Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

4,5% : degré de pureté de l’uranium enrichi que l’Iran a produit ce matin, soit près d’un degré supérieur à la limite de 3,67% imposé par l’accord international sur le nucléaire iranien de 2015.

Ce niveau est encore loin des 90% nécessaires à la fabrication d’une bombe atomique, mais il survient à un moment où les tensions entre l’Iran et les États-Unis font craindre un embrasement dans la région du Golfe persique. Les États-Unis, rappelons-le, se sont retirés de l’accord sur le nucléaire iranien et ont imposé des sanctions économiques qui étranglent l’Iran. 

(Photo Reuters)

71 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Espérons simplement que la communauté internationale pointera les USA et dénoncera la politique étrangère hostile des USA…

    il est temps que quelqu’un le dise haut et fort….

    Les USA sont la source du problème Iranien…..

    1. Louise dit :

      lechatderuelle

      Je trouve que le pouvoir de la communauté internationale s’est pas mal effrité depuis quelques années.
      Je me demande quel est le contre-pouvoir qui pourrait résister aux USA ?

      1. spritzer dit :

        @Louise

        « Je me demande quel est le contre-pouvoir qui pourrait résister aux USA ? »

        Que dites-vous de la Russie et de la Chine.

  2. Lecteur_curieux dit :

    Parlant pureté sur la photo on voit le dirigeant en fond d’écran imposant ses dogmes et la femme y est soumise dans son habillement. Par contre ses souliers font monde moderne.

    L’homme passant sur la photo lui semble vivre dans la modernité et ne pas être soumis aux dictats de la théocratie.

    Bon mais les Iraniens en voyant des photos de Trump ne doivent pas être très enthousiastes versus les États-Unis.

    1. Superlulu dit :

      @Lecteur Curieux.
      L’homme passant sur la photo lui semble vivre dans la modernité et ne pas être soumis aux dictats de la théocratie.

      Non.Il la flirte. 🙂

      1. Haïku dit :

        Superlulu
        Touché !👌

  3. jcvirgil dit :

    C’est probablement exactement la réaction qu’espérer cette administration de sans-dessins, en se retirant sans raison valable d’un accord qui fonctionnait selon les inspecteurs de l’Agence chargé de la surveillance.

    Ils pourront maintenant avec leurs médias affiliés mettre la faute sur l’Iran et battre les tambours de guerre au grand plaisir de leurs alliés d’Israël et l’Arabie saoudite.

  4. Absalon dit :

    J’en suis ravi. L’Iran est depuis plusieurs années ce qu’il est convenu d’appeler une puissance « du seuil », capable de produire une arme nucléaire en quelques mois. Lorsque Trump aura compris le concept, parions qu’il va tomber en amour avec Ali Khamenei et qu’ils s’échangeront des lettres passionnées comme avec Kim.

  5. gigido66 dit :

    Que serait-il arrivé si les Américains ne s’étaient pas retirés de l’accord pour faire cavalier seul? Peut-être n’en serions-nous pas là.
    Leur méthode pour encadrer l’Iran devaient, selon eux, être plus efficace.
    On voit que ça ne marche pas mieux…
    et, en bout de ligne, les USA et leur merveilleux inepte POTUS blâmeront ceux qui n’ont pas voulu les suivre. Ils vont clamer haut et fort que toute cette surenchère n’origine pas de leur propre retrait! Leur discours de déculpabilisation est prévisible! Ça ne saurait tarder.

    1. gigido66 Les Américains aiment bien se mêler de la politique des autres…. ils se croient « investis » de ce droit divin de forcer le changement selon leurs attentes…

      Pourquoi la communauté internationale les laisse faire??

      1. Guy LB dit :

        @lechatderuelle :
        Il n’y a pas qu’en politique internationale que les États-Unis se comportent ainsi. Leur modus operandi en affaires est tout aussi hégémonique et écrasant pour les autres.

        Je ne crois pas que la communauté internationale les laisse faire. C’est plutôt le même problème que celui qui sévit dans les cours d’école : les autorités sont prises au dépourvu devant les « bullies » qui ne respectent ni les autres, ni les règles de base.

  6. Clément dit :

    Je crois que pour bien comprendre ce dossier, il faut regarder du côté d’Israël, qui met une pression énorme sur les États-Unis afin d’étouffer économiquement l’Iran, son grand ennemi. Compte tenu du fait que Trump et son administration appuie aveuglément Israël, y compris sa politique de colonisation tout en croyant aux licornes avec le plan de paix du gendre qui ne s’y attaque même pas, il est illusoire de croire à une approche objective et rationnelle des Américains dans ce dossier. peut-être quand les Iraniens auront la bombe nucléaire, Trump tombera-t-il amoureux de son président! La droite évangéliste chrétienne joue également un rôle majeur dans ce dossier selon moi, Israël étant la terre promise. Et il y l’Arabie Saoudite, cette grande démocratie remplie de gens merveilleux qui ont parfois la décapitation facile je l’admets, qui est aussi un grand allié de Trump et de ses faucons qui, malgré qu’ils soient des oiseaux de proie, ne possèdent pas une très bonne vison, de la diplomatie internationale s’entend!

    1. papitibi dit :

      Il semble que, à 09h11, vous et moi nous regardions dans la même direction! 😉

    2. Guy Pelletier dit :

      Tant que tous les autres pays ces peureux s’agenouilleront devant les dictats de la Maison Blanche et le $US rien ne changera. Que dire de ces pays Européens payant cher économiquement de se plier aux sanctions économiques émises par les États-Unis contre la Russie et l’Iran. Les seuls gagnants au bout de la ligne de ces sanctions extraterritoriales étant les États-Unis.

    3. Toile dit :

      Bingo. De fait, L’état voyou, s’il n’est pas l’incendiaire en chief, il a le lance flamme bien paré. Le programme nucléaire israélien est officiellement destiné à la recherche atomique, bien que l’État d’Israël soit secrètement doté d’armes atomiques. Pays Non- signataire du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

    4. Benton Fraser dit :

      L’Arabie-Saoudite est le pays qui mets le plsu pression sur les États-Unis parce qu’elle est en guerre avec l’Iran, via des pays interposés. (Irak, Syrie, Liban, Yémen, Soudan….)

      Il y a un document en plusieurs parties du journaliste Martin Smith, « Iran-Arabie saoudite : des ennemis implacables », que l’on peut retrouver sur Tou-TV. Très éclairant sur la situation du Moyen-Orient.

      On peut dire que l’Arabie-Saoudite l’a de travers depuis que Cheney/Bush ont fait sauter Saddam pour y mettre en place un gouvernement Chiite sous contrôle irannien. L’Arabie-Saoudite rappel constamment au gouvernement américain qu’il lui en doive une pour le fiasco Irakien.

      1. Layla3553 dit :

        @Benton Fraser

        J’ai installé Tou-TV dans recherche j’ai mis le nom du journaliste et le titre, mais peut-être que cela faisait partie d’une émission. J’aimerais bien écouter ce documentaire. Merci. Layla

      2. Benton Fraser dit :

        @layla3553

        https://ici.tou.tv/iran-arabie-saoudite-des-ennemis-implacables

        Documentaire très éclairant sur les politiques du moyen-orient de fin 1970 à aujourd’hui….

  7. papitibi dit :

    Bibi Néthanyayou doit encore affronter l’électorat.
    La dernière fois, il a fait patate.

    Qu’à cela ne tienne, hier, de sa voix d’outre-tombe il évoquait le danger immense et immédiat que représente l’uranium enrichi à 4,5% en Iran. Et éventuellement à 20%.

    Son appel a été entendu. Donald, dit le Golfeur, va lui arranger ça!
    Cela dit, si les USA ont répudié les engagements auxquels ils avaient souscrit dans leur accord avec l’Iram, pourquoi l’Iran serait-il, lui, tenu de respecter ses propres engagements?
    Pourquoi le Traité ne lierait-il maintenant que l’Iran, sans la moindre contrepartie?

    Ah… je l’ai, la réponse. C’est dans The Art of the Deal!

  8. Louise dit :

    Ce qui est le plus dommageable à mon avis c’est l’affaiblissement de l’influence européenne. La France, l’Allemagne et l’Angleterre avaient décidé de soutenir l’Iran en respectant l’accord de 2015 mais devant la menace des USA de leur imposer des sanctions, ces pays ont reculé. Il n’y a plus d’importation de pétrole de l’Iran et les hommes d’affaires n’investissent pas dans ce pays parce que la situation est trop incertaine.
    Si l’Europe n’est pas assez forte pour tenir tête à Trump qui le fera ? C’est inquiétant pour la démocratie.

    1. Louise : exactement… la saga Huawei a été provoquée par cet acharnement à punir les autres pays qui faisaient des affaires avec l’Iran…
      De quoi je me mêle!!

      Même stratégie avec Cuba….

      Les USA se voient comme les Policiers de la planète… les Maitres du Monde…..

      Cette détestable manie cause passablement plus de problèmes que de solutions…. et ensuite les USA pleurent que le monde est instable….

      Toutes les zones instables le sont à cause des USA, en grande partie, dans le monde….

      Irak, Afghanistan, Syrie, Somalie, Iran, Vénézuela…. Yémen par la bande en « aide » à leur « ami » Salmane…..

      Serait temps que les USA s’occupent de leur problèmes internes et fichent ;a paix au reste du monde, genre 3 ou 4 décennies…..

  9. Martin cote dit :

    L’Iran avait signé une entente valable…..mais Trump pour ne pas respecter l’entente signée par Obama a déchiré celle-ci en croyant faire mieux avec ses fameux talents de negociateur….maintenant qu’il en subisse les conséquences et les autres pays ne semblent pas vouloir adhérer à ses idées…l’Allemagne a refusée çe matin la demande de Trump concernant l’envoi de soldats….

    1. Guy Pelletier dit :

      @Martin cote dit :
      08/07/2019 à 09:25
      Trump se sert de cette entente signée par plusieurs pays y compris les USA pour mettre à genoux l’Iran déstabilisante pour la suite de la création du Grand Israel et sa main-mise une fois pour toute sur tous les territoires qu’elle occupe en contravention de toutes les résolutions de l’ONU que ne respectent ni les USA ni Israël les grandes démocraties avec l’aide du régime wahhabite d’Arabie Saoudite qui rêve d’en découdre avec celui des chiites d’Iran. Trump veut carrément la reddition totale et le désarmement de l’Iran la mettant à la merci de ses ennemis.

      Ça n’arrivera JAMAIS!!!!!

      1. Louise dit :

        Guy pelletier

        « la création du Grand Israel …. »

        Non ça n’arrivera pas parce que Trump est tout simplement incapable d’avoir une vision du monde à long terme.
        Ce qui l’intéresse c’est de déstabiliser quelqu’un ou un pays pour le mettre à sa merci et se donner l’impression qu’il a gagné.
        Les petites victoires qu’l s’attribue sont juste pour flatter son ego.

        Celui qui a une vision à long terme et qui place ses pions patiemment et discrètement partout dans le monde, c’est Xi Jinping.
        Lui il est vraiment dangereux.

  10. Gilles Morissette dit :

    Le Gros Taré a répudié un Accord qui,sans être parfait, constituait un bon compromis susceptible de rassurer la communauté internationale.

    Maintenant qu’il a démontré qu’il n’avait aucune parole et qu’il ne respecterait aucun engagement, l’Iran ne se sent plus lié par l’Accord.

    Toutefois, ce pays s’est engagé sur une pente dangereuse et il marche sur une glace très mince. Le moindre faux-pas de sa part donnera à Potus 45 le prétexte de sortir la grosse artillerie, ce qui devrait sûrement faire plaisir à la bande de demeurés qui constitue sa vase électorale.

    Voilà où on en est rendu dans un dossier qui pourrait avoir des impacts majeurs dans une région déjà très volatile. Tout ça par la faute d’un Gros Enfoiré qui croit qu’il en sait plus sur la politique internationale que quiconque.

    1. jcvirgil dit :

      Le seul bémol , Trump a été élu en promettant de mettre fin aux interventions militaires et au rôle traditionnel de soi-disant gendarme de la planète des Etats-Unis.

      Les gens de sa *base electorale* sont aussi ceux qui envoient leurs enfants mourir dans les guerres de l’empire.
      Le lavage des cerveaux à besoin d’être intense pour leur faire accepter une guerre qui s’annonce pire que toutes les autres.

  11. Lecteur_curieux dit :

    Les dirigeants iraniens aime taper sur les rognons des occidentaux. Donald Trump de la planète entière, il aime être au centre de toutes les controverses.

    Alors imaginons pas une accalmie et un climat de paix sous Trump ou sinon de courte durée. Le temps de reprendre son souffle.

    Comment est-ce possible que des gens plus âgés votent Trump en s’imaginant avoir une tranquillité d’esprit ? C’est tout le contraire. Car il fait appel à leurs peurs.

    Je ne leur fait pas plus confiance aux dirigeants iraniens mais ils ne me font pas peur à distance. On devrait la population se rapprocher du peuple plutôt que mettre trop l’accent sur les dirigeants.

    Pour parler de quoi? Sans faire fi des dirigeants réussir à créer le vrai climat les forçant à mieux se comporter.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Lecteur_curieux dit :
      08/07/2019 à 09:49

      Obama avait commencé un rapprochement avec l’Iran et ce n’est surement pas en l’ostracisant de nouveau en la démonisant qu’on arrivera a un changement d’attitude et de régime politique dans ce pays qui il faut se le rappeler est en réaction aux attentats menés par les USA contre ce pays et son régime politique fin des années 70′ et TOUTES les tentatives faites par les USA par la suite pour imposer un régime politique qu’ils contrôleraient.

      De remettre encore une fois en marche des sanctions économiques appauvrissant ce pays mais surtout sa population son peuple ne fera que les montés encore plus envers  » l’Amérique » mais aussi contre tous ces pays occidentaux qui avaient signés l’entente sur le nucléaire civil Iranien et qui l’ont de fait renié en imposant de nouveau des sanctions économiques demandées par Washington.

  12. quinlope dit :

    La politique interventionniste des U.S.A. a souvent été malhabile et erratique. Et voilà que le Gros enfoiré a décidé de s’en mêler et d’y injecter le chaos, ce qu’il a très bien réussi à la MB.

    J’ai visionné, hier soir, un documentaire sur sa vie trépidante par Frédérick Mittérand qui nous montre bien que tout ce à quoi il a touché s’est révélé une faillite monumentale. De l’immobilier à l’aviation en passant par les steaks et les casinos. Il en était rendu à faire croire à certains Américains que le vrai Taj Mahal n’était pas en Inde, mais à Atlantic City.

    Le problème, c’est que trop de poissons ont mordu à son appat et continuent de le faire.

    Que voulez-vous, l’ignorance est le mal le plus répandu.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Pour des documentaires cela semble inversé versus celui de 1994 faisant les louanges de Trump. Un documentaire présente un point de vue.

      Mais c’était très souvent tellement complaisant à son égard dans les années’80 et ’90 ou encore il y a plein de critiques mais vu qu’il est une célébrité les gens ne se méfient pas.

      Pour son Taj Mahal ? Lors de l’ouverture c’est plein de monde et plein de journalistes et Michael Jackson est là mais l’échec est prévisible et écrit partout mais les employés espèrent le miracle.

      Le monde qui vont au party ou jouer quelque fois ne se font pas avoir.

      Que la personne passe à la télé ou que des gens achètent certaines bébelles ou livres cela ne change rien.

      Avoir un condo à Trump Tower c’était bon pour l’excentrique Liberace. Un homme qu’on voit comme un grand artiste flamboyant et très kitsch. Alors même être très riche on rêverait pas de la majorité des joujous de Trump.

      C’est une caricature du milliardaire et avec certains principes d’entrepreneuriats qui sont bons mais dans une incarnation d’une autre époque.

      Puis oui son papa disait exactement le contraire.  » Tout ce que touche mon fils Donald se transforme en or « . Et dépeint comme le golden boy des années’80.

      Il y a une part de vrai et avec beaucoup de faux. Qui veut vivre la vie de Dallas et Dynasty ou celle de Top Modèle plus tard ?

      Les riches à la fois glorifiés et en même temps vus comme vivant plein de malheurs dans leur vie personnelle, leur cupidité les perdant. Ou encore d’autres films et émissions les montrant comme archi-ridicules avec leur toupet, leurs bijoux, leurs chirurgies esthétiques.

      Un monde archi-faux dans plusieurs cas et Trump incarnait la quintessence de cela.

      C’était plein d’Américains rêvant de cela ? C’est comme les Trumpettes dames âgées et fortunées et ex beauté de la fin des années’60 je crois… Très superficielles et cette beauté plastique était éphémère.

      Il y a une part de vérité dans l’ambition, la confiance en soi, foncer, ne jamais abandonner et avoir du plaisir mais pour faire de sa vie une télé-réalité? Être une caricature ambulante même à l’époque où il était moins détesté?

      Le reste on investit pas dans ses entreprises ou on achète pratiquement rien mais peut-être la vidéo de 1994 et c’est tout. Le reste cela va avec les abonnements autres et alors il fait parler de lui.

      C’est pas normal aussi que des électeurs devraient investiguer sur les politiciens avant de voter. S’informer oui mais ne peuvent pas faire une enquête. Ils devraient être filtrés au départ.

      Sinon pour la vraie vie ? Le proprio d’un restaurant a des impôts impayés? Cela ne nous regarde pas.

      Ceux allant patiner à Wollman’s rink en autant cela est ouvert .

      Au bar, au restaurant, aux casinos on y va plus pour les employés que le proprio. Bon un petit resto, on connaît le proprio aussi. Trump ? C’est une marque, une image, un mythe.

      Pas besoin de rencontrer le Colonel Sanders ou le Bonhomme Michelin ou Ronald McDonald. C’est un personnage de cartoon aussi en plus de celui de soaps. Encore une fois des fans ne se méfierons pas alors. Et embarquaient dans Trump University ou Trump à Toronto croyant frapper le jackpot. Peu de chance. Il faut évaluer soi-même et la réussite en affaires dans l’entrepreneuriat de départ ne dépend que de vous et de la chance aussi mais certainement pas en remettant son destin dans les mains d’un autre.

      C’est cela qui ne marche pas toutes les leçons de Trump allaient dans le sens de ne faire confiance en personne et comme des aveugles ils ont une grande confiance en lui. Ont-ils compris quelque chose ? Se méfier de tous et voir le monde en parano ce n’est pas mieux.

      Ils croient à des théories du complot. L’exact opposé que d’avoir l’esprit critique. La questionner avant d’y croire.

      Le mini-rail dans les Simpson ? Trump fait pire il joue sur la peur plutôt que le plaisir mais la populace se fait flouer dans les deux cas.

    2. Toile dit :

      Comme disait un croisiériste vraiment tata, toute impatience démontrée devant l’attente de son visa au consulat indien : «  aie, moi je m’en vais voir le Tache ( trouve pas le circonflexe) Mahal ! Chanceux va…

  13. spritzer dit :

    Apparemment les Américains ont demandé aux Iraniens la permission de bombardé des fausses cibles en Iran pour sauver la face après la destruction de leur drone, ce qui leur a été refusé. Ils savent bien qu’une vraie attaque contre l’Iran leur coutera cher.

    En plus les Iraniens ont clairement dit que s’ils sont attaqués, c’est Israël qui sera la cible principale de leur réplique. Nétanyahou et sa clique doivent sûrement préférer un étranglement économique…

    1. kelvinator dit :

      « Apparemment les Américains ont demandé aux Iraniens »
      Ou avez-vous vu cela? Est-ce des sources crédibles?

      1. Samati dit :

        Probablement de Russia Today, outil de propagande qui alimente quelques internautes sur ce blogue.

      2. kelvinator dit :

        C’est ce que je m’étais dit, mais je doute que le Kremlin puisse amener d’une manière crédible qu’ils détiennent des informations secrète du genre sur les USA, sans avouer qu’ils piratent les USA. Chose que nous savons tous (ou presque) et que Putin continue à nier.

      3. spritzer dit :

        @kelvinator

        Ce site est crédible, reste à voir si cela a été rapporté ailleurs.

        « According to reports in Iran, Washington asked Tehran to be allowed to bomb mock targets inside Iran, to save face after the humiliating incident. Tehran responded that this would be considered a declaration of war and denied Washington this bizarre request. »
        https://thesaker.is/resistance-report-iran-cuts-is-obligations-under-the-jcpoa-and-syrian-ceasefire-talks-collapse-once-again/

      4. kelvinator dit :

        Ce serait donc le « Brigadier General Gholam Reza Jalali, the Head of Iran’s Civil Defence Organization », qui dit obtenir cette information « through diplomatic channels »…

        C’est surtout l’emploi de « ont demandé aux Iraniens la permission de bombardé des fausses cibles en Iran » de votre part qui porte à confusion. En même temps, ou peut voir un moyen efficace des fake news, qui déforme la réalité.

        Le Times of Israel rapporte :
        “After the downing of its intruding drone, the United States told us through diplomatic intermediaries that it wanted to carry out a limited operation,” said Brigadier General Gholamreza Jalali, head of Iran’s Civil Defense Organization and senior commander of Iran’s Revolutionary Guards.
        https://www.timesofisrael.com/iran-general-after-drone-downed-us-warned-us-of-limited-retaliation/

        On prend une nouvelle vrai, et on y ajoute des intentions invérifiable, malveillante. Sachant que les seules sources viennent du régime, il peut dire à peu près n’importe quoi, comme pas mal tout les pays ou les médias privés sont presque inexistants.

      5. Benton Fraser dit :

        @spitzer

        Russia Today, The Saker…

        Il faut toujours prendre avec un grain de sel des sites qui défendent les politiques d’une dictature en général et d’un dictateur comme Poutine en particulier.

        Moon of Alabama… on nage dans les conspirations et complots.

        Des sites « alternatifs » que reprennent les sites « officiels » de Poutine, c’est encore moins crédible!

        Mais ce sont des sites intéressants avec de belles histoires obscures pour appâter petits les poissons à la recherche de réalités alternatives!!!

      6. spritzer dit :

        @kelvinator

        « C’est surtout l’emploi de « ont demandé aux Iraniens la permission de bombardé des fausses cibles en Iran » de votre part qui porte à confusion. En même temps, ou peut voir un moyen efficace des fake news, qui déforme la réalité.  »

        Si mes traductions de l’anglais sont très imparfaites, il reste que le sens est le même que dans l’original. Si les Américains ont dit aux Iraniens qu’ils voulaient procéder à une opération limitée de bombardement, et que l’Iran a dit NON, et que les US ont obtempéré, c’est qu’il s’agissait de leur part d’une demande sinon le NON de l’Iran ne les aurait pas arrêté.

        Quant à savoir si l’histoire est vraie, je doute qu’elle aurait été reprise par ces sites ou ces blogueurs fiables si ça n’avait pas été le cas. J’admets que c’est possible que ce soit une fausse nouvelle, mais pour l’instant elle a l’air vraie.

        @Benton Fraser

        « Il faut toujours prendre avec un grain de sel des sites qui défendent les politiques d’une dictature en général et d’un dictateur comme Poutine en particulier. »

        Tous les sites mainstreams appuient des dictateurs à l’occasion, dans le Golfe persique, en Afrique ou ailleurs. Il faut donc les prendre avec un grain de sel comme vous dites. Il reste les sites alternatifs, et curieusement beaucoup sont favorable à la Russie,

        Le mandat de Poutine finit en 2024 et il dirige selon la constitution. Rien de dictatorial, il est juste avisé.

      7. kelvinator dit :

        À mon sens, ce n’était qu’un avertissement comme cela se fait fréquemment. De là à dire qu’ils ont demandé de fausses cibles pour sauver la face, avec la complicité du régime qu’ils ne cessent de conspuer, même Trump ne se serait abaissé à ce niveau. C’est ce que je souligne, on prend un évènement véridique, et on le déforme. La procès d’intention est un des moyens les plus utilisés, car il ne requiert aucune preuve. Il ne fait que reposer sur une hantise naturelle des auditeurs et lecteurs envers la cible.

        Puisque une grande majorité de ces détracteurs sont anti-américains, et que ces fausses nouvelles émanent en grande partie des outils de déstabilisation russes mis en place depuis que Putin « maître de la désinformation » est en place, les gens tendent à croire sur parole ce qu’ils veulent entendre. La base est vrai, mais les accusations sont fausses et exagérés, repris par des sites à l’agenda on ne peut moins transparent, comme Moon of Alabama, qui reprend plusieurs théories farfelus du genre.

        SI Putin est en poste, c’est qu’il a contourné la constitution et se rit des regles politiques. Aucun pays démocratique accepte qu’un dirigeant soit aussi longtemps au pouvoir, aucun.

      8. spritzer dit :

        « C’est ce que je souligne, on prend un évènement véridique, et on le déforme. »

        À moins que vous ne croyiez pas cette nouvelle, il n’y a pas de déformation dans ce que l’on sait. Les US ont voulu sauver la face mais les Iraniens n’ont pas voulu collaborer à la mascarade, qui leur aurait sans doute valu une récompense quelconque de la part de Trump dans les négos. C’est tout a fait son style pour mousser son image.

        « Puisque une grande majorité de ces détracteurs sont anti-américains, et que ces fausses nouvelles émanent en grande partie des outils de déstabilisation russes mis en place depuis que Putin « maître de la désinformation » est en place »

        Le plus drôle c’est que vous n’avez aucun exemple prouvé de désinformation venant de Poutine – entendu que le Russiagate est une supercherie, et je peux vous fournir tous les liens que vous voudrez qui le prouvent – alors que du côté des Américains je peux en citer jusqu’à demain matin, UN des derniers en date étant le drone dont on a voulu nous faire croire qu’il volait dans l’espace aérien international avant d’être abattu.

        « SI Putin est en poste, c’est qu’il a contourné la constitution et se rit des regles politiques. Aucun pays démocratique accepte qu’un dirigeant soit aussi longtemps au pouvoir, aucun. »

        Où a-t-il contourné la constitution? Mackenzie King a été premier ministre pendant 21 ans et Poutine n’aura fait que 20 ans comme président, chaque fois élu avec une forte majorité.

        Durant ses quatre ans comme premier ministre 2008-2012 il exerçait certainement beaucoup de pouvoir mais il n’avait pas le dernier mot comme le prouve le refus de la Russie d’utiliser son droit de véto au Conseil de Sécurité en 2011 devant la résolution qui permettait une intervention en Libye. Poutine avait qualifié cette décision de Medvedev de stupide mais il avait dû s’incliner.

      9. kelvinator dit :

        « il n’y a pas de déformation »
        J’ai démontré le plus simplement du monde quel était la désinformation, mais vous restez aveugle devant ce constat?!?

        « Le plus drôle c’est que vous n’avez aucun exemple prouvé de désinformation venant de Poutine »
        Je n’ai jamais débattu du sujet avec vous, alors un minimum de gêne avant de vous autoprôclamer grand vainqueur de la vérité…. C’est quoi, 17 accusations liés au Russiagate? Tous des fausses accusations j’imagine?

        Si tout ce que vous avez comme exemple qui contredit le pouvoir dictatorial de Putin est un vote à l’ONU en 2011 par Medvediev, c’est mal parti… La constitution de la Russie stipule qu’on ne peut pas faire plus de 2 mandat comme président, comme pas mal tout les pays aujourd’hui. Prendre un exemple vieux de 3-4 générations n’est pas très crédible.

        Comment réagissez vous au commentaire de Putin qui lors de son point de presse annuel a affirmer qu’il y avait bel et bien des soldats russes en Crimée, malgré qu’il ait toujours dit le contraire, lui et l’entièreté de son gouvernement? Ce n’est pas de la désinformation peut-être? Du même niveau que la désinfomration de Trump que tout le monde dénonce.

  14. Comme Absalon l’a écrit, je crois que l’Iran a regardé et appris de la CdN (Corée du Nord).

    Il y a deux ans, Kim menaçait les USA, testait ses missiles balistiques, effectuait des tests nucléaires, menaçait les USA, ridiculisait Trump.

    Aujourd’hui Kim manipule le Donald à un point tel que m^me les faucons tels que Bolton et Pompeo ne savent plus quoi faire.

    Je crois que l’Iran est présentement utilise la même stratégie de la menace, de la violation de traité (Oups, ce sont les USA qui sont sorti du traité). Prochaine étape, flatter l’égo de Trump.

    1. gl000001 dit :

      Je ne suis pas sur que ça marche. Les deux situations sont très différentes. A part un prix Nobel (!), trump n’a presque rien à gagner en CdN. En Iran, il y a du pétrole. Il doit recevoir de la pression des ses amis de sa swamp.

      1. @ gl0000001

        …A part un prix Nobel…

        Mais c’est le Graal pour Trump. La seule chose qu’il ne peut avoir mais que ce cher Monsieur Obama a.

      2. Guy Pelletier dit :

        @gl000001 dit :
        08/07/2019 à 10:42
        Il y a beaucoup de pétrole en Iran qui détient les 4e réserves de pétrole au monde mais aussi et on l’oublie souvent énormément de gaz naturel de bonne qualité, les deuxièmes réserves mondiales de gaz naturel (17,2 % des réserves mondiales, derrière la Russie). Juste au moment ou les USA sont a imposer à leurs alliés Européens leur gaz liquéfié. On s’entend qu’ils ne veulent surtout pas voir l’Iran développer cette ressource à grand volume inondant de gaz peu cher les marchés que les États-Unis convoitent.

    2. kelvinator dit :

      Je me disais que le régime souhaitait peut-être provoquer les USA à intervenir dans une guerre urbaine/montagneuse, comme elle eu autant de difficulté dans les montagnes afghanes ou les villes irakiennes. Ça donnerai un appui international envers l’Iran, autant des européens qui serait contre cette intervention, que tout les ennemis traditionnels des USA : Russie, Chine.
      Les dommages collatéraux serait important, et une telle intervention serait difficile à justifier internationalement à l’ONU, que Trump rejète d’ailleurs, isolant encore davantage Trump sur le plan international, et faisant passé l’Iran comme la victime. Les chefs du régime pourront tours se cacher jusqu’en fin 2020 et négocier avec un président démocrate la fin des sanctions.

  15. Toile dit :

    Les mesures qu’annoncent les Iraniens les font contrevenir à leurs engagements. Toutefois, elles n’indiquent pas la reprise d’un programme nucléaire. Par une stratégie d’accrocs délibérés à l’accord de juillet 2015, les autorités iraniennes relancent le défi tout en se gardant dénoncer ce texte signé avec les « 5 + 1 » (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne) qui instaure le gel et la mise sous contrôle international de leur programme nucléaire.
    Une joute hautement politique d’équilibriste. Ils sont certainement confiant des appuis de Vlad et de Xi car le Conseil de sécurité comprend 15 membres dont cinq permanents :
    * République populaire de Chine.
    * États-Unis d’Amérique.
    * République française.
    * Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.
    * Fédération de Russie.
    A la limite, ils s’en foutent des appuis.
    Reste que ça joue à « je m’asuse avec l’allumette au dessous de la poudrière ». Un est purement conscient, l’autre est carrément dans le néant absolu. L’Iran n’abdiquera pas ses revendications, influence géo politique grandissante et Arabie Maudite obligent.

    1. Toile dit :

      Et Israël

  16. Richard Hétu dit :

    Avis aux intéressés : si vous commencez un commentaire en écrivant «Je sais que je vais être censuré» c’est sûr que vous allez l’être.

    1. Absalon dit :

      Cela dit hier j’ai commencé un commentaire par « Je sais que je vais être impopulaire …» et je n’ai jamais eu autant de réponses.

    2. gl000001 dit :

      HAHA !!
      Ce n’est pas un « acte manqué » mais plutôt un « acte provoqué » 😉

      1. kelvinator dit :

        LIBAAARTÉ!
        haha

    3. Guy LB dit :

      C’est une blague, ou bien ça s’est vraiment produit ? Est-ce que je serai censuré si je fais le détour par une question ?

      1. gl000001 dit :

        C’est le retour de l’ascensure !

      2. Haïku dit :

        @gl000001
        😉👏👌 !

  17. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 09:20

    ‘Les USA se voient comme les Policiers de la planète… les Maitres du Monde…’

    Même avec les meilleures intentions du monde, lorsqu’un individu, un pays, une organisation, etc. a trop de pouvoir, on va en abuser, c’est une certitude. Bien entendu, c’est le cas des Etats-Unis et encore plus avec un homme, Donald Trump, qui est obsédé par le pouvoir et par sa volonté de montrer qu’il en a.

    C’était bien moins pire sous Barack Obama, mais ce qui ne devait jamais arrivé, arriva, c’est-à-dire dire qu’on homme comme Donald Trump prenne le pouvoir.

    On se croise tous les doigts pour qu’il ne passe pas en 2020, sinon l’escalade des décisions délirantes ne va qu’empirer, ce qu’on voit d’ailleurs depuis le début de cette présidence.

    1. Guy Pelletier dit :

      @pocalypse dit :
      08/07/2019 à 11:18
      Tout a fait, Trump le répète assez souvent son pays le plus puissant militairement et économiquement au monde doit se comporter comme étant le plus fort et imposer ses conditions à tout le monde. Ça marche à cours terme mais nuira aux USA à moyen et long terme les autres cherchant a s’affranchir de la chape des États-Unis.

  18. Apocalypse dit :

    @quinlope – 10:09

    ‘Que voulez-vous, l’ignorance est le mal le plus répandu.’

    L’ignorance est une plaie! Il faut quand même le faire à une époque où on a accès à tant d’informations d’un clique de souris. Apparemment, les gens utilisent leurs gadgets électroniques pour faire autre chose que … s’informer!

    1. Guy LB dit :

      @Apocalypse et @quinlope :
      Tout à fait. Mais l’ignorance et son opposé, la connaissance, n’ont rien à voir avec la disponibilité des faits et la multiplication des outils pour y accéder. La sagesse et la connaissance sont affaire d’ouverture d’esprit, de capacité intellectuelle à lire la réalité, à l’analyser, la comprendre, la relier à ce qui l’a précédée.

      Les États-Unis sont probablement le pays le plus riche de la terre, où la densité des gadgets électroniques est probablement la plus grande au kilomètre carré. Pourtant, l’ignorance qui y règne laisse pantois. Les universités américaines, hauts lieux du savoir et de la richesse, sont réputées, et pourtant le visage de ce pays s’appelle Trump, McConnell, Pompeo et Sarah H. Sanders !

  19. Henriette Latour dit :

    Apocalypse

    Ils se prennent en photos ainsi que leurs repas, leur chien, leur chat, leurs enfants et consultent facebook pour vérifier si lesdites photos ont plu!

    1. Haïku dit :

      Henriette Latour
      Exact !👍

  20. Apocalypse dit :

    @Clément – 09:11

    ‘Je crois que pour bien comprendre ce dossier, il faut regarder du côté d’Israël, qui met une pression énorme sur les États-Unis…’

    En effet, on peut légitimement se poser la question, à savoir si la sortie de l’accord sur le nucléaire ne s’est pas faite sous la pression d’Israël? M. Obama pouvait résister M. Néthanyayou, mais en Donald Trump, on a sans doute trouver le poisson parfait!

    Israël, tu parles d’une bande d’*diots! On avait un accord qui empêchait l’Iran de se doter de l’arme nucléaire, tandis qu’eux sont armés jusqu’aux dents, alors aucun, ou très peu, de danger pour eux venant de l’Iran.

    On déchire l’accord en espérant en signer un encore plus restrictif en incluant, je crois, certains types de missiles dans l’équation. On se ramasse donc avec une situation beaucoup plus dangereuse qu’avant. Tu parles d’une bande de c*ves, les Etats-Unis et Israël.

  21. V-12 dit :

    L’important, c’est d’effacer complètement le legs d’Obama et de combiner cela avec le bien-être de mes donateurs.

    Voilà lapolitique Trump.

    1. Guy LB dit :

      @V-12 :
      Clair, net et précis. Vous résumez plutôt bien la pensée politique de Trump. Mais je crois qu’il faudrait parler de « pansée » ici; ce serait plus exact et pertinent.

  22. Carl Poulin dit :

    Le POGO-MOUTARDE est prêt à faire n’importe quoi pour ne pas se retrouver derrière les barreaux et ceux qui font de la politique aux USA et qui ont des cadavres dans leurs placards itou.
    Le Deal
    On est très loin de la menace nucléaire du côté Iranien, mais les USA et l’ex URSS qui sont armés bombatomiquement jusqu’au cou veulent surtout faire peur aux Chinois qui sont entrain de prendre le contrôle économique de la planète. Toutes les avenues pour y parvenir sont bonnes pour ces deux anciens belligérants de la guerre froide, nous sommes entrain d’assister à une très triste page de l’histoire de l’humanité.

  23. kintouai dit :

    Le mot « enrichi » dans « uranium enrichi » est en train de rendre fou le Gros Taré.

    «Tabouère, a-t-il déclaré à des proches. Je leur impose des sanctions pour les appauvrir et ils continuent de s’enrichir. »

    Et il a ajouté : « Y a que moi qui ai le droit de s’enrichir. »

    C’est ça, Gros Étron, « enrich uranus » (à prononcer à voix haute).

  24. Clément dit :

    L’autre point majeur qu’il faut soulever, ce qui a déjà été fait par certains d’entre vous, c’est que depuis que Trump est au pouvoir, les Américains sanctionnent les pays tiers qui ne respectent pas leurs règles visant les pays à lesquels ils s’opposent. Prenez comme exemple le traité de libre-échange nord-américain. Les canadiens s’exposent à des sanctions si ils négocient avec la Chine par exemple. L’affaire Huawei en est un autre exemple, où le Canada intervient dans un conflit qui n’est pas le sien et que Trump règlera probablement par un décret. L’exemple de l’Iran est frappant et témoigne d’une perte de souveraineté évidente des États occidentaux surtout, car les dictatures sont généralement épargnées par Trump et ses sbires. Je crois qu’il est temps que le monde occidental s’unisse et réagisse fermement à cette érosion de leur souveraineté en criant haut et fort que ça suffit, la politique du pyromane pompier et qu’on cesse de faire des courbettes de peur de froisser des égos et peut-être de perdre un peu de business, ce qui est le cas de toute façon.

  25. InfoPhile dit :

    @papitibi à 09:11

    «pourquoi l’Iran serait-il, lui, tenu de respecter ses propres engagements? Pourquoi le Traité ne lierait-il maintenant que l’Iran, sans la moindre contrepartie?»

    En effet, pourquoi ? D’autant que l’Iran manque d’air avec ces sanctions ultra sévères. Sa population souffre et a peur d’éventuelles frappes américaines qui semblent se rapprocher.

    Peut-être que sur le plan militaire Trump se limitera à japper, mais ses sanctions, dignes d’un terrorisme économique et qui en fait constituent un casus belli, humilient, insécurisent puissamment et privent 80 millions d’individus d’une paix prospère.

    Quel gâchis ! Pourtant aux yeux des experts, et des autres signataires, l’entente était bonne et permettait en tout temps de vérifier si l’Iran la respectait. Toute cette écoeuranterie pour se faire différent de M. Obama, pour se faire élire avec l’assentiment des bellicistes aveugles.

Répondre à Guy Pelletier Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :