Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’équipe de campagne de Bernie Sanders et le candidat lui-même ont adopté au cours des derniers jours une approche agressive à l’endroit de leurs principaux rivaux qui fait craindre à certains démocrates une répétition de la campagne présidentielle de 2016 où Hillary Clinton est sortie meurtrie de la course à l’investiture du parti.

Le site Politico a d’abord dévoilé l’existence d’un script remis par l’équipe de campagne de Bernie Sanders à ses bénévoles d’Iowa. Selon ce script, les bénévoles sont encouragés à dire aux partisans d’Elizabeth Warren que celle-ci est la candidate d’une élite hautement éduquée et plus prospère, et qu’elle ne serait pas capable d’élargir ses appuis à l’occasion de l’élection générale.

La sénatrice du Massachusetts a réagi rapidement et négativement à cette stratégie, évoquant elle-même le précédent de 2016. «J’ai été déçu d’apprendre que la campagne de Bernie encourage ses bénévoles à me dénigrer. J’espère que Bernie y repensera et changera la direction de sa campagne. Nous avons tous vu l’impact du sectarisme en 2016, et nous ne pouvons pas répéter cela», a-t-elle déclaré.

Bernie Sanders s’est lui-même chargé d’attaquer de front un autre de ses rivaux. Dans une interview au Los Angeles Times, il a déclaré que Donald Trump «ne ferait qu’une bouchée» de Joe Biden à cause de son vote en faveur de la guerre en Irak et de son appui aux accords de libre-échange.

Des soutiens afro-américains de Sanders ont également attaqué Biden sur la question raciale.

Les critiques de Sanders estiment que l’approche du sénateur du Vermont pourrait détourner ses partisans de Biden ou de Warren si l’un d’eux remportait l’investiture démocrate.

Sanders et son équipe répliquent qu’ils ne font que mettre en lumière de des différences entre les candidats. Quoi que ce soit, tout ce beau monde se retrouvera mardi soir en Iowa pour un ultime débat avant les caucus qui se dérouleront dans cet État.

(Photo Reuters)

38 réflexions sur “Bernie Sanders à l’attaque

  1. POLITICON dit :

    Malheureusement, personne des 4 candidats sus-mentionnés dans la course à l’investiture du parti est en position de battre Trump aux présidentielles. Personne pour amasser des foules, personne pour rallier les jeunes et les plus âgés, personne pour contrer le pouvoir de l’argent et la démagogie du POTUS. Dans un débat des chefs, Trump n’en fera qu’une bouchée et les tournera en ridicule comme il l’a fait lors des dernières élections.

    1. Pierre dit :

      C’est vraiment un combat pour qui sera commandité par DEPENDS. Ils sont vraiment mal foutu en candidats qui ont une valeur ajoutée…

    2. Pierre dit :

      j’aimerais savoir ou connaître jusqu’à quelle date une candidat peut se présenter pour l’investiture du parti démocrate? Un candidat surprise qu’un Trump ne pourrait pas abattre avec des tweets???

  2. Bidulen dit :

    « C’est moi ou Trump » Bernie

    1. Henriette Latour dit :

      Bidulen

      Et ce sera trump!

      1. jcvirgil dit :

        Eh oui s’ils écartent Bernie ce sera Trump comme en 2016 …

      2. karma278 dit :

        J’en ai bien peur…
        😭😭😭😭😭

      3. simonolivier dit :

        @jcvirgil Et si les démocrates nomment Bernie, ce sera Trump comme en 2016. Bernie est ce que les Américains redoutent plus qu’un Taliban, un islamiste radical ou un terroriste. Bernie est un socialiste.

  3. Martin cote dit :

    Bernie fait çe qu’il a fait en 2016…diaboliser ses adversaires comme il l’a fait avec Hilary…..et à la fin…ses partisans ne se sont pas rallies à Hilary…..quoi qu’il dise…je crois sincèrement qu’il est le candidat démocrate le moins apte à battre Trump…

    1. Racza dit :

      « je crois sincèrement qu’il est le candidat démocrate le moins apte à battre Trump…« 
      D’autant plus que Sanders n’est pas « démocrate » il est « indépendant ». Il n’a adhéré au parti qu’entre 2015 et 2016, le reste ne fut qu’un va-et-vient entre l’un et l’autre.
      Je ne comprends pas ce qu’il fait dans cette course à l’investiture.
      De plus je me demande si l’ingérence ne se trouve plus, non seulement, lors du vote mais également dans les sondages. Je ne comprends plus rien à ce pays qui jadis faisait rêver 😭😢😢

      1. papitibi dit :

        Évidemment que tonton Bernie est SO-CIA-LISSS, tel qu’il se plait à le rappeler à l’électorat (dont tous ces fanas de droite qui le perçoivent comme un suppôt de Staline!

        Cela dit, l’étiquette de socialiste (outre la charge négative qu’elle comporte aux USA), ça veut pas dire grand chose; les Tommy Douglas et Ed Broadbent étaient plus à gauche que Tom Mulcair! Jean Lesage, Robert Bourassa et Claude Ryan étaient plus nationalistes que Jean Charest et Philippe Couillard. Jean Charest – un ancien et peut-être un futur chef des Conservateurs fédéraux, a porté l’étiquette de LIBÉRAL jusqu’à sa défaite au Qc en 2012…

        Avant d’être invité à joindre le PLC en compagnie de ses potes Gérard Pelletier et Jean Marchand (un ancien chef syndical (CSN), Papa Trudeau était un hippie intellectuel de gauche (et de haute stature intellectuelle), connu pour ses affinités avec le NPD. Disons que l’exercice du pouvoir lui a tordu les idées…

        C’est comme pour le tofu, qui prend le goût des aliments qu’il accompagne. Un POTUS Bernie, ce serait comme du tofu; il va goûter ce que goûte le Parti dont il aura (le cas échéant…) été choisi pour le diriger.

        Ouin, mais Trump, lui, il a bien mis le GOP à sa main? Oui pis non… Ils savent trop bien quelle est la main qui les nourrit, et je ne parle pas seulement de POTUS; des élections, ça se gagne avec des bailleurs de fonds, et si les bailleurs de fonds sont des racistes, des misogynes et des vendeurs de guns, bin…

  4. ghislain1957 dit :

    Lors de la dernière élection, Hillary Clinton a perdu les votes des partisans de Sanders. Il est comme un chien dans un jeu de quilles, il n’a pas d’affaire là. Préparez-vous à la réélection de tRump, à moins d’un réveil collectif des zaméricains.

    1. jcvirgil dit :

      C’est un peu normal qu’en tant que représentante du statu-quo elle n’ait pas pu rallier les votes des partisans du changement… C’est le contraire qui aurait été surprenant. De fait même si Sanders s’était rallié plus tôt , ils seraient probablement rester chez-eux, Clinton représentait probablement à leurs yeux une candidate à moins pire que Trump, sans être cependant capable de les motiver pour qu’ils se déplacent et se rendent aux urnes..

      Il ne faut pas se conter d’histoire , en bout de ligne c’est ça qui lui a fait perdre son élection avec en parallèle bien sûr le système électoral américain et ses grands électeurs complètement inadapté à une démocratie moderne et représentative.

    2. lechatderuelle dit :

      ghislain1957 ce genre d’équation est devenue une norme pour expliquer n’importe quoi….

      en quoi la course au Chef des Démocrates a un impact sur la présidentielle… c’est un peu court comme raisonnement….

      on l’a vu à la dernière élection, ceux qui voulaient voter Démocrate ont voté démocrates et ceux qui veulent voter républicain voteront républicain malgré trump….

      ce qui torpille les élections, un peu partout dans le monde est la non participation des jeunes, de plus en plus nombreux…. et à voir les candidats de plus de 70 ans, on comprend, un peu , pourquoi….

      si trump gagne en 2020 et tout indique qu’il gagnera, ça n’aura rien ;a voir avec Sanders…..

      ce sera parce que les Démocrates sont ennuyeux à suivre, qu’on ne connait par grand chose de leur « programme »…. que la course à l’investiture n’en finit plus et qu’aucun des candidats n’a été capable de faire rêver les électeurs….

      la seule chose qu’on a entendu est « il faut sortir trump de la Maison-Blanche »….

      ok… mais une fois en place les Démocrates feront quoi ?? très peu à se mettre sous la dent…

      Les Démocrates se tirent dans les pieds en se dénigrant les uns, les autres…. le but de cette course était de se présenter comme un bon choix avec de bonnes idées….
      c’est raté….

      se lancer de la boue est devenue la nouvelle façon de faire de la politique et ensuite ils pleurent que les gens ne votent plus….

      1. gl000001 dit :

        « en quoi la course au Chef des Démocrates a un impact sur la présidentielle… c’est un peu court comme raisonnement…. »
        C’est pourtant un très grand facteur. Tout le monde s’entend là-dessus.

        Vous oubliez ceux qui n’ont pas voté démocrates parce que ce n’était pas Sanders. Ce n’est pas juste les jeunes, les vieux et trump. C’est un malheureux mélange de tout ça.

      2. lechatderuelle dit :

        gl000001 non justement…. ça n’a rien à voir….
        la course à l’investiture est « pour » les Démocrates…

        si ces gens font une bonne job… ils pourront, ensuite, penser à la présidentielle…

        trop de gens mettent la charrue devant les boeufs…

        les démocrates doivent se choisir un Chef C’est une chose en soi….
        Ensuite, normalement, ils choisiront celui ou celle qui incarne un changement…..

        le problème dans le camp démocrate, et ce fut identique dans le camp républicain, on confond coups de gueule et leadership…
        on préfère abaisser les autres pour mieux se soulever….

        si les Démocrates n’attirent pas l’intérêt c’est que la campagne est archi-ennuyeuse…. ils radotent tous, sensiblement, les idées qui semblent plaire plutôt que de se définir par ce qu’ils sont personnellement…..

        une fois Chef, le Champion démocrate ratissera plus large en faisant siennes les idées de ses adversaires pour bâtir un programme digne de ce nom….

        Si ce Chef et le programme démocrate a du mérite, ils gagneront la présidentielle….

        ce sont 2 étapes distinctes et névralgiques….

        sauf qu’en ce moment, les démocrates semblent voir leur course à l’investiture comme une distraction en bêlant de sortir trump de la Maison Blanche…
        Bien beau… mais avec quel programme….

        Les Démocrates semblent se chercher une image qui entrera dans le jeu de trump…. lui présenter quelqu’un de son âge est une erreur logistique….
        trump est dominant sur les réseaux sociaux…. il fallait un candidat féru en réseaux sociaux, socialement adapté pour échanger et surtout écouter… et avoir la capacité des « puch lines »… chose que les 3 candidats démocrates n’ont pas….

        En « cachant » les 3 Mousquetaires, les Démocrates se sont identifiés à un club de l’âge d’or millionnaires…….

      3. gl000001 dit :

        « gl000001 non justement…. ça n’a rien à voir…. »
        Arrêtez s.v.p. de réécrire l’histoire. Les pro-Sanders ont été échaudés pendant la dernière investiture et beaucoup ne sont pas allé voter. C’est un fait indéniable.
        D’accord. Ca ne devrait pas être comme ça. Mais la nature humaine est comme ça. J’espère que ces gens ont compris leur erreur et qu’ils ne la commettront pas encore.

      4. Serge Montpetit dit :

        Vous devriez regarder ailleur que fox news, environnement, santé, collège gratuit, argent en polique, tout des chose qui devrai plaire et que les américains vont voter contre, expliqué moi ça quelqu’un,

      5. igreck dit :

        @gl000001
        Tout à fait !

    3. gl000001 dit :

      Bon. Vous avez déjà pris le chien. Moi, je vais dire un vieil ours dans un jeu de quilles. 😉

  5. Henriette Latour dit :

    Je pense qu’il est aussi narcissique que l’élu. Point de salut sans lui.

  6. MarcoUBCQ dit :

    Nous avons beaucoup de participants aux pouvoirs divinatoires sans pareils… Qui sait ce qui va se passer aux États-Unis aux prochaines élections présidentielles? P-A-R-S-O-N-N-E. Relisez « Mes 25 ans aux USA; Et puis Trump a été élu. », de Richard Hétu. Mic drop…

    1. gl000001 dit :

      Tellement vrai ! Moi, je me rappelle des midterms ou les démocrates on fait sortir le vote. Si ils réussissent à faire pareil peu importe qui ils auront choisi, ça pourrait faire une grosse différence.

  7. karma278 dit :

    Joe Blo -vs- BS -vs- EeeW!

    Can you smell a winner?

  8. lechatderuelle dit :

    Sanders confond course à l’investiture d’un parti et une campagne électorale….

    mais c’est devenu une mode… dénigrer les autres plutôt que de vanter son programme et ses aptitudes à être un leader….

    le dénigrement, tout le monde peut en faire….

    démontrer du leadership, alors là, ils sont rares…

    et dans cette course Démocrates, il n’y a aucun leader…..

  9. Alexander dit :

    « Bernie is a good guy, I really appreciate him and what he ‘ s doing for my reelection, like in 2016. »

    – Donald Trump

    1. Henriette Latour dit :

      Alexander

      👍👏

      1. Haïku dit :

        Je seconde !

  10. lechatderuelle dit :

    sur la photo y’a 225 ans qui nous regarde….. fiou…..

  11. gl000001 dit :

    Grand vent de défaitisme ce matin ici 🙁
    Les Canadiens ont gagné. Le verglas n’a pas été aussi pire qu’annoncé. On a eu des beaux matchs de football. On s’encourage. Il reste 10 mois avant que trump débarque.
    Let’s go démocrates ! Let’s go !
    😉

  12. Danielle Vallée dit :

    @lechatderuelle: Vous dites que les démocrates n’ont rien à proposer mais vous ne regardez pas à la bonne place.
    Nancy Pelosi a quelque chose comme 400 lois votées qui attendent d’être amenées sur le tapis au Sénat. Et qui concernent la santé, l’environnement, l’éducation, etc…
    Pour qu’une loi passe ça prend l’approbation du congrès (déjà fait), l’approbation du Sénat (à faire en 2020) et l’approbation du président (à faire en 2020).
    Les Américains n’ont pas à regarder très loin pour décider de quelle façon ils devraient voter.

    Une liste des projets de loi majeurs qui sont en attente dans le cimetière de McConnell suffit. Ils sont pour ou ils sont contre.

    Le danger c’est que les démocrates s’embarquent encore une fois dans le bordel de la santé. C’est ce qui a fait perdre la majorité au congrès à Obama à la mi-terme. ‘Keep it simple and sincere, stupid’

    1. lechatderuelle dit :

      Danielle Vallée de ce côté rien à dire…. la job se fait au niveau de la Chambre… le hic est que la pression populaire ne se fait pas parce que les Démocrates ne savent pas « parler » aux gens….
      ils jouent la game, politically correct… selon les règles….

      ils ont répété ad nauseam qu’ils évoquaient la destitution parce que c’est la loi, c’est l’éthique, c’est la responsabilité des politiciens honnêtes… et la plupart des citoyens USA changeaient de canal en plein commentaire….

      en 2020, il faut puncher, il faut « faire image »….

      Vous avez raison, les Démocrates s’enfargent encore dans la santé…
      l’investiture devrait plutôt servir à y aller de bases larges sans tenter de placer des virgules ici et là….

      Les prétendants auraient été plus efficients en y allant « at large » Santé, changements climatiques, dette.
      le comment exactement, c’est une autre étape…

      Quand le(la) Chef(fe) sera élu(e), ce sera le temps de peaufiner la structure….

      En ce moment, tout est mélangé … investiture, course à la Maison-Blanche, élection….ils nourrissent trump en même temps!

      les candidats devaient se définir comme leader…. en définissant ce qu’était le parti Démocrate….. ils ne le font pas…
      ils se limitent à rabaisser les autres….

      les démocrates ressemblent à des républicains timides en ce moment….
      Du changement dans la continuité…
      ça fait quasi 3 ans que ça traine de leur côté et on n’en sait pas ben ben plus aujourd’hui….

      On sait cependant que les 3 candidats en tête se feront varloper le jour de l’élection car les électeurs n’auront pas eu de temps pour apprendre à les connaitre alors que sans être élu, déjà trump s’en moque et leur fait coller des « images » à la peau…..fausses sans doute, mais le mal est fait….

  13. karma278 dit :

    @GL0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000001

    « Les Canadiens ont gagné. » La mauvaise nouvelle du jour. Faut qu’ils perdent pour tanker.

    « Le verglas n’a pas été aussi pire qu’annoncé. »
    Ici, nous nous sommes retrouvés avec 6 pouces de neige/gros sel rendant tous déplacements difficiles.

    On a eu des beaux matchs de football.
    Alors là, OUI
    Je disais à ma blonde: « si c’est 21-0 après 5 minutes, la game va être plate. Je vais peutêtre en profiter pour faire un p’tit somme avant le match de 18h30.

    Oh! Que non. On a bien vu Mo Mentum, joueur d’impact s’il en est un, changer d’équipe en pleine partie.
    Good stuff.

    On s’encourage. Il reste 10 mois avant que trump débarque.
    Let’s go démocrates ! Let’s go !

    Cheers! 🥂

    1. gl000001 dit :

      « Mo Mentum » ! Haha !! Le joueur du match ! Nike va refaire les vieux commerciaux de Bo Jackson. Ca sera « Mo knows » !!

  14. Apocalypse dit :

    Sans doute la dernière chance pour Bernie Sanders de viser la présidence, alors nous soyons pas surpris si les gants sont tombés. Le parti démocrate ne sert cet homme que pour une chose, son obsession de devenir président.

    En effet, on peut se demander s’il ne sera pas encore un allié pour Donald Trump 😢.

  15. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 08:02

    ‘… ce sera parce que les Démocrates sont ennuyeux à suivre, qu’on ne connait par grand chose de leur « programme »’

    Je vais vous en apprendre toute une bonne; lorsque ne sait pas quelque chose, on peut faire l’effort de fouiller et d’en apprendre sur cette chose. Je vous accorde que certains sujets ne sont pas facile, mais la politique, c’est à la portée de la grande majorité des gens.

    Nous avons eu plusieurs débats chez les démocrates où les candidats ont donné leur point de vue sur une multitude de sujets: politique intérieure et extérieure, système de santé, contrôle des armes à feu, infrastructures et bien d’autres choses. Les candidat(e)s ont sans doute doute des sites web où ils (elles) parlent de leurs idées pour faire avancer les Etats-Unis.

    En 2016, on disait aussi que Madama Clinton n’avait pas de programme. pourtant son site web proposait de nombreuses choses pour les américains et elle en parlait régulièrement. C’est à croire que les gens sont devenus tellement paresseux qu’ils pensent à quelque chose et toute l’information devrait apparaître par magie entre leur deux oreilles.

    Donald Trump arrive avec un slogan ceux, MAGA, et voilà, il a un programme et d’autres arrivent avec de vrais idées et curieusement, on dit qu’ils n’ont pas de programme 😢.

    La paresse intellectuelle de notre époque est consternante.

    Je vous accorde toutefois que l’actuelle brochette de candidat(e)s, ce n’est pas un grand cru, mais n’importe qui fera sans doute bien mieux que l’actuelle locataire de la Maison- Blanche, c’est au moins cela de gagner 😊.

  16. Gilles Morissette dit :

    Sanders n’a manifestement pas appris des erreurs de 2016.

    Il sent l’investiture lui glisser sous les pieds alors il va faire ee sorte de saboter la campagne des autres candidats.

    « Après moi le déluge » comme dit le proverbe.

    Sanders est du même moule que l’Enfoiré-En-Chef: Un narcissique centré sur sa petite personne et incapable de jouer en équipe.

    Avec un type pareil. les Démocrates courent vers une méga-dégelée en novembre prochain.

    Pendant qu’ils se tireront dans les jambes, Tiny Brain voguera lentement mais sûrement vers la victoire avec en prime, la majorité dans les Deux Chambres

    Potus 45 va l’avaler tout rond, un peu comme les Chiefs de Kansas-City l’ont fait hier avec les Texans de Houston à partir du 2e quart.

    Meci Bernie. Grâce à ton magnifique travail de sape, le monde en aura encore pour 4 autres longues années à endurer le « Mafieux-En-Chef »

    « Good Job » mon Bernie.

  17. Benton Fraser dit :

    Bernie, tout comme Trump, pratique la stratégie de la terre brûlée, ce qui ne fait qu’accentuer la polarisation des américains.

    Cela inaugure rien de bon….

Répondre à Gilles Morissette Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :