Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Mina Chang (photo), l’employée du département d’État au curriculum vitae falsifié, a démissionné. Et comme plusieurs alliés du président américain, sa stratégie est de nier plutôt que de faire face à la réalité. Malgré tout, elle a touché un point : la diplomatie américaine sous Donald Trump connaît une crise de leadership.

Dans sa lettre de démission, publiée dans son entièreté par le site Politico, Chang refuse de reconnaître son erreur : «Il est essentiel de voir dans ma démission un signe de protestation plutôt que d’abandon, parce que je n’abandonnerai pas mon engagement à servir, ma fidélité à la vérité ou mon amour de mon pays.» Elle se dit être la victime d’un assassinat public basé sur des «insinuations» sur ses qualifications et sa personne.

Dans sa lettre, elle se déclare «injustement dénigrée» alors qu’elle se dit victime de «médias animé par un désir insatiable de commérages et de scandales», et ce, sans que ses supérieurs ne viennent à sa défense. Elle souligne que le moral est au plus bas au département et qu’il serait soumis à une direction en «faillite morale».

Sur ce dernier point, Chang rejoint l’opinion de plusieurs fonctionnaires de carrière qui dénoncent un climat délétère, mais surtout un manque de soutien par leurs patrons. Il y a cependant plusieurs indicateurs plus objectifs que le témoignage de Chang pour souligner que le moral est au plus bas à Foggy Bottom. Trump a annoncé déjà vouloir faire des coupes majeures au département d’État. Et ce, alors que le nombre de candidats intéressés à le rejoindre diminue sensiblement.

Et les pressions présidentielles ont un effet: l’administration Trump mise de plus en plus sur un réseau diplomatique personnel plutôt que sur les diplomates de carrière; plusieurs décisions unilatérales du président entraînent des conséquences difficiles sur la diplomatie américaine.

Trump considère que les employés de l’État lui doivent loyauté. C’est du moins ce qu’on peut retenir de plusieurs interactions rapportées par NBC News, comme quoi le président est furieux contre le secrétaire d’État Mike Pompeo de ne pas avoir pu faire taire différentes personnalités qui témoignent durant l’enquête en vue de le destituer.

S’il est difficile de lier le sort des fonctionnaires de carrière à celui des nominations politiques, il n’en reste pas moins que le dossier ukrainien crée un malaise, alors que plusieurs diplomates se rallient aux propos de l’ex-ambassadrice Marie Yovanovitch comme quo Pompeo a failli à «défendre l’institution et ses membres», notamment en ne contrant pas les accusations à l’égard de la diplomate, lancées par le fils du président.

Les attaques contre Yovanovitch s’ajoutent à plusieurs campagnes de harcèlement des médias conservateurs à l’encontre des diplomates, les liant souvent à la théorie du complot de l’État profond. Il ne faut donc pas voir un évènement isolé. Pompeo ne défend pas les membres du département d’État.

Quand Mina Chang attaque le leadership de Pompeo, il est clair qu’elle cherche à donner un argument à Trump pour le virer. Mais pour ses anciens collègues, il y a vraiment un malaise à un moment où leur travail est attaqué quotidiennement par une administration.

(Photo Getty Images)

63 réflexions sur “Crise de leadership au département d’État

  1. HebenMonVieux! dit :

    L’attaque ultime doit venir des électeurs américains. Verront-ils enfin la lumière? In God We Trust!!!🥴🥴🥴

  2. Dekessey dit :

    Ne vient-elle pas tout juste de commencer?

  3. danielm dit :

    C’est un grand paradoxe quand la personne même qui est mandaté pour administrer et défendre son département (d’état) doit participer au même moment à son démantèlement et la réduction significative de son influence sur les affaires internationales de l’état.

    Quant à la pertinence d’une  » (fake) diplomatie dite directe », plusieurs exemples ont prouvé dans le passé qu’elle ne peut servir de substitut à une négociation complète et mûrement réfléchie.

  4. P Lacerte dit :

    Bon une AUTRE menteuse qui se dit victime… calvince… qu’est-ce qui arrive aux USA…. ça n’a plus AUCUN sens… la norme c’est de mentir à tour de bras…!? Et si on s’y fait prendre, c’est de la faute des autres… quel pays et/ou génération de grands malades….

    1. Benton Fraser dit :

      Ce qui importe, ce n’est pas l’être mais le paraître….

      1. chicpourtout dit :

        N’est-ce pas l’essence même de la politique…

      2. Benton Fraser dit :

        Oui et non…

        Si tu veux durer en politique, le paraître fait un temps mais ne suffit pas!

  5. lechatderuelle dit :

    pathétique charge d’une incompétente que les médias ne devraient pas publiciser….
    ce genre de « fauit divers » est sans importance…. des fonctionnaires qui démissionnent il y en a à chaque jour…

    encore une fois on dirait que les médias traditionnels sont incapables de décoder les « vraies » nouvelles des « virus » inutiles…

    Comment peut-elle faire un tel diagnostic avec si peu de recul????
    encore une fois les pires ennemis des médias traditionnels sont eux-mêmes….

    1. gl000001 dit :

      « Comment peut-elle faire un tel diagnostic avec si peu de recul???? »
      Il me semble que l’histoire n’est pas nouvelle pourtant (?).

  6. lechatderuelle dit :

    en quoi sa lettre de démission méritait-elle d’être publiée dans un média ??
    Sérieux!!

    1. Lecteur-curieux dit :

      Il faut comprendre leur mode de fonctionnement. Ils s’alimentent eux-mêmes.

  7. gl000001 dit :

    Mina mine l’autorité du minus à Pompeo ?
    J’improvise des petites phrases faciles comme eux improvisent la diplomatie. C’est désespérant.

  8. Rien ne va comme 45 le souhaite. Heureusement il a Barr.

    Kim veut la peau de Pompeo, Chang aussi et 45 n’est pas content, ses jours sont donc comptés.

    Il reste encore beaucoup de candidats potentiels…Hannity, Pirro, Ingraham, Dobbs, Limbaugh et pourquoi pas quelques pasteurs…

    1. simonolivier dit :

      @marie4poches Pompeo lui-même cherche à quitter sans trop se faire écorcher. Il aurait l’intention de briguer le poste de Sénateur du Kansas en 2020. Selon certains collaborateurs de Pompeo, il voulait rester en place jusqu’au printemps et annoncer sa candidature. Mais avec la shit storm actuelle, il chercherait à quitter maintenant.
      https://www.msn.com/en-ca/news/newspolitics/mike-pompeo-is-searching-for-a-safe-exit-from-state-ahead-of-senate-run-gop-sources-say/ar-BBX2s3e?ocid=spartanntp

  9. ghislain1957 dit :

    Désolé Mina, c’est pas parce que tu a un joli minois que tu est compétente.

    Tout dans cette administration n’est que fausseté et fausses apparences. L’incompétence part d’en haut et pour tRump, les diplomates de carrières sont des insoumis tout autant que tous les médias ne sont que des colporteurs de fake news.

    « Les attaques contre Yovanovitch s’ajoutent à plusieurs campagnes de harcèlement des médias conservateurs à l’encontre des diplomates, les liant souvent à la théorie du complot de l’État profond. »

    Tout comme les attaques contre le Lt Colonel Vinland avec des accusations à peines voilées de traitrise et de favoritisme envers son pays d’origine au détriment des Etats-Unis.

    Le réveil va être brutal quand les américains vont se décider à sortir le gros clown de la maison blanche, car il ne faut pas compter sur les ripoux-blicains qui se complaisent dans le mensonge et les abus de pouvoir pour le faire.

  10. Réal Tremblay dit :

    Quelques réflexions:

    #1 Ça commence vraiment à ressembler à une dictature
    #2 Mme Chang est digne d’une « prospect » Trumpienne et un futur poste l’attend.
    #3 Ça sent le « you’re fired » pour Pompeo
    #4 Ça sent le retour à l’hopital pour le Président qui n’a que le titre mais sûrement la dignité de la fonction.

  11. Gilbert Duquette dit :

    …parce que je n’abandonnerai pas mon engagement à servir, ma fidélité à la vérité ou mon amour de mon pays…..

    Notez que c’est un ou l’autre pas les deux.

    Sa fidélité à la vérité
    ou
    Son amour de Son pays.

    Je vais être macho ici mais que j’aimerais donc que mon Prénom soit Pays pour recevoir tous son Amour pis en vérité je me ficherais bien de sa fidélité.

  12. monsieur8 dit :

    Combien on parie qu’elle sort un livre dans la prochaine année?

  13. Micheline dit :

    C’était inévitable que cette administration vit dans un chaos perpétuel. Tout ce beau monde se regarde en chiens de faïence. Est-ce qu’ils peuvent continuer à survivre aux magouilles que trump à créer? Que justice soit faite. Des vacances perpétuelles à Guantanamo, mais vu, je crois que les transferts par avions sont interrompus vers Cuba, une ribambelle de canots pneumatiques avec rames seulement, avec de la patience, ils y arriveront avec Trump comme capitaine, ça j’en suis moins sûre.

    1. treblig dit :

      Le chaos est le corollaire de l’improvisation causé par les  » gut feelings  » président sur à peu près tout les sujets.

      Pour répondre à Benjen , il n’y a pas de politique étrangère cohérente aux États-Unis actuellement. Il y a un président qui réagit impulsivement sans prendre le temps de réfléchir aux tenants et aux aboutissants de ses décisions. Toute la haute direction de la fonction publique ( et pas juste aux affaires étrangères) est condamnée à attendre le prochain tweet pour s’orienter. Ce qui paralyse le gouvernement. D’autant plus que les congédiements et les démissions de produisent en cascade.

      1. Lecteur-curieux dit :

        L’improvisation et le chaos seraient des choses normales pourtant chez des gens d’avant-garde, des vrais artistes et entrepreneurs et donc très à gauche ou champ gauche mais avec d’autres encadrant leur folie, des gens ordonnés ou aimant mettre de l’ordre tout en étant ouverts.

        Trump est avec les plus réactionnaires et autoritaires elle est là la dichotomie fondamentale.

        Le fou généreux cela peut fonctionner ? Oui si suffisamment de gens y croient et le mettent en pratique et en s’arrangeant pour que cela fonctionne. Avec leur vision constructiviste et à partir du mythe fondateur ils doivent vraiment créer une réalité. Ils ne doivent pas être que des zombies.

        Son pasteur de jeunesse parlait de pensée positive mais dans le programme de Trump je ne vois que de la pensée négative sauf avoir plus d’argent et la bourse qui monte. C’est trop réductionniste cela.

        O’Donnell a dit quoi de Trump ? Une personne travaillant pour lui n’est qu’un moyen en vue d’une fin ?

        On est dans le contraire de l’intuition et l’humanisme.

        Il est dans la pensée mécaniste en partie tout en se fiant qu’à ses instincts à LUI plutôt qu’en stimulant la créativité de tous quoiqu’il le fait peut-être pour ses opposants et ceux qui vont le remplacer.

        Il n’est pas le trickster ( fripon) mais l’incendie ou l’ouragan qui vient causer des dommages.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Juste avec leur vocabulaire, les Américains et leur système ont une vision différente de l’administration publique de la mienne.

      Les politiciens sont pour moi à la fois législateurs et le parti au pouvoir lui décide des politiques à appliquer.

      Mais l’administration ou gestion c’est le rôle des fonctionnaires de carrière.

      Ils doivent travailler pareil à la réalisation de cette vision, des nouvelles politiques et le pouvoir peut surveiller l’application de cette vision. Il y a donc une loyauté à y avoir si on veut rester là. Peu importe le parti au pouvoir même s’il risque de ne pas y avoir de continuité.

      Disons plus par ici… Le gestionnaire est plus le sous-ministre que le ministre. Ou au niveau municipal, le directeur général que le maire.

  14. Duduche dit :

    Le sourire de Poutine doit être difficile à effacer ces temps-ci. Sa Marionnette 45 est franchement efficace dans ses actions pour saboter l’influence des USA, autant de l’intérieur que de l’extérieur, peut-être même plus qu’il ne l’envisageait.

    Même s’il y a un après-Trump, et non éclatement plus ou moins violent de ce qui restera de cette union, cela prendra du temps à réparer les dégâts… en supposant que les Républicains assainissent leur parti.

    1. lechatderuelle dit :

      Poutine ??? Sérieux??

      Il s’en tape mais vraiment…..

      Faut demeurer lucide aussi… Poutine a peut-être inciter des équipes a inonder les réseaux sociaux US de messages épais… mais bon, il demeure que les américains on tun minimum de jugement à appliquer à ce qu’ils lisent….
      Bref, Poutine doit soulever les sourcils devant le plus d’instinct politique des américains dans ce dossier, mais Poutine lui-même n’est pas un « génie »…

      les arrestations et les disparitions « inespérées » d’opposants laissent voir plus un inapte politique qu’un stratège…..

      pas un « génie dans une bouteille » ce Poutine….

    2. InfoPhile dit :

      @Duduche

      Très pertinente observation à mon humble avis. Sans parler de l’affaiblissement de l’OTAN.

  15. Madalton dit :

    HS,

    Un juge va rendre sa décision pour le 25 novembre à savoir si Don McGahn devra témoigner. Si c’est le cas, Trump va faire une syncope.

    https://www.politicususa.com/2019/11/19/don-mcgahn-impeachment.html

  16. Danielle Vallee dit :

    Elle me fait penser à Omarosa. Et Scaramucci.
    Elle va peut être écrire un livre sur ses quelques semaines d’expérience.
    Non mais où est-ce qu’ils les pêchent?
    Soit ils font exprès, soit ils sont désespérés.

    Par contre le démembrement du département, ça a commencé dès la première journée, avec Tillerson.

    1. ProMap dit :

      Danielle Vallee – Très, très juste. C’est Tillerson qui a eu le mandat de trump de démanteler le département et il a démarré sur des chapeaux de roues. Combien de poste dans les ambassades n’ont pas été ou ne seront pas comblés? Tillerson, un gars à mettre dans un bain de sel pour en compter les grains lorsqu’il parle aujourd’hui. Le genre de vierge offensée qui pourrait revenir sous un prez Pence?

  17. constella1 dit :

    Monsieur8

    Un livre sur sa carrière
    Son livre se titra
    Ma semaine au département d’Etat
    Ca va bien prendre un tome deux pour mettre tout cela par écrit

  18. el_kabong dit :

    « … parce que je n’abandonnerai pas mon engagement à servir, ma fidélité à la vérité… »

    … dixit celle dont le cv était phony de A à Z… une digne émule du minable orangé…

    La vérité n’est pas la vérité…

    1. gl000001 dit :

      « ma fidélité à la vérité » ou « la fidélité à ma vérité » ?

  19. Guy Pelletier dit :

    Trump livre la marchandise, il a promit à la droite réactionnaire de Steve Bannon et compagnie de semer le chaos le désordre et l’instabilité à la Maison Blanche et au gouvernement pour déconstruire le gouvernement des États-Unis a commencer par la diplomatie dans le but d’affaiblir les gouvernement fédéral des USA. Le rêve des ultra-nationaliste Américains.

    1. chicpourtout dit :

      Exact.
      C’est Poutine qui doit être heureux de voir tout ce chaos…
      Qui bénéficie à que les E.U. et l’ordre mondial soit perturbé, Poutine.
      Qui a avantage à ce que les E.U. soit fragilisé, Poutine.
      On pourrait continuer longtemps encore comme ça…
      Il faut toujours voir  » à qui profite le crime  » comme ont dit et rester lucide.

      Ce n’est pas toujours évident,
      particulièrement quand ont au prise avec un président présentant autant de lacunes… et qui fait davantage dans l’esbroufe, les manigances et la tromperie…

    2. Lecteur-curieux dit :

      Les libertariens ne détestent pas cela aussi l’État étant leur plus grand ennemi.

    3. Lecteur-curieux dit :

      Une droite réactionnaire vouloir le chaos c’est spécial.

      C’est comme des libertariens agressifs? Ils ne sont pas eux réactionnaires, le tyran étant l’État pour eux mais ceux très capitalistes et attachés plus fortement au final à leur argent qu’à la liberté c’est une forme de réaction de tout retenir et garder pour soi.

      Bannon un type viré fou cela. Alors que Trump l’a toujours été lui. Bannon semble plus cohérent mais dans des idées très dangereuses s’il était plus modéré et dans une forme de critique ou d’amélioration cela serait probablement pertinent plus que dangereux et pire que le système actuel.

  20. Layla dit :

    Je viens de terminer la lecture du texte d’entrée de Kurt Volker et franchement j’aime ce monsieur, il est assez spécial. Je ne comprends toujours pas pourquoi les républicains ont appelé cet homme à témoigner, gros manque de jugement. Par contre je comprends que DT sabote les efforts de ces gens de carrière qui ont à cœur le soutien de l’Ukraine, je n’avais pas encore compris le rôle essentiel du Canada , les USA et les Européens pour soutenir l’Ukraine pour contrer la Russie. Cette enquête aura au moins servi à sensibiliser des gens comme moi.

    Pour ce qui est de Tim Morrison je pense qu’il est en colère. Je pense qu’il a une écoeurantite aiguë de ne pouvoir se vider le coeur et d’avoir démissionner.

    Remplacer des Kurt Volker, des Maria Yovanovitch ce ne sera pas facile et je ne pense pas que DT va choisir des gens de hauts calibres. Et oui je crois que le moral doit être au plus bas. Des gens de convictions seront remplacées par des gens aux ambitions personnelles comme des G.Sondland.
    Ces diplomates se voient rabaisser par un pseudo président qui ne fait que jeter de l’huile sur le feu et diviser, il va faire des coupures je suis convaincue que se sera des coupures sauvages et pendant ce temps j’ai bien peur que Bill Taylor va passer au moulinet surtout qu’il était par intérim si j’ai bonne mémoire …qui va continuer les avancées en Ukraine avec un président qui n’a aucun respect pour eux. En cela Kurt Volker est très clair quatre dignitaires n’ont pas réussi à détourner DT de son opinion négative.

    C’est clair que si DT n’est pas sorti de là à la vitesse du grand V … Poutine va prendre du galon et l’Ukraine n’a pas fini de souffrir. Et que dire de l’Amérique. Étrangement je ne suis pas découragée le vent tourne

    1. ProMap dit :

      Layla – Très bon point. Les gens ont une idée très superficielle du fonctionnariat. Elle leur vient souvent d’une mauvaise expérience avec un fonctionnaire taré ou ultra zélé, comme si tous les fonctionnaires étaient tarés ou ultra zélés. Paradoxalement, ces gens prendraient ce job demain matin, même s’ils disent qu’ils ne se feront jamais mener le bout du nez par un boss rond de cuir. Mais, ils acceptent de se le faire faire par un gérant de Walmart. Ce sont d’ailleurs souvent ces gens qui salivent en critiquant les fonds de pensions, les congés, etc. De la retro-projection. Selon eux n’importe qui est capable de faire un job de fonctionnaire : par exemple Mme Devos est capable d’enseigner la mécanique quantique (dans son cas ça se résume à 6 jours de création et une journée de repos), Yvanka peut très bien représenter le Président dans des pays aux cultures aussi diverses qu’il y a de peuples dont elle possède la garde-robe, Wheeler peut assurer une réglementation environnementale « up to date » à condition que l’on parle de charbon. etc.

      Mais les p’tits diplomates universitaires non élus sont totalement incompétents pour ce genre de job.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Hummm… Il y a des préjugés envers les fonctionnaires mais aussi des mauvaises expériences par des différences de culture.

        Certains y sont allés travailler dans l’administration publique et confirmant des préjugés mais pas ceux y restant.

        Tiens la femme trouvait que cela travaillait très lentement donc inefficacité et faible productivité.

        Il peut y avoir de cela mais je pense plus et tout dépend où l’on travaille qu’il y en a plus fait pour le privé que pour le public et vice versa.

        Sinon ce que je peux avoir vu plus comme citoyen ce n’est pas les gens, pas les humains donc pas les fonctionnaires mais la bureaucratie, la lourdeur de la machine qui alors déshumanise et les syndicats peuvent vivre des paradoxes en étant à la fois des critiques et des défenseurs de la bureaucratie.

        Tiens j’ai lu sur une gestionnaire appréciée du syndicat dans le secteur public mais elle a démissionné pour aller travailler ailleurs mais toujours dans le secteur public.

        Comment expliquer cela ? De la rigidité du système? De la politique et tout ? Je suis porté à croire que c’est une bonne gestionnaire bon mais un ou une autre l’a remplacée après et réussira ou se cassera la gueule.

        Pour la bureaucratie c’est inévitable, il faut tenter de l’humaniser. Les joutes politiques aussi sont inévitables. Bien faîtes de votre mieux.

        Les employés de Wal-Mart ? À part 3 ou 4 dans le magasin, quels postes ils auraient dans la fonction publique? Un poste similaire ou connexe?

    2. gl000001 dit :

      Qui parmi les républicains choisit les témoins ?
      Peut-être qu’ils cherchent finalement à larguer trump ?
      Théorie du complot ! Moi ? Je commence à aimer ça. Titine, sors de ce corps !

  21. lechatderuelle dit :

    Une chose demeure avec cette présidence…. Jamais a-t-on vu une telle ribambelle de cancres, d’incompétents et de minables défiler à Washington en si peu de temps….

    Même du temps de G’.W Bush ce n’était pas si terrible…..

    trump semble avoir le don de choisir toujours le pire candidat, peu importe le poste…..

    Difficile de toujours trouver des excuses et des complots…. le point redondant est la mauvaise évaluation des nominés….
    donc le « boss » s’entoure mal…

    et c’est connu, les incompétents s’entourent toujours de pas bons…. parce que justement ils n’aiment pas être contestés par de meilleurs qu’eux….

    Les USA auront un mal de bloc très bientôt….
    Quand t’es rendu à regretter G.W Bush !!!

    1. ProMap dit :

      lechatderuelle – « rump semble avoir le don de choisir toujours le pire candidat, peu importe le poste… » Oui trump a ce don, son instinct qu’il dit, ce don qui lui a permis de se caler 5 faillites, de mettre au monde des produits morts-nés (steak, etc.), de bâtir une institution de non-savoir (université) qu’il a dû fermer, d’organiser une fondation de charité (organiser est le bon mot) qui s’est fait ramasser par les tribunaux,…. pour finir, la cerise, ce don lui a permis de mettre un pays en salle de soin critiques.. Tout un don!

      1. Benton Fraser dit :

        Trump privilégie la loyauté et non le mérite…. surtout lorsqu’on est pas méritant!

        De par son narcissisme, Trump ne voit pas une personne de mérité comme un outil pour son avancement mais comme une personne qui peut lui faire ombrage… et même être plus malin que lui, ce qui constitue une menace…

      2. Lecteur-curieux dit :

        Son intuition n’est pas si mauvaise dans ces trois cas mais sa rigueur et son honnêteté son inexistantes ou très faibles.

        Juste avec université s’obstiner pour garder le nom université ce qu’on entendait parler il y a plusieurs années. Quelqu’un de rigoureux n’aurait jamais nommer cela ainsi ou aurait fait changer le nom. Au risque d’attraper moins de poissons ? Bien si le projet est honnête… Et on charge pas des prix de fois comme cela et pas de vente sous pression énorme.

        Bon mais il croit au truc de marketing de réseaux.

        Pour les steaks ? Combien il a mis lui d’argent là-dedans ? C’est comme Trump the Game, le jeu de société. S’il ne fait que donner son nom et faire de la promo et lui se faire payer anyway que cela marche ou pas mais en gagnant plus si cela marche. Son cash est fait lui ! Merci goodbye!

        Pour la fondation de charité? Très bonne idée mais il contrevient aux règles et parfois lui-même l’avoue tout en disant qu’ils sont sur son dos pour des peccadilles et dans certains c’est vrai. Sauf qu’il savait s’en venir en politique où on risque d’être scruté à la loupe alors il faut que le niveau de conformité devienne très élevé.

        Le bonhomme est anticonformiste et se tient avec des conservateurs? Au moins Catherine Dorion est avec la gauche elle. Une gauche libertaire ou autoritaire ou un mix des deux? Autoritaire envers les gros capitalistes.

      3. Lecteur-curieux dit :

        Échec plus de Jerry W. Levin que de Trump.

        Mais il faudrait voir le deal. Trump était proprio de la marque de commerce et c’est un essai de 3 mois.

        Mais qui détermine le pricing et tout, le mode de distribution?

        Trump fait juste l’annonce et au bout de 2 mois c’est terminé? Mais lui il a été payé déjà?

        Si on en vend j’imagine que là il ferait plus d’argent mais là juste en 2 mois il est allé chercher du cash et ce qu’il vendait c’était sa propre personne et il y a d’autres produits qui lui sont associés.

        Imaginez qu’il a été payé pour toute la promo et ensuite une commission sur les ventes. Cela ne pogne pas ?

        Une autre coquille vide ou société à numéros ou l’équivalent en LLC soit à garder ou à liquider.

        Le produit n’a même pas besoin de connaître de succès pour lui faire de la pub. Quand même faire quelques ventes.

        Les poissons c’est qui ? Croire que s’associer avec Trump est une garantie de succès en vendant du steak par correspondance.

        Du steak on va voir un boucher ou on va manger cela dans un steakhouse. Perso je ne suis pas amateur de steak juste des biens ordinaires au poivre ou au persil donc même pas avec une bonne épaisseur sinon de la saucisse de gibier et tout cela est disponible dans un marché no way par correspondance bien que des boucheries ou autres sollicitaient ceux avec une grande famille peut-être. Venir vous livrer de la viande ou d’autres des paniers pour d’autres produits agricoles il y a un marché mais pas moi.

        https://en.m.wikipedia.org/wiki/Trump_Steaks

  22. Gilles Morissette dit :

    Il n’ y a pas que le Département d’état qui soit dysfonctionelle. Toute cette administration l’est.

    Rien d’étonnant là dedans. Ce pays est dirigé par une bande de fripouilles et d’incompétents, de gens sas scrupule qui n’hésitent pas à utiliser leurs fonctions afin de satisfaire leurs intérêts personnels à commencer par celui qui est assis dans le Bureau Ovale à la MB.

    1. lechatderuelle dit :

      et malheureusement les Démocrates ne sont guère rassurants en ne ratant pas les fleurs du tapis depuis les 3 ans toutes croches de trump….

  23. chrstianb dit :

    J’ai vu l’écroulement d’un empire dans ma vie, celui de l’union Soviétique.
    Est-ce que je suis en train de voir un second empire imploser?

  24. Alexander dit :

    Dans une télé-réalité on utilise des amateurs du public plutôt que des comédiens professionnels.

    Dans le Donald Trump Show, on utilise aussi une série d’amateurs plutôt que des professionnels.

    Au département d’état comme ailleurs.

    On plogue un ti-coune comme Jarrod pour négocier un traité de paix au Moyen-Orient et on engage sur photo des pseudo-diplomates, peu importe le CV.

    Et les têtes tombent à chaque semaine avec un roulement de personnel incroyable.

    The Apprentice, version 2.0.

    Le premier prix, une job pour le Boss-au-Toupet-Orangé.

    Le seul pré-requis, lécher les bottes du Boss et se taire. Pompeo et Pence sont excellents dans leurs rôles respectifs.

    Et vive la diplomatie version Donny Chou.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Dans The Apprentice, les concurrents sont vraiment méritants selon ne veut pas dire qu’ils deviennent des tops c’est plus comme Star Académie ou La Voix.

      Alors qu’Occupation Double, être douchebag ou douchette ayant envie de se faire du fun en passant à la télé et en jouant un peu le personnage demandé et pareil pour Loft Story et l’affaire est tiguidou. Bien que certains concurrents s’en sont servis comme tremplin de cette notoriété pour se bâtir une carrière.

      Et si le gars est ou devient pompier ou policier ? Peu importe.

      Une gloire plus éphémère qu’un comédien américain jouant dans American Pie.

  25. chrstianb dit :

    Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir…
    En d’autres termes…
    Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche….

    (d.trump)
    Ah, non, c’est un proverbe Shadokéen
    http://www.lesshadoks.com/index2.php?page=3

    1. gl000001 dit :

      Les Shadoks ! Belle trouvaille !!

    2. Lecteur-curieux dit :

      Cela fait bien partie de la philosophie de Donald Trump pourtant dans son Art of the Deal avec lancer plusieurs balles en même temps et parier qu’il va en rattraper une.

      Ou encore, Clotaire Rapaille lui a déjà parlé des vendeurs comme des Happy Losers et il mentionnait Donald Trump et cela c’est avant que Trump se présente et peut-être même avant que Rapaille vienne à Québec.

      Le vendeur se fait dire non constamment mais en continuant à solliciter il finit par obtenir un oui et le deuxième peut arriver plus vite et ensuite encore des non.

      Trump a des aspects du vendeur mais plus un promoteur.

      Le taux de réussite n’a pas besoin d’être élevé. Du moins pour certains types de vente.

      Ensuite au baseball, le type qui frappe la balle en lieu sûr une fois sur 3 est un excellent frappeur. Alors mêmes les meilleurs échouent plus souvent qu’ils réussissent.

      Une part de la philosophie ou du discours attribués à Trump peuvent donc être bonne si bien appliqués.

      Au gouvernement alors ? C’est un peu comme dans l’entreprise où en grandissant l’entrepreneur doit s’entourer de bons gestionnaires. Au gouvernement la machine est plus lourde. Et la complexité est plus grande, la bureaucratie est inévitable et en partie essentielle et l’humaniser serait bien. Trump s’y attaque mais en la déshumanisant encore plus par l’arbitraire vu comme injuste. Et non pas être un type créatif et généreux qui travaille avec son équipe tout en la sortant de sa zone de confort. Et là la résistance au changement viendrait de gens ne voulant pas du tout s’adapter.

  26. Haïku dit :

    HS,
    RE: Crise de leadership au département d’état.

    -Citation ironique:
    « L’art du leadership est de dire non, pas de dire oui. C’est très facile de dire oui. »(Tony Blair).

  27. titejasette dit :

    Éclairez-moi SVP

    Quand on a un curriculum vitae falsifié, comment peut-on s’attendre à ce que ses supérieurs viennent à sa défense ?

    « Elle se dit être la victime d’un assassinat public basé sur des «insinuations» sur ses qualifications et sa personne. » Alors c’est oui ou non qu’elle a falsifié son curriculum vitae ? c’est des insinuations sur ses qualifications ou c’est une falsification de ses qualifications ? Pauvre victime. Madame joue avec des mots (ou des maux) ?

    « Les boss veulent faire des coupes majeures…un climat délétère, mais surtout un manque de soutien par leurs patrons »: ça ressemble beaucoup au climat de travail dans la fonction publique québecoise et canadienne (et même dans quelques sociétés d’État). Elle n’avait qu’à crisser son camp et trouver un autre emploi ailleurs. Arrête, elle va me faire pleurer, cette p😭vre enfant !

  28. jeanfrancoiscouture dit :

    Pour un beau (façon de parler) résumé des dégâts planétaires causés par Donald Trump voici «Donald Trump perturbateur mondial» produit par l’émission «Le dessous des cartes» sur TV5-Monde.
    Et pour perturber la planète au complet, il ne va pas non plus hésiter à perturber aussi autour de lui. C’est, pourrait-on dire, «dans sa nature».

    1. Layla dit :

      @Jeanfrancoiscouture
      Oups elle parle d’une diplomatie schizophrène… aux USA de DT merci très intéressant. Layla

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Layla: Et j’ajouterais que cette excellente série d’émissions, malgré leur brièveté, fournissent toujours un éclairage très intéressant sur chaque sujet de géopolitique qui y sont abordés. Mon ENP est toujours programmé pour que je ne la rate jamais.

      2. Haïku dit :

        « Quand un homme parle à Dieu, on dit qu’il prie. Quand Dieu parle à un homme, on dit de ce dernier qu’il est schizophrène »(T. Szasz).

  29. Lecteur-curieux dit :

    https://www.politico.com/f/?id=0000016e-801e-d62a-a5fe-d17f142e0000

    Je n’aime pas le ton de cette lettre qui commence par cher secrétaire…

    Madame Chang joue les divas et les drama queens mais oui elle savait que sa lettre serait publiée par les médias qui ont eu sa peau mais ici avec raison.

    Pour les fonctionnaires quand vous êtes au centre d’une lutte politique féroce pouvant affecter votre carrière cela n’est pas très bon pour le morale cette incertitude.

    Leadership ? Les politiques déterminent les polices à établir et Trump avait déjà écrit dans son programme tout le mal qu’il pense des diplomates.

    Et les fonctionnaires en général sont méprisés par les libertariens.

  30. Nefer111 dit :

    Le règne de la médiocrité et des affabulateurs incompétents dans une idiocratie …
    👏🏼 👏🏼 👏🏼

  31. Apocalypse dit :

    @chrstianb – 21:33

    ‘J’ai vu l’écroulement d’un empire dans ma vie, celui de l’union Soviétique.
    Est-ce que je suis en train de voir un second empire imploser?’

    On peut effectivement se poser cette inquiétante question?

    Un autre quatre(4) ans de Donald Trump et on serait sérieusement tenter de répondre oui. Depuis le début de sa présidence, il ne fait qu’empirer et répandre la médiocrité, sa médiocrité, partout autour de lui. On remplace des gens compétents par des ‘has-been’, des incompétents, qui voient enfin la chance de leur vie de mettre enfin la main sur un peu de pouvoir et de croire qu’ils sont enfin quelqu’un … misère.

    On va espérer que les américains vont faire le bon choix en novembre 2020, sinon le pire est à venir pour ce pays qui semble bien sur le déclin…

  32. captmichel dit :

    il agit comme un dictateur cou donc les americains dorme au gaz

  33. citoyen dit :

    cela va servir d’exemple pour un département d’analyse des cv au sein des départements des états.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :