Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le 31 mai dernier marquait un anniversaire : celui d’un an sans une seule conférence de presse officielle au Pentagone, siège du département de la Défense américain. La tradition veut que le porte-parole du Pentagone donne un rendez-vous hebdomadaire aux journalistes devant les caméras.

Le 16 mai dernier, le chanteur de Kiss, Gene Simmons, a certes fait une intervention dans la salle de presse du Pentagone, mais cela ne compte, pas plus que la présence en octobre dernier de l’acteur Gerald Butler, qui y a fait la promotion d’un film. Non, la dernière conférence de presse digne de ce nom tenue au même endroit remonte bel et bien au 31 mai 2018.

Depuis, silence radio dans la salle de presse du Pentagone. Ce pourrait être une anecdote sans importance. Mais elle devient cependant un symbole visible de la crise institutionnelle touchant l’administration Trump.

Il faut rappeler que le département de la Défense n’a plus de secrétaire depuis la démission forcée de Jim Mattis le 31 décembre dernier. L’intérim est assuré par Patrick Shanahan, mais il n’a toujours pas été nommé officiellement. Ancien cadre chez Boeing, il est déjà accusé d’avoir favorisé son ancien employeur.

L’absence de point de presse a eu un impact sur l’annonce du retrait américain de la Syrie, alors que la confusion régnait sur les modalités de l’opération (la confusion reste toujours d’ailleurs). Les journalistes ont dû faire le relais entre le Pentagone et la Maison-Blanche, et ainsi tenter de rassembler une version officielle. Dans ce cas, le désir du président à vouloir concentrer la communication s’est heurté aux requêtes des journalistes spécialisés qui ne trouvaient pas de réponse à des questions techniques.

Alors que la tension monte avec la Corée du Nord et l’Iran, ce mutisme risque de créer encore plus d’incompréhension. On peut espérer qu’au moment où le copilote prendra le manche du Pentagone, il se fera moins discret. Mais il en reste tout de même qu’il est de plus en plus difficile pour les journalistes d’avoir une version « officielle ».

Ainsi, comme dans le cas du retrait de la Syrie, ça laisse place à interprétation, ce qui permet à l’administration de s’en tirer avec des approximations: les journalistes doivent courir pour avoir la moindre information, qui pourra être démentie par un autre officiel.

Bref, personne n’est responsable. D’anciens employés du département s’en inquiètent. Dans certains cas, pas de nouvelle n’est pas nécessairement bonne nouvelle.

(Photo Reuters)

43 réflexions sur “Le silence radio du Pentagone

  1. Earl Brochet dit :

    Le problème est le suivant, le porte-parole du Pentagone ne veut pas se mouiller, il manque tellement de leadership dans cette administration que c’est dangereux. Idem pour la MB, défendre l’indéfendable est impossible.

  2. Sueurs dit :

    C’est comme ça qu’on commence à museler La Presse en taisant l’information afin qu’il ne puisse informer la population, ça ressemble au temps d’Hitler… tout contrôler.

  3. Réal Tremblay dit :

    On n’en revient à la bonne vieille tactique du brouillard qui a maintes fois fait ses preuves. On dit tout et son contraire et ainsi le Marais peut opérer sans être inquiété. Le jour de la marmotte.

  4. Benoit Forget dit :

    Un peu déçu. Vu le cirque à la Maison Folle, j’aurais cru que Gene Simmons se serait présenté maquillé et déguisé.

    Cette présidence n’est qu’une longue caricature.🤨

    1. Haïku dit :

      Benoit Forget
      👌 Vous m’avez devancé.

  5. Mabuse dit :

    Faut-il vraiment s’en plaindre ou se réjouir qu’il n’y ait pas encore de contrôle politique de l’information au Pentagone? Aucune clone de SHS n’a pu être trouvée faut croire…

  6. Marilyne dit :

    C’est malheureusement le genre de situation qui découle d’une dictature. En effet les subordonnées ne sont que des outils de celle-ci. Ceux-ci ne voulant rien risquer face au dictateur.

  7. Guy Pelletier dit :

    Que donnent des conférences de presses officielles du gouvernement ou de la Maison Blanche quand un seul Tweet du roi du marais peut contredire et démolir les déclarations officielles venant de son gouvernement.

    1. Haïku dit :

      Guy Pelletier
      Touché! 👌

  8. Gilles Morissette dit :

    Tension, cafouillage, incompréhension, mutisme.

    Voilà qui caractérise le climat toxique qui règne non seulement au sein du Pentagone mais dans toute cette administration de fripouilles et de faux-jetons.

    Personne ne devrait donc en être surpris.

  9. Le Vigilant dit :

    Chaos Management!

    1. gl000001 dit :

      Non. Chaos creation.

  10. gl000001 dit :

    « Bref, personne n’est responsable.  »
    A cause d’un irresponsable !! C’est ce qui m’a toujours fait dire qu’on ne peut être plus compétent que son patron.

  11. Henriette Latour dit :

    À quoi ça sert le Pentagone? Département de la Défense? On n’a pas besoin de défense, nous on attaque.

    1. xnicden dit :

      Quand on y pense froidement, il est plausible que cette idée ait traversé l’esprit du pussy grabber.

  12. cotenord07 dit :

    Il me semble que le site Internet officiel du U.S. Department of Defense (DoD) a perdu en qualité et en richesse d’information lui aussi depuis 2 ans.

    https://www.defense.gov/

    Autrefois, à partir de la page d’accueil, on pouvait facilement trouver des liens qui menaient vers toutes sortes de renseignements utiles concernant le département et les forces armées des États-Unis.

    Sur la page d’accueil, on n’y trouve surtout maintenant que quelques grosses rubriques tape-à-l’œil.

    Pour ne pas se limiter qu’à cela, il faut maintenant passer par la page de la carte (structure) du site, et là encore je ne suis pas sûr que le chercheur va trouver bien des renseignements utiles et fiables.

  13. treblig dit :

    Prenons un exemple de l’improvisation et le chaos de Trump avec ses sorties à l’emporte-pièces.

    Les catapultes sur les nouveaux porte-avions sont maintenant électro- mécanique au lieu d’être à la vapeur. Sauf que, lubie capricieuse, Trump préfère les catapultes à vapeur et il le fait savoir dans ses tweets. Ce qui implique que les porte-avions devraient se munir de longs tuyaux pour acheminer la vapeur alors que les plans n’en prévoient pas. Une dépense supplémentaire de quelques centaines de millions.

    Mais surtout, les décisions erratiques souvent irrationnellesde Trump mêts tout le monde dans l’embarras Alors , plutôt que d’être en porte-a-faux avec la présidence, l’armée va se taire .

    1. cotenord07 dit :

      @ treblig (09/06/2019 à 16:01) :

      Premièrement, le nouveau système de catapultage proposé, soit le système EMALS (pour « Electromagnetic Aircraft Launch System ») est un système électromagnétique et non pas un système électromécanique.

      D’autre part, lorsque le président Trump a fait cette critique à propos du système EMALS, en mai 2017, ce système éprouvait encore de grands problèmes de fiabilité, qui ont d’ailleurs été soulignés dans le rapport annuel de décembre 2018 du Director, Operational Test and Evaluation (DTOE), auquel vous pouvez accéder grâce au lien suivant.

      https://www.dote.osd.mil/pub/reports/FY2018/

      Dans ce cas-ci, même si l’opinion du président Trump a été exprimée avec sa candeur et sa vulgarité habituelles, elle n’était pas dénuée de fondement, tout au moins au moment où il l’a exprimée…

      Incidemment, je crois comprendre que les problèmes de fiabilité du système de catapultage électromagnétique EMALS étaient encore présents lors des essais de performance en mer du plus récent porte-avions des États-Unis, le USS Gerald R. Ford (CVN-78), qui ont eu lieu en 2019.

      Ces problèmes de fiabilité vont probablement finir par être résolus avec du travail et des investissements supplémentaires, mais il est probable qu’ils vont retarder la mise en service opérationnelle du USS Gerald R. Ford (CVN-78).

      Enfin, pour des raisons techniques et financières, les 10 porte-avions plus anciens de la classe Nimitz ne seront pas rétroconvertis à la technologie EMALS, lorsque celle-ci sera pleinement mature et fiable.

      1. treblig dit :

        @Côte-Nord

        1ère -Merci pour la correction mais, pour être honnête, électro- mécanique ou électro-magnétique, c’est aux limites de mes connaissances.

        2e – trump maintient encore tout récemment ( il y a quelques jours) que les prochains porte- avions , outre le Gerald-Ford déjà construit, seront catapultés à la vapeur. Il ordonnera semble t’il un décret à cet effet. Or Trump n’a aucunes compétences particulières dans ce domaine.. je préfère l’opinion des ingénieurs navals et des militaires de la Navy à cet effet.

      2. jeani dit :

        @treblig

        Tout le monde sait que trump en connaît bien plus que tous ces ingénieurs et militaires.

        De plus, comment peut-il en être autrement? La reine et le Président chinois, qui ont passé leurs meilleurs moments â vie avec la chose, ont pu apprécier ce grand homme à sa juste valeur (dixit, la chose).

      3. cotenord07 dit :

        @ treblig (09/06/2019 à 17:23 )

        1) Je vous offre ce petit tutoriel « électromécanique versus électromagnétique 101 » sans prétention :

        a) Un hypothétique système de catapultage électromécanique impliquerait l’utilisation d’un moteur électrique qui actionnerait un système mécanique (sabot ou crochet) qui accélérerait rapidement la vitesse de l’avion afin de lui permettre d’atteindre sa vitesse de rotation et de décoller du porte-avion.. Seule l’énergie électrique convertie en énergie mécanique serait impliquée, donc le magnétisme ne serait pas impliqué. Intuitivement, j’ai tendance à croire qu’un tel système serait beaucoup moins efficace qu’un système de catapultage à vapeur.

        b) Un système de catapultage électromagnétique utilise le principe de l’aimant. Un champ électromagnétique extrêmement fort crée un effet aimant qui attire une pièce métallique (sabot ou crochet) rattachée à l’avion et accélère ainsi fortement l’avion afin de lui permettre d’atteindre sa vitesse de rotation et de décoller du porte-avion.

        2) Donald Trump n’est certainement pas un spécialiste technique du domaine. En bon populiste et démagogue, il a basé sa déclaration de mai 2017 à ce sujet sur des affirmations que lui ont faites des membres d’équipage subalternes du porte-avions USS Gerald R. Ford (CVN-78), qui avaient pu constater que le système EMALS (pour « Electromagnetic Aircraft Launch System ») avait de grands problèmes de fiabilité et ne pouvait rivaliser (à ce moment-là) avec les systèmes de catapultages à vapeur. D’un point de vue purement électoraliste, ça n’est pas nécessairement une mauvaise stratégie. Mais le point de vue des membres d’équipage subalternes du porte-avions peut avoir été exact et fiable au moment de la visite du président Trump sur le porte-avions, sans être fiable du point de vue du potentiel à long terme du nouveau système de catapultage…

      4. Benton Fraser dit :

        Déjà s’appeler le USS Gerald R. Ford est de mauvais augure!

      5. Benton Fraser dit :

        @jeani

        C’est sûre qu’il en sait plus que les ingénieurs, Trump est en quelque le Grand Timonier version américaine!

    2. chrstianb dit :

      J’aimerais avec des liens vers cette histoire! C’est pour répondre aux pro-trump dans les commentaires de Radio-Canada. Ces histoires-là, c’est pour leur mettre en plaine face les niaiseries et les lubies de trump.

      1. xnicden dit :

        Brave homme. Il faudrait que je m’y risque, ne serait-ce qu’en solidarité.

    3. karma278 dit :

      @treblig

      « Prenons un exemple de l’improvisation et le chaos de Trump avec ses sorties à l’emporte-pièces. »

      Avec Drumpf, on parle plutôt de sorties à l’emporte-piastres.

  14. Danielle Vallée dit :

    S’il préfère les catapultes à vapeur c’est sûrement parce qu’il a vu ça sur un fil de presse au bas de l’écran de Fox News….

  15. Carl Poulin dit :

    Bein là, c’est pas sorcier qu’il n’y a plus de conférence dans la salle de presse du Pentagone…celles-ci ont été déplacées dans une nouvelle salle qui se nomme Paint-a-gun.

  16. Carl Poulin dit :

    Encore en décalage…sur le dernier sondage concernant les chances de victoire du prochain cheuf démoncrate
    Moi je ne crois plus en la politique made in USA mais je vais continuer à en rire. Leur clisse de constitution est dépassée depuis longtemps, pas d’options pour un troisième parti (genre vert), que des richissimes et opportunistes candidats qui se présentent ou des candidats au parfum du jour qui seront appuyés par de très riches entreprises qui les tiendront par les couilles le moment venu.
    Quand tu es appelé à diriger le pays le plus puissant de la planète, tu devrais laisser tes intérêts financiers à la porte du vestiaire de la MB et c’est bon pour tout les autres élus.
    Ha Démoncratie quand tu nous tiens!

  17. Pierre S. dit :

    ——————

    Gene Simmons clairement plus présidentiel et intelligent que Donald … no contest
    Ca veut tout dire sur cet imposture de présidence.

  18. Ziggy dit :

    Le seul porte parole,ayant le génie de commanter sur tous les sujets est nul autre que la grosse fripouille orangée,ce n’est certainement pas un commis voyageur de Boeing qui peut rivaliser avec le plus grand stratège des USA.
    C’est d’ailleurs le président le plus aimé et qui a réalisé le plus et de plus grande choses de l’histoire du pays selon ses dire.

  19. ça change réellement quelque chose….. car, au final, le porte-parole ne disait à peu près jamais rien de très concret……
    « sécurité » oblige…..

    1. xnicden dit :

      Je ne suis pas certaine…La position officielle exprimée par le porte-parole réduisait aussi l’incertitude des chancelleries d’autres pays. Ce n’est pas rien.

      1. xnicden sans vouloir insister sur la pertinence, je crois que le Pentagone parle déjà pas mal avec une multitude de pays avant même de se présenter devant les médias pour y aller de généralités sinon de banalités…..

        tout est digéré biren avatn que le porte-parole se présente devant les caméras pour annoncer un truc…..

      2. kelvinator dit :

        Comme M. Boisvert le souligne, ça sert sourtout à avoir une version officielle claire sur la situation militaire. C’est d’autant plus important avec la manie de Trump à s’ingérer sans avertissement dans les moindres décisions.

  20. Danielle Vallee dit :

    HS: l’histoire dans votre tweet est charmante Monsieur Hétu, mais je dois dire que ce qui m’a fait rire aux éclats, c’est un commentaire de D. White : « you have to accept corrections gravefully »
    Ça rappelle certains accrochages sur de blogue….

  21. treblig dit :

    HS ( sauf que ça se passe aux USA et pas ailleurs)

    D’après le WAPO, 18 des 76 membres du conseil d’administration de la NRA ont vécu grassement pendant des années avec des fonds de l’organisation. Serait-ce le début de la fin pour la NRA qui semble voler de scandales en scandales depuis 6 mois. ? Wayne Lapierre sera t’il sacrifié?

  22. Danielle Vallee dit :

    @chritianb: il veut toujours reculer dans le temps finalement. Et aller au moins dispendieux.

    Mais il va hurler quand les Chinois et les Russes vont exhiber la nouvelle technologie. Normal.

  23. _cameleon_ dit :

    Puisque c’est vendredi HS LOL

    L’arbre symbolisant l’amitié Trump-Macron est mort
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201906/09/01-5229462-larbre-symbolisant-lamitie-trump-macron-est-mort.php

    Eh eh, même les arbres préfèrent se laisser mourir plutôt que d’être associé à sa vénérable vanité

    Quoi dimanche ? oh Torieu que les jours passe vite 😉

    1. constella1 dit :

      Tres drôle caméléon 😂

  24. A.Talon dit :

    «Mais elle devient cependant un symbole visible de la crise institutionnelle touchant l’administration Trump.»

    L’incompétence crasse dans toute sa splendeur.

    «Bref, personne n’est responsable.»

    Une administration à l’image du Roi-des-Faillites.

  25. karma278 dit :

    « Dans certains cas, pas de nouvelle n’est pas nécessairement bonne nouvelle. »

    Dans tous les cas, pas de reddition de compte (accountability) = mauvaise nouvelle

Répondre à chrstianb Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :