Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

photo-1530422190-4998587af64e copy

Changement d’approche pour le quatrième épisode du balado L’Amérique dans tous ses états, que je co-anime avec mon collègue Daniel Hoffman. Cette semaine, nous n’abordons pas seulement un sujet qui a dominé l’actualité américaine, comme les semaines précédentes, mais quatre. Ce choix illustre notre volonté de varier la forme et le contenu de ce podcast, qui compte également présenter des interviews avec des intervenants d’intérêt et des reportages. D’ici là, bonne écoute!

13 réflexions sur “EP4 : Sur Amazon, El Chapo, l’urgence nationale et Ilhan Omar

  1. Gilles Morissette dit :

    Un autre excellent balado qui résume bien les quatre sujets d’intérêt qui y ont été abordés.

    Si Amazon s’était comporté comme un bon citoyen corporatif et s’était assuré de l’acceptabilité sociale de son projet en amorçant un dialogue avec ces groupes de pression au lieu de débarquer avec ses gros sabots de conquérants, on n’en serait pas arrivé à un tel gâchis.

    La multinationale vient de comprendre que NY est une ville fière qui ses habitants tiennent à avoir leur mot à dire devant un projet de grande envergure comme celui d’Amazon.

  2. jeani dit :

    De mieux en mieux vos balados! Toujours intéressants et concis, vous avez une excellente façon de vulgariser la politique États-Uniennes.

    HS Un clone de trump se permet de faire la leçon aux Hurricanes de la Caroline. Assez spécial de voir ce Don Cherry, anti-Francophones et anti-européens au hockey, traiter d’imbéciles les joueurs de cette équipe. Le clown, habillé de façon aussi ridicule, traite d’imbéciles ces joueurs qui festoient à leur façon une victoire.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/201902/18/01-5215144-celebrations-les-hurricanes-repliquent-a-don-cherry.php

    Ça rappelle l’autre, champion menteur, qui traite les autres de menteurs.

    Coudonc, il n’y a pas de miroirs à la MB et à CBC sports?

  3. papitibi dit :

    À la toute fin du podcast, Daniel Hoffman précise qu’il est disponible sur Itunes, Spotify et Google Play.

    Moi pas Spotify ni ITunes. moi plutôt réfractaire. Très. Mais diantre, où trouve-t-on ce podcast sur Google Play? Ne me dites SURTOUT pas que je roule sur une version Android trop ancienne, moi dont le phone intègre Android 9.0…
    J’ai beau chercher sous Richard H, sous Daniel H, sous L’Amérique, sous Podcast, sous Balado, Dieu ne m’est pas apparu. Pas plu que la source de la voix de Richard.

    Ou bien ce diable de Dieu se venge-t-il ainsi de ma Foi vacillante, ou bien est-ce plutôt Donald J. TrumpTower qui me fait payer pour avoir acheté un téléphone communiss de la compagnie qu’il accuse d’espionnage industriel ? 😁😁😁

    Cela dit, excellent rapport qualité-prix, mais faut pas le répéter.

    1. A.Talon dit :

      Mais quel est votre problème exactement? Vous n’arrivez pas à entendre le podcast à partir de votre tablette ou vous voulez en télécharger une copie pour écoute ultérieure?

      1. papitibi dit :

        Une panne internet a gobé ma réponse. J’en fais ici un résumé.

        Je n’ai pas besoin de télécharger le podcast pour écoute différée; de toutes façons, mon forfait de données est largement suffisant pour me permettre d’accéder au contenu via mon téléphone.

        Cela dit, si je pouvais télécharger le balado pour un usage différé, en passant par le Google Play Store (tel qu’indiqué par Daniel Hoffman), pourquoi pas? Sauf que je ne vais pas payer pour un abonnement à un service de musique (Spotify, Google Play Music, ITunes) dont je n’ai PAS besoin.

        Or j’ai essayé de toutes les manières dans le Play Store, où la balado est introuvable. C’était ça, le problème mais comme ce n’en est pas vraiment un, je vais passer par mon fureteur et consommer un tout-tit-peu des données auxquelles mon forfait me donne droit.

      2. A.Talon dit :

        @ papitibi 15h06
        «Cela dit, si je pouvais télécharger le balado pour un usage différé, (…) pourquoi pas?»

        Remarquez qu’il est sans doute possible de télécharger le fichier MP3 du balado à partir de cette page web grâce au fureteur de votre tablette (ou d’une application tierce). C’est ce que je peut faire très facilement sur mon iMac avec Firefox, par exemple, par téléchargement de la page complète ou via le plugiciel «video downloader» .

  4. titejasette dit :

    Votre nouvelle formule est géniale car elle porte sur plusieurs sujets. J’aurais un commentaire et une question.

    1- Le projet d’Amazone est un projet mort-né car il ne répond pas aux principes d’Urbanisme de base, là à l’endroit où c’est planifié. Le fait qu’il retire des « subventions » et autres avantages financiers pour ses promesses de création de 25 000 emplois semble être alléchant à prime abord mais si on regarde de plus près c’est une compagnie qui a fait en 2018 plusieurs milliards de revenus et qui n’a pas payé une cent d’impôt. Avis aux autres villes de l’Amérique: Le maraudage des poules et des légumes du potager est devenu très répandu en ces temps de disette. S’cusez ce n’est pas la bonne citation. Ce n’est pas la disette pour Amazone. Je cherche toujours la BONNE citation mais je n’en trouve pas ! Mais quel effronté devant qui les maires de ville vont se prosterner ! Who is the next one ?

    2- Vous dites que le décret de Trump sur l’urgence nationale sera débattu devant les tribunaux. Vous n’en parliez pas de la Cour Suprême dans votre balado. Est-ce que cela peut se rendre jusque là ?

    Merci à vous deux

    1. papitibi dit :

      J’ai – il y a trèèèès longtemps, pensé devenir urbaniste. Des relents d’Expo 67, dont j’ai visité le site 150 fois! Même que j’ai squatté les cours d’urbanisme pendant deux semestres et demi, en même temps que je faisais mon droit.

      Le problème avec ces méga-campus, c’est l’importance qu’ils acquièrent au sein de la communauté où ils s’établissent. Mon fiston était ingénieur en développement logiciel chez Microsoft, à Redmond, WA. Si Microsoft avait du jour au lendemain retiré ses billes pour aménager au Tennessee ou Virginie, le marché immobilier de Seattle se serait effondré. De mémoire, leur campus (que j’ai visité) comptait une cinquantaine de bâtiments… et Microsoft subventionnait les musées, les transports en commun, etc.

      New York (The Big Apple) est assez grosse pour se remettre d’un départ éventuel de Amazon et de ses dizaines de milliers d’employés.Mais là encore, suffit de se rappeler cette usine Electrolux-Whirlpool qui a quitté la banlieue nord de Montréal il y a quelques années, après avoir tété plus de 100 millions à l’État du Tennessee et à la ville où la nouvelle usine a été délocalisée.

      Voilà-t-y pas que Électrolux fait de nouveau ses valises. On s’en va ailleurs… mais on reste fidèle au Tennessee. Entre temps, on fait quoi avec les écoles, les réseaux d’utilité publique aménagés pour accueillir ces nouveaux emplois? Ces coûts ne sont même pas comptés dans le total des subventions. Et les épiciers qui avaient investi pour desservir les titulaires de ces nouveaux emplois qui s’en vont ailleurs? ,

      Quand une entreprise (Electrolux) adopte ce genre de comportement asocial, qu’est-ce qui garantit que des géants comme amazon n’en feront pas autant? La croissance, tu fais ça une bouchée à la fois; si un morceau s’en va, c’est pas toute la stratégie de développement qui s’effondre.

      Voilà ce que j’en pense.

  5. A.Talon dit :

    Avec différents sujets au lieu d’un seul, vos balados se rapprochent davantage d’une véritable émission de radio d’information. Évolution intéressante. Reste plus maintenant qu’à aborder des thèmes ou des angles encore inédits sur ce blogue pour rendre ces balados encore plus pertinents.

  6. toile dit :

    La formule verbale me cause quelques soucis. Ces soucis sont en lien avec une capacité de mémoire qui me fait parfois et subitement faux bond. Plus facile pour moi de me situer avec l’écrit. Mais cela est mon probleme. Il y a pas si longtemps, je devais me rappeler tous les propos, mimiques de clients pour fin de témoignage. Autres temps, autres moeurs. Reste que la formule est très interessante. Les propos clairs, concis et articulés. Bravo

    1. A.Talon dit :

      «Ces soucis sont en lien avec une capacité de mémoire qui me fait parfois et subitement faux bond.»

      Tant que vous n’en êtes pas rendue à vous répéter 3 ou 4 fois par minute comme pour un certain Génie Stable bien connu, il n’y a pas de quoi vous inquiéter. 😉 Jusqu’à maintenant, ces podcasts sont surtout récapitulatifs pour les habitués du blogue de M. Hétu. Là aussi, il n’y a donc pas de quoi vous inquiéter.

  7. A.Talon dit :

    Pourquoi ne pas inclure de temps à autres une participation directe de vos auditeurs sous la forme questions-réponses? On peut facilement imaginer une émission d’une demi-heure, voire davantage, avec nos deux spécialistes répondant avec empathie (et parfois avec humour) aux différentes questions qui leur sont présentées. Un genre de «ligne ouverte» en version 2.0, en quelque sorte.

    Pour cela, suffirait tout simplement de vous expédier nos questions par courriel sous la forme de fichiers audios dans l’un ou l’autre des formats les plus courants (MP3, WAV ou OGG). Possible aussi que la plate-forme WordPress possède déjà le coffre à outils nécessaire pour permettre l’enregistrement sonore direct de ses participants.

Répondre à papitibi Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :