Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Des responsables de la Maison-Blanche s’attendent à ce qu’au moins quatre sénateurs républicains réclament la comparution de témoins pendant le procès en destitution de Donald Trump, selon CBS News. Le sénateur de l’Utah Mitt Romney a lui-même indiqué lundi qu’il aimerait entendre ce que John Bolton, ancien conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, a à dire sur l’affaire ukrainienne.

Un vote sur la comparution de témoins pourrait être tenu au Sénat après les présentations des deux parties prenantes – la Chambre et la Maison-Blanche – sur les articles de mise en accusation visant le président et les questions des sénateurs à celles-ci. Outre Romney, Susan Collins (Maine), Lisa Murkowski (Alaska), Cory Gardner (Colorado), Lamar Alexander (Tennessee) et Rand Paul (Kentucky) seraient intéressés à entendre des témoins. À noter que Paul voudrait que la Maison-Blanche puisse faire comparaître les témoins de son choix, dont le lanceur d’alerte à l’origine de l’affaire ukrainienne.

Si tous les sénateurs démocrates votent en faveur de la comparution de témoins, il faudra qu’au moins quatre de leurs collègues républicains se joignent à eux pour que leur souhait devienne réalité.

Parlant de l’affaire ukrainienne, le New York Times révèle que des pirates informatiques liés au service de renseignement de l’armée russe (GRU) ont pénétré dans un des serveurs de la société d’énergie ukrainienne Burisma au sein de laquelle Hunter Biden a servi en tant qu’administrateur.

Le piratage a été détecté par une société de cybersécurité américaine. Le Times ne précise pas ce que le GRU a pu obtenir comme informations. Mais le service de renseignement russe a employé une méthode (le hameçonnage) semblable à celle qui lui avait permis de voler des courriels du Parti démocrate lors de la campagne présidentielle de 2016, courriels qu’il a par la suite refilés à WikiLeaks.

Le piratage a été commis début novembre pendant que les démocrates de la Chambre des représentants menaient leur enquête en destitution ciblant le président américain. Le Times présume que le GRU était à la recherche d’informations susceptibles de nuire à Joe Biden, un des principaux candidats à l’investiture démocrate, et d’aider Donald Trump.

(Photo Getty Images)

35 réflexions sur “Destitution : témoins et piratage

  1. ghislain1957 dit :

    « Le Times présume que le GRU était à la recherche d’informations susceptibles de nuire à Joe Biden, un des principaux candidats à l’investiture démocrate, et d’aider Donald Trump. »

    Putin veut sauver sa marionnette, il en a besoin pour un autre terme de 4 ans pour finir de détruire la démocratie et continuer avec la Chine, leur expansion un peu partout sur la planète.

    Tous les chemins de tRump mènent à Putin.

    1. lechatderuelle dit :

      ghislain1957 « Marionnette de Poutine »… c’est une affirmation un peu grosse, non?

      trump est tellement imprévisible que personne ne peut se vanter de l’utiliser… il tire dans tous les sens….

      ce serait naïf de croire que Poutine appelle trump pour le « diriger » dans une direction….

      Que Poutine lise les journaux et s’organise pour prévoir un ou 2 coups en avant de ce quIl croit comme étant un but visé de trump, je veux bien, mais « Marionnette »…

      trump est impulsif et narcissique …. pas mal tout le monde a eu plusieurs exemples depuis 3 ans….

      l’image est forte de parler de Marionnette, mais ça ne tient pas….
      Sinon pourquoi pas la Marionnette d’Erdogan qui, lui l’a embobiné en un coup de téléphone…..
      ou Kim Jong UN qui a fait voyager trump à plusieurs reprises vers la Corée pour un gros Rien même pas enveloppé…..

      Poutine ne manipule personne…. en tout cas sûrement pas trump….
      il a de très sérieuses difficultés à gérer son pays autrement que par des assassinats et des emprisonnements….fait que….

      il y a tellement de mensonges avec les USA qu’on en vient à se demander si cette « nouvelle » de piratage est réelle….
      si oui, les Russes sont drôlement malhabiles….

      ce qui mettrait en doute leur capacité de « gérer » un Président des USA, aussi branleur soit-il….

      1. gl000001 dit :

        Voyez-vous que toutes vos affirmations sont aussi grosses que celle de ghislain1957 ?

      2. lechatderuelle dit :

        gl000001 je n’affirme rien…. je me questionne….

        avez-vous des réponses….

      3. gl000001 dit :

        « Poutine ne manipule personne »
        Ca ressemble à une affirmation. Je vous questionne ? 😉

      4. Richard Desrochers dit :

        Peut-être une marionnette multi-factorielle ? À l’écoute de divers dictateurs et différents fervents de conspirations, même s’ils se contredisent. Ce qui expliquerait l’absence de cohérence.

      5. Frederic Jobin dit :

        @chatderuelle

        Effectivement, « marionette » n’est pas le bon mot ici… Putin ne cherche pas à contrôler Trump , d’ailleurs son élection n’était pas l’objectif en 2016, ça ne l’a jamais été, quoi que cela a jouer à son profit… Tout ce que les russes font depuis 2014 est l’application de la doctrine Gerasimov… Le chaos social est le but recherché, pas le contrôle…

        Voir cet article : https://www.politico.com/magazine/story/2017/09/05/gerasimov-doctrine-russia-foreign-policy-215538

      6. Madalton dit :

        Peut-être pas une marionnette mais les russes ont sûrement quelque chose sur lui et il le font chanter pour obtenir ce qu’ils veulent dans certains dossiers.

      7. spritzer dit :

        @Frederic Jobin

        Il faut se méfier de ce genre d’article aux révélations fantastiques. La « Doctrine Gerasimov » expliquée par celui qui a forgé l’expression.

        « The problems with this formulation are numerous, though. Gerasimov was actually talking about how the Kremlin understands what happened in the “Arab Spring” uprisings, the “color revolutions” against pro-Moscow regimes in Russia’s neighborhood, and in due course U
        Ukraine’s “Maidan” revolt. »
        https://foreignpolicy.com/2018/03/05/im-sorry-for-creating-the-gerasimov-doctrine/

        Beaucoup de désinformation quand il est question de la Russie…

      8. Benton Fraser dit :

        La stratégie de Putin n’est pas de controller Trump mais de déstabiliser les États-Unis afin de l’affaiblir et Trump cadre parfaitement dans cette stratégie!

        Putin agit de la même façon avec la Communauté Européenne.

        Il sait qu’il y a peu de moyens de contrôle à l’extérieur de la Russie et la déstabilisation de ses « adversaires » est dans ses moyens….

      9. Benton Fraser dit :

        @Spritzer

        « Beaucoup de désinformation quand il est question de la Russie… »

        La désinformation est la spécialité de Putin, formation au KGB oblige!

  2. Carl Poulin dit :

    J’ai beaucoup plus de respect pour les péripatéticiennes que pour Putin, le Pussygrabber en chef et à peu près tout les dirigeants des pays de la planète.

    1. Haïku dit :

      RE: « péripatéticiennes ». 😉

      « I’m a little pimp with my hair gassed back
      Pair a khaki pants with my shoe shined black
      Got a little lady … walk the street
      Tellin’ all the boy that she cain’t be beat
      Twenny dollah bill ( I can set you straight )
      Meet me onna corner boy’n don’t be late
      Man in a suit with a bow-tie neck
      Wanna buy a grunt with a third party check
      Standin’ onna porch of the Lido Hotel
      Floozies in the lobby love the way I sell:

      Hot Rats, aka Donald the pimp.(F.Z.). 😨

  3. quinlope dit :

    Si Putin le dit, je le crois. DJT.

  4. Louise dit :

    Les raisons invoquées par les Démocrates pour destituer le président sont:
    1. La demande d’enquête sur le fils de Joe Biden
    2. La retenue de l’argent qui devait être versé à l’Ukraine.

    Les élus républicains ont dit depuis le début que ces accusations ne tiennent pas la route puisqu’il n’y a pas eu d’enquête et que l’argent a finalement été versé à l’Ukraine.

    On apprend aujourd’hui qu’il y a eu un piratage pour chercher des informations afin de nuire à Joe Biden.
    S’agit-il d’une preuve supplémentaire pour inculper le président ?

    1. gl000001 dit :

      « On apprend aujourd’hui qu’il y a eu un piratage pour chercher des informations afin de nuire à Joe Biden. »
      Le Times présume … !! Ce n’est pas un fait. Donc, non, ce n’est pas une preuve.

    2. lechatderuelle dit :

      Louise si ça prend la chute de Hunter Biden et son père pour faire éclater la vérité, les Démocrates ne peuvent hésiter….

  5. spritzer dit :

    Est-ce que la compagnie qui a découvert le piratage serait CrowdStrike par hasard…

    1. spritzer dit :

      Ok, il s’agit de Area 1 dont le cofondateur travaillait pour Crowdstrike, cette compagnie qui a des liens avec le Atlantic Council
      https://twitter.com/caitoz/status/1216919979318112256

      1. chrstianb dit :

        Quel co-fondateur d’Area 1? Il y en a trois…
        Il a fait quoi comme travail chez CrowdStrike?
        C’est quoi le lien avec l’Atlantic Council?
        Un complot?

      2. spritzer dit :

        @chrstianb

        Je pense que Caitlin Johnstone du tweet parlait de Oren Falkowitz dont il est question dans le Times.

        Aucune idée de ce qu’il faisait chez Crowdstrike.

        Dimitri Alperovitch est le co-fondateur de Crowdstrike et est un « Senior Fellow » à l’Atlantic Council, un think tank associé à l’OTAN.

  6. Loufaf dit :

    Il semble bien , selon AFP que la société Area 1 , basée à Silicon valley et spécialisée en lutte contre le piratage, que l’attaque des Russes a réussi. Vlad tient à sa marionnette!J’ai bien hâte de voir si quatre sénateurs républicains auront le courage de se tenir debout et d’ exiger des témoins. Moscow Mitch va se charger de les remettre à leur place, i.e , à genoux, comme d’habitude devant leur maître.

    1. Dekessey dit :

      @Loufaf
      Souvent à genoux, parfois aussi à quatre pattes.

    2. lechatderuelle dit :

      Loufaf Poutine ne tient personne…. si ce piratage « avait réussi » personne ne l’aurait découvert….

      maintenant que c’est connu, tous pourront sire que la « preuve » a été modifiée »….. et donc irrecevable….

      l’autre question est de savoir pourquoi cette entreprise USA de Silicon Valley surveillait les sites de cette entreprise spécifique?????
      un contrat ?

      Était-ce légal de surveiller une entreprise d’un tiers pays, souverain, sans son consentement?
      Pourquoi cette entreprise et pas une autre?

      Les entreprises de surveillance sont incapables de suivre l’argent dans les paradis fiscaux mais ….en moins de temps qu’il faut pour le dire, elles interceptent un piratage et identifient hors de tout doute les « agresseurs »….

      Fiou….

      Alors comment se fait-il que les USa ne peuvent pas, simplement, bousiller les centrales nucléaires coréenne du nord et de l’Iran si tout est aussi « facile »…..

      Ou alors l’Ukraine est un pays sous-développé en informatique et cette entreprise de gaz et pétrole est un dinosaure….

      mais y’a un truc qui ne tourne pas rond dans cette « révélation »….

      En politique, il n’y a jamais de « hasard » ou de « coïncidences »…..a dit un Président Américain…. me souviens plus lequel….

  7. Guy Pelletier dit :

    De toute façon que ce soit vrai ou faux reste que toute l’affaire Ukrainienne n’a fait que semer des doutes sur la probité et l’honnêteté des Biden père et fils, n’a fait au final que lui nuire. Donald Trump et ses Républicains lui préparent un superbe enterrement politique. Compter sur eux et les médias populistes les appuyant inconditionnellement adeptes de théories de complots et réalités alternatives pour sortir toute l’artillerie eux qui contrôlent le Sénat pour s’assurer de suffisamment semer de doutes en lançant des allusions qui mineront encore plus la crédibilité de Joe Biden. Si les Démocrates malgré cela élisent Biden comme chef pour l’élection de 2020 on assistera a la répétition de celle de 2016, Trump clamant qu’il mettra l’escroc (crook) Biden en prison (lock him up) ce sera suffisant pour que les Démocrates restent chez eux assurant la ré-élection de Donald Trump. A voir encore à ce moment-ci de la campagne d’investiture Démocrate Joe Biden dominé les sondages montre qu’ils n’ont toujours pas compris ce qu’il se passe dans leur pays ne veulent prendre les moyens pour sortir Trump de la Maison Blanche. Biden est cuit politiquement……………

    1. lechatderuelle dit :

      Guy Pelletier…. que le fils Biden ait empoché 50 000 par mois pour « figuration » et avoir une taupe dans cette entreprise est dans l’ordre du possible… ça doit, même, être une pratique courante des USA…..

      ce job truqué n’a rien à voir avec les méthodes douteuses de trump à l’endroit du Premier Ministre Ukrainien….

      Que Biden soit coupable, ne rend pas trump innocent….

      trump avait des agences gouvernementales, payées pour ce genre de dossier et il devait passer par l’une d’elles….
      tout le reste n’est que du crémage inutile pour tenter de masquer l’abus de pouvoir…..<

      Je ne connais rien de ce niveau de "travail", mais se faire offrir 50 000 $ US par mois pour siéger sur un C.A. ?? Un Américain en Ukraine??
      c'est commun dans ce milieu??

      Le projecteur doit demeurer sur trump… car la demande de destitution concerne ses actions, pas les buts visés…..

      1. Guy Pelletier dit :

        @lechatderuelle

        Je ne dis nullement que cela rendrait d’une quelconque manière innocent Donald Trump mais ça sert sans aucun doutes pour les Républicains et Donald Trump d’arme de destruction massive contre Joe Biden le plus sérieux adversaire de Donald Trump sans pour autant nuire le moindrement à Donald Trump les sondages le prouvant.

        Les Américains se foutent semble-t-il de tout cela. Se foutent de ses abus de pouvoir, détournement des lois de la constitutions des USA de ses multiples entraves à des enquêtes. Il faut se rendre compte et prendre fait que les Américains n’en n’ont rien a foutre et Trump le sait……. Mais cette histoire va sans même un seul; doute planter définitivement la carrière politique de Joe Biden et redonner la Maison Blanche à Trump si les Démocrates en font leur chef.

  8. Apocalypse dit :

    Oh boy, oh boy, tous les démocrates et quatre(4) républicains; on peut dire sans crainte de se tromper: ce n’est pas gagné d’avance 😢.

    M. Romney ne changera sans doute pas d’idée, mais il faudra vour pour les autres. De plus, tous les démocrates, encore là, il faudra voir.

    L’impensable peut toujours se produire, pas de témoin au Sénat pour la destitution de Donald Trump. Si ça se produit, c’est ce qu’on appellerait tout un pied de nez à la constitution.

  9. Alexander dit :

    Un procès sans témoins?

    Un simulacre de procès vous voulez dire.

    Les accusations des démocrates sont graves et incriminantes. Bolton, Pompeo, Mulvaney et Pence sont parfaitement au courant de la chronologie des événements. Et on leur refuserait de témoigner sous serment?

    Obstruction de justice vous voulez dire. Les Pères Fondateurs en ont prévu pas mal, mais celle-là, elle dépasse probablement leurs peurs les plus aiguës: que les sénateurs fassent volontairement obstruction de justice pour protéger leur leader.

    On en revient au serment d’allégeance au pays que chaque sénateur a dû prononcer: de la pure foutaise pour la galerie ou un acte légal?

  10. Pierre S. dit :

    ———————–

    dans le dossier de l’iran ce qui me fascine c est de voir qu’encore une fois
    la Russie et l’Ukraine soit mèlé à tout ce bordel ….

    Et qu’au final …une suite d’actions douteuses et tordues servent magnifiquement bien
    l’ordure qui occupe le bureau ovale. Bizarre tout ca non ?

  11. Pierre S. dit :

    —————————–

    Et fou de voir que certains veulent entendre Hunter et joe Biden ?!?!
    alors que dans les fait, l’accusé c’est Donald Trump.

    Si y a juste une seule personne qui devrait être  »cuisiné  » sous serment
    c’est bien l’andouille de Trump … et apres pourquoi pas ses Partners in crime
    Bolton, Pompeo, Mulvaney et le triple crétin Giuliani.

  12. Madalton dit :

    Il me semblait que quand j’avais publié un article comme quoi 4 républicains étaient prêts à voter avec le démocrates la semaine dernière que McConnell avait confirmé dans les jours suivants qu’il avait les votes pour tenir le procès à sa façon. Cependant, si 4 sénateurs républicains sont prêts à voter avec les démocrates, il faudra attendre le moment du vote car ces 4 sénateurs sont souvent des vire-capots.

  13. A.Talon dit :

    «Le Times présume que le GRU était à la recherche d’informations susceptibles de nuire à Joe Biden, un des principaux candidats à l’investiture démocrate, et d’aider Donald Trump.»

    En effet, du point de vue du Kremlin, il n’y a pas meilleur saboteur que l’Agent Orange. Pourquoi se priver d’un tel potentiel de nuisance envers les pays occidentaux? On peut donc s’attendre, au cours des prochains mois, à ce que les services secrets russes fassent tout en leur pouvoir afin de favoriser la réélection de leur marionnette…

  14. Gilles Morissette dit :

    Il sera intéressant de voir si les élus républicains dont in est fait mention, vont aller jusqu’au bout de leurs convictions ou s’ils vont tout simplement s’écraser de façon lamentable comme cela est déjà arrivé.

    Vaut mieux attendre au lieu de spéculer et de tirer des conclusions hâtives.

    Le hameçonage? Faut-il en être surpris?

    Putin a encore besoin plus que jamais de son pantin à la MB pour arriver à ses fins. S’il peut lui donner un coup de pouce pour la prochaine présidentielle, comme il l’a fait en 2016, pourquoi pas ?

  15. Madalton dit :

    Est-ce que le lanceur d’alerte pourrait témoigner dans une autre endroit incognito avec sa voie trafiquée pour ne pas le reconnaître?

Répondre à Guy Pelletier Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :