Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Il était 1 h 50 du matin lorsque le Sénat a adopté, par 53 voix contre 47, la résolution sur les règles qui encadreront le procès en destitution de Donald Trump. Le vote a été précédé par une série d’amendements proposés par les démocrates pour garantir la présentation de documents de l’administration Trump et la comparution de témoins importants, dont l’ancien conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale John Bolton et le directeur de cabinet de la Maison-Blanche par intérim Mick Mulvaney. Chacun de ces amendements a été longuement débattu et défait par 53 voix contre 47.

Selon la résolution adoptée, un vote interviendra sur la présentation de nouveaux documents et la comparution de témoins après l’argumentaire des deux parties et les questions des sénateurs à celles-ci. La sénatrice républicaine du Maine Susan Collins a annoncé qu’elle voterait «probablement» en faveur de la comparution de témoins. D’ici là, les démocrates offriront peut-être un marché étonnant aux républicains.


Le Washington Post révèle en effet que des sénateurs démocrates jonglent avec l’idée de proposer d’échanger le témoignage de John Bolton contre celui d’un Biden, Joe ou Hunter, histoire de forcer les républicains à abattre leur jeu. Ces démocrates estiment que le témoignage de l’ancien vice-président ou de son fils pourrait se retourner contre Donald Trump et les républicains. D’autres pensent que la présence d’un Biden au procès de Trump pourrait au contraire détourner l’attention du président mis en accusation pour abus de pouvoir et entrave au travail du Congrès.

En attendant, les procureurs démocrates entameront ce mercredi à 13 h leur argumentaire en faveur de la destitution du 45e président. Selon les règles adoptées, ils auront 24 heures sur trois jours pour compléter cette partie du procès. Ils seront suivis par les avocats du président, dont les deux principaux – le conseiller juridique de la Maison-Blanche Pat Cipollone et l’avocat personnel du président Jay Sekulow se sont vu reprocher mardi leurs propos mensongers sur divers aspects de la procédure de destitution.

À noter que Cipollone a participé à un échange avec le procureur démocrate Jerry Nadler qui a poussé le juge John Roberts, qui préside au procès, à intervenir. Après une déclaration de Nadler attaquant le président et réclamant la comparution de John Bolton, Cipollone a déclaré que le démocrate devrait «avoir honte» de la façon dont il s’est adressé aux sénateurs.

Le juge Roberts a alors pris la parole pour «réprimander» les deux parties et leur rappeler l’importance de maintenir un discours civil dans l’auguste enceinte du Sénat des États-Unis.

(Photo Getty Images)

64 réflexions sur “Un Biden pour Bolton?

  1. gl000001 dit :

    Excellente idée d’avoir un des Bolton. A toutes les fois ou les républicains l’attaqueraient dans sa comparution, ça donnerait l’occasion de leur répondre « Pourquoi vous me traitez en criminel. C’est le procès de trump ici ». Ca serait un bon petit mantra à répéter souvent.

    1. Michèle dit :

      …d’avoir un des Bolton…? Ou un des Biden?

      1. gl000001 dit :

        Haha !! Je suis aussi mêlé que les républicains dans leurs procédures !!

      2. Michèle dit :

        🤣🤣 non pas mêlé….juste à court d’un café!

  2. Apocalypse dit :

    Le marché que pourrait proposer les démocrates, un Biden pour M. Bolton, la réponse va être NON à moins que les républicains sachent que ce dernier se parjurerait pour protéger Donald Trump, ce qui n’arriverait clairement pas.

    Pour ce qui est de la sortie du juge Roberts pour réprimander les deux partis: nice! 👍👍👍

    1. Achalante dit :

      Mais le fait de *refuser* le marché se retournerait contre eux… « C’est ce que vous demandiez, pourquoi avoir changé d’idée? »

  3. quinlope dit :

    Barnum & Bailey revisited.

    1. gl000001 dit :

      Exact. Sauf que le lion est en-dehors de la cage (Il rugit à Davos mais ne mord pas). Il y a des chiens de prairies dans la cage à sa place (petit animal qui vit en gang et qui a peur de tout). Il y a quelques dompteurs qui aimeraient bien en faire plus mais on ne leur en laisse pas la chance.

    2. igreck dit :

      Traduction québécoise : Le Cirque du Soulier ! Un appel du pied pour botter Trompe hors de la Maison Blanche.

      1. gl000001 dit :
      2. Haïku dit :

        @gl000001
        😉👌 Superbe rappel. Vous m’avez devancé.

  4. MarcoUBCQ dit :

    Il est navrant de constater, après que Donald ait empoisonné le climat social des USA, que tous ceux qui se présentent comme des gardiens de la démocratie tombent eux aussi dans les travers de ce modèle mortifère qu’est Donald. Nancy Pelosi est resté digne, mais à part elle, vite comme ça, je ne vois pas une autre personne. Comme on dit en anglais: « For shame… ».

  5. Léo Mico dit :

    Les avocats de Trump ont bien compris : plus ils vont raconter de mensonges, plus on va parler de eux et moins on va parler de Trump.

  6. J.C.Virgil dit :

    Un Bidon pour Bolton dans la destitution de Trump. On se croirait dans un film de Leone :*Le fiston, la brute et le truand* Ils devraient finir ça par un duel dans le désert du Nevada 🙂

  7. RICK42 dit :

    Très mauvaise idée des Démocrates de vouloir faire témoigner un Biden…c’est le procès deTrump que les Répus vont vouloir détourner en procès des Biden, par des questions insidieuses et des demi-vérités.

  8. Martin cote dit :

    Je ne comprends pas non plus l’idée de faire témoigner un Biden…..çe n’est pas leur procès ..c’est celui de Trump…et que les Biden ait fait quoi que çe soit…..cela n’a rien à voir au fait que Trump a marchande avec l’Ukraine pour fausser l’élection de novembre 2020..

    1. lechatderuelle dit :

      Martin Côté : si le témoignage, avec preuves à l’appui démoli la théorie du complot de la corruption des Biden en Ukraine, disons que ça rend la suspension de l’aide monétaire à l’Ukraine encore plus partisane….

      ça ajoute dans la balance, cependant, que trump cherchait à torpiller ces adversaires pour l’élection de 2020….

      mais avouons que peu importe qui irait témoigner, les 2 camps ne changeraient en rien leurs positions…..
      Les Démocrates verraient des « preuves » de culpabilité avec les témoins républicains et les républicains verraient les témoins démocrates coupables….

      ce procès est un match de partisanerie….

      1. igreck dit :

        Dit autrement : c’est un « procès » politique donc le processus ne suit pas les règles d’un véritable procès même s’il emprunte au mêmes mots.

    2. Richard Desrochers dit :

      L’argument est simple : si X vole Y, même si Y s’avère être un voleur, X reste toujours un voleur. Qu’on fasse un autre procès si Y vous intéresse.

  9. Dekessey dit :

    Un Biden contre un Bolton, un Mulvaney, un Pence et un Pompeo.
    À prendre ou à laisser.

    1. Mouski dit :

      Deux Bidens pour un Bolton. That’s a good deal……….

  10. Henriette Latour dit :

    RICK42 et Martin cote

    👍👏

  11. lechatderuelle dit :

    ce jeu de stratégie éloigne tout le monde de ce qui est essentiel. la vérité…..

    Plusieurs estiment que trump a gangréné la Maison-Blanche…. les USa… la planète….

    Est-ce possible que le type a simplement révélé l’image réelle de la Maison-blanche (un nid de grenouillage sans précédent), les USa (en perte de vitesse et atteints de paranoïa) la planète (personne ne bouge pour faire changer les choses, sinon de promettre de planter des arbres….)

    le narcissisme de trump l’oblige à tout ramener à lui et donc de révéler plusieurs décisions ou actions comme étant siennes…. alors que sous les autres Présidents, les actions et décisions demeuraient secrètes….

    c’est possible que la distorsion entre ce que les gens voient maintenant de la politique américaine face à ce que les politiciens ont toujours vu explique pourquoi certains citoyens sont scandalisés alors que plusieurs politiciens ne voient rien pour écrire à leur mère…..

    ce n’était sans doute pas la 1 ere fois qu’un Président américain tordait un bras à un autre dirigeant mais ce fut certainement la 1 ere fois qu’un Président s’en vantait ouvertement !!

    et c’est ce qui dérange avec trump…. il étale tout au grand jour….et comme il ne fait que très peu de gestes positifs vers une solution, alors ça heurte car trump est réactionnaire…. il refuse, ferme, accuse, affaiblit, confronte en voyant ça et surtout en tentant de faire avaler que ce sont des actions rentables…..

    cette mascarade au Sénat est une insulte à l’intelligence et à la vérité….
    les 2 côtés cherchent à s’avantager plutôt que de rechercher la vérité et d’instaurer des balises au Président…..

    .

    1. gl000001 dit :

      « instaurer des balises au Président »
      Alors que le président prend le peuple pour des valises, il le dévalise pour s’en mettre plein les valises. Et le GOP avalise tout ça !

      1. lechatderuelle dit :

        gl000001 le problème avec les USA est l’élasticité de leurs règles et normes….

        Les Républicains se considèrent le « parti naturel » pour gouverner… un peu comme les Libéraux au Canada….

        pour eux, les USa sont à eux….. et donc, les lois et normes sont pour les « autres »…. car ils se justifient toujours par « l’intérêt supérieur du pays » qu’ils confondent souvent avec leurs propres intérêts…..

        trump attire l’attention car le type n’a pas l’intelligence de la stratégie ni la discrétion ….

        mais ce qui se joue actuellement est la « Méthode » USA….. les USA abusent sans cesse, peu importe le parti ou le Président …

        trump se vante de tout…. il met en lumière toutes les décisions douteuses des USa pour se grandir….
        voilà où le bât blesse….

        ça devenait un « classique » de tenter de le destituer car une fois public, les agissements sont répréhensibles….

        ce qui ensable la décision démocrate est que les dommages collatéraux des gestes répréhensibles ne touchent pas directement les USa et les électeurs les considèrent donc comme secondaires et peu dérangeants, car ça ressemble à la culture générale de ce peuple….l’occasion fait le larron…..

      2. Haïku dit :

        @gl000001 — 08:31
        Excellent. 👏👏

    2. Guy Pelletier dit :

      @lechatderuelle

      Comment les Démocrates pourraient « instaurer des balises au Président » alors qu’elles existent déjà mais que lui et sa gang de parvenus les contournent allégrement et c’est justement de cela qu’il s’agit ici dans ce procès du détour des lois et de la constitution des USA par le président des États-Unis avec la complicité de son parti…..A partir de là que voudriez vous que les Démocrates fassent de plus que de dénoncer ces abus de pouvoir, détournements des lois et de la constitution des États-Unis par ceux qui contrôlent le Sénat des États-Unis.

      1. lechatderuelle dit :

        Guy Pelletier bien d’accord avec vous…. les balises existent mais sont-elles réellement suivies??

        Obama a été le Président qui a ordonné le plus de meurtres télécommandés mais il ne s’en vantait pas…..
        Obama a été le Président qui a expulsé le plus d’immigrants illégaux, sans le publiciser….

        Bref, je crois que les Présidents des 2 partis dépassent très souvent les lignes et les balises et que ce soit devenu une « norme »….

        ici, les Démocrates auraient pu avoir une chance de ramener des balises qui imposeraient une autre façon de faire à TOUS les Présidents….
        car, dans ce pays, les 2 partis ne sont pas synonymes de pureté….

    3. igreck dit :

      @lechatderuelle
      Tout à fait juste ! C’est pourquoi la politique étatsunienne ne sera plus jamais la même après le passage de ce Révélateur (et non Rédempteur) à l’Exécutif. Il a révélé au Monde, le côté sombre de la bien mal-nommée Washing-Town. Un milieu ou tout ce qui y roule finit par se salir (swamp) à quelques exceptions près. Un lieu nauséabond ou l’abo-Minable a grand plaisir à se vautrer comme un porc dans sa soue.

  12. ghislain1957 dit :

    « …le conseiller juridique de la Maison-Blanche Pat Cipollone et l’avocat personnel du président Jay Sekulow se sont vu reprocher mardi leurs propos mensongers sur divers aspects de la procédure de destitution. »

    Surpris? Ils prennent leurs ordres directement du Liar In Chief, ils appliquent donc les mêmes méthodes que l’orang outang de la maison brune, soit mentir, mentir, mentir.

  13. Loufaf dit :

    C’est quoi cette obsession des Républicains de ne pas entendre de témoins? Des Bolton, Mulvaney, Pence, Giuliani , proches du gros despote devraient le blanchir s’ il est innocent? Non, on ne veut pas les entendre de peur qu’ ils se parjurent? Il faut protéger le parrain et ses mensonges à tout prix. Oui, une belle mafia dirige ce pays!

  14. Éric Beauchemin dit :

    Complètement stupide comme idée, cela donnera de l’importance à la ligne de défense de Trump, on assiste tranquillement mais sûrement à la montée d’un Hitler #2, c’est franchement décourageant de voir l’effondrement des USA….

  15. FlorentNaldeau dit :

    Comme le faisait remarquer un chroniqueur politique en fin de semaine, ce pourrait vraiment être une fausse bonne idée pour les Républicains que de faire comparaître Biden fils. Il semble qu’il s’exprime bien et clairement, est assez intelligent et pourrait facilement les mettre en boîte. Surtout qu’il dispose d’une parade imparable: il n’était absolument pas partie aux discussions entre DT et ses divers interlocuteurs dans le dossier de l’Ukraine, de sorte que les questions des Républicains donneraient rapidement l’impression de n’être que des insinuations gratuites ou des accusations voilées mais sans fondement. Sa seule faiblesse est le manque de sagesse d’avoir accepté le poste à un Conseil d’administration étranger alors que son père était encore en poste; il en avait légalement le droit, mais les Biden auraient dû mieux évaluer l’impact en terme d’image.

    JR a bien fait de saisir la première occasion de faire un rappel à l’ordre sur le ton de certaines interventions. Le faire si tôt pourrait avoir une influence bénéfique sur les prochaines phases du procès, sans nécessairement réprimer totalement les excès de certains des petits roquets juridiques en présence. C’est aussi une bonne façon de mettre l’assemblée de son côté, ce que toute personne qui a présidé de grosses réunions animées a certainement eu l’occasion de constater, généralement à l’avantage du déroulement des discussions.

    1. Richard Desrochers dit :

      « Sa seule faiblesse est le manque de sagesse d’avoir accepté le poste à un Conseil d’administration étranger alors que son père était encore en poste »
      À ce compte, pourquoi ne pas faire témoigner Donald Jr ? Il s’y connaît en termes d’avantages du népotisme.

    2. constella1 dit :

      Florent Nadeau
      ce que toute personne qui a présidé de grosses réunions animées a certainement eu l’occasion de constater, généralement à l’avantage du déroulement des discussions

      Tout à fait vous avez raison

  16. Louise dit :

    On a beau répéter qu’un procès en destitution ne se déroule pas comme un procès au criminel mais c’est tout de même un procès.
    Qui me fera avaler que de faire témoigner la victime pour pouvoir l’accuser à son tour est une bonne stratégie ?
    Les Démocrates devraient se tenir loin de ces ententes pernicieuses qui vont faire dévier le procès et l’attention afin de protéger Trump encore une fois.

  17. Apocalypse dit :

    ‘Chacun de ces amendements a été longuement débattu et défait par 53 voix contre 47.’

    Comparution de témoins, très peu probable! Peut-être Madame Collins et M. Romney, mais pas plus!

    Disons qu’un procès sans témoin après le ‘Je le jure’ de la semaine dernière, on se dit: sérieusement?

  18. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 08:10

    ‘… ce n’était sans doute pas la 1 ere fois qu’un Président américain tordait un bras à un autre dirigeant…’

    Des ‘quid pro quo’ entre dirigeants de pays, il doit y en avoir régulièrement; tu me demandes cela, alors fait cela pour mon pays et on est en business.

    Je serais surpris que cela se fasse souvent comme M. Trump l’a fait et qui a même fait sourciller les gens autour de lui.

    1. lechatderuelle dit :

      Apocalypse ce qui fait sourciller est l’imprévisibilité de trump qui publicise tous ses faits et gestes comme étant géniaux….

      si trump cesse de radoter la théorie du complot de l’Ukraine et « exige » un geste du Premier Ministre ukrainien, personne ne le sait….
      si trump autorise une « neutralisation » à peopos de Soleimani et se la ferme, les USa ne se retrouvent pas dans cette tourmente politique….

      en apparence, les gens voient les gestes de trump, mais en réalité, ce qu’il faudrait évaluer est cette intrusion malsaine des USa partout sur la planète….

      trump a été limpide avec le maintien des forces armées au Moyen-Orient…. rien à voir avec les petites filles qui vont à l’école ou la Démocratie…. non..
      c’est strictement une question de pétrole…..

      si trump était simplement discret, les USa le glorifieraient comme un « Grand » Président malgré sa feuille de route ridiculement faible…..

      mais l’impatience de trump à se faire encenser court-circuite tout… pratiquement aucun dossier n’a été conduit à sa conclusion…. mais s’il avait fermé sa grande trappe, les « spin doctors » auraient concocté une « image » de trump qui aurait facile à vendre…..

      cette destitution ressemble, quelque part, à la Commission Charbonneau…. tout le monde savait que ça se faisait, tout le monde y participait mais personne n’en parlait…
      Quand c’est devenu trop « visible », tous ont été horrifiés et promis de faire mieux….
      le « faire mieux » ici est de continuer sans se faire pogner….

      ben trump et sa destitution c’est un peu la même chose….
      une tape sur les doigts au gouvernement au complet de mieux faire les choses…. ça veut peut-être dire, mieux caché, mieux camouflé, mieux prévenir les lanceurs d’alerte dans leur cas, car on voti bien que la machine USa fonctionne sans lois ni scrupules…..

      la machine propose et dispose…. le Président doit avoir la sensibilité d’utiliser ce qui rapporte à son image…. trump n’a pas cette sensibilité là….

      d’où le gâchis…..

      mais il ne se passera rien … trump ne sera pas destitué, ni même critiqué….
      les électeurs s’en balancent joyeusement de cette ingérence…. car ça ne les touche pas…..

  19. Bboy dit :

    Que les Biden aient commis quelque crime qu’il soit n’ a aucun rapport avec la destitution de Trompe. Ce sont les gestes qu’il a posé qui sont en jeu peu importe les agissements des Biden. Si les Biden ont posé de gestes répréhensibles qu’on fasse enquête et qu’on les poursuive selon le processus habituel, il n’ont rien à faire dans un procès en destitution. Ce n’est que de la diversion, stratégie préférée de Trompe et ses sbires.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Bboy

      En effet, d’autant à ce qu’on sache Hunter Biden travaillait en Ukraine pour une entreprise privé Ukrainienne qui ne recevait de fonds d’argent du gouvernement américain. En quoi donc cela regardait-il le président des USA ce que Hunter Biden faisait ou non dans et pour cette entreprise si ses actions n’avaient aucun liens avec l’argent reçu du gouvernement Ukrainien par les USA. En quoi cela serait devenu le job du président des USA de de mêler d’affaires privés d’une entreprise étrangère opérant chez elle et pas aux USA……Aimerait-il donc que d’autres pays se mêlent de ses affaires de ses business qu’il fait chez lui aux USA.

  20. Apocalypse dit :

    @FlorentNaldeau – 08:52

    D’accord avec vous au sujet d’une possible comparution de Hunter Biden. Je l’ai entendu en entrevue et ce n’est pas un imbécile, loin de là. Il est sympathique et toute l’opération risquerait fort de se retourner contre les républicains. Ces derniers n’accepteront pas ce marché des démocrates.

    D’ailleurs, les républicains auraient le même problème avec Joe BIden.

    On peut ne pas aimer les républicains, mais penser que ce sont tous des imbéciles, oh pas certain, pas certain.

  21. Apocalypse dit :

    @Bboy – 09:15

    A ma connaissance, il y a eu enquête au sujet des allégations contre Hunter Biden et rien n’est ressorti, alors ils ne sont coupables de rien dans ce dossier.

    1. Bboy dit :

      Vou avez raison mais même si ils avaient posé des gestes repréhensibles cela ne justifie ceux de Trompe.

  22. Bboy dit :

    …qu’il a poséS… Scuzez

  23. Daniel Faucher dit :

    La clé pour les Démocrates est de réussir à faire comparaitre Bolton, un Bolton qui a probablement tout ce qu’il faut pour faire tomber Trump. Bolton contre Biden (Joe ou Hunter)? Pourquoi pas. Ce n’est pas cher payer et ça risque de faire tomber l’argumentaire déjà faible des Républicains. Hunter Biden, même s’il a fait preuve de peu de jugement en acceptant ce poste chez Burisma, n’a rien commis de criminel. Et Joe, en politicien aguerri, devrait s’en sortir facilement.

  24. onbo dit :

    Hier, McConnell a été en quelque sorte victime de sa réputation de Killer.

    Après avoir tenté de rassurer les Démocrates à l’effet qu’il y aurait un temps éventuel, après les discours sur la cause présentée, pour appeler des témoins, là où c’est prévu, « WHEN » ce serait approprié!!?, les managers démocrates ont carrément buté cette cible-piège, en faisant fi des ‘assurances’ de McConnell.

    « When », ça veut dire probablement JAMAIS, a répété Adam Schiff à quelques occasions, signifiant que la réputation du Killer qu’est Mitch est bien connue à la Chambre qui déplore que des centaines de propositions de la chambre des Représentants dorment non étudiées sur la table du président du Sénat. Si McConnell paraît grand, c’est qu’il est assis en extase de Kill-Bill sur plus de 200 dossiers destinés au bien être des américains.

    Les Dems ont donc parlé pendant 12 heures de TÉMOINS. Un façon originale de le faire a été de procéder par dossiers assignés: Amendement pour des témoins-ciblés de la Maison Blanche, puis le OMB, puis le Secrétariat d’État, le bureau du Chief of Staff et son chief of Staff Mulvaney, Le DOD, les passe-partout Blair & Duffy, John Bolton, et finalement ‘tout témoin déjà assigné aux travaux des comités de la Chambre ainsi que tout éventuel témoin pertinent et qualifiable en vertu des règles bi-partites du Sénat. Autrement dit, la Cour est pleine, n’en ajoutons plus. Tout est pensé, prévu dans les amendements de Schummer.

    Autre fait remarquable, les auditeurs et téléspectateurs ont pu voir, en version accélérée 2.0, le résumé par dossiers des deux semaines d’auditions des travaux des Comités du Renseignement et Judiciaire menés par deux des présents managers.

    Si c’est vrai que près de 70% d’Américains souhaitent voir des témoins et des dossiers pertinents, ils ont été servis à souhait et peuvent enfin faire des liens entre ces 9 démonstrations de la pertinence de requérir des documents et des témoignages qui corroborent ces faits allégués.

    Il sera dès à présent plus difficile pour McConnell de ne pas se plier à des exigences minimales de transparence.

    McConnell a été à la hauteur de sa réputation de Kill-Bill en tapant sur la table 9 fois, avec une fierté bien visible, à 53 contre 47, les 9 amendements démocrates. Il s’est même permis après le troisième amendement déposé, de faire un gnangnan de provocation au leader Schumer: « 53/47 trois fois »!!??

    C’est le comique Ted Cruz Sen (R) qui a été le clou bien visible du jour en faisant deux mensonges épatants, typiquement républicains, en dehors de l’enceinte devant les journalistes, donc le public, Je résume:

    1-  » Vous voyez, on perd notre temps ici, alors qu’il faudrait travailler pour nos commettants, C’est effrayant! Les salaires des travailleurs, les projets de construction, les routes, et surtout le respect de notre Constitution. » Ted Cruz

    note à moi-même: penser à dire à Ted Cruz un de ces 4: « D’après vous, qu’est-ce qu’ont fait les Démocrates aujourd’hui, dans un sentiment de grande urgence, sinon interpeller 53 Républicains, dont vous monsieur Cruz, quant au Respect de la Constitution?

    2-  » Les Démocrates sont comme ça: Quand ils n’ont pas de documents à déposer, ils font Bang sur la table ». Et quand ils n’ont pas d’argumentaire, que font-ils? Bang sur la table. »Ted Cruz

    note à moi-même: « Rappeler éventuellement à Ted Cruz, au moment « WHEN », que c’est ce que McConnell a fait toute la journée, bang, bang, bang, neuf fois sur la table en déposant (KILL) les 9 amendements démocrates. »

    En conclusion:
    Je ne parlerai pas de monsieur Cipplone qui soutient que le … Executive privilege du Président, ça consiste à « Protéger la Constitution » ..sic…

    Je ne parlerai pas de monsieur Philbin qui oublie facilement que c’est pas les démocrates qui ont cherché, ou qui se sont emparés du texte de l’enregistrement de la conversation Trump/Zelenskyi, ce document parfait d’une conversation parfaite qui a mis un feu parfait au fond de culotte imparfait d’un Potus conditionnel.

    Pas plus que je ne parlerai de monsieur Seculow qui semble assuré qu’il fait le pois. Je suis d’accord!

    Ni de la madame blonde qui a bondi pleine d’assurance au micro en négligeant la présence du juge, le Chief Justice Roberts, pendant qu’elle étale sa blonde chevelure, son killing argument. Schiff a été généreux de rétablir les faits avec douceur.

    ***

  25. Jean Saisrien dit :

    Toute la famille Biden devrait y être: on s’en fout!

    En fait, de faire témoigner n’importe quel Biden ne peut, me semble, que servir l’accusation car ils n’ont rien à voir avec ce qu’on reproche à Trump.
    MÊME si les deux Biden, ou 3 ou 4 sont criminellement impliqués dans n’importe quelle histoire ou pré-histoire Ukrainienne, ça ne change absolument rien à ce qu’on reproche à Trump.

    Quand même bien Trump aurait fait pression pour faire incriminer (en fait, juste annoncer une enquête) Ben Laden ou Hitler, il n’avait pas le droit de faire retenir l’aide militaire à l’Ukraine c’est du chantage 100% électoraliste pour donner en pâture à son troupeau de AlwaysTrumpers qui s’en contre-cali**ent que ça ait rapport ou pas en autant que ça avantage leur *Messie*.

    So… bring Hunter et interrogez-le sur son implication dans les négociations entre Trump/Rudy/Parnas/Mulvaney/Zelensky/… et sur les ordres pour stopper l’aide millitaire

    Demandez-lui si ça a rapport ou pas ou s’il reçoit sa cote sur l’aide militaire à l’Ukraine approuvée par le Congrès et faire part de ses investissements dans le complexe militaro-industriel étatsunien et ce qu’il a entendu lors du « Perfect Call ».

    Demandez-lui aussi pourquoi Trump empêche tous les gens impliqués de venir témoigner…

    Quelle triste farce encore de cette gang de pro-fachos d’entraver ainsi ce procès qu’ils qualifient de hoax.

    1. onbo dit :

      @Jeansaisrien

      Vous êtes en colère! J’aime !!! 😉

      1. Haïku dit :

        Je seconde ! 👌👌

  26. Ziggy9361 dit :

    Pourquoi tenir cette assemblée de bouffon qui ressemble à une pièce de la COMEDIA DELL’ARTE les masques en moins au sénat
    ne trouvez vous pas que le DOLBY theater serait beaucoup plus approprié .HOLLYWOOD est la ville de spectacle idéal pour une
    carrière qui tire à sa fin pour beaucoup de vieux sac à merde républicains.Plusieurs commentateurs ici et analyste au Étatsunis
    pensent que le juge Roberts à usé d’autorité en ramenant les protagonistes à l’ordre dans les derniers moments du débat, en fin
    de compte sa petite diatribe visait seulement à souligner sa présence complètement inutile dans le processus.
    Ça aurait été Mickey Mouse l’impact dans ce simulacre de procès aurait été le même çà doit faire bien rigoler les observateurs de la terre entière de la
    Mongolie jusqu’au coin les plus reculé d’Afrique.Avoir été prévenue d’avance on leur aurait dépêché François Paradis un autre
    juge à la Ponce Pilate qui se contente de son titre s’en faire de vague mais qui a le mérite de gesticuler un peu et d’attirer l’attention
    sur lui ce qui prouve qu’il est vivant.

    J’ai regardé cette première journée durant les deux premières heures ça m’a suffit pour voir la tangente que prenait cette foire d’empoigné et j’ai vite décroché,maintenant j’ai hâte au discours sur l’état de l’union et de voir le menteur à l’oeuvre àvec
    Mme.Pelosi le dominant à son pupitre ,toisant le minable d’un regard méprisant.

  27. Oubliez le témoignage de Bolton contre Biden

    Voici ce que 45 a dit

    Tweet de Daniel Dale

    Trump said he would rather have Bolton testify in the impeachment trial, but then said it’s a « national security » issue — because Bolton knows his negative thoughts about some foreign leaders, and what if Bolton reveals them and Trump has to deal with the fallout, « very hard. »
    9:30 AM · Jan 22, 2020·Twitter Web Client

    1. Trump added that Bolton didn’t leave on good terms, and « you don’t like people testifying when they didn’t leave on good terms — and that was due to me, not due to him. » (That’s him saying that he fired Bolton, Bolton didn’t quit.)
      9:32 AM · Jan 22, 2020·Twitter Web Client

    2. onbo dit :

      Du vent trumpien!

      Adam Schiff a solennellement affirmé hier qu’aucun témoignage à venir, quel qu’il soit, ne devait avoir pour but ou pour effet de salir qui que ce soit ou d’insinuer quelque propos qui puisse nuire à toute personne, ses caractéristiques personnelles, des faits intimes de sa vie, et tutti quanti!

      Cet avis aux 100 Sénateurs m’a semblé découler de certains écarts survenus dans des causes d’impeachments antérieurs. « On va pas là », a martelé avec vigueur le manager Schiff. Meaning… « On a pas besoin de ça »!

      Quant aux sentiments négatifs de Trump envers qui que ce soit à priori, qu’il ne s’inquiète. De son propre aveu, « whining » est sa vertu première et maintenant connue de tous.

      1. gl000001 dit :

        « ne devait avoir pour but ou pour effet de salir qui que ce soit »
        Sauf trump lui-même 😉

  28. Gilles Morissette dit :

    Un Biden vs un Bolton. À première vue, ça semble intéressant mais ça m’apparaît comme un marché de dupes.

    Rien ne garantit que Bolton donnera le témoignage que les Démocrates espèrent. Ce type a une sale de gueule de faux-jeton. Il ment comme il respire. Je n’au acune confiance en lui.

    Comme dit l’axiome: « Si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ce ne l’est pas ». (ou quelque chose du genre.)

    Pour le reste, ce début de procès ou devrais-je plutôt ditre de « cette sinistre farce » a été à l’Image de ce qu’on attendait. Pas de surprise.

    Les « Répugnants » ont été égaux à eux-mêmnes i.e. de parfaits salopards alors que les Démocrates ont tenté de rester sobres et méthodiques. Le Juge Roberts a senti le besoin de calmer les esprits ce qui a été une bonne chose.

    Pendant ce temps, Tinty Brain prend la défense de … Sanders (!!) et Tulsi Gabbard trouve, encore une fois, le moyen de se tourner en ridicule (voir tweet de M. Hétu).

    Bienvenue à Santa Banana.

  29. onbo dit :

    Il était bon que la décharge émotionnelle de fin de soirée se fasse, pour le soulagement des 100 Sénateurs présents et un peu à bout. Il était pertinent que Roberts éteigne ce feu, genre « for ever »!

    Quant à la proposition d’échange Bolton/Biden, ça ressemble à une proposition d’échange d’otages, pensée bien plus pour exprimer une ouverture mutuelle possible au dialogue de coulisses que ce nécessaire engagement. On est allé jusqu’à parler des extrêmes (Bolton/Biden) comme d’un possible, ce qui signifie qu’on peut parler des témoins prochainement. Les deux parties admettent ainsi qu’il y aura témoignages et documents. Lesquels? Combien? J’ignore tout à fait.

    Le travail d’hier sur le PUBLIC a déjà produit des résultats.

    Les Démocrates tout comme les Républicains savent que le Potus adore jouer au Whining devant public, mais qu’il se complait à jouer au Bullying intempérant qui mord par derrière comme un pitbull inquiet, si ça se trouve. Le « You’r fired » in abstentia en est la plus claire expression. Demandez au précédent Sec of State qui l’a appris en Afrique! Demandez au précédent Dir of the FBI Comey, qui l’a appris en Californie./.

  30. el_kabong dit :

    Si cette proposition vient des ripoux-libans menteurs et tricheurs, c’est un « non » catégorique car ça signifie qu’ils savent que Bolton ne dirait rien de significatif alors que la comparution d’un Biden deviendrait un cirque de diversion qui irait dans tous les sens…

    Par contre si cela faisait étirer le procès au-delà du discours du minable orangé sur l’état de sa petite personne…

  31. le_furote dit :

    Ce procès est une farce totale. Mais au moins les Républicains en porteront la honte.

    Ou peut-être pas. Que peut-on contre le débile qui refuse la réalité?

    Ciao

  32. Benton Fraser dit :

    Les républicains ont déjà gagnés leur point, expédier le procès le plus rapidement possible pour passer à autres choses, les choses futiles habituelles!

    L’idée est de refermer la porte de l’énorme placard à squelettes républicains au plus vite!

    Comme le Sénat ne fait pas son travail, il reste le quatrième pouvoir (les médias) à faire la job….

    1. Haïku dit :

      Fort bien vu ! 👌

  33. jean dit :

    Le problème est qu’on ne sait pas ce que Bolton dira des choses compromettantes sur Trump. On présume peut-être à tort qu’il dira des choses compromettantes. On ne sait pas. De toute façon, les républicains vont s’opposer et pour ne pas perdre la face, ils invoqueront les « secrets des tas » ou autres conneries du genre.

  34. @Haïku et @gl000001:

    Trop jeunes pour vous souvenir du «soulier de Nikita Khrouchtchev» en 1960!!

    https://fr.rbth.com/histoire/81667-urss-khrouchtchev-frappe-chaussure-onu

    1. Haïku dit :

      jeanfrancoiscouture
      Merci pour cette délicieuse anecdote. Très apprécié ! 👌

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :