Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«La chat est sorti du sac. L’aile affairiste du Parti démocrate est publiquement en faveur de ‟n’importe qui sauf Bernie”. Ils savent qu’un programme progressiste fondé sur la création d’un système de santé universel [Medicare for All], le démantèlement des grandes banques, la contestation des entreprises pharmaceutiques et l’augmentation des salaires est la vraie menace pour la classe des milliardaires.»

Bernie Sanders, sénateur indépendant du Vermont et candidat démocrate à la présidence, déchirant sa chemise sur Twitter après la publication d’un simple article de Politico sur le fait que des démocrates centristes lui préfèrent Elizabeth Warren.

(Photo Getty Images)

43 réflexions sur “La citation du jour

  1. RICK42 dit :

    Bbernie est champion pour se tier dans le pied puis se mettre ledit pied dans la bouche.. c’est Biden qui doit bien rigoler..

    1. RICK42 dit :

      Oups!!! ….se tirer dans le pied..

    2. gl000001 dit :

      Et c’est lui-même le chat qui se sort lui-même du sac.
      Un chat a des pattes. Il se tire donc dans les pattes.

  2. Henriette Latour dit :

    Mauvais coucheur!

    1. gl000001 dit :

      Mauvais perdant aussi 😉

  3. Léo Miquis dit :

    Bravo ! Trump n’attend que ça, une guerre intestine qui va déchirer le parti démocrate.

  4. ProMap dit :

    Misère! Y pouvait pas attendre décembre 2020 avant de commencer à ruer dans les brancards? Avec une déclaration comme celle-là, oui, n’importe qui sauf Bernie.Il est trumper sans s’en rendre compte ma foi! trump doit jouir là.

  5. kelvinator dit :

    Qu’est-ce qu’on disait depuis 2016 déjà?
    Sanders n’est pas démocrate.

    1. ProMap dit :

      kelvinator – Aucun doute là-dessus. Lui aussi est infecté par le me, me, me….no one else.

    2. Hilarion Lefuneste dit :

      ou le parti Démocrate ne veux pas de Sanders?

      1. kelvinator dit :

        Si interprété un vote démocratique défavorable à Sanders comme « le parti Démocrate ne veux pas de Sanders », il faudrait plutôt dire qu’une majorité des électeurs démocrate l’on évité.

        Crier à la victime sur fond de complot n’aide personne, sauf les populiste.

  6. Henriette Latour dit :

    kelvinator

    👏

  7. Danielle Vallée dit :

    Trump a passé son temps à parler d’Hillary hier soir, comme s’il se présentait contre elle.
    Très bientôt Bernie va nous arriver avec son ‘lock her up’ lui aussi.

    C’est évident qu’il souffre du même sentiment de persécution qui afflige Trump. Misère en effet (dixit ProMap).

    1. ProMap dit :

      Danielle Vallée – Il ne parle presque jamais de Melania. Il devrait la marier Hillary, il en est tellement obsédé, sa haine est à deux doigts de l’amour. On n’en entendrait plus parler.

      Sans compter toutes les autres stupidités qu’il a répétées ad nauseam. L’article du National Post en « pinnochiorise » quelques-unes :

      https://nationalpost.com/news/world/fact-check-u-s-president-trumps-campaign-kickoff-for-re-election-in-2020

      1. Haïku dit :

        ProMap
        👏👏👏
        Et merci pour le lien.

    2. gl000001 dit :

      Les régimes socialistes persécutent souvent leur population. Il est à la fois son régime et sa population. Persécutante et persécutée.

  8. pdouville dit :

    Va falloir gérer ça rapidement au parti Démocrate s’ils ne veulent pas regarder passer la parade en 2020…

  9. gigido66 dit :

    Encore lui, ma foi, il va tout faire pour que Trump reprenne le trône.
    Il est aussi imbu de lui-même que le 45.
    Hors de Bernie, Point de salut! Ça semble être son “mantra”
    En plus il n’est pas spécifiquement démocrate, il me semble.
    Il joue le rôle de “sable dans l’engrenage “ ou “du bâton dans les roues”
    Bravo Champion…il semble se dire “Si ce n’est pas moi, ce ne sera ni l’un ni l’autre!”

  10. Absalon dit :

    Il perd déjà son sang froid. Il doit sentir le souffle de Warren en passe de le rattraper. Il supportera mal la place de 3ème puis de 4ème.

  11. vercheres dit :

    Si l’économie plante d’ici à mars, Trump va perdre sa secte et Bernie pourra soumettre une alternative au capitalisme sauvage tel que pratiqué au sud de la frontière, car bien des gens vont commencer à se poser des questions. En dehors de ça, partout, on gouverne au centre.

    Il est super bon pour « kicker » la ruche, mais incapable d’aider l’apiculteur à récolter le miel…Misère!

    1. Léo Miquis dit :

      @vercheres
      Malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça.
      Si l’économie plante d’ici à mars, Trump va accuser les démocrates et les immigrés. Et sa secte va l’appuyer encore plus !

  12. Syl20_65 dit :

     »Lui aussi est infecté par le me, me, me….no one else. » ProMap

    Je ne vois rien dans son programme qui pourrait être à son avantage personnel. Par contre, il dénonce la couchette entre les milliardaires affairistes et les démocrates qui en tirent profits.
    Qui est le plus me,me,me que ces milliardaires qui dépensent des milliards pour ne pas payer leur juste part d’impôt afin d’augmenter leurs profits, leurs redevances et leurs salaires?

    1. Lecteur_curieux dit :

      Il a un programme socialiste et dans un socialisme se voulant démocratique mais non autoritaire.

      Sauf qu’il se voit comme le Messie ou l’homme providentiel… Si cela ne passe pas par lui. La droite va gagner et le capitalisme sauvage va continuer ses ravages. Seul lui peut changer les choses.

      Cela ne marchera pas en ayant pas assez d’appuis.

      Ce n’est pas l’argent qui l’intéresse mais incarner ce changement et être le berger. Il n’est pas assez sage. Il l’est plus que Trump mais pas assez pour être un bon POTUS démocrate.

  13. Syl20_65 dit :

     »Il est aussi imbu de lui-même que le 45.
    Hors de Bernie, Point de salut! Ça semble être son “mantra” » guigido66

    Autre que d’attaquer le messager, que dites-vous de son message qui parle de redonner aux contribuables la place qui leur est due?
    C,est b’en beau taper sur le messager mais encore faut-il comprendre le message. Misère!

    1. ProMap dit :

      Syl20_65 – Le problème n’est pas le message mais bien le messager.. Son message, en tout cas ici au Québec, de manière générale, je pense qu’on le comprends bien et qu’il mérite d’être débattu aux USA. Ils en ont bien besoin. Mais Bernie a la fâcheuse habitude de faire comme trump, soit de tout ramener à lui, lui contre tous. Les politiciens doivent se battre pour leurs idées, enfin je parle de vrais politiciens, ce qui élimine trump de facto. Ça prend un peu d’ego. La démesure à la trump, non. Si trump est en selle pour un autre quatre ans, il arrivera quoi de son Medicare for all? Si son message compte plus que lui, que Bernie prenne les moyens pour que son programme se traduise en loi un jour. Je ne crois pas qu’il prend la bonne voie en ce moment pour y parvenir. Malheureusement pour lui, le système américain est encore bipartite. Il doit composer avec. C’est à lui de convaincre les démocrates de la justesse et de la faisabilité de son programme, malgré l’establishment du parti.

      1. gigido66 dit :

        @Promap
        Fort bien expliqué.

      2. Lecteur_curieux dit :

        Trump est un opportuniste non idéologue outre la loi du plus fort.

        Sanders est un idéologue et donc il n’a pas une grande flexibilité sur ses idées. Par contre, on ne peut pas le traiter de girouette. Un homme de conviction mais pas un leader rassembleur sauf de foules.

        Allez encore une comparaison… Pierre Bourgault plutôt que René Lévesque. Ou même Michel Chartrand.

        Qu’il se laisse pousser la barbe et devienne syndicaliste. Ohh ils ne sont même plus barbus ? C’est juste une image.

        Il peut peut-être travailler en équipe mais avec un parti plus à gauche et plus pressé que les démocrates. Lui c’est comme une urgence avant de mourir il veut voir un pays plus social-démocrate alors qu’ils vont rester capitalistes mais qui sait pour dans 40 ou 50 ans ? Il sera trop tard? Si on est pas élu cela donne quoi ?

  14. Martin cote dit :

    Bernie remake…comme en 2016….hilary n’aurait peut-être pas battu Trump mais Bernie et ses supporteurs ne l’ont pas aidé…et il est en train de faire le même coup………tres mauvais perdant…et il se fout en plus du parti démocrate….il a toujours été indépendant….

  15. el_kabong dit :

    Aussi colérique que l’autre, là, dont j’oublie le nom…

  16. Benton Fraser dit :

    Comme on dit:
    « Assez intelligent pour mettre le feu, pas assez pour l’éteindre! »

    N’empêche qu’Elizabeth Warren propose presque les mêmes choses que Sanders, contrairement a ce qu’il affirme avoir « l’exclusivité »!!!

  17. Gaétan Julien dit :

    Depuis l’élection de Trumpy je suis de beaucoup plus près la politique Américaine, mais j’ai de la misère à croire qu’une campagne électorale puisse débuter presque 1 an et demi avant les élections, il faudrait peut-être respirer par le nez moi j’ai pas l’intention de suivre cette campagne pas à pas avant au moins un an sinon je vais devenir complètement Guignol, déjà suivre l’hurluberlu au toupet presque tout les jours ça me donne des nausés alors imaginer lire d’avance la possibilité qu’il soit là encore encore après 2020…..

  18. Gilles Morissette dit :

    Sanders vient de démontrer, encore une fois, qu’il n’est pas et ne sera jamais un joueur d’équipe. Il fera toujours passer son intérêt personnel avant celui de son parti.

    Ses idées sont peut-être bonnes mais il semble incapable de faire passer son message auprès des membres de son parti. Pas étonnant qu’il perde des appuis comme le démontrent les derniers sondages

    On est en tarin d’assister à ce qui s’est passé en 2016. Sanders n’hésitera pas à foutre la pagaille s’il perd l’investiture et plonger le Parti Démocrate dans des guerres intestines dont il risque de ne pas se relever.

    Le pire ennemi des Démocrates n’est pas Potus 45 mais Sanders. Il va falloir qu’ils s’en rendent compte une bonne foi pour toute.

    Pendant ce temps, le Gros Enfoiré esquisse un grand sourire en enfilant son troisième « cheeseburger bacon double-fromage » de la journée !!!

    1. Henriette Latour dit :

      👏 il n’était pas, il n’est pas et ne sera jamais un Démocrate mais il n’a pas les co… pour fonder son propre parti.

    2. gl000001 dit :

      « Il fera toujours passer son intérêt personnel avant celui de son parti. »
      Il dit qu’il travaille pour le peuple. Je suis confus là 😉

  19. Apocalypse dit :

    @kelvinator – 14:06

    ‘Qu’est-ce qu’on disait depuis 2016 déjà? Sanders n’est pas démocrate.’

    Et de toute évidence, il ne l’est toujours pas et ensuite, se plaint que les démocrates ne veulent pas de lui.

    Bernie Sanders chez les démocrates, ça sent l’opportunisme à plein nez: ‘me, myself and I’.

    Si cet homme est dans la course jusqu’au bout et perd, il va encore fait mal au parti démocrate.

  20. Toile dit :

    Sur le fond du propos, les milliardaires, outre quelques écartés, ont surement en aversion toutes mesures de type,disons sociales démocrates, version américaine du commmunissss, mesures qui entravent les capitaux et gains issus du capital. Républicain ou démocrate, rien de nouveau sous le soleil.

    Coudons Bernie, on va ti t’appeller tranche de bacon en crisette ? Me semble que c’est du déjà vu que ce tempérament de victime et d’entêtement. Me semble qu’une contribution à la présidence de snoutte c’est amplement suffisant. Prise 3 tant qu’à moi.

  21. monsieur8 dit :

    … [cricket] …

    😉

  22. Lecteur_curieux dit :

    Je crois plutôt que des affairistes républicains eux ne détestent pas Sanders car il pourrait couler les démocrates. Vraiment parce qu’ils sont d’accord avec ses idées.

    Des démocrates centristes aiment mieux madame Warren ? Je la vois autant à gauche que Sanders. Mais par contre, je crois qu’elle est plus une femme d’équipe chez les démocrates. Elle peut lutter pour ses idées et les faire avancer mais elle ne tirera pas la couverte de son bord exagérément.

    Oui il y a des affairistes chez les démocrates mais ceux le craignant le plus sont probablement les modérés et les pragmatiques/réalistes.

    On ne peut s’empêcher de faire des comparaisons. Qui voudrait du prof Lauzon comme PM du Québec? Ou même avant Amir Khadir ? Amir était un excellent député ou un excellent dénonciateur mais pas un homme de pouvoir. Sanders peut-être un peu plus mais POTUS c’est trop haut.

    À la limite il faut être un peu affairiste pour viser le pouvoir sinon on reste un militant et même pas syndicaliste un poste de direction. Well…

    Sans exclure toute la gauche… Quelqu’un avec des idéaux mais pouvant faire des compromis. Ralentir un peu. Adapter le discours, les méthodes. Pour que le progrès social s’accomplisse plutôt que donner des faux espoirs en jouant les vieux révolutionnaires.

    Des très à gauche appuient Sanders car ses idées sont celles qu’ils appuient. Mais allez-vous prendre le pouvoir et pourrez-vous les appliquer ?

    Madame Warren je la verrais plus au Cabinet que POTUS. Sanders au Cabinet je ne suis même pas certain qu’il aiderait les démocrates.

    Madame Harris ? Peut-être mais pourquoi Warren est plus populaire car plus combative et serait prête à arracher les couilles à Donald Trump ? 😱😈

    1. Lecteur_curieux dit :

      Vraiment PAS parce qu’ils sont d’accord avec ses idées.

      Les démocrates du moins plusieurs ne lui font pas confiance. Mais des gens de gauche plus musclée ou plus ancienne. Une Chilienne… Sanders serait comme un Allende pour elle ? Ah je ne sais pas… Elle habite au Canada.

      Trump lui-même aime bien se servir de Sanders mais…

  23. papitibi dit :

    Quelqu’un se souvient de cette série à saveur didactique dans le Readers Digest: Je suis le pied de Georges… Je suis l’estomac de Georges…le cerveau, le foie, alouette!

    Bernie, lui, c’est l’épine dans le pied de Georges. La VICTIME éternelle du pied de Georges…

    Sur le plan idéologique – strictement idéologique, Bernie, ce serait mon choix.
    Mais dans le contexte d’une élection où les Dems doivent ramasser au moins 60% des votes non-alignés, oui, Bernie, c’est une épine au pied.

    Et je ne parle même pas de son âge mathusalémien…
    Décroche, Bernie, décroche. La Nation avant ton égo, cibouère!

    1. jcvirgil dit :

      C’est dommage que celui qui a les meilleurs proposition pour réformer un système bancal et combler un peu le fossé des inégalités sociales doivent laisser sa place à un Joe Bidon parce qu’il risque soi-disant de faire peur à trop d »Américains.

      Si ce n’est pas lui je verrais bien Elizabeth Warren qui a aussi des propositions intelligentes à mettre en place.On va dire quelle est trop âgée elle aussi… De toute façon il y en a un des deux de trop . Il faudrait qu’un des deux se rallie à l’autre pour faire avancer l’aile gauche du parti démocrate , mais lequel le ferait ?

  24. Guy LB dit :

    ******************
    C’est malheureux — et tellement étrange ! — que Sanders soit aussi caractériel, parce que ses idées sont bonnes et son cœur est à la bonne place.
    Curieux phénomène, cet homme dont l’ego fait de l’ombre à son message.

  25. Haïku dit :

    « Le chat est sortie du sac? ».
    Dieu a inventé le chat pour que l’homme ait un tigre à caresser chez lui(Hugo).

Répondre à Martin cote Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :