Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Dans un livre à paraître mardi, Nikki Haley révèle que deux poids de l’administration Trump – le chef de cabinet de la Maison-Blanche John Kelly et le secrétaire d’État Rex Tillerson – ont sollicité son aide pour contrecarrer les politiques de Donald Trump : «Kelly et Tillerson m’ont dit que lorsqu’ils s’opposaient au président, ils ne faisait pas preuve d’insubordination, ils essayaient de sauveur le pays. C’était leurs décisions, pas celles du président, qui représentaient l’intérêt supérieur de l’Amérique.»

L’ambassadrice des États-Unis auprès de l’ONU, dont le livre s’intitule With All Due Respect, a refusé de se joindre au complot. Pourquoi?

Dans une entrevue à l’émission matinale de CBS, Nikki Haley explique que Kelly et Tillerson auraient dû exprimer leurs différences d’opinion au président ou démissionner, le cas échéant. «Mais torpiller le président est une chose très dangereuse, et cela va à l’encontre de la Constitution et à l’encontre de ce que le peuple américain veut», a-t-elle dit.

L’ex-gouverneure de Caroline du Sud a elle-même exprimé des critiques à l’endroit de Donald Trump, notamment sur sa politique vis-à-vis de la Russie et ses propos après les violences de Charlottesville. Mais son livre et ses entrevues sont de nature à plaire au président. Lors de son entrevue à CBS, Haley a notamment déclaré que ce dernier ne mérite pas une procédure de destitution pour son rôle dans l’affaire ukrainienne.

«Les Américains devraient décider cela. Pourquoi avons-nous un paquet de personnes au Congrès en train de prendre cette décision?», a-t-elle demandé, en faisant fi de la Constitution qui donne aux élus du Congrès le pouvoir de mettre en accusation et de destituer le président.

Tout cela a valu à Haley un tweet favorable de la part du gazouilleur en chef :

Tout le monde s’accorde pour dire que ce livre a été écrit avec en tête la course à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2024. L’ouvrage ne nuira certainement pas à Haley auprès des partisans de Donald Trump.

Certains vont même jusqu’à dire que le livre pourrait encourager le président à évincer Mike Pence de la vice-présidence et de mettre à sa place le nom de Nikki Haley sur le ticket présidentiel de 2020.

Ce serait quand même une drôle de façon de remercier le plus loyal des vice-présidents de l’histoire américaine.

(Photo EPA-EFE/REX/SHUTTERSTOCK)

101 réflexions sur “Pourquoi Nikki Haley a refusé de «sauver le pays»

  1. jcvirgil dit :

    En politique américaine il y a deux grandes tendances les cons-serviteurs et les néo-conserviteurs de l’oligarchie et des lobbys. qui dirigent le pays par politiciens interposés. Nikki Haley fait le pont entre les deux 🙂

    1. Igreck dit :

      Les Cons-servent-la-Peur !
      Nous, Canadiens, avons dû endurer les Cons-servent-Harper pendant trop d’années mais avons eu l’intelligence de leur botter le c**. Puis ont a remis ça en faisant prendre une « sheer » à son émule. Espérons que les Amers-Ricains auront la même bonne idée l’an prochain avec le Moron qui squatte la Maison Blanche avec sa famille de mouettes.

  2. lechatderuelle dit :

    ce que ça laisse sous-entendre c’est la naïveté du peuple américain qui gobe ce genre de petite politique…..

    et ça semble marcher….

    le bon peuple se fait rouler dans la farine et en redemande….

    Rien n’est fait en fonction des intérêts du peuple, mais bien pour le pouvoir personnel de certains…

    et cette manie de dire au peuple ce qu’il veut, aime, recherche…..
    infantiliser un groupe et il vous accepte comme leader…..
    le vide intellectuel enseigné dans les écoles publiques aux USA rapporte….

    1. theophileraulet dit :

      Ce vide intellectuel place les USA est position de faiblesse, que ce soit pour contrecarrer toutes les faussetés que, de l’interieur, on veut faire avaler aux gens, ou leur vision de ce qui se passe dans le monde. On a parlé de la suspicion qu’une partie du peuple éprouve face à l’instruction, et face aux gens instruits. On aboutit avec des citoyens qui croient que la terre est plate et mille balivernes et qui élisent des populistes du type de monsieur Trump. Il faudrait que les différents paliers de gouvernements américains promeuvent dès à présent l’instruction. Je crains que les républicains, en général, ne soient pas intéressés. Par conséquent, pour l’instant c’est sans doute au niveau des états et territoires démocrates, et des initiatives de gens ou organismes influents pour veiller à l’instruction.

  3. V-12 dit :

    Nikki Haley, sauver l’Amérique? 😂😂😂
    Les journalistes américains, à 95% incompétents, vont-ils lui poser la question qui tue?

    « Mme. Haley, lorsque vous avez été approchée par Tillerson et Kelly, avez-vous notifié le Président? »

    Si la réponse est non… beubye Nikki Haley!

    Elle se positionne au gré du vent, des fois contre Trump, des fois avec. Elle veut être la déplorable gentille que la droite moins enragée pourra avaler et les centristes sans affiliation nette, peuvent comprendre.

    En attendant, elle fait des millions de $$$ avec la vente de son livre.

    Et, en passant, chère Nikki, Kelly et Tillerson ont démissionné.
    Vous aussi, d’ailleurs…

    1. Réal Tremblay dit :

      Pour Madame il est TRÈS important de respecter la constitution SAUF si ça ne sert pas vos intérêts. Beaucoup d’avenir chez les Républicains celle-là.

  4. treblig dit :

    Lev Parnas, co-accusé avec Fruman d’avoir illégalement financé la campagne présidentielle avec l’argent d’un oligarque russe, chante une toute autre chanson aux enquêteurs fédéraux. En fait il chante comme un canari pour s’éviter une peine de prison. Il déclare que l’entourage de Zelensky avait été formellement avisé de relancer l’enquête sur Hunter Biden pour recevoir l’argent américain.

    1. Richard Desrochers dit :

      J’imagine le cirque s’il pouvait témoigner au Congrès. Les Réps diraient « Peut-on croire un escroc ? » Les Déms répliqueraient « Peut-on croire un Giuliani qui s’est associé à un escroc ? » « Peut-on croire un président qui s’est associé à Giuliani ? ».

      1. treblig dit :

        @Richard des rochers

        Les démocrates ont déjà envoyé un subpeoana aux deux accusés pour comparaître cette semaine

  5. ghislain1957 dit :

    « Mais torpiller le président est une chose très dangereuse, et cela va à l’encontre de la Constitution… »

    Encore faudrait-il que le gros clown orange, idole de Benji et Gros Toton, commence à la respecter le constitution. Les tentatives d’extorsion à des fins politiques et le clause des émoluments font justement partie des agissements anticonstitutionnels.

    Nikki Haley, une autre « brown nose » du gros clown.

    1. gl000001 dit :

      Il se torpille et va à l’encontre de la Constitution lui-même. Il n’a que ce qu’il mérite.

  6. Richard Desrochers dit :

    Juste le titre fait déjà lèche-cul. Pourquoi elle a pas appelé ça « Untriggered » ? Ou même « Clueless » ?

    Si s’opposer au président est contre la constitution, ben plus de la moitié des Américains doivent bien être contre la constitution. Mais on va s’apercevoir qu’il y a deux constitutions : celle des Pères fondateurs et celle des Républicains, tout comme il y a deux « transcripts »,

    1. Layla dit :

      J’avais très peu d’estime pour cette femme, et depuis que j’ai lu ça hier soir, mon opinion a changé, j’ai zéro estime pour cette femme. Elle est à mes yeux ce qu’elle m’apparaissait être et la photo qui accompagne ce billet dit exactement ce que je pense d’elle. Je ne peux pas croire qu’elle pense que sa déclaration démontre beaucoup de respect envers ce président, elle le fait plutôt mal paraître, elle l’humilie inconsciemment. Mais lui l’imbécile heureux se bombe le torse. Misère ils vont bien ensemble.

      1. Layla dit :

        J’avais très peu d’estime pour cette femme, et depuis que j’ai lu ça hier soir, mon opinion a changé, j’ai zéro estime pour cette femme. Elle est à mes yeux ce qu’elle m’apparaissait être et la photo qui accompagne ce billet dit exactement ce que je pense d’elle. Je ne peux pas croire qu’elle pense que sa déclaration démontre beaucoup de respect envers ce président, elle le fait plutôt mal paraître, elle l’humilie inconsciemment. Elle confirme sans le vouloir que DT dans « cette administration » est un grave problème. Mais lui l’imbécile heureux se bombe le torse. Misère ils vont bien ensemble.

      2. gl000001 dit :

        Deux fois « très peu », c’est vraiment pas beaucoup. 😉
        Bien d’accord avec vous pour le reste. Je lisais le billet et je me disais que ça faisait mal paraître son boss !!

      3. Richard Desrochers dit :

        Je crois que vous avez raison : elle le fait paraître comme un enfant sans défense. C’est d’ailleurs peut-être ce qui a plu à Trump : passer pour une victime. «Tout le monde il est méchant avec moi ! »

      4. kintouai dit :

        @R. Desrochers «C’est d’ailleurs peut-être ce qui a plu à Trump : passer pour une victime. «Tout le monde il est méchant avec moi!»

        Il va sûrement se réfugier entre les deux seins de Nikki et lui faire une petite tétée…et, après son rot, il ira gagazouiller (sic) une autre connerie sur Twitter.

  7. Toile dit :

    « Dans une entrevue à l’émission matinale de CBS, Nikki Haley explique que Kelly et Tillerson auraient dû exprimer leurs différences d’opinion au président ou démissionner, le cas échéant. «Mais torpiller le président est une chose très dangereuse, et cela va à l’encontre de la Constitution et à l’encontre de ce que le peuple américain veut», a-t-elle dit ».

    C’est de maintenir un loco in chief escroc qui est contraire à la constitution. Exprimer une opinion contraire à celle du fake président reviens à un « you are fired » accompagné d’un « such a nice man ». Pas trop d’avance.

    Tillerson pourrait certes adapter son expression : « fuckinng moronne ».
    Coudons, il pleut des livres, tous pour mousser leurs propres intérêts….Dans de Nkki Haley, la chose crève les yeux.

  8. Toile dit :

    Oups…. dans le cas de Nikki Haley, la chose crève les yeux

  9. papitibi dit :

    Haley`
    «Mais torpiller le président est une chose très dangereuse, et cela va à l’encontre de la Constitution et à l’encontre de ce que le peuple américain veut», a-t-elle dit.

    FAKE NEWS,
    Torpiller la PRÉSIDENCE – ce qui est tr;es différent, ÇA ce serait peut-être bafouer la Constitution.

    Tout comme le fait de SAPER l’autorité des Tribunaux me semblerait ‘INCONTITUTIONAL’ et ‘UNPRESIDENTIAL’… Mais évidemment, Jaaaamais un Président ne songerait à faire une telle chose!
    Jaaaaaamais!

    Mais sijamais un POTUS s’adonnait à de telles pratiques, , alors là, madam’ Haley, je dirais même que c,est VOTRE DEVOIR de le torpiller.

    Bref… LOCK HER UP!

    1. papitibi dit :

      D’ailleurs… puisque la soubrette Haley considère le torpillage d’un Président comme une chose très, très vilaine…. alors j’imagine qu’elle va essayer de convaincre le Zouf jaune-pisse de rétablir la présidence Maduro en Bolivie?

      Et y en a pas un autre, au Vénézuela?

      on a des principes ou bedon on n’en a pas, madame Nikki…

      1. spritzer dit :

        Excellent Papi! 🙂

        C’est Morales en Bolivie évidemment. Jeremy Corbyn a commenté cette résignation du président Morales. Corbyn n’est pas sorti du bois lui non plus, il est dans la mire des mêmes salopards.

      2. spritzer dit :

        J’ai oublié le lien pour Corbyn
        https://www.rt.com/news/473109-jeremy-corbyn-bolivia-coup-morales/

    2. Nycole L. dit :

      @ Papitibi:
      😉👍👏

  10. Alexander dit :

    Faudra un jour recenser combien de gens dans l’entourage de Trump, pour ou contre, ont écrit des bouquins pour tirer un profit personnel de toute cette saga.

    J’ai depuis longtemps arrêté de faire le compte.

    Et de combien les cotes d’écoute de TV et tirages de journaux ont monté. Sans évidemment même parler des médias sociaux qui en font leurs choux gras.

    Au pays du capitalisme, tout est prétexte à faire de l’argent.

    Trump aura été une machine à cash même pour ses détracteurs.

    Hier c’était Junior, aujourd’hui Haley.

    Toujours cet opportunisme bas de gamme pour profiter de cette connerie quotidienne.

    Haley? Comme toute bonne politicienne, elle ménage la chèvre et le chou pour protéger ses arrières et jouer ses cartes.

    Ce serait amusant qu’elle tasse Pence en cours de route. Elle est probablement moins radicale que Mike, ce qui ferait du bien. Les hyènes se bouffent entre elles.

    1. Lecteur-curieux dit :

      The show must go on.

    2. Igreck dit :

      Les Éditions Trompe !

  11. Lecteur-curieux dit :

    En théorie je suis d’accord avec Nikki Haley face à un POTUS ou un dirigeant normal et disons dans 95% des cas. Ne pas lui jouer dans le dos.

    Mais pour un dirigeant qui demande des choses qui ont de l’allure et qui est parlable.

    Au hockey sur glace des archives nous font lire que l’ex-joueur des Rangers confiait que les gars se regardaient dans le vestiaire et si ce que le coach demandait avait de l’allure ils le faisaient sinon ils décidaient de faire autre chose et sans que le coach s’en aperçoive trop. Certains ont dit la même chose à Montréal mais le coach était probablement plus futé que les gens croient maintenant. L’important c’est de gagner et d’avoir des résultats.

    Trump O’Donnell dans son livre nous le disait bien qu’il refusait leurs plans et leur demandait de faire telle chose sans aucune justification logique. Sauf que d’après ce que je comprends avant que les trois tops se tuent en hélicoptère, cette équipe de direction livrait des résultats pour Trump.

    Le Donald prenant tout le crédit pour la réussite et en cas d’échec blâme les autres.

    Sauf que c’est un gouvernement celui de Trump avec des mauvaises politiques économiques et c’est deux là je ne les truste pas forcément plus que Trump quoique le Donald peut être vraiment dangereux et disons sans même le savoir et eux ce sont deux hommes disons raisonnables malgré qu’ils sont trop conservateurs.

    Des joutes de pouvoir, il y en a dans toutes les organisations et le bordel est plus grand dans l’administration Trump ? Pour une administration politique mais qui dit que ce ne sont pas les apparences d’abord ?

    Au cinéma ou dans d’autres œuvres de fiction que le proprio, le PDG ou le capitaine d’un navire ne soient pas les vrais dirigeants cela a été vu bien des fois.

  12. Gina dit :

    Pourquoi les politiciens pensent à eux d’abord au lieu de penser aux gens qu’ ils sont supposés servir . Leur carrière semble plus importante que la vie des citoyens . Mme se positionne pour une éventuelle présidence ou vice-présidence et de rassurer sa base .

    1. Lecteur-curieux dit :

      Parce que cela est la nature humaine du moins en économie néoclassique et en finance orthodoxe aussi.

      Tous des égoïstes. La théorie de l’agence notamment et aussi celle des free riders.

      C’est une dimension réductrice de l’être humain mais sur un marché c’est celle-là qu’il faut regarder.

      Si on veut être bien servi ? Il faut le faire soi-même. Il nous faut un représentant ou un mandataire ? Il faut le surveiller et qu’il nous rende des comptes. Il faut aussi faire en sorte que ses intérêts et les nôtres soient le plus compatibles que possible.

      Au lieu de juste compter sur le code d’éthique si les deux intérêts vont de pair cela va mieux. S’il maximise ou mieux optimise ses intérêts et que celui du peuple l’est aussi, l’affaire est tigidou. C’est juste pas si facile à obtenir.

  13. gl000001 dit :

    Mr Hétu,
    Il manque le mot « lourds » après « poids ». Et « sauver » plutôt que « sauveur ».

  14. Louise dit :

    « Kelly et Tillerson auraient dû exprimer leurs différences d’opinion au président ou démissionner, le cas échéant.

    Qu’est-ce qu’elle pense ? Que Kelly et Tillerson n’ont jamais exprimé leurs divergences avec le président ?
    Ce n’est pas pour rien qu’ils ont démissionné. Quand on ne veut pas voir la réalité, on ferme les yeux.
    J’ai beaucoup de difficulté avec une personne qui joue sur deux tableaux en essayant de tirer profit de ce qu’il y a de mieux pour servir ses propres intérêts.
    Elle essaie de bâtir sa crédibilité sur le dos de ses anciens collègues et malheureusement pour elle c’est le contraire qui se produit.

    On voit bien qu’elle a choisi son camp parce que «torpiller le président est une chose très dangereuse. »
    Go Go Nikki, ton courage va te mener loin !!!!

    1. Guy Pelletier dit :

      @louise

      Tout a fait, comment croire une minute qu’un gars comme Rex Tillerson un homme au fort caractère, un homme de tête, d’action et décision qui a présidé ExxonMobil pendant de nombreuses années. Habitué a discuter et négocier fermement avec des dictatures pétrolières ou du gouvernement Russe au plus haut niveau son expérience et ses capacités ayant incités le président des USA Donald Trump à le convaincre de venir travailler pour lui se serait écrasé devant le *morron* occupant la Maison Blanche.

      Alors qu’en le congédiant pour le remplacer par Mike Pompeo une marionnette docile facilement manipulable faisant ses volontés sans discuter, ne lui tenant tête en congédiant aussi John kelley, Trump a fait directement la preuve qu’il ne voulait d’adultes à la Maison Blanche pouvant lui tenir tête et contester ses décisions………

  15. jeani dit :

    Haley, franchement je ne la croyais pas capable de ramper au niveau des pâquerettes à ce point. Désolant!

  16. danielm dit :

    Eh oui, les idées de cadeaux pullulent pour Noël! (Rush to your bookstore or to Amazon). Cette nouvelle vague « intellectuelle » américaine me laisse perplexe. Et je ne crois pas qu’elle nous éclaire beaucoup sur les enjeux politiques des États-Unis et son administration Trump actuelle.

    Enfin, la loyauté de Nikki Haley envers son patron est indéniable. Quant à obtenir un retour d’ascenseur de ce dernier, elle pourrait attendre longtemps.

    1. Richard Desrochers dit :

      C’est plutôt facile d’écrire un livre où on raconte son expérience personnelle, où on expose des opinions et met ses tripes sur la table. Un véritable essai donne des références, cite des documents, expose divers points de vue et les discute. Je n’ai évidemment pas lu son livre, mais je soupçonne qu’il n’est qu’un cran au-dessus de celui de Junior : si ce dernier est un chapelet de tweets, celui de Haley n’est peut-être qu’un long tweet ?

      1. Haïku dit :

        Richard Desrochers
        Excellent !!! 👌 Et j’aime bien vos tweets.😉

      2. Lecteur-curieux dit :

        Pour un essai cela dépend de sa longueur je dirais. Je n’ai évidemment plus mes notes de cours de l’époque.

        Ce que vous parlez me semble être trop objectif pour entrer dans la catégorie essai.

        Pour discuter différentes choses ? Cela ressemble à des questions d’examen universitaire.

      3. Lecteur-curieux dit :

        Difficile d’avoir les définitions justes de ce qui rentre dans une catégorie ou une autre et on peut mettre une œuvre dans une catégorie tout en la trouvant mauvaise.

        Un lien avec quelques pistes sur l’essai :

        https://groupelirel.files.wordpress.com/2016/09/ressources_argumentatives_de_lessai.pdf

  17. Sjonka dit :

    « Pourquoi avons-nous un paquet de personnes au Congrès en train de prendre cette décision?», a-t-elle demandé, en faisant fi de la Constitution qui donne aux élus du Congrès le pouvoir de mettre en accusation et de destituer le président.« 

    On peut commencer à remettre une copie de la dites constitution aux républicains ? On dirait qu’il n’y en a pas un dans le tas qui sache de quoi il est question !

    1. Richard Desrochers dit :

      La constitution des réps est une série de tweets dessinés au sharpie et bons pour faire de la charpie,

  18. Layla dit :

    Bon désolée pour les doublons, j’ai hâte de voir où va atterrir ce post.

  19. fallaitquejteuldise dit :

    Combien ça coûte, combien ça rapporte: le reste, des règles de conduite et une constitution pour sauver l’image du capitalisme. En arrière des belles paroles qui abreuvent le peuple, les $$$. Show me the money.

  20. ProMap dit :

    « Les Américains devraient décider cela. Pourquoi avons-nous un paquet de personnes au Congrès en train de prendre cette décision?»,

    Parce qu’ils ont été élus pour cela. Simple Mme Haley. Ayant déjà été élue, vous devriez le comprendre et surtout comprendre votre Constitution de manière à l’expliquer correctement à vos électeurs.

    1. Guy Pelletier dit :

      @ProMap

      Surtout qu’à ce qu’on sache les Américains les citoyens Américains lesd électeurs Américains n’ont surement pas votés pour

    2. Guy Pelletier dit :

      @ProMap

      Surtout qu’à ce qu’on sache les citoyens Américains, les électeurs Américains n’ont pas votés pour que cette présidence contourne les lois, la constitution de leur pays. N’ont pas non plus votés pour qu’elle abuse de son pouvoir fasse de multiples obstructions à la justice. Dénigre pour faire perdre toutes crédibilité aux organisations de renseignement et sécurité des USA préférant l’avis de celles de pays étrangers non fiables………

  21. Pierre dit :

    With all due respect Madame Haley nous savons très bien que vous voulez vous présenter à la Présidence en 2024, en souhaitant que votre manque de prise de position viendras vous mordre ou le dos perd son nom..

  22. Yolande C. dit :

    Si comme on l’écrit: «John Kelly et Rex Tillerson ont sollicité son aide (Nikki Haley )pour contrecarrer les politiques de Donald Trump», il y a effectivement là de graves gestes d’insubordination.

    L’obligation d’un subordonné est soit de se soumettre ou de se démettre, pas de tenter de court-circuiter tout en demeurant en poste.

    D’autre part juste de penser que Mike Pence puisse être remplacé sur le ticket républicain (malgré les assurances de Donald Trump), donne des frissons.

    Le vice-président a dû avaler à peu près toutes les couleuvres et piler à maintes reprises sur ses principes pour servir de bouclier au candidat Trump et ensuite au président Trump.

    1. gl000001 dit :

      « graves gestes d’insubordination. »
      Pas d’accord. Si tu vois ton patron commettre une fraude, tu dois « contrecarrer ses politiques. » C’est le devoir de tout le monde. La Justice est au-dessus de tout.

    2. Guy Pelletier dit :

      @Yolande C

      L’affaire étant que ces gens ont jurés fidélité et loyauté non aux président des USA mais à leur pays ça c’était vrais AVANT que Trump détourne le sens de loyauté de ses plus proches collaborateurs non plus envers les USA mais envers sa seule personne, exactement comme le font les mafieux et gouvernants de dictatures. Excusez nous de croire que dans une démocratie les gens intègres vont protéger leur pays bien avant celui qui le dirige et qui ne fera finalement que passer.

  23. Apocalypse dit :

    Nikki Haley, c’est ce qu’on appelle se donner le beau rôle tout en frottant Donald Trump dans le sens du poil pour … éventuellement avoir … bien entendu, du ‘pouvoir’. N’y a-t-il personne qui gravite autour de cet homme qui a deux onces d’orgueil? Tu parles d’une *diote.

    Ce n’est pas si grave que ça, on ne devrait pas destituer le président, ah bon? Les Pères Fondateurs qui avaient, de toute évidence, plus de ‘brain power’ ont pourtant vu les choses autrement dans le cas où un tel homme (ou femme un de ces jours) abuserait de ses pouvoirs ‘big time’, ce qui est clairement le cas de Donald Trump: de multiples tentatives d’obstruction de justice, demander explicitement l’aide d’un autre pays pour nuire à un adversaire politique et sans doute bien d’autres choses. Mais non, on va laisser le peuple décider, décider de quoi au juste?, de le laisser en place pour un autre ans quatre parce qu’une bonne partie de ce peuple ne voit pas de problème à avoir un président criminel à condition qu’il soit de leur bord.

    C’est le devoir des démocrates d’essayer de destituer ce président qui se croit tout permis et cela même si c’est bien possible que ça ne marche pas; on ne pourra pas les accuser de ne pas avoir fait leur devoir.

  24. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 07:31

    ‘… et cette manie de dire au peuple ce qu’il veut, aime, recherche…’

    On ne retrouve pas uniquement cette tendance en politique, mais ailleurs, notamment au cinéma et à la télévision où les messages politiques, agendas, idéologies, etc… sont gros comme le bras et d’un ridicule consommé.

  25. ProMap dit :

    «torpiller le président est une chose très dangereuse. » Elle a raison. Très dangereux pour un président-dictateur. Pour le peuple? Euh… on ne parle pas du peuple là, on parle du président.

    Je rejoins ce que danielm dit (08:11). Il s’écrit trop de livres présentement aux USA, trop de livres à slogan. Trop d’informations superficielles – désinformation. Qui lit ces livres? Certainement pas la base de trump, ils ne lisent pas. Ils préfèrent écouter un amuseur public qui relaiera quelques flash des livres de Haley, de la nullité Jr etc. Lorsqu’ils écrivent ces livres slogan, leurs auteurs les destinent à Fox News.

  26. Apocalypse dit :

    @theophileraulet – 08:23

    Effectivement, la solution passe par l’instruction, mais comme vous savez, les républicains veulent que le peuple soit une cruche vide qu’ils peuvent remplir avec leur n’importe quoi et le pire, ça marche!

  27. Apocalypse dit :

    @Layla – 08:10

    ‘J’avais très peu d’estime pour cette femme, et depuis que j’ai lu ça hier soir, mon opinion a changé, j’ai zéro estime pour cette femme.’

    La solidarité entre femmes vient de prendre le bord … lol … Content de voir que l’indépendance d’esprit existe toujours.

  28. MarcoUBCQ dit :

    À force de délirer sans arrêts on peut se demander ce que les républicains et ceux qui les élisent vont devenir. Quand tu n’as pas de fondation solide tu ne peux pas tenir sur le long terme. Mais dans le fond le discours que ces gens tiennent montre bien qu’ils n’ont pas de valeurs ni de vision d’avenir, juste un goût très marqué pour la domination, le chantage, les sophismes, la pensée circulaire, la loi du plus fort et presqu’aucun scrupules. Tel la chute du mur de Berlin, symbole de la chute de l’empire de l’URSS, les républicains et ceux qui votent pour eux vont disparaître grâce à leur absence de substance.

    1. ProMap dit :

      MarcoUBCQ – Probablement. La question demeure : quand et comment? Le mur de Berlin a mis une quarantaine d’année à tomber dans un climat de paix relative. La folie hitlérienne a survécu une douzaine d’année en se terminant dans un bain de sang. Même si trump perd en 2020, les poches de thé survivront. difficile à récurer du thé qui pogne au fond du casserole à « high » pendant quelques décennies. Il faudra une sanction sévère des électeurs pour « re-booter leurs cerveaux.

  29. Dekessey dit :

    « Pourquoi Nikki Haley a refusé de sauver le pays? »
    Ambitions présidentielles possible, mais si on regarde bien la photo, c’est évident qu’elle fantasme sur Trump.
    Entéka, Kelly et Tillerson viennent de remonter dans mon estime­.

  30. Pierre S. dit :

    ———————————-

    Ce qu’il y a de dommage dans ce salon du livre improvisé des ex de la MB
    c’est que ce sont ceux qui n’ont rien à dire qui publient. Moi j’aimerait bien lire
    des livres écrits par Rex Tillerson et John Kelly entre autre. Des gens intelligents
    et raisonnés qui avaient vite compris ce qui se passait vraiment.

    Les propos d’une opportuniste crasse comme Mme Haley ou d’un crétin comme
    Don Jr ne sont d’aucun intérêt … et au plus ils contribuent au climat toxique
    ambiant au USA,

    Comme le dicton le dit si bien ….. Ceux qui parlent ne savent rien, ceux qui savent
    ne disent rien.

  31. Alexander dit :

    Ce qui m’amuse de tout cela, c’est de voir jusqu’à quel point la Constitution est bafouée ces jours-ci au nom de l’intérêt personnel.

    Un petit cours de mise à jour de sciences politiques, de droit et l’histoire, ça devrait être un prérequis pour ton diplôme de politicien américain.

  32. papitibi dit :

    L’obligation d’un subordonné est soit de se soumettre ou de se démettre,
    pas de tenter de court-circuiter tout en demeurant en poste.

    Pas d’accord. Un Ministre (car il s’agissait bien ici de membres du Cabinet) ne prête pas allégeance à l’individu qui l’a nommé, mais à la Constitution. Au Peuple des USA (We, the People). À l’État.

    La PrésiDENCE doit être forte. Et respectée.
    Un PrésiDENT, lui, peut être un imbécile, un fou furieux, un criminel. Et la Constitution ne protège PAS alors la personne qui occupe la fonction, mais plutôt l’institution qu’est la Présidence.

    D’où, d’ailleurs, la possibilité, prévue par la Constitution, de destituer un Président ou de le tasser au cas d’inaptitude mentale ou d’incapacité d’agir….

    Or Trump est un incapable. L’Histoire dira de lui qu’il était mentalement dérangé. Un enfant – avec des colères de toddler – dans un corps de septuagénaire. JE, Me, Moi. Et surtout, un gros beubé gâté avec entre ses mains le pouvoir de tout démolir.

    Et en plus, c’est un mafieux; depuis le début de sa présidence, il s’amuse à faire fluctuer les cours de la Bourse en décrétant ici une guerre commerciale, là une surtaxe dévastatrice. Deux jours plus tard, la Bourse rebondit…. le gros bébé vient de décréter des baisses d’impôt dont les spéculateurs se régaleront.

    Achète. Revend. Achète. Revend. À ce jeu là, des millions de perdants, et des tit-namis qui cannibalisent l’économie US…

    Devant un tel portrait, eussé-je été Tillerson ou Kelly, you bet que je ne serais pas demeuré les bras croisés en attendant la prochaine échéance électorale!

    1. papitibi dit :

      Ce commentaire s’adresse à Yolance C, 08h31

    2. ProMap dit :

      Yolance C,, papitibi explique très clairement pourquoi et comment on ne protège pas un Al Capone, chargé de la présidence des USA.

    3. Richard Desrochers dit :

      Je crois comprendre que la présidence est une personne morale, et le président une personne amorale. Et immorale.

      1. gl000001 dit :

        Démoralisante !

    4. Louise dit :

      Papitibi

      Bingo tout est dit !

    5. constella1 dit :

      Papitibi
      👏👏👏👌

  33. Pierre S. dit :

    ——————-

    Touchant de la part de Mme Haley de prendre le parti d’un homme
    fourbe et stupide qui n’a justement aucun sens de la loyauté.

    Secrètement elle souhaite plus que personne le départ de la grosse andouille
    mais de facon formelle elle se colle a lui pour ne pas se faire stigmatiser par
    la base républicaine. Ce qu’elle est trop idiote pour comprendre par contre c’est dans
    quel état sera le pays apres le passage de Trump et de sa bande de zouf.

    Par contre … de voir des gens comme ca se positionner de facon stratégique
    annonce que pour Trump la fin est p-e plus proche que prévu. j’en sais trop rien …

  34. March dit :

    Torpiller le président va à l’encontre de la constitution à condition que celui-ci respecte la constitution.

    Par contre quand le simili dictateur ne respecte pas la constitution…. Bruit de criquet.

    1. Pierre S. dit :

      ————————-

      Voila !

      Cet imbécile d ailleurs ne s’est jamais comporté comme un président
      digne de ce nom ce qui invalide passablement la thèse de Mme Haley
      de qui on retiendra qu’en plus d’être une intervenante médiocre à l’ONU
      aura eu une carière politique marqué par le manque de courage.

  35. Pierre S. dit :

    ————————

    le titre provisoire du livre de Mme Haley était
    With all due carpet. Mais bon, respect ca sonnait mieux.

    1. Haïku dit :

      Pierre S.
      « With all due carpet ».😉
      J’achète !👌

    2. gl000001 dit :

      Tordant !!

  36. Gilles Morissette dit :

    Haley n’est qu’une autre de ces opportunistes qui a fait passer ses ambitions personnelles et politiques avant les intérêtes supérieurs de la nation.

    Elle savait très bien que cette présidence était dysfonctionnelle et que par se agissements et son comportement instable, le Gros Taré mettait en danger la sécurité nationale.

    En ne faisant rien, elle s’est comporté au mieux comme une lâche au pire comme une une complice du Gros Enfoiré.

    1. Pierre S. dit :

      —————–

      Et la elle viens de pondre un chapelet de conneries qui
      va lui remplir les poches pour le reste de ses jours.

      Et elle a le front d’appeler ca  »With all due respect »
      J’adore la droite justement pour ce gens d’aberration.
      Une bande de crapules qui ont toujours le mot respect à la bouche.

      1. gl000001 dit :

        Un anagramme de « respect », c’est « spectre ». Une organisation criminelle dans la série James Bond 😉

  37. spritzer dit :

    Il faudrait savoir à quelles politiques Kelly et Tillerson s’opposaient

  38. jeanfrancoiscouture dit :

    «….mettre à sa place le nom de Nikki Haley sur le ticket présidentiel de 2020.Ce serait quand même une drôle de façon de remercier le plus loyal des vice-présidents de l’histoire américaine.»

    Vous avez raison mais venant de celui que l’on sait, ça ne serait aucunement surprenant.

    Quant à Mme Haley, je ne lui donne pas tort. On ne va pas travailler pour quelqu’un que l’on ne respecte pas en pensant être capable de l’empêcher de gaffer. Et quand on se rend compte qu’un individu n’est pas à la hauteur, qu’on s’en est rendu compte seulement «après» et que nos conseils ne donnent rien, on s’en va. Et c’est encore plus facile quand on est, comme les Tillerson et als, et que notre salaire de «conseiller» ne constitue absolument pas notre gagne-pain.

  39. Mouski dit :

    Elle est vraiment la républicaine 2.0. Tout pour sa petite personne et pour vendre son livre. J’ai toujours pensé qu’elle était très incompétente. Remarquez bien que c’est une opinion personnelle.

  40. danielm dit :

    Vu de l’intérieur de son administration, personne ne peut vraiment influencer les humeurs aléatoires de Donald Trump. De l’extérieur, alors là, tout est possible. Il n’y a qu’à voir les influences occultes de certains dirigeants étrangers ou certains entrepreneurs-spéculateurs ou certains organismes de représentation qui se manifestent à l’occasion pour rappeler à l’ordre Donald Trump.

    Tous ceux et celles qui ont choisi de le « servir » l’ont fait surtout pour l’ambition de faire parti du pouvoir gagnant puisque Donald Trump se pose en triomphateur de l’adversité de la rébellion illégitime des média et des démocrates (sans parler des écolo et des « pro-régressifs »).

    Nikki Haley se rend peut-être compte que l’esprit de la présidence de Donald Trump (le facteur Trump) est là pour demeurer longtemps aux

    1. danielm dit :

      … États-Unis d’Amérique.

  41. citoyen dit :

    ce n’est pas dans la génétique féminine de sauver un pays ou un parti.

    1. gl000001 dit :

      ??

    2. Sylvie dit :

      Pardon????

    3. constella1 dit :

      Explications svp?

    4. danielm dit :

      Tentative de Troll-ing?

    5. Benton Fraser dit :

      C’est quoi la « génétique féminine » ?!?!?

      Se soumettre au patriarcat ?!?!?!

      1. constella1 dit :

        Gi Sylvie danielm BentonFraser
        Il semble qu’il n’y ait plus d’abonné au numéro nous avons composé…., ou ..,.jusqu’à une prochaine fois?

    6. jeanfrancoiscouture dit :

      «ce n’est pas dans la génétique féminine de sauver un pays ou un parti.»

      Faudrait voir ce que Mesdames Thatcher, Gandhi, Meir et Bhutto auraient pensé de cela. Et ce que Frau Merkel en pense aujourd’hui.

      1. constella1 dit :

        Jean-Francois Couture
        Excellent 👏👏👏
        Ca ressemble toutefois à du trolling

  42. Pierre S. dit :

    ———————–

    Dans son rôle d’ambassadrice à l’ONU Mme Haley
    à fait preuve d’incompétence et fut possiblement l’une des
    plus médiocre à occuper ce poste. Sa démission aura été un soulagement
    pour la planète au complet.

    Ceci dit, de la voir publier un chapelet de flagorneries
    pour se positionner avantageusement n’est pas très étonnant en soit
    C’est la suite logique d’une carrière politique républicaine tordue
    et d’un aplaventrisme domestiqué si présent au GOP.

  43. onbo dit :

    Pourquoi Nikki Haley a refusé de «sauver le pays»?

    Pour la même raison que les deux personnes qu’elle critique. Sauf qu’elle est de South Carolina, le pays de Boing. Boing 738 max avait un problème de vol et d’image. South Carolina avait donc devant elle un problème d’emplois et de revenus.

    Nikki Haley a repris le bâton du pèlerin et, boing! boing!, elle s’est retrouvée sur le CA de la compagnie qui fabrique des avions en SC. voir sa bio wiki, ma vie après l’ONU.

    1. jcvirgil dit :

      Boing,boing en effet et après avoir écouté l’émission Découvertes de Radio-Canada hier, on ne peut que se poser des questions sur l’influence indue de l’avionneur sur le gouvernement et ses agences de certification et s’interroger ; comment ils ont pu mettre cet appareil en service sans réviser TOUS les éléments qui interagissent avec le fameux ordinateur de bord et le dispositif de stabilisation MACS.

      Après la crise des opiacés, des pesticides etc…etc…on constate qu’encore une fois un organisme chargé d’assurer la sécurité , cette fois la FAA (Federal Aviation Administration) – l’organisme chargé de donner son feu vert à tout ce qui vole aux États-Unis, celui-là même qui servait, jusque-là, de référence dans une bonne partie du monde – avait délégué à l’entreprise une partie du travail de certification du 737 MAX de Boeing.

      Décidément tous ces politiciens comme Haley ,qui prennent les portes battantes entre le gouvernement américain et l’entreprise privée servent bien leurs maîtres

      https://www.developpez.com/actu/254057/Etats-Unis-des-procureurs-federaux-cherchent-a-savoir-si-Boeing-a-fourni-des-informations-incompletes-ou-trompeuses-sur-son-737-Max/

  44. el_kabong dit :

    «Les Américains devraient décider cela. Pourquoi avons-nous un paquet de personnes au Congrès en train de prendre cette décision?»

    P.q. justement les américains ONT décidé, en donnant une majorité aux démocrates à la chambre des représentants aux élections de mi-mandats… ces élections comptent autant que l’élection présidentielle, mais ça, pour les ripoux-libans, c’est vrai seulement pour un président démocrate…

  45. Benton Fraser dit :

    Donc pour Haley, il n’y a pas de problème que le président aille contre la Constitution…. puisqu’il a été élu par le collège électoral!

  46. Izek dit :

    Quand les deprorables comprendront que son vrai prenom est Nimrata Randhawa et non Nikki, elle aura un reveil brutal.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      2Izek; «…un réveil brutal.»???
      Quand je regarde sa carrière politique jusqu’à présent, je ne suis pas convaincu de la justesse de votre prédiction. Elle a été élue au poste de gouverneur de la Caroline-du-Sud qui n’est pas précisément un état «progressiste». C’est même elle qui a fait enlever l’emblème «confédéré» de la législature de l’État sans qu’elle soit prise à partie publiquement. Il faut dire qu’elle n’a pas eu à faire face à une élection depuis car Donald Trump l’a nommée à l’ONU en 2016, elle qui avait d’abord soutenu Rubio puis Cruz durant les primaires puis s’était ralliée à Trump pour les élections nationales.

      Je n’achèterai pas son bouquin mais je vais suivre son parcours d’ici les prochaines élections. On ne sait jamais ce q’un personnage comme Donald Trimp peut finir par décider.

      1. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        « On ne sait jamais ce q’un personnage comme Donald Trimp peut finir par décider. »

        -J’aime bien votre lapsus !
        Donald Shrimp peut-être ?😉

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        @Haïku.
        Ouin, pas pire lapsus. Merci de l’avoir souligné. je ne l’avais pas vu du tout, même en me relisant. Ce cher «i» est juste à côté du «u» sur le clavier. J’ai dû faire ce que l’on appelle de la «suppléance mentale» ce qui arrive parfois quand un mot est très connu et fréquemment utilisé.

        »Dans un autre contexte, la suppléance mentale permet également de lire et de comprendre un mot très mal orthographié, que le cerveau lit correctement sans que l’on s’en rende compte.»

        Remarquez que le lapsus aurait été encore plus révélateur si le «u» avait le «a» comme voisin de clavier. 🙂 🙂

  47. lanaudoise dit :

    Pourquoi écrire des livres, puisqu’Il ne lit pas?

  48. titejasette dit :

    Je viens de parcourir rapidement vos commentaires sur ce billet (sur le livre qui sort aujourd’hui de Nikki Haley). Bin d’accord avec vous (excellents commentaires de Papi). Comme je n’ai pas de compte tweeter, pourriez-vous me donner une idée de ce que les lecteurs du livre ont émis de commentaires à l’auteur suite à la lecture de son livre.

    Si possible non seulement les commentaires concernant le livre de Mme Haley mais aussi de celui de Junior. Merci

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :