Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

janitor-getty2016

Washington a retenu son souffle vendredi dernier. Un accord sur le budget a été négocié jeudi, mais, jusqu’à la signature le lendemain, le président Trump a laissé planer le doute sur son soutien. Pour des centaines de milliers de fonctionnaires et de contractuels du gouvernement, on a craint de se retrouver sans salaire, une fois de plus. Un scénario qui aurait été néfaste non seulement pour eux mais également pour l’économie américaine.

Avant d’aller plus loin, un rappel : sur les 11 milliards de dollars de pertes liées au «shutdown», 3 milliards ne pourront pas être recouvrés, entraînant une baisse du PIB. L’impact s’est fait sentir. Et ça continue. Dans le DMV, l’acronyme (pour District of Columbia, Maryland et Virginie), c’est une catastrophe économique. Même si la grande région urbaine de Washington peut se vanter d’être la troisième agglomération la plus riche du pays, il n’en reste pas moins que le choc entre riches et pauvres est énorme.

Pour les employés officiels, les 35 jours non-travaillés seront payés. Ils savaient, dès le départ, qu’ils pourraient rembourser leurs cartes de crédit. Mais les contractuels – près de 580 000 personnes – ne seront pas rémunérés.

Loin de l’image du fonctionnaire grassement payé, ces travailleurs précaires, notamment ceux qui font le ménage des bâtiments ou les contractuels qui vivent d’un chèque à l’autre, ont subi un énorme choc économique… surtout dans ces familles où tous les membres sont dépendants des «jobines» de la fonction publique. Pour ces gens, c’est plus que de prendre son mal en patience, pour citer Lara Trump.

En plus d’eux, c’est aussi tous les petits commerces qui dépendent des contributions des fonctionnaires. Il ne faut pas oublier que tous les musées fédéraux du Smithsonian étaient eux aussi fermés, affectant toute la chaîne de l’économie du tourisme, du stand à hot-dog au coin de la rue aux hôtels.

Le «shutdown» est donc terminé, mais le casse-tête financier des travailleurs reste. Les initiatives ont foisonné pour les aider. Et continuent. Les soupes populaires ont multiplié la distribution de repas. Des petits commerces n’ont pas hésité à donner du crédit. Une organisation s’est dédiée à distribuer soutiens-gorge et produits hygiéniques féminins. Mais les témoignages de travailleurs qui ont raté un paiement d’hypothèque s’accumulent, semant une certaine crainte de l’impact à venir.

Vendredi, à Washington, c’est avec soulagement qu’on a accueilli la signature du président Trump au bas du compromis budgétaire. Un agent de sécurité aéroportuaire de la TSA, un contractuel sans sécurité, a bien résumé toute l’histoire : «On sait maintenant qu’on ne dépassera pas la limite de la carte de crédit.» En revanche, il est bien déterminé à quitter la fonction publique, comme beaucoup de ses collègues.

(Photo Getty Images)

47 réflexions sur “Le long impact du «shutdown»

  1. A.Talon dit :

    «Loin de l’image du fonctionnaire grassement payé, ces travailleurs précaires, notamment ceux qui font le ménage des bâtiments ou les contractuels qui vivent d’un chèque à l’autre, ont subi un énorme choc économique…»

    Mais n’est-ce pas justement le genre d’électeurs à avoir voté de manière irréfléchie pour le charlatan orangé?

    1. luc dit :

      Pas nécessairement dans le District of Columbia, ou dans les autres villes donc la force de travail est basée sur un service gouvernemental… La base de la Trumpet Orange, outre les riches et nantis qui profitent vraiment du tax relief, se situe plus dans le Bible belt, ou dans les villes minières ou industrielles… Et ils commencent aussi à vivre les expériences et conséquences de ses politiques… IRS, perte d’emploi, fermeture de commerces, etc… A part les fanatiques qui restent aveugles aux frasques oranges pour faire avancer leur agenda pro-vie ou racistes, les autres qui pensaient voir une amélioration de leur sort commencent à perdre patience…

  2. Denis Bergeron dit :

    Le président qui aura eu le plus gros impact négatif sur l’économie du pays « like no other before »!

  3. A.Talon dit :

    «Le «shutdown» est donc terminé, mais le casse-tête financier des travailleurs reste.»

    Comme pour tout ceux qui ont fait confiance à l’escroc orangé tout au long de sa déplorable carrière de «fakkke businessman»: des petits sous-contractants jamais payés aux petits employés sous-payés de ses casinos, en passant par les immigrants illégaux gravement exploités sur ses terrains de golf et les contribuables d’Atlantic City qu’on a littéralement extorqués.

    1. igreck dit :

      Quel infâme salopard ! Et dire que 40% de la population continuent de croire ses mensonges grâce à l’appui des Sénateurs repu$$$ et des hypocrites religieux qui sont paasé maîtres dans l’art de la manipulation. Pauvre AmeriKKK !!!

  4. monteregien dit :

    « En revanche, il est bien déterminé à quitter la fonction publique, comme beaucoup de ses collègues. »

    Eh bien oui. Les Républicains disent toujours que l’administration gouvernementale n’est pas performante. Pas surprenant: quand ils sont au pouvoir, ils font tout pour écoeurer les employés compétents.

  5. Lucien Dionne dit :

    Ils avaient oubliés que Trump est le roi de la faillite.

  6. A.Talon dit :

    «Les soupes populaires ont multiplié la distribution de repas. Des petits commerces n’ont pas hésité à donner du crédit. Une organisation s’est dédiée à distribuer soutiens-gorge et produits hygiéniques féminins.»

    «I said in the campaign: I alone can fix this country. Done! Mission accomplished! Makkke Amerikkka Grrrrreat Again!» (l’Empereur de la Boulechite)

    1. Louise dit :

      A.Talon

      « Mais n’est-ce pas justement le genre d’électeurs à avoir voté de manière irréfléchie pour le charlatan orangé? »

      N’êtes-vous pas un peu sévère envers tous ces travailleurs qui ont voté pour Trump dans l’espoir d’améliorer leur niveau de vie ?
      Je fais une distinction très nette entre ceux qui ont voté pour lui par idéologie ou pour des croyances religieuses et ceux qui ne savent plus à quel saint se vouer pour se sortir de leurs difficultés financières en espérant de meilleures conditions et surtout un meilleur salaire. Malheureusement ils se sont fait berner par un escroc qui se présentait comme un sauveur.
      J’espère qu’ils vont s’en souvenir aux prochaines élections.

      1. gl000001 dit :

        Ils ont été séduits par le faux discours populiste. La version actuelle du Pied Piper de Hamelin.

      2. A.Talon dit :

        @ Louise 14h38
        «N’êtes-vous pas un peu sévère envers tous ces travailleurs qui ont voté pour Trump dans l’espoir d’améliorer leur niveau de vie ?»

        NON. Quiconque se donnait le moindrement la peine de se renseigner au cours des mois précédant les élections de 2016 savait très bien à quel genre de fabulateur on avait affaire avec le Roi-des-Faillites. On dit que voter est un devoir de citoyen, fort bien. Mais voter intelligemment et de manière éclairée l’est tout autant. Autrement, cet exercice démocratique fondamental est complètement vidé de son sens et n’est plus qu’un pur gaspillage de temps.

      3. gérard séguin dit :

        @Louise Une grande majorité des gens sont acheteur, de toutes promesses, qui font rêver. Donc au prochaine élection. C’est à votre tour de profiter des baisses d’impôt (Vive les déficits à la républicaine). Il y aura des rêveurs.

      4. Je seconde A Talon dans sa réponse. Si les gens s’étaient le moindrement renseigné sur Donald Trump (en ce qui me concerne, je ‘suis’ le personnage depuis la fin des années 80, car j’ai un cousin qui était obnubilé par ce crétin et sa ‘fausse’ fortune), un grand nombre de ceux qui ont voté pour lui ne l’auraient pas fait

    2. Benton Fraser dit :

      Sans produit hygiéniques féminins, le pussy-grabber risque de se retrouver avec du sang sur les mains!

      1. ghislain1957 dit :

        😀 😀 😀

      2. papitibi dit :

        … ce qui en ferait la plusse grande victime collatérale de son propre shutdown, mais ça, évidemment, les failed media n’en parleront pas!

        Ils préfèrent parler de tous ces maudits pleurnichards de contractuels qui n’ont pas eu le coeur de se trouver une autre job pendant le shutdown…

        Gang de paresseux!
        Gang de parasites!
        Gang de parasols!

    3. Achalante dit :

      Comme à l’ère de la GRANDE Dépression…

  7. darrylfzanuck dit :

    Les fermiers en ont souffert énormément déja que les subventions étaient en retard et traitées au compte-gouttes le shutdown a paralysé le dépt de l’Agriculture,ils vont se souvenir de ce bordel en 2020…

    1. simonolivier dit :

      « Ils vont se souvenir de ce bordel en 2020 » Un p’tit 10 que non.

      1. darrylfzanuck dit :

        Au Wisconsin,au Michigan cela est déja commencé et le Kansas a élu un gouverneur dem en novembre, les fermiers vont se tenir,Les Magabillies ne sont pas des fermiers

      2. titejasette dit :

        @darryl – 14h26

        Trump déshabille Pierre pour habiller Jacques. En prenant les sous provenant des 115% de tarifs sur les importations chinoises, il les prête aux fermiers pour les maintenir « sous respiration artificielle ». Attention ce sont des prêts ! Il faudra les rembourser un moment donné.

        https://www.cfr.org/blog/115-percent-trumps-china-tariff-revenue-goes-paying-angry-farmers

        @simonolivier – 14h32

        Ils vont se souvenir de ce bordel lorsque cela viendra le temps de faire les remboursements

  8. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    Le gros imposteur orangé commence à démontrer de graves signes de panique… ou de démence sénile, c’est selon. Il veut maintenant s’en prendre directement à tout ceux qui auraient eu des velléités de l’écarter du pouvoir ou même d’y avoir seulement songé. Quand on disait sur ce blogue qu’il pourrait devenir dangereux au cas où il ferait face à une tentative de destitution, on ne blaguait pas.

    «Ces soucis sont en lien avec une capacité de mémoire qui me fait parfois et subitement faux bond.»
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201902/18/01-5215158-trump-sinsurge-contre-la-possible-tentative-de-lecarter-du-pouvoir.php

    INTRO: «Le président Donald Trump a estimé lundi que son secrétaire adjoint de la Justice et l’ancien chef du FBI avaient « l’air d’avoir planifié un acte très illégal » en discutant en 2017 des moyens constitutionnels de l’écarter du pouvoir.»

    1. A.Talon dit :

      OUPS! C’est moi qui semble avoir une petit problème maintenant avec mes copié-collés.

      «Trump s’insurge contre la possible tentative de l’écarter du pouvoir»
      https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201902/18/01-5215158-trump-sinsurge-contre-la-possible-tentative-de-lecarter-du-pouvoir.php

    2. gl000001 dit :

      25e amendement … donc pas « illégal ». 8453 mensonge ou exagération !!!

      1. @gl000001 Ouin mais le 25ième amendement doit être invoqué par des membres du cabinet Présidentiel, pas par des agent non-élus du FBI.

      2. A.Talon dit :

        @ Androïde Picotta 15h22
        Rien n’empêche les haut-fonctionnaires d’intervenir dans la décision d’appliquer le 25e amendement, mon bon Picotte. Bien au contraire. Et les gens de la communauté du renseignement sont sûrement parmi les personnes ressources les plus importantes à consulter pour une procédure aussi délicate. Ce qui serait parfaitement illégal cependant, ce serait qu’une grande agence comme le FBI puisse réclamer la destitution du POTUS au nom du 25e amendement. Il n’y a rien de tel dans cette histoire.

      3. gl000001 dit :

        Exact. Les gens du renseignement en parlent aux gens dans le cabinet. C’est « chiant » !! 😉

      4. Fran labrecque dit :

        8453 mensonges faut le faire en 2 ans, une chance que l’idiot dort un peu sinon on serait rendu à 15,000 mensonges et idioties….

  9. titejasette dit :

    MARC-ANDRÉ BOISVERT est le signataire du billet et nous lui souhaitons la bienvenue.

    A.Talon – « … en passant par les immigrants illégaux gravement exploités sur ses terrains de golf  »

    Entendu sur CNN: durant la construction du club de golf Bedminster club, des autobus remplis de 100 Costaricains déchargaient tous les jours des ouvriers « undocumented » sur le chantier. Ils reviennent les chercher à la fin de la journée…

    1. Louise dit :

      titejasette

      « MARC-ANDRÉ BOISVERT est le signataire du billet et nous lui souhaitons la bienvenue »

      Merci de nous le rappeler, je n’avais pas lu la note de Richard Hétu à ce sujet.
      Bienvenue M. Boisvert. Je vous souhaite beaucoup de satisfactions dans ce nouveau défi. Au fil des billets on va apprendre à se connaître et à s’apprécier Si M.Hétu vous a choisi, je ne suis pas inquiète vous faites déjà l’affaire.

  10. Henriette Latour dit :

    J’ai lu avec consternation les mots de Lara Trump pendant le shutdown. Ils sont tous dévoyés dans cette famille. C’est à qui serait le plus odieux.

  11. gl000001 dit :

    Lara Trump a entaché ce prénom légendaire. Ce qu’elle était belle dans le Docteur Jhivago, Julie Christie !! Geraldine Chaplin également !!

  12. 45 aurait-il changé d’idée ou ces gens non payés ne font pas partie de cette question posée par un journaliste?

    Q. But these people have to go without their paychecks. Some of them are being forced to work without pay. Some have been furloughed. These are —

    THE PRESIDENT: They all get their money. They’re all going to get the money. And I think they’re going to be happy.

  13. ghislain1957 dit :

    Vivement la journée où Mueller va sortir le clown 🤡 orange de la maison blanche ainsi que sa famille de mouettes.

    Aucun membre de cette famille ne fait preuve de compassion envers ces contractuels, tout ce qui compte pour eux, s’en mettre plein les poches.

  14. treblig dit :

    On va répéter certains chiffres sur la société américaine qui, au demeurant, est lourdement endettée :

    Selon la Federal reserve, 80% des américains n’ont pas immédiatement dans leur poche 400$ sans être obligé de recourir à la carte de crédit, à un emprunt ou devoir reporter une dépense.

    7 millions d’américains sont en retard d’au moins 3 mois sur un prêt auto. Un record.

    Les prêts étudiant atteignaient un sommet de 1 500 milliards. Ce qui force les jeunes à reporter à plus tard leur idée de fonder une famille. Ce qui aura un impact sur la construction de nouveaux logements.

    Juste quelques chiffres comme ça

    1. lechatderuelle dit :

      treblig :

      le plus triste est que ça n’empêchera pas les jeunes ménages de tenter d’avoir une maison… ça va simplement les fragiliser un peu plus….

      les jeunes USa ne se privent pas… ils foncent tête baissée vers l’endettement en croyant encore au rêve américain… (comme la grande majorité des Occidentaux, soit dirt en passant)

      un jour ça va se régler… la loterie… un héritage… un rêve…. et la course par en avant se poursuit, de plus en plus vite, de plus en plus grande…..
      Make America great again… mais tant pis pour l’atterrissage ……

  15. lechatderuelle dit :

    Question bête,
    Ils gagnent combien les fonctionnaires aux USA à Washington???
    Et les autres contractuels. ? Combien de l’heure et combien d’heures par semaine…..

    histoire de mesurer ….

    1. simonolivier dit :

      @lechaderuelle Selon ce que j’ai lu dans le NYT, le salaire annuel moyen des gens mis en chômage pendant le shutdown est de $37,000.

  16. Gilles Morissette dit :

    Bienvenue dans l’équipe monsieur Boisvert.

    Très intéressant votre premier billet. Il nous montre les effets pervers du shutdown sur une catégorie de travailleurs qu’on a tendance parfois à oublier. Au delà de un demi million de travailleurs qui ne récupéreront jamais les 35 jours au cours desquelles ils n’ont pas été payés, sans compter les travailleurs de commerces qui dépendent de l’apport des fonctionnaires.

    Le Gros Abruti s’en moque. Il est trop occupé, entre deux rondes de golf, à déblatérer contre SNL, les Hurricanes de la Caroline (LNH) et à voir des complots partout.

    Dans son cas, on peut dire que la sénilité a fait des progrès depuis le début de l’année 2019.

  17. Carl Poulin dit :

    Et pour ajouter l’insulte à l’injure, dans la même période de temps, le gros naze à fait faire le ménage par ses sous-fifres de tous les employés illégaux qui travaillaient depuis des années pour ses différentes entreprises hôtelières afin de faire bonne figure devant ses érecteurs suprémacistes de bonnes familles catho.
    Au cours des derniers mois, le pape a défroqué un cardinal, un archevêque et deux évêques dans la foulée des scandales d’agressions sexuels au Chili et aux USA sur des enfants et des religieuses par des milliers de membres du clergé. El papo vient de céduler un colloque (pour ne pas dire un c__k s__ck) afin de réfléchir sur les moyens que l’Église devrait mettre en oeuvre afin de remédier à cette situation.
    Après tout ce tohu-bohu papal, je me demande si les supporters-suprémacistes-blancs-catho des USA sont fières de leur religion et surtout s’ils s’appuieront ou se cacheront derrière celle-ci afin de blanchir leurs propres sépulcres tachés du mal et du sang versés sur ceux qui sont innocents et dont ils sont les seuls responsables.

    1. gérard séguin dit :

      Un jour peut-être, l’église catho. reviendra, à la réalité de la normalité de la vie. LE COUPLE, quelques soient les tendances. Je rêve.

      1. Bartien dit :

        Un jour peut-être il n’y aura plus de religions et les gens seront capables de penser par eux-mêmes …. Moi aussi je rêve!

    2. simonolivier dit :

      @carl polulin La plupart des supporters-suprémacistes-blancs des USA sont surtout des chrétiens membres de l’Église Évangélique ou des Southern Baptist. Pas tant de catho. qui ont surtout voté démocrate au cours des dernières décennies.

    3. RICK42 dit :

      Carl Poulin : vous faites erreur! Ce sont plutôt les Évangélistes, Protestants et non Catholiques, la clientèle ultra-religieuse de Trump.

  18. darrylfzanuck dit :

    HORS SUJET:

    Sur le panneau d,une station service en banlieue de Columbus en Ohio

    FREE GAS ON ANY DAY THAT TRUMP

    DOES NOT LIE ABOUT SOMETHING!!!

    1. Henriette Latour dit :

      darrylfzanuck

      🤣🤣🤣
      Il doit faire de bonnes affaires car les jours SANS sont rares.

    2. luc dit :

      Aussi bien dire: Do you believe in miracles???

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :