Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Je n’ai vu aucune preuve venant de notre communauté du renseignement ou aujourd’hui des représentants du département d’État qui indiquerait que l’Ukraine a interféré dans nos élections. Nous avons de nombreuses preuves que la Russie a interféré dans nos élections.» Par ces mots, le sénateur républicain de l’Utah Mitt Romney s’est inscrit en faux ce mardi contre un des arguments utilisés par la Maison-Blanche et ses alliés au Congrès pour défendre Donald Trump dans l’affaire ukrainienne qui pourrait lui valoir une procédure de destitution.

L’ancien candidat présidentiel a fait cette déclaration devant les journalistes après l’audition du numéro trois du département d’État, David Hale, devant la commission des Affaires étrangères du Sénat. Hale venait de réfuter le même argument, mettant à mal l’idée que le président américain était de justifier de réclamer à son homologue ukrainien une enquête sur l’ingérence ukrainienne dans l’élection présidentielle de 2016.

Selon l’ancienne spécialiste de la Russie à la Maison-Blanche Fiona Hill, cette théorie du complot a été créée et propagée par le Kremlin.

De façon étonnante, le président de la commission du Renseignement du Sénat, Richard Burr, a lui aussi tenté lundi d’établir une équivalence entre la préférence de certains politiciens ukrainiens pour l’élection de Hillary Clinton en 2016 avec l’ingérence de la Russie.

Selon CNN, la commission du Renseignement du Sénat a examiné la thèse de l’ingérence ukrainienne lors de son enquête sur l’élection présidentielle de 2016 et l’a jugée infondée.

(Photo Reuters)

29 réflexions sur “Mitt Romney, les républicains et l’Ukraine

  1. ghislain1957 dit :

    Un républicain avec une colonne vertébrale? J’en suis presque tombé en bas de ma chaise!

    1. Pierre dit :

      @Ghislain
      On repasseras pour sa colonne vertébrale, il gère plutôt les sondages et réagis en conséquences. Personnellement je ne l’ai jamais aimé ce Mitt et sa veste change de bord rapidement…la semaine dernière n’a t’il pas mangé avec le clown 🤡 orange?
      Question Air Force one est-ce que c’est un Boeing 737 Max?

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Non. Le 737 Max, c’est l’avion de Maxime Bernier et tout comme lui, par les temps qui courent, il ne lève pas haut.

      2. Hilarion Lefuneste dit :

        Présentement ce sont des 747-200, les nouveaux seront des 747-8 et, advenant la ré-élection du président actuel, ils seront renommés Air Farce 1.

      3. Haïku dit :

        jeanfrancoiscouture
        😉
        Je ne l’ai pas vu venir, celle-là. Bravo ! 👌

    2. kintouai dit :

      Les Ripouxblicains ne font-ils pas partie du groupe des Invertébrés ?

      1. MarcoUBCQ dit :

        Selon les critères de Grosse Tétine ils seraient plutôt du groupe des dépravés.

  2. ghislain1957 dit :

    Hors sujet: Le gros clown doit être bleu en Europe présentement.

    Trump loses appeal to block Deutsche Bank, Capital One from handing over his financial records to Congress

    « A federal appeals court ruled Tuesday that it would not block congressional subpoenas for President Donald Trump’s financial records from Deutsche Bank and Capital One, affirming a lower court ruling and dealing the president another legal blow. »

    https://www.nbcnews.com/politics/donald-trump/trump-loses-appeal-block-banks-handing-over-his-financial-records-n1094831?cid=sm_npd_nn_fb_ma&fbclid=IwAR32f4k8v6jO_8QaMsVfkhlMqpr2LsUhDVzgdXWrz4CQ9F1pH4kkD_jwaXk

    1. Jacques dit :

      Une autre affaire qui prend le chemin de la SCOTUS…

      1. yolandgingras dit :

        Que trump a eu la chance de pouvoir paqueter à son avantage….

    2. chicpourtout dit :

      Tiens… ça c’est une bien bonne nouvelle « follow the money »…
      On va commencer à y voir un peu plus clair….

  3. onbo dit :

    Colonne vertébrale!, ça demeure une colonne républicaine…

    Mitt Romney, Un républicain qui lorgne la Présidence depuis 2007, qui a perdu aux mains du Sénateur McCain aux Primaires 2008, échec qui a résulté, merci à Sarah Palin, en l’élection de Barack Obama.

    Dommage que Sarah n’ait pas été vice-présidente; elle qui voyait la Russie de sa fenêtre de cuisine.

    Mitt Romney, Un républicain qui s’est représenté en 2012, mais a de nouveau été défait par Barack Obama. Je pense qu’il regrette de ne pas s’être lancé en 2016.

    Profitant du départ d’un Sénateur partant à la retraite, élu comme Sénateur républicain de l’Utah et lorgnant depuis, on le dirait bien, la maison blanche? à moins qu’il se considère d’abord le successeur de Mitch McConnell?

    1. gl000001 dit :

      La représentante du Tea Party russe. Comme le thé Kusmi de Pavel Kousmichoff. Très bon thé. Surprenant même !!

  4. Danielle Vallée dit :

    H.S. Kamala Harris vient d’abandonner la course à la présidence.

    1. quinlope dit :

      Elle était trop aggressive et trop «prosecuteriai».

  5. Vous savez que Mitt Romney va voter docilement avec ses collègues républicains lorsque le temps viendra n’est-ce pas? Ne mettez pas trop d’espoir envers ce « carpetbagger ».

    1. MAacoUBCQ dit :

      « Carpetbagger »? Parlez-vous de Grosse Tétine, toujours prêt à avaliser les chefs de son culte? Vous savez que « Blank/Espace vide »/esclave de votre secte va voter docilement quelque soient les délires de Donald l’antéchrist? Non, ha bon, ça me surprend.

      1. MarcoUBCQ dit :

        Oups! J’me suis débaptisé… Ça doit faire l’affaire de GT, qui ne saurait souffrir qu’une personne de foi comme moi vienne contredire les délires des clercs de sa secte…

    2. MarcoUBCQ dit :

      Au risque d’envoyer un doublon. « Carpetbagger »? Parlez-vous de Grosse Tétine, toujours prêt à avaliser les chefs de son culte? Vous savez que « Blank/Espace vide/esclave de votre culte » va voter docilement quelque que soient les délires de Donald l’antéchrist? Non, ha bon, ça me surprend. Pour tout membre d’une secte, oser prononcer un mot clé (« Christ, Dieu, etc ») de leur délire collectif est le pêché suprême, car la soumission est exigée dans le culte de GT & co. Soumission: Valeur suprême pour Donald le Chicken King, gras et pourtant mortel lorsque consommé sans modération. Je dois dire que le sarcasme et l’ironie dépassent l’entendement de BS & co., alors ces messages sont dirigés vers ceux qui aiment rire, et aiment donc la vie. GT & co. ne se sentent pas mal uniquement s’ils se soumettent. Sans l’aval des clercs de leur culte, point de rédemption…

    3. el_kabong dit :

      @grosse tetine

      Ce jour est à marquer d’une pierre blanche : je suis d’accord avec vous… quand viendra le moment de voter la destitution, Romney va s’effouérer servilement avec les autres carpettes ripoux libanes…

    4. Hilarion Lefuneste dit :

      Pourquoi vos doigts sont croisés dans votre dos?

    5. Gilles Morissette dit :

      @Grosse vTétine (03/12/2019 à 13:27)

      « Carpetbagger ».

      Non mais quel petit rigole vous faites,

      Je ne sais pas ce que Romney va faire lors du vote mais je peux vous assurer qu’il ne fait pas partie des « carpetbaggers » qui parasitent depuis trop longtemps le Parti Républicain.

      Jordan, Graham, McConnell, Gaetz, Barr, Miller, Pompeo sans oublier Giuliani et toutes les fripouilles qui gravitent autour de votre gourou, bref.la plus grande concentration de « carpetbaggers » au centimètre carré.

      Une belle collection de larbins etr de minables comme vous les aimez sans doute.

    6. Benton Fraser dit :

      Cela ne vous inquète pas que le GOP ne ramasse que des « carpets » ?!?!?

  6. Alexander dit :

    Quand on y pense, pourquoi l’Ukraine, petit pays qui en a plein ses bottes avec les russes, aurait perdu son temps à influencer les élections américaines?

    Ils ont bien plus besoin du support américain que d’autre chose pour leur survie. Et ni Clinton, ni Trump, de mémoire s’opposaient à l’Ukraine, sauf erreur de ma part.

    Cette pseudo ingérence ukrainienne, à l’évidence, est une autre fiction concoctée par Giuliani et sa gang pour détourner l’attention des vraies affaires.

    Les vraies affaires? Les embargos contre les russes, le gel de fonds russes plus ou moins louches, les ententes militaires opposées comme l’OTAN, la présence au Moyen-Orient, les relations avec la Chine et l’Iran etc.

    Poutine avait une tonne de raisons de favoriser des gens qui lui seraient plus favorables, question de piasses d’argent blanchi, d’influence planétaire, économique ou militaire.

    Trump? Si on remontait le financement occulte de ses affaires, on comprendrait qu’il est sous influence, donc plus malléable.

    Je n’ai pas de preuves? Bien sûr que non, pas plus que Mueller a réussi à le faire.

    Je suis influencé et biaisé par mes lectures? Possiblement.

    Mais l’avenir nous le dira bien.

    Le balancier finit toujours par revenir.

    Ce Romney n’est pas un idiot. Opportuniste peut-être, mais c’est un des rares républicains qui semble encore capable de jugement. Les autres sont lobotimisés ou carrément achetés.

    1. MarcoUBCQ dit :

      « Quand on y pense »: Point névralgique pour saisir le vide absolue que contient Donald (par esprit charitable, et pour être le plus juste possible, il doit bien y avoir quelques choses ici et là dans l’esprit de Donald: Une goutte d’eau douce dans l’océan?): Donald ne pense pas, il réagit. Mitt est un génie si on a comme point de comparaison Donald. Quand tout un groupe a fait montre d’une fourberie aussi massive que celle des républicains, quelle colonne vertébrale peut dont avoir un membre? Tout voleur vit dans la hantise d’être attrapé et envoyé aux oubliettes. Pourquoi sinon Vlad The Bad perdrait-il son temps à accumuler tant de richesse matérielle, quand il sait très bien que le pouvoir va lui échapper inévitablement, et que donc il va perdre sa main sur la dite richesse? Même chose pour Donald, dont la santé mentale et physique doit se détériorer petit à petit ces temps-ci. Contrairement à vous, cher Alexander, la pensée réflexive, propre d’une personne qui a conscience de son inconscient, n’est pas l’apanage de ce pauvre Donald. Je crois sans exagérer que vous êtes conscient de vous-même: C’est manifeste dans votre texte. Merci!

  7. Rustik dit :

    Hors-Sujet: L’effet de percolation (et son effet-inverse!)

    Dans « Les Affaires » ce matin, il y avait un lien vers cette étude: https://www.npr.org/sections/goatsandsoda/2019/12/02/781152563/researchers-find-a-remarkable-ripple-effect-when-you-give-cash-to-poor-families

    L’étude en question est intéressante… alors que l’effet de percolation (donner au riche pour voir un ruissellement vers la communauté) n’est toujours pas démontré hors de tout doutes raisonnables, cette étude semble démontrer que l’effet inverse (donner aux pauvres) produit bel et bien un effet de ruissellement sur la communauté!

  8. Gilles Morissette dit :

    Une autre balloune soufflé par le Gros Taré qui vient de se dégonfler. Une autre théorie du complot qui vient de « prendre le bord ».

    Romney s’est tenu debout et a regardé la réalité des faits plutôt que d’écouter les élucubrations proférés par Tiny Brain et répétés tel des perroquets de corde à linge par sa horde de consanguins.

    Espérons que les bottines vont suivre les babinnes lorsque viendra le moment de passer au vote.

  9. P-o Tremblay dit :

    Est Ce qu’il va voter pour la destitution?

  10. onbo dit :

    @Rustic 14h18

    Merci pour ce hors sujet de percolateur inversé qui va au coeur de la prochaine campagne électorale.

    D’autant plus que la démonstration s’amarre au b a ba de la macro-économique des universitaires, qui dit:

    Une personne plus riche a une tendance à épargner proportionnelle à la hausse de son revenu. c.a.d. une propension marginale à épargner évoluant à la hausse. Ce qui restreint la part de sa consommation de l’ensemble de ses revenus, mais augmente son porte-feuille de placements, de prêts, d’achats d’actions, d’obligations des gouvernements et municipalités. Ce qui met cette personne plus riche à l’abri, en sécurité financière, puisque normalement un gouvernement ne peut pas faire faillite, ni une communauté urbaine, encore moins une municipalité qui détient des garanties de reprise de maisons en cas de non paiement des taxes foncières et d’affaires…autrement dit, la personne riche touchera ses intérêts sur les obligations et placements sûrs et sera peu affectée par l’augmentation des prix à la consommation.

    Une personne pauvre, au contraire, a une tendance à consommer proportionnelle aux revenus additionnels dont elle dispose. c.a.d., une propension marginale à consommer évoluant à la hausse. Quand tu es pauvre, dès que tu as 100 dollars, tu vas acheter de la nourriture, des vêtements, de l’essence ou une passe d’autobus ou de métro. Cette personne pauvre fait tourner l’économie de base et rend possible que des gens plus riches discutent, très bien payés dans des bureaux biens aérés, de lotissements, de gentrification, ou sinon, de constructions domiciliaires pour les familles à modestes revenus!!!!

    La « marde pogne » (expression bien québécoise) quand les personnes pauvres doivent consacrer une part de plus en plus grande de leurs revenus, non pas aux achats essentiels, mais à payer des intérêts sur leurs dettes accumulées en raison des hausses de prix des loyers (allo monsieur Trump, allo monsieur Kushner), des hausses sur l’alimentation, le vêtement, le transport, la santé.. (allo monsieur Trump) l’école, les assurances, l’entretien du logement, les réparations, etc.

    Des milliers de citoyens américains en savent bien plus que moi sur le sujet. Mitt Romney sait tout ça. Il est malheureusement dans le mauvais parti pour adresser cette question, au péril de sa vie sinon d’une candidature.

    La seule personne, parmi les candidats présidentiels, qui soit rompue à cet exercice et à cet art de concilier la macro-économique du pays avec la micro-économique des entreprises et des citoyens de tous revenus est la candidate démocrate Élisabeth Warren. En plus de comprendre le système bancaire aussi bien que les banquiers eux-mêmes. C’est une des raisons qui me fait la préférer face à des candidats républicains qui aiment parler haute finance et budgets, tel monsieur Paul Ryan.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :