Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les candidats démocrates à la présidence ont jusqu’à minuit pour satisfaire aux critères requis pour participer au prochain débat télévisé présenté par ABC le 12 septembre. Au moment d’écrire ces lignes, seulement dix d’entre eux avaient récolté au moins 2% des appuis dans certains sondages reconnus et amassé des dons auprès d’au moins 130 000 personnes.

Si ce nombre ne change pas, cela signifie que tous les candidats seront sur la même scène le même soir, contrairement aux deux premiers tours de débats qui avaient permis à 20 candidats de s’affronter sur deux soirs.

Voici la liste des candidats déjà qualifiés :

Joe Biden
Cory Booker
Pete Buttigieg
Julian Castro
Kamala Harris
Amy Klobuchar
Beto O’Rourke
Bernie Sanders
Elizabeth Warren
Andrew Yang

La sénatrice de New York Kirsten Gillibrand, qui ne fait pas partie de ce groupe, a annoncé ce soir son retrait de la course.

(Photo Reuters)

31 réflexions sur “Un seul débat pour les candidats démocrates à la présidence en septembre?

  1. NStrider dit :

    J’ose espérer que plusieurs des autres si ce n’est pas la totalité vont aussi se désister pour laisser la place à ceux qui ont des chances de l’emporter à la fin du processus.
    Ça limiterait les possibilités de faux pas ou de pieds dans la bouche qui nuirait aux démocrates en fournissant des arguments aux partisans républicains.

  2. Haïku dit :

    « Le but d’un débat contradictoire est la recherche de la vérité et non l’imposition de sa conviction. »(M. Keïta).

    1. Bidulen dit :

      C’est rendu un spectacle comme dans un tribunal ou dans une cour d’école. L’image fait le spectacle.

      1. gl000001 dit :

        Les idées font peur. Il reste l’image qui vaut mille mots.
        Le problème est que tout le monde y met les mille mots qu’ils veulent bien.
        Ca donne une cacophonie imbuvable.

      2. Haïku dit :

        @gl000001
        Vous dites « cacaphonie imbuvable »?!?!
        I’ll drink to that.👌

      3. gl000001 dit :

        « I’ll drink to that. »
        La modération a bien meilleur bagou 😉

      4. Haïku dit :

        Na Zdorovie ou Novichok.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Bien depuis toujours ou presque les dits débats sont en fait des combats et dialogues de sourds que ce soit au Québec, en France, aux États-Unis ou au Canada anglais.

      Sur France culture ou au Canal Savoir là c’est plus une discussion et une transmission du savoir ce qui était le cas à la Chaîne culturelle de Radio-Canada aussi. On était alors informés sur les débats et sans avoir à prendre partie. Anyway en arts c’est le passé qui est étudié et on peut aimer des artistes de deux écoles opposées. Les deux ont raison et tort à la fois.

      Pour la recherche de vérité en philo I, la maïeutique pour faire accoucher les esprits. Amener l’autre à révéler sa pensée mais qui évolue après chaque question. Une véritable réflexion et non l’expression d’une opinion de base sans interrogations.

  3. Le Vigilant dit :

    Bonne nouvelle que cet élagage. Il reste que ce sera plus intéressant et attirant (pour ceux qui veulent être informés et bien comprendre les enjeux) lorsqu’on en sera à 4 (Biden Sanders Harris Warren). Désolé pour les autres avec potentiel (en particulier Booker et Buttigieg).

  4. Alexander dit :

    Ces débats sont cacophoniques et ne permettent pas aux candidats de se démarquer par la profondeur de leurs idées. C’est un show de TV où tout le monde se coupe la parole.

    Yé temps de ramener ça au top 5 max. Surtout que novembre 2020, c’est dans un an, donc demain.

    Pas de couronner Biden à tous prix, mais surtout choisir le meilleur candidat pour déloger Trump.

  5. Pierre S. dit :

    ——————-

    C.est ben en masse.
    Ce type d exercice divise plus qu’il n’unit.

  6. V-12 dit :

    M. Hétu,

    À moins que je ne me trompe, la date limite était ce matin à 8h, après la sortie du 2e sondage de la journé. Ils en parlaient pas mal à MSNBC.

    Mais reste que même 10 participants au débat, c’est encore beaucoup. Chacun va parler 6-8 minutes au final. Difficile de faire autre chose que des « pitch » de vente sans y aller dans les détails.

    Tom Steyer, malgré tous ses millions, est out. Comme quoi, les idées, cà ne s’achète pas.

  7. Loïc Duplantis dit :

    C’est une bonne nouvelle s’il y a uniquement un seul débat, cela permettra que tout le monde soit sur la même scène en même temps, cela sera plus juste et empêchera deux soirées complètement déséquilibrées comme au premier débat. Mais un débat de dix personnes, c’est beaucoup trop de gens. Il faudrait encore que cela soit coupé de moitié, car à l’extérieur du top-5, les chances de gagner de tous les autres candidats sont très minimes. Il faut que le niaisage finisse.

    1. Loïc Duplantis dit :

      Cela étant dit, c’était une bonne décision du DNC de vouloir inclure le plus grand nombre de candidats dans les deux premiers débats, afin d’éviter les mêmes critiques qu’en 2016 et de ne pas paraître en faveur d’un candidat. Toutefois cela a assez duré et il est temps d’avancer dans l’écrèmage des candidats.

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    Comme l’écrit V-12, «..10 participants au débat, c’est encore beaucoup. Chacun va parler 6-8 minutes au final.Difficile de faire autre chose que des « pitch » de vente..»

    Trop souvent dans ce genre de format où la «performance» compte plus que le contenu, plusieurs vont sans doute s’efforcer de prendre la parole pas nécessairement parce qu’ils ont quelque chose à dire mais plutôt parce qu’il est nécessaire de dire quelque chose.

    1. Haïku dit :

      « Notre opinion est une idée que nous avons;
      notre conviction, une idée qui nous a. »(A. Brie).

  9. Toile dit :

    Hs – excusez moi
    En lien avec mon propos dans le billet «  le bras d’honneur de William Barr » quant à la proposition du Doral comme lieu du G7
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201908/28/01-5239065-club-de-golf-de-trump-offert-pour-le-g7-le-congres-va-enqueter.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_etats-unis_286_section_POS1
    Un pas dans la bonne direction

  10. Lecteur-curieux dit :

    Ils sont en masse nombreux il y en s encore plusieurs qui n’ont que des chances très minimes.

    Pour madame Gillibrand je l’ai trouvée très intelligente dans les débats mais sans chance de gagner son rôle est maintenant accompli, les coûts pour continuer sont trop élevés. Elle aurait peut-être encore des points à apporter mais il y a d’autres façons de s’exprimer.

  11. Lecteur-curieux dit :

    Pour Andrew Yang il est là pour pousser l’idée du revenu universel. Aucun autre candidat ne le reprend alors que c’est potentiellement une des meilleures politiques et potentiellement rentable socialement et économiquement mais pas forcément gagnante en terme électoral.

    Les plus pauvres sont en faveur et pas tous ? On a peur pour l’incitation au loisir ? Ce serait pourtant plus rentable qu’une hausse du salaire minimum mais cela va dans le sens du respect des individus et la gauche démocrate est plus collectiviste bien que des gens de gauche veulent aussi cette mesure mais sans couper dans aucuns programmes sociaux. Bien là cela ne passera jamais ou seules des expériences seront tentées.

    Bien si un gouvernement démocrate est élu, qui sait ? On continue à pousser l’idée et une expérience dans un premier mandat et peut-être d’autres dans un second et go on l’implante.

    Une bonne mesure mais où on doit accepter de faire des arbitrages entre plusieurs valeurs. Pour le travail cela peut même le stimuler chez des gens en ayant besoin lorsque les besoins de base seront plus facilement couverts. Les républicains eux ont une approche punitive. Ce qui devrait être employé que par exception et avec une minorité réelle de personnes délinquantes pour de vrai et nuisant aux autres. Donald Trump en est un et donc les sanctions devraient être contre lui mais plutôt que renforcer les contrôles comme avec un impôt minimum, il les élimine. Il s’attaque aux petits cherchant juste à survivre ou tentant d’améliorer leur sort. Avec qui il faudrait travailler avec eux pour trouver des solutions plutôt que juste les empêcher de faire ce qu’ils ont envie.

    Des gens de droite se disant pour la liberté sont en pleine contradiction s’ils votent Trump mais veulent tellement la fin de l’ État et des réductions d’impôts et des règlements qu’ils ne peuvent voter qu’à droite. Leur conception de la liberté est viciée par l’argent qui devient une valeur déifiée; chez les anarchistes libertaires c’est l’inverse, l’argent qui est pourtant bon devient la source de tous les maux.

    Il faut le bon dosage. Trump en 2015 qui prétendait valoir 8 milliards, pourquoi pas un homme ou une femmes d’affaires avec une bonne réputation valant disons 470 millions. Ce serait bien en masse.

    En quoi le milliardaire est plus qualifié que le multi-millionnaire ayant vraiment bâti une entreprise forte dans son milieu ?

    L’argent compte mais ne doit pas être l’étalon principal de mesure.

  12. papitibi dit :

    Tom Steyer, malgré tous ses millions, est out. Comme quoi, les idées, cà ne s’achète pas.
    V12, 22h29

    Mais le vent, ça vend!
    Citation attribuée au Grand Donald Dumb

  13. Danielle Vallée dit :

    @V-12: Tom Steyer aurait été très intéressant à entendre et il sera sûrement là en octobre.
    Son message est très clair: « Trump is a fraud and a failure »
    Étant donné que les seuls moments où l’achalandage de Fox diminue c’est le moment des débats parce qu’une partie de la base de Trump écoute les débats démocrates, son message aurait été bienvenu.

    Cela dit, je pense aussi que 10 personnes sur la scène c’est encore trop.

  14. Apocalypse dit :

    @Danielle Vallée – 06:08

    ‘Cela dit, je pense aussi que 10 personnes sur la scène c’est encore trop.’

    Tout à fait d’accord avec vous et les autres intervenant(e)s sur ce point!

    On devrait faire encore deux(2) soirs autant de candidat(e)s qui auraient ainsi beaucoup de temps pour s’attaquer et parler de leur idées pour la présidence auxquelle on devrait s’attendre de chacun d’eux.

  15. Apocalypse dit :

    @papitibi – 06:03

    ‘Mais le vent, ça vend!’

    Et pas seulement aux Etats-Unis, malheureusement!

    Avez-vous vu la semaine des conservateurs au Canada? Dire qu’ils pourraient former le prochain gouvernement … misère.

  16. jeanlouischarette dit :

    Hé ben mozuss….. Maxime Bernier n’y sera pas?

  17. Apocalypse dit :

    @jeanlouischarette – 06:54

    lol

    Ne pas parler en mal de Maxime Bernier qui pourrait empêcher Andrew Scheer et ses conservateurs de prendre le pouvoir. Justin Trudeau a été bien ordinaire, mais je le préfère et de loin à Andrew Scheer.

  18. FlorentNaldeau dit :

    @NStrider, 21h04 « J’ose espérer que plusieurs des autres si ce n’est pas la totalité vont aussi se désister pour laisser la place à ceux qui ont des chances de l’emporter à la fin du processus. »

    Vous leur supposez suffisamment de réalisme et de modestie pour en arriver dès maintenant à cette décision. Tant qu’ils se qualifieront pour les débats, ils garderont l’espoir d’avoir un impact et même, contre toute attente raisonnable, d’émerger du deuxième peloton et de se retrouver parmi les meneurs. Un élément crucial sera la levée de fonds; si les dons cessent d’entrer ou ne sont pas à la hauteur des besoins (ces campagnes coûtent vraiment très cher), certains pourront ne pas avoir le choix.

    Pour plusieurs d’entre eux, c’est une question d’orgueil et leur intérêt personnel passe avant ceux du parti ou du pays; ce que l’on appelle une « vanity candidacy ». La dernière en date est celle de Steyer qui est entré dans la course bien trop tard pour avoir un impact véritable. Il serait plus productif je crois qu’il consacre sa fortune à financer la candidature qui lui semble préférable parmi les meneurs actuels et ensuite soutenir à fond celui qui sera retenu au sortir des primaires ou de la convention en créant un ou deux Super-PAC. Mais quand on écoute ses pubs, on constate qu’il y a une attitude quelque peu messianique à sa candidature: il se croit le seul capable de faire passer le message que DT est un échec comme Président autant qu’il l’a été en affaires. TS croit que sa crédibilité d’homme d’affaires ayant fondé des entreprises vraiment multimilliardaires est le seul outil qui puisse faire passer le message; il ne dit pourtant rien qui n’a pas déjà été dit à propos de DT et pas de manière plus convaincante que ce que l’on a déjà entendu d’ailleurs.

    Mais il se croit l’Élu. Un autre…

  19. citoyen dit :

    il faudrait aussi les entendre sur des sujets à connotation républicaine et sur les conflits qui touchent la planète.

  20. citoyen dit :

    les 4 prochaines questions démocrates à répondre sont : doit-on élire une femme ou un homme, peut-on battre les républicains, peut-on faire mieux que la dernière campagne et peut-on gagner sans la Floride et la caroline.

  21. papitibi dit :

    @ Apocalypse 6h49
    Avez-vous vu la semaine des Conservateurs?

    Ouin…

    Sylvie Fréchette n’a pas sauté dans la bonne piscine!
    Quant à Andrew Scheer, il risque de se faire avorter.
    Ce qui serait bin le bout d’la mar…

    Alain Reyes – son lieutenant-québécois, n’a pas l’air beaucoup plus crédible que son collègue Gourde quand il répète toujours la même réponse, quelle que soit la question: La position de notre Parti est claire, un gouvernement Consevatif ne va PAS déposer un projet de Loi visant à restreindre le droit à l’avortement… bla bla bla

    Mais si un obscur arrière-banquise de l’Alberta ou de la Sasquatchewan (?) dépose un bill privé, que va faire Andrew Scheer? Voter lui-même selon ses convictions personnelles anti-avortement? Imposer une ligne de parti?
    Réponse: La position de notre Parti est claire, un gouvernement Consevatif ne va PAS déposer un projet de Loi visant à restreindre le droit à l’avortement… bla bla bla

    Dire que Junior lui avait présenté la victoire sur un plateau d’argent, de modèle Wilson-Raybould!

    1. Haïku dit :

      Cela me rappelle une expression d’un(e) internaute sur ce blogue: »con-serviteurs ».

  22. citoyen dit :

    outre l’économie, la religion et l’homosexualité, le prochain débat et la prochaine campagne devrait inclure des sujets comme le climat, la tension entre les pays, les visas, les webtaxes et l’éducation.

Répondre à NStrider Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :