Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’inspecteur général du département d’État tiendra demain après-midi au Capitole un breffage «urgent» concernant des documents liés à son agence et à l’Ukraine. Il s’adressera à des membres du personnel de trois commissions de la Chambre des représentants pour les familiariser avec le contenu de ces documents obtenus auprès du bureau du conseiller juridique du département d’État.

Selon ABC News, le breffage pourrait porter sur les allégations du lanceur d’alerte à l’origine de l’affaire ukrainienne, allégations qui décrivent notamment le rôle du département d’État pour coordonner les contacts entre l’avocat personnel de Donald Trump, Rudolph Giuliani, et des représentants du gouvernement ukrainien.

L’annonce de ce breffage inhabituel intervient après le refus du secrétaire d’État Mike Pompeo (photo) de fournir immédiatement à trois commissions de la Chambre des documents et des témoins nécessaires à leur enquête sur le président. Ce refus d’obéir à une injonction formelle s’inscrit vraisemblablement dans une stratégie destinée à ralentir la marche de l’enquête des démocrates en vue d’une éventuelle procédure de destitution contre le président.

Steve Linick, l’inspecteur général du département d’État, peut mener des enquêtes indépendantes sur les abus ou violations des règles de l’agence.

(Photo AP)

77 réflexions sur “Affaire ukrainienne : l’inspecteur général du département d’État s’en mêle

  1. theophileraulet dit :

    L’exécutif americain va tout faire pour bloquer la recherche de la vérité par les comités de la Chambre des représentants (recherche dans le cadre des démarches pour la destitution du président Trump).

  2. Steve Linick, nommé par Obama…

    Va-t-il se faire démissionner et remplacer par un chum c’t’un chum à 45?

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Marie4poches

      C’est vrai que Linick a été nommé inspecteur général du département d’État en octobre 2013 sous l’administration de M. Obama
      C’est vrai aussi que Linick a été nommé inspecteur général du département de l’habitation (nspector General Federal Housing Finance Agency) en octobre 2013 sous l’administration de M. Obama

      Mais ce qui est encore plus vrai c’est qu’il a été nommé Chef adjoint (deputy chief), Section des fraudes/Exec. Directeur Groupe de travail national sur la fraude dans le domaine des achats, U.S. Department of Justice, Criminal Division en sept. 2006 par l’administration Bush.

      Ce Linick est un fonctionnaire probablement très intègre et apolitique car il a durant sa carrière monté les échelons autant sous des administration démocrates que républicaines.

      Ma source : Le Linkedin de Linick : https://www.linkedin.com/in/steve-linick-580024138

  3. HS

    Selon NYT: Trump suggested shooting migrants in the legs, putting snakes or alligators in water-filled trench at border

    1. Ps: 2 suggestions complètement séparées.

    2. ProMap dit :

      marie4poches – Que fait-on lorsque les policiers sont entrainés à tirer directement au thorax, pour tuer? Ça c’est à condition que le migrant ait passé à travers les serpents et les crocodiles. Même Indiana Jones pourrait avoir de grave problème, car il déteste les serpents.

      Maladw-maboule le bonhomme.

      1. Il a avait commencé à suggérer une des deux, il s’est fait dire que c’était illégal. Il a fait une autre suggestion.
        Mais peu importe, ce que je comprends c’est que ce n’est pas pour rien qu’il menace le lanceur d’alerte, c’est pour éviter que toutes ses élucubrations ne se retrouvent publiques.
        Et plus il y aura de ce type de nouvelles, plus sera facile sa destitution.

      2. ProMap dit :

        marie4poches – Vous visez juste.

      3. Benton Fraser dit :

        @marie4poches

        Manifestement, pour les lanceurs d’alertes, Trump ne demandera jamais de leurs tirer la langue!

    3. franlabrecque dit :

      Trumpet est un serpent vénimeux lui même………

  4. el_kabong dit :

    C’est fou comment des gens qui n’ont supposément rien à se reprocher font tout ce qu’ils peuvent pour ne pas le démontrer…

  5. ProMap dit :

    Dans l’article de ABC News on lit :  » Linick is expected to meet with congressional staff in a secure location on Capitol Hill. « . Est-ce qu’on veut simplement dire quelque chose comme à huit-clos ou on parle de sécurité? Mon anglais est défectueux là. Si c’est une question de sécurité, comme dirait l’autre, ça annonce!

    1. Achalante dit :

      C’est de sécurité dont on parle, mais ça peut être juste une précaution pour éviter les oreilles indiscrètes.

  6. ghislain1957 dit :

    « L’annonce de ce breffage inhabituel intervient après le refus du secrétaire d’État Mike Pompeo (photo) de fournir à trois commissions de la Chambre des documents et des témoins nécessaires… »

    Comme je suis surpris! Pompeo qui refuse de soumettre les documents demandés et qui bloque les témoins!

    Ce qui me surprend c’est que cette addministration se fout de la loi et des injonctions et que personne ne peut faire quoi que ce soit pour les forcer à respecter la loi. Il n’y a pas moyen de les envoyer réfléchir à l’ombre?

    1. Benton Fraser dit :

      Cette présidence n’a vraiment aucun respect de la Constitution, des lois et de la démocratie.

  7. el_kabong dit :

    On se demande à quoi peut servir le supposé système de « checks and balances » à 3 branches si une des branches peut décider d’ignorer les demandes d’une autre branche, sans aucune conséquence…

    1. Igreck dit :

      L’efficacité du système politique de poids et contrepoids établi par les Pépères fondateurs n’a sans doute jamais été autant mis à l’épreuve qu’au cours de ce mandat d’un abruti dérangé qui n’a de respect que pour lui-même. Les acteurs actuels n’ont aucunement été préparés à affronter pareil enragé au sommet de leur structure décisionnelle.

  8. Léo Mico dit :

    Est-ce que Trump pourrait s’en sortir comme ça ?
    Si lui et ses acolytes refusent de donner les documents à la Chambre, si ils refusent de témoigner… que se passera-t-il ?
    Je vois mal le FBI aller à la Maison Blanche pour arrêter Trump

    1. ProMap dit :

      Léo Mico – Ils se feront coller des accusations d’entraves à la justice par la Chambre. Pas pour rien que pompeo ne ferme pas la porte. Les Démocrates ont déjà brandi l’éventualité d’entrave pour les témoins récalcitrants et continueront à tenir ce langage. Il ne faut pas perdre de vue que, pour l’instant du moins, les sénateurs républicains ne sont pas des juges crédibles. Le vrai juge est et sera la population américaine.

  9. Ziggy dit :

    Mr.Hétu…j’ai lu et entendu Pompéo geindre ,se plaindre tenté de faire différé les assignations à comparaître mais nul refus formel de se conformer aux demandes de fournir les documents requis alors d’ou vient le terme refus dans votre billet?
    J’ai sans doute manqué quelque chose que ceux qui savent renseignés moi SVP.

    1. Richard Hétu dit :

      Vous avez probablement raison. Reste qu’il n’a pas donné l’impression de vouloir obéir aux demandes du congrès.

      1. Roland Farès dit :

        N’y a il pas une entente de coopération d’échanges d’informations sur les affaires « sensibles »entre les USA et l’Ukraine signée par B.Clinton durant son mandat? Ce qui serait le cas dans l’affaire Biden ?

      2. Ziggy dit :

        Merci ,j’ai aussi cette impression surtout que lui même est impliqué dans l’appel à l’Ukraine.

  10. gl000001 dit :

    Ca va prendre une descente pour aller saisir les documents. Ils doivent bien avoir le droit de faire ça.

  11. Martin cote dit :

    Pompeo n’a plus le contrôle…en plus de l’inspecteur général….kirk Vorkel…àncien attaché américain en Ukraine a annoncé qu’il témoignerait devant les trois comités de la chambre jeudi…Pompeo essaie de protéger son patron et lui-même mais il n’a plus tellement le contrôle de ses troupes…

  12. Abigaelle dit :

    L’administration Trump fait encore de l’obstruction à la justice. 🙄

    C’est trop tôt, nous devons accorder nos violons. Sinon nous ne répondrons pas aux questions comme d’habitude.

  13. treblig dit :

    La panique est bel et bien en cours dans l’administration Trump surtout ceux qui ont lâchement abandonné leurs missions originales pour suivre ce président dans ses divagations. L’objectif de la réélection est plus vitale que jamais si on veut éviter la prison pour certains d’entre-eux. Ça va jouer dur.

    Au pouvoir pour un 2e mandat, Trump et ses sbires pourraient tenter de court-circuiter le processus judiciaire ou simplement gagner du temps. Ou recevoir un pardon présidentiel de la part de Trump ou de son successeur Mike Pence.

  14. CBT dit :

    Je ne comprends pas le principe, la chambre peut faire une enquête pour réclamer une destitution du président, mais les témoins ont le droit de refuser de fournir des documents exigés et aussi de ne pas témoigner.

    Alors, ça donne quoi tout cette procédure d’importance nationale si les témoins ne sont pas forcés ou pénalisés lorsqu’ils refusent de collaborer, c’est insensé ?

    1. Richard Hétu dit :

      Ils n’ont pas le droit de refuser de témoigner. Pompeo défie la loi.

      1. CBT dit :

        Merci de clarifier M. Hétu, mais alors il faut que justice soit faite, qu’ils soient accusés d’outrages au Congrès, il me semble que les démocrates ne doivent pas faiblir devant ces intimidations.

      2. treblig dit :

        Pompeo Aggressively Responds to House Subpoena: ‘An Attempt to Intimidate, Bully’, ‘I Will Not Tolerate Such Tactics’.

        Pompeo va tenter de bloquer la chambre avec des mesures dilatoires et autre arguties judiciaires entre autres sur le temps nécessaire pour monter son dossier. Faudra bien un jour documenter l’outrage au congrès

    2. RICK42 dit :

      Le bras-de-fer est commencé.. plus l’opinion publique appuiera la démarche d’impeachment et plus la collaboraton sera diligente. Tous les interpellés ne veulent pas couler avec Trump, il y aura des bouches qui vont s’ouvrir…déja c’est la confusion à la Brown House, le sauve-qui-peut…

      1. kintouai dit :

        «Il y a des bouches qui vont s’ouvrir…»

        Ça va chier que’que chose de rare !

  15. Danielle Vallée dit :

    @pro-map: les chambres sécurisées sont des salles totalement étanches. Les politiciens ou le personnel qui y entre a le droit de consulter des documents mais aucun droit d’en parler publiquement lorsqu’ils sortent.
    Pompeo a jugé que des témoins au Congrès, ça passe à la télévision…. et dans les journaux. Mais si le personnel a lu des choses mais ne peut pas en parler, ça complique la vie des démocrates qui visent à montrer à la population pourquoi Trump devrait être destitué.

    Ça sent la manœuvre….

    1. ProMap dit :

      Merci! En effet, ils ont bien appris au cours de Mafioso 401 enrichi.

  16. Haïku dit :

    « L’amour, la quête.
    Le mariage, la conquête.
    La nuit des noces, la quéquette.
    Le divorce, l’enquête »(H. Rowland).

  17. constella1 dit :

    On se demande tous la même chose

    Le congrès a t-il des recours possibles pour forcer l’administration à agir ?

  18. steelgun dit :

    Toujours un plaisir d’entendre De Niro donner son avis sur Trump…

    https://twitter.com/i/status/1178347905041588226

    1. ghislain1957 dit :

      @ steelgun

      Merci pour le lien! De Niro n’y va pas par quatre chemins.

      1. Haïku dit :

        Et il donne le majeur x2 « F*ck Trump! ».

  19. Madalton dit :

    Si ça continue, c’est Trump qui va être la dinde graciée par Pence cette année pour le Thanksgiving.

  20. Layla dit :

    On peut lire sur le WAPO

    « Pompeo …. dit qu’on ne leur a pas accordé assez de temps, et il exige que des avocats du département d’État soient présents lors des témoignages pour faire valoir le privilège exécutif »

    Faire valoir le Privilège exécutif… c’est le président, le Vice President et le cabinet.
    Vite comme ça je dirais que plus DT va savoir ce qui se passe plus il va se foutre dans la merde, autrement dit il va alimenter l’eau du moulin.

    ***
    Pourquoi plus de temps? Pourquoi des avocats du président ?Pour intimider les témoins?pour contre carré les témoignages?

    A ce stade est ce qu’il peu exiger cela?

  21. Layla dit :

    TinySissy tweet…ça sent la victime au pluriel.
    « …- pourquoi ne sommes-nous pas autorisés à interview et tout savoir sur le dénonciateur, et aussi la personne qui lui a donné toutes les fausses informations…. »

    Quoi t’es avocats ne te l’ont pas dit. ?
    Indice…il y a une loi qui protège les lanceurs d’alertes

    Et pourquoi tu devrais le savoir à ce stade ci?

  22. CBT dit :

    On voit bien qu’il est en panique, voir si Trump et ses avocats peuvent confronter le lanceur d’alerte maintenant tout bonnement, il a toujours usé d’intimidation pour écraser ses adversaires, il n’y voit aucun mal parce que sa vision a toujours été de gagner subito presto peu importe les moyens pour y parvenir.

    Il ne comprend pas l’ampleur de sa position et le danger que représente ce dossier, ses avocats doivent s’arracher les cheveux sur la tête s’ils en ont encore ! 😂

  23. Toile dit :

    C’est quand même époustouflant ce mépris de justice de la part de l’AG, mépris prévisible vu son allégeance. Il a fait son lit. Plus de retour en arrière. J’espère sincèrement que l’inspecteur général du département d’état aura des faits éclairants, mais surtout tres « spot » à transmettre demain. Une vraie affaire de fous, un chatte en perdrait ses petits. C’est comme si c’était trop gros pour être vrai sauf que c’est bien réel et vrai.

  24. RICK42 dit :

    « M’a y parler entre quatre zyeux, à cette espèce d’espion de délateur, m’a y tirer les vers du nez, moué, avec des pinces s’il le faut…!!! » The Donhald

  25. Pierre S. dit :

    ——————–

    les rats sont coincés.

  26. citoyen dit :

    un autre de ces baby boomers de malheur qui carburent au négatif.

  27. gl000001 dit :

    Il n’y va pas avec le dos de la main morte !!
    LaPresse :
    «J’en arrive à la conclusion que ce qui est en train de se passer n’est pas un impeachment, c’est un COUP D’ÉTAT, visant à prendre le pouvoir du peuple, son vote, ses libertés, son deuxième amendement (de la Constitution), sa religion, son armée, son mur à la frontière, et les droits qui lui ont été donnés par Dieu en tant que citoyen des États-Unis d’Amérique!», a-t-il tempêté.

    La pression monte. Bientôt, il va en appeler aux armes. Il est assez fou pour le faire.

    1. Aviez-vous vu ce que Navarro a dit?

      Here’s Trump’s trade adviser, Peter Navarro, saying on Fox Business this morning that the impeachment inquiry is an « attempted coup d’etat, » comparing House Dems to Stalin’s secret police, and saying House Democrats could be « more dangerous » than China, Russia, or

      1. Carl Poulin dit :

        @marie4poches
        House of Cards est définitivement reléguée à une bande dessinée pour ado après les dernières interventions des mafioso qui essaient de protégé le ci-nommé EL-DESPOTUS.

      2. Gilbert Duquette dit :

        C’est tout dire de l’Estime et le respect que l’administration Trump porte à son V.P. Mike shadow Pence qui deviendrait POTUS advenant une destitution.

    2. Layla dit :

      « Bientôt, il va en appeler aux armes »

      Des armes vous dites…pas n’importe laquelle il a parlé des mousquets rien de moins

      « …Trump is invoking the muskets-and-ramparts idioms of the country’s s. »

  28. Haïku dit :

    @#realDonaldPompeo:
    « Le monde de la réalité a des limites;
    Le monde de l’imagination est sans frontières »(Jean-Jacques Rousseau).

    1. treblig dit :

      C’est le nouveau talking point des républicains ; un coup d’état

      5 ou 6 hauts responsables ont dit la même chose hier sur les médias

  29. Carl Poulin dit :

    Lorsque Pompeo va être au plumard ce soir il devra vérifier si《LA CHOSE 》n’est pas tapie sous son grabat afin de lui grabber fermement ses deux molles pour qu’il se résigne à se résigner lui-même.

  30. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 20:34
    Il n’y va pas avec le dos de la main morte !!
    LaPresse :

  31. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 20:34

    J’écoutais une vidéo de MSNBC il y a quelques minutes et un invité disait que pour la 1ère fois de sa présidence, Donald Trump a l’air faible. On le voyait tout le temps au-dessus de ses affaires, mais ce n’est pas le cas depuis le début de cette histoire de ‘whistleblower’.

    Cette présidence et bien des gens autour de Donald Trump sont dans le gros, gros trouble et ça ne risque que d’empirer. Ca sent le désespoir ‘big time’.

    Un invité disait même que ça pourrait devenir grave au point où le sénat n’aurait plus le choix.

  32. Apocalypse dit :

    Désolé pour mon post de 20:50, un autre qui est parti à mon corps défendant :-(.

  33. Yolande C. dit :

    ET L’EXECUTIVE PRIVILEGE ?

    https://www.lawfareblog.com/congressional-subpoena-power-and-executive-privilege-coming-showdown-between-branches

    La Chambre semble s’être lancée dans une partie de pêche, ce qui peut être bon ou bien dans l’immédiat, mais inacceptable à long terme dans une perspective plus large.

  34. Jean dit :

    Misère, et tou ça pour un « perfect phone call »

    1. Toile dit :

      Un 12,000 et plus mensonges, rien de moins. Mais avec un «  perfect call », de fait ça serait assez idiot comme situation, pour ne pas dire plus.

      Bon, bon, si c’est un coup d’état, sortez les militaires. On verra bien de quel bord ils penchent, prendrait pas la gageure moi. Il y a Hong Kong faudrait pas un Washington.

  35. Layla dit :

    17:15 aujourd’hui WAPO

    Kurt Volker, l’ancien envoyé spécial de l’administration Trump en Ukraine, a confirmé qu’il comparaîtra jeudi devant les commissions du renseignement, des affaires étrangères et de la surveillance de la Chambre, selon un fonctionnaire de l’un des panels.

    L’ancienne ambassadrice des États-Unis en Ukraine, Marie Yovanovitch, qui devait initialement comparaître devant les comités mercredi, comparaîtra plutôt le 11 octobre, selon le fonctionnaire

    1. Abigaelle dit :

      Kurt Volker témoignera si Trump et ses amis ne le menace pas au point qu’il est trop peur de venir jeudi.

  36. Layla dit :

    Big Consequences

    Lundi, M. Trump a déclaré aux journalistes qu’il essayait de « découvrir » l’identité de l’agent anonyme des services de renseignements américains qui a déposé la plainte. Dimanche soir, sur Twitter, Trump a dit qu’il voulait rencontrer son « accusateur » et a mis en garde contre « Big Consequences ».

    Hillary Clinton…a averti mardi que ses efforts pour démasquer le dénonciateur sont  » vraiment dangereux « .

    « Je pense que les preuves concernant l’Ukraine sont si dramatiques et irréfutables, parce qu’elles proviennent directement de la Maison-Blanche « ,a-t-elle dit. « Je sais qu’ils feront un travail réfléchi et approfondi… »

  37. ProMap dit :

    Après vous avoir lu, je pense qu’il faudra dès à présent parler de « Ses Capoteries 1ères ».

    1. Toile dit :

      On me cite ?

      1. ProMap dit :

        Toile – Scusez! J’aurais dû faire la mise au point. J’ai fait comme les Chinois, j’ai changé quelques détails pour fabriquer un nouveau produit désignant la gang de capotés qu’est devenu la MB. N’en déplaise à sa majesté Sa Trumpitude, il n’est plus seul à revendiquer la distinction honorifique que vous lui accordée..Ils forment maintenant une p.tite gang de bullies de cour d’école, imitant leur Bone Spur en Chef. Désolé! 😉

  38. chrstianb dit :

    Et pendant ce temps Kim Jong-un s’amuse avec tites fusées alors que:

    Ces tirs interviennent alors que Pyongyang a annoncé mardi la tenue samedi de discussions de travail sur le nucléaire avec Washington, qui devraient relancer le processus diplomatique huit mois après l’échec du sommet de Hanoï.
    La porte-parole du département d’État américain Morgan Ortagus a confirmé un peu plus tard la tenue de discussions «au cours de la semaine qui vient».

    Et l’ONU a confirmé début septembre que la Corée du Nord poursuivait son programme d’armement nucléaire tout en se soustrayant aux sanctions.

    https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/201910/01/01-5243654-la-coree-du-nord-tire-des-projectiles-vers-la-mer-du-japon.php

  39. Layla dit :

    Dorian ne semble pas lui avoir servie de leçon avec le coup du sharpie
    « La carte électorale tweetée de Trump comportait plusieurs erreurs
    Une carte électorale de 2016 tweetée par Trump mardi matin comprenait plusieurs erreurs, décrivant certains comtés que la démocrate Hillary Clinton a portés comme des comtés qu’il a gagnés. »

    Je vous met le lien qui explique cette affirmation mais je ne l’ai pas lu

    https://www.washingtonpost.com/

    https://mobile.twitter.com/realDonaldTrump/status/1178989254309011456?

  40. chrstianb dit :

    Et pendant ce temps, on a possiblement les premiers réfugiés climatiques en Amérique:

    Les premiers réfugiés climatiques des Amériques?
    Les changements climatiques ont peut-être d’ores et déjà engendré leurs premiers « réfugiés climatiques » en Amérique centrale. Et c’est une étude interne du gouvernement Trump qui est arrivée à cette conclusion, mais qui n’a pas été publiée.
    Cette recherche, réalisée l’an dernier par le Bureau des douanes et de la protection des frontières, pointait un facteur dominant derrière les vagues successives de migrants venus du Guatemala : les pénuries de récoltes, particulièrement dans la région des hauts plateaux, pénuries elles-mêmes provoquées par une série de canicules et de sécheresses.

    Article de Science Presse
    https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2019/09/26/premiers-refugies-climatiques-ameriques
    Article de la NBC News
    https://www.nbcnews.com/politics/immigration/trump-admin-ignored-its-own-evidence-climate-change-s-impact-n1056381

  41. Cubbies dit :

    Les choses déboulent beaucoup trop vite pour leur donner le temps de s’organiser. Ça s’approche de la panique totale à la Maison Blanche cette semaine.

    Tough sh*t!

    1. ProMap dit :

      Cubbies – Si je vous comprends bien, la MB s’est équipée d’une Big Fan, the Biggest in the Workd, mais ils n’ont pas pensé à la diriger vers l’extérieur de la MB.

  42. titejasette dit :

    Petit à petit… Elle fait son petit bonhomme de chemin…

    1- Les donateurs de la Silicon Valley commencent à soutenir Elizabeth Warren malgré sa promesse de démanteler les Big Tech.

    https://www.cnbc.com/2019/10/01/silicon-valley-ready-to-back-elizabeth-warren-despite-tech-break-up-plan.html

    2- Cramer (une somité de Wall Street) to Wall Street: ‘I want to stop the fear of Sen. Warren’

    La peur non fondée de Wall Street de voir la sénatrice démocrate Elizabeth Warren entrer à la Maison-Blanche est une erreur, dit Jim Cramer, de CNBC.

    « La peur de la sénatrice Warren est exagérée « , dit Cramer, qui a fait état le mois dernier de l’ampleur de l’inquiétude des PDG au sujet de la candidature de Warren.

    https://www.cnbc.com/2019/10/01/cramer-to-wall-street-i-want-to-stop-the-fear-of-sen-warren.html

  43. Ziggy dit :

    Mme .Yolande.C..j’ai lu avec grand intérêt le lien que vous avez aimablement inclus dans votre commentaire,c’est pratiquement une douche d’eau froide pour ceux qui souhaitent que le congrès régle le problème en accéléré pour ce qui est des témoignages et de la comparution des personnes assignées.
    Le privilège exécutif si il s’applique sera un bâton dans la roue sûrement ,utilisé pour tenter de faire déraillé le processus.

    Je n’ai toutefois pas compris votre allusion à la partie de pêche?

    1. gl000001 dit :

      « aller à la pêche » c’est lancer sa ligne d’un coté sans savoir si on va attraper quelque chose. Autrement dit, ils essaient le privilège exécutif pour voir si ils peuvent s’en sortir. Si ça ne marche pas, ils essaieront autre chose.
      C’est la panique quoi !!

  44. Haïku dit :

    RE: »L’inspecteur général du département d’État tiendra demain après-midi au Capitole un breffage «urgent» ».

    -« L’aide la plus efficace d’un inspecteur de police, c’est le hasard. »(T. Bernard).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :