Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le président Trump a multiplié les grâces présidentielles, du millionnaire Conrad Black au conseiller politique Scooter Libby. Pour la plupart, il s’agissait de personnalités conservatrices ayant commis des crimes non violents. Mais sa prochaine grâce, visant des soldats accusés de crimes de guerre, serait d’un autre ordre.

Fait important : ils n’ont toujours pas été condamnés, et Fox News souligne de possibles problèmes dans la procédure. Le président Trump a seulement demandé des informations. N’empêche, il est étrange de se pencher sur une grâce avant même une condamnation. C’est envoyer un très mauvais signal sur l’état de la justice militaire.

Et comme c’est le cas dans d’autres dossiers, on retrouve de la collusion derrière cette affaire : l’avocat des incriminés travaille pour Trump. Déjà, la hiérarchie militaire est contre : les soldats, en plus de violer les lois de la guerre, ont aussi refusé de suivre les ordres et ont enfreint les règles d’engagement établis par la hiérarchie. C’est donc envoyer un message que c’est correct de refuser de respecter la hiérarchie militaire. Ce n’est pas seulement une question de moralité. Parfois, il est difficile durant un combat de faire la part des choses. Dans ce cas-ci, on parle de soldats qui ont volontairement tué des innocents en toute connaissance de cause et ce, au mépris des règles.

Je pourrais discuter pendant des heures sur la façon dont une telle décision nuit à la cohésion des forces armées, mais aussi sur l’impact à long terme sur le moral des troupes : les commentaires dans la presse le résument mieux que moi. Je vous évite donc une longue discussion de geek militaire qui travaille depuis plusieurs années sur les questions de discipline et de cohésion au sein des forces armées africaines.

Mais ça laisse présager un débat important à venir: celui de Trump comme commandant en chef.

Rapidement, une des voix qui s’élève contre cette grâce a été celle du candidat à la primaire démocrate et vétéran de la guerre en Afghanistan Pete Buttigieg , qui s’est dit dégoûté. C’est un épisode fort où un candidat démocrate se pose en défenseur de l’institution militaire, attaquant le président Trump sur la façon dont il a utilisé ses privilèges pour falsifier son dossier et éviter la conscription durant la guerre au Vietnam.

Ce n’est pas un secret que les membres des forces armées américaines tendent à voter républicain, et ce depuis plusieurs décennies. Donald Trump le tient pour acquis. Mais ce qui se révèle dans les intentions du président, c’est le mépris d’une institution: en évoquant la possibilité d’une grâce avant un procès, il remet en cause la crédibilité de la procédure. Et ça ne fera pas des supporteurs au sein d’une institution pour qui l’honneur reste une valeur importante.

(Photo Getty Images)

58 réflexions sur “Grâce présidentielle et honneur militaire

  1. P-o Tremblay dit :

    S’il avait eu à perdre le soutient des militairesbils l’auraient perdu lorsque Trump à accepter un purple heart d’un veteran sans même hésiter et ce au mépris que tout cela signifie

  2. kintouai dit :

    « … au sein d’une institution pour qui l’honneur reste une valeur importante. »

    Est-ce vraiment toujours le cas aujourd’hui quand les cas de viols, de harcèlements, etc. se multiplient ?

  3. Louise dit :

    Pourquoi fait-il cela ? Pour obtenir des votes qui lui sont déjà acquis ? Pour démontrer encore une fois que c’est lui le boss et qu’il peut user de ses prérogatives comme il l’entend ? Parce qu’il a reçu une demande secrète de l’un de ses supporteurs ?
    Éclairez-moi quelqu’un parce que même si je suis habituée aux comportement erratique de Trump, cette fois ça me dépasse.

    1. Léo Miquis dit :

      Pourquoi fait-il ça?
      J’ai l’horrible impression que c’est pour montrer qu’il approuve le meurtre de musulmans.

      1. Réal Tremblay dit :

        Et comment va réagir sa base pour qui l’armée semble tellement importante pour ne pas dire fondamentale.

  4. Alexander dit :

    Se mettre l’armée à dos en plus des agences de renseignements, c’est pas une bonne idée du tout pour Trump.

    Etre démocrate, je passerais le message qu’il faut ramener le pays au premier rang et que supporter et respecter ton armée et tes agences de renseignements font partie intégrante de la défense du pays.

    La vraie de vraie sécurité nationale.

    Buttigieg est un ancien militaire, il peut parler. Et il peut ouvertement traiter Trump de lâche qui a fui pour ne pas faire son service militaire. Et qu’il est un incompétent idiot et dangereux qui affaiblit la sécurité de son pays.

    Et le message « United » de Biden pourrait aussi unifier les forces de sécurité nationale.

    Ramener les intérêts du pays au premier rang, c’est l’objectif. Et ça commence par unir les forces.

    Deux mots pour attaquer Trump: Unité et Respect.

    1. Sueurs dit :

      Pourquoi l’armée ne s’arrange pas pour le buter… pour sauver le pays et ses lois avant que d’autres pays finissent par s’infiltrer et cause des dommages irréparables? L’armée a plein de pouvoirs quand il s’agit de protéger son territoire. L’ennemi c’est Trump en ce moment.

  5. Claude Laliberté dit :

    Pourri jusqu’à l’os que dire de plus!

  6. FlorentNaldeau dit :

    La grâce présidentielle peut être accordée à tout moment, même avant une mise en accusation ou une condamnation; la seule condition c’est qu’il y ait quelque chose à pardonner, soit un acte criminel en vertu des lois fédérales (mais pas des lois des États). Il est toutefois rare qu’une grâce soit accordé avant une mise en accusation; il a alors l’effet d’empêcher toute mise en accusation en préparation ou à venir (au niveau fédéral). Ce fut le cas pour Richard Nixon par exemple, qui a été gracié un mois environ après sa démission.

    La personne qui bénéficie d’une grâce comme suite à une condamnation doit reconnaître qu’il avait commis l’offense en question pour bénéficier de la mesure. Je ne suis pas certain comment cela s’appliquerait dans le cas d’un pardon préventif.

    Ce pouvoir accordé au président ratisse très large; la seule offense fédérale qui ne peut être graciée est la destitution.

  7. Jacques dit :

    Au point où c’est rendu, j’ai plus confiance à la Russie qu’aux usa.

    Triste constat

  8. Réal Tremblay dit :

    Quelle est la motivation derrière cette grâce. Comment ça être payant de se mettre à dos la justice militaire? Bien hâte de voir la conclusion de cet autre  » powertrip  » de ce Président de plus en plus inconséquent.

  9. Mabuse dit :

    Les États-uniens rėcoltent le fruit de l’arbre qu’ils ont planté, une présidence toute puissante au-dessus des lois et libérée de toute surveillance du Congrès, grâce à la veulerie des Sénateurs ŕépublcains. Trump est au-dessus des lois et, avec son pouvoir de grâce présidentielle, il fait voir qu’il est au-dessus des tribunaux, SCOTUS comprise.

    1. Jacques dit :

      Ça va prendre quoi pour les réveiller?

  10. gigido66 dit :

    Jusqu’où va-t-il aller pour démolir et aller contre tout ce qui peut être respectable, estimable, consciencieux, juste, probe, méritoire, distingué, décent, honorable, sage et intègre? Le « Commander in chief » qui bafoue les règles et les principes de son armée…😳
    Et tous ces soldats qui sont morts pour leur pays en suivant les règles…qu’en pense-t-il…? Sûrement ce qu’il a pensé de John McCain en tant que prisonnier de guerre!
    En connaissez-vous beaucoup comme ça? Méchant moineau! Gros enfoiré!
    Il est en tête de cette race d’imbéciles récemment sortie d’un trou abyssal qui ont une verrue poilue qui leur tient lieu de tête et de cerveau!

    1. constella1 dit :

      Gigodo66

      Il est en tête de cette race d’imbéciles récemment sortie d’un trou abyssal qui ont une verrue poilue qui leur tient lieu de tête et de cerveau!
      Alors là chapeau!
      On ne pourrait mieux dire…😌

      1. Haïku dit :

        Exact !

  11. Si les USA sont divisés, il en est de même pour les membres des Forces Armées.
    Certains diront que leur POTUS est un trouduc, d’autres diront enfin voilà un homme, un vrai, pour qui abattre l’ennemi est plus important que tout.

    De toute façon, 45 ne fait plus que se peinturer dans le coin, il s’y cimente. Le problème c’est que les divisions resteront même après son départ.

  12. Apocalypse dit :

    M. Boisvert: excellent billet!

    Donald Trump, un homme qui n’a aucun jugement et qui s’entoure de gens qui ne peuvent lui dire que ce qu’il veut entendre, avec le résultat que l’on connait.

    Cette histoire de pardon, un pouvoir qui ne devrait jamais exister. On donne un pouvoir à un homme et aucun contrepoids, il peut faire, et fait, bien entendu, ce qu’il veut avec, tu parles d’une mauvaise idée. Il devrait y avoir possibilité d’un veto de la part du système de Justice ou dans le cas présent, du miliieu militaire.

  13. Apocalypse dit :

    @Louise – 14:33

    Pour Donald Trump, le pouvoir, c’est tout simplement: ‘je peux faire quelque chose, je le fais’.

    Disons que nous sommes loin du ‘With great power comes great responsibility’ que nous avons souvent entendu, notammant dans ‘Spiderman’.

  14. Layla3553 dit :

    Quand c’est révoltant, avec DT la plupart du temps, c’est que c’est croche.
    Quand cette nouvelle a sorti à propos de M. Gallagher j’ai demandé mais qui pousse sur cette grâce?

    Et on a la réponse…un avocat de la Trump Organization, mais on peut lire ce n’est pas l’avocat principal, il est juste de soutien. Ben oui, le résultat est le même il y a collusion…

    On peut lire

    « « on retrouve de la collusion derrière cette affaire : l’avocat des incriminés travaille pour Trump. »

    CNN a rapporté jeudi que Marc Mukasey, un avocat de Trump Organization ………..est « l’un des avocats de l’équipe du chef[Edward] Gallagher », selon une source familière avec la défense de Gallagher.

    Mukasey travaille pour Gallagher depuis « deux à trois mois », selon cette source.

    La femme de Gallagher a confirmé …………..disant aux journalistes que Mukasey jouait un « rôle de soutien, il n’est pas notre avocat principal, il n’est pas notre avocat principal ».

    ***
    Pourquoi, c’est nécessaire de dire deux fois « il n’est pas notre avocat principal »

    1. gl000001 dit :

      « Pourquoi, c’est nécessaire de dire deux fois  »
      Comme le clown orangé qui se répète souvent … c’est pour SE convaincre que ce qu’on dit est vrai. Et quand on a besoin de se convaincre … c’est ce que c’est pas vrai !!

      1. gl000001 dit :

        Et je le dis juste une fois 😉 😉

      2. Haïku dit :

        gl000001 -16:17

        Merci de ne pas vous répéter.😉

      3. Layla3553 dit :

        @Gl000001
        « Et quand on a besoin de se convaincre … c’est ce que c’est pas vrai !! »

        Ça ne peut pas être plus vrai! Layla

      4. gl000001 dit :

        C’est vrai que c’est pas vrai ?
        Ouf ! Je suis confus. Vraiment confus ! Terriblement confus.
        😉

      5. Layla3553 dit :

        Quand on a besoin de répéter trois fois (confus, confus, confus) est ce le même principe que lorsqu’on a besoin de le répéter deux fois pour se convaincre que c’est vrai, et quand on a besoin de se convaincre…c’est que ce n’est pas vrai? Donc vous ne seriez pas du tout confus?

        J’adore DT, j’adore DT…Layla

      6. Haïku dit :

        Merci Layla

        Touché!!!👌

  15. Apocalypse dit :

    @Mabuse – 14:56

    Et si jamais Donald Trump se retrouve tellement mal pris qu’il n’a plus aucune option, il va utilliser le ‘grâce présidentielle’ pour SE pardonner.

  16. Pierre S. dit :

    —————————

    abus de pouvoir …. as usual .

  17. treblig dit :

    Je persiste à croire que la guerre du Vietnam ne se justifiait pas et que c’était une guerre plus ou moins coloniale. Le résultat : 55 000 morts ( et 127 000 mutilés) du côté américain et 3 millions (approx) du côté vietnamien. Certainement pas une guerre glorieuse.

    Cependant les pauvres, sans avocats, sans médecins complaisants et sans relations dans les hautes sphères, n’échappaient presque jamais à la conscription obligatoire. Tandis que les enfants des riches trouvaient toutes sorte d’échappatoires pour s’éviter le service militaire.

    Alors quand je vois Trump ( draft dodger notoire) pavoiser ainsi avec les militaires, je ressens un forme de dégoût.

    1. Emalion dit :

      C’est pas mal une spécialité américaine les guerres non justifié.

  18. Pierre S. dit :

    —————————-

    Gracier des criminels ….. un bonus pour l’incompétent Trump, rien d autre à ajouter.

  19. Gilles Morissette dit :

    Excellent texte de M.Boisvert à laquelle je souscris.

    Accorder la grâce à un individu fusse-t-il un miliaire, et ce, avant même que les Tribunaux aient jugé l’affaire démontre le peu de respect que le Salopard-En-Chef manifeste envers leur autorité.

    Cette histoire pue la magouille pour ne pas dire le conflit d’intérêt à plein nez. Buttigieg a parfaitement raison de dénoncer haut et fort ce comportement digne d’un dictateur

    Potus 45 ne respecte aucune règle et foule au pied à chaque jour les grands principes qui gouvernent la Constitution de ce pays.

    Ce motif, à lui seul, mériterait une destitution mais on sait que ça n’arrivera pas car la bande de larbins d’élus républicains n’a pas assez de « guts » pour poser un tel geste.

    Le fait qu’aux environs de 43% (selon la moyenne de sondages du site RCP) continuent à approuver ce sale type en dit très long sur les principes moraux qui gouvernent ces gens.

    La « shit hole country » n’est pas sorti de l’auberge !!

  20. jcvirgil dit :

    L’honneur militaire de l’armée américaine mon oeil. La majorité des guerres où ils participent sont faites pour s’approprier les richesses d’autres pays au profit des ploutocrates qui dirigent le pays.

    Trump le *commander in chief *qui les gracie et les félicite tant qu’à faire pour les massacres de civils et les viols qu’ils commettent ce faisant,en tant que *commander in chief*, c’est logique, on en attendrait pas moins de Mom Boucher chez-nous.

    1. Benton Fraser dit :

      Les États-Unis n’avoir jamais l’armée pour s’approprier les richesses d’un autre pays. (Sauf exception faite de la deuxième guerre d’Irak, voulu par les faucons de l’administration Bush a des fin mercantiles)

      Non, les États-Unis sont plus subtilent et la sous-traite via la CIA en autre…

      1. Layla3553 dit :

        À moins d’avoir bien mal lu…
        Pour avoir la grâce présidentielle,
        le dossier soumis au président donc inclure une évaluation du « repentant » afin d’évaluer les dangers de récidives, comment peut-il y avoir repentance quand tu plaides non-coupable?

        Est ce que L’AG M.Barr dans un souci de transparence va mettre le dossier de ce M.Gallagher sur la place publique?

        Et si après coup, on trouvait des choses pas trop catholiques dans son dossier, DT pourra toujours tweeter la même chose qu’avec Flynn…mais pourquoi personne ne m’a rien dit…cette histoire avec Flynn je ne sais pas si ça paraît mais je ne l’ai pas encore digérée.

  21. RICK42 dit :

    On devrait donner àTrump le droit de gracier seulement un gros volatile appelé dindon, une fois par an, à la Thanksgiving.

    1. Emalion dit :

      encore drole, il est ben capable de trouver un dindon tueur en série a gracier 🙂

  22. gl000001 dit :

    Avant, les gens s’achetaient des indulgences. Des nos jours, le gros colon s’achète de la « grâce » !!

  23. Emalion dit :

    A mon avis il met aussi en danger la sécurité des soldats américains a l’étranger. Que va faire un insurgé si il sait qu’il peut être abattus par un soldats américains sans autre forme de procès. Il me semble probable que la rédittion ne semblera pas aussi attrayante et risque des combattres jusqu’au bouts. C’est un peu le scénario de la deuxième guerre mondiale les japonais n’envisagait pas la réddition et se battait avec desespoire et les civils (femmes, enfants et veillard se suicidais plutot que de tombé dans les mains de l’ennemi).

  24. cotenord07 dit :

    Il s’agit sans aucun doute une des pires idées que ce canon sans amarre a eues depuis le début de sa présidence…

    Ça dit au reste du monde, y compris aux proches alliés des États-Unis, que les États-Unis font totalement fi du droit de la guerre.

    Ça dit à l’ensemble des forces armées des États-Unis que l’enseignement du droit de la guerre, dans les écoles des élèves-officiers de West Point, Annapolis, Colorado Springs, dans les écoles et collèges d’état-major à Fort Leavenworth, Carlisle, Newport, Maxwell, ainsi que dans les écoles des apprentis soldats et des sous-officiers un peu partout sur le territoire des États-Unis, ça n’est que secondaire et ça ne mérite aucune attention sérieuse.

    Ça dit aux soldats subalternes qu’ils peuvent ignorer les ordres de leurs supérieurs, les sous-officiers gradés et les officiers, car, si les soldats subalternes commettent un crime en désobéissant aux ordres de leurs supérieurs, le commandant suprême des forces armées, soit le président, pourra toujours les pardonner…

    Ceci est profondément déprimant et démoralisant, si l’on croit sincèrement qu’il doit y avoir des balises juridiques et morales qui réglementent et guident l’exercice de la profession des armes, afin de faire en sorte qu’il y ait le moins de victimes innocentes dans les conflits armées que l’humanité ne peut prévenir et empêcher…

  25. Claude Rosiere dit :

    Ce n’est pas faire preuve de petite politique que de déboulonner un monstre pareil ,c’est un devoir humanitaire . Il est en train de faire de cette planète une foire de dictatures disparates qui vont conduire l’humanité à sa perte bien plus vite que les changements climatiques …et tout le monde le regarde benoîtement aller sans bouger le petit doigt à part quelques figures démocrates bien isolées dans cette grosse machine qu’est le congrès américain et le pire c’est l’ensemble du pari républicain qui cautionne sa dangerosité. J’espère vraiment me tromper.

  26. V-12 dit :

    Normal que Trump accorde la grâce présidentielle à des criminels de guerre. Après tout, ils ont un point en commun.

    Leurs actes ont tué des innocents…

  27. kelvinator dit :

    « les commentaires dans la presse le résument mieux que moi. »
    En tant que passionné d’histoire militaire, c’est une discussion approfondi qui m’intéresse. Ou peut-on trouver ces commentaires? Y aurait-il des liens supplémentaires sur le sujet?

    1. cotenord07 dit :

      @ kelvinator (25/05/2019 à 17:41) :

      Minimalement, vous devriez lire ce texte d’opinion du général à la retraite Barry McCaffrey, qui témoigne que, malgré la confusion et les émotions très fortes qui peuvent être présentes dans des situations de combat, il est absolument nécessaire que les forces militaires d’un pays comme les États-Unis doivent maintenir une discipline rigoureuse et le respect du droit de la guerre :

      – « Pardoning convicted troops would tell the world America no longer has a disciplined military », texte d’opinion de Barry McCaffrey, Washington Post, le 24 mai 2019, hyperlien :

      https://www.washingtonpost.com/opinions/pardoning-convicted-troops-would-tell-the-world-america-no-longer-has-a-disciplined-military/2019/05/24/f289fbf2-7e3a-11e9-a5b3-34f3edf1351e_story.html

      Au bas de la page où se trouve le texte d’opinion du général McCaffrey, vous trouverez des liens vers quatre autres textes qui portent sur le même thème.

  28. Danielle Vallee dit :

    @Louise 14:33
    Pourquoi fait-il cela ?
    Je me souviens pas duquel, mais à l’origine c’était un hôte de FOX News, un du matin, qui a suggéré qu’il devrait gracier des soldats pour le ‘Memorial Day’.

    Et FOX News continue à raconter à quel point c’est injuste ce qui arrive à ces pauvres petits pris dans le feu de l’action.
    Ce qui n’est absolument pas le cas de Gallagher. C’est un tueur en série qui ne devrait même pas se retrouver en liberté.

  29. Igreck dit :

    Comme je l’ai déjà mentionné : avec un prez champion des revers, comme ses initiatives n’ont ni queue ni tête, le pays est cul par-dessus tête !

  30. lisois dit :

    La démocratie est morte. USA réveillez vous vous avec un dictateur comme président

  31. Layla3553 dit :

    À moins d’avoir bien mal lu…
    Pour avoir la grâce présidentielle,
    le dossier soumis au président donc inclure une évaluation du « repentant » afin d’évaluer les dangers de récidives, comment peut-il y avoir repentance quand tu plaides non-coupable?

    Est ce que L’AG M.Barr dans un souci de transparence va mettre le dossier de ce M.Gallagher sur la place publique?

    Et si après coup, on trouvait des choses pas trop catholiques dans son dossier, DT pourra toujours tweeter la même chose qu’avec Flynn…mais pourquoi personne ne m’a rien dit…cette histoire avec Flynn je ne sais pas si ça paraît mais je ne l’ai pas encore digérée.

    1. Haïku dit :

      Layla
      La transformation des aliments dans l’appareil digestif de Trump?
      Le bébé vas faire sont petit rot..😎

    1. Benton Fraser dit :

      La confiance de Trump va au gré de ses intérêts personnels…. quitte a détruire les institutions américaines qui ne vont pas dans le sens de ses propres intérêts.

      Et la dictature serve mieux ses intérêts (et sa nature) qu’une démocratie!

  32. FlorentNaldeau dit :

    @Layla3553, 19h22 « Pour avoir la grâce présidentielle,le dossier soumis au président donc inclure une évaluation du « repentant » afin d’évaluer les dangers de récidives, comment peut-il y avoir repentance quand tu plaides non-coupable? »

    Le Président est totalement libre de tenir compte ou non du dossier qui lui est présenté et des recommandations qui lui sont faites. Quand c’est lui qui pousse pour un dossier spécifique, ce qui semble être le cas ici, il va sans dire que les justificatifs auront encore moins d’importance puisque seul importe de satisfaire les volontés du client, i.e. DT. La grâce présidentielle est un pouvoir absolu en autant qu’il vise des infractions aux lois fédérales et le Président n’a pas à justifier ses décisions pour que celles-ci soient exécutoires.

    Ce qui ne veut pas dire évidemment que la grâce de criminels de guerre soit une bonne idée ou soit moralement justifiable. Mais DT s’en fout très certainement; sa seule justification est probablement que l’autorité de le faire lui appartient en propre et il ne se gênera donc pas. Il peut évidemment y avoir des conséquences politiques; la décision de gracier Nixon est généralement considérée comme un facteur important de la défaite de Gerald Ford à l’élection suivante.

    Je ne suis pas certain toutefois que la grâce de ces militaires serait aussi décisive du point de vue électoral.

  33. marcandreki dit :

    On pourrait se demander longtemps: « Mais à quoi joue cet homme? C’est quoi son Make Great America Again ? Il est où son plan ? ». Cette diversion, car c’en est une, ne vise qu’à faire oublier que l’agenda de l’administration Trump, dont il n’est que l’idiot utile, a pour objectif de détruire l’État, jugé trop encombrant pour les oligarques actuellement au pouvoir. Affirmer réfléchir à gracier quelques psychopathes, c’est du vent dans les voiles des médias. Qu’il le fasse ou pas, c’est de l’ordre de la diversion. Ça sert l’objectif.

    Ces bozos se foutent absolument des soldats, le but c’est de fabriquer des bombes et de les vendre. Point barre. América Great Again ? Who cares ! Discréditer l’armée, why not. Si vous voulez du beurre, c’est moi la crémière. So shut youre fuc ».%$# mouth

    Le jeu de cette administration est de discréditer tout ce qui peut potentiellement lui nuire.
    Ils ont commencé avec l’environnement , le Affordable Care Act
    La science
    Ils ont poursuivi avec l’éducation
    Hier c’était La CIA; avant hier, le FBI.
    Aujourd’hui ils manipulent les chiffres pour redéfinir la définition de la pauvreté

    La cible: c’est l’état, lui couper les dents, l’aveugler.
    L’humilier en graciant des criminels de guerre est une peanut de luxe pour ces fascistes anarchistes.

  34. Ziggy dit :

    Le sujet de ce billet ,un gros imbécile qui s’est présenté à la présidence en déclarant qu’il était le candidat de la loi et de l’ordre or nul besoin d’autres preuves que sa présidence tout comme sa vie d’adulte s’est caractérisée par le mensonge et poursuivie sous le signe de l’ignorance la plus crasse,son ego n’à d’égal que sa fourberie et pour lui la loi égale ses exigences sa volonté sans partage tout comme l’ordre. À ceux qui trouve que le clown « commander in chief »se pavane avec des militaires qui semblent l’appréciét détrompez vous à mon avis il laisse complétement ces militaires indifférents ,ils sont au courant de son « bone spur »de circonstance dont il s’est rétablit à jouer au golf pendant que d’autres étaient au casse pipe sur tous les continents.Il n’à jamais eu de bons rapports avec « ses »généraux »en particulier Mattis.
    De sa part rien n’est fait sans considération future du récipiendaire de sa manséatude dans la cas qui nous occupe il s’attend à ce que les soldats se rangent du côté de la loi et de l’ordre lorsqu’il perdra les élections et qu’il dira qu’il faut préservé la démocratie des socialistes democrates.
    Ce qui me ferait le plus grand plaisir quand je vois sa face de gros débile sur la photo ce serait de7 voir Haïku surgir et lui foutre une tarte à crème dans sa face de carême de gros en. …c..é

  35. jeanfrancoiscouture dit :

    Il n’y a pas encore de condamnation et encore moins de peine à purger. Voilà ce qu’on pourrait appeler une grâce «préventive».
    C’est un peu comme ces aides à la conduite que l’on trouve maintenant dans nombre de véhicules: Vous conduisez sans regarder ce que vous faites et si vous commettez un impair, votre bagnole corrige votre trajectoire. Et si, au contraire vous conduisez «comme du monde», le système ne sert finalement à rien. Comme un pneu de rechange si vous ne faites pas de crevaison.

    1. Haïku dit :

      Une crevaison lors d’un sens unique.
      C’est une fuite ?😎

  36. Daniel Legault dit :

    Les règles d’engagement, c’est ce qui différencie un soldat d’un tueur. Peut-on demander à trump de comprendre ce concept? Lui pour qui, les lois doivent être respectée que lorsque ça lui sert à lui.

Répondre à constella1 Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :