Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après le débat démocrate de jeudi soir dernier, tout le monde s’accordait pour dire que Kamala Harris avait ébranlé Joe Biden lors d’un échange où elle avait soulevé la question raciale. La sénatrice de Californie n’avait pas seulement critiqué les propos nostalgiques de l’ancien vice-président sur la «courtoisie» qui régnait au début des années 1970 au Sénat, «courtoisie» qui aurait permis à ce dernier d’accomplir certaines choses avec des sénateurs ségrégationnistes. Elle lui a également reproché son opposition, à la même époque, au «busing», l’organisation controversée du transport scolaire pour assurer la mixité raciale des écoles publiques.

Or, Kamala Harris a énoncé hier une position sur le sujet qui est exactement la même que celle que Joe Biden a défendue lors du débat.

Pour mémoire : en 1954, l’arrêt Brown v. Board of Education de la Cour suprême déclarait inconstitutionnelle la ségrégation raciale dans les écoles publiques. En 1971, la Cour suprême allait plus loin encore en affirmant que les tribunaux fédéraux pouvaient imposer le «busing» pour transformer l’arrêt de 1954 en réalité.

Joe Biden, comme plusieurs Blancs, ségrégationnistes ou non, s’est opposé au «busing» imposé par les tribunaux fédéraux au Delaware au début des années 1970. Kamala Harris le lui a reproché lors du débat, rappelant que le «busing» lui avait permis de fréquenter une école mixte à Berkeley, étant jeune.

Or, comme le lui a rappelé Biden, la ville de Berkeley avait elle-même décidé d’emprunter la voie du «busing» pour mettre fin à la ségrégation raciale dans ses écoles. L’ancien vice-président a précisé qu’il est en faveur du «busing» volontaire. Cela dit, il avait qualifié le concept même du «busing» d’«insensé» dans les années 1970.

Peu importe : Kamala Harris a déclaré hier en Iowa que les commissions scolaires devaient songer à instaurer le «busing» pour favoriser la mixité des écoles publiques mais que les tribunaux fédéraux ne devraient pas l’imposer.

On est aujourd’hui en face d’une situation pour le moins bizarre : Kamala Harris, lors d’une attaque soigneusement préparée, a réussi à déstabiliser Joe Biden sur une question à propos de laquelle il ne semble plus subsister aucune différence entre elle et l’ancien vice-président.

Il faut préciser que la supériorité de Kamala Harris lors de ce débat n’a pas seulement reposé sur cet échange. Mais il y avait dans son attaque un opportunisme que certains démocrates ne manqueront pas de lui reprocher. Surtout après sa déclaration d’hier. Sans nommer la sénatrice de Californie, la directrice des communications de Pete Buttigieg, la redoutable Lis Smith, lui a lancé cette pique hier sur Twitter :

Un nouveau sondage réalisé en Iowa et publié hier confirme la dégringolade de Joe Biden après les débats démocrates et la montée d’Elizabeth Warren et Kamala Harris.

Warren 20%
Harris 18%
Biden 17%
Sanders 12%

(Photo AP)


117 réflexions sur “«Busing» : de l’opportunisme de Kamala Harris

  1. Danielle Vallée dit :

    Circular firing squad?

    1. gl000001 dit :

      Yep !!
      Mais j’aime mieux la version AC/DC :

      We’re just a battery for hire with a guitar fire
      Ready and aimed at you
      Pick up your balls and load up your cannon
      For a twenty-one gun salute
      For those about to rock, fire
      We salute you

  2. Apocalypse dit :

    ‘Mais il y avait dans son attaque un opportunisme que certains démocrates ne manqueront pas de lui reprocher. Surtout après sa déclaration d’hier.’

    Oh que oui!

    Déjà que j’avais des doutes, alors elle vient d’en ajouter!

    1. kintouai dit :

      D’ailleurs, à la question posée par le NY Times aux candidats démocrates sur le respect des droits de la personne par Israël, elle a été la seule candidate d’importance à manifester un soutien inconditionnel à ce pays voyou, ce qui regarde mal pour la suite.

      Mayor Pete a sans doute été le plus critique à l’endroit d’Israël, mais ses chances de remporter l’investiture sont, pour l’heure, quasi nulles à mon avis.

      https://www.nytimes.com/interactive/2019/us/politics/israel-human-rights-democratic-candidates.html

      1. constella1 dit :

        C’est ce qui me dérange chez elle un support inconditionnel à ce pays
        À moins qu’elle change sa version comme pour le bus Ing….
        N’empêche que ca me choque tout ça
        Quoi penser d’elle je n’en sais rien pour l’instant avec ces deux éléments

    2. kelvinator dit :

      Sans parler de son attaque pour lui reprocher non moins d’avoir voulu une attitude bipartisane, même avec des politiciens à l’opposée de ses positions. C’est ce qui manque grandement dans le système ultra-partisan actuel. Qu’une figure de centre comme Harris en vienne elle aussi à dénoncer le bipartisme me laisse craindre le pire pour l’avenir…

      On délaisse le fond, pour se concentrer sur la forme en la déformant. Bienvenue à la politique US post-Trump…

      1. Richard Hétu dit :

        Vous passez à côté de la raison pour laquelle Biden est critiqué concernant ses propos concernant ses relations avec les sénateurs ségrégationnistes. S’il parvenait à s’entendre avec ces gens-là, ce n’était jamais pour aider les Noirs. Et c’est ce qui est dérangeant ou blessant ou même stupide au sujet de ces propos. De plus, s’il avait voulu vanter son approche bipartite, il aurait très bien pu parler de ses relations avec des sénateurs RÉPUBLICAINS comme John McCain et non pas avec des DÉMOCRATES racistes. Plusieurs de ses conseillers lui avaient d’ailleurs demandé de changer les noms des sénateurs qu’il citait en exemple.

      2. kelvinator dit :

        Sur votre respect, je désapprouve cette vision des choses.

        “Well guess what? At least there was some civility. We got things done. We didn’t agree on much of anything. We got things done. We got it finished…But today, you look at the other side and you’re the enemy. Not the opposition, the enemy. We don’t talk to each other anymore.”
        “We had to put up with the likes of like Jim Eastland and Hermy Talmadge and all those segregationists and all of that…And the fact of the matter is that we were able to do it because we were able to win — we were able to beat them on everything they stood for. We in fact detested what they stood for in terms of segregation and all the rest.”

        Et les explications supplémentaire de Joe pour clarifier :
        “I’ve been around so long, I worked with James Eastland,” said Biden, referring to a segregationist senator from Mississippi. “Even in the days when I got there, the Democratic Party still had seven or eight old-fashioned Democratic segregationists. You’d get up and you’d argue like the devil with them. Then you’d go down and have lunch or dinner together. The political system worked. We were divided on issues, but the political system worked.”

        Ce que je retiens, c’est qu’il faut éviter les querelles partisanes et travailler en commun, pour le bien commun. Est-ce qu’il aurait pu éviter le racisme en insultant les ségrégationnistes? Non. Est-ce que Harris et Warren vont faire disparaitre le racisme en refusant de travailler avec les suprématistes? J’en doute fort, pourtant ils devront travailler avec leurs sympathisants qui pullulent chez les républicains. Est-ce que ces mesures seront toujours favorables aux minorités? À mon avis, bien sur que non.

        Vous le dites vous-mêmes, avec d’autres nom, cela aurait bien passé, mais au fond le message reste le même. Donc ça revient pas mal à mon commentaire premier; on oublie le fond (respect des politiciens adverses) pour attaquer la forme (travaillé avec des ségrégationnistes).

  3. Hé ben mon Vieux! dit :

    Effectivement pas très brillant! Mais bon, si l’étalon de mesure en matière de cohérence des discours et des politiques est maintenant Trump, ça ne devrait pas trop affecter sa crédibilité!!! 😉

  4. el_kabong dit :

    @R.Hetu
    « …il ne semble plus subsister aucune différence entre elle et l’ancien président »

    Il a pris du gallon, l’oncle Joe…

  5. Pierre s. dit :

    ——————–

    de la petite biere à coté de la derniere investiture pourriture républicaine
    ou Trump s est roulé dans la merde all in.

  6. Apocalypse dit :

    @Hé ben mon Vieux! – 12:08

    lol

    Très bon point!

  7. Futile dit :

    Si ces sondages tiennent Harris pourrait bien être l’heureuse élue car l’Iowa est un Etat très blanc et Harris réalise de biens meilleurs scores auprès des afro-américains que Warren.

  8. jcvirgil dit :

    Go Elizabeth, go.Tu vas briser le fameux plafond de verre 😎

    Sérieusement elle a tout pour faire une très bonne présidente si elle ne s’enfarge pas dans sa généalogie…

    1. kelvinator dit :

      Warren a de la difficulté à répondre aux attaques républicaines.
      Il est à parier qu’elle sera comme Sanders en 2016, le GOP la ménage en cultivant la division interne des démocrates. Par contre, elle n’a pas l’esprit revanchard et mauvais-perdant de Sanders. Une fois mieux entourer, elle pourra mieux répondre aux attaques si elle l’emporte.

    2. papitibi dit :

      Une lointaine cousine de Sitting Bull contre le Sitting Bully?

      1. Haïku dit :

        😉 !

  9. martin cote dit :

    Ça va jouer dur d’ici la primaire démocrate et warrren peut se faire jouer le même tour qu’elle a jouer à Biden…..rien n’est jouée tant que ce n’est pas fini….

    1. jcvirgil dit :

      En effet, mais Conjugué à ses déclarations malheureuses et son passé de *taponneux*, c’est un coup de poing pour le KO que Harris à donné à Jo Bidon.
      Ça serait très surprenant qu’il se relève

  10. Louise dit :

    J’ai beaucoup de réserves concernant Kamala Harris. Je la trouve trop agressive et pas assez à l’écoute, trop centrée sur elle-même.
    Serait-elle capable de travailler en équipe ou a-t’elle le culte de sa personne ?

    Je ne la connais pas assez pour vraiment me prononcer. Pour l’instant c’est plus une question d’intuition mais son énoncé d’hier sur le busing confirme mes doutes.

    1. papitibi dit :

      Ces réserves, je les partage.
      Toutefois…

      La vingtaine de prétendants démocrates ont pour l’instant deux objectifs
      a) un combat de coqs les opposant les uns aux autres – un peu comme la course folle des spermatos vers l’ovule!
      b) contourner le vilain cerbère (le Trump de Fallope?) et forcer l’entrée de cet ovule qu’est la Maison Blanche,

      En somme, jouer du coude, exposer ses biceps bien huilés, et déterminer qui, de cette vingtaine de prétendants, est en mesure de sortir The Swamp Thing de la Maison Blanche.

      Le ton agressif de Kamala dérange, certes. Mais si c’est elle qui devait être choisie pour affronter le Trumpeur, cette agressivité ne deviendra-t-elle pas un outil essentiel? Mais si elle veut aspirer à ce statut de candidate démocrate à la présidence, elle n’a pas le choix de montrer MAINTENANT ce dont elle est capable, puisque elle était loin du peloton de tête, en plus d’être femme, et noire métissée.

      Peut-être Harris a-t-elle manqué de fair-play et d’honnêteté à l’égard de Biden, j’en conviens. Mais peut-être vaut-il mieux mettre à jour dès juin 2019 l’incapacité de Biden à faire face à l’adversité? En novembre 2020, il sera trop tard. Et believe me, le Trumpeur ne va surtout pas se gêner pour le démolir s’ils doivent s’affronter.

      En d’autres mots,dans l’intérêt des Dems, il fallait que l’abcès soit crevé. Warren s’occupe de sortir le loup solitaire (Sanders) sur le flanc gauche, Harris s’occupe de l’autre ‘vieillard’. Ça fera de la place sur le podium poyr Mayor Pete, entre autres… je suis de gauche, donc mon choix serait alors warren. buttigieg ne passera pas – les préjugés sont tenaces. Mais pour y arriver, il fallait passer le balai…

      1. Louise dit :

        Papitibi

        J’aime votre réflexion et je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il fallait que l’abcès soit crevé.
        Mais si j’étais américaine, je serais encore très indécise. Chaque candidat(e) a ses points forts et ses points faibles et le défi c’est de choisir quelqu’un qui saura battre Trump mais aussi quelqu’un qui saura réparer les pots cassés et remettre le pays sur les rails d’une démocratie saine. C’est tout un défi !

        Les préjugés sont tenaces dites-vous.Oui et ça fait partie de l’équation.
        Joe Biden et Bernie Sanders sont trop âgés.
        Kamala Harris est une femme noire.
        Pete Buttigieg est homosexuel.
        Elizabeth Warren est trop à gauche.
        Il faut accepter que les gens sont comme ils sont et finalement les juger sur leurs idées et leur compétence.
        Mais je ne crois pas que c’est ce qui va arriver. Les choix politiques c’est avant tout une question d’émotion, on en a la preuve avec l’élection du président le plus incompétent de l’histoire des États-Unis.

  11. Apocalypse dit :

    @kintouai – 13:00

    Comme j’ai déjà dit dans un post, la réponse de Madame Harris à la question sur Israël m’avait scié les jambes. J’aurais compris qu’elle soit prudente dans sa réponse, mais non, les droits de la personne et Israël: ‘no problemo’. Consternant!

    Madame Harris, aller donc demander aux palestiniens ce qu’ils pensent du traitement qu’ils subissent de la part d’Israël.

    1. jcvirgil dit :

      C’est normal d’avoir une autre politicienne américaine à genoux devant le lobby sioniste. Ils le sont tous , sauf peut-être Sanders le seul à date qui s’est clairement prononcé contre les abus de l’Etat voyou.

      1. Haïku dit :

        C’est pas mal ça.

    2. Rustik dit :

      @Apocalypse, moi aussi l’état d’Israel qui a une politique de vrai citoyen et de citoyen de seconde zone et qui s’octroi des droits de construire sur des territoires qui ne sont pas les siens, ça me renverse. Une personne qui appui cela, ne peut pas être pour les droits humains… sauf que, ça c’est moi.

      Aux USA, disons que plusieurs pensent différemment (même au Canada). Généralement dans les sondages l’appui aux juifs et aux catholiques aux USA est toujours payant. Il y a peut-être dans la position un calcul politique ou simplement le fait qu’elle es très différente de moi (et semble aussi différente de toi) sur cette question. Mais y a-t-il un candidat qui fittera à 100% avec chacune de nos positions?

      1. Benton Fraser dit :

        Il y avait les hommes et les sous-hommes, maintenant il y a les citoyens et les sous-citoyens…. c’est fou l’évolution!

  12. Absalon dit :

    Le manque d’opportunisme est un défaut rédhibitoire en politique. Sinon l’ascension de Warren devrait être bloquée par Sanders puisqu’ils partagent la même partie de l’électorat démocrate et que ça risque de durer jusqu’à la convention.

    1. gl000001 dit :

      Et trop n’est pas mieux. trump crée tellement d’opportunités qu’il devinent un « importuniste » !!! De toute façon, il en rate beaucoup.

  13. Achalante dit :

    C’est une grosse gaffe de Mme Harris, c’est certain. Même si la situation sociale a changée et qu’il ne serait peut-être plus nécessaire d’imposer le transport scolaire par voie de tribunaux (une menace de poursuite pour racisme suffirait), la plupart des gens ne verront pas les subtilités et concluront à son hypocrisie.

  14. Lecteur_curieux dit :

    Autre texte lié:

    https://www.forbes.com/sites/evangerstmann/2019/07/03/why-joe-biden-is-right-to-oppose-federally-mandated-busing/

    C’est un débat complexe et le débat démocrate a beau être moins un show de télé-réalité que Trump cela reste théâtral. Et avec des partisans qui applaudissent et plus par appel aux émotions que de connaître le fond du dossier.

    Le busing est-ce aux instances locales à le faire? Probablement. Mais elles ne sont pas toutes pareil.

    Il faut que le fédéral incite aussi. Et il y a des vrais ségrégationnistes versus une mixité moins grande mais plus naturelle sans que ce soit par racisme et voulant absolument ne pas être ensemble.

    Des plus racistes ont besoin de se faire tordre le cou d’autres on les imagine sur la voie de la mixité et auront recours ou pas au busing.

    Je n’aime pas vraiment ces attaques référant au passé. Il a été le VP d’Obama si Biden avait été un genre de collabo des ségrégationnistes que vaudrait alors Obama comme POTUS représentant de la communauté noire ?

    De le montrer comme dépassé c’est assez. Obligé de travailler avec eux à l’époque mais attention le cliché pas obligé de jouer les drama queen et la gauche victimaire en le sur-attaquant.

  15. Benjen Stark dit :

    Lors du débat, on a posé une question sur les changements climatique à Mme Harris et elle a sortie une salade de non-sens sur Trump qui va croire Putin au lieu des services de renseignement américains. En d’autre mots, une autre politicienne qui n’a pas un gramme d’authenticité va qui soigneusement suivre un script de « buzzwords » qui marquent les points dans ses focus groups.

    Mayor Pete ne semble pas avoir ce problème mais son bilan avec les noirs en tant que maire est tellement atroce que s’il y a un qui devrait être sur la selette pour son racisme, c’est lui et non Biden.

    1. gl000001 dit :

      « Trump qui va croire Putin au lieu des services de renseignement américains. »
      C’est vrai pourtant. Combien de fois il l’a tweeté ? Au moins 20 fois !!

      « en tant que maire est tellement atroce »
      Il y a eu un faux-pas. Pas plus que ça.

      Deux faux-pas pour vous dans cette intervention. Sur la sellette mon Benjoin. Vous en avez besoin pour masquer l’odeur de soufre qui flotte autour de vous !!!!

      1. Haïku dit :

        @B.J.Stark.
        (« B.J. » étant un acronyme pour « Blow Job »).
        Certains intervenants(es) apprécient votre « intelligence » comme la rougeole.
        Un vaccin SVP.

    2. Benton Fraser dit :

      Personne n’approche Trump comme manque d’authencité… il suit le script ou non!

      À moins que vous considérez que montrez son raciste, sa misogynie, sa cupidité, son narcissisme et sa bullshit est de l’authenticité dans le vice!!!

    3. papitibi dit :

      Pas un gramme d’authenticité?

      On croirait lire ici un descriptif de la pensée de Bizoune Slaque!

  16. Lecteur_curieux dit :

    Autre manière de le voir… Question d’image… Biden avait quel âge? Il était un politicien jeune et mou tolérant le paternalisme à son égard de deux ségrégationnistes et il n’est pas raciste mais n’était pas pro-actif pour faire avancer le cause des Noirs.

    Madame Harris elle veut que la communauté noire la voit comme celle les faisant avancer. En même temps elle ne veut pas bulldozer les instances locales ou avoir une image de trop radicale.

    Comme une femme noire m’a dit devenir POTUS ne serait pas son objectif elle cette femme serait trop radicale.

    C’est comme le pasteur lors de sa cérémonie à Harris, il était parfait mais pour devenir lui-même POTUS ou membre du Cabinet je ne croirais pas. Un homme religieux et Noir et militant politique. Militant et non politicien. Le politicien doit avoir un côté rassurant quoique cela dépend des dossiers ou de la mission à accomplir. Je disqualifiais alors madame Warren sauf que la droite tire tellement à droite qu’une gauche musclée pourrait être la bonne réponse.

  17. Jay112 dit :

    M. Hétu, respectueusement je ne vois pas l’intérêt de citer des sondages individuels comme vous le faites si souvent. Vous savez sans doute que les sites d’agrégation de sondages comme 538 montrent un rang national inchangé Biden – Sanders – Warren avec Mme Harris qui a fait une grande montée mais ne demeure que 4e.

    Je sais que ce sondage particulier concerne l’Iowa, mais ça ne change rien au principe: citer un sondage plutôt que les agrégations déforme la réalité.

    1. Richard Hétu dit :

      Dire que les sondages réalisés depuis les débats n’ont aucun intérêt est une exagération qu’aucun des rédacteurs du site 538 ne se permettrait.

  18. Danielle Vallée dit :

    Les tee- shirts à vendre de Harris étaient prêts, comme les casquettes rouges de Trump.
    Un coup de publicité bien monté…

  19. Pierre S dit :

    —————————

    Pour info Benjen …..

    À ses premier pas comme POTUS, Trump rigolait du congédiement de James «Comey
    avec deux haut diplomates Russes direct dans le bureau ovale ….

    Qui plus est, Trump à souvent dénigré, contredit ou ignoré le travail de la CIA et du FBI
    préférant croire Vladimir Poutine, MBS ou même Kim Yong UN …..
    Que Mme Harris mette en lumière le manque flagrant de jugement et de discernement
    de Donald Trump est la moindre des choses … car cet imbécile nous en donne la preuve
    à chaque jour.

    Jamais vue un POTUS aussi ignare et aussi peu documenté.
    Et pourtant, aussi prompt a critiquer les gens compétents qui besognent fort et dont le fruit
    de leur travail lui serait fort utile.

    1. Benjen Stark dit :

      @Pierre S Vous êtes le genre d’invidu que la campagne Harris visait avec cette performance. Des textes scriptés d’avance avec les mots magique pour plaire au plus bas dénominateur commun de la base. Le fait qu’elle détourne complètement pour placer une des lignes de son script ne vous dérange même pas, comme le chien de Pavlov, vous bavez à entendre Trump et Russie dans la même phrase peu importe le contexte.

      1. Benjen Stark non mais la honte ne semble pas vous étouffer!!! Vous dénoncez chez les autres ce qui vous excite chez trump…..

        décidément…..

        un chien de Pavlov dites-vous….
        l’image vous va si bien….

        s’alarmer quand des candidats démocrates se cherchent des poux est saugrenu…..

        C’est de la politique et évidemment que tous, chercheront à détourner, à dénaturer, à modifier….. repassez-vous les séquences des Républicains et trump qui se déchiraient entre eux….

        Vous en êtes presque drôle car vous semblez d’une sincérité presque réelle alors qu’on sait tous, depuis le temps, que pour vous, tout est faux sauf si et trump affirment le contraire….

        Les disciples de Rael boivent ses paroles et le croient… et ils n’ont aucun crédibilité…..
        ben, vous êtes du même acabit…. vous buvez la parole de trump comme un raélien boit celle de leur gourou…..
        vous seriez tellement excités qu’il vous convie dans sa chambre…. atteindre le niveau Élu….

        une petite gêne serait de mise de votre part…..

        votre trump a agit avec moins de décence lors de sa course au poste de représentant Républicain….
        Que insultes il a balancé à la tête de ses adversaires….. et vous jouez à la vierge offensée face à Harris???

        Crédibilité est un mot qui ne vous convient pas…..

      2. Pierre S. dit :

        ———————-

        J’imagine qu’a l’inverse, la campagne de merde de mensonge et d’insulte de Trump
        visait des gens tel que vou et vous vous en régalez encore semble t’il.

  20. FlorentNaldeau dit :

    KH découvre donc, comme je l’écrivais la semaine dernière, que le « busing » est une question plus complexe que la manière simpliste et démagogique dont elle a soulevé la question lors du débat la semaine dernière. Elle respecte maintenant les « States’ Rights », notion qui avait motivé la position de JB à l’époque et qu’elle a certainement dû appliquer lorsqu’elle était procureur-général de la Californie.

    Richard Hétu, 13h48
    « S’il parvenait à s’entendre avec ces gens-là, ce n’était jamais pour aider les Noirs. »

    Évidemment puisque c’était des ségrégationnistes; il ne pouvait donc pas y avoir de terrain d’entente sur les dossiers visant les droits civiques ou économiques des Noirs ou l’espoir de les convaincre d’agir soudainement à l’encontre de leur idéologie malsaine. Mais JB devait–il alors pour autant refuser leur collaboration sur d’autres sujets ou projets de loi? Un gouvernement ou une assemblée parlementaire doivent traiter de nombreux sujets importants et très divers.

    Par exemple, si un élu est un créationniste endurci qui refuse de soutenir les projets de loi visant à promouvoir l’enseignement de la science fondée sur les faits et non sur la Bible, doit-on alors rejeter son appui actif sur un autre projet de loi qui vise la modernisation des infrastructures routières? Doit-on refuser de s’associer à un autre élu sur le financement du domaine des arts parce que celui-ci croit fermement que la Terre est plate et que le soleil tourne autour de la Terre (il existe encore de ces gens-là) et est donc opposé à la recherche spatiale?

    Dans un régime parlementaire où chaque élu conserve une marge de manœuvre individuelle qui n’existe pas dans le système britannique et ses dérivés, on ne choisit pas les individus qui peuvent être utiles sur certains sujets, tout en restant d’irréductibles bigots sur d’autres, et il faut parfois faire des choix pragmatiques.

    Il est vrai par contre que JB été très maladroit dans la manière dont il a discuté des alliances ponctuelles qui peuvent être établies avec des gens dont on diverge violemment sur certaines questions. JB trouvera-t-il maintenant une manière d’utiliser efficacement ce revirement de KH, sans paraître se livrer à une attaque mesquine?

  21. Lecteur_curieux dit :

    https://youtu.be/iPyn3ozACz0

    Ce n’est pas au complet tout ce qu’elle a dit au débat mais cela donne une bonne vue d’ensemble.

    Je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’elle dit sauf qui si elle devient POTUS je crois que les orientations générales de sa politique seraient bonnes.

    Sinon pour le débat je la trouve trop émotive et le côté victime aussi est tro présent. Sauf que je ne suis pas Américain, je ne suis pas un Noir (avoir des proches ou amis ce n’est pas assez ) et je ne suis pas une femme non plus. Que doit faire la politicienne pour avancer ?

    Et sans que cela soit perçu comme de l’égocentrisme mal placé.

  22. Danielle Vallee dit :

    @lecteur curieux: « si elle devient POTUS je crois que les orientations générales de sa politique seraient bonnes. »

    On n’est pas encore trop sûrs de ce qu’elle pense. Elle vacille aussi sur le medicare for all.
    Et elle n’a aucune expérience à l’international, ce qui est une des fonctions principales d’un président.

    Je pense que les primaires ça sert justement à ça : permettre aux candidats de rencontrer des dizaines de milliers de personnes, de discuter (et disputer) entre eux, de raffiner leur façon de penser.

    Il y a aussi des gouverneurs extrêmement intéressants comme celui de l’état de Washington qui a effectivement créé des milliers d’emploi dans l’énergie renouvelable.

    La campagne est jeune….

  23. Syl20_65 dit :

     »Des textes scriptés d’avance avec les mots magique pour plaire au plus bas dénominateur commun de la base. »Benjen

    On dirait que tu parles de ta racaille. La preuve, il a réussi à te traîner dans son troupeau avec son discours simplet démago-populiste, ses mensonges et sa constante bullshit.

     »…comme le chien de Pavlov, vous bavez à entendre Trump et Russie dans la même phrase peu importe le contexte. » Benjen

    Côté chien de Pavlov, t’as pas de leçon à donner. Tu baves pas mal à chaque fois que t’entends ou tu lis les commentaires qui met en lumière le traite trump et son maître de russie. La preuve, ton commentaire.
    Tu dois avoir grand besoin d’essuyer ton clavier.
    Misère!

  24. Danielle Vallee dit :

    Je vous conseille un article sur Politico qui s’appelle : I don’t need to atone et qui parle de Biden.
    Je ne suis pas assez habile pour vous donner le lien.

    Il a beaucoup de classe et il n’a que du bien à dire de Harris, peu importe ce qu’il pense.

    Il y a un passage assez cocasse:
    « At times Biden jogged, leaving fellow candidate Beto O’Rourke, who had started the parade two car-lengths behind him, several blocks back. »
    Un message de la part du vieux….

    1. monsieur8 dit :

      @Danielle Vallée : « [Biden] a beaucoup de classe et il n’a que du bien à dire de Harris ».

      Il a tellement de classe qu’une fois battu lors de l’élection de 2020, il aura aussi des bons mots pour Trump.

      Biden devrait se retirer tout de suite, il est out. Mme Harris, qu’on l’aime ou pas (je ne suis pas un fan…) l’a mis KO.

  25. Benjen Stark : Changements climatiques ?????? Minute !! euh, trump l’a pourtant bien dit ça n’existe pas…..

    alors pourquoi vous alarmez…..

    y’a ps de changements climatiques…. trump le répète … il aime le dire…

    pas pour rien que les USA forent comme jamais…. que trump espère repartir le charbon… une promesse est une promesse…. mais pas tout le temps….

    Voyons Benjen…. soyez sérieux et conséquent…..
    si ça n’existe pas, on en parle pas….

    1. gl000001 dit :

      Charbon « propre ». Un peu de respect pour ce combustible du futur. 😉

      1. Haïku dit :

        « La meilleure chose qui sort d’une mine de charbon, c’est le mineur ».

      2. gl000001 dit :

        C’est profond 😉

      3. Haïku dit :

        @gl000001
        Encore un touché de votre part.😉👌!

  26. Apocalypse dit :

    @Benton Fraser – 14:41

    ‘Personne n’approche Trump comme manque d’authencité…’

    Ca veut dire quoi?

    Depuis plus de deux ans comme président, M. Trump se comporte toujours de la même manière. Ce n’est pas comme si une journée, il se comporte comme Barack Obama et le lendemain, comme Donald Trump. Il est toujours le Donald Trump qu’on connait depuis janvier 2017, alors il me semble qu’il est authentique.

    Disons qu’on aime sûrement plus le ‘authentique’ de Barack Obama, mais à chacun ses goûts :-).

    1. Benton Fraser dit :

      Disons qu’il y a deux types d’authenticités:
      D’authentique personnes et d’authentique cons!

  27. kintouai dit :

    Tiens, à toutes les bizounes slaques, cet article du Guardian, où l’on dit que les Brésiliens (et même beaucoup de dretteux) commencent à regretter d’avoir élu ce fou furieux de Bolsonaro (digne émule de l’Étron orangé) :

    https://www.theguardian.com/world/2019/jul/03/jair-bolsonaro-brazil-first-six-months-right-dismayed

    Extrait : « Bolsonaro’s crisis-packed opening act in power which has been plagued by factional struggles, mass protests, claims of mafia ties and corruption involving his family, a cocaine smuggling scandal involving a presidential plane and damaging revelations involving his celebrity justice minister, Sérgio Moro.»

    Bizarre comme ça ressemble à l’administration amaricaine. Tous des foutues racailles pourries, ces salopards de dretteux !

    1. kintouai ce qui me renverse à chaque fois est ce regret après…….

      on a vu ça avec les Conservateurs au fédéral… avec Couillard et sa bande au provincial…. avec trump, selon certains… voilà le Brésil qui s’ajoute….

      me semble que réfléchir avant de voter…. c’est un pré-requis….

    2. jcvirgil dit :

      C’est normal que BolsoIlsanaro ressemble à Trump ,Ce sont les mêmes…qui les ont fait élire.

      Ils ont réussi à écarter Lula grâce au système judiciaire corrompu et la route était des lors grande ouverte pour le crypto-fasciste.

      Aujourd’hui les Brésiliens s’en mordent les doigts.

  28. Apocalypse dit :

    @papitibi – 14:38

    ‘Peut-être Harris a-t-elle manqué de fair-play et d’honnêteté à l’égard de Biden, j’en conviens. Mais peut-être vaut-il mieux mettre à jour dès juin 2019 l’incapacité de Biden à faire face à l’adversité? En novembre 2020, il sera trop tard.’

    Tout à fait d’accord!

    M. Biden a mal paru dans l’échange avec Madame Harris quelque soit les raisons de cette dernière pour l’attaquer sur ce point. Il aurait dû s’y attendre et se préparer en conséquence. De plus, il a répondu le lendemain; désolé, ce n’est pas après le débat qu’on voulait une solide réplique, mais durant.

    1. papitibi dit :

      D’ailleurs, je suis prêt à gager un gros DEUX bien rond sur l’exploitation par la campagne Trump du célèbre ‘Sorry, my time is up’ de Biden alors qu’il essayait de se dégager de la prise de l’ours que lui administrait harris!

      Évidemment, le contexte ne sera plus le même; je vois déjà le Trump mimer un vieillard qui marche plié en deux, avec une cane et en branlant la tête pour simuler le Parkinson…

      Évidemment, ça n’arrivera pas si Biden n’est PAS choisi.

      Le fair-play, Trump, lui y connait ça! (Olivier Guimond)

  29. gérard séguin dit :

    @Benji, continue ton beau travail d’imbécile aveugle et heureux. J’aime lire les répliques. Toujours des plus pertinentes. Ha! oui, le bonheur appartient aux têtes heureuse.

  30. FlorentNaldeau dit :

    @Benjen Stark

    Buttigieg raciste? Il est vrai qu’il n’a pas atteint son objectif de diversification du service de police de sa ville, ce qu’il a reconnu lors du débat, et qu’on lui a reproché la rétrogradation du chef de police, un Noir, pour motif d’inconduite professionnelles; il a aussi été pris à partie comme suite au décès d’un citoyen noir tué par un policier, comme s’il était personnellement responsable de ce geste.

    Ces accusations finissent certainement par avoir leur effet, puisqu’au début de la semaine CNN rapportait que dans certains sondages, il recueillait un nombre si négligeable d’appuis parmi les répondants noirs que cela équivalait statistiquement à 0 %.

    Voilà un constat qui doit faire très mal dans l’équipe PB; il a toute une côte à remonter. Sa relative jeunesse dans le parti signifie aussi qu’il n’a pas un réseau de contacts aussi étendu et profond que d’autres candidats dans certains segments de la population. Mais je crois qu’un autre facteur non négligeable est certainement que l’ouverture aux droits LGBTQ est moins répandue dans la communauté noire aux ÉU et que l’orientation sexuelle de PB peut jouer contre lui. Sans généraliser à outrance, on peut dire que l’homophobie est plus socialement acceptable dans ce segment de la population, avec nombre d’exceptions bien sûr. L’influence de la religion est un facteur majeur qui explique cette réalité. Les Noirs sont plus pratiquants que le reste de la population et aller à l’église fait partie des conventions sociales puisque c’est souvent ce qui permet encore de cimenter leur communauté; c’est autant intégré à la routine quasi-quotidienne que pour d’autres de faire une marche jusqu’au parc du quartier ou d’aller prendre un brunch le dimanche. C’est moins net dans certains grands centres urbains, mais l’Église Baptiste notamment a toujours une grande emprise sur la population noire dans d’autres parties du pays.

    En 2010, ce qui n’est quand même pas très loin dans le temps et bien postérieur aux soulèvement du Stonewall Inn, Alveda King déclarait « My cousin, the Rev. Bernice King has said that she knows in her sanctified soul that her father did not take a bullet for same-sex marriage. » (« her sanctified soul »; ça ne s’invente pas!). La Bernice en question c’est la fille de MLK et elle avait effectivement déclaré qu’à son avis son père aurait été opposé au mariage entre conjoints de même sexe. Coretta, la veuve du même, a rapidement remis les pendules à l’heure et a souligné que le combat pour les les droits LGBT était du même ordre que les luttes des Noirs et a réaffirmé son soutien a l’égalité en matière de mariage.

    BK a d’ailleurs applaudi la décision de la Cour suprême en ce sens quelques années plus tard, mais l’histoire ne dit pas quel était son niveau de sincérité. Il m’apparaît difficile de croire à un renversement total en si peu de temps de la réceptivité collective face à un candidat ouvertement homosexuel.

    PB a donc quelques facteurs qui jouent contre lui, avec lesquels il doit apprendre à composer et qu’il doit contrer. Mais il n’est pas le seul à faire face à un ensemble complexe de difficultés, surtout quand le tout est ramené de manière simpliste à l’étiquette de « racisme ». Il sera intéressant comment il jonglera avec cette situation.

  31. Le Vigilant dit :

    Peut-être lui a-t-on fait comprendre que c’est Biden (comme en 2016 Hillary) et qu’elle sera sur le ticket…

  32. Apocalypse dit :

    @kintouai – 16:21

    ‘… commencent à regretter d’avoir élu ce fou furieux de Bolsonaro (digne émule de l’Étron orangé) …’

    ‘fou furieux’ … exactement! John Oliver avait justement fait une émission sur M. Bolsonaro avant le vote des brésiliens et tu te disait, ça n’a absoluement aucun bon sens, ils ne vont toujours pas donner le pouvoir à ce cinglé et vous connaissez la suite de l’histoire :-(.

    Il me semble qu’aussitôt qu’un candidat veut trainer dans la boue un autre candidat ou de simples citoyens, c’est OUT! Dans le cas de Bolsonaro, c’est même encore pire.

    1. Apocalypse nos médis devraient s’occuper un peu plus des Premiers Ministres scandinaves… ça ferait du bien il me semble de suivre des gens un peu moins con que la moyenne des ours….

      les élections fédérales s’en viennent,,, un truc aussi excitant qu’une poignée de porte au soleil….
      Scheer symbolisant le vide rassurant face à Trudeau, symbolisant un rassurant vide…..

      musique d’ascenseur …. jus d’orange chaud et toasts tièdes….

      mais quelque part, un brin rassurant en voyant les autres fous furieux un peu partout sur la planète…..

      une planète que l’on oublie et qui nous envoie des signes qu’on ignore….

  33. treblig dit :

    Mean while, pendant ce temps…

    Un groupe de sénateurs républicains demandent à ce que le budget militaire ( 750 milliards) soit au moins maintenu voire augmenté l’an prochain. Le problème étant que le déficit budgétaire annuel va se situer vers 1 100 milliards au 30 septembre 2019. Et que le Congrès doit relever le plafond autorisé de l’endettement ( 23 000 milliards ) s’il ne veut pas être en défaut de paiement.

    De chaudes journées sont à prévoir à l’automne

    1. treblig bah… trump va menacer… les Démocrates vont s’insulter…. les élections se rapprocheront….. trump va faire diversion avec 3 ou 4 dossiers pas rapport, les Démocrates vont se questionner…. et au final, ça va se signer…

      la dette va exploser mais le Président sera heureux, les Républicains taperont des mains et les Démocrates hocheront la tête….

      les citoyens? ils s’en balancent….

    2. Benton Fraser dit :

      Simple, c’est la logique républicaine:

      En maintenant ou augmentant le budget de la défense, cela justifie les coupures dans Medicaid, Medicare et Obamacare!

  34. Danielle Vallée dit :

    @Monsieur8:
    « Mme Harris, qu’on l’aime ou pas (je ne suis pas un fan…) l’a mis KO. »

    Pas sûre, monsieur 8, pas sûre.
    Obama a eu un mauvais premier débat et il est devenu président.
    Il est trop tôt pour ce genre de jugement.

    Même dans la communauté noire Biden est encore en avance sur Harris. Ce qu’elle a fait c’est diviser le vote de cette communauté.

    1. papitibi dit :

      Monsieur O n’a jamais multiplié les gaffes comme Monsieur B.
      Monsieur O a un meilleur sens de la répartie.
      Monsieur O se laisse moins facilement désarçonner.

      Monsieur B est encore en avance sur madame H. C’est vrai.
      Mais en matière de sondages, la TENDANCE n’est-elle pas plus significative que l’image prise à un moment précis?
      Une fois qu’un vase est fissuré, va-t-il se recoller tout seul ou la craque ne risque-t-elle pas de s’élargir?

      Oui, je sais, il y a la Crazy Glue… Mais ça ne fonctionne pas sur les matériaux poreux!
      Biden est-il poreux? Zat izze ze question…

  35. Gilles Morissette dit :

    HS

    Ce n’est peut-être pas la place mais le contenu de cet article m’a tellement dégoûté que j’ai pensé vous le faire partager.

    Voilà où en est rendu la justice américaine dans certaines affaires criminelles concernant des agressions sexuelles. Nul ne devrait en être surpris surtout lorsque le président de ce pays banalise ce genre d’accusations et dénigre les femmes qui en sont les victimes.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/un-autre-juge-am%c3%a9ricain-tient-des-propos-d%c3%a9plac%c3%a9s-dans-une-affaire-de-viol/ar-AADRpCc?li=AAgh0dy.

    Qu’en pensent nos trolls de service qui sont en adoration devant leur gourou.!!

  36. Danielle Vallée dit :

    @papitibi: personne ne va qualifier Biden d’orateur électrifiant c’est un fait.
    Mais il y a quand même plus de mots dans son vocabulaire que les 12 mots dans le vocabulaire de 45.
    Et pourtant il y a une partie de la population qui adule 45 parce qu’il connaît le même nombre de mots qu’eux.
    Il leur a fait croire qu’il est du peuple, par le peuple et pour le peuple.
    Ne pas sous-estimer les motivations du petit peuple…
    En attendant il pleut et Trump ne peut pas encore commencer son discours.
    Un ouragan serait tellement parfait…

    1. papitibi dit :

      Douze mots? Bon, moi j’en avais compté onze! 😉

      Ça n’est pas son huuuuge bagage sémantique qui attire les zombies (Treblig, vous n’êtes pas visé! 😀); m’est plutôt avis que c’est l’animateur du show The Apprentice!

      Il congédie ses ministres en direct… ou alors il annonce leur mise à l’écart dans un tweet. Il se moque, il pète, il rote, il postillonne, il gesticule, il ment, il vomit; quel homme!

      Pis il nous protège des migrants violeurs, voleurs, trafiquants (bla bla).
      Et il tient nos ennemis à distance: Canada, Grande-Bretagne, France, Japon, Allemagne…

      Pis il annonce tout le temps des bonnes nouvelles; il reste 3 millions de chômeurs mais il va créer 30 millions de jobs sans faire entrer un seul ALIEN.

  37. Henriette Latour dit :

    Danielle Vallée

    Il n’y a personne pour ouvrir son parapluie? On ne veut pas tenter le diable pendant un orage?

    1. Haïku dit :

      Henriette Latour
      😉👌 !

    2. papitibi dit :

      Wouha ha ha!

  38. FlorentNaldeau dit :

    @Danielle Vallée
    Vous avez raison; il est orgueilleusement prématuré de danser déjà sur la tombe de JB. Qui sait s’il ne pourra pas dire bientôt à la manière de Mark Twain « les rumeurs de ma mort politique sont grandement exagérées ». En politique, les « comebacks » sont parfois bien imprévisibles et souvent bien inexplicables, car fondés sur les choix généralement émotionnels des électeurs, que ce soit dans les primaires ou dans la générale. Bien malin (ou plutôt très présomptueux) qui peut affirmer à ce stade lesquels des candidats vraiment viables seront encore en lice dans la primaire Démocrate quand les choses deviendront vraiment sérieuses.

    La seule prédiction assurée je crois, c’est que les candidatures marginales vont rapidement s’estomper; à moins que ces gens s’accrochent désespérément trop longtemps, auquel cas c’est le parti qui en souffrira.

    1. Danielle Vallee dit :

      Je lisais hier que Yang, qui veut donner $1 000 par mois à tout le monde, a déjà rempli son quota pour être dans le prochain débat…
      Ça m’a scié les jambes.

      1. papitibi dit :

        Yang va bien finir par rencontrer son Ying. Ils vont se mettre en boule et rouler hors du ring (!).

        Vous avez raison; il est orgueilleusement prématuré de danser déjà sur la tombe de JB, pontifiait à 18h54 ce dividu qui s’est donné pour mission de n’être jamais d’accord avec moi, il ne comprend que d’un seul orteil…

        Monsieur Joe m’est particulièrement sympathique. Et c’est ça, le problème!
        Compte tenu de ses actif et passif électoral, compte tenu de sa personnalité de type `moi-je-ferais-jaaaamais-mal-à-une-mouche’, et compte tenu de l’identité du candidat Répu, de son style populiste et de son absence totale de scrupules politiques, JAMAIS je ne pourrais recommander à Monsieur Joe de faire campagne contre Trump.

        S’il s’est effondré devant Harris, je me demande simplement comment il ne serait pas mis KO par le Trumpeur. Le Democratic National Congress a sûrement pris des notes et il y a sûrement des monsieurs et des madames qui s’arrachent les cheveux.

        Ils vont se parler, ces gens-là… En coulisses. Et puisque Biden est un homme d’équipe, we’ll see what happens!

      2. Haïku dit :

        RE:papitibi 22:17
        « Yang va bien finir par rencontrer son Ying. Ils vont se mettre en boule et rouler hors du ring ».🤣👌.
        Mon pêre était un adepte du Bouddhisme Zen. Sans blague.

  39. Carl Poulin dit :

    BENJI! BENJI! BENJI!
    Sachez qu’il n’y a aucun solvant, décapant ou javellisant pour réussir à nettoyer la réputation de votre adoré POGO-MOUTARDE, et je vous conseille fortement d’arrêter d’en boire…Les bières des micro-brasseries Québécoises sont plus recommandables pour votre hygiène cérébrale en cette première canicule estivale.

  40. Apocalypse dit :

    @papitibi – 17:50

    Désolé pour les supporteurs de M. Biden, il ne passera pas! Je ne comprends toujours pas l’engouement pour cette candidature que je pense très moyenne.

    Il n’y a sans doute pas que Madame Harris qui va maintenant l’attaquer, mais d’autres vont faire la même chose et je ne crois pas qu’il a l’envergure intellectuelle pour suivre la parade. Il n’est clairement pas dans la ligue de M. Obama, ni de Madame Clinton.

    1. darrylfzanuck dit :

      Il est évident que Biden n’est pas de la stature de Obama,alors qui dans cette brochette de candidats va batrer Trump? Moi je n’en vois aucun et mes yeux sont en excellente condition,je veux que les dems gagnent mais il y a personne qui peut le faire sans Biden,Biden-Warren ou Biden Pete B,J’étais un supporter Biden Harris depuis 2 ans mais plus maintenant.il y a 7-8 mois sur Beto sur ce blogue etait le favori,il n’a pas battu Cruz,il ne battra pas Trump avais -je osé dire en fin novembre ,est il encore un contender? surement pas,qu’il transfere son war chest au parti qui va en avoir besoin, en passant je ne comprend pas le $105 milions de Trump pour sa champagne a la fin décembre il avait beaucoup plus de ‘ramassé’ il fait des soupers benefices et autres depuis au moins 1 ans il devrait avoir plus de $200 millions,mais évidemment il va y avoir des trous dans la comptabilité….

    2. papitibi dit :

      Quand je lis les évaluations d’un produit quelconque, il y a des notes pour le design, une autre pour les performances, et une autre pour la qualité du processeur (ou du bloc-moteur!), puis la résistance / solidité… et à la fin, une note globale.

      Pour le ‘ease-of-use’, Biden obtient 9,5 sur 10. Le design est passé-date; 5,0 sur 10. Le moteur est usé; 4.0. Le processeur (cerveau) n’est pas au niveau de celui d’Obama mais c’est loin d’être un huuuuge disaster; entre 7,5 et 8,0. Au niveau de l’expérience pertinente au job, il a la note parfaite. Pour ce qui est de la vulnérabilité aux chocs, je peux pas lui donner plus que 2,5 sur 10 – l’épisode Kamala Harris confirme.

      Ce que j’en retiens, c’est que Biden était un smartphone, je pourrais PAS en faire mon choix. Ni un choix de substitution…

      1. papitibi dit :

        Anyway, avant de m’acheter un nouveau phone, c’est sûr que je demanderai l’opinion d’un fin connaisseur – un connaisseur en toutte toutte toutte: F. Naldeau et son célèbre Geek Squad de la chaîne Best Bite…

      2. Haïku dit :

        Merci pour votre métaphore techno.😉👌

      3. kelvinator dit :

        « Pour ce qui est de la vulnérabilité aux chocs, je peux pas lui donner plus que 2,5 sur 10 »
        Si Harris dit qu’elle partage l’opinion de Biden, on peut fortement se questionner sur votre note de 2,5. N’oubliez pas que Biden fut la victime des attaques républicaines depuis qu’il est vice-président, aucun autre candidat n’a plus d’expérience que lui pour les chocs.

      4. papitibi dit :

        @ Kelvinator 01:09

        ‘N’oubliez pas que..
        Je n’oublie pas, puisque au chapitre de l’expérience pertinente au job de président, je lui donne un 10, soit la note maximum. Mon 2,5 s’applique à l’aspect VULNÉRABILITÉ AUX CHOCS; dès qu’il a été pris d’assaut par Harris – et ce, dan égard à la pertinence ou à la non-pertinence de l’attaque, Biden a complètement figé. Sorry, my time isup!

        Come on! Devant les attaques de Trump, il va réagir comment? Devant un désastre naturel comme un ouragam ou un tremblement de terre destructeur, ik va réagir en implorant le Divin: O, Almighty God, please give me a break. SVP, Dieu, lâche-moi, chu pu kapab. À demain! Bonne Nuit…

        Si Harris dit qu’elle partage l’opinion de Biden, on peut fortement se questionner sur votre note de 2,5.
        Heu… Ce que j’évalue, c’est pas la qualité de l’attaque de Harris, c’est le caractère PI-TOY-ABLE de la réaction de Biden.

        Ce que je vous dis, en somme, c’est que vous avez beau avoir le téléphone avec les caméras les plus performantes, l’écran le plus clair, la batterie la plus puissante, le design le plus moderne – tout ce que vous voudrez, en somme -, si il est si peu résistant aux chocs qu’il se brise au moindre contact avec la table de chevet, pas sûr que c’est le téléphone qu’il vous faut.

        Maintenant, remplacez le mot TÉLÉPHONE par ‘CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE’.
        Là est MON souci.

        Moi, j’ai pris la peine de décortiquer tous les PLUS et tous les MOINS de la candidature Biden; Quand viendra le temps d’évaluer la pertinence d’une candidature Kamala Harris, qui sait, peut-être que quelqu’un pourra analyser cette candidature sous différents angles: élocution, capacité de galvaniser et de rassembler, qualité de l’argumentaire, capacité à battre Trump, etc.

        Il y a 24 candidats Démocrates; je considérais pertinent d’évaluer Biden pcq Biden est, jusqu’à nouvel ordre, le FRONT RUNNER.

  41. Carl Poulin dit :

    @ papitibi
    Jo Bidon et le Colonel Sanders sont cuits, les amerloques démocrates vont tout de même avoir de sérieux problèmes à choisir entre deux femmes aux styles de gestion de campagne très différents. L’une s’étant enfargé sur ses origines amérindiennes, l’autre sur ses positions contradictoires sur le busing. Je crois qu’eles sont mûres à ce stade ci de la campagne d’investiture democrate pour faire une alliance afin de déterminer leurs objectifs communs pour espérer gagner.
    Malgré la feuille de route professionnelle tordue de Mme. Harris, je crois sincèrement qu’elle est actuellement la seule candidate que redoute vraiment le POGO-MOUTARDE, le gros fumier ferait tout un show contre n’importe quel autre candidat actuel chez les Dems.

  42. Benjen Stark dit :

    Je persiste et signe, si Trump affronte Warren et/ou Harris, il remporte l’élection avec 40 à 45 états ( Les démocrates conservent leurs chateaux forts socialistes côtier et that’s it)

    1. Benton Fraser dit :

      Remarquez que Trump aussi persiste et signe n’importe quoi!

      1. Cagibi maussade dit :

        Vos répliques sont terriblement efficaces et drôles. J’adore!

    2. Carl Poulin dit :

      Encore entrain de sniffer de l’amoniac Benji?
      Si votre POGO-MOUTARDE affronte Mme. Harris il va être bien cuit, cette dernière ne lui prodiguera pas les mêmes indulgences de bienséance que Mme. Clinton a eût envers lui lors de la dernière campagne présidentielle. Elle a le couteau entre les dents et est crissement prête à en découdre avec votre bouffon. Le colistier ou la colistière qu’elle choisira sera déterminant pour la suite des événements et je vous assure que ce ne sera pas Jo Bidon ni le colonel Sanders.
      Le Moron en chef va devoir prouver qu’il est un vrai politicien s’il l’affronte et actuellement son one-man-show de boucane ne plaide pas en sa faveur. N’oubliez surtout pas qu’il n’à pas tenu ses promesses érectorales envers les travailleurs américains de la rust-belt et que les femmes de son pays lui en veulent en sacr-ament de les avoir dénigré sur plusieurs sujets chauds. Pourquoi pensez-vous qu’il tient mordicus à demander sur le prochain formulaire de recensesement la nationalité des immigrants vivant aux USA? Il sent que la soupe commence à bouillir chez ses détracteurs et il veut encore tricher pour sauver sa peau judiciairement parlant. J’espère que les amerloques vont le traiter comme un homard, c’est ce qu’il mérite.

    3. Gilles Morissette dit :

      Benjen Stark (19h33)

      Avant de « persister et signer », il faudrait apprendre à compter.

      45+15 font 60. Or, il n’y a que 50 états dans le « shit hole country ». Savoir compter est pratique lorsqu’on veut jouer au prophète et faire un « Jojo Savard » de soi-même.

      De cette façon, on risque d’avoir l’air encore moins connard qu’on peut l’être dans la réalité.

      1. gl000001 dit :

        Benjoin est dans plusieurs états seconds. Il en compte plusieurs en double.

  43. Absalon dit :

    @Benjen
    OK, donc 45 Etats pour Trump + les 15 châteaux forts socialistes côtiers (en comptant Hawaii) ça nous fait quand même 60 Etats.

  44. Alexander dit :

    Les démocrates ont décidément du génie pour s’empêtrer dans les fleurs du tapis pendant que Trump se fout de tout et de toutes et sévit quotidiennement en disant tellement d’insanités qu’on en devient insensibilisés.

    Deux poids, deux mesures.

  45. Absalon dit :

    Les gens qui s’énervent déjà pour ces petits échauffements entre candidats ne vont pas tenir toutes les primaires. Ce n’est que le début. Ils s’écharperont encore pendant un an et puis tout le monde s’embrassera à la Convention de Milwaukee. C’est la loi du genre.

  46. Carl Poulin dit :

    @ BENJI
    Vous allez sûrement survivre con- for-table-ment à une défaite de votre POGO-MOUTARDE mais pas des milliards d’humains si ce pogneux de cons est ré-élu!

  47. Haïku dit :

    « L’opportunisme, c’est de savoir sauter sur l’occasion.
    L’opportunité, c’est lorsque l’occasion vous saute dessus ».(D.Berrard).

  48. Carl Poulin dit :

    Juste pour toi mon p’tit BENJI…

    Définition de 《Promesses Érectorales》 : promesses qui font bander les électeurs masculins blancs, pseudo-religieux, porteurs d’armes à feu, racistes, psychologiquement angoissés de perdre leurs droits à dominer leurs cerfs-esclaves immigrants, avorteurs en catimini de maîtresses illégitimes ou même violées, pratiquants invétérés des paradis fiscaux et surtout abuseurs et transgresseurs de toutes les lois qui ne les avantagent pas!

  49. Lecteur_curieux dit :

    Hors-sujet…

    Le vrai diagnostic selon Henry Mintzberg, partie I :

    http://www.mintzberg.org/blog/donald-trump-is-not-the-problem-Part1

    Je ne suis pas d’accord avec tout car politiquement il est plus à gauche que moi mais… De façon globale, il a raison. Les problèmes viennent de là, de ce déséquilibre en faveur de l’Amérique des grosses corporations et du maximimaliste et de la vision à court terme. Il donne 1989 comme date clée mais Omar Aktouf lui remonterait a bien plus loin et même au temps de Taylor quoique… Il y avait une illusion de succès. Cela marche malgré tous les manquements.

    Alors la date ? Depuis disons 1973 avec le Club de Rome. Pour 1989 ? La chute du Mur ? Les capitalistes de droite y ont vu le triomphe de leur idéologie alors que Mintzberg lui voit un désir d’un meilleur équilibre pour ces pays.

    Il faudra lire ces 5 textes. Trump ? Il ne fait que profiter du terreau fertile. Quand on met tout le monde en compétition… Ce qu’il vend politiquement et sans aucune nuance pogne.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Un texte de Aktouf :

      https://www.pressegauche.org/Laicite-vous-dites-Separez-d-abord-l-argent-de-l-Etat

      Qu’il devrait faire partie de la conscience des diplômés HEC de mon époque mais je crains bien qu’avec les spécialisations par la suite c’est la vision maximaliste notamment de la finance et de l’économie qui l’emportent. Les cours de management sont donnés en première année à moins d’en faire une spécialisation. C’est de la gestion aussi par la suite mais plus techniciste, plus chiffrée, plus productiviste et moins de place pour l’humanisme sans l’évacuer complètement. Cela dépend des cours.

      Mais voir la droite américaine elle est pire que nos dirigeants par ici qui sont tout de même bien que pas tous trop dans cette vision maximaliste à court terme.

      1. jcvirgil dit :

        Merci du lien proposé qui donne à réfléchir. On ne doute aucunement que ces histoires de laicité puissent servir à endormir le peuple pendant que les *élites* s’occupent des *vraies affaires. Ce billet de Léo-Paul Lauzon explique d’ailleurs fort bien que le gouvernement de drette de la CAQ à Legault qui flotte au haut des sondages s’en sert pour cacher son inaction et sa complicité servile aux pouvoirs de l’argent.

        https://www.journaldemontreal.com/2019/07/05/mettre-fin-aux-enormes-subventions-du-jeu-video

  50. Lecteur_curieux dit :

    Bizarrement je vois madame Harris battre Trump autrement même si c’est cliché. C’est madame Warren qui lui arracherait les c.ouilles.

    Madame Harris dans le cliché userait plutôt de son pouvoir de séduction et Trump bafouillerait devant elle. Tout en gardant une distance mais n’ayant pas peur.

    Contrairement à madame Clinton qui avait eu le guts dans le débat d’aller s’adresser aux gens du côté de Trump ce qui était son droit. Mais plutôt que de montrer qu’elle était forte elle a joué la victime avec un prédateur derrière.

    Alors qu’il aurait fallu mettre l’accent sur son dynamisme à elle. Et voir Trump comme un gros frustré et que sa présence ne vous dérange pas vraiment. Hey Dale Hunter tu me fais pas peur ! Il respire fort, il frustre… Tu es entrain de gagner. Mais si tu montres que tu as peur c’est lui qui vient de gagner.

    Ne jamais reculer devant les intimidateurs mais intelligemment ne pas se mettre en danger.

    Une organisation cycliste américaine montre comment face à des automobilistes. Sur certains plans je trouve qu’ils exagèrent mais j’aime leur philisophie. Et on les classe à gauche ? Je dirais que oui. L’empowerment mais aussi la responsabilité individuelle du cycliste. Alors il y a des éléments de droite dans leur gauche ?

    Cycling Savvy.

    Allez voir ce que c’est des Américains. On est loin des Évangélistes.

  51. Sage 2010 dit :

    @Apocalypse

    Joe Biden a donné une interview à CNN. Il a avoué qu’il n’était pas préparé à ce que Kamala Harris le confronte de cette manière.

    https://www.cnn.com/2019/07/05/politics/joe-biden-cnn-interview/index.html

    Celà confirme votrre opinion concernant le manque d’envergure et de préparation de Joe Biden.

  52. Yolande C. dit :

    @Sage 2010

    J’ai regardé le débat démocrate et l’interview de Joe Biden à CNN.

    C’est évident que le VP n’était pas préparé à une attaque non seulement vicieuse, mais parfaitement planifiée de la part d’une compétitrice du même parti que lui.

    L’attaque de Kamala Harris sonnait faux; on sait qu’elle était totalement de mauvaise foi, maintenant qu’elle a elle-même affirmé en Iowa partager le même point de vue que Joe Biden sur le busing, à savoir que celui-ci devait relever des conseils scolaires.

    On verra comment Biden va se comporter à l’avenir, mais il devra sans doute porter ses gants de boxes au lieu de ceux de velours surtout face à une candidate qui pratique la même politique que sa détestable collègue de Californie, Dianne Feinstein dont la seule ambition qui lui reste est de battre le record de longévité de Strom Thurmond ou de Robert Byrd au sénat.

    Trois candidats ressortent du rang pour moi, outre le VP: Elizabeth Warren, Pete Buttigieg et Amy Klobuchar,

    Ils sont respectueux et authentiques.

    Buttigieg et Klobuchar sont des marathoniens, pas des sprinters et il reste amplement de temps.

    Quant à Biden et Warren, leur notoriété leur assure une place de choix, pour l’instant du moins.

    Bernie Sanders est dans une classe à part.

    Mais il faut regarder aussi l’autre camp; Donald Trump, depuis son séjour au Royaume-Uni a a généralement adopté une attitude quelque peu présidentielle.

    J’ai l’impression que l’issue de cette lutte qui se terminera le 3 novembre 2020 sera longtemps encore imprévisible.

    1. gl000001 dit :

      « a généralement adopté une attitude quelque peu présidentielle. »
      Ce n’est pas tellement présidentiel de proclamer son amour pour un dictateur et de vouloir passer outre à la Constitution !!

  53. Apocalypse dit :

    @Sage 2010 – 07:04

    C’est bien ce qu’on pensait au sujet de la préparation de M. Biden: ‘niet’.

    Si tu dis quelque chose de controversé, tu dois t’attendre à ce que tes adversaires essaient d’en profiter et c’est ce Madame Harris a fait durant le débat. Il semble maintenant que c’était de l’opportunisme, mais il n’en reste pas moins que M. Biden aurait dû s’y attendre.

    Affronter Donald Trump, c’est partir en guerre et je ne partirais pas avec M. Biden.

  54. Danielle Vallée dit :

    Lors de son entrevue à CNN, Biden a dit: ‘she knows me, she knows Beau….’ en parlant de son fils décédé.Je vous cite un passage du lien entre Harris et Biden fils: ‘Harris, who began serving as California attorney general while Beau was serving as Delaware attorney general, called the elder Biden son a friend, adding that “you couldn’t find a person who cared more deeply for his family, the nation he served, and the state of Delaware.”

    La raison pour laquelle Biden a été tellement blessé le soir du débat, c’est qu’il a constaté que même quand Harris exposait son grand chagrin dans tous les journaux et sur toutes les plateformes après la mort de Beau Biden, elle ne faisait qu’exploiter la grande popularité des Biden et l’élan de solidarité à leur égard pour mousser sa propre publicité, une fois de plus.

    Le bris de confiance entre ces deux là est profond et très personnel.

    Je ne serais pas surprise du tout que Biden nous sorte Stacey Abrams de son chapeau. En tout cas ce matin il a été très clair. Il n’a que des belles choses à dire des candidates féminines, mais il y a plein d’autres personnes extrêmement capables ailleurs que dans les candidats.

  55. FlorentNaldeau dit :

    Au critère de de l’agressivité et de la capacité d’intimidation dans les débats, les Démocrates doivent-ils choisir un candidat qui fasse contraste avec DT ou au contraire un clone de celui-ci? S’ils envoient un second pitbull dans l’arène, il me semble assuré qu’il est très peu probable que le noyau dur des partisans de DT sera intéressé par ce candidat. Pourquoi choisiraient-ils un ersatz alors que le produit d’origine leur donne entière satisfaction? Il y a bien sûr les autres électeurs, ceux qui en ont marre d’un président qui insulte quotidiennement les gens qui ne sont pas d’accord avec eux, qui sombre à tout moment dans le délire vantard pour réaffirmer son intelligence supérieure (dit-il) afin de rabaisser ses opposants ou qui ment comme il respire au point de réécrire sans vergogne ses propres déclarations. Seront-ils séduits par une offre Démocrate qui présenterait la même chose? Ils pourraient bien décider que tant qu’à avoir le choix entre deux personnes apparemment aussi déplaisantes l’une que l’autre, autant bouder le scrutin final. Trouver un candidat qui sera capable d’affronter DT avec vigueur et conviction, de marquer des coups efficacement sans sombrer dans le ad hominem et le caniveau par simple émulation ne sera pas un exercice facile pour le parti.

    Bien sûr le spectacle de deux enragés qui se déchirent férocement sur la scène amuserait certainement les esprits simples, mais la politique-spectacle rend-elle le meilleur service au pays et aux électeurs?

    @Danielle Vallee, 19h07
    « Je lisais hier que Yang, qui veut donner $1 000 par mois à tout le monde, a déjà rempli son quota pour être dans le prochain débat…
    Ça m’a scié les jambes. »

    Le slogan de Yang est simple et direct; malgré son absurdité économique, il peut donc stimuler l’imagination de plusieurs travailleurs enthousiastes et rallier leur adhésion pour solliciter les dons d’électeurs. Rappelez-vous l’effet de « MAGA » en 2016.

    À ce stade Yang et quelques autres candidats à cette primaire font partie de ce que l’on pourrait appeler un « sideshow », i.e. cette section des fêtes foraines où étaient réunis des attractions étranges comme un veau à 5 pattes (dans le formol), des géants ou la femme à barbe. Combien de temps la campagne traînera-t-elle ce boulet? Ça peut encore faire pour la période estivale je suppose, puisque c’est justement celle pendant laquelle les foires se produisent en général puisque les gens ont l’esprit aux distractions. Mais il lui faudra relativement rapidement passer aux choses sérieuses.

  56. papitibi dit :

    @ Yolande 07:56
    @ Danielle Vallee 09:30

    Aussi bien Biden que Harris ont l’expérience des Tribunaux. Moi aussi, d’ailleurs.
    Et moi aussi j’ai fait de la politique partisane – élu et réélu pendant 16 ans.

    Jamais je ne me suis présenté à un procès en me disant que ça va bien se passer, mon adversaire – Me Débonnaire Bon-Vivant, est tellement cool! Tellement ‘amical’. Il ferait pas mal à une mouche; pourquoi j’me donnerais la peine de préparer mes clients comme s’ils allaient à l’abattoir, hein?

    Oh, bien sûr, quand je devais affronter Me Hachoir-à-viande ou Me Pas-de-Quartier – deux pitbulls qui connaissaient TOUS les trucs pour faire grimper un témoin dans les rideaux, disons que j’en mettais une couche de plus!

    C’est pas pour rien que la politique attire les avocats; ils sont préparés à des guerres de tranchées.

    Que Harris ait pu – on non – se montrer odieuse ++, odieuse + ou simplement baveuse, la question n’est pas là. C’est Biden qui était le front-runner. C’est lui qui avait conquis la collie et qui y avait planté son drapeau, et il savait – ou AURAIT DÛ SAVOIR – que la possession de sa colline de leader lui serait contestée.

    S’il a été pris par surprise, alors désolé, mais il n’est pas fait pour le job! Ne PAS se préparer au pire, c’était une GAFFE. Or, comme on lui a fait – à tort ou à raison, je le précise – une réputation de gaffeur invétéré, c’était vraiment pas le temps de présumer que Kamala – une amie de son fils, allait lui dérouler le tapis rouge.

    Certains diront que les attaques de Kamala, c’était un manque de jugement. Je n’irais pas jusque làmais je concède que ça n’était pas tr;es amical. Cela dit, le plusse big manque de jugement auquel ce débat nous a permis d’assister, c’est la préparation inadéquate de Biden et sa réaction erratique.

    Je le répète, dans un débat qui oppose plusieurs aspirants-chefs ou plusieurs chefs de parti, celui vers lequel toutes les flèches sont dirigées, c’est celui que les sondages donnent gagnant.

    Si, à 76 ans, Biden n’était pas au courant, alors non, il mérite pas de mener la course.

  57. papitibi dit :

    Sacré Naldeau, va!
    Au critère de de l’agressivité et de la capacité d’intimidation dans les débats, les Démocrates doivent-ils choisir un candidat qui fasse contraste avec DT ou au contraire un clone de celui-ci? – 10:01

    Je pense que le mossieu, il comprend pas que la question n’est pas tant l’agressivité de Harris que la réaction hébétée de Biden.

    Cela dit, les Trump Freaks vont lui rester fidèles. Les électeurs Démocrates ne voteront pas pour Trump. Les autres, ceux qui hument le vent avant de déposer leur bulletin, pourquoi choisiraient-ils un ersatz alors que le produit d’origine leur donne entière satisfaction? (Naldeau)

    Heu… est-ce que le bully original donne vraiment entière satisfaction à TOUS ceux qui vénéraient en lui le clown -animateur de The Apprentice? Pas sûr. Est-ce qu’il satisfait pleinement les .lecteurs dits Démocrates? Heu et re-heu! Quant aux swing voters, les sondages – à 17 mois des élections, semblent POUR L’INSTANT démontrer le contraire, mais on ne connait pas encore les conséquences de la déconvenue de Biden et de l’insertion de Mesdames Harris et Warren dans le trio de tête.

    Allons-y d’une allégorie: Trump possède l’arme nucléaire. Biden? Non. Harris semble la détenir.
    L’Inde ne l’utilise pas contre le Pakistan – et inversement. Les USA et la Russie? Même chose. Israël la possède et menace de l’utiliser contre l’Iran… qui accélère son programme de développement.

    Face à Biden, Trump sait qu’il peut se déchaîner sans risquer une riposte assassine; face à Harris, voudra-t-il courir un tel risque? Évidemment, s’il ne possède d’autre arme que celle-là, on est mal barrés!

    Il y a quand même quelques différences de taille; je n’imagine pas Kamala Harris participer à un rally démocrate et s’y moquer de Trump à la manière de Trump se moquant de, ou insultant Hillary. Des attaques, oui, mais des d’un niveau intellectuellement plus acceptable. Est-ce qu’elle fera mouche face à CET adversaire-là? Je ne lis ni dans les boules de cristal, ni dans les paumes de la main.

  58. Apocalypse dit :

    @papitibi dit – 11:18

    ‘… face à Harris, voudra-t-il (i.e. Donald Trump) courir un tel risque?’

    Donald Trump ne va pas se poser cette question, ça va être la seule stratégie qu’il connait: ‘on fonce’.

  59. FlorentNaldeau dit :

    @Apocalypse , 11h51
    « Donald Trump ne va pas se poser cette question, ça va être la seule stratégie qu’il connait: ‘on fonce’. »

    C’est à peu près la seule chose dont on puisse être certain. Il ne voudra surtout pas décevoir le noyau dur de ses partisans que je mentionnais plus haut; il serait bien idiot d’abandonner cette inébranlable fondation de son édifice électoral. La grande question reste pour le parti et les électeurs Démocrates à décider du choix stratégique qu’ils feront pendant les primaires. Voudront-ils lui servir la même médecine ou rester relativement civil, comme l’avait fait HRC en 2016; ça ne lui avait pas si mal réussi puisqu’elle a remporté le vote populaire. C’est dans certains États clés que son équipe avait été défaillante en les tenant pour acquis, ce qui lui a fait perdre le Collège électoral.

    Ils peuvent aussi choisir d’envoyer un pitbull dans l’arène comme je l’indiquais, en sachant très bien qu’ils ne pourront égaler DT sur ce terrain comme le petit Rubio l’a appris à ses dépens. Reste à savoir qui. J’avais évoqué l’hypothèse de manière générale et n’avais mentionné personne, pas même KH encore auréolée de sa sortie contre JB la semaine dernière. Mais s’il fallait spéculer sur qui pourrait jouer ce rôle, je dirais que BS et EW ont déjà démontré plus d’aptitude sur ce plan; peut-être qu’un des candidats de deuxième ou troisième zone voudra tenter de s’approprier ce statut.

    Choisir la stratégie du pitbull serait un pari risqué. Peut-être qu’un des candidats serait capable de proposer une approche qui combine les deux approches, un savant équilibre qui permettrait de tirer des salves porteuses contre DT tout en n’aliénant pas les électeurs qui sont dégoûtés par les tactiques d’intimidation auxquelles il les a habitués. Cette option éliminerait d’emblée BS, physiologiquement incapable de faire dans la subtilité stratégique.

Répondre à gl000001 Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :