Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

la-1518827112-iqepetk4no-snap-image.jpg

Le premier débat entre les candidats démocrates à la présidence n’aura pas lieu avant le mois de juin 2019. Le premier vote de la campagne présidentielle ne sera pas tenu avant le mois de février 2020. Et pourtant, Kamala Harris a déjà commencé à récolter ses premiers appuis importants. Après la représentante démocrate de Californie Barbara Lee, voilà que le nouveau gouverneur de cet État, Gavin Newsom, vient tout juste d’annoncer son soutien à la sénatrice de Californie.

«Je suis très enthousiaste au sujet de Kamala Harris», a déclaré le successeur de Jerry Brown ce soir à l’émission de MSNBC animée par Chris Hayes. «Je la connais depuis des décennies, non seulement comme procureure de district où elle a fait un travail extraordinaire avec une feuille de route très progressiste, mais je l’ai observée de près à titre de lieutenant-gouverneur, quand elle a servi comme procureure générale, et j’ai eu le privilège de travailler avec elle alors qu’elle était sénatrice. Je ne pense pas que le peuple américain puisse avoir un meilleur choix.»

Barbara Lee a annoncé son appui à Kamala Harris hier. La représentante afro-américaine occupe une place importante au sein de l’aile progressiste du Parti démocrate. En 2016, elle a appuyé Bernie Sanders contre Hillary Clinton.

Dolores Huerta, figure emblématique de la lutte syndicale en Californie, a également apporté son soutien à Kamala Harris cette semaine.

La Californie tient un rôle crucial dans la stratégie de Kamala Harris. L’État américain le plus populeux, qui a devancé sa primaire, s’exprimera dès mars 2020 plutôt qu’en juin.

Mais je ne me souviens pas d’avoir assisté à ce gendre d’annonces aussi tôt dans le cycle électoral.

P.S. : Le temps file! Vous avez officiellement jusqu’à minuit pour participer à la première campagne de financement de ce blogue en 2019. Merci à l’avance de votre précieux soutien!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo AP)

20 réflexions sur “Appuis précoces pour Kamala Harris

  1. Suzanne Thivierge dit :

    Est ce que je peux contribuer en fin de semaine, même si le décompte est à minuit?

    1. Richard Hétu dit :

      Bien sûr.

  2. xnicden dit :

    De ce que je peux voir l’appui de Barbara Lee semble faire plus de vagues que celui de Gavin Newsom chez les démocrates, est-ce que je me trompe?

    1. Richard Hétu dit :

      Parce que moins prévisible.

  3. Theophile Raulet dit :

    Merci encore une fois, monsieur Hétu. Contribuer pour avoir ce blogue me vaut bien la peine! Le matin, le lire et, au besoin, mettre un petit mot, me donne l’énergie pour entamer ma journée. « Dépendance affective »?

    1. Richard Hétu dit :

      Merci!!!

  4. Lecteur_curieux dit :

    Ce sont des appuis naturels mais aussi bien les annoncer tôt quamd on veut gagner. Tout de même, pas difficile de deviner que la Californie lui est déjà acquise… Ah mais il faut l’optimiser et même maximiser.
    En tous les cas, elle a donné une très bonne entrevue de 44 minutes.
    N’empêche que je n’aime pas la lutte politique obligatoire plutôt que la discussion, le dialogue et la négociation ce qui est évidemment encore plus tout le contraire de Donald Trump.

    Comme une intervention de la députée Dorion en chambre disant à la ministre Roy qu’elle avait bien cerné le problème maintenant elle veut des solutions. Mais Dorion demande quasiment que ce soient celles de Québec Solidaire, Nathalie ne fait que patiner et cela peut être normale mais ce qu’on aimerait c’est une application de l’ intelligence collective et non une obstination permanente à dire moi j »ai raison toi tu as tort. Ainsi on favorise les extrêmes.
    Pour le progressisme californien ? Ce peut être un naturel pour nous mais le vrai est plus artistique que syndical. Robert Charlebois chantant California. Bill Lee au baseball. Gary Carter lui était republicain mais gentil.

    Niveau leadership un vrai progressiste ressemble à Felipe Alou. Bon mais les socialistes eux sont décrits par Nietzsche comme étant des réactionnaires. Évidemment le contexte est différent et à nos propres yeux tout est toujours une question de degré comme je le disais à un ami syndicaliste et très militant. Vous vous êtes des socialistes, je le suis aussi mais à un degré moins élevé.

    Un social -démocrate est automatiquement un socialiste mais c’est une grande famille et est au centre de cette famille et en faveur d’une économie mixte comme partout sur la planète.

    Le progressisme à mes yeux inclue absolument le progrès économique. Bon la révolution tranquille et le gouvernenent Lesage au Québec mais voyez des entreoreneurs qui soutenaient Duplessis et qui couchaient avec l’Église catholique passaient du bord de Lesage . Mais oui le syndicalisme montait et cela ne les rendait pas forcément heureux. Ce sont deux aspects du progrès qui peuvent s’affronter. Des gens qui se modernisaient devenant plus verts économiquement et écologiquement et voyant une partie du progrès social d’un bon oeil mais pas encore prêts pour des relations de travail modernes mais avecleurs employés plus anciens c’était une autre vision du monde.

    Le progrès c’est tout cela mais vous avez beau avoir le syndicat si les entreprises du secteur cessent d’innover et bien qu’ils avaient faits des progrès pour moins gaspiller il fallait devenir plus verts et avec plus de R&D. Il y en a pas eu ou pas assez sauf chez quelques joueurs qui sont restés plus longtemps que les autres.

    Le vrai progrès est dans l’innovation l’avancement et non dans une règlementation trop rigide bon mais zéro contrainte ce n’est pas mieux . Mais désolé madame Warren est en gros une réactionnaire etnon une progressiste . Madame Harris en est une mais à tendance gauchiste i.e. un peu trop orientée vers les syndicats et les groupes militants. L’ami est-il un réactionnaire? Pas du tout. Mais est-il il un progressiste non il est un militant en lutte contre les abus du pouvoir et en lutte constante pour plus de justice sociale. C’est un syndicaliste.

    Il voit donc plus à la redistribution à l’équité ou l’égalité qu’à faire grossir la tarte mais il faut les deux dans un compromis. Le progrès c’est à la fois d’avoir un plus gros gâteau et la grande majorité en aura plus mais aussi en ayant des écarts de richesses moins élevés.

    Deux vieilles mesures mais si vous tenez à la fois compte du PIB et du coefficient de Gini afin qu’ il n’y ait pas trop d’inégalités vous pouvez obtenir un bel équilibre. Le hic c’est quand on regarde qu’un seul des deux indicateurs qu’on le priorise. On prêche tous pour notre paroisse ? Lee vrai progrès est plus au centre mais l’innovation est champ gauche et l’avant garde encore plus mais cela ce sont des précurseurs. Voyez dans domaines des idées étaient appliquées il y a 45 ans et de manière plus avancée que ce qui va se faire partiellement à partir de 2020.

    Imaginez comment le milieu du hockey sur glace est conservateur contrairement à nos intellos d’époque.

  5. Gilles Morissette dit :

    La course à l’investiture démocrate risque d’être assez serrée. Donc tout appui même à un stade aussi précoce, ne peut être que bénéfice pour tout candidat.

    Les débats à venir devraient permettre à certains candidats de se démarquer et aux militants démocrates d’avoir une meilleure idée sur ce qu’ils valent au plan idéologique.

    Pendant ce temps, le Gros Taré continue à s’enfoncer dans ses mensonges et conduit le pays tout droit vers une crise politique qui va paralyser son administration de MDR pour un bon bout de temps.

  6. Martin cote dit :

    C’est bien parti pour Mme Harris…..à date dans les candidats..t’es qui sont connues…elle a une bonne longueur d’avance…..peut-être que le plafond de verre en 2020….une suppposition….

  7. A.Talon dit :

    «Mais je ne me souviens pas d’avoir assisté à ce gendre d’annonces aussi tôt dans le cycle électoral.»

    On parie qu’il s’en trouvera encore parmi les Démocrates pour nous recycler la légende urbaine de la «candidature officielle» des autorités du DNC? Cela a si bien servi les troupes trumpeuses en 2016…

  8. A.Talon dit :

    «Et pourtant, Kamala Harris a déjà commencé à récolter ses premiers appuis importants.»

    Il faut faire attention quand on part en tête aussi tôt dans la course, à un an des premières primaires. C’est une arme à deux tranchants: on ne peut que devenir la cible des autres candidats (et du Drumpf) et être soupçonné d’être la créature du DNC. Résultat: les premiers partis sont rarement les premiers arrivés.

    Souhaitons que Ms Harris ait suffisamment de souffle et de ressources (intellectuelles, financières et diplomatiques) pour tenir le coup d’ici là. Tout va se jouer sur ses qualités de rassembleuse et sa capacité à proposer des projets concrets pour fouetter l’imagination le peuple. Projets réalistes, il va de soit.

  9. A.Talon dit :

    Ce qui fait la particularité de Ms Harris (être femme de minorité visible) pourrait être sa force tout autant que son talon d’Achille. De toute évidence, cela pourrait conforter ses appuis parmi les femmes (sauf celles du Deep South), les minorités ethniques et les progressistes. Mais cela pourrait aussi en faire une cible de choix de tout ce que ce pays comporte de misogynes, de racistes et d’extrémistes de droite. En commençant par la nauséabonde Bête Orangée.

    On peut être certain que les trumpeux et leurs déplorables alliés n’épargneront aucune ignominie à son endroit pour tenter de la détruire politiquement, voire davantage. Le sort réservé à Ms Clinton en 2016 n’est qu’un échantillon de ce qui l’attend. Sa dignité tout autant que sa réputation et l’intégrité de sa personne seront mise à rude épreuve.

    1. amlia13 dit :

      C’est la politique…les deux cotés se servent des mêmes armes contre les adversaires…ce n’est pas plus joli d’un coté commede l’autre.

      1. Bartien dit :

        Good people on both sides ?

  10. quinlope dit :

    Ce qui l’aiderait ce serait que Sanders, Biden et Soros lui apportent leur soutien politique et financier. Mais je rêve en couleurs!

  11. A.Talon dit :

    HORS SUJET, quoique…

    Pour les amateurs de mots-croisés et d’astronautique, en voici un tout juste sorti des presses de la NASA pour célébrer le Mois de l’Histoire des Noirs.

    https://www.nasa.gov/feature/black-history-month-2019-a-crossword-puzzle

    Le lien en haut de page menant vers les photographies («Black History Month—NASA Images») est particulièrement intéressant. J’adore l’astronaute Mae Jemison. 🙂

  12. karma278 dit :

    D’après ma blonde, faut s’méfier des précoces.
    Z’ont tendance à décevoir…

  13. darrylfzanuck dit :

    Tres vrai ! Harris co-listiere avec Biden serait tres bien, je me demande sI Sherrod Brown va finir par se présenter il semble avoir un coté blue collar intéressant

  14. papitibi dit :

    J’aime bien Kamala H mais les appuis qu’elle reçoit de SA Californie ne signifient pas grand chose: California stands for Californians!

    Par contre, si elle recevait l’appui d’un élu d’un État dont l’un/e des principales candidatures pressenties est originaire, là, ça serait parlant! Et ça donnerait probablement des sueurs froides à ces adversaires désavoué(e)s dans leur propre État.

    My two cents.

  15. MarcoUBCQ dit :

    Kamala représente aisément les nouveaux États-Unis, autant que Donald représentait le passé. C’est fou comme une personne, Donald, peut représenter à lui seul tout ce qu’il y a de plus malsain dans une seule et même culture, d’autant plus quand celle-ci était le soi-disant modèle du monde. Kamala for the new world, where the US is in a (fast) decline?

Répondre à darrylfzanuck Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :