Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Vingt-quatre heures seulement après que son équipe de campagne a confirmé son soutien à l’amendement Hyde sur l’avortement, Joe Biden fait volte-face. Adopté en 1976, cet amendement interdit l’utilisation de fonds fédéraux pour l’avortement, et notamment pour les femmes à faible revenu qui sont assurées par le biais du programme Medicaid.

«Si je crois que les soins de santé sont un droit, je peux plus supporter un amendement qui fait dépendre ce droit» des revenus d’une femme, a déclaré l’ancien vice-président lors d’une activité du Parti démocrate à Atlanta.

Tous ses rivaux démocrates dans la course à la présidence, ainsi que les groupes de défense du droit des femmes à l’avortement, avaient sévèrement critiqué Joe Biden après la confirmation de son soutien à l’amendement Hyde.

(Photo Getty Images)

26 réflexions sur “Avortement : volte-face de Biden

  1. kintouai dit :

    Il est particulièrement paradoxal chez les salopards de dretteux suprémacistes blancs de constater que, d’une part, ils cherchent à limiter l’augmentation des populations noires et hispaniques dans leur shithole, mais que, d’autre part, ils veulent interdire l’avortement, sachant, comme l’indiquent les statistiques, que cette pratique est principalement utilisée par les minorités noires et hispaniques — l’interdiction de l’avortement contribuant donc à faire augmenter le nombre de Noirs et d’Hispanos.

    Je suppose qu’ils finiront par se rendre à quel point ils sont cons et que, une fois qu’ils auront établi solidement leur État nazi, ils modifieront la Loi de façon à interdire l’avortement chez les Blanches mais en le rendant obligatoire chez les autres « races » (voire à décréter la stérilisation obligatoire de ces « races » hostiles).

    1. xnicden dit :

      Autre extrait: « I’ve been struggling with the problems that Hyde now presents (…) I want to be clear: I make no apologies for my last position. I make no apologies for what I’m about to say, » (…) « circumstances have changed. »

      On s’entend que la circonstance principale qui a changé c’est la réaction des dernières 24 heures.

      Je préfère qu’il se ralie au bon sens et à la justice plutôt que de s’entêter. Mais pourquoi son je ne m’excuse pas pour ma position passée? Ce n’était absolument pas nécessaire, sauf pour envoyer le signal à la droite et hors du parti démocrate que cette position était et demeure légitime.

    2. xnicden dit :

      Mes excuses, ce n’était vraiment réponse à votre commentaire mais une réaction au billet.

      1. kintouai dit :

        @xnicden Pas de problème. Je dois même vous remercier, car vous me donnez l’occasion d’apporter une correction à mon commentaire (lire, à la première ligne du dernier paragraphe, « qu’ils finiront par se rendre compte….» et d’étayer mon raisonnement avec le tableau suivant :

        Avortements pour 1 000 femmes âgées de 15 à 44 ans (2014)

        Noires non hispaniques 27,1
        Hispaniques 18,1
        Autres non hispaniques 16,3
        Blanches non hispaniques 10

        Source : https://www.guttmacher.org/infographic/2017/abortion-rates-race-and-ethnicity

    3. xnicden dit :

      Merci pour vos chiffres. C’est presque du 3 pour 1 entre les noires et les blanches. Ouf.

  2. Si Biden fait une erreur de parcours, il semble vouloir se corriger rapidement plutôt que s’entêter.

    Acte d’humilité ou opportunisme politique?

    L’important est d’être cohérent et ne pas avoir l’air d’une girouette.

  3. Martin cote dit :

    Biden devait corriger le tir et il l’a fait rapidement…ce qui ne devrait pas trop lui nuire…il devait le faire car dans le dossier de l’avortement…il m’a pas de milieu…c’est noir ou blanc et maintenant sa position est vraiment claire…ce qui est tout s son avantage…

  4. papitibi dit :

    C’est quoi son surnom, déjà?
    Joe la gaffe?

    Voilà qui me semble répondre aux interrogations formulées par Alexander (21h49).
    J’ai l’impression qu’il est incapable de mesurer les conséquences de ses prises de position mais, believe me, quelqu’un va frapper sur le clou. Many, many, many people. On both sides. The Stable Genius. And the Radical candidates…

    1. Haïku dit :

      👌👌!
      The democrats aren’t randy.enough .😎.

  5. V-12 dit :

    Traduction;

    Je change mon fusil d’épaule because m’a perdre.
    Si je suis élu, je ferai rien, mais ca, je le dis pas.

  6. Loïc Duplantis dit :

    C’est le premier signe de faiblesse de la campagne de Biden. Alors que tout le monde semblait questionner, avec raison, la discipline de Biden, celui-ci avait fait une campagne très réservée et cohérente jusqu’au cafouillage d’hier. Ce sera très important de ne pas répéter trop souvent ce genre d’erreur tout au long de la campagne. Est-ce une erreur de parcours ou un indicateur du déroulement de la campagne de Biden?

    1. xnicden dit :

      Je ne suis pas certaine que cela soit son premier signe de faiblesse…Je pense que son semblant d’excuses à Anita Hill a été son premier faux pas. Plus récemment, il a fait montre d’un grand manque de sensibilité en y disant que les démocrates n’étaient pas en colère, la même semaine où l’Alabama votait sa loi anti-avortement. Sans compter ses propos carrément jovialistes à l’effet que le départ de Donald Trump de la Maison-Blanche provoquerait chez les républicains une épiphanie qui les conduirait à vouloir travailler avec les démocrates.

      Rien pour écrire à sa mère dans le cadre d’une élection générale, mais c’est assez pour troubler beaucoup des militants démocrates qu’il doit convaincre pendant cette primaire.

      1. Loïc Duplantis dit :

        Des controverses telles qu’Anita Hill ont eu lieu surtout avant le déclenchement de sa campagne et ont été ramené au début de celle-ci par certains critiques de Biden. Mais ce genre d’incident à la Anita Hill ne font que rappeler un aspect de Joe Biden qui, normalement, devrait constituer une faiblesse: son âge. Car ce genre d’erreur ont été commis dans les années 70, 80 et 90, autrement dit dans une autre époque où Warren était républicaine et Trump démocrate. Dans les autres controverses que vous nommez, ce ne sont pas vraiment des cafouillages, ce sont des points de vue, défendables, que Joe Biden a exprimé dont vous n’êtes pas en accord, des fois avec raisons.

  7. Le Vigilant dit :

    Biden essaie de voir de quel côté souffle le vent. Du bon vieux patinage de roublard, comme une fraction trop importante des politiciens des 2 partis! Une approche alambiquée destinée à semer la confusion et à mystifier la marge d’électeurs qui peut faire la différence…

  8. Tom de Boston dit :

    Pour tous ces hommes qui sont si préoccupés par l’avortement, voici une façon dont ils peuvent prévenir 100% des avortements:

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156357533339537&set=a.10150727242474537&type=3&theater

    En passant, félicitations (en avance) aux Blues pour avoir remporté leur première coupe Stanley!

    1. karma278 dit :

      Faut pas vendre la peau de l’ourson avant de l’avoir éliminée.

      Les Bruns ne sont pas encore au tapis, loin s’en faut.

    2. papitibi dit :

      L’éjac… dans le Jell-O?
      Oh my Gawd! C’est pas au Jell’O que je pensais quand j’ai eu l’âge de penser…

      Mais bon, la coiffure du type et la fonte (police de caractère) utilisée pour cette brochure me suggère qu’elle a pu être publiée à l’époque de Glenn Miller.

  9. Guy LB dit :

    ****************
    Joe La Gaffe s’est ressaisi. C’est excellent pour le déroulement des choses et pour éviter d’amplifier les vagues qui commençaient déjà à se soulever dans son sillage et qui auraient pu donner de l’élan au malotru de la Maison-Blanche. Mais, comme ses mots le laissent clairement entendre, ce n’est certainement pas par conviction profonde, ni par compréhension éclairée du sujet.

    Cet homme n’inspire pas confiance. On le regarde manœuvrer avec cette petite angoisse qui ne veut pas nous lâcher dans le taxi du mauvais conducteur dont on ne sait trop s’il nous mènera à l’adresse espérée ou à l’urgence de l’hôpital du voisinage. C’est dur pour les nerfs !

    1. xnicden dit :

      « C’est excellent pour le déroulement des choses et pour éviter d’amplifier les vagues qui commençaient déjà à se soulever dans son sillage et qui auraient pu donner de l’élan au malotru de la Maison-Blanche. »

      Je crois qu’à court terme la vague qu’il cherche à neutraliser le plus est celle qui amplifiait la voix de madame Warren, qui avait dénoncé sa position avec beaucoup d’efficacité.

      1. Guy LB dit :

        @xnicden :
        … cette Madame Warren qui d’ailleurs, à l’opposé de Biden, a cette grande qualité d’avoir des idées, et, bonus ! elle les a claires. J’ai du mal à comprendre pourquoi elle traîne derrière quelqu’un comme Biden. En fait, j’ai bien du mal à comprendre ce que les démocrates lui trouvent, à ce monsieur beige.

  10. Danielle Vallée dit :

    Cet anendement Hyde existe depuis plus de 40 ans et la clause est répétée dans chaque budget qui a été accepté depuis.
    A ssvoir qu’aucun argent du gouvernement ne sera utilisé pour payer pour des avortements aux frais de l’état.
    Alors tous les candidats qui ont approuvé des budgets l’ont approuvé aussi dans le passé : Warren, Booker, Harris, Gillibrand, etc…
    L’argent des gouvernements vient du peuple et une grande partie du peuple ne veut pas que leur argent paie pour des avortements.
    Planned Parenthood reçoit beaucoup de dons privés et a toujours accepté l’idée de séparer ses deux offres de service.
    Peut-être que l’erreur de Biden a été de changer de cap. Il n’y en avait pas de problème sauf l’opportunisme des candidats démocrates….
    Le cannibalisme a commencé…

    1. Guy LB dit :

      Merci beaucoup @Danielle_Vallée pour cette mise en contexte de l’amendement Hyde. Comprendre, ça change tout.

  11. Mabuse dit :

    L’avortement est une menace pour la suprématie états-unisienne…

    « ..il y a eu plus d’homicides par arme à feu aux États-Unis en 1990 seulement qu’entre 1990 et 2017 au Royaume-Uni, au Canada et en Allemagne réunis.

    « Un rapport d’après-action compilé par l’armée américaine après le jour J a révélé qu’entre le 6 juin 1944 et le 1er juillet, les États-Unis ont connu 2 811 morts et 13 564 blessés.
    Cela représente 16 375 victimes combinées, soit un peu moins que le nombre total d’incidents de tir aux États-Unis de cette année jusqu’au 6 juin (2019). »

    More Americans were shot to death by March 6 this year than died on D-Day.

    https://www.washingtonpost.com/politics/2019/06/06/more-americans-were-shot-death-by-march-this-year-than-died-d-day/?utm_term=.24951f6b5d3a

  12. Apocalypse dit :

    Pour ceux et celles qui avaient des doutes sur M. Biden, et tiens, par le plus grand hasard, je fais partie de ce groupe, rien de très rassurant dans ce changement de position. Il me semble que Joe Biden aurait dû voir venir la tempête et c’est l’unique raison de son changement brusque de position.

    Si ça arrive trop souvent M. Biden, nous avons, au Québec, de l’expérience avec les politiciens qui changent (trop) souvent de positions et les avons même affublé d’un joli surnom, que nous n’allons pas tout suite dévoilé … lol, alors tenez-vous pour dit et donc, il est temps de commencer à réfléchir avant de dire n’importe quoi.

  13. Gilles Morissette dit :

    Biden a fait ce que tout bon politicien fait lorsqu’il se trouve plongé dans une controverse à la suite d’une de ses déclarations.Il a regardé les sondages et a constaté que ça ne passait pas auprès des militants démocrates. En outre, il risquait de perdre des appuis. Il a donc rétro pédaler.

    Il n’est pas le premier et ne sera pas le dernier à faire ça. On appelle ça de l’opportunisme politique. Ne vous en faites pas car tous les politiciens sans exception, pratique ce stratagème.

    Biden vient de s’enlever une épine qui aurait pu l’embarrasser tout au long de sa campagne. Il valait mieux le faire maintenant qu’au beau milieu de la course à l’investiture. Je suis même prêt à parier que plus personne ne parlera de ça dans quelques semaines.

    Ainsi va la nature humaine.

  14. jcvirgil dit :

    Tiens, tiens, il revire déjà sa chemise de bord. J,espère pour les démocrates que celui qui semble avoir l’aval du DNC ne fera pas un Trump de lui-même trop souvent , sinon il pourrait devenir M.Joe Bidon.

    Heureusement pour lui cette blague ne se fait pas en anglais 🙂

Répondre à V-12 Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :