Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

702548875.jpg

«Ce scandale révèle le fait qu’il y a une attention démesurée accordée aux soi-disant iniquités des programmes de discrimination positive plutôt que sur le privilège. C’est la grande hypocrisie des admissions universitaires. Les gens fortunés sont capables de faire pencher le système en leur faveur.»

Mark Stucker, conseiller en matière d’éducation et animateur d’un balado portant notamment sur l’accès des Noirs aux institution d’enseignement supérieur, réagissant à l’arrestation d’une cinquantaine de parents, dont les actrices Lori Loughlin et Felicity Huffman, dans une affaire de pots-de-vin destinés à faire entrer leurs enfants dans des universités prestigieuses.

(Photo AP)

47 réflexions sur “La citation du jour

  1. fallaitquejteuldise dit :

    La dualité américaine: décrier les avantages sociaux que l’argent procure tout en faisant la promotion du marché libre que permet l’argent du capitalisme américain : tellement mieux que « le socialisme » canadien.

  2. lechatderuelle dit :

    Les enfants doivent être fiers de laisser savoir aux autres qu’ils n’ont pas du tout les capacités dont ils s’affublent….

    ça enlève tout le mérite des diplômes des autres autour d’eux…

    Les Universités qui se drapent dans une vertu d’excellence devraient, elles aussi, recevoir une amende salée….
    Le recteur congédié.

    Personne ne peut avoir la naïveté que ce sont des cas isolés et qu’ils ignoraient ce processus….
    Encore une fois le fric salit un des fondements de la société….

    1. Sueurs dit :

      Certaines personnes qui accèdent de cette façon aux prestigieuses universités, ça donne un président des USA con.

    2. Simonolivier dit :

      Pour les enfants de ces personnes, ce qu’ils vont retenir est que leurs parents les trouvent trop stupide pour être admis au mérite.

  3. treblig dit :

    Aux États-Unis, la valeur de votre diplôme ( et de votre carrière future) est lié à la réputation de votre université qui vous l’a octroyé. Parce que les universités américaines vont des meilleures au monde (MIT) aux plus médiocres ( Trump university).

    Pas étonnant que des parents essaient de trafiquer le système dans ces conditions

  4. monsieur8 dit :

    C’est vrai que c’est proprement scandaleux. N’oubliez pas que pour chaque « étudiant » admit de façon illégitime, il y a un étudiant légitime qui est refusé. C’est dégueulasse !

    Kelvinator me dit souvent que je souffre de la haine des riches… ce matin, je lui donne raison. Ces gens qui se croient au dessus de tout et pensent (souvent avec raison, hélas) qu’avec de l’argent tu peux tout obtenir me font gerber.

    1. Apocalypse dit :

      On peut facilement imaginer que ce sont pas tous les riches qui agissent ainsi pour favoriser leurs enfants.

    2. jcvirgil dit :

      Ils ne se croient pas au-dessus des lois et règlements, Ils le sont dans une société où l’ argent peut tout acheter.

      Ce qui est la définition même de la corruption.Meme si pour certain racistes anglais ce serait un problème typique au Québec 🙂

  5. Achalante dit :

    C’est ce que j’ai dit sur l’autre billet, non? 😉

    Les personnes qui bénéficient d’une discrimination positive doivent quand même passer un seuil de qualification minimal. Ces gens qui utilisent leurs privilèges ne le font pas. Alors la prochaine fois que quelqu’un se plaindra de la discrimination positive pour dire que la sélection (au travail comme aux études) devrait être fait sur la base du mérite uniquement oublient que certains bénéficient d’un avantage de par leur privilège, et que la discrimination positive sert justement à s’assurer que ces avantages ne permettent pas seulement à un type de personne d’être sélectionné ou promu, mais que tous aient une chance plus égale.

    Ne l’oubliez pas la prochaine fois que quelqu’un dira qu’une sélection devrait être faite sur le mérite seulement, pour protester contre la discrimination positive. Dites-leurs que les vrai tricheurs du système sont ceux qui partent avec tous les atouts et qui n’hésitent pas à les utiliser pour en avoir encore plus, plutôt que ceux qui partent la course avec 50 mètres de retard…

  6. Pierre S. dit :

    —————————–

    Et ce n’est pas sous la présente présidence que les ultra riches
    vont perdre des acquis bien au contraire.

    Pour ce qui est des universités prestigieuses, oui elle forment des gens de grands talents
    mais elle contribuent aussi à diplômer des trou de cul qui se servent de leur diplômes acheté à fort
    prix pour se faufiler un peu partout dans la société et accéder à des poste dont ils n’ont ni la compétence
    ni les attributs éthiques ou moraux requis pour la tâche..

    Le premier exemple qui me viens à l’esprit est surement le rat à Jared Kushner,
    Comment diable un tel imbécile a t’il pu accéder à un poste aussi prestigieux à la maison blanche ?

    1. En tout cas moi je me demande comment ces personnes (celles qui ont ‘acheté’ leurs diplômes sans avoir les capacités pour réussir) font pour dormir la nuit. Moi je connais la valeur des diplômes que j’ai acquis et je sais le travail et l’acharnement derrière, et je fais encore souvent des rêves/cauchemars à propos des rares cours que j’ai dû abandonner et reprendre plus tard….

      1. Louise dit :

        biancasolemaman

         » Moi je connais la valeur des diplômes que j’ai acquis et je sais le travail et l’acharnement derrière. »

        C’est la même chose pour moi. Quand j’étais jeune mes parents n’avaient pas d’argent donc pas d’études supérieures.
        Quand je suis enfin allée à l’université, j’avais 30 ans et 3 jeunes enfants. J’étudiais pendant les dodos, pas vraiment les conditions idéales mais je l’ai fait. Quand j’ai eu 50 ans j’y suis retournée parce que mon besoin d’apprendre était plus fort que les pertes de salaires que je subissais.Je n’ai jamais regretté tous les sacrifices que j’ai fait et en prime, je suis fière de moi.

        Les parents qui payent ou qui trichent pour faire admettre leurs enfants à l’université ne se rendent pas compte qu’ils privent leurs enfants d’une expérience humaine inestimable soit la nécessité de faire des efforts et de persévérer pour atteindre un but et la fierté qu’on ressent lorsqu’on l’atteint.
        Comment ces enfants vont développer la force et la résilience nécessaires pour traverser les inévitables obstacles de la vie ?

  7. Henriette Latour dit :

    PHONY certains diplômes, tout comme la vertu de tous ces pharisiens, les dorures du simili-président et la démocratie aux États-Unis.

  8. titejasette dit :

    « Un recours collectif au civil a été intenté contre huit universités dans le cadre du scandale des pots-de-vin pour l’admission massive dans les collèges.

    Université de San Diego, Université du Texas, Wake Forest University et Georgetown University. Les procureurs fédéraux ont dit que les écoles ont été victimes de l’arnaque.

    Des accusations criminelles fédérales liées au scandale ont été déposées mardi contre les vedettes de la télévision Felicity Huffman et Lori Loughlin, ainsi que contre des cadres supérieurs du monde des affaires et du droit, tels que Manuel Henriquez de Hercules Capital et l’ancienne Pacific Investment Management Co. Le PDG Douglas Hodge. »

    Personnellement, je suggère que les enfants des « fautifs » repassent certains examens avant que les diplomes leur soient décernés. En cas d’échec: Out ! you go !

    1. gl000001 dit :

      « les écoles ont été victimes de l’arnaque »
      Victimes ?

      1. titejasette dit :

        gl000001 – « les écoles ont été victimes de l’arnaque »

        – De faux documents ont étés soumis au bureau des admissions pour faire qualifier les fils à papa
        – Des individus se présentent aux examens et se font passer pour des enfants des riches

      2. gl000001 dit :

        Merci. Je n’avais pas trop lu là-dessus. Je croyais que les universités avaient reçus de l’argent pour laisser passer les fils à papa. Ce n’est pas ce qu’on a lu à propos de Jared ?

      3. titejasette dit :

        @ gl000001 – 11h33

        Les Universités ont p-e été complices ou ont fermé leurs yeux (à cause des montants rafamineux de dons versés par le parents)

      4. gl000001 dit :

        Donc « complices » aussi 😉

    2. titejasette dit :

      Pour d’autres détails croustillants de mon post 11h17

      https://www.cnbc.com/2019/03/14/lawsuit-filed-against-eight-colleges-for-admission-bribery.html

  9. Benoît Nadeau dit :

    Je tiens à faire remarquer qu’il n’y a rien qui dit que ce stratagème n’est pas possible au Canada et ailleurs dans le monde…dans une moindre mesure peut-être mais quand même.

  10. Bartien dit :

    H.S.

    Voici un article publié ce-matin :
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201903/14/01-5218220-impots-de-trump-le-secretaire-au-tresor-se-conformera-a-la-loi.php

    Une phrase attire mon attention de par son hypocrysie et la voici :« Nous respecterons la loi. Je suppose que nous protégerons le président comme nous protègerons tout contribuable au titre de leurs droits », a-t-il ajouté. (réponse de Steven Mnuchin à savoir s’il se plierait à une requête de fournir la déclaration d’impôts du président)

    1. Benton Fraser dit :

      Je retiens ceci:
      « M. Trump est le premier président américain depuis Richard Nixon à refuser de divulguer sa situation fiscale. »

      Ça transpire l’honnêteté!

  11. Apocalypse dit :

    @monsieur8 – 11:06

    ‘C’est vrai que c’est proprement scandaleux. N’oubliez pas que pour chaque « étudiant » admit de façon illégitime, il y a un étudiant légitime qui est refusé. C’est dégueulasse!’

    Tout à fait d’accord! Dans la vidéo posté sous le billet précédent, l’animatrice de l’émission disait que certaines compagnies, notamment dans le domaine banquaire, ne prenait que des gradués de cinq ou six institutions, pour les autres, les CV vont à la poubelle, les bras nous en tombent! Avec ce qu’on apprend maintenant, on voit comment c’est absolument stupide. Peut-être que cette nouvelle va les faire réfléchir, mais j’ai un petit gros doute :-(.

    Ces institutions ne jamais entendu parler d’un processus de sélection où passent les candidats en entrevue et même plus d’une fois si c’est nécessaire. Si les gens qui font les entrevues sont allumés et compétents, ils vont pouvoir trouver ceux qui sortent du lot et qu’on devrait engager.

    Il y a certes des gens brillants ayant des parents fortunés, mais on ne compte plus les gens brillants venant de milieux modestes. On se prive donc de superbes talents.

    On dit souvent que les Etats-Unis sont un pays en déclin, encore un triste exemple.

    1. gl000001 dit :
  12. Gilles Morissette dit :

    Cette affaire illustre bien tout ce qui va de travers dans le système d’éducation aux USA.

    Les universités prestigieuses recrutent non pas en fonction du cursus scolaire d’un candidat mais en fonction de son statut social. Le système est vicié à la base même.

    Le côté positif de cette histoire est qu’il va peut-être faire prendre conscience aux Américains de la nécessité d’une réforme en profondeur du système d’éducation notamment au niveau universitaire.

    Cependant, il ne faudra pas compter sur l’actuel Secrétaire à l’Éducation, Betsy DeVos pour le faire car elle est trop occupé à armer les enseignants dans les écoles.

    On voit où cette administration met ses priorités. Donner des « guns » aux profs est plus important que d’améliorer la qualité de l’enseignement et l’accessibilité aux études supérieures.

  13. Apocalypse dit :

    @Achalante – 11:08

    Je suis d’accord que la discrimination positive peut être bienvenue, mais que j’ai un gros doute dans le cas du billet de M. Hétu; on parle de magouilles pure et simple pour donner un ‘edge’ à ses enfants.

    En fait, c’est de la discrimation négative envers des enfants sans doute plus allumés et talentueux que bien des enfants de riches.

    1. Achalante dit :

      Les enfants concernés par la nouvelle sont blancs (pour la plupart) donc ils ne souffrent pas du racisme, ils ont des parents riches capable de bien les nourrir (important pour le développement du cerveau), de leur procurer des jouets éducatifs, des livres; et les enfants n’ont pas besoin de travailler pour aider les parents à payer les factures… Aussi des parents éduqués capables de s’intéresser et de suivre les études de leurs enfants… Et si leurs parent doivent souvent voyager pour le travail, plusieurs acteurs amènent leurs enfants avec eux, et leurs paient des tuteurs pour une éducation de qualité, plutôt que des professeurs minimalisent formés et payés des salaires ridicules… Ils partent avec tous les atouts, mais leurs parents trafiquent en plus les résultats pour leur assurer une place.

      La discrimination positive concernent les enfants qui partent 10, 20, 50 mètres plus loin de la ligne d’arrivée que les autres (familles pauvres, victimes de discrimination, environnement social et scolaire peu stimulant, etc.), mais qui arrivent quand même une demi-seconde derrière le premier. Si la course avait été égale, ils seraient arrivés premiers.

      Mais plusieurs personnes croient encore que c’est le second groupe qui est injustement avantagé. C’est cette idée qu’il faut combattre.

  14. bleuetdaa dit :

    Dans un monde où la main d’oeuvre est rare ces compagnies devront élargir leur bassin de candidats.

    Mais qui sont ces crétines qui ne joue pas le jeux des fortunés et donné de l’argent aux différentes fondations universitaires. Je comprend que les universités ne pouvaient pas tolérer cette concurrence à leur fondation.

    « Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit ». C’est le libre-marché qui opprime les masses laborieuses et l’homme est toujours un loup pour l’homme. Toute cette guerre de sémantique détourne du véritable problème: la survie de l’espèce humaine.

    Si le bully in chief construit son mur ça va surtout empêcher des américains de quitter des lieux qui pourraient devenir inhabitable.

    Ils sont fous ces américains 🙂

    1. Achalante dit :

      *Et* crétins, s’ils-vous-plaît. Même si dans les nouvelles, on pointe généralement les mères du doigts (quand elles sont plus populaires), les pères sont rarement des deux de piques et ont aussi joué leur rôle dans ce scandale.

  15. el_kabong dit :

    Ce « scandale » me fait tomber des nues, moi qui croyais que les meilleures universités américaines étaient déjà réservées aux plus riches (et non aux meilleurs étudiants)…

    1. jcvirgil dit :

      A une moyenne de 60,000$ de frais pour faire un cursus universitaire ça serait surprenant qu’ils admettent beaucoup de pauvres ,même les plus géniaux!

      D’ailleurs la dette étudiante qui est une des bulles qui menacent l’économie américaine est maintenant transmissible en héritage.
      Quand celui qui l’a contracté n’a jamais réussi à la payer ,elle est refoulée à ses successeurs !

      1. Bartien dit :

        Est-il possible de refuser un héritage?

    2. gl000001 dit :

      Il y a des bourses pour les plus pauvres. Ca vient de généreux donateurs j’imagine .

      1. J.C.Virgil dit :

        @Bartien 12h19

        Au Québec le liquidateur est mieux de faire un bilan complet des actifs et des dettes du défunt avant d’accepter la succession .Selon l’article mis en lien :*il établira un inventaire des actifs et la liste des dettes, en se rendant notamment à la banque du défunt, où les comptes devraient déjà être gelés. On n’oublie pas non plus de contacter tous les créanciers possibles, tels que les administrations fiscales au fédéral et au provincial. «Fouillez dans les tiroirs pour savoir si le défunt avait des crédits», suggère Éric Lebel.*

        Un exemple de piège à éviter :*Le logeur du défunt téléphone pour vider l’appartement? Si on récupère les meubles pour les donner à la succession, on accepte la succession… et on prend ainsi le risque de devoir payer toutes les dettes qui seront présentées. «Le jour où vous prenez quelque chose dans la succession, vous devenez responsable d’en payer les dettes»,

        Donc la règle à connaitre est :*«Le jour où vous prenez quelque chose dans la succession, vous devenez responsable d’en payer les dettes»,

        Aux États-Unis ????

        https://www.lebelage.ca/mes-droits/succession/testaments-et-successions/dettes-en-heritage-comment-sen-sortir

  16. jeanfrancoiscouture dit :

    Rien de surprenant là. Pourquoi devrions-nous croire que l’utilisation de l’argent aux fins de corruption ici, là ou ailleurs devrait ne pas franchir le seuil des maisons dites de «haut savoir»?
    Ce qui me surprend par contre c’est que le conjoint de Felicity Huffman et père de leurs deux filles, l’acteur William H. Macy , n’ait été aucunement mentionné dans toute cette histoire. Il n’était ni au courant ni participant au stratagème? Et idem pour le conjoint de l’autre actrice qui est un businessman multimillionnaire mais moins connu que Macy.

  17. xnicden dit :

    Il y a effectivement depuis des lustres une façon légale d’acheter des places dans des universités américaines prestigieuses: les parents qui font des dons de plusieurs millions de $ pour des programmes ou la construction de nouveaux édifices. Les universités affichent un semblant d’étanchéité avec le processus d’admission mais personne n’est dupe… Cela a été la voie qui a permis à notre ami Kushner d’être admis.

    Ceux qui ont été arrêtés sont des millionnaires plus « pauvres » à qui on a offert de payer directement certains responsables de programme ou de falsifier les résultats de leur enfant. L’accès grâce à une porte de côte, à l’insu des dirigeants d’universités toutefois.

    Si je comprends bien, Mark Stucker profite de ce scandale pour dénoncer la première filière. Avec raison.

  18. Anne-Marie dit :

    Ce scandale me fait un peu mieux comprendre le 40% d’appui que récolte POTUS-45. La population est insensible à la tricherie! Elle l’a pratique elle-même comme dans n’importe quelle république de banane. Donc ce que fait leur président, c’est juste du business as usual. La fin justifie les moyens.

  19. Syl20_65 dit :

    HS:

    Une décision d’une cour d’appel oblige la racaille agresseur sexuel en série, à faire face à son procès pour diffamation. Ses avocats évoquaient que l’escroc ne pouvait être poursuivi. Ironiquement, la cour d’appel s’est basé sur un jugement Clinton vs Jones qui dit le contraire. Est-ce que ces multiples histoires sordides d’agression sexuel le couleront??? À suivre….
    https://www.rawstory.com/2019/03/trump-must-face-defamation-lawsuit-filed-summer-zervos-appeals-court-rules/

    1. gl000001 dit :

      Il a dit a beaucoup de gens qu’ils étaient des menteurs. Et c’était souvent son opinion. Pas celle du POTUS. Si ils font tous comme elle, il va en passer du temps à la cour !!

  20. el_kabong dit :

    @jcvirgil
    « D’ailleurs la dette étudiante qui est une des bulles qui menacent l’économie américaine est maintenant transmissible en héritage.
    Quand celui qui l’a contracté n’a jamais réussi à la payer ,elle est refoulée à ses successeurs ! »

    Il n’y a rien de neuf ici: les dettes d’un défunt suivent toujours la succession. Si les dettes dépassent la valeur des biens de la succession, les héritiers refusent simplement la succession…

    1. jcvirgil dit :

      C’est quand même quelque chose d’inusité de ne pas avoir eu assez de toute une vie pour rembourser sa dette étudiante !

      C’est sûrement la première génération à vivre ça. Dans le fond Trump avait raison . Il vaut mieux être Norvégien que de vivre dans un *shihole*.

  21. kintouai dit :

    « Le veau d’or est toujours debout ! » Gounod, « Faust »

    1. ..on encense sa puissance, on encense sa puissance d’un bout du monde à l’autre bout… (opéra que j’ai écouté en boucle une partie de mon enfance…)

  22. Richard Desrochers dit :

    Il n’a qu’à la Trump University qu’on est sûr de la valeur du diplôme.

  23. yepasbon dit :

    Louise , a 11:52 . Vous avez fait ma journée . Vous êtes l’exemple frappant que les efforts mènent à tout , pas la richesse de vos parents

  24. Micheline L dit :

    J’espère que les parents fautifs vont faire un séjour en prison (quelques mois?) sans aucun privilège. Nourriture, vêtements, cellule comme les autres prisonniers. Pas de congé pour une réunion d’affaires ou pour tourner un film… Les enfants qui ont profité de la fraude, qu’ils en aient été complices ou non, devraient être contraints de faire du bénévolat auprès des itinérants ou d’autres personnes maltraitées par la vie.

Répondre à Apocalypse Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :