Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Raids contre les clandestins : entre théâtre et réalité». En choisissant vendredi dernier ce titre pour coiffer un billet sur la vaste opération d’expulsions de migrants sans-papiers annoncée par Donald Trump, je voulais exprimer mon scepticisme sur ce qui allait se passer. Il me semblait tout à fait contre-productif de la part du président de faire tout ce tapage autour de raids dont le succès repose normalement sur l’effet de surprise.

Et voilà ce que je lis ce matin dans le New York Times dans un article où l’on explique que cette vaste opération n’a donné lieu qu’à une poignée d’arrestations dans quelques villes :

«Les plans pour l’opération ont été changés à la dernière minute à cause des reportages médiatiques qui ont alerté les communautés d’immigrés sur ce à quoi elles devaient s’attendre, selon des responsables anciens et actuels du département de la Sécurité intérieure.

« Plutôt qu’un vaste coup de filet simultané, les responsables ont mis sur pied un plan secondaire pour des arrestations devant se produire à une échelle plus petite et diffuse pendant environ une semaine.»

Ce changement semble accréditer la thèse voulant que les millions d’expulsions promises par Donald Trump n’avaient pour but que de flatter la fibre xénophobe de sa base électorale et semer la peur chez les clandestins. Dans un sens, il peut dire mission accomplie.

P.S. : Je traite de cette peur et de cette xénophobie dans l’article que je signe aujourd’hui dans La Presse+.

(Photo San Francisco Examiner)


35 réflexions sur “Raids contre les clandestins : passons au plan B…

  1. ghislain1957 dit :

    Ce Shit Hole Country, mené par le Racist in Chief orange, devient de plsu en plus la honte de la planète.

    Ce matin, le Racist in Chief a d’ailleurs encore prouvé que pour lui, l’amérique doit être blanche:

    Nouvelle violente attaque de Trump contre des élues démocrates

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201907/15/01-5233926-nouvelle-violente-attaque-de-trump-contre-des-elues-democrates.php

    1. papitibi dit :

      La honte de la planète?

      Ça dépend de quelle planète on parle!
      La planète ORBAN, en Hongrie? La planète BOLSONARO, au Brésil? La planète Bibi, en Israël? Les gens de la Ligue du Nord, en Italie, ils l’aiment bien, le KKKaporal Trump.

      Des coquerelles ont commencé à sortir plus librement, un peu partout…

      1. MarcoUBCQ dit :

        Pauvres animaux, dont le nom est souvent assimilé à ce qu’il y a de pire dans l’humanité. Conversation entres coquerelles: « Tu es la pire d’entres nous, donc la plus humaine. ».

      2. galgator dit :

        En effet, la montée du populisme ignorant et raciste nous mène tout droit vers des chemins qu’on a emprunté dans un passé pas si lointain. Les mêmes erreurs semblent ce reproduire à notre grand désarois. Si jamais cet imbécile est de nouveau élu pour un 2e mandat, je ne vois pas comment on pourra stopper la propagation de ces coquerelles.

    2. Lecteur_curieux dit :

      C’est fou Donald Trump s’exprime comme un pasteur de droite évangélique qui peuvent être aussi vicieux que Trump mais leurs vices sont cachés d’habitude.

      Trump dans ses belles années incarnait le péché et était dans un sens d’appartenir à ce monde de vicieux ou d’être selon lui celui qui les écrase tous dans l’immobilier à New York.

      Il joue les pasteurs qui font la morale et qui pourraient avoir partie avec le crime organisé en cachette. Alors que Trump s’affiche fièrement avec les pires dictateurs de la planète et il ose demander des excuses.

      Certains des propos des dames pourraient toujours être sujets à cela mais vraiment pas Donald Trump pour leur faire la morale.

      Le « vrai » Donald Trump quand il disait de vous que vous étiez un killer c’était un compliment. S’il vous traite de boy-scout il vous voit comme un naïf, un idéaliste, un faible. S’il vous disait very nasty cela aussi était une marque de respect. Dans son véritable milieu.

      Alors qu’en politique des femmes le prennent mal. Sur un plancher de basketball les joueuses ne le prennent pas mal ce sont des fières compétititrices.

      C’est un vieux schnock il peut pas allet jouer au basket. Non mais sur le plancher sur un terrain de jeu ou une glace au hockey ou en affaires dans certains milieux cela joue dur et sans hypocrisie. Pas des ladies des fierce et badass women et fières de l’être. Mise en échec illégale au hockey féminin? C’est Trump… 2 minutes cela vaut la peine. Il se ferait rentrer dans la bande.

      En politique comment faire? On est habitué nous à notre parlement à Québec ou à la Chambre des Communes. N’empêche que c’est quand le derniet grand échange ou vrai fort coup ?

    3. jaylowblow dit :

      « Tant de gens sont en colère contre elles et leurs propos horribles et répugnants » Capitaine Cheetos

      Le gros moron n’est même plus subtile dans ses projections. On jurerait qu’il regarde ce qu’on dit de lui aux nouvelles et tweet la même chose à propos de ses adversaires. Si ça continu comme ça il va bientôt tweeter que Nancy Pelosi a une moumoutte jaune pisse et un teint orange crush.

      Et encore une fois le pire c’est pas lui mais sa vase de déplorables qui jouissent en lisant ses déjections racistes. Car comme le Donald l’a bien compris, eux aussi fonctionnent par projection, accusant systématiquement le reste de la planète de ce qu’ils sont eux-même.

      Et que font les autres en pendant ce temps? Élus démocrates et citoyens qui ne font pas partie du 40% de lobotomisés? Après les derniers tweets du gros mongol ça devrait être la consternation mais à part quelques timides réprimandes de Pelosi c’est le silence total. On ne parle pas ici que d’un gros bébé lala qui fait des idioties et qu’on devrait juste ignorer. C’est aussi le président qui les gouverne et les représente dans le monde entier. Moi je serais mort de honte à leur place mais pourtant pas un mot. Quand quelqu’un ose amener le sujet à mon lieu de travail les autres s’empressent d’y couper court en disant des choses du genre qu’ils n’y peuvent rien de toute façon et autant ne pas s’en occuper. C’est carrément devenu un sujet tabou. Vraiment hallucinant.

  2. Madalton dit :

    J’espère que les américains lui feront peur en novembre 2020 en le sortant de la MB. Il fera peut-être face à plusieurs procès criminels par la suite.

  3. Denis Bergeron dit :

    Je me demandais si le fait d’expulser les travailleurs payer sous le salaire minimum et le fait d’interdire l’avortement aux pauvres n’était lié… Il va falloir la remplacer cette cheap labor là!

  4. Brown JG dit :

    Donald Trump n’est-il pas, lui-même, un immigré d’origine allemande…
    Alors qu’il retourne dans son pays.

  5. Sage 2010 dit :

    Sur ce dossier immigration, les leaders populistes comme Trump et Salvini utilisent la brutalité et la cruauté face aux illégaux. Cependant, ces méthodes masquent une absence de stratégie à long terme. Salvini immite parfaitement Trump et pense même à un mur sur la frontière slovène.

    https://www.france24.com/fr/20190709-italie-fermeture-grand-centre-accueil-migrants-europe-mineo-matteo-salvini

    https://theweek.com/articles/852098/italys-donald-trump

    Le réchauffement climatique va amener de nouvelles vagues d’immigration. Je ne suis pas sûr que les méthodes de Trump et Salvini vont empêcher ces vagues d’immigration climatique.

  6. Pierre dit :

    Ce ne sont pas des voleurs,des tueurs,des violeurs. Ce sont des êtres humains qui veulent seulement avoir l’opportunité de vivre sans la peur de se faire tuer dans des pays où les lois sont douteuses, et qui a cause des mesures de répression économique de ce fou allié qui ne mérite pas d’être Potus, a créé de toute pièce la crise migratoire actuelle.

    1. gl000001 dit :

      C’est quand même dommage qu’ils choisissent un pays ou les lois sont également douteuses et que tu risques de te faire tuer « légalement » par un policier parce que tu n’as pas fait ton Stop et qu’il a eu peur de ton teint basané.

      1. Haïku dit :

        Ouch !

      2. Layla3553 dit :

        Ou que ta fille de 4 ans a « volé » une poupée chez Family Dollar.

  7. V-12 dit :

    H.S. sur le même point.

    Dès demain, une nouvelle mesure permettra de refuser toute demande d’asile si le demandeur n’a pas préalablement fait une demande dans tout autre pays où il est passer avant d’arriver à la frontière américaine.

    En d’autres mots, la frontière sera fermée.

  8. Lecteur_curieux dit :

    Pour l’article dans La Presse les 4 dames du squad sont donc en faveur de cesser la répression à l’égard des migrants. Je ne crois pas à la répression non plus dans tout comme mesure première sauf avec des gens ayant des gros problèmes de délinquance et ayant besoin d’être encadrés par une figure d’autorité. C’est une minorité de gens qui sont ainsi mais qui en fait partie? Donald Trump lui-même. Le délinquant type à corriger rapidement et en ayant aussi de la douceur. Ce qu’ils n’ont pas fait ils l’ont transformé en sadique et en tyran à l’académie militaire.

    Revenons aux migrants. Où sont les solutions ? Fin de la répression? Ce n’est pas assez.

    Il leur faut des papiers. Oui aider les autres pays pour qu’ils restent ou mieux orienter leurs destinations d’accueil dans le monde ou aux États-Unis. Les personnes sans-papiers devraient être très minoritaires et avoir eu les chances de se conformer à des règles.

    Une politique ouverte et généreuse. Mais si on se rend là après… Bien là les personnes non conformes. No way vous avez eu toutes vos chances dewors!

    Ah si seulement cela était aussi simple… La loi doit encourager les gens à se conformer comme la divulgation volontaire face au fisc et non jouer à la cachette. L’entrepreneur qui ne régularise pas ses affaires à peur de se faire prendre.

    Pour les migrants, la peur de l’expulsion. Il faut avant leur arrivée, un véritable espoir d’avoir un vrai statut avec des papiers conformes. En ce moment ceux qui voudraient avoir absolument cela peuvent ou doivent attendre des 8 ou 10 ans dans leur pays d’origine ? Et encore… Faire une demande d’immigration ils ont de très faibles chances d’être acceptés?

    Acquérir divers statuts légaux et avec des déclarations au gouvernement. Pire que le laisser-passer A38 pour un latino d’obtenir des permis de travail ?

    Quand on élit un homme d’affaires c’est pour débureaucratiser. Ah ne le fera jamais aux endroits désirés ce n’est pas nous sa clientèle électorale.

  9. Martin cote dit :

    Vraiment un etre pas de classe…indigne d’occuper un tel poste….votre article dans la presse ce matin voulait tout dire…..un gros sans dessin…

  10. MarcoUBCQ dit :

    Donald n’aime que les winners, et les winners sont généralement des gens qui ont profité de préjugés qui leur sont favorables. C’est la mentalité-loterie, comme quoi seuls ceux qui ont profité de la loterie de la vie peuvent gagner. L’humanité était dans le passé basé sur des privilèges transmis aux enfants, sans que les compétences y comptent pour quoi que ce soit. Tous ceux qui se sentent impuissants mais faisant partie de la majorité rêvent d’un monde ou leur provenance génétique leur donnerait à nouveau ces avantages qui tiennent du passé. Donald est fondamentalement un loser, la preuve étant qu’il clame incessamment le contraire, comme pour se convaincre à ses yeux et ceux des autres. Il représente une partie de l’humanité qui vit dans l’impuissance, l’absence de sens à la vie et le sentiment permanent d’être un échec.

    1. Carl Poulin dit :

      @ MarcoUBCQ
      Le POGO-MOUTARDE aime surtout les Weiners, la sous-croûte électorale et les langues de porcs bien dégorgées. Une p’tite bière de sécession pour agrémenter le tout. 😆

  11. Apocalypse dit :

    ‘Je traite de cette peur et de cette xénophobie dans l’article que je signe aujourd’hui dans La Presse+.’

    Article que je viens tout juste de lire: ‘Excellent’.

    Faire tant de mal et faire vivre dans la peur tant de gens, pourquoi? Pour garder le support de sa base et en vie ses espoirs de ré-élection en 2020?

    Abraham Lincoln doit faire bien plus que de se retourner dans sa tombe, il doit faire des représentations auprès de Dieu pour revenir donner une ‘volée’ à Donald Trump, une qu’il mériterait bien!

    S’il faut que les américains gardent Donald Trump à la Maison-Blanche en 2020, les espoirs seront définitement perdus pour ce pays: un criminel et un raciste, ça vous prend quoi de plus pour voter pour quelqu’un d’autre?

  12. Léo Miquis dit :

    Est-ce que toute cette agitation xénophobe, contre les immigrés et contre les 4 élus démocrates, ce ne serait pas simplement pour étouffer l’affaire Epstein ?

  13. el_kabong dit :

    Smoke and mirrors… on ne peut rien s’attendre d’autre d’un fake-president de télé-réalité…

  14. gl000001 dit :

    « flatter la fibre xénophobe »
    Cette fibre est extrêmement rude comme la toison d’un cochon !!
    Et on fait quoi avec du poil de cochon ? Des pinceaux pour se peinturer dans le coin !!

    1. Haïku dit :

      gl000001

      Bravo !👌

  15. Mouski dit :

    Toutes ces pitteries du moron nous donnent un avant goût de la prochaine campagne électorale. Ça ne sera pas beau à voir.

    1. Bannon nous avait averti que cette campagne serait vitriolique. C’est bien parti!

  16. Henriette Latour dit :

    Il semblerait que Wilbur Ross s’apprêterait à utiliser la porte tournante de la MB, chaudement recommandée par trump. J’ai hâte qu’une porte à double battants s’ouvre pour laisser passer le tdc en chef.

    1. gl000001 dit :

      Il pourrait également passer par une porte d’ambulance, une porte de prison ou une porte d’institut psychiatrique.
      Autant en emPORTE le vent !!

      1. Henriette Latour dit :

        gl000001

        😂😂

  17. ghislain1957 dit :

    Et voilà!

    Trump envisage de limoger son secrétaire au Commerce

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201907/15/01-5233961-trump-envisage-de-limoger-son-secretaire-au-commerce.php

    « Donald Trump envisage de se séparer de son secrétaire au Commerce Wilbur Ross, à qui il reprocherait sa gestion du recensement de 2020, affirme lundi NBC News en citant des personnes proches du dossier. »

    1. Toile dit :

      Ah non. Pas ce so very fine man.

      Wilbur Ross
      Surnommé le « roi de la faillite » en raison des nombreux rachats d’entreprises en difficulté, revendues un bon prix après restructurations et licenciements, sa fortune est estimée à 2,9 milliards de dollars en 2014.

      En 2014, il a conduit un groupe d’investisseurs dans une reprise de la Bank of Cyprus, une institution financière en difficulté avec des liens étroits avec la Russie.

      Il est nommé fin 2016 par Donald Trump pour occuper le poste de secrétaire au Commerce des États-Unis durant sa présidence. Le New York Times indique alors que cette nomination a généré des « inquiétudes », en raison de la proximité supposée entre Wilbur Ross et les services secret russes ( encore des russes).En effet, lors de l’acquisition de parts de la Bank Of Cyprus, Wilbur Ross avait côtoyé plusieurs russes (dont le vice-président de la banque) qui avaient pour certains travaillé avec Vladimir Poutine au QG du KGB à Leningrad.

      Malgré ces soupçons, il est confirmé par le Sénat le 27 février 2017.

      Il est cité en 2017 dans l’affaire des « Paradise Papers » pour avoir « secrètement conservé » après sa nomination comme secrétaire au Commerce des États-Unis malgré sa promesse de tout vendre, neuf sociétés dans des paradis fiscaux (îles Caïmans, îles Marshall, etc.). L’une d’entre elles, Navigator Holdings Ltd, qui opère dans le fret maritime, compte parmi ses principaux clients une entreprise russe dont les actionnaires sont réputés proches de Vladimir Poutine (le principal actionnaire est le beau-fils de Poutine ; le second, Gennady Timchenko, a été sanctionné par le Trésor américain après la crise de Crimée), ce qui occasionne des soupçons de conflit d’intérêts «  wikipedia.

      Un autre best one. Beuuuubye monsieur soupe Campbell
      Bon, l’ Intérim maintenant….

      1. gl000001 dit :

        Wilbur Russe ?

      2. Carl Poulin dit :

        @ Toile
        HA CES RÉPUBLICAINS!
        Debut des années 2000, les 3 grands de l’industrie automobile américaine sont en déficit de $45 milliards. Les origines de ce déficit se retrouvent dans l’ineptie de ces géants à ne pas fabriquer des nouvelles voitures qui rencontreraient les attentes des acheteurs. Au lieu de s’attaquer à ce problème et de sauver les emplois présents et futurs, les gros bonnets de cette industrie se sont octroyés de juteux bonis annuel tout en ne réinvestissant pas dans une mise au goût du jour de leurs minounes dont les écarts techniques avec les produits des concurrents européens et asiatiques grandissaient prodigieusement.
        Septembre 2001, le Bretzel en chef de la MB s’en va rencontrer en catimini une délégation chinoise pour intégrer conditionnellement la Chine à l’intérieur de l’OMC. Et ça s’est passé même pas 2 semaines après le fameux 911. Les chefs syndicaux du secteur des machinistes et tôliers on sévèrement critiqué ce geste qu’ils considéraient comme une trahison de la part du Potus envers les travailleurs de l’industrie de l’automobile et les autres qui y étaient liés indirectement.
        Debut 2009, les premiers mois de M. Obama à la présidence des USA occupent ce dernier à torcher les enormes dégâts laissés par son prédécesseur sur le bureau avale. GM-Chrysler-Ford ont un déficit accumulé de $125 milliards et forcent le gouvernement d’allonger $30 à $40 milliards juste pour boucler leur premier trimestre de l’année.
        C’est ici que je voulais en venir, on dirait que depuis les 30 dernières années, chaque fois qu’un démocrate est élu président, ses premières tâches sont d’essayer de remettre en place les pots qu’ont cassé son prédécesseur républicain.

  18. Rustik dit :

    Dans toute cette histoire de migrants et de ICE dont l’intervention timide me laisse de glace, je retiens une bout de texte de l’article de monsieur Hétu dans LaPresse:
    « Donald Trump aimerait qu’Alexandria Ocasio-Cortez et ses trois collègues deviennent le visage du Parti démocrate. »

    Qu’on le veuille où non, l’agent orange est déjà en processus électoral et ce clivage dans le partie démocrate, tout comme dans la population, sur cette question de l’immigration, le sert bougrement bien.

  19. Toile dit :

    @glooooo1 13h09
    On dirait bien. Une si grande famille élargie que ces russes.Même l’incarnation française de Syrano de Bergerac n’a su résister au chant du cygne.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :