.

      C’est là qu’on va voir si les soldats sont aimés au USA.

      La tempête a l’extérieur est un demi mal comparé à celle qu’il y a dans mon coeur.😢

  26. Louise dit :

    HS

    Au début de décembre un médecin chinois a alerté ses concitoyens sur les réseaux sociaux pour les prévenir qu’un nouveau virus très contagieux commençait à se répandre.Les dirigeants du pays l’ont accusé de propager des mensonges et lui ont ordonné de s’excuser publiquement, ce qu’il a fait. Puis il a continué de soigner les gens sans protection jusqu’à la mi-janvier alors que les autorités n’avaient plus le choix de dire la vérité.
    Par la suite c’est lui qui a contracté le virus et cette semaine il est décédé.
    C’est légitime de se poser la question à savoir combien de personnes auraient pu être épargnées si on avait dit la vérité tout de suite.

    Ça démontre jusqu’où peut aller la dérive autoritaire et la culture du mensonge.

  27. Puis-je vous proposer un court texte qui résume mieux que je n’aurais su le faire les états d’âme des Démocrates dans leur désir de renvoyer un Donald Trump dans les limbes de la télé réalité d’où il n’aurait jamais dû sortir?

    «Acculés à leur programme  »généreux », il ne leur sera pas permis d’afficher le moindre mépris pour le  »peuple », ni même pour la nature humaine; n’ayant pas le droit et le bonheur d’invoquer le Péché originel, force leur est de ménager et de flatter l’homme, de vouloir le  »libérer ». Des optimistes la mort dans l’âme, tiraillés au milieu de leurs ferveurs et de leurs rêves, emportés et paralysés tout ensemble par un idéal inutilement noble, inutilement pur. Combien de fois, dans leur for intérieur, ne doivent-ils pas envier le sans-gêne doctrinal de leurs ennemis! Le désespoir de l’homme de gauche est de combattre au nom de principes qui lui interdisent le cynisme.»**

    Ceux qui me lisent depuis un certain temps auront certainement reconnu cet auteur auquel je me réfère souvent quand il est question de politique et dont j’admire la perspicacité ( aussi la méfiance et un certain cynisme) à l’égard de la politique.

    Les Démocrates entendront-ils l’appel de James Carville qui est un appel au réalisme politique? Sauront-ils mettre la pédale douce sur certains idéaux, sans toutefois les oublier ni les renier, afin de chasser du pouvoir ceux dont «le sans gêne doctrinal» dont parle Cioran leur fait si mal dans leurs efforts de reconquête du pouvoir?

    **Emil M. Cioran in EXERCICES D’ADMIRATION, 1992. (1986)

  28. ghislain1957 dit :

    Hors sujet: Le gros clown a commencé son saccage vengeur.

    Affaire ukrainienne : un témoin important limogé du Conseil de sécurité nationale

    « Alexander Vindman était le principal expert de l’Ukraine au sein du Conseil de sécurité nationale américain.

    Le lieutenant-colonel s’est fait dire vendredi que ses services n’étaient plus requis. M. Vindman a ensuite été escorté hors de la Maison-Blanche par les services de sécurité, selon son avocat, David Pressman.
    Son frère jumeau, le lieutenant-colonel Yevgeny Vindman, avocat au Conseil national de sécurité, a également été licencié et a quitté la Maison-Blanche à ses côtés. Les deux hommes sont nés en Ukraine. »

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/affaire-ukrainienne-un-témoin-important-limogé-du-conseil-de-sécurité-nationale/ar-BBZLFu0?ocid=spartanntp

    1. Il fallait bien s’y attendre. Et on pousse l’infamie jusqu’à faire escorter les Lt-Cols Vindman par la «Sécurité». Peur qu’il ne trouve pas la poignée de la porte??
      Et on parie combien qu’ils vont attendre un sacré bout de temps avant d’être promus «Full Bird Colonel»,à moins d’un changement de la garde à la MB en novembre. Je parierais même sur des efforts pour les passer en Cour Martiale et leur remettre une «Dishonorable Discharge» pour mauvais usage du patriotisme.

      https://en.wiktionary.org/wiki/bird_colonel

      1. Haïku dit :

        Ouch ! Judicieuse réflexion de votre part. 👌

    2. Mais non ce n’est pas une punition 🤪

      Selon Katie Pavlich, contributrice à fox news…

      So before the media freaks out about this being some kind of retaliation, a complete restructure and slimming of the National Security Council has been in the works for months, before the impeachment inquiry started

      https://twitter.com/jenniferjjacob

      1. Layla dit :

        @marie4poches 17:50
        On peut lire sur votre lien

        Compte suspendu
        Twitter suspend les comptes qui enfreignent les Règles de Twitter

      2. xnicden dit :

        Ciel, ce qu’il faut pas lire.

        Toutefois merci de vous sacrifier pour nous en vous infligeant de telles lectures.

  29. HS

    Maintenant il s’en prend à Manchin parce qu’il a voté pour sa destitution.

    . »I was told by many that Manchin was just a puppet for Schumer & Pelosi. That’s all he is! »

  30. Apocalypse dit :

    @ghislain1957 – 17:29

    Merci pour l’horrible nouvelle!

    Ca m’a rappellé cette citation de Jordan Peterson:

    ‘You can tell a lot about a man’s character by how much truth he can take!’

    Votre post confirme ce que tous et toutes savaient sur ce blogue:

    ‘La capacité de Donald Trump d’absorber la vérité est le ZERO ABSOLU!

    Ce qui veut dire que c’est un homme sans AUCUNE force de caractère.

    Et il y a pire … il est président du plus puissant pays au monde 😢.

  31. Apocalypse dit :

    @ghislain1957 – 17:29

    Pour compléter ma pensée…

    Donald Trump, une place toute spéciale vous attend en enfer lorsque vous allez nous quitter et croyez-moi, ça va être long et plate en TITI 🤣.

  32. Apocalypse dit :

    @Rick42 – 16:41

    ‘Donc ce serait le temps de penser à Bloomberg…qui d’autre aurait l’envergure pour fermer la gueule de Trump…’

    J’aime bien plusieurs des idées, des positions de M. Bloomberg, mais je l’ai entendu dans une vidéo cette semaine; mon Dieu que c’est un orateur ennuyant et drabe. Dans un monde idéal, ça ne devrait pas jouer dans la balance, mais à un moment donné, ta capacité à défendre tes idées est importante, encore plus en politique.

    M. Buttigieg, sans être un Barack Obama, est un bien meilleur orateur.

  33. Layla dit :

    HS. Affaire Vindman

    On peut lire dans l’article du Time

    « .sa porte-parole est allée à la télévision pour déclarer que quiconque fait du mal au président « devrait en payer le prix ». »

    Moi je dis …. « que quiconque fait du mal à « cette présidence » « cette administration » « devrait en payer le prix ». »

    Les Preacher devraient rappeler aDT et cie…une parole de l’Evangile…du gars après avoir obtenu la clémence du seigneur n’a pas été clément du tout en sortant du palais avec son subalterne dans mes mots, et il a fini par en payer le prix…
    Trop peinée pour chercher ce passage. Sorry.

  34. darrylfzanuck dit :

    Avec Trump nous sommes maintenant dans la Rome Antique avec Caligula qui veut éliminer ses ennemis véridique ou pas,les Magabillies sont vraiment des paiens…

  35. Layla dit :

    HS suite affaire a Vindman

    Déclaration complète de l’avocat d’Alexander Vindman, David Pressman:

    Aujourd’hui, le lieutenant-colonel Alexander Vindman a été escorté hors de la Maison Blanche où il a consciencieusement servi son pays et son président. Il le fait après avoir parlé publiquement une fois, et uniquement en vertu d’une assignation du Congrès des États-Unis.
    Aucun Américain ne peut se demander pourquoi le travail de cet homme est terminé, pourquoi ce pays a maintenant un soldat de moins qui le sert à la Maison Blanche. LTC Vindman a été invité à partir pour avoir dit la vérité. Son honneur, son engagement pour la droite effrayaient les puissants.
    Au cours de ses décennies de service dans ce pays, le SLD Alexander Vindman a servi discrètement mais consciencieusement, et il a servi avec honneur. Il n’a été porté à la connaissance du public que sur assignation à témoigner devant le Congrès, et il a fait ce que la loi exigeait.
    Au cours des derniers mois, beaucoup de personnes chargées du pouvoir dans notre système politique se sont effondrées de peur. Et pourtant, une poignée d’hommes et de femmes, non dotés de prestige ou de pouvoir, mais dotés seulement d’un sens du droit issu d’années de service silencieux dans leur pays ont fait des choix différents. Ils ont courageusement choisi d’honorer leur devoir avec intégrité, de faire confiance à la vérité et de placer leur foi dans le pays avant la peur. Et ils ont payé un prix.
    La vérité a coûté au LTC Alexander Vindman son travail, sa carrière et sa vie privée. Il a fait ce que n’importe quel membre de notre armée est accusé de faire tous les jours: il a suivi les ordres, il a obéi à son serment et il a servi son pays, même lorsque cela était lourd de dangers et de périls personnels. Et pour cela, l’homme le plus puissant du monde – porté par le silencieux, le souple et le complice – a décidé de se venger.
    Le LTC Alexander Vindman quitte la Maison Blanche aujourd’hui. Mais nous ne devons pas accepter le départ de la vérité, du devoir et de la loyauté qu’il représente.
    Dans ce pays, le droit compte, tout comme la vérité. La vérité n’est pas partisane. Si nous permettons aux voix véridiques de se taire, si nous ignorons leurs avertissements, il ne restera finalement personne pour nous avertir.

    https://www.cnbc.com/2020/02/07/trump-impeachment-witness-vindman-escorted-out-of-white-house.html

  36. Danielle Vallée dit :

    Merci monsieur Hétu. Beau souvenir de la belle époque des discussions entre James Carville et son épouse républicaine Mary Matalin.
    Quand les gens pouvaient s’aimer et voter différemment.

    Personnellement je pense que c’est trop tard pour Warren. Changer de cap lui coûterait aussi cher que rester dans l’ombre de Bernie.
    Alors j’attends de voir ce que Bloomberg peut faire.

  37. Layla dit :

    C’est vendredi

    J’espère que cela fera office d’antidote a « cette présidence » merdique

    Trois soeurs se préparent pour sortir.
    Au moment de franchir la porte, leur mère leur demande :
    – Où allez-vous ?
    – Nous sortons avec nos fiancés, maman !
    – Qu’allez-vous faire ?
    La première répond :
    – Moi, quand je sors avec Henri, on rit !
    La seconde dit :
    – Moi, quand je sors avec Charles, on parle !
    Et la troisième annonce :
    – Moi, quand je sors avec Blaise…
    Sa mère ne lui laisse pas terminer sa phrase :
    – Non ! Toi, tu restes ici !

    1. Danielle Vallee dit :

      😄😄😄

    2. Haïku dit :

      @Layla
      😉👏👌 Ouf…!
      (Je dois vous avouer que ça m’a pris quelques secondes pour la pogner).

  38. Apocalypse dit :

    @Layla – 17:56

    ‘Les Preacher devraient rappeler aDT et cie…une parole de l’Evangile…’

    Les évangélistes qui supportent Donald Trump: ‘bande d’idiots’; ou dans le langage de Rex Tillerson: ‘f*cking morons’.

    Supporter Donald Trump contre vents et marées, un homme qui a fait tant de mal à autrui, vous savez les gens en chair et en os devant lui, dans le seul espoir qu’ils vont obtenir à travers lui l’interdiction de l’avortement, vous savez, plus préoccupé par le sort d’un amas de cellules ayant la conscience d’une roche.

    Si Jésus revenait, on assisterait à une longue, longue période de coups de pieds au c*l de tous ces imbéciles, incluant au premier chef … Donald Trump.

  39. Danielle Vallee dit :

    L’Étoile de la mort»: un milliard en désinformation pour faire réélire Donald Trump
    Très bel article de Luc Laliberté.
    C’est la raison pour laquelle ça va coûter des milliards pour sortir Trump de la Maison Blanche.

  40. Danielle Vallee dit :

    @Layla @Apocalypse:
    Trump l’a répété as nauseam: « you knew I was a snake »
    Ce sont des parasites qui profitent mutuellement de la présence de l’autre.

  41. Apocalypse dit :

    @Danielle Vallee – 18:32

    Se promener avec une bible sous le bras et supporter inconditionnellement Donald Trump, un homme qui, comme le disait Lawrence O’Donnell (MSNBC) dans une vidéo que j’écoutais tôt matin, est incapable d’aimer et traine dans la boue, même dans la m*erde, quiconque dit le moindre mot contre lui, disons qu’il faudrait travailler fort, très fort pour faire plus hypocrite.

    Le message de Jésus, c’est l’amour, et tu supportes quelqu’un qui ne connait que la haine … what’s wrong with YOU?

  42. HS

    Sondland out!

    1. Non confirmé par la MB, pas encore..

  43. Haïku dit :

    C’est vendredi.

    RE: Trump….
    « Posez une grenouille sur une chaise en or,
    elle sautera à nouveau dans la mare. »(Proverbe Néerlandais).

    1. papitibi dit :

      Une garnouille SAIT qu’il n’y a rien à bouffer sur une chaise en or; son instinct la pousse à sauter dans la swamp, où elle trouvera de quoi se repaître.

      Ce qui m’amène à conclure que la garnouille de bénitier qui squatte la Maison Blanche suit, elle aussi, ses bas instincts de fricoteux, de tripoteux de pussy et de corrupteux.

      1. Haïku dit :

        @papitibi
        😉👌 Bonne réplique.
        Ajout:
        -« Je vais gober des infects pour me repaître »(Trump).

  44. jeani dit :

    Le minable cuistre, congédie un militaire qui a servi avec grande bravoure son pays, accorde la plus haute médaille civile a un TDC de la droite très profonde et gracie un autre militaire qui s’est comporté en criminel de guerre; faut pas chercher l’erreur.

    À. Talon a bien raison de lui servir l’appellation de kkklown (un mélange d’Adolf, Miller et Duke).

    Désolé, je me sauve pour vomir.

  45. lechatderuelle dit :

    cette télé-réalité est à peine crédible et pourtant….

    ce qui est fabuleux est que trump agit exactement comme l’imbécile imaginé et aux USa, personne ne semble capable de réagir pour se dresser devant lui…
    et tout ça dans une inertie totale….

    c’est surréel et tellement absurde…

  46. papitibi dit :

    ‘Brice, un troll au langage connu‘, d’affirmer Karma à 16h51

    Têêêllement difficile de soustraire une grosse t!t!ne proéminente du regard d’un observateur attentif!

    T’as beau appliquer 25 couches successives de graisse de ouaouaron autour de la t!t!ne pour essayer de l’occulter, ça marche pas!

    Une t!t!ne, c’est comme un volcan, ça entre en éruption de temps en temps et ça projette des scories. À force de vomir des propos sans queue ni tête, le Brice s’est trahi.

  47. Apocalypse dit :

    Pour revenir M. Vindman, on peut parier que plusieurs ne vont pas la trouver drôle. On a beaucoup de respect pour les forces armées aux Etats-Unis et M. Vindman a une incroyable feuille de route, en plus d’être décoré, alors on peut penser que même un bon nombre de républicains, ne le diront pas publiquement, mais seront ulcéré par cette autre décision insensée de Donald Trump.

    A la vitesse où cette homme dérape, ça donne carrément des frissons dans le dos de penser à ce qu’il pourrait faire pendant un autre quatre(4) ans. On va espérer un miracle pour le sortir de la Maison-Blanche avant que cette aventure se termine dans le … sang 😢.

    1. lechatderuelle dit :

      Apocalypse… Vraiment??? un type congédié…. c’est la routine à Washington non?

      ce n’est pas le premier ni le dernier….

  48. Quelle belle comparaison lancée par l’intervieweur de James Carville. Il se demande « How to run a Whole Foods campaign in a Campbell’s Soup country».
    Pour info, «Whole Foods» est une chaîne de marchés d’alimentation haut de gamme et totalement bio fondée en 1980. La comparaison n’est manifestement pas un compliment sur le comportement électoral américain. «Whole Foods vs les soupes en cannes». Ouache. Et pour avoir déjà fréquenté Whole Foods, j’ai même trouvé la comparaison plutôt pertinente.
    Mais notre intervieweur a oublié un petit détail: En 2017, Whole Foods est passé aux mains de l’éminent Jeff Bezos, PDG d’Amazon, une sorte de «Distribution aux Consommateurs» postal. Ceux qui ont connu DaC sauront que, tout comme celle WF/Campbell, ma comparaison n’est pas non plus un compliment sur Amazon et son PDG..

  49. Madalton dit :

    Que dire de Barr qui a mis fin à 6 enquêtes sur Trump depuis qu’il est en poste. De plus, toute nouvelle demande d’enquête doit être autorisée par lui.

    https://www.politicususa.com/2020/02/07/barr-trump-investigations.html

  50. Louise dit :

    Une autre vengeance de Trump.
    Le rappel de Gordon Sondland ambassadeur des USA auprès de l’U ion Européenne.
    Et ce n’est pas fini.

    1. Danielle Vallée dit :

      Je serais curieuse de savoir s’ils vont lui rembourser son million?
      Peut-être en vendant le titre d’ambassadeur à quelqu’un d’autre?

    2. lechatderuelle dit :

      prévisible et risible….mais sachant qui décide….

  51. InfoPhile dit :

    Celui qui ne remet pas en question le rôle du collège électoral, qui accepte sans rechigner une règle qui vaut deux sénateurs, autant à une population 80 fois inférieure à une autre, et qui ne réclame pas de modifier le financement des campagnes électorales ni de supprimer le gerrymandering, est un promoteur du statu quo et donc des conditions qui prévalent et qui ont hautement favorisé l’élection de Trump.

    C’est ce dont les Américains doivent se défaire avec un sentiment d’urgence plutôt que de s’obnubiler sur une triste conséquence. Encore faut-il le leur offrir. Or, la position de James Carville ignore totalement ce truisme.

    Où sont les sondages qui indiquent une défaite assurée de M. Sanders face à Trump sinon dans nos préjugés ou dans l’esprit de ceux qui craignent son programme sans l’avouer ?

    1. lechatderuelle dit :

      infophile…. les gens n’aiment pas le changement…. ils y résistent naturellement….. alors simplement penser changer le mode électoral est hautement douteux….

      même au Canada, ça résiste à changer…..

      les troupeaux aiment la constance, la routine, la régularité….

      trump amuse et offre une image que les USA aiment à tort ou à raison… les démocrates sont confrontés à cette réticence au changement… pas obligatoirement à un « effet » trump…

  52. lechatderuelle dit :

    Carville trouve que le parti démocrate est trop à gauche ?????

    sérieux???

    le méchant socialiste Sanders au Canada serait plus à droite que Harper…. fou parfois les perceptions….

    Aussitôt que le mot gauche ou socialiste est utilisé aux USA, on devine une dérive….

    soyons sérieux….

    1. Danielle Vallée dit :

      @Infophile: « la position de James Carville ignore totalement ce truisme. »

      Il vient d’une époque de titans comme Clinton, Ted Kennedy, John McCain jeune, etc…
      Une époque où des hommes intelligents et charismatiques pouvaient passer par dessus tous ces problèmes et soulever l’enthousiasme du public.

      1. papitibi dit :

        … Ouin.
        C’était surtout une époque où il n’existait pas de chaînes d’info en continu, dont FOX News, où les pires faussetés sont répétées ad nauseam aux 15 minutes.

        Une époque où information (DÉSinformation?) et commentaires éditoriaux biaisés n’alternaient pas encore sans la moindre mise en garde.

        Une époque où n’existaient pas ces ‘réseaux sociaux’ capables d’influencer et d’exacerber l’opinion.

        Une époque où les usines à trolls n’existaient pas encore. Les seuls endroits où le cerveau humain était susceptible d’être exposé MASSIVEMENT à un bombardement d’opinions, c’était les tavernes (désolé, mesdames!) et les salons de coiffure. Alors que de nos jours, suffit d’ouvrir son smartphone pour s’exposer à des torrents de haine, de préjugés et d’infos tordues…

        À c’t’époque-là, quand sévissait une épidémie en Chine, personne ne paniquait au motif qu’un client du resto s’était fait servir du pâté chinois, à trois tables de distance!

  53. sorel49 dit :

    Au Canada, nous avons aussi aux 2 paliers de gouvernement fédéral et provincial notre lot de politiciens qui œuvrent selon leur conviction ou leur ambition tout en sachant qu’ils ne peuvent jamais ravir le pouvoir. Si les partis les délaissent, ils seront prêts de devenir indépendants.

  54. leonard1625 dit :

    Carville a fait mention de cet échange entre Warren et un père de Iowa.

    “I just wanted to ask one question. My daughter is getting out of school. I’ve saved all my money. She doesn’t have any student loans. Am I going to get my money back?” the father asked Warren in a photo line after a presidential campaign town hall in Grimes, Iowa, on Monday.

    “Of course not,” Warren answered, without hesitation.

    “So you’re going to pay for people who didn’t save any money and those of us who did the right thing get screwed?” the father pressed.

    Le monsieur a tout à fait raison. Annoncer un remboursement rétroactif des prêts étudiants et aucune compensation pour des types comme ce monsieur et sa fille est hurlant d’injustice

    1. Benton Fraser dit :

      Dans ce cas, qu’il fasse comme le gouvernement, qu’il demande a sa fille de le rembourser!

      L’idée est que les jeunes ne démarrent pas dans la vie avec un boulet. C’est sûrement ce que le père voulait pour sa fille… et ce n’est malheureusement pas à la portée de tous les parents….

      1. leonard1625 dit :

        Peu importe, ce serait une injustice criante. C’est l’aspect rétroactif qui est injuste.

        Il est vrai qu’au Canada nous avons des mesures qui sont aussi intrinsèquement injustes. Mais, je ne vais pas me lancer dans ce débat.

    2. InfoPhile dit :

      En tout cas c’est frustrant et triste. Mais s’il fallait rembourser tous ceux qui ont courageusement et fièrement épargné (1), il y a un ans, dix ans ou vingt ans afin d’éviter un lourd endettement, on n’en finirait plus. À un moment il faut trancher en tenant compte des exigences de la gouvernance.

      1 – Étant donné les déductions fiscales en lien avec les prêts étudiants, il aurait peut-être (?) mieux valu épargner avec un rendement de 3 % puis rembourser tant par année.

  55. leonard1625 dit :

    Aux partisans de Sanders. L’équipe Trump dégage la nette impression qu’elle rêve d’affronter Sanders. Cela vous fait-il réfléchir?

    1. InfoPhile dit :

      Je réitère sans malice ma question:

      Où sont les sondages qui indiquent une défaite assurée de M. Sanders face à Trump sinon dans nos préjugés ou dans l’esprit de ceux qui craignent son programme sans l’avouer ?

      Je reconnais que nous avons été formatés en ce sens, mais pour l’heure les fondements d’une telle assurance ne se reflète guère ou très, très peu dans les sondages.

      Par contre, chose absolument certaine, Trump et consorts vont s’emparer de la campagne de dénigrement envers M. Sanders par certains démocrates pour en faire leur.

      1. leonard1625 dit :

        En fait, ces démocrates ne font que prévenir de l’impitoyable campagne de dénigrement que l’équipe Trump lui réserve.

        Il est vrai que mon intuition ne repose pas sur des sondages. Les républicains, pour le moment, ménagent Sanders. Je crains que Sanders perde beaucoup d’appuis lorsque cela surviendra.

  56. spritzer dit :

    Sean Illing

    You know people are going to read this and say, “Carville backed Clinton in 2016. So did the Democratic establishment. They blew it in 2016. Why should I care what any of them think now?”

    James Carville

    People will say anything. And first of all, Clinton won the popular vote by almost 3 million. And secondly, the Russians put Jill Stein in front of Clinton’s campaign to depress votes. And thirdly, the New York Times a week before an election, assured its readers that the Russians were not even trying to help Trump. And then they wrote 15,000 stories about Hillary’s emails.

    Il s’y entend pour donner l’absolution à Hillary et au parti et à son propre jugement.

    1. InfoPhile dit :

      On pourrait ajouter quatrièmement, Comey qui relance l’enquête sur les courriels à 10-12 jours de la tenue des élections. 😉

      1. leonard1625 dit :

        En effet. Il est étonnant que Carville ne l’ait pas mentionnée.

      2. spritzer dit :

        @InfoPhile

        J’étais surpris qu’il n’en parle pas. Mais si on veut être fair, Trump a reçu sa part de coups de jarnac avec les accusation de collusion avec la Russie.

        Dans l’article du Times du 31 oct. 2016 dont Carville parle se trouve un extrait de la lettre public incendiaire de Harry Reid adressée à Comey à quelques jours du scrutin.

        « It has become clear that you possess explosive information about close ties and coordination between Donald Trump, his top advisers, and the Russian government — a foreign interest openly hostile to the United States, which Trump praises at every opportunity,” Mr. Reid wrote. “The public has a right to know this information. »

      3. Benton Fraser dit :

        @spritzer

        Coups de jarnac que Trump c’est donné lui-même.

        Avec tout l’entourage de Trump qui tourne autour des russes… et les russes qui tournent autour de l’entourage de Trump, beaucoup de fumées!

        Bon, lorsqu’on baigne dans l’infos russes, on n’y voit que du feu!!!

  57. FlorentNaldeau dit :

    Le traitement infligé à Vindman et (dans une moindre mesure) à Sondland est une autre manifestation de la petitesse d’esprit et de la mesquinerie de DT et de son aréopage de courtisans serviles. Ces deux personnes sont donc réduites au rang de pauvres lampistes pour avoir simplement dit la vérité.

    On ne s’en étonnera pas, DT ayant depuis longtemps joint les rangs des absolutistes qui ne tolèrent aucune contradiction et qui sévissent contre eux qui enfreignent cette règle et offensent ainsi leur personne sacrée; me viennent en tête des noms comme Néron, Staline, Napoléon, Mao, etc. (et peut-être bientôt François Legault à le voir aller ces jours-ci). Encore que les deux plus récents purgés peuvent se compter chanceux; à une autre époque on leur aurait ordonné de s’auto-trucider. Aujourd’hui on se contente de les humilier publiquement.

  58. Micheline dit :

    Le roi congédie Messieurs Vindman et Sondland parce qu’ils ont dit la vérité, d’autres vont suivre. Maintenant il n’y a plus de limite à sa vengeance et ce sont les sales républicains qui cautionnent tout ça. C’est ignoble, les vannes sont ouvertes et tout est permis. Incroyable. Je suis furieuse contre les américains qui ne protestent pas contre tous ces abus de pouvoir.

  59. @Layla,18:18

    Alors, là vous m’avez rappelé notre bon vieux Georges. Voyez plutôt:

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      😉👏👌
      Superbe rappel !
      Ajout:
      « Le rire, c’est comme le désir : on ne peut pas faire semblant de bander. »(Guy Bedos).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :