Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

lori.jpg

Tous les médias ont souligné, non sans raison, l’exploit historique réalisé hier par Lori Lightfoot : l’ancienne procureure, âgée de 56 ans, est devenue la première Afro-Américaine et la première lesbienne à être élue à la mairie de Chicago, troisième ville des États-Unis, qui compte 2,7 millions d’habitants. Mais cette démocrate progressiste a réalisé un exploit politique peut-être plus grand encore dans une ville qui demeure synonyme de corruption et dont le dicton semble se résumer à cette phrase prononcée par plusieurs générations de politiciens locaux : We don’t want nobody nobody sent. Traduction libre : si tu n’as pas été pistonné par quelqu’un, si tu ne fais pas partie du réseau ou des initiés, pas la peine de cogner à notre porte.

Dans une primaire démocrate où elle affrontait 13 candidats, dont William Daley, fils et frère de deux maires ayant régné sur Chicago durant des décennies, Lori Lightfoot s’est présentée comme l’outsider par excellence, n’ayant jamais brigué un poste électoral de sa vie. Au deuxième tour du scrutin, elle faisait face à une politicien expérimentée de 72 ans, Toni Preckwinkle, ancienne conseillère municipale devenue présidente du Conseil du comté de Cook, dont Chicago est le siège. Elle a été élue avec 73,6% des votes, une victoire sans appel.

Peu connue du public avant le début de campagne à la mairie, Lori Lightfoot avait notamment servi à la tête de la Commission de la police de Chicago, un organisme de surveillance, et produit un rapport cinglant sur les relations entre les policiers et les citoyens noirs de la ville. Au cours des dernières années, elle a fait partie d’un prestigieux cabinet juridique de Chicago.

La prochaine mairesse de Chicago fera face à des défis colossaux, avec en toile de fond un scandale de corruption impliquant des conseillers municipaux accusés d’extorsion. Elle devra notamment trouver un milliard de dollars en revenus additionnels pour surmonter une crise fiscale que le maire sortant, Rahm Emanuel, a endiguée en partie seulement. Et elle devra composer avec la réalité contradictoire d’une ville dont le centre attire de nouvelles entreprises technologiques et de nouveaux résidants blancs bien éduqués tout en perdant des citoyens noirs dans les quartiers touchés par la violence et desservis par un système d’éducation médiocre.

Élue après avoir promis transparence et imputabilité, Lori Lightfoot devra donc prouver qu’une nouvelle façon de faire de la politique à Chicago peut contribuer à résoudre ces défis. En attendant, elle peut à juste titre célébrer le caractère historique d’une élection qui a des répercussions partout aux États-Unis.

«Il y a de nombreux enfants ce soir qui regardent, qui nous regardent, et ils voient le début de quelque chose, disons, d’un petit peu différent», a dit cette lesbienne mariée et mère d’une fille de dix ans.

(Photo Getty Images)

20 réflexions sur “Mairie de Chicago : l’autre exploit de Lori Lightfoot

  1. gl000001 dit :

    Mr Hétu Cogner ER.

    Bravo à la madame.

  2. quinlope dit :

    Si une noire lesbienne a ravi la mairie de Chicago, je ne vois pas pourquoi l’étoile montante Mayor Pete ne pourrait ravir la candidature démocrate.

    Les Américains sont plus ouverts qu’on le croit. On est portés à les juger dans l’optique des Trumpistes, mais ils sont minoritaires, surtout en milieu urbain.

    1. Mouski dit :

      @ quinlope. Vous avez parfaitement raison mais l’ouverture est mince si je peux m’exprimer ainsi. Ça ne prendrait pas en événement majeur pour faire basculer une partie des “ouverts” vers des “fermés”.

  3. Dekessey dit :

    @quinlope
    « Les Américains sont plus ouverts qu’on le croit. On est portés à les juger dans l’optique des Trumpistes, mais ils sont minoritaires, surtout en milieu urbain. »
    En effet, on est peut-être en train d’assister à un gros changement au sud de notre frontière.
    Je l’espère, même si le gros tarla continue d’avoir près de 40% d’appuis… C’est énorme.

    1. Benton Fraser dit :

      Mais d’un autre côté, Trump est le premier président depuis 70 ans (l’info n’étant pas compilé auparavant) qui n’a jamais réussi a atteindre le 50% d’appuis, et ce, dans un contexte économique extrêment favorable! (Il peut dire merci Obama!)

  4. gl000001 dit :

    Une tendance … les « politiciens expérimentés » (et vieux) se font passer par des plus jeunes
    Trudeau vs Harper. Plante vs Coderre. Ocasio-Cortez vs whoever (?).

    1. Madalton dit :

      Et Scheer et Singh sont plus jeunes que Trudeau…

      1. gl000001 dit :

        Scheer pense beaucoup plus vieux que Trudeau 😉
        Singh … connais pas. Je m’ennuie de Jack Layton.

  5. jeanfrancoiscouture dit :

    C’est drôle mais elle m’a rappelé quelqu’un qui, me semble-t-il ,venait du même coin de pays qu’elle. Je ne sais plus trop qui ça pouvait bien être mais il me reste quelques «flashes» comme: «The Audacity of Hope» et «Yes We Can».
    Quelqu’un pourrait-il me rafraîchir la mémoire? 🙂 🙂

    1. gl000001 dit :

      Elle ressemble physiquement à notre ex-gouverneure générale Michaëlle Jean.

  6. Louise dit :

    Bravo à madame Lightfoot pour sa victoire historique. Elle ne partait pas avec l’avantage et elle a su triompher de tous les les obstacles. C’est remarquable.
    Comme l’ont mentionné quelques blogueurs c’est peut-être le début d’un changement majeur aux États-Unis qui n’arrivera pas comme une révolution mais qui fait son chemin petit à petit surtout dans la nouvelle génération.
    Peut-être auront-ils leur révolution tranquille eux aussi ?

    S’il y a une chose de bon que la présidence Trump aura apporté à ce pays, ce sera une réflexe d’opposition à tout ce qu’il représente: « Plus jamais ça  »

    L’émergence surtout chez les jeunes d’une nouvelle conscience des enjeux de société auxquels ils auront à faire face et surtout la façon d’aborder ces dossiers c’est-à-dire avec responsabilité, intelligence,honnêteté, respect et en collégialité pourrait constituer un grand progrès social.

  7. titejasette dit :

    @jeanfrancoiscouture  » Quelqu’un pourrait-il me rafraîchir la mémoire?  »

    N’y comptez pas sur L’Orange pour vous aider. La banane est verte et pas mûre et le citron est aux huitres.

    1. titejasette dit :

      C’est bizzzare. Je me sens aujourd’hui toute en « agrume »: remplie d’espoir pour nos voisins du Sud.

  8. Danielle Vallée dit :

    @quinlope: ‘ je ne vois pas pourquoi l’étoile montante Mayor Pete ne pourrait ravir la candidature démocrate’
    Il pourrait gagner l’investiture démocrate mais pas la présidence des États-Unis.
    Elle est une candidate démocrate qui va remplacer un maire démocrate (Emmanuel).
    C’est pas pareil à la grandeur des États-Unis. Désolée.
    Moi aussi je trouve mayor Pete remarquable, mais je sais qu’il ne pourra pas devenir président en 2020.

  9. Gilles Morissette dit :

    L’élection de madame Lightfoot prouve qu’il y a encore de l’espoir dans ce pays dirigé par un taré qui n’est pas capable de prononcer correctement le mot « origin » et qui se trompe quant au lieu de naissance de son père.

    Je ne parle évidemment pas du reste de son oeuvre, la dernière étant qu’après plus de deux ans, il n’a aucune espèce d’idée par quoi, il va remplacer l’Obamacare.

    Un défi colossal l’attend mais je suis convaincu qu’elle a les capacités pour le relever. Souhaitons lui la meilleure des chances.

  10. FlorentNaldeau dit :

    Il sera intéressant de voir si cette « outsider » arrivera à maîtriser l’appareil bureaucratique lourd et complexe de Chicago, qui est contrôlé depuis presque toujours par le parti Démocrate local, qui l’a conçu et peuplé selon ses desiderata partisans. Elle n’aura pas nécessairement un grand nombre d’alliés à l’interne dès son premier jour. Logiquement, les Démocrates qui mènent les divers rouages de Chicago devraient mettre de côté leurs préférences personnelles et travailler pour le bien collectif de la ville et du parti, mais on a déjà vu la logique prendre le bord dans de tels contextes et les guerres intestines prendre le dessus.

    En attendant, il importe de souligner qu’il s’agit de tout un exploit dont elle et son équipe peuvent être fières. Il faudrait toutefois être prudent et ne pas projeter ce résultat sur l’élection présidentielle à venir; l’électorat national est bien plus diversifié que Chicago du point de vue démographique et idéologique. Pete Buttigieg est un candidat extrêmement intéressant mais je ne crois malheureusement pas qu’il pourrait, à ce moment-ci, remporter la nomination et encore moins la présidence. On verra dans 10 ou 15 ans. Tant mieux si les faits démontrent que j’ai tort.

  11. MarcoUBCQ dit :

    Lori serait compétente, selon Mouri: Compétente? Que cé ça? À l’ère de Donald, la compétence est un concept absolument révolutionnaire. Si le président des États-Unis devait faire preuve d’humilité, de discipline et de rigueur pour être élu, je crois que les candidats potentiels seraient tout d’un coup très différents de ceux qu’on connait aujourd’hui… Donald qui est allé dire hier ou il ya quelques jours que son père était né en Allemagne: Pardon?

  12. Rustik dit :

    « elle a produit un rapport cinglant sur les relations entre les policiers et les citoyens noirs de la ville »

    Peut-on envoyer une copie de ce rapport à Candace Owens?

  13. Anne-Marie dit :

    Je trouve de très bon augure cette élection remportée par une femme noire lesbienne. Je suis surprise que bien des gens ici ne peuvent imaginer que Mayor Pete n’aura pas sa chance aux primaires. Pourquoi pas? Ils ont eu Obama qui était le premier Noir à briguer la présidence, ils ont eu Trump que tous comptaient perdants. Les élections de mi-mandat ont fait élire un grand nombre de femmes, des personnes de couleur et confession différente de la majorité et des membres LGBTQ. Ces postes ne sont pas tous à New York et en Californie. Il y a plus d’ouverture que l’on pense. Il ne faut pas juste lire ce qui concerne le gros zouf. On peut garder espoir. Il y a du beau nouveau à toutes les semaines aux USA.

    1. gl000001 dit :

      Parce qu’il est un extrémiste, le gros zouf fait ressortir le pire des gens et le meilleur des gens. Ca promet 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :