Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Ce qui fait vraiment la grandeur de notre pays, c’est sa diversité. J’ai vu cette beauté de multiples façons au cours des années. Que nous soyons nés ici ou que nous y ayons trouvé refuge, il y a une place pour nous tous. Nous devons nous rappeler que ce n’est pas mon Amérique ou votre Amérique. C’est notre Amérique.»

— Michelle Obama, ancienne première date des États-Unis, réagissant sur Twitter à la controverse suscitée par les tweets racistes de Donald Trump ciblant les membres de la «brigade» démocrate sans y faire allusion directement.

(Photos AFP et AP)

138 réflexions sur “La citation du jour

  1. Layla3553 dit :

    « Nous devons nous rappeler que ce n’est pas mon Amérique ou votre Amérique. C’est notre Amérique.»

    Le non dit

    Ce n’est pas SON Amérique.

  2. Normand Latour dit :

    Et qu’une telle classe serait bienvenue dans une Maison, jadis blanche, devenue si brune…
    De toute façon, tellement peu de gens au sein de cette administration en sairaient le message et sa portée!
    Misère…😞😞

    1. Normand Latour dit :

      … saisiraient! Petite erreur😊

  3. Salvador Ernesto Rodriguez dit :

    Michelle Obama est la femme la plus admirée dans le monde. Mon petit doigt me que Donald Trump interrogé pourquoi c’est pas lui. Pourquoi c’est pas lui la femme la plus admirée du monde.

    Tweet vitriolique à venir bientôt.

    1. papitibi dit :

      I’m the smartest Black Woman ever.
      This Michelle is a Fake.

      – Donaldaught Trump

    2. Lecteur_curieux dit :

      Bill Gates l’homme le plus admiré au monde. Par contre, ce palmarès là. Encore les États-Unis qui dominent et tiens « We » are the world de Michael et Lionel sans mauvaise intention mais le titre reflète leur impérialisme.

      Même en disant Amérique, même la gentille Michelle s’accapare le continent.

  4. Rejeanne Bouchard dit :

    Une première dame qui avait et a encore beaucoup de classe….une façon de dire les choses sans attaquer personne……pas certain que le gros moron à assez d’intelligence pour comprendre la subtilité du message…💕💕💕

    1. gérard séguin dit :

      @Rejeanne Bouchard, OUI! OUI! J’en redemande, de ces messages. Maudite équilibre, pas facile à maintenir.

  5. C’est surtout pas mélamine, l’anti-bully, qui aurait pu faire ce genre de commentaire….

    1. constella1 dit :

      Marie4pioches

      « C’est surtout pas mélamine, l’anti-bully, qui aurait pu faire ce genre de commentaire »
      Et bien c’est surtout une vraie premiere dame dans tout les sens du mot dame ….

    2. Madalton dit :

      Elle va l’utiliser dans un prochain discours 😂

  6. NStrider dit :

    “When they go low, we go high”. Non , mais quelle classe!

  7. 430a dit :

    Ce serait une belle ironie de l’histoire de voir Michelle Obama devenir présidente des états-unis. Les démocrates devraient y réfléchir.

    1. Je crois que les démocrates ont déjà essayé mais Mme Obama n’était pas du tout intéressée.

  8. treblig dit :

    J’espère vivre assez vieux pour voir comment les historiens vont traiter cette présidence. Pour ma part, je crois que cette époque que nous vivons sera vu comme une forme de Maccarthysme 2.0. en plus sombre. Avec une certaine honte d’avoir élu ça.

    1. gérard séguin dit :

      En effet! la comparaison est très à propos. La grande noirceur est toujours présente.

    2. treblig dit :

      Les américains ont l’habitude de nommer leurs porte-avions du nom d’anciens présidents décèdés des États-Unis. Le dernier en date est le Gerald Ford. Tous les président sauf Richard Nixon qui n’a pas droit à cet honneur.

      L’histoire dira si il y aura un porte-avion Donald J. Trump.

      1. spritzer dit :

        Peut-être un navire buanderie.

      2. gl000001 dit :

        Le navire-buanderie d.trump lave plus blanc !!
        Subtil 😉

      3. Mrmiketi dit :

        Il va couler en le mettant à l’eau!!🤔

      4. spritzer dit :

        @Mrmiketi

        Dès son lancement du chantier naval.

        Par contre un navire buanderie pourrait s’occuper de vos grosses bobettes. 🙂

      5. fallaitquejteuldise dit :

        @ treblig et @ spitzer

        Même un truck à vidange au nom de Trump: un honneur de trop. Pour remplacer la bibliothèque présidentielle, pourquoi pas un sexshop à son nom…

      6. ghislain1957 dit :

        @ treblig

        « L’histoire dira si il y aura un porte-avion Donald J. Trump. »

        Je leur suggère fortement un sous-marin à la place du porte-avions. Dès qu’il touchera l’eau ils pourront le couler.

      7. gigido66 dit :

        Un sous-marin peut-être…le moins visible possible!

      8. darrylfzanuck dit :

        Ils vont nommer un sous-marin…

      9. RICK42 dit :

        Peut-être un dragueur de fond, celui qui remue la boue dans les profondeurs…

      10. Madalton dit :

        Un sous-marin pour que l’on ne le voit pas souvent

      11. Lecteur_curieux dit :

        Un sous-marin chez Subway ?

      12. Gilbert Duquette dit :

        Peut-être un navire cible pour que la Navy puisse se pratiquer à tirer dessus.

      13. A.Talon dit :

        «L’histoire dira si il y aura un porte-avion Donald J. Trump.»

        Il n’y en aura pas. Il y aura par contre beaucoup de dépotoirs et d’égouts portant son nom…

  9. V-12 dit :

    J’aimerais qu’elle ait raison.
    Cette vision romantique des USA est réconfortante mais fausse.
    Ils ont élu un Président noir? Regardez l’effet boomerang.

    Et vogue la galère.

    1. Mrmiketi dit :

      Ce sont pas mes bobettes mais celles à Donull!😊

    2. Théophile Raulet dit :

      De mon côté, je crois qu’elle a raison, mais le président Trump et plusieurs de ceux qui le soutiennent ne sont pas d’accord avec madame Obama: l’Amérique est d’abord pour les blancs qui parlent anglais ou se sont assimilés à eux, et, de plus, ont, de préférence, un certain dédain envers les personnes de couleur. Ceux qui, à l’image de Mme Kellyanne Conway, vous demandent: mes ancêtres étaient des blancs comme ceux du premier siècle des États-Unis, et vous, quelles sont vos origines ethniques?

    3. Alexander dit :

      The Yellow Submarine. Dixit les Beatles.

      1. Haïku dit :

        Psychédélique?

    4. Lecteur_curieux dit :

      Vraiment un ressac le terme backlash en anglais.

      Il reste que les élections et les partis politiques ne représentent que bien partiellement l’ensemble de la réalité d’un pays. Même côté politique qui n’est pas la dimension la plus importante de l’humain même avec tous les élus la volonté du peuple est très imparfaitement représentée. C’est évidemment mieux que pas du tout.

      Se réjouir d’Obama mais la force, le mouvement ou la roue du progrès ne sont pas encore rendus là. Élu mais impuissant a vraiment changer les choses et avec le ressac on recule, le tea party monte. Il fallait choisir Clinton au final ? Deux mandats pour Hillary et Obama prend la suite.

      Trump serait resté dans la télé-réalité et prétendrait valoir 18 milliards.

  10. kintouai dit :

    De la classe XXL. Je ne crois pas qu’il y ait eu un couple présidentiel aussi « class » depuis John et Jackie.

    À côté, Mélamine et Tiny Don font figure d’imposteurs, de gros « pas d’classe », comme le chante Lisa LeBlanc, de hillbillies tout droit sortis d’une masure de West Virginia, de ploucs plaqués or…

  11. loup2 dit :

    HS
    Le donald en sait plus sur l’exploration spatiale que le chef de la NASA. Il lui a fait la leçon aujourd’hui dans le bureau ovale.
    Un génie quoi…
    Un ti-jos connaissant d’après moi.

      1. Haïku dit :

        loup2
        Merci pour le lien. En effet, Trump est très « spaced-out ».

      2. A.Talon dit :

        Parlant de la Lune, sa conquête il y a un demi-siècle est maintenant reconnue comme étant une excellente leçon de leadership et d’efficacité.

        https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201907/19/01-5234467-les-lecons-dapollo-ou-comment-une-organisation-peut-decrocher-la-lune.php

        Le gros Incompétent-en-Chef, alias le Roi-des-Faillites, alias le Bouffon Orangé, aurait tout intérêt à méditer sur cette magnifique réalisation du génie humain (et accessoirement américain, puisqu’il a été assisté par des cerveaux du monde entier) s’il veut améliorer un tant soit eau la qualité de son semblant de «leadership»…

      3. Lecteur-curieux dit :

        Je n’appelle même pas cela faire la leçon.

        Le plan de la NASA tient debout ce que dit Trump tient debout pour d’autres projets dans la vie moins complexes. Il serait toujours possible aussi d’aller directement sur Mars mais cela fait grimper le risque de la mission.

        On peut comprendre que certains veulent voir cela de leur vivant la mission sur Mars mais on ne risquera pas inutilement la vie d’astronautes et les dollars investis juste pour marquer un grand coup.

        Trump est fidèle à lui-même, incapable d’admettre que le Taj Mahal allait échouer.

        2 ans plutôt il avait une chance de réussir selon le même analyste financier qui a dit qu’il allait frapper le mur.

        Non M. Trump nous ne bâtirons pas un portefeuille de croissance dynamique pour une personne âgée de 85 ans avec un capital de 175 000$ même si on anticipe une hausse des marchés boursiers parfois. On ne spécule pas.

      4. Lecteur-curieux dit :

        Il a fait la même chose avec la USFL aussi. Il pense à son intérêt à lui. Ceux des autres c’est de jouer à la roulette russe que d’embarquer avec lui et même en ajoutant une ou deux balles supplémentaires dans le révolver. Même pour gagner 50 millions cela ne vaudrait pas la peine. Bien plus de chance de gagner qu’à la loterie mais avoir une chance sur 2 de se tirer une balle dans la tête. Le faites-vous?

        C’est fou! Ni way Donald et un risque très modéré pour lui et un rendement assuré ou exceptionnel en cas de coup de circuit. Nous prenez-vous pour des valises M. Trump ?

    1. A.Talon dit :

      «Le donald en sait plus sur l’exploration spatiale que le chef de la NASA.»

      Ce pauvre Jim Bridenstine est maintenant assis sur un siège éjectable depuis que l’Ingnorant-en-Chef et sa queue de veau Sideshow Mike l’ont qualifé de «fantastique» tout juste après l’avoir humilié en public. Dommage parce que je l’aimais bien celui-là. Probablement le seul membre de la clique orangée qui aimait sincèrement son travail et qui cherchait à protéger l’organisme dont il avait la charge. Probablement aussi l’un des rares membres de la bande de ratés orangés à savoir administrer un organisme public d’importance. La seule chose qu’on pouvait lui reprocher était d’être climato-sceptique et encore n’en fait-il pas une obsession…

    2. A.Talon dit :

      «[Le gros twit] lui a fait la leçon aujourd’hui dans le bureau ovale. Un génie quoi…»

      Ne jamais humilier ses subalternes. Et surtout pas en public. Règle #1 du leadership. Le gros Incompétent-en-Chef n’a encore une fois pas raté l’occasion de nous démontrer qu’il ne connait absolument rien de l’art du commandement, que ce soit en entreprise ou dans l’administration publique.

      Comment peut-il espérer la moindre fidélité de la part de ses employés s’il est lui-même incapable de la moindre loyauté? Peut bien avoir fait 6 faillites monumentales cumulant 8 G$ de pertes en moins de 20 ans…

  12. Daniel Tessier dit :

    Il y a très certainement d’excellents républicains, ou sont-ils?
    A visionner: https://youtu.be/LVD_CodH55I
    Dites moi qu’il n’y a pas de similitudes.
    Une bonne entrevue sur MSNBC qui je crois explique bien ce qui se passe là-bas, j’ose croire que les minorités, les jeunes et tous ceux qui veulent d’une Amérique progressiste feront la différence, mais pourquoi en suis-je si incertain.
    https://youtu.be/1AHMocG-68I

    1. Lecteur_curieux dit :

      Les Américains sont trop divisés et côté conservateur tout ce qui est « liberal », progressiste ou socialiste revient au même et est à proscrire.

      Alors qu’au Canada nos tories s’appelaient avant des progressistes-conservateurs red tories ou bleus disons clairs pas des bleus foncés blue tories.

      Les Américains c’est plus à droite que les Ford ou Harper. Côté conservateurs et libertariens.

  13. Apocalypse dit :

    @loup2 – 17:19

    Je viens de lire l’article… Encore une fois, le manque de jugement et l’ignorance de cet homme nous laisse pantois:

    https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201907/19/01-5234462-la-lune-mars-la-lecon-de-donald-trump-au-chef-de-la-nasa.php

    On a eu des semaines folles, folles, folles, mais je pense que cette semaine, Donald Trump a encore trouvé le moyen de se surpasser, ce qui est tout un exploit après tout ce qu’on a vu et entendu de lui :-(.

    1. Haïku dit :

      Apocalypse
      👌!
      Ajout amical: »L’ignorance est la nuit de l’esprit,
      et cette nuit n’a ni lune ni étoiles »(vieux proverbe).

      1. Apocalypse dit :

        Nice!

        Merci.

    2. A.Talon dit :

      «Encore une fois, le manque de jugement et l’ignorance de cet homme nous laisse pantois:»

      Ignorant mais persuadé de tout savoir. Une combinaison rare d’une exceptionnelle dangerosité. L’empire américain a bel et bien son empereur fou aux commandes…

  14. Apocalypse dit :

    Michelle Obama, ‘Thank God’, cette femme va nous permettre de garder notre sanité.

    Imaginer cette femme à la place de vous savez qui, quelle pensée agréable!

  15. Claude Dallaire dit :

    Peut-on avoir deux êtres humains si diamétralement opposés que les deux personnages de cette photo?

    Intéressant de voir que ce sont des femmes qui se lèvent avec le plus de force actuellement : May, Merkel, Michelle.

  16. Heldro dit :

    Dire que je m’ennuie des Obama est un euphémisme. J’ai lu les deux livres de Barack et je termine actuellement la biographie de Michelle. Ce couple est tout à fait extraordinaire! Après de grandes études de droit , ils ont tous les deux refusés de faire carrière dans les grands bureaux de Chicago. Ils ont plutôt choisis de mettre leurs nombreux talents au service des autres afin de réaliser des changements concrets dans la vie des gens. Leur engagement en politique était sincère et pour les bonnes raisons. Tout le contraire de celui qui occupe le bureau ovale actuellement. Comment les USA ont pu élire le meilleur président et tout de suite après, le pire?

  17. Le Vigilant dit :

    M.Hétu 5e ligne à corriger: « date » pour daMe, indépendamment du sens du mot anglais » date ».

  18. Parfois juste un peu d’éducation et ça change tout….

    trump laisse voir un visage des plus pathétiques depuis quelques semaines…. ce type vit dan sun déni total de la réalité….

    il tente de faire gober sa vision des choses aux autres et s’imagine que ça fonctionne….
    ce qui demeure ahurissant est de voir que des gens continuent à le supporter alors wue son bilan est potentiellement un des pires de tous les Présidents depuis le 20 eme siècle…..

    rarement vu un bilan aussi mince et aussi chaotique….
    démissions, congédiements, déficit record…. et tout ça pendant une des plus prospères périodes des USA….

    que ce sera-t-il chez eux quand la récession qui approche de plus en plus frappera ??

  19. Carl Poulin dit :

    Au théâtre, au cinéma et en littérature on décrirait la déclaration de la très honorable Michelle Obama d’une mise en abyme par un de ses personnages principaux ou de son narrateur. Elle s’incruste dans l’histoire du PORCTUS avec la sienne pour en changer le dénouement.
    Là mon sale gros couillon pourri, j’ai hâte de lire tes insanités à l’endroit de l’ex première dame des USA la plus populaire depuis Jackie Kennedy.Ta greluche de bars de rencontres XXX ne lui arrive même pas à la verrue du dessous du p’tit orteil que ta gonzesse d’ex-actrice de films pornos de l’Europe de l’est doit sûrement cacher.

  20. Lecteur-curieux dit :

    Elle est en phase avec le Yes We Can et pour la diversité aussi.

    Par contre, la gauche oublie que les États-Unis sont le pays de l’individualisme mais un individualisme qui était mais qui a été détourné. Mintzberg dans son texte le dénonce mais plus celui de l’atomisation celui du néolibéralisme et de l’économie néoclassique.

    Parce que sinon même le social-libéralisme est individualiste. Pas égoïste et cela ressemble pas mal à la sociale-démocratie. La seule différence c’est qu’on part de l’individu pour ensuite rejoindre la société plutôt que faire l’inverse. La destination ou l’objectif sont pas mal les mêmes.

    Alors aussi cela ne s’oppose pas forcément de dire c’est mon pays, c’est ton pays, c’est votre pays, c’est notre pays.

    Avec les conservateurs et les nativistes là cela peut s’opposer.

    C’est comme deux enfants ils ont la même mère mais chacun a un rapport différent avec. Il n’ y a pas une vision unique du pays.

    Il peut y avoir des conflits, des contradictions. Mais il faut travailler à trouver des solutions.

    Oui le mois mais c’est comme une ville ne pas habiter le même quartier ce n’est pas le même rapport à la ville. Tous les citoyens sont concernés par la ville mais sont tous différents mais faisant partie d’un tout. Cela s’applique aussi à la planète.

    Il faut penser aux autres être dans la sagesse systémique plutôt que le narcissisme. On est tous dans le même bateau. L’environnement et nous sommes dans le même écosystème alors si on détruit la planète on s’autodétruit.

    Donc l’ individualiste intelligent à atteint la pleine conscience de soi et le Soi est en harmonie avec l’univers. Une approche holistique mais en se disant individualiste et non analytique et réductionniste.

    Partir de la conscience individuelle pour rejoindre celle collective.

    Comme micro-économie et macroéconomie se rejoignent mais là en micro l’approche est réductionniste et est celle de l’homo-oeconomicus et le marché n’est que l’agrégation des votes individuels. Et ils nomment cela le bien-être collectif alors que c’est réducteur. Cela ne le mesure que partiellement car l’humain est plus qu’un simple homme économique.

  21. Lecteur-curieux dit :

    Le nous ne doit pas exclure le je. Le je doit rejoindre le nous aussi.

    Le moi anyway en psychanalyse n’est que l’ego,le masque,le veston et donc le personnage public. La vraie personnalité réalisée est le Soi. Le Ça avec la pulsion de vie et de mort l’inconscient bien canalisé. Le Surmoi à son rôle mais pas d’étouffer. L’ego cela en prend un mais en harmonie. Cela vous prend un veston pour aller travailler et de retour chez vous vous le rangez. Mais vous devez être plus qu’un veston. Sinon vous êtes faux, vous ne vous réalisez pas.

    Et vous avez besoin des autres pour être heureux. L’animal social.

  22. Lecteur-curieux dit :

    Michelle, le pays c’est comme le temps :

    https://m.youtube.com/watch?v=ISSZYTPhqVo&feature=youtu.be

    Aznavour nous chante cela.

    1. Carl Poulin dit :

      @ Lecteur-curieux
      J’ai lu vos 3 derniers commentaires et je me demande si le soleil et la très chaude température ont eû un effet dévastateur sur vos neurones. 911 et ça presse vous êtes sous les effets d’un très gros coup de chaleur je crois.

      1. fallaitquejteuldise dit :

        Un overdose de Trump a chez certains individus, les mêmes effets psychotropes que le Cannabis…

      2. Lecteur_curieux dit :

        Je ne crois pas.

      3. Lecteur_curieux dit :

        Dans ma génération nous étions allumés dès la petite enfance bien que des gens en revoyant nos émissions de télé font tout de suite allusion aux drogues. Mais c’était une époque psychédélique?

      4. Lecteur_curieux dit :

        Voilà un exemple :

        https://youtu.be/nWmvT9ANC-Q

      5. Lecteur_curieux dit :

        Les poteux étaient des boomers pas nous. Des boomers se rappelant leur jeunesse et peut-être en allumant un petit lors d’une Saint-Jean.

        Les boomers auraient besoin d’en reprendre encore d’en certains cas pour retrouver un peu de leur créativité.

      6. Lecteur_curieux dit :

        Donald Trump même présent dans nos dessins animés comme à 7:32 vous pouvez voir Garou, ce personnage est Trump tout craché. Pour un tyran on avait le général Garde-à-vous dans Bobino. Pour le mauvais génie Centour.

        Alors c’est du déjà vu depuis fort longtemps.

        Allez Garou :

        https://youtu.be/sJ1Vw-OhAP4

      7. nemiscau dit :

        @ Carl Poulin

        C’est plutôt vous qui aurait besoin de support psychologique à lire parfois vos commentaires remplis de haine et de envers ceux qui ne pensent pas comme vous.

        Je préfère de loin la profondeur et l’originalité des réflexions de Lecteur Curieux que vos déversements prévisibles de hargne et de vulgarité, lesquels sont tellement excessifs qu’ils en discréditent votre message.

      8. Lecteur-curieux dit :

        Je viens de lire le vôtre avant et vos propos sur ces femmes sont misogynes et réactionnaires.

  23. ghislain1957 dit :

    Vraiment, ce serait mentir que de dire que je m’ennuie pas des Obama. Barack et Michelle avaient et ont toujours la grâce présidentielle. Rien de comparable avec le gros clown orangé et sa greluche à talons hauts, the First Potiche.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Je le voyais Obama mais j’étais sur d’autres blogues sinon on nous tannait avec le Tea Party.

      W.Bush avant on nous disait partout que c’était un imbécile ou un borné et je disais qu’il devait bien avoir quelques qualités mais c’est seulement dans American Dad que je l’ai aimé.

      Maintenant plus président l’homme a effectivement des qualités humaines ce qui n’en faisait pas pour autant un bon POTUS.

      Il est gentil avec bonhommerie naturelle avec Michelle et elle l’apprécie. Une vraie pub des bonbons werther’s original ou l’équivalent. Mais c’est l’amitié, l’attention qui importe et un petit bonbon cela est agréable.

  24. _cameleon_ dit :

    (♫HS♪) Puisque c’est vendredi permettez moi de vous offrir cette ♪pause♫ musicale …

    Orishas – Havana 1957 (Audio) ft. Chucho Valdés, Beatriz Luengo

    https://www.youtube.com/watch?v=i58XsDzKnik

    Orishas
    Je ne veux pas que tu me rappelles
    No quiero que me recuerdes

    Les larmes aux yeux
    Con lágrimas en los ojos

    Laissons la chance
    Dejemos ni a la suerte
    Nous guérir petit à petit
    Curarnos poco a poco
    Si tu vas
    Si tú te vas

    Nier celui que j’ai rencontré
    Negando al que conocí

    Si tu vas
    Si tú te vas

    Sauf si tu es très content
    Al menos que seas muy feliz
    Je me souviens encore d’avoir glissé ta langue dans ma bouche
    Yo aún recuerdo deslizando tu lengua en mi boca

    Tu m’as demandé de t’aimer et nous nous sommes écrasés les lunettes
    Me pediste que te amara y chocamos las copas

    Rechercher les mots, peu de vêtements
    Busca las palabras, poca fue la ropa

    Je suis arrivé au point exact où tu deviens fou
    Llegué al punto exacto donde tú te vuelves loca

    Dans un effet secondaire, nous avons perdu la raison
    En efecto secundario perdimos la mente

    Trop de tequila, sol et eau chaude
    Demasiado tequila, piso y agua ardiente

    Tu m’as murmuré à l’oreille une, deux, trois fois
    Susurraste a mi oído una, dos, tres veces

    Aujourd’hui nous allons mourir comme vendredi treize
    Hoy vamos a morirnos como viernes trece

    Dans ces cas, et dans vos progrès
    En estos casos, y en tu avanzo

    Juste au cas où vous feriez le pas
    Por si acaso toma el paso

    Je ne veux pas commettre un autre échec
    No quiero cometer otro fracaso

    Je viens de faire un pas
    Yo solo paso

    Et l’arôme de la tequila dans la bouche
    Y el aroma de tequila en tu boca

    Nous avons fait l’amour au rythme des tasses
    Hicimos el amor al ritmo de las copas

    Ma fille n’est pas simple, elle n’est pas la plus folle non plus
    Mi chica no es sencilla, tampoco es la más loca

    C’est celui qui pèche, c’est celui qui joue
    Es la que peca, es la que toca
    Si tu vas
    Si tú te vas

    Nier celui que j’ai rencontré
    Negando al que conocí

    Si tu vas
    Si tú te vas

    Sauf si tu es très content
    Al menos que seas muy feliz
    Si vous partez, nous ne serons pas deux
    Si te vas, ya no seremos dos

    Deux en un, distribuant
    Dos en uno, repartiéndonos

    Un amour, ce n’est pas l’amour de deux
    Amor de uno, no es amor de dos

    Si vous partez, qui sera laissé pour vous?
    Si tú te vas, ¿quién quedará por vos?

    Je préfère te voir partir
    Yo prefiero verte a dejar

    Jamais triste ou impuissant, toujours fort
    Nunca triste o impotente, siempre fuerte

    Et bien que la cause du fait
    Y aunque la causa del hecho

    Ne sois pas moi, c’est évident, hé
    No sea yo, que es evidente, ey

    Que seule l’âme (l’âme) ressent
    Que sola se siente el alma (el alma)

    Quand le calme la quitte (le calme)
    Cuando la abandona la calma (la calma)

    Quelle tristesse la note bouge (la note)
    Que triste se mueve la nota (la nota)

    Quand votre présence n’atteint pas (pas assez)
    Cuando tu presencia no alcanza (no alcanza)

    Je préfère vous avoir présent pour sentir ces baisers absents, hé
    Prefiero tenerte presente a sentir esos besos ausentes, ey

    Si tu veux t’échapper de ma vie
    Si vas a escapar de mi vida

    Être heureux pour toujours
    Qué seas feliz para siempre
    Mais si vous y allez
    Pero si tú te vas

    Dis-moi comment enlever
    Dime cómo quitar

    De mon corps tes lèvres interdites
    De mi cuerpo tus labios prohibidos

    Dis moi comment commencer
    Dime cómo arrancar

    Pour mon coeur, ton battement de coeur
    A mi corazón tus latidos

    Si je meurs
    Si me estoy muriendo

    Et j’ai besoin de plus, plus de ton amour
    Y necesito más, más de tu amor
    Je ne veux pas que tu me rappelles
    No quiero que me recuerdes

    (Je ne veux pas que tu me rappelles)
    (No quiero que me recuerdes)

    Avec des larmes dans ses yeux (Larmes)
    Con lágrimas en los ojos (Lágrimas)

    Partons à la chance (à la chance)
    Dejemos ni a la suerte (A la suerte)

    Nous guérir petit à petit (petit à petit)
    Curarnos poco a poco (Poco a poco)
    Si tu vas
    Si tú te vas

    Nier celui que j’ai rencontré
    Negando al que conocí

    Si tu vas
    Si tú te vas

    Sauf si vous êtes très heureux (très heureux, très heureux)
    Al menos que seas muy feliz (Muy feliz, muy feliz)
    Mais si vous y allez
    Pero si tú te vas

    Dis-moi comment enlever
    Dime cómo quitar

    De mon corps tes lèvres interdites
    De mi cuerpo tus labios prohibidos

    Dis moi comment commencer
    Dime cómo arrancar

    Pour mon coeur, ton battement de coeur
    A mi corazón tus latidos

    Si je meurs
    Si me estoy muriendo

    Et j’ai besoin de plus (j’ai besoin de plus)
    Y necesito más (necesito más)

    Plus de votre amour
    Más de tu amor
    Si tu vas
    Si tú te vas

    Nier celui que j’ai rencontré
    Negando al que conocí
    Source : LyricFind
    Paroliers : Yotuel Romero / Roldán González / Hiram Riveri Medina / Jesús Valdés Rodríguez / Beatriz Luengo
    Paroles de Havana 1957 © Sony/ATV Music Publishing LLC

    1. kintouai dit :

      Merci pour cette chanson.

      Petite correction à la traduction : No quiero que tu me recuerdes se traduit par « Je ne veux pas que tu te souviennes de moi ».

      1. Haïku dit :

        @_cameleon_
        Broma muy divertida.👌

  25. Louise dit :

    Eh que j’aime cette femme ! Elle est intelligente, raffinée et sensible. Tout ce l’autre n’est pas.

    Tous les mots utilisés dans sa citation sont bien choisis pour passer son message.
    «Ce qui fait vraiment la grandeur de notre pays est sa diversité…….il y a une place pour nous tous…….c’est notre Amérique…. »
    C’est comme si elle prenait le problème des migrants par le côté positif et sans le dire clairement, elle fait la leçon à Trump et aux Républicains.

    Je suis certaine qu’il y a une grande partie de la population qui a besoin d’entendre ces mots de bienveillance et cette invitation à l’unité du pays. Ça ne règle pas le problème énorme de l’immigration mais ça permet de l’aborder sous un autre angle et de croire que des solutions sont possibles.

  26. Louise dit :

    Puisque c’est vendredi, allons-y avec une petite anecdote.

    C’est une femme âgée qui se cherche une place dans un stationnement.
    Quand elle en trouve une, elle prend bien son temps pour s’enligner.
    Arrive un jeune homme qui la coupe et prend sa place.
    Arrogant, il sort de l’auto et lui dit « C’est comme ça quand on est jeune et qu’on est vite »
    La femme en colère fonce dans le pare-choc du jeune homme qui lui crie « Eh qu’est-ce que vous faites là ?
    Elle lui répond « C’est comme ça quand on est vieille et qu’on est riche »

    On n’a plus les vieux qu’on avait !

    1. kintouai dit :

      Très drôle ! Je me suis fait faire le coup à Albi en France, il y a plusieurs années, par une jeune femme, mais comme je ne suis pas riche, je suis allé me garer ailleurs.

    2. xnicden dit :

      Il y a une scène du film Fried Green Tomatoes qui est un visuel de cette blague #). Film que je conseille fortement à tous en passant.

      1. Lecteur-curieux dit :

        On adore ce film et les deux actrices principales.

        N’oubliez pas que le secret est dans la sauce (titre québécois). Oui le policier ne retrouvera pas le corps du méchant misogyne et raciste.

      1. Haïku dit :

        xnicden
        « Fried Green Tomatoes ».Excellent rappel. Merci !👌

  27. Benoit Forget dit :

    Je viens de lire quelques réponses, venant des trumptards, au tweet de Michelle Obama. Eh misère, ça vole pas haut. Ne se gênent même plus pour être racistes. C’est dans l’air du temps, avec les élucubrations de l’autre guignol, même pas capable de porter ne serait-ce que deux secondes d’attention à la lauréate du prix Nobel de la paix.

  28. Benjen Stark dit :

    C’est reconnu que nous les québecois nous aimons les « diseux » de phrases creuses et il faut reconnaître que le Barack était le roi et maître dans la matière. Obama aurait probablement été capable de convaincre l’Arabie Saoudite de laisser tomber le pétrole et d’investir massivement dans l’élevage du porc à la place, j’ai rarement vu quelqu’un qui était aussi doué à dire absoluement rien du tout mais présenté d’une manière qui vous faisait croire que vous veniez d’entendre la parole de Dieu.

    Écouter ce docteur afro-américain qui explique que BO n’a pas réalisé une seule action concrète pour faire avancer la cause des noirs américains.

    Ironiquement, Trump en a déjà fait énormément pour eux avec la loi sur la réforme du système de justice en plus du taux de chômage des afro-américains qui est tombé hisotoriquement bas sous sa gouverne. Mais Trump est en un raciste fini. Trouvez l’erreur!

    1. loup2 dit :

      Je connais pas ce Dr ni vladtv. À lire les commentaires je crois que c’est tous de clones de benji.
      Au fait son diplôme il l’a eu où ? À l’université du donald ou une boite de craker jack ? Éclairez moi benjen.

    2. Benejn.. fabuleux votre bêtise…. vraiment….

      Trump en réformant la loi du système de justice aide les noirs????
      de kessé???

      la justice aide TOUT le monde… pourquoi y aller d’un stéréotype navrant… ???

      et le chômage !! Comme si un Président pu un Premier Ministre ou même un Roi pouvait avoir le moindre contrôle sur le chômage….
      voyons, un enfant de 12 ans comprend ça…

      le chômage n’est pas sous le contrôle des dirigeants… c’est autrement…. c’est loin de la politique….

      le chômage, et l’économie comme les récessions ne sont pas des conséquences d’un gouvernement…..

      Et parlant d’un type qui radote n’importe quoi, pas pire trump non?
      dire tout et son contraire en moins de 24 heures….

      Évidemment que trump est un raciste fini… le pauvre n’a que ça des stéréotypes et des réflexes xénophobes….. « la saga des tweets contre les 4 Démocrates est un des passages politiques des 25 dernieres années parmi les plus bas de gamme jamais vu….

      1. Benjen Stark dit :

        @lechatderuelle « Trump en réformant la loi du système de justice aide les noirs????
        de kessé??? »

        Les noirs sont en proportion démesurée dans les prisons aux États-Unis, l’une des raisons étant qu’on leur impose des lourdes sentences pour des conneries, chose que cette réforme cherche à rectifier.

    3. se ramasser le premier quidam pour appuyer sa thèse est au mieux risible…..

      c’est n’importe quoi….

      Comme si ce type avait une notoriété et une crédibilité… sans doute sympathique, mais misère rendez-vous un ti-peu… ne frôlez pas les pâquerettes comme trump….

      1. Benjen Stark dit :

        @lechatderuelle Êtes-vous capable de réfuter un seul point qu’il avance?

      2. kintouai dit :

        « Les noirs sont en proportion démesurée dans les prisons aux États-Unis, l’une des raisons étant qu’on leur impose des lourdes sentences pour des conneries, chose que cette réforme cherche à rectifier.»

        La réforme est très simple : trop de Noirs dans les prisons, on va donner aux flics le droit de les abattre à vue. Comme ça, plus de procès, moins de travail pour les juges et le système judiciaire…et moins de Noirs dans les prisons. CQFD ! Bon! Asteure, on passe aux muslims et aux Mexicains basanés… Heil herr Drumpf !

      3. Benejn … trump n’avance aucun point pertinent…. il déblatère et se contredit en moins de deux….

        faire un lien aussi vaseux que réforme du système de justice et aide aux noirs est à la limite ignorant ou sinon xénophobe…..

        de quels points parlez-vous ???

        de son manque de connaissance quand il a rencontré la dame Prix Nobel de la Paix???
        ou sans doute ses remarques gênantes au patron de la NASA…..??

        à moins que vous voulez parler des âneries proférées sur twitter contre les 4 représentantes démocrates,,,,,???

        ah vous voulez parler de son volte-face à propos de Epstein???

        ou encore de ce déni de ses troupes qui hurlaient comme de joyeux hurluberlus contre la candidate démocrates pour ensuite les raco;er bêtement en les identifiant à des patriotes…. ??

        je m’y perds dans les élucubrations chaotique de ce phénomène de foire….

      4. benjen… ah vous parlez de ce grand politicologue de docteur machin??? je n’ai pas gaspillé une seconde sur son cas….

        Obama a eu des bâtons dans les roues pendant ses 2 mandats…. les 2 chambres ont tout fait pour paralyser la Maison Blanche avec un certain succès….

        il est vrai que le r`gne d’Obama est mince en réalisations mais considérant l’inertie des républicains te du tes party à ce moment…. y’ a comme une cause à effet…..

        mais trump…. y’a rien mais rien créé… aucune avancée sinon pour les plus riches ….

        même les USA perdent au change dans la guerre des tarifs douaniers…. non mais faut pas être très solide en math pour ne pas saisir que le dommage ce sont les USA qui le prennent en pleine gueule…..

        trump a exacerbé la haine et le racisme aux USA….

        il excite tout ce qui est suprémaciste…. il fait reculer l’environnement….. il gracie des crapules….

        en 4 ans, le bilan de trump s’écrit sur à peine une demi=page…… et le premier mot est chaos…..

        aucune vision pour ;le pays sinon de foutre a guerre ici et là….
        aucun plan pour aider son peuple….
        rien pour les changements climatiques….
        recul majeur pour les femmes USA ….
        recul de la démocratie aux USA…..
        perte d’influence mondiale….
        conflit avec le Canada, le Mexique, le Vénézuela, Cuba, Chine ….
        coincé au Moyen-Orient….
        en froid avec la France, l’Allemagne, la Turquie, l’Angleterre ….
        accumule les démissions et les congédiements…..

        et tout ça dans un moment de béatitude totale en économie….. on n’ose même pas imaginer ce qui se produira quand les USA seront en récession en 2020 ou au plus tard en 2021….
        ça va jouer dur aux USA et trump dira encore que c’est à cause des autres, les latinos et les noirs… tés les pas comme « nous » dira-t-il à sa gang….

      5. Lecteur_curieux dit :

        @lechatderuelle

        Aucune avancée? C’est l’Amérique réactionnaire qui l’a élue. Elle se bat contre les avancées sociales et contre l’égalitarisme économique.

        Si le PIB c’est beau. Si la taille de l’État diminuait ils préféreraient mais avec plus d’Armée et plus de police.

    4. CBT dit :

      Benjen Stark dit :  »C’est reconnu que nous les québecois nous aimons les « diseux » de phrases creuses et il faut reconnaître que le Barack était le roi et maître dans la matière. »
      Non, ne me dites pas que vous êtes québécois, selon vos commentaires douteux, je croyais que vous habitiez en Alabama où les républicains sont reculés par le tonnerre, ils font revivre aux femmes les traumatismes des lois anti-avortements les plus sévères, cela démontre leur absence d’humanisme, le vide creux dans leur cœur !

    5. Lecteur_curieux dit :

      Ouin… Je suis plus près du texte de Patrick Besson en 2008 dont j’ai donné un lien dernièrement.

      Pour Trump je ne suis pas un admirateur de sa politique et encore moins de sa division.

      Pour Obama je le trouve correct mais je n’étais pas son admirateur. Un homme ne peut pas faire tout tout seul. Que le style nous parle plus fort par bouts et d’autres moins. Et pour l’Afrique bien ce n’est pas d’hier. Ils ne sont pas forcément amis avec les Noirs américains.

      Ils peuvent se faire traiter de Blancs en Afrique comme être bien reçus aussi.

    6. Lecteur_curieux dit :

      J’aimais son côté cool pas vraiment son côté orateur ou professeur mais cela dépend de vos intérêts. J’en ai écouté en masse des intellos mais causant autre chose.

      Mais vous vous identifiez comme libertarien et/ou conservateur ? Vous ne pouvez tout simplement pas appuyer les démocrates ou juste sur des dossiers à l’occasion mais pas voter pour eux.

      Perso je suis plus libéral économique que les démocrates mais moins que les républicains. Au surplus leur conservatisme social et religieux m’empêche de voter pour eux. Et ils deviennent nationalistes autoritaires en plus. Je suis aussi pluraliste et pour la mixité sociale, raciale et sexuelle pour les intéressés. Tout en ayant le droit d’être très mainstream. Vivre et laisser vivre.
      .
      Les deux partis ne fittent pas. Les politiciens sont plutôt un mal nécessaire bien souvent. Les enjeux restent importants mais ils ne les font pas avancer bien vite. C’est un monde frustrant. Tout en étant essentiel.

    7. Benjen…. votre « C’est reconnu que nous les québecois nous aimons les « diseux » de phrases creuses » est d’une condescendance inouïe….

      ce genre de commentaire est en fait un relent de colonisé…..

      discréditer son propre peuple est un des premiers signes …..

      Comme si, ailleurs, sur Terre, tout était homogène et uniforme….

      cette petitesse de l’esprit explique avec plus de clarté votre propension à sautiller, tout fier d’être content, autour du molosse comme dans les Bugs Bunny de ma jeunesse…. désirant être « ami » avec le bouledogue, le chihuahua lui tournait autour,….

      c’est l’image que vous projetez en sautillant autour de l’image de trump…..

      c’est difficile de sisir ce qui vous attire et vous épate chez cet homme sans classe et sans vision….
      mais bon on ne peut empêcher un coeur d’aimer….

      toutefois, prenez du recul et tenter d’évaluer ce que les USA sont devenus en, à peine, 4 ans….

      à la défense des USA, disons que l’Angleterre et la France en arrachent tout autant……

      Le Canada?? ma foi…. Trudeau n’est pas un homme d’idées…. disons cela comme ça… mais Scheer le fait paraitre d’un intellect assuré tant il est vide et myope avec sa « vision du Canada »…..
      les autres Chefs ?…. du même style….
      S’il fallait que le Canada se ramasse avec Scheer… misère…. un autre qui suatillerait autour de trump tout heureux d’être content…. sans pour autant obtenir quoi que ce soit des USA …..

      le Canada a déjà Ford et Kenney … pas obligé d’avoir un autre qui aime le bon vieux temps….

    8. Lecteur_curieux dit :

      J’ai écouté la vidéo avec Umar Johnson et je respecte fortement sa vision bien que je la partage pas mais je ne suis pas Black.

      Bien sûr, qu’il critique Obama mais critique surtout la mentalité de se laisser inféoder par les démocrates de leur donner le vote d’avance.

      Plutôt que de défendre les intérêts des Black. Il ne peut pas y avoir de partie Noir mais ils peuvent y aller dossier par dossier.

      Il nomme d’autres minorités ayant eu des gains sous Obama mais ce ne sont pas eux.

      Et je le vois représentant assez bien des Hommes Noirs. J’en connais un par ici mais bon… Il avait oui les poster de MLK, Ali et Malcom X tous là. Lui n’a pas une bonne opinion des politiciens. Oui un Africain.

      Ceux sur la vidéo sont plus impliqués mais veulent rester indépendants. Et dans le bowl ce sont plusieurs identités qui doivent s’affirmer fort sinon vous serez assimilés et ce sont les Blancs qui vont gagner ou des petits gains aux femmes ou aux LBGTQ mais que gagnent les hommes Noirs de tout cela ?

      Il dénonce aussi les Églises Noires ou des Pasteurs font exactement la même chose que l’Église Catholique faisait par ici. Soit rendre les fidèles soumis au pouvoir.

      Il n’est pas pro-Trump loin de là dans sa vidéo. J’aimerais plus voir ce type d’homme affronter Trump mais il représente les Noirs.

      Ce qu’il fait est bon mais il faut aussi faire des compromis. Être Noir certain que j’aurais voté Obama aux États-Unis et être Blanc aussi. Même si je ne le trouve pas très viril. Par contre bien plus que Lemon.

      Mais crime le politicien noir ne peut pas être un athlète genre joueur de basket, de football ou de baseball ou même boxeur à chaque coup. Et la personne a-t-elle une vision globale ?

      Le militant plus haut a une vision spécifique. Dans la métaphore du politique. Sa vision se tient. Mais pour chaque électeur il fait ses propres choix. Vous pouvez voter Obama et aussi supporter des militants plus musclés. Comme une femme black me disait elle serait trop radicale pour être POTUS.

      POTUS ou pas un poli-ti-chien comme disait Sol alors que Trump est l’animal mal élevé. Donald, Donald toi le supposé winner rendu un politicien…

      Pourtant j’en connais ou j’ai connu des politiciens et très bien. Et aussi le monde des affaires. Voyons pour des petits clients ils n’ont pas plus d’imfluence que les politiciens. Mais les grosses gommes des affaires, elles oui. Mais peuvent pour plusieurs manquer de vision sociale ou ceux décédés du passé l’avaient en ayant des alliances avec l’Église catholique. Prenez Dupuis et Frères à Montréal. Il me semble qu’un buste était là consacré à la bibliothèque Patrick-Allen sur Decelles. Maintenant ils ont une bibliothèque financée par les Ouimet de Cordon Bleu.

      Bref moi je vote démocrate même si je les trouve anti-business jusqu’ à un certain point. Je ne vote pas, je voterais.

      Lui il parle se réunir entre Noirs moi je parle de suivre chacun sa conscience et de faire pour le mieux. Surtout pas se comporter en moutons et ces comportements pullullent. Allez de la volonté de puissance nietzschéenne.

    9. Lecteur_curieux dit :

      https://www.drumarjohnson.com/

      Personnage intéressant. Le danger est de tomber dans l’idéologie. Les convictions sont pires que les mensonges disait Nietzsche.

      Alors il faut en prendre et en laisser de la plupart des gens et se faire sa propre tête plutôt qu’être mouton. Et en suivant le sport nos préférés d’enfance étaient les moutons noirs selon le milieu ou des rebelles mais tout simplement des gars trop allumés pour leur milieu conservateur du hockey sur glace de la LNH. Pas méchants pour 2 sous mais faisant parfois des gaffes.

      Pas le choix de voter démocrate avec leurs défauts si on ne soutient pas l’Amérique réactionnaire mais facile à dire comme Canadien. Imaginons des comptables américains dont une majorité de clients en auraient contre ces bureaucrates de démocrates. Bureaucrates et technocrates. Il faudrait aller voir. Et des Américains cela ne réagit pas comme des Québécois. On ne peut donc pas transposer et aussi même pas des immigrants qui sont ici et professionnels ou en affaires.

      Votions-nous comme les clients et le patron ? Je ne pense pas que c’était un facteur. Et le patron et les clients eux ?

    10. Lecteur-curieux dit :

      Les Noirs peuvent faire des deals avec Trump même s’ils ne l’aiment pas.

      La vidéo ne dit pas de ne pas voter démocrate ou d’appuyer Trump. Juste de ne pas se laisser prendre pour acquis et pour défendre les Noirs ce sont les Noirs eux-mêmes hors des partis politiques et en militant de façon musclée plutôt qu’en invertébrés qu’ils vont obtenir des choses.

      Plusieurs visions du monde peuvent exister en même temps.

  29. Danielle Vallée dit :

    @Ginseng: vraiment vous me décevez, demandez à Van Jones et à Cory Booker pendant combien d’années ils ont travaillé sur ce projet de loi…. Qui n’est qu’à sa première étape d’ailleurs et que Trump n’aurait jamais signé si Kardashian n’etait pas venue lui offrir une occasion de faire un spectacle remarquable….

    Vous oubliez que c’est Sessions pour Trump qui a exigé que la sentence maximale soit appliquée dans tous les dossiers Lors qu’Obama avait demandé le contraire.

    Informez- vous bordel.

    1. Haïku dit :

      Danielle Vallée
      Vous dites « Ginseng »🤣👌.
      Vos propos sont vitaminés.

  30. Pascale Vaillancourt dit :

    Si vous n’avez pas lu l’autobiographie de Michelle Obama, Becoming, je vous la recommande fortement.

    1. InfoPhile dit :

      Merci pour la recommandation !

    2. Lecteur-curieux dit :

      Possible je recommanderais plus Benjamin Franklin ou Eleanor Roosevelt.

      Comme le texte des Grands Destins sur Churchill. Pour madame Obama peut-être ma nièce mais elle sait ce qu’elle veut et décide par elle-même depuis très jeune.

      Il y a peut-être 5 ans Rihanna et une autre du rap dont le nom m’échappe. Bien oui elle vient de terminer son secondaire.

      Une jeune femme d’environ 26 ans elle et travaillant dans un domaine connexe à la politique en relations publiques m’a confié être très inspirée par les Obama.

  31. papitibi dit :

    Pause musicale ‘caméléonienne’ de 19h04 (extrait)
    Je me souviens encore d’avoir glissé ta langue dans ma bouche

    Si j’en juge par les pubs de Telus – et plus particulièrement de celle où un caméléon attrape un ballon de football avec sa longue langue, j’me demande comment deux caméléons peuvent réussis ce tour de force – deux langues dans une seule bouche!

    Je pensais pas qu’il y avait assez d’espace pour dérouler un deuxième organe dans l’entrée de garage!…

    Tu vas me rendre VERT de jalousie, mon vieux lézard!

  32. papitibi dit :

    le Barack était le roi et maître dans la matière. Obama aurait probablement été capable de convaincre l’Arabie Saoudite de laisser tomber le pétrole et d’investir massivement dans l’élevage du porc…

    Pôv Bizoune Slaque. Son commentaire de 19h40 constitue un éloge à l’endroit de Obama – un homme assez brillant pour convaincre un Royaume de Muzlims fondamentalistes de se lancer dans l’élevage du porc, en remplacement de la culture des hydrocarbures!

    Meanwhile, son gourou jaunasse n’est même pas capable de se convaincre lui-même de la justesse de son discours de la veille (Je n’aime pas les Send Her Back!), qu’il enfonce dès le lendemain!

    Obama, un diseux de phrases creuses, enseigne encore le petit mossieu.

    Ça dépend.
    Ce qui peut sonner CREUX à l’oreille d’un ignare peut sembler plutôt fécond dans l’oreille d’un spécialiste du droit constitutionnel, de Spinoza ou d’un prof de physique quantique.

    C’est pas de ta faute si tu comprends rien à rien; tes parents ne voulaient pas investir plus de $10 dans ton éducation post-secondaire. Alors forcément, t’es un peu carencé.

    1. InfoPhile dit :

      Parlant du grand philosophe Spinoza et au vu des circonstance – le fascisme ayant un certain vent en poupe au sud de nos frontières -, je suggère le roman d’Ivin Yalom : « Le problème Spinoza ».

      « Pour l’obscurantisme, Spinoza est un problème insoluble (…) Ce roman inspiré des biographies croisées de Baruch (ou Bento) Spinoza, homme du dix septième siècle, sans doute un des plus brillants que l’humanité ait portés, et Arthur Rosenberg, l’infâme idéologue nazi condamné à mort à Nuremberg, est un travail d’une richesse rare, qui aborde des sujets fondamentaux avec une grande netteté. »

    2. Lecteur_curieux dit :

      Benjen est libertarien, conservateur et pro-Israël.

      Alors très peu de propos d’Obama vont trouver une bonne réception chez lui.

      C’est comme Jacques Parizeau, un homme d’affaires ne le trouvait pas du tout intéressant, un prof de HEC en fiscalité son propos voulait tout dire il ne l’aime pas.

      Alors que des types plus dans la filière management sociologues de l’organisation ou en psycho. Du moins dans cette filière. Je me souviens d’un texte et eux ce sont des grands admirateurs de l’homme et de ce qu’il avait fait pour le Québec.

      On ne peut pas plaire à tout le monde et faire de la politique est une des meilleures recettes pour se faire des ennemis. Des amis aussi ? L’un ne va pas sans l’autre.

  33. Alexander dit :

    On a remplacé une Première Dame de tête par une tête de première dame.

    Ce que l’ordre des mots peut changer le sens.

    1. Lecteur-curieux dit :

      C’est une mannequin et j’aime les mannequins mais elles peuvent être au service de leur rôle donc promouvoir la griffe, la marque. Trump qui adore son branding mais qui doit être très écorché depuis 2015 et même avant sauf qu’une part de vice, de mauvais et liée aux plaisirs en faisait partie.

      Thé Apprentice je ne regardais pas cela mais un joueur de hockey de la LNH je ne sais plus lequel disait que c’était son émission préférée. Je me souviens plus de Tim Kerr en 1989 disant au journaliste de La Presse aimer discuter avec Donald Trump. André Turbide qui faisait l’entrevue-portrait. Le gros Tim Kerr on l’aimait. Pour le combat Tyson- Spinks en 1988 on aimait Spinks ou son image et surtout versus Tyson qui incarnait la brute qui fait très peur.

      Qu’une jeune femme admire le couple Obama je la comprend mais mes idoles étaient plus Andre Dawson ou Willie McGee quand j’étais ado. Pas Reagan, pas Bourassa, pas Claude Ryan, même pas Jean Drapeau ou avant René Lévesque ou Pierre Elliot Trudeau mais étaient dans leurs dernières années. Il y a quelque chose pareil. Chez Lise Payette aussi même si des enfants tannants chantaient une ritournelle la ridiculisant. On vient aussi de cette époque même si on était enfant.

  34. Haïku dit :

    « Si un âne te donne un coup de pied, ne lui rends pas »(Donalda Socrate).

  35. spritzer dit :

    L’histoire du drone iranien que les US disent avoir abattu jeudi est donc fausse, comme les autres. L’Iran dit qu’elle n’a pas perdu de drone et fournit une preuve vidéo.
    https://www.aljazeera.com/news/2019/07/iran-releases-video-proves-destroy-drone-190719182653902.html

    Il faudrait lors des prochains débats que les candidats démocrates expriment une position claire contre la guerre et un retour à l’entente sur le nucléaire parce que la situation est dangereuse. En plus l’électorat ne veut pas de guerre!

    On parle de Trump, Pompeo, Bolton mais il faut aussi mentionner Adelson et ses Benjamins. Il n’y a aucune raison morale pour que les candidats démocrates adoptent des positions conciliantes sur la conduite de Trump dans le Golfe Persique, seulement des raisons financières et de pouvoir.

    1. jcvirgil dit :

      @spritzer 23h16

      Le problème comme l’a fort bien démontré Howard Zinn dans son essai *Une histoire populaire des États-Unis * est que lorsqu’il s’agit des guerres américaines au profit du complexe militaro-industriel , il n’y a plus qu’un seul parti qui dirige le pays le *war party*

      Les Républicains continuent les guerres engagées sous les Démocrates et vice-versa.

  36. Haïku dit :

    « Faire semblant d’être hypocrite, c’est encore pire »(P. Légaré).

  37. Toile dit :

    La culture c’est comme les confitures moins on en a, plus on l’étend.

    1. Lecteur_curieux dit :

      J’ai toujours été en désaccord avec cette maxime que je considère anti-intellectuelle.

      Par contre des individus pédants peuvent mériter des critiques mais cette accusation vient trop rapidement. Ces personnes sont réellement cultivées mais malheureusement plusieurs font dans la bien-pensance.

      L’image du schtroumpf à lunettes. Il est ch.iant car il est moralisateur et ne fait que répéter le Grand Schtroumpf. Qui est donc le véritable sage et intellectuel du village. Celui à lunettes en est un faux.

      Alors que dans la série les 4 as, celui qui se nomme Doc est l’archétype du brillant ado intellectuel de cette époque. Ses connaissances sont très vastes et ont un rapport avec la réalité.

      Pédant versus pédagogue ou vulgarisateur. Il vous épate à chaque fois avec ses citations et réflexions tout le contraire du moralisateur schtroumpf à lunettes. Pas un mauvais sctroumpf pour autant c’est juste que ses défauts sont mis en avant-plan.

  38. Lecteur_curieux dit :

    C’est bien sûr que les propos de Michelle Obama viennent s’opposer à Trump soutenu par l’Amérique réactionnaire dont les nationalistes blancs.

    Je suis un partisan de la diversité. La diversité est présente aux États-Unis mais est-ce qu’elle définit ce pays ou fait sa beauté? Elle en fait partie sauf que ce pays en est plus un de contrastes que de diversité.

    Et ces contrastes peuvent être tout comme renfermés de la laideur.

    Le message qui se veut positif est plutôt démocrate au sens du parti. Ce qui fait la beauté du pays serait alors les États les plus urbains, les plus progressistes, les plus démocrates, les plus cosmopolites.

    C’est un pays de contrastes et même de paradoxes, de contradictions et de conflits. Et il faut accepter tout cela mais avec ouverture d’esprit et volonté d’amélioration. Trump livre le message contraire. Certaines des mesures de leur administration dans un discours plus modéré passeraient. Ils ne pourraient pas être alors associés aussi facilement à la haine de l’autre et des différences et donc à la xénophobie, au racisme, à l’homophobie, à la misogynie bref à l’intolérance sous toutes ses formes.

    Puis pour s’opposer à Trump j’avais donner l’image d’un Gary Cooper mais ceux que j’ai plus connu dans ma génération sont Fess Parker et Michael Landon. Incarner des belles valeurs venant de la tradition tout en étant progressistes et ouverts. Il faut revoir les épisodes de Highway to Heaven pour comprendre.

    La droite conservatrice en 2019 ne cesse de parler contre Hollywood et la référence à Gary Cooper est là aussi. Un temps où Hollywood me semble-t-il était la fierté du pays. Je suis un admirateur des grandes actrices comme Kate Hepburn. Revoir des films avec elle. Elle incarne réellement la grandeur elle cela est indiscutable.

    J’ai évoqué il y a un temps sur ce blogue Brad Pitt, Leonardo DiCaprio ou l’acteur qui jouait Will Hunting. Politiquement ils peuvent s’impliquer mais ne peuvent qu’être des activistes au service d’une cause. Ils symbolisent alors la gauche dans sa militance plutôt que le pays en entier.

    Je ne vois pas pour autant Fess Parker ou Michael Landon devenir POTUS à leur époque. Ils sont simplement des symboles incarnant des valeurs à l’écran et en général dans leur vie aussi. Mais des symboles du passé maintenant.

    La diversité incluant les contrastes et en plus celle américaine vous l’aviez dans le vestiaire des Expos de Montréal disons en 1982. Et Gary Carter était un républicain. Vous appreniez plus en étant réellement attentif en lisant le Cahier des Sports et la petite presse qu’avec les pages politiques. Au surplus les auteurs des comics pour la plupart des génies pouvaient avoir un point de vue politique.

    La droite conservatrice serait ennemie de Peanuts et de Sesame Street en 2019.

    C’est entre autres Sesame Street qui fait parti de notre culture américaine. On savait pour les preachers à la télé mais cela nous intéressait pas. Alors on penche vers le dit progressisme dès l’enfance et même notre religion d’alors l’est revoyez l’Évangile en papier. Tradition et progrès sont complémentaires plutôt qu’en constante opposition.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Les contrastes peuvent être beaux ( un mot manque dans le texte ) tout en pouvant contenir aussi de la laideur.

      Il faudrait reprendre les encyclopédies sur les plus beaux pays du monde et cela était bien écrit mais un peu une vision touristique et donc cliché des différents pays. C’était pareil des vraies encyclopédies et non de la superficialité pure. C’est un point de vue positif sur chacun des pays faisant l’objet d’une encyclopédie.

      Ce qu’ils disaient sur les États-Unis est encore vrai de nos jours même avec le monde en mutation, en changement et en évolution.

      On ne pouvait certes pas taxer ces auteurs français d’antiaméricanisme. Toutes les encyclopédies de la série célèbrent la beauté dans le monde entier.

  39. Lecteur-curieux dit :

    Donnant quelques extraits de l’ encyclopédie Beautés du monde le livre consacré aux États-Unis.

    –  » Aucun pays du monde, sans doute, n’échappe d’avantage aux généralisations que les États-Unis.  »

    – « C’est dans le détail de leurs particularités qu’il convient d’apprécier les États-Unis d’Amérique… et les quelque 217 millions d’Américains.  » ( remarquez le chiffre donné et vous voyez l’ âge du texte pourtant toujours pertinent )

     » On ne saurait pourtant présenter les États-Unis comme une mosaïque indéfiniment morcelée. Sans toujours échapper à l’arbitraire, il est possible de les découper en un certain nombre de grandes régions présentant, sur un plan ou un autre, un minimum d’éléments de parenté.  »

    –  » Les légendes ont la vie dure. Celle qui prétend que la première vision que l’on a de l’Am érique est la statue de la Liberté est présente à l’esprit de tous les touristes en route vers le Nouveau Monde. Beaucoup d’entre eux, cependant, passablement déçus, se poseront sur le sol américain sans avoir vu la ‘Dame’ de New York, ni distingué clairement le célèbre profil des gratte-ciel de Manhattan (… )  »

    –  » New York n’est pas l’Amérique.  » ( ils citent cette maxime )

     » On s’en rend compte dès la sortie de la ville, dans l’ État auquel elle a donné son nom et qui s’appela d’abord Empire state (…)  »

    –  » On a dit de la Caroline du Nord que c’était un État aux aspects si divers que, si on l’avait découpé pour constituer un gigantesque puzzle, aucun joueur n’aurait voulu admettre que les divers morceaux appartenaient au même tableau. Cette diversité existe aussi bien dans la géographie (…) que dans les éléments qui déterminent la physionomie des trois régions principales (végétation, économie, hydrographie,etc. ).  »

    C’est juste pour donner une idée et cela peut être complémentaire à ce que dit Michelle Obama mais il faut vraiment aller en profondeur plutôt que les qualifier d’ États-Désunis. Cette appellation simpliste me choque tellement elle manque de culture.

  40. Henriette Latour dit :

    Que ça fait du bien d’entendre des paroles sensées, les premières depuis quelques jours.

    1. Sage 2010 dit :

      Je vous comprends.
      Voici le genre de discours qu’on devrait entendre plus souvent.

      https://www.youtube.com/watch?v=th5A6ZQ28pE

      Il y a des jours où je regrette JFK.

      1. A.Talon dit :

        Voici l’extrait le plus significatif de ce fameux discours du 12 septembre 1962 au Rice Stadium de Houston:

        «We choose to go to the Moon! We choose to go to the Moon…We choose to go to the Moon in this decade and do the other things, not because they are easy, but because they are hard; because that goal will serve to organize and measure the best of our energies and skills, because that challenge is one that we are willing to accept, one we are unwilling to postpone, and one we intend to win, and the others, too.»

        https://en.wikipedia.org/wiki/We_choose_to_go_to_the_Moon

        Rien de moins qu’un appel à l’excellence et au dépassement de soi. À des années-lumières de l’éloge permanent à la médiocrité que constitue le bouffon enragé et sa meute de demeurés.

  41. Alexander dit :

    « Notre Amérique. »

    Madame Obama a raison.

    Les États – Unis – d’Amérique. Trois mots interreliés.

    C’est Biden qui a raison: United. C’est le mot qui unit les États et l’Amérique.

    C’est ce que Trump essaye de détruire, l’unité. Il divise pour mieux régner. Il n’est pas inclusif, il est sélectif.

    Il s’allie certains états mais pas tous. Seulement ceux qui lui donnent accès au pouvoir.

    Il n’est pas le président de tous les américains, seulement de ceux qui lui lèchent les bottes.

  42. Daniel Legault dit :

    Tous les citoyens américain qui ont un minimum de principe devront faire l’effort de voter pour que trump ne soit pas réélu et que le parti républicain soit réduit au minimum.

    Il n’y aura aucune action du parti démocratique pour destituer trump et les républicains ne le désavoueront jamais.

    Il ne reste que le vote des citoyens qui devront faire des efforts car le système est fortement biaisé en faveur des républicains.

  43. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    Rappel à tous, la semaine des célébrations du demi-siècle du premier pas de l’Homme sur la Lune se poursuit. Le premier alunissage d’un équipage humain a en effet eu lieu il y a exactement 50 ans, le 20 juillet 1969. Pour l’occasion, Sideshow Mike se prépare à faire un grand discours télévisé au National Air and Space Museum à Washington DC.

    https://www.nasa.gov/press-release/nasa-coverage-of-vice-president-s-visit-to-kennedy-space-center-on-moon-landing

    Ça ne sera sûrement pas aussi hallucinant que les éructations déjantées du gourou orangé mais on peut tout de même se demander comment il réussira à faire l’éloge de l’exploit d’Apollo XI tout en dénigrant la décision de son propre gouvernement de retourner sur la Lune d’ici 2024. Surtout qu’il s’est rangé du côté de l’Empereur Fou pas plus tard qu’hier quand ce dernier a choisi encore une fois de cracher sur le projet lunaire de la NASA…

    1. spritzer dit :

      J’ai trouvé intéressant que Collins dise la même chose: Inutile d’aller sur la Lune, allons directement sur Mars.

      1. A.Talon dit :

        Michael Collins et Buzz Aldrin. Ces gens d’une qualité et d’une expérience exceptionnelles ont sûrement des arguments fort intéressants à apporter en support à leur opinion d’aller sur Mars au plus vite, en s’épargnant l’étape lunaire comme banc d’essai. Le problème est que Michael Collins a quitté la NASA en 1970 et Buzz Aldrin en 1972. Il y aura donc bientôt 50 ans qu’ils ne fréquentent plus régulièrement les couloirs de la NASA. Il y a gros à parier qu’ils ne sont plus à date sur l’état de l’art de la conquête spatiale ainsi que sur les pré-requis (financiers et technologiques) nécessaires pour atteindre un objectif aussi ambitieux. Leur grand âge doit aussi entrer en ligne de compte puisque tous deux souhaitent sûrement être témoin du premier atterrissage humain sur Mars avant leur décès…

  44. gigido66 dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec L’IMBÉCICHEF…Mars directement, en prime, il sera du voyage avec quelques-uns des ses proches , WOW! être le premier POTUS à fouler le sol de Mars…faudrait lui vendre l’idée…ÊTRE le PREMIER, cependant ce serait un aller simple, ça il n’a besoin de savoir.🤪

    1. A.Talon dit :

      Contaminer la planète Mars avec un tel déchet? Pas question! Il faudrait plutôt l’expédier vers le Soleil…

      1. Haïku dit :

        gigido66 et A.Talon
        👏👏👏 !

      2. loup2 dit :

        Avec sa couleur de peau et son reste de cheveux le donald va se fondre dans le décor !

    2. gl000001 dit :

      De plus, il connait très bien la région !! 😉

    3. vieil'art dit :

      🤣🤣🤣

  45. jeanfrancoiscouture dit :

    @Sage 2010, à 09:32: «Voici le genre de discours qu’on devrait entendre plus souvent» (John F. Kennedy «Moonspeech». Rice University, Houston)

    Vous avez raison. Il vaut aussi la peine de s’arrêter sur deux des premières phrases: «We live in an age of both knowledge and ignorance. The greater our knowledge increases, the greater our ignorance unfolds.»

    Bref, «Plus nous en savons, plus nous réalisons notre ignorance» disait en gros John Kennedy. Nous sommes ici à des années lumière de cette invraisemblable déclaration de Donald Trump durant la campagne électorale: «I love the poorly educated» .
    Il était évident qu’il ne leur faisait pas cette déclaration «d’amour» pour les inviter à parfaire leurs connaissances mais plutôt pour les inviter à perpétuer leur ignorance en le portant au pouvoir. Et ce n’est certes pas en installant Betsy DeVos à l’éducation qu’il va hisser le niveau de connaissance de ses «poorly educated».

    1. kintouai dit :

      @JFCouture Bravo. L’ignorance a toujours servi de socle aux dictateurs, aux arnaqueurs et aux crapules de toutes sortes.

      Le problème, c’est que le peuple, à force de se faire entuber, a fini par mettre tous «celles et ceux qui savent» dans le même panier et à se méfier — voire à mépriser — la connaissance.

      Cela explique aussi pourquoi les populistes, qui ne sont pas toujours des cons comme Trump mais, bien souvent, des gens qui savent — mais qui utilisent leur savoir à des fins égoïstes et cupides — trouvent dans le peuple un auditoire aussi attentif.

  46. HS

    En prévision du passage de Mueller devant le congrès mercredi prochain, pour ceux qui comme moi n’ont pas eu le courage de lire le rapport, une émission spéciale à MSNBC aura lieu dimanche à 21h The Mueller report: what you need to know.

    1. gl000001 dit :

      Donc, en plus des orages électriques qui arrivent pour cette nuit, il y aura des orages de tweets !

  47. constella1 dit :

    On dirait que le billet du blogue a disparu aujourd’hui le21-07-2019
    Le titre La une du jour
    J’essaie de le lire et on dit page introuvable
    Une personne est au courant pourquoi ou c’est un problème qui ne concerne que moi?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :