Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Ben LaBolt s’inquiète. Cet ancien membre de l’équipe de réélection de Barack Obama sonnait l’alarme avant-hier en décrivant comment Donald Trump reproduit ces jours-ci l’approche qui a permis à son ancien patron de surprendre les républicains en battant Mitt Romney en 2012 malgré un taux d’approbation sous les 50%. «Les présidents qui ont récemment été réélus ont assuré leurs victoires non pas dans le sprint final avant l’élection, mais en exécutant une campagne de deux ans pour exploiter l’âpre primaire du parti adverse, rétablir les liens avec leur base électorale et définir l’élection comme un choix et non un référendum», écrivait-il.

LaBolt s’inquiète notamment des sommes d’argent importantes que l’équipe de réélection de Donald Trump dépense sur les réseaux sociaux comme Facebook et YouTube pour rejoindre les électeurs plus âgés qui ont joué un rôle crucial dans la victoire du promoteur immobilier en 2016. Il ne voit rien de semblable chez les démocrates. Et il ne voit surtout pas les riches donateurs de son parti donner aux candidats présidentiels en lice ou à des groupes tiers des moyens financiers comparables pour mobiliser les électeurs.

De quoi faire réfléchir les démocrates.

Mais le New York Times brosse aujourd’hui un portrait contrastant de la situation. Le quotidien présente Donald Trump comme un candidat souvent distrait et désintéressé par les détails de la campagne de 2020 et encore davantage par les dossiers qu’il aimerait régler au cours d’un deuxième mandat.

C’est aussi le portrait d’un candidat qui refuse les mauvaises nouvelles, comme on peut le lire dans ce passage :

«Après avoir été informé d’un sondage dévastateur réalisé par le sondeur de son équipe de campagne, Tony Fabrizio, dans 17 États, M. Trump a dit à ses conseillers de nier que son sondage interne indiquait qu’il tirait de l’arrière sur Joe Biden dans plusieurs États dont il a besoin pour gagner, même s’il est également deuxième dans des sondages publics réalisés dans des États-clés comme le Texas, le Michigan et la Pennsylvanie. Et quand les principales données du sondage ont fuité, M. Trump a donné l’ordre à ses conseillers de dire publiquement que d’autres données indiquaient qu’il se tirait bien d’affaires.»

Pas sûr que Barack Obama a suivi cette approche.

Le Times note que le président a besoin d’une cible et d’un adversaire pour fixer son attention. Pour le moment, Joe Biden remplit ce rôle en tant que meneur dans les sondages auprès des électeurs démocrates.

Biden et Trump, soit dit en passant, seront aujourd’hui en Iowa. L’ancien vice-président se prépare à attaquer celui qu’il veut déloger de la Maison-Blanche, selon les premiers extraits de son discours. Sa cible ne manquera pas de lui donner la réplique.

Un prélude à 2020?

P.S. : Je vous invite, d’ici à vendredi, à participer à l’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2019. Merci à l’avance de votre précieux soutien!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Getty Images)




 

 

49 réflexions sur “Trump et 2020 : le contraste

  1. gl000001 dit :

    « Trump a dit à ses conseillers de nier que son sondage interne indiquait qu’il tirait de l’arrière sur Joe Biden »
    Un enfant de deux ans dans la phase du Non !!

     » Le quotidien présente Donald Trump comme un candidat souvent distrait et désintéressé par les détails de la campagne de 2020  »
    Un peu comme Denis Coderre aux dernières élections municipales à Montréal.

    1. J.C.Virgil dit :

      Nuance,Coderre n’était pas désintéressé , il n’avait pas peur de perdre contre une pure inconnue , c’est pourquoi il semblait su-dessus de ses affaires. Il avait sous-estimé l’écoeurantite aigue des électeurs face à la marque libérale tout comme Couillard d’ailleurs et bientôt Trudeau peut-être 🙂

  2. Réal Tremblay dit :

    Est-ce que les sondages internes sont davantage fiables par rapport à ceux dont le public a accès? J’imagine que oui étant donné que le Président panique encore.

  3. onbo dit :

    « Le Times note que le président a besoin d’une cible et d’un adversaire pour fixer son attention. Pour le moment, Joe Biden remplit ce rôle en tant que meneur dans les sondages auprès des électeurs démocrates. »

    Tout à fait. Biden remplit quasi parfaitement ce rôle consistant à offrir une cible facile au colérique et impulsif capitaliste Kamarad. Ce qui a pour résultat de permettre aux autres candidats à l’investiture de prendre du galon dans la perception publique en même temps que de l’expérience de campagne, en étant moins exposés aux invectives de l’innommable caractériel, jamais de bonne humeur, toujours à chialer, insulter, jalouser, et …punir… toute personne qui ose désobéir à ce prisonnier inconscient de sa propre maleducation.

    Dès les débuts de la campagne des primaires, Biden avait tenu un propos énigmatique, sans queue ni tête en apparence, mais qui trouve sens au fur et à mesure que la campagne avance.

    … » N’importe quand, j’ai pas peur de battre Donald Trump. À moins que quelqu’un d’autre soit choisi pour le faire. Mais si quelqu’un d’autre parmi les candidats démocrates ne me démontre pas à qu’il est en mesure de faire mieux que moi, je ne me défilerai pas et j’irai battre Donald Trump aux Présidentielles. »

    Et pendant ce temps, l’innommable tireur de roche est contraint de lancer des pierres tout partout, y compris sur Biden qui le bat même dans plusieurs sondages. Et c’est le But…!

    Et les faiseurs de pubs négatives du GOP sont contraints d’attendre, sinon de faire des pubs qui ne seront pour la plupart jamais diffusées…

    1. Pas fou comme théorie. Bonne tactique de diversion face à un habitué du genre.

  4. En 2016, il ne voulait que la gloriole attachée à sa candidature.
    En 2020, il a besoin de cette job pour ne pas avoir à faire face à la justice.
    Comme il n’est pas assez intelligent pour reconnaitre qu’il est utilisé par les fanatiques religieux et autres lobbies pour faire avancer leurs agendas, s’il est réélu, il se glorifiera d’avoir et d’être le meilleur président EVER

    1. J.C.Virgil dit :

      Avec son gendre Kushner ils se concentrent plutôt sur ce que peut leur rapporter ce poste de président,en influence , en contacts et en argent sonnant, en plus de gonfler à l’hélium son besoin insatiable de nourrir son ego.

      Comme le pouvoir pour tout républicain passe par les fanatiques religieux qui lu permettent une base de 25% d’appuis électoraux , il fera toujours semblant d’adhérer à leur morale et à leurs principes , lui qui n’en a aucun.

  5. Louise dit :

    Trump refuse les mauvaises nouvelles et il a demandé à ses conseillers de nier les résultats d’un sondage interne.

    Rien de nouveau dans cette réaction mais la question est de savoir si les américains vont accepter de reporter au pouvoir un homme qui vit en dehors de la réalité.
    Lors de la première campagne les gens l’observaient, le trouvaient hors normes et étaient prêts à lui laisser la chance de prouver qu’il pouvait faire les choses autrement. Pour ça il a très bien réussi mais où sont les résultats ?

    Cette fois-ci il pourrait rencontrer beaucoup plus d’opposition malgré tout l’argent investi dans la campagne.
    Je crois qu’un majorité d’électeurs en a marre de l’incompétent qui dirige leur pays et surtout ils voient la dérive autoritaire d’un président qui discrédite les institutions de son pays.

    1. Alexander dit :

      @ Louise

      Les américains sont-ils vraiment conscients des dommages collatéraux que la gestion trumpiste a amenés dans la perception mondiale des EU?

      Ils sont tellement influençables, nombrillistes et mal renseignés que je me permets d’en douter.

      Pas compliqué, faut reprendre point par point, pub par pub, spot par spot, chaque élément de sa gestion et ses conséquences désastreuses.

      Et répéter le message jusqu’à ce que ça leur rentre entre les deux oreilles.

      1. Pâquerette Palardy dit :

        @Alexandre
        “Ces conséquences désastreuses” comme une économie florissante, un taux de chômage à son plus bas depuis 1969, une croissance des salaires de 3.1% une croissance économique au-dessus de 4% , une inflation à 2% . Une entente avec le Mexique afin de régler un problème d’immigration illégale qui est à son pire , vraiment toutes des conséquences désastreuses de la présidence de Trump. J’oubliais , réduction de taxes, pour tous.

      2. Louise dit :

        Alexander

        Quand je parle des américains, j’exclus le noyau dur qui appuie Trump quoiqu’il dise ou quoiqu’il fasse.
        Pour les autres, je me refuse à les considérer comme des inconscients mal renseignés.
        C’est vrai qu’ils sont matérialistes et individualistes (un peu comme nous) mais ils vivent dans un État de droits et ils y tiennent.

      3. Pâquerette Palardy dit :

        @Louise
        Les Américains votent sur des enjeux qui les touchent, l’économie, la santé, la sécurité. La politique étrangére, le rapport Mueller, la personnalité de Trump ne sont pas des enjeux aux élections.

      4. gl000001 dit :

        Ben non !! La majorité vote républicain ou démocrate parce que tous leurs ancêtres ont voté républicain ou démocrate. Peu changent d’idée. Si ils n’aiment pas le candidat, ils ne vont pas voter.
        Et la personnalité de trump fut un des grands enjeux en 2016. Faites un reality check de temps en temps.

      5. Pâquerette Palardy c’est toujours très drôle de lire que l’économie va bien « grâce » à un Président, ou Premier Ministre…. l’économie ne s’occupe pas de qui est en poste…. L’économie a sa propre réalité, ses propres échéances et ses propres facteurs sans tenir compte des chefs de pays….
        C’est aussi la même réalité quand la récession frappe….

        Alors un peu de retenue….

        l’économie, l’innflation et le chômage ne sont absolument pas reliés au nom ou à la présence d’un quidam ou un autre dans la chaise de dirigeant de pays….

        Les baisses de taxes, c’est connu de tous, n’aident que les plus riches…. Les pauvres, par définition, sont pauvres alors « économiser » 2 $ sur une épicerie de produits de mauvaise qualité ne change rien à leur réalité….. mais profiter d’une réduction de taxes sur l’acaht d’un yacht de 45 pieds, alors là, ça met de la crème dans les épinards….

        L’entente avec le Mexique…. Bravo… quel exploit…. Pour le moment, personne n’en voit les résultats mais si effectivement ça fonctionne, ce sera le PREMIER geste concret d’une action positive de cette présidence qui date, rappelons-le de 2016…..

        les gens dans les petites villes souffrent autant … mal payés, pas de sécurité pour leur santé, écoles délabrées, violence ….

        les conséquences internationales ne se mesurent pas encore….

        Parle-t-on de la « réussite » des pourparlers avec la Corée du Nord ?? il se passe quoi au juste dans cette amitié Corée du Nord – USA ??
        déjà fini??
        Et l’Iran…. les USA les provoquent inutilement pour « aider » leur ami l’Arabie Saoudite… le boomerang pourrait taper trump derrière la tête….
        Et Cuba??… ce recul incompréhensible … ça aide les USA et Cuba ??
        Le Traité de Paris… bonne idée de trump ?

        Les Dreamers et les illégaux aux USA … comment se sentent-ils en sachant que ce qu’ils tentent de construire peut disparaitre en fumée du jour au lendemain…..

        Et l’avortement qui revient sur le tapis aux USA au XXI ième siècle…. progrès social, vous croyez ??

        Ceci n’est que l’entrée de ce service à la trump…. imaginez de 2020 à 2024 !!
        Surtout que l’économie dont vous vantez la force s’essouffle dangereusement, minée par les taxes de douanes lancées ici et là par un trump qui n’a aucune idée constructive à proposer…..

        Make America Great Again aurait pu être intéressant s’il avait encourager la recherche et le développement aux USA, qu’Il avait encouragé le développement des énergies vertes et pris le virage des changements climatiques…. des centaines de milliers d’emplois auraient été crée et la récession qui approche aurait pu être atténuée ou même éliminée….
        non trump pour « grandir » l’Amérique tente de diminuer les autres pays….

        Les USA ont présenté un visage de vulnérabilité depuis 2016…..

        repli, retraite, refus, menaces, remontrances, rejet….

        L’image du mononcle qui s’appuie encore sur les énergies fossiles, les armes, l’armée, les chars…..

        L’Histoire ne sera pas tendre avec ce 45 eme président….

      6. Gilles Morissette dit :

        @Pâquerette Palardy (08h38)

        Vous avez « oublié » de mentionner certaines choses comme par exemple:

        1. La dette publique qui va atteindre 2 000 milliards en 2020;

        2. La croissance économique qui n’a profité qu’au « 1 »%; Plusieurs experts ont démontré qu’ils sont les seuls à avoir profité d’une baisse de taxes contrairement à ce que vous prétendez. Encore un autre mensonge de votre part;

        3. La classe moyenne s’est retrouvé, après avoir rempli ses déclarations d’impôt, avec moins d’argent dans ses poches par rapport à l’an dernier;

        4. Six (6%) des Américains doivent avoir deux « jobs « pour payer les factures », chiffre en hausse par rapport avec l’an dernier ( source: Statistiques du Labour Department);

        5. L’écart en entre les mieux nantis (« 1″%) s’est encore accrue (source: Statistiques du Labour Department);

        6. La guerre commerciale avec la Chine fait très mal aux producteurs agricoles américains au point où ils dépendent entièrement de l’État pour survivre. Dire que certains « dretteux « chiâlent contrer la politique de gestion de l’offre du gouvernement canadien;

        7. Les consommateurs américains, de l’avis de Larry Kudlow, conseiller économique de Potus 45 (entrevue avec Chris Wallace sur Fox News), sont ceux qui paient les tarifs de 10% à 25% imposé par votre gourou sur certains produits chinois;

        8. L’entente avec le Mexique est une grosse arnaque car les propositions faites par la Mexique remontent à plusieurs mois: Le seul qui a cédé quelque chose est votre gourou. Il s’est fait rouler dans la farine comme c’est arrivé avec Kim Jung Un .

        Décidément, votre malhonnêteté intellectuelle vient encore une fois atteindre de nouveaux sommets. Rien de nouveau là dedans n’est ce pas!!

        Bienvenue dans la réalité !!

      7. Benton Fraser dit :

        @Pâquerette Palardy

        Effectivement, Trump vit sur l’héritage d’Obama. Ses effets sur l’économie vont bientôt commencer à ce faire sentir au cours des prochaines années. On parle du type au multiples faillites qui a fait fortune en héritant, en bluffant et en fraudant!

        Pour le problème d’immigration avec le Mexique, faux problème puisqu’il était en baisse depuis des années… mais qui a reparti a augmenter sous Trump!

        Pour l’impôt, c’est surtout les plus nantis qui en ont profités, Obama avait fait des réductions d’impôts supérieures pour la classe moyenne!

    2. @Louise

      J’ai bien peur que la base de Trump informée à des sites ou à la Fox soient eux-même en dehors de la réalité. Après tout, plusieurs croient encore que la terre est plate ou que Trump est l’élu que Dieu a envoyé.

  6. Pâquerette Palardy dit :

    Si les sondages sont aussi exacts qu’en 2016 , Trump n’a rien à craindre. Toutefois il doit agir comme il a agi à la dernière élection et tout donner comme il l’a fait , ne rien tenir comme acquis, c’est un éternel recommencement.

    1. loup2 dit :

      zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

      1. loup2

        ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ 😂

      2. Ziggy dit :

        Oui bonne réponse..źzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz😜

    2. gl000001 dit :

      {bruits de pas dans la vase bien gluante, quelques grillons, un gros ouaouaron}

    3. Gilles Morissette dit :

      ,2Pâquerette Palardy (08h33)

      « Trump n’a rien à craindre »

      Encore une autre blague. À voir l’acharnement qu’il met à démoniser Biden, il est clair que le Pissou-En-Chef a la trouille. À l’heure qu’il est, il a dû demander à ses sbires de faire tout ce qu’il faut, quitte à fouiller les poubelles et les bacs à vidanges, afin de trouver un « scandale » peu importe lequel, afin de salir la réputation de Biden.

      Il n’a qu’à demander aux Russes de l’aider. Après tout, ne lui ont-ils pas filer un bon coup de main en 2016 comme l’a si bien démontré Muëller dans son rapport.

      Votre gourou va faire ce qu’il sait mieux faire que quiconque: Attiser la haine, l’intolérance le fanatisme et la violence auprès de sa vase de fefans lobotomisés et hystériques qui en redemandent à chaque fois.

      Vous serez sûrement une des premières à applaudir ses discours, le moment venu.

    4. samilu14 dit :

      ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

    5. ZZZZZZZZZZZZZZZZ

    6. Benton Fraser dit :

      C’est vrai que tourner en rond comme vous faites, c’est un éternel recommancement!

      ZZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzz……

  7. loup2 dit :

    HS: Voulez vous avoir le coeur chamboulé, voulez vous voir le visage d’une bonne partie des états-unis ?
    C’est surréaliste. Hier soir devant mon téléviseur la rage a envahi mon esprit.

    Ces femmes déjà en état de détresse devant faire face à ces gens. ÉCOEURANT
    J’avais le même dégoût que lorsque la paquerette a subtilement cautionné l’arrêt des jeux et de l’éducation aux enfants emprisonné par le dictateur.

    Attention, il y a des mots et des échanges qui sont difficile à supporter.
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1179022/roe-wade-cour-supreme-kentucky-louisville-alabama-ohio-georgie

    1. Ziggy dit :

      Effectivement ..Loup.c’est révoltant,je n’en reviens pas de voir cette dame Gribalja qui sous son masque remplit de fausse compassion veut convaincre ces femmes de ne pas tuer leur bébé, tuer voila le mot qui tue c’est dégeulasse comme approche.

      1. Haïku dit :

        Idem !
        Merci pour le lien loup2.

  8. kyrahplatane dit :

    C’est fait pour le don. Walter Sanftl

    1. Richard Hétu dit :

      Merci!

  9. Pâquerette Palardy dit :

    @chatderuelle et Gilles Morussette

    Les gens votent sur ce qui les touchent , l’économie, la sécurité, la santé, la perception qu’ils sont dans une période florissante aux EU. Va les influencer beaucoup plus que vos grandes théories économiques.

    1. Pâquerette Palardy et qu’a fait trump depuis 2016 pour la santé, l’éducation, la sécurité (autre qu’armée) …. et même cette fameuse économie….

      de plus en plus de gens ont 2 sinon 3 emplois pour boucler la fin de mois…..

      ils sont dans une période florissante des USA dites-vous!! Fort bien, alors pourquoi peinent-ils autant à « bien vivre » ??? pourquoi en arrachent-ils autant pour garder leur maison? pour survivre à leur endettement ?

      y’a comme une discordance entre ce que vous imaginez et ce qui existe…..

      trump actuellement ne prépare rien pour la suite des choses… il avance à l’aveugle et réagit…..
      c’est la pire chose à faire quand tout va bien…. suffit de regarder l’Alberta pour avoir un exemple éclatant de cette insouciance et cet aveuglement volontaire…..

    2. Benton Fraser dit :

      J’ai comme l’impression que les électeurs de Trump votent surtout pour la race!

  10. Guy LB dit :

    ***********************
    Au moins une bonne nouvelle pour Joe Biden. Le NYT lui a trouvé l’emploi de campagne parfait : paratonnerre pour les coups de foudre du tonnerre orangé. Je savais bien que quelqu’un finirait par m’expliquer ce que Biden fait dans le portrait.

  11. samilu14 dit :

    Trumpette continue d’attiser la haine et la division en agissant en Bully de cour d’école comme il l’a toujours fait. Présentement, je suis pessimiste pour 2020…Il faudrait un messager inspirant des Démocrates secondé par une personne qui n’a pas peur des combats de ruelle pour planter la grosse touffe orangée. Peut-être que Biden s’arrange pour prendre les coups en attendant que ce messager ressorte du lot? Il faut motiver les électeurs Dems à aller voter en masse; je pense qu’on y est arrivé sur ce point. Il faut aussi aller chercher une bonne part des Indépendants plus centristes ou à gauche…Je pense que le défi est là présentement.

    Du côté du GOP, cette bande de morons sont endoctrinés à l’os…Oublions-les. Ils ne voient pas même pas que le déclin de leur pays est entamé et que le Bouffon en CHef ne fait que précipiter davantage l’inévitable.

  12. kelvinator dit :

    « Et il ne voit surtout pas les riches donateurs de son parti donner aux candidats présidentiels. »

    Tout çà à cause d’une constante démonisation des riches venant des progressistes révolutionnaire comme Sanders et Warren. Tout comme les noirs sont peu à donner aux républicains.

    1. jcvirgil dit :

      @Kelvinator

      Vous encouragez la corruption ? Pourtant les dons illimités des grandes corporations et des individus les plus riches ont complètement pervertie la démocratie américaine en permettant de s’acheter les partis politiques et leurs candidats pour qu’ils légifèrent dans le sens de leurs intérêts et non dans celui de la majorité.

      Un lien mis en ligne par *Igrec* la semaine dernière démontre que certains milliardaires plus lucides que les autres comprennent que ce système qui a creusé le fossé des inégalités a atteint ses limites et qu’il est grand temps de le réformer.

      https://www.lesoleil.com/chroniques/gilles-vandal/la-revolution-tranquille-des-milliardaires-americains-3668488a20be3b7be8512106b7f50262

      1. kelvinator dit :

        « Vous encouragez la corruption ? »
        Pourrai-je vous demander par quel logique vous en êtes venu à cette conclusion, sinon par homme de paille?
        La réalité est que les candidats démocrates hésitent à accepter des dons venant d’institutions, de corporations ou de riches donateurs, parce que riche égale directement corruption, exploitation, oligarchie… Ces candidats se font attaquer par des campagnes progressistes voulant à tout prix hijacker le parti qu’ils ne sont pas prêt à suivre s’il ne correspond pas 100% à leur standard, démontrant par là une méconnaissance du processus démocratique et du terme consensus…

        On parle de don électoral, et vous parlez tout de suite d’inégalité, d’exploitation… Peut-on parler des riches donateurs sans sombrer directement dans les accusations et généralisations?

      2. jcvirgil dit :

        @Kelvinator

        Sérieux ? Dans les faits les démocrates ont toujours accepté les dons privés et les dons d’entreprises comme tous les politiciens américains.

        Si vous ne comprenez pas l’avantage auprès du gouvernement et de tout l’appareil politique dont jouissent ces riches donateurs par rapport su citoyen ordinaire …je ne peux quand même pas vous faire un dessein 🙂

        Le seul système qui permettrait une impartialité serait un financement entièrement public des partis politiques au pro-rata des votes récoltés, sans aucun financement privé.

        Le Canada avait un système mixte avec une part de financement public avant l’arrivée au pouvoir de Harper et ses cons-serviteurs des grands lobbys qui financent à coup de millions le PCC.

        Il s’est donc empressé d’abolir ce financement public pour prendre avantage sur ses adversaires et assurer un meilleur contrôle à ses maîtres.

  13. chrstianb dit :

    HS qui touche les agriculteurs américains:

    Les agriculteurs et les éleveurs de tout le pays ont été touchés par une crise financière ces derniers temps. Selon un rapport publié récemment par le Service de recherche économique du Département de l’Agriculture des États-Unis, de chaque dollar que les consommateurs américains dépensent en nourriture, les agriculteurs et les éleveurs américains n’en perçoivent que 14,6 cents. Ce montant traduit une baisse de 17 % depuis 2011 et représente la plus petite partie du dollar américain consacré à l’alimentation que les agriculteurs reçoivent depuis que l’USDA a commencé à communiquer ces données en 1993.

    En français:
    http://seppi.over-blog.com/2019/06/la-part-des-agriculteurs-dans-le-dollar-consacre-a-l-alimentation-au-plus-bas.html
    En anglais:
    https://www.agdaily.com/news/farmers-share-food-dollar-sees-time-low/
    Je serai curieux de connaître les stats pour les autres pays de l’OCDE par exemple.

  14. Gilles Morissette dit :

    @Pâquerette Palardy

    « Les grandes théories économiques dont vous parlez » sont une réalité auxquelles sont confronté de plus en plus d’Américains de la classe moyenne.

    C’est difficile à accepter pour un adepte comme vous qui vit dans un univers parallèle loin des préoccupations des gens mais ce sont des faits facilement vérifiables pour quiconque se donne la peine de faire une simple recherche. Cependant, si on comprend bien, ce genre de démarche ne vous intéresse pas car ça pourrait remettre en question les « mensonges » proférés » par votre gourou.

    D’ailleurs, les sondages d’opinion montent que les Américains sont loin d’être convaincus de vos prétentions. Ils disent que la « prospérité économique » ne bénéficie pas à tout le monde notamment à la classe moyenne (sondage Quinnipiac, mai 2019).

    Les thèmes de l’éducation, de la santé, de la sécurité notamment dans les établissements d’enseignements les préoccupent beaucoup comme le démontre également les sondages d’opinion Ils pourraient devenir des enjeux importants lors de la prochaine présidentielle tout comme l’avortement avec les lois réactionnaires pour ne pas dire fascistes, adoptés par certains États comme l’Alabama et le Kentucky.

    Continuez à vivre dans le déni et le mensonge car il y a manifestement des choses que vous serez toujours incapable de comprendre. On ne peut donner ce qu’on a pas.

  15. P-o Tremblay dit :

    Trump va utiliser la non procédure de destitution pour montrer les démocrates comme faible et dire que le rapport Mueller la innocenté et que c’est pour cette raison que la procédure n’a pas eu lieu. Et pour cette raison, il va gagner

  16. Léo Miquis dit :

    Serait-il possible que pour gagner en 2020 Trump corrompe des grands électeurs pour qu’ils votent pour lui alors qu’ils auraient été élus pour voter démocrates ?

    Est-ce que c’est une hypothèse envisageable (qui me semble au niveau de tout ce que fait Trump dans sa vie), ou est-ce que c’est de l’ordre de la théorie du complot ?

  17. papitibi dit :

    Aaah, l’Autruche!
    Quel pays magnifique, à cheval sur les collines verdoyantes des Rocky Mountains!

    Des cousins de ma famille. Great People!
    Remarquez leurs magnifiques chapeaux, ornés d’une immense plume d’autriche…

    HUH… Mister Prezidumb! Mr Prezidumb! Sans vouloir vous vexer, l’Autriche, c’est un pays et y a pas d’autruches en Autriche!

    YOU’RE FIRED! you’re fired! [fi…red…] J’aime bien la politique de l’AUTRUCHE.
    C’est komme ke je disais.
    Même que ça me permet de péter plus haut que l’trou!
    Pis ce qui est merveilleux, c’est que même quand ça pue, quand tu pratiques la politique de l’Autriche… truche… ah pis f*ck… bin tu sens rien. ARYEN pantoute!

    1. Haïku dit :

      🤣🤣🤣

  18. Achalante dit :

    Pour les électeurs âgés, il suffira de leur rappeler en temps opportun que ce type a voulu couper dans Medicare. Ce qui les touche directement.

    En tout cas, je l’espère!

  19. Pierre s. dit :

    —————————————

    Erreur paquerette …..

    L’élection de Trump en 2016 … ce ne fût pas grâce aux gens qui votent mais plutôt à cause
    de ceux qui n’ont pas voté.

    – La sortie illégale de James Comey a 11 jours du vote pour Plomber la campagne de Hillary Clinton
    – La division du vote démocrate engendré par l’entêtement de Bernie Sanders.
    – Le refus de voter des gens écoeuré par une campagne électorale sale, grossière et mensongère
    – Les magouilles républicaines pour saboter le vote ethnique en faveur des démocrates
    – Le fort sentiment misogyne de plusieurs électeurs américains incapable de voter pour une femme
    – le taux de vote , 57 % seulement
    – Le désintéressement important des jeunes de moins de 30 ans face à la politique.
    – L’affreuse propagande Russe qui , même en sol américain, dans la trump tower, faisait des siennes.

    Voila le POURQUOI de l’élection de cette pourriture en 2016
    Bien entouré de Manafort, Cohen, Bannon, Kushner, Miller, Pense, Flynn etc ……

    Non mais tu veux vraiment ca à la tête de ton pays Paquerette ? Sérieusement ???

  20. Loïc Duplantis dit :

    C’est pour la raison qu’explique Ben LaBolt que Joe Biden semble surtout se concentrer sur Donald Trump. Biden fais également cela en sachant que cela forcera, à l’occasion, les autres candidats à faire front commun pour défendre Biden contre les attaques de Trump, ce qui ne les aidera pas à gagner des points pour rattraper Biden. Un autre volet de la stratégie de la campagne de Biden est son extrême prudence, c’est le candidat le moins actif de tous et cela lui permet de ne pas faire trop d’erreur qui vont venir le hanter en automne 2020. Si c’est la meilleure stratégie pour remporter l’élection présidentielle, ce n’est pas nécessairement la plus efficace pour remporter l’investiture, car on voit déjà ses intentions de vote diminuer et les électeurs pour la primaire démocrate vont bien se demander ce que Biden a à leur offrir. À ce moment l’absence d’attention de Biden face aux électeurs démocrate pourrait lui être très coûteuse, surtout si Biden a un débat désastreux en fin juin.

Répondre à Henriette Latour Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :