Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les congrès de l’Union postale universelle (UPU) sont généralement ennuyeux. Mais celui qui s’est terminé mercredi ne l’a pas été : l’administration Trump, après avoir menacé de se retirer de l’entente mondiale, a réussi à arracher une réforme.

Vous ignorez probablement ce que l’UPU fait pour vous. Au-delà d’être une des plus anciennes organisations internationales, créée en 1874 et rattachée aux Nations unies en 1947, vous lui devez de pouvoir recevoir du courrier de l’étranger sans devoir payer. L’organisation permet la gestion des coûts du courrier, ce qui fait que seul l’affranchisseur paye pour les frais d’envois.

J’ignorais tout ça. Jusqu’à ce que je doive couvrir un de leurs (très ennuyant) congrès il y a quelques années.

Mais pourquoi le président s’est levé un matin et a menacé de se retirer de l’UPU le 20 octobre 2019?

Il s’agit en partie d’un contrecoup de sa guerre commerciale contre la Chine.

Commençons par avouer que la grogne est fondée. L’entente de l’UPU fait en sorte que les pays dits développés payent plus que les pays moins fortunés pour les coûts liés à l’acheminement des lettres et des colis de moins de 2 kilogrammes. La Chine étant qualifiée de pays en développement, elle paye donc moins cher. D’une certaine façon, les pays plus riches subventionnent les exportations chinoises de petits colis, que ce soit des petits gadgets électroniques ou des médicaments de contrefaçon.

Si les États-Unis ont raison sur le fond, c’est leur méthode qui risquait d’entraîner de lourdes conséquences. Un retrait unilatéral de l’UPU veut dire que le courrier à destination ou au départ des États-Unis aurait dû faire l’objet d’un ré-affranchissement. Les États-Unis auraient pu ainsi décider unilatéralement de ses tarifs pour le courrier international. Mais ce retrait aurait entraîné une hausse des coûts. Et, surtout, un mal de tête logistique entraînant l’accumulation du courrier à la frontière.

Ce serait aussi devenu un gros problème pour tous les pays du continent américain : les États-Unis sont une plateforme où notre courrier transite. Un retrait des États-Unis de l’UPU compliquerait énormément la transmission du courrier au Canada.

Mais ne vous inquiétez pas. Après d’âpres négociations qui s’annonçaient difficiles mardi, un nouveau consensus a été trouvé. Ce compromis permettra aux Américains d’augmenter ses tarifs, puis à tous les autres membres de pouvoir le faire d’ici un an, sous certaines restrictions. Il faut donc prévoir une augmentation somme toute contrôlée des prix des envois, notamment à partir de la Chine.

(Photo Getty Images)

37 réflexions sur “Comme une lettre à la poste

  1. Mouski dit :

    Quel commentaire peut t’on faire la dessus si ce n’est qu’ils ont ouvert une enquête en “impeachment’ contre Hilary Clinton. La joke du jour. Ils ne savent plus quoi faire pour détourner l’attention. Et je sais que je suis complètement hors sujet.

    1. Guy le brasseur dit :

      On viendra bien un jour à bout du tordu de la MB!

  2. gigido66 dit :

    Ce que je retiens de cet article, c’est qu’un réajustement était justifié, mais la façon dont les USA ont réagi en laissant entendre qu’ils se retireraient de ce processus est un copié/collé méthode trumpette.
    On bouscule, on menace, on vocifère pour obtenir un changement… DÉSAGRÉABLE-MOI est toujours présent non loin dans ces moments-là…
    On peut-tu s’asseoir et discuter calmement? Bully un jour, bully toujours! Peu importe si ça dérange un système perfectible, c’est toujours d’imposer en menaçant de s’en retirer plutôt que d’aider à la peaufiner. MISÈRE!

  3. Apocalypse dit :

    Je sais maintenant pourquoi ce que j’achetais de la Chine coûtait si peu en frais de ‘shipping’ et maintenant, je sais aussi pourquoi ça va coûter plus cher.

  4. Louise dit :

    Merci M. Boisvert pour cette information, c’est quelque chose que j’ignorais complètement.

    Je me demande pourquoi l’administration Trump a trouvé un nouveau consensus mardi ?
    Est-ce que la guerre commerciale commence à faire trop mal aux États-Unis ?

    J’ai lu que les agriculteurs sont en colère parce qu’ils perdent de l’argent avec la guerre commerciale avec la Chine.
    De plus, les dirigeants des grandes compagnies prétrolières sont déçus et pas du tout contents parce que les promesses de Trump pour revitaliser les énergies fossiles tardent à se réaliser.

    S’il fallait qu’il y ait un ralentissement de l’économie, le géant aux pieds d’argile pourrait s’écrouler sans parler de l’impeachment qui risque de lui faire très mal.

  5. Pierre S. dit :

    ——————————

    Présidence chaotique et complètement déjanté.
    Les prochaines semaines vont tellement le prouver …

  6. Cubbies dit :

    Même quand les changements sont nécessaires, cette administration est incapable de travailler de concert avec ses alliés pour arriver à une solution acceptable pour tous, sans faire de menaces de tout larguer.

    La Grande Gueule a vraiment une approche destructrice dans tout ce qu’il entreprend.

    Un jour le cirque va se terminer j’espère. Le chapiteau pourrait bien être ébranlé bientôt.

    Anything Trump Touches Dies.

    1. gl000001 dit :

      MAKA Make America Kill Allies

  7. onbo dit :

    Avec un titre: « Comme une lettre à la poste », il y a surement un diable dans les détails. Questions que je me pose:

    1- Les entreprises américaines qui fabriquent en Chine, elles sont contentes? de payer davantage pour voir leurs produits distribués aux USA? J’aimerais avoir l’avis d’un Mitt Romney, d’un Brian Mulroney, d’un Mike Mulvaney?

    2- Ou bien une clause dérogatoire a été convenue pour exempter ces fabricants US en Chine, qui distribuent aux USA … ou encore via les USA, de hausses imposées aux autres pays par les USA?

    3- À défaut de quoi, les USA auraient-ils décidé de l’appellation contrôlée FNF, ‘Fabricants Nationaux hors Frontières’ pour qu’ils bénéficient d’une remise en $$$, en convenant par décret que ces produits sont fabriqués aux USA, aka made in USA, aka produits dont 50% +1 de la valeur du prix de vente suggéré au consommateur pour tel produit est réputée gagnée aux USA?

    Puisqu’il s’agit de plusieurs de centaines de milliards en $ qui transitent et que le tout a commencé par une menace de rompre une entente plus que centenaire, j’ai hâte d’apprendre c’est quoi le bigdeal!

    Comme consommateur canadien par exemple, ça peut changer quoi si on achète sur Amazon ou via Amazon?

    Ces questions attestent probablement de ma grande ignorance… je l’assume.

    1. Achalante dit :

      À propos de votre 1; je doute que les compagnies qui fabriquent en Chine font expédier leurs production par colis de moins de deux kilos. C’est plus souvent qu’autrement expédié par containers sur des bateaux. Alors ils ne seront pas touchés.

  8. Carl Poulin dit :

    Économiquement parlant c’est une toute petite victoire pour l’administration de 《LA CHOSE 》
    Symboliquement, il va sûrement en faire une très grande réussite face à son premier débiteur

  9. Danielle Vallee dit :

    Je croyais que le plus gros problème des US avec la poste c’était le fentanyl et les médicaments contrefaits.
    Alors si les distributeurs acceptent de payer plus cher pour recevoir leur poison, c’est correct?

    Il faut dire que la poste américaine est déficitaire depuis toujours, mais apparemment ils distribuent la poste deux fois par jour six jours par semaine.
    Alors comme tous les gouvernements ils vont piger dans la poche des contribuables au lieu de se réformer.

  10. Carl Poulin dit :

    HS
    Je rêve au jour que les précédentes administrations américaines et l’actuelle seront poursuivies pour crimes contre l’humanité depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

  11. Superlulu dit :

    Je savais depuis longtemps que le collant pour mettre sur mon cellulaire, que le Chinois me vend 1.xx$ avec M. Shipping inclus, il y a quelqu’un quelque part qui paye la note.
    Mais le plus drôle est qu’il y a 10-15 ans avant l’arrivée des cellulaires à Cuba, mon courrier vers l’île, transitait quand même par les É.U. Malgré l’embargo.
    Trump doit en avoir des hauts le coeur.

    1. xnicden dit :

      « Mais le plus drôle est qu’il y a 10-15 ans avant l’arrivée des cellulaires à Cuba, mon courrier vers l’île, transitait quand même par les É.U. Malgré l’embargo. »

      L’ironie.

  12. Laurent Pierre dit :

    Ça doit sûrement valoir un prix Nobel pour le gros timbré de la Brown House.

  13. Christine VERRIER dit :

    Je ne vois pas où est le problème pour celui qui envoie du courrier vers la Chine ou les USA.
    Je parle en tant que particulier qui écrit souvent aux USA.

  14. Benton Fraser dit :

    Première action de Trump en trois ans qui passe comme une lettre à la poste!

    1. Haïku dit :

      Benton Fraser
      👏👏👏 !

    2. Henriette Latour dit :

      Benton Fraser

      😂👍

    3. xnicden dit :

      😯👍

      1. loup2 dit :

        @ xnicden
        C’est un «pouce en l’air le deuxième émoticône dans votre message ?
        Je suis en malaise docteur.

  15. xnicden dit :

    Oui loup2, pouce en l’air. Enfin c’est ce que j’ai toujours compris. Je me suis permis de faire parler mon côte troll. 😬

  16. la stratégie de négociation de trump commence à être éventée…..

    ça commence par non ensuite une menace de se retirer et ensuite une entente….

    une méthode un peu naïve car ce sont des situations gagnant-gagnant de toute façon….

    donc beaucoup de bruit pour rien….
    suffisait simplement de négocier et de trouver une entente acceptable pour tous, sans crier ou menacer….

  17. Haïku dit :

    « Au bureau de poste, on met les timbrés dans un coin »(G. Faucer).

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Haïku: «…on met les timbrés dans un coin»

      Oui, et vous aurez sans doute remarqué: Dans le coin supérieur droit. 🙂

      1. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        « …Dans le coin supérieur droit ». Très bonne réplique.😉

  18. gl000001 dit :

    HS : Un espoir pour les démocraties : l’extrême-droite écrasée en Autriche après avoir niaisé avec les russes !!
    Prophétique ?

  19. treblig dit :

    L’enjeu commercial ici est la domination de Amazon sur le livraison des colis en Occident. Sur des millions d’envois chaque jour, une différence de quelques sous représente des milliards de dollars en fin d’année.

    C’est un modèle d’affaire fragile lié aux règlements postaux en vigueur. Une surtaxe mettrait en péril l’actuel domination de Amazon.

  20. ProMap dit :

    M. Boisvert – J’aime beaucoup vos billets qui nous amènent du côté moins à la vue de tous, plus du côté mi-ombre, mi-soleil de la politique américaine, un day to day qui affecte la vie e l’américain sans qu’il le perçoive., tout comme nous d’ailleurs.

    1. Haïku dit :

      Je seconde.

  21. onbo dit :

    @treblig 20h47

    Vous commencez à répondre à la « Comme une lettre à la poste de monsieur Boisvert.!

    Amazon a, comme proprio, le proprio du Wapo!

    Donald haït fièrement le Wapo à s’en confesser publiquement à la moindre occasion.

    Mettre en péril Amazon, c’est aussi faire une mise en échec au Wapo!

    Se pourrait-il que l’opération choc vis à vis de l’UPU soit, entre autre chose, « Un ‘Quoi’ que je te demande de me donner, ‘Pour’ un ‘Cela’ que tu m’accordes et qui me convient très bien ». … Je me paie la tête de Bezos!

    Se pourrait-il que ce soit la seule manière de Trump de fonctionner et qu’il appelle The Art of the Deal »?

    Faire dans sa tête à longueur de journée des projets ‘d’acquisition’, tous plus fumants les uns que les autres, qu’il appelle Deals, mais qui sont en fait de vulgaires quidproquos, à la manière de sa demande au président ukrainien.

    Aie man, tu m’en dois une, que dirais-tu de … pour arranger ta dette?

    Je parierais ma chemise qu’une personne qui pratiquerait cela depuis 20, 30 ou 40 ans aurait à ce point l’esprit corrompu qu’elle ne se rendrait même pas compte qu’il puisse y avoir quoi que ce soit de répréhensible à agir comme maitre-chanteur.

    Ceci déborde du billet mais confirme peut-être le sujet du « comme une lettre à la poste ». À ‘ONU, Trump assis à côté du président Zelinski, un bouquet de fleurs entre les deux, dit: « Je peux t’arranger ça ton problème avec la Russie n’importe quand ». Question de le garder à sa portée, pour lui redemander sur un autre ton: « Donne-moi quelque chose sur Hillary, sur Biden. »

    Le drame: Trump trouve cela juste et normal. !%$(*?%(?#?:-(((. !

    1. Haïku dit :

      Pardon onbo.
      Est-ce que votre ^&;#$×@¥€%%÷ est un sacre ?
      Si oui, j’approuve 100%..

      1. Haïku dit :

        Pardon treblig.
        J’ai parlé trop vite. Je ne veux pas être impliqué dans un conflit familial.

      2. onbo dit :

        indeed! 😉

      3. onbo dit :

        et j’ajoute que mon commentaire support tout à fait celui de treblig!

  22. kintouai dit :

    Ce dont le Gros Taré ne semble pas être conscient (bien que je croie qu’il l’est parfaitement), c’est qu’après avoir pillé, exploité, souillé la planète et s’être bien engraissés à même la faim des autres humains, les ost… d’Amaricains sont bien mal venus de clamer qu’il est temps qu’ils cessent de payer pour tout le monde. Ces salopards ont volé des milliards de milliards au reste de la planète et ils chipotent aujourd’hui sur le prix d’un timbre. Tabarnaque ! Effacez-moi ce peuple de prédateurs de la Terre, en commençant par les indescriptiblement répugnants Ripouxblicains, qui ne valent même pas, achetés une cenne la tonne, les spermatozoïdes à l’origine de la venue sur terre de ces excréments sur pattes !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :