Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1612188-senatrice-democrate-elizabeth-warren-salue.jpg

«Aujourd’hui, des millions et des millions de familles américaines en arrachent aussi pour survivre dans un système qui a été truqué par les riches et les initiés. Des gens qui travaillent dur font face à un petit groupe qui détient beaucoup trop de pouvoir, pas seulement dans notre économie mais également dans notre démocratie. Comme les femmes de Lawrence, nous sommes ici pour dire ça suffit!»

Elizabeth Warren, sénatrice démocrate du Massachusetts, annonçant officiellement sa candidature pour l’élection présidentielle de 2020 à Lawrence, ville de l’État de la Nouvelle-Angleterre où des ouvriers du textile, en majorité des femmes issues de l’immigration européenne et canadienne-française, déclenchèrent en 1912 une grève dite du «pain et des roses».

(Photo Reuters)

93 réflexions sur “La citation du jour

  1. Dekessey dit :

    Une autre femme! Bravo et bonne chance!
    Et Kobluchar qui fera une annonce demain? Wow.

    1. darrylfzanuck dit :

      Kobluchar qui fera une annonce demain
      il semble que les squelettes vont sortir tot pour Amy,elle serait tres malcommode avec ses subalternes,on verra ce quiva sortir…

      1. jeani dit :

        @darryl

        Voilà pourquoi Colbert disait à son show d’hier qu’elle était tout à fait qualifiée pour la job … étant donné l’exemple qui nous est fourni par celui qui se fait croire qu’il fait bien la job de POTUS.

    2. fieroman88 dit :

      Bravo !

  2. Mouski dit :

    Pauvre Warren, ou va t’elle prendre ses fonds de campagne. Je lui souhaite tout de même la meilleure des chances mais de tels discours sont suicidaires. IL FAUT AVANT TOUT CHANGER LE SYSTÈME ÉLECTORAL AMÉRICAIN POURRI JUSQU’A L’OS.

    1. jcvirgil dit :

      C’est vrai mais pour changer ce systeme il faut des politiciennes comme Warren et Occasio’-Cortez pour en parler et rameuter la population de façon qu’il y ait un grand nombre de citoyens qui exigent des changements de leurs élus et de leur système de justice.

      Autrement ça ne se fera pas.

    2. papitibi dit :

      Les Cherokee ont promis de la financer; she’s one of the boys, après tout!

      Et à chaque fois que TrumpTower va hurles POCAHONTAS!, les studios Disney vont verser à la campagne Warren une somme qu’ils refusent de divulguer. Le PDG de Disney considèr à juste titre qu les incantations d TrumpTower au sujet de Madame Pocahontas, ça fait vendre des produits dérivés identifiés à Mamzelle Pocahontas. Des poupées, des cassettes VHS et même des cassettes BETA, des 33 tours de chansons tirées des films, des cassettes 8 pistes…

      Brf, fair la promotion de la candidat Pocahontas, Disney considère ça comme un investissement.

      Marketigne 101 😉

  3. Gilles Morissette dit :

    On risque d’entendre les candidats démocrates marteler encore et encore ce discours durant toute la course à l’investiture.

    Il est clair que les Démocrates ont trouvé un thème porteur susceptibles de mobiliser leur électorat.

    De plus en plus d’Américains ont été laissés pour compte par l’administration du Gros Taré et ils pourraient être réceptifs à ce genre de message en novembre 2020.

    Cette course à l’investiture s’annonce définitivement intéressante.

  4. lechatderuelle dit :

    C’est toujours étrange d’entendre une « élite » dénoncer cette élite qui lui a permis d’être qui elle est…..

    Elle en a profité pendant des décennies et subitement ….
    mais bon… comme dans tout, il doit y avoir des degrés de profits….

    Faire partie de l’élite n’est pas une tare en soi… C’est le silence complice pendant des décennies qui rend le discours cynique….

    1. Richard Hétu dit :

      Difficile à comprendre ce que vous dites à propos d’une ancienne universitaire qui a consacré sa carrière à l’étude de l’impact des lois bancaires sur le monde ordinaire et qui a poursuivi ce combat au sein du gouvernement et du Sénat. Mais bon.

      1. Laliberté dit :

        Un chat de ruelle reste un chat de ruelle

      2. spritzer dit :

        13 à 0 pour Richard, toute une dégelée! 😉

    2. Benton Fraser dit :

      Elle ne doit rien a élite, seulement a son talent et son travailé…

      Devoir à élite est le propre du larbin….

  5. spritzer dit :

    Intéressante cette allusion à la grève de 1912

    « Tous parlaient de Lawrence. Les dirigeants de la centrale syndicale officielle ont dû se prononcer, mais n’ont pas appuyé la grève : ils ont qualifié les ouvrières de gauchistes, anarchistes et révolutionnaires, et ne voulaient rien savoir des comités de grève.

    Cependant, les ouvrières de Lawrence ont pu compter sur un soutien de plus en plus important. Des meetings de soutien ont eu lieu dans tout le pays. Les universités proches, comme la prestigieuse Harvard, ont tenu des comités étudiants de solidarité avec la grève, pouvant éviter les examens avec l’accord de l’université. Les étudiantes des universités de femmes ont récolté de l’argent, ont défendu la grève et sont venues en délégation à Lawrence pour verser l’argent obtenu dans la caisse de grève. »
    http://www.revolutionpermanente.fr/Il-y-a-103-ans-la-greve-pour-le-pain-et-les-roses

  6. toile dit :

    Si son discours et ses actions peuvent ébranler quelque peu les colonnes du temple, alors c’est un go for it.

  7. treblig dit :

    La classe moyenne voit son pouvoir d’achat se réduire lentement dernièrement. Les prix des maisons bien sûr mais aussi l’assurance-maladie qui devient, de plus en plus, le 2e poste budgétaire dans le budget familial ( derrière le logement mais avant l’auto). Et l’inflation qui augmente un peu plus vite que les salaires. Juste un peu mais cumulé sur une plus longue période, l’écart s’aggrandit tranquillement. Et devient un fossé.

    Les américains compensent en utilisant la carte de crédit. Le solde impayé moyen vient de dépasser les 10 000$. On l’a vu avec les fonctionnaires qui vivent de chèque de paye à l’autre, 1 mois sans salaires et c’est la débacle financière.

    1. jcvirgil dit :

      Tout cet endettement est une grosse balloune qui ne cesse de gonfler.
      Des prophètes de malheur que ça risque d’éclater en 2019 .

      Le départ serait donné par le secteur du petrole de schiste où plusieurs entreprises pétrolifères surendettées peinent â garder la tête hors de l’eau les profits n’étant pas assez grands versus les coûts d’exploitation.

      1. Samati dit :

        Qu’en savez-vous?

      2. danielm dit :

        Je déteste l’arrogance des « Qu’en savez-vous? » et passez-moi les énumérations de CV…

      3. jcvirgil dit :

        Il faut lire le Financial Time !

        Le chef de la direction de la plus grande société de services pétroliers au monde lance un avertissement désastreux aux industries de la fracturation
        « Le consensus bien établi du marché selon lequel le Permien peut continuer à fournir 1,5 million de barils par jour de croissance annuelle de la production dans un avenir prévisible commence à être remis en question », a déclaré M. Kibsgaard, selon le Financial Times.

        La question qui se pose :*Peut-être que l’industrie n’a pas d’autre bon puits et qu’elle essaie plutôt d’éviter la faillite imminente à cause de l’énorme dette qu’elle a contractée *.

        Mais étant un expert de la question . vous le savez surement mieux que moi 🙂 Allez bonne fin de semaine !

      4. kintouai dit :

        @ JC Virgil 16h20

        Le Financial Times ? Mais voyons, cette feuille de chou ne publie que des « fake news » (ironique)

      5. spritzer dit :

        @j.c.virgil

        Je pensais que Samati lisait le Financial Time…

      6. jcvirgil dit :

        @spritzer

        Faut croire qu’il a manqué ce billet.

      7. Samati dit :

        J’arrive un peu tard, mais il convient de vous donner une réplique basée sur des données qui ne proviennent pas des gros titres provenant de média, même spécialisé en finances.

        Le Financial Times, malgré ses qualités, n’est pas une publication que je consulterais si je voulais m’informer sur le secteur pétrolier nord américain ou international. Je consulte plutôt des magazines spécialisés (la majorité ont maintenant des versions électroniques) comme le BOEreport, Oilweek, oilprice, Platts (payant), Bloomberg, etc. Ces publications suivent l’industrie pétrolière de façon quotidienne et détaillée.

        L’industrie pétrolière américaine (comme la canadienne) comprend un grand nombre de sociétés dont les performances économiques varient selon leurs stratégies d’affaires. Elles ont des ratio d’endettement qui varient grandement entre elles, certaines étant plus endettées que d’autres, certaines plus profitables que d’autres et il y a quelques sociétés (une minorité) qui est près de la faillite.

        Dans les conditions présentes, la majorité des sociétés sont rentables (peu importe leur endettement souvent en proportion des réserves prouvées), et génèrent des fonds couvrant leur besoins financiers. Contrairement aux autres secteurs industriels, les coûts d’exploitation d’un puits typique sont relativement bas. Les dépenses d’amortissement sont par contre plus élevées mais ont peu d’impact sur l’encaisse. Creuser un puits coûte entre $3 millions et $10 millions. Dans les schales (ou schiste sédimentaire), le taux de succès dépasse les 90%. La production d’un puits décline de façon variable, mais nécessite le creusage de puits supplémentaires pour garder la production au même niveau.

        Les sociétés empruntent et/ou utilisent leur encaisse pour financer de nouveau puits. Les entreprises très actives ont des ratios d’endettement élevés, dettes qui sont couvertes par la production à venir. Les dépenses en capital d’un puits, selon le niveau de production, sont généralement récupérées en quelques mois ou deux ou trois ans.

        Le pétrole provenant des shales est un pétrole léger, de haute qualité, dont une partie est maintenant exportée, les raffineries américaines ne pouvant traités un tel volume. Les raffineries américaines ont besoin de pétrole plus lourd pour produire du diesel, du bunker C et de l’asphalte.

        Les bas prix mondiaux depuis 2013-14 ont réduit de façon importante l’exploration pétrolière, ce qui devrait résulter en une offre inférieure à la demande au cours des prochaines années. La forte hausse récente de la production dans le Permien (formation de shales au Texas) est le résultat entre autres de ces anticipations.

        Toute hausse importante des prix du pétrole pourrait cependant être contrée (comme en 2018) par les politiques à courte vue de Trump qui veut maintenir les prix de la gazoline aux plus bas niveaux possibles. Trump est intervenu l’été dernier pour forcer l’Arabie Saoudite à augmenter ses importations à partir de ses réserves. Une stratégie que Trump ne pourra pas renouveler en vue de l’échéance électorale de 2020. La base électorale de Trump (les gilets jaunes américains) est particulièrement sensible à toute hausse des prix de la gazoline.

        À un prix supérieur à $60 le baril, a majorité des sociétés pétrolières américaines ont amplement la capacité de couvrir leur besoins financiers tout en générant des profits.

    2. Achalante dit :

      Et n’oublions pas les taux d’intérêts astronomique de ces cartes de crédits, qui empêchent les gens de s’en sortir…

  8. toile dit :

    Du pain et des roses, une action reprise par Fançoise David.

  9. joslapatate dit :

    Les candidats démocrates ont le même discours
    de vouloir réduire l’avoir des riches et remettre au petit peuple.
    Malheureusement, la légende de Robin des bois n’a jamais percée
    dans ce pays où le gain et son profit est une religion fanatique.

  10. darrylfzanuck dit :

    Trump a déreglementé les prets sur paye,les taux peuvent atteindre 400% par an,Obama avait éliminée cette fraude,cela est maintenant autorisé depuis peu

    1. treblig dit :

      @Darrylfzanuck

      Et les prêteurs sur gage ( pawnshops) de Washington ont manqué de liquidités durant le shutdown.

      1. darrylfzanuck dit :

        Warren et les autres doivent inclure et retirer cette horreur dans leur programme respectif

    2. kintouai dit :

      @ darrylfzanuck 14:09 «Trump a déreglementé les prets sur paye,les taux peuvent atteindre 400% par an,Obama avait éliminée cette fraude,cela est maintenant autorisé depuis peu.»

      Ces dretteux sont les pires salopards qui existent sur Terre.

      Ce ne sont pas les riches et les initiés qui sont le problème. Le problème, c’est que les riches et les initiés sont quasiment tous des exploiteurs et des profiteurs.

  11. François dit :

    Ce pays s’en va vers la faillite monétaire et surtout morale,ça sera pas jolie dans peu de temps.Vive la révolution!A bas le capitalisme sauvage.Egalite pour tous..

    1. Henriette Latour dit :

      François

      Non égalité pour tous mais équité pour tous. Vous ne pourrez pas en faire un pays communiste où il y a des gens qui sont plus égaux que d’autres, ils l’ont déjà!!!!

      1. Nycole L. dit :

        @Henriette La tour
        👏👏👏👍
        J’abonde dans votre sens!

  12. kelvinator dit :

    Warren qui tente de s’approprier la mémoire d’une groupe minoritaire opprimé.
    Ça va surement bien se terminer… haha

    1. kelvinator dit :

      Le problème n’est pas « les riches et les initiés », ce sont les exploiteurs et les profiteurs. Elle devrait le savoir plus que d’autres, c’était son travail de traquer les profiteurs, fraudeurs et exploiteurs.

      1. Benton Fraser dit :

        Le système et les lois sont fait pour qu’en profite… les profiteur et les exploiteurs!

        Les paradis fiscaux en sont un exemple….

        Le pillage des matières premières de l’Afrique en sojnt un autre exemple…

      2. kelvinator dit :

        Nous sommes d’accord alors, les profiteurs et exploiteurs profitent toujours du système.

  13. lechatderuelle dit :

    Richard Hétu je veux bien… mais qu’ont donné ces études??? Qu’est-ce que ça apporté au Peuple???

    Comme je le disais, il y a des degrés de profit…

    Mais je connais peu la Dame, c’est un fait…
    Toutefois, l’entendre pourfendre les « riches » et l’élite, me laisse coi….
    Elle a été bien silencieuse depuis 25 ans, la Dame…..

    Qui paiera sa campagne???

    1. jeani dit :

      Relisez M. Hétu

      « Qui a consacré sa carrière … »

      Est-ce qu’il y a une chose que vous ne comprenez pas lorsque vous écrivez : « Elle a été bien silencieuse depuis 25 ans, la dame.. . »

    2. quinlope dit :

      @chatderuelle
      Si vous ne connaissez pas Mme Warren, donnez-vous la peine de consulter sa bio sur Google et vous verrez,entre-autre ce qu’elle a fait pour le Consumer Financial Consulting Bureau.
      Silencieuse Warren? Point du tout.

    3. onbo dit :

      @ lechatderuelle

      Cette simple lecture devrait vous rassurer. En fait, Warren serait mon meilleur choix. Pour sa constance éprouvée, son absence de fausse gêne devant les ultra riches, les banquiers et les financiers, pour son ardeur et son intégrité, pour son regard perçant en économie d’entreprise tout comme en macro économie, pour son humilité et sa proximité de toujours avec les plus fragiles et les opprimés, pour sa capacité d’expliquer et même de vulgariser l’économie en général ou en particulier, pour sa capacité qui à moi me semble évidente d’être Présidentielle, c’est à dire, selon la Constitution, d’agir en « Père » de toute la Nation américaine, y compris c’est plus qu’évident, les autochtones des USA.

      https://en.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Warren

      1. Mrmiketi dit :

        D,accord avec vous mais dans la vie ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent rapeller vous novembre 2016!!! SAD!!!

  14. igreck dit :

    Avec le manque total de jugement (sans jeu de mot) qu’elle a démontré en faisant passer le « Bretteux » Kavanaugh à la SCOTUS, je ne réjouirais pas de sa candidature.

    1. Warren n’a pas voté en faveur de Kavanaugh.

    2. xnicden dit :

      ?? Vous confondez peut-être avec Collins?

  15. tremblaybe dit :

    Bonne chance,,

  16. Alexander dit :

    Il y aura congestion aux primaires démocrates avec une grande qualité de candidats. Et on commence à voir vers quoi les démocrates tendent.

    Des personnes comme Warren, Sanders et AOC ( comme porte-parole mais pas comme candidate) vont tenir un discours plus populiste de gauche, alors que des candidats comme Booker ou Harris vont tendre plus vers le centre. Si Biden, Bloomberg ou Shultz se lancent à leur tour, ils risquent de se positionner un peu plus à droite.

    Au finish, je ne sais pas où les démocrates vont se positionner. Il faut éviter les squelettes inutiles et les attaques sournoises républicaines en route.

    Va falloir se rallier à la fin et ne pas diviser les troupes, ce qui pourrait favoriser Trump contre toute attente.

    Je continue à imaginer un combo entre deux candidats qui se complèteraient (président et VP), mais ça prendra un fameux leadership.

    1. spritzer dit :

      Dans votre liste de candidats(es) vous omettez Tulsi Gabbard. Je comprends qu’elle ne gagnera pas la nomination, pas plus que Booker ou Castro, mais si on se réjouit de la qualité des candidats et des idées qu’ils apporteront, il me semble qu’il faut inclure Tulsi Gabbard et son discours anti-guerre qui détonne.

      Il ne faudrait pas se laisser influencer par le fait que des médias tentent d’établir un lien entre elle et la Russie pour la discréditer.

      1. xnicden dit :

        Il faudra qu’elle explique mieux ce qu’elle pense de Assad. À part dire qu’il n’est pas l’ennemi des USA parce qu’il n’est pas une menace directe pour le pays. Ce critère est-il le meilleur auquel on peut adhérer pour une politique étrangère?

      2. spritzer dit :

        @xnicden

        Il y a certainement place à des précisions dans son discours et j’espère qu’elles viendront. J’aimerais juste que ses idées fassent partie des futurs débats et qu’elles ne soient pas noyées dans le ridicule par les médias.

        « À part dire qu’il n’est pas l’ennemi des USA parce qu’il n’est pas une menace directe pour le pays. Ce critère est-il le meilleur auquel on peut adhérer pour une politique étrangère? »

        Je trouve que c’est un meilleur critère que de trop s’enligner sur les ennemis d’Israël pour établir sa politique dans la région.

    2. Mrmiketi dit :

      Mme Kamala Harris semble la candidate ideal! Pas de squelette dans le placard et DJT peut t il la challengé sur ces origines cela serait un peu déplacé???6Alors il aurait vraiment plus cave le gros MORON!!!

  17. kintouai dit :

    En flânant dans une boutique de jeux, j’ai vu un jeu qu’il faudrait acheter et envoyer à la famille Trump, pour quand ils s’amusent en famille.

    C’est un Monopoly édition tricheurs. Sur la boîte c’est écrit : « Voyez jusqu’où vous pouvez aller pour gagner ! » et « Si vous vous faites pincer, c’est directement le prison ». On offre d’ailleurs avec le jeu une paire de menottes (en plastique, bien sûr).

    Des heures de plaisir pour les Trump, jusqu’à ce que la réalité dépasse la fiction et qu’ils se retrouvent tous en taule pour de vrai !

    Quand ce rêve de dizaines de millions de gens sur Terre se réalisera-t-il ?

  18. Mabuse dit :

    Seuls les démocrates peuvent sauver les fesses de Trump et assurer sa réélection (selon le chroniqueur, conservateur mais anti-Trump, George F. Will du WAPO), avec des candidats comme Warren et Sanders, dans un pays qui demeure foncièrement très conservateur de droite.

    En fait je crois que les système américain de bipartisme favorise la radicalisation des partis plutôt que leur éclatement. Les républicains l’ont vécu avec le Tea Party qui a pris le contrôle du GOP. Le GOP de Trump n’est pas celui de Nixon ou de Reagan: il n’y a plus de conservateurs dits  »modérés ».

    Les démocrates sont en train de vivre une radicalisation inverse vers la gauche, avec la lutte de pouvoir entre l’establishment plus  »conservateur » et la nouvelle vague de  »jeunes radicaux ».

    Le résultat de cette radicalisation des partis est de rendre les compromis et les ententes bipartites au Congrès impossibles ou très difficiles à réaliser. Ce n’est pas Trump qui va chercher à les favoriser! Il va plutôt chercher à diviser pour régner.

    D.T.a bien saisi l’enjeu de 2020 en proclamant que les USA ne seraient jamais socialistes! Si les démocrates choisissent un candidat trop ‘progressiste’, ils risquent d’assurer la réélection de Trump ou d’un autre candidat de la même eau!…

  19. noirod dit :

    Me semble que l’élection d’une femme a la présidence règlerait tellement le vortex actuel (pour rester poli).
    Mais je ne me fais tellement pas d’illusion par rapport a 100 % des gens en place actuellement au gouvernement parce que c’ est ca hein ? L’homme blanc ,cheveux blancs as usual. Tsé quand tu pars a 0 devant ce troupeau de politiciens …

    Et comme si c’ était pas assez, si t’ as pas le cash et/ou les appuis nécessaires …Tu peux t’ acheter la présidence. Si c’ est pas toi ,ca sera un autre mieux nanti .

  20. Lorsqu’une journaliste demande si l’Amérique est prête à élire un président célibataire alors que l’Amérique a élu un grabbeux de pussy, on est en droit de se demander ce qui ne tourne pas rond chez eux…

  21. lechatderuelle dit :

    La Dame a 69 ans….
    Rien comme l’expérience, mais les gens devraient savoir quand s’arrêter…..

    1. quinlope dit :

      « La dame a 69 ans »
      So what? Nancy Pelosi a 78 ans et elle sait tenir tête à Tiny Brain.

      1. Mrmiketi dit :

        bravo!!!!!

  22. Henriette Latour dit :

    lechatderuelle

    L’abruti actuel a 73 ans et vous ne semblez pas le trouver trop vieux

  23. gérard séguin dit :

    Maudit! équilibre. Tu es difficile à trouver. Cependant, ils existent des personnes, qui pourraient, nous conduire vers un équilibre politique et sociale. Mme. Warren et quelques autres candidats sont des gens pour mener dans la bonne direction. Quand ce n’est pas évidant. L’humain, plus souvent qu’autrement agit ou réagit sur le court terme. Trop difficile à avoir de la vision dans le temps. Il y en aura pas de facile. Tout est dans l’effort.

  24. danielm dit :

    L’avantage d’avoir plusieurs candidates et candidates démocrates tôt en campagne c’est que Donald trump ne saura plus sur qui tirer et va s’épuiser… Ne manquerait plus que quelques dissidents républicains!

    1. Layla3553 dit :

      @danielm 19:35
      Excusez mon ignorance mais est ce normal qu’aucun républicain à ce moment-ci n’a posé sa candidature? Layla

      1. danielm dit :

        Il est peut-être plus opportun pour les candidates et candidats républicains potentiels d’attendre encore un peu que Donald Trump s’enfonce un peu plus…. car la réplique de ce dernier sera très virulente et vicieuse (rappelez-vous John McCain)

      2. gl000001 dit :

        Il est en super-forme selon son médecin. Il est capable d’en prendre !!
        💔❤️♥️

      3. xnicden dit :

        Selon ce que je peux comprendre, la tradition veut qu’un président en exercice soit reconduit sans opposition en tant que candidat de son parti.

      4. danielm dit :

        Le président Johnson a fait face à des candidats pour les primaires de 1968. Il est vrai qu’il s’est retiré de la course en grande partie attribuable au désastre de l’implication américaine au Vietnam (pas au plan strictement militaire mais plutôt au niveau politique intérieure et internationale).

      5. Richard Hétu dit :

        Sauf quand ce n’est pas le cas… Bush père à été défié par Pat Buchanan, Jimmy Carter par Ted Kennedy, Howard Taft par Teddy Roosevelt, par exemple. Dans ces trois cas, le président défié par un des siens a perdu la présidentielle.

      6. Layla3553 dit :

        @M.Richard Hétu
        Pensez vous que dans le cas de DT les conséquences seraient les mêmes? Moi je reste convaincue que si DT n’est pas sorti avant 2020, il va être réélu, mais j’aimerais tellement me tromper. Layla

      7. Layla3553 dit :

        @Xnicden
        Obama n’a pas eu de compétition à son deuxième mandat? Effectivement je viens de lire que comme président sortant il n’a pas eu d’opposition pour les primaires démocrates, lu sur WiKi. Misère de misère . Layla

      8. Kasich finira peut-être par déposer sa candidature…

      9. Mrmiketi dit :

        ???oui! PCQ dites-vous s’il y a quelqu’un qui challenge un Président c’est qu’il est vraiment dans le trouble??? ce qui est le cas de DJT|!! loll

      10. darrylfzanuck dit :

        Trump a inscrit sa candidature pour 2020 le jour de son intronisation en janvier 2017 ! un record !

    2. darrylfzanuck dit :

      Oubliez pas qu’il a tiré 16 reps,pour invectiver et insulter, l’ignaramus est inépuisable…

  25. xnicden dit :

    Merci à M. Hétu pour la précision. Deux minutes au banc de punition pour moi pour commentaire irréfléchi.

    1. Oh vous êtes sévère envers vous-même! Sur 45 présidents, il n’y en a eu que quelques uns et probablement parce que le président en poste avait un faible taux d’approbation.

      1. gl000001 dit :

        C’est le potus 45 qui mérite deux minutes pour chaque mensonges.

  26. ducalme dit :

    Voici le lien pour la version française en streaming du film CHAPPAQUIDDICK:

    Le film n’est pas particulièrement tendre pour le sénateur Ted Kennedy qui apparaît comme le waekest link du clan, mais je l’ai trouvé excellent.

    https://www.zone-films.stream/2480-le-secret-des-kennedy.html

    AVERTISSEMENTS

    1.- Copier-collez le lien dans une fenêtre privée de votre navigateur.
    2.- Choisissez le lien OPENLOAD ou UPTOSTREAM avec un clic gauche.
    4.- Effectuer un clic gauche sur la flèche au milieu de l’écran pour lancer le film.
    5.- Cela va normalement vous ouvrir une autre fenêtre qui peut vous amener à un site de jeu ou à un site porno; FERMEZ CETTE FENÊTRE.
    6.- Votre première fenêtre étant toujours ouverte, cliquez à nouveau sur la flèche; encore une fois, vous aurez un site non désiré.
    7.- Fermez cette fenêtre et le film va débuter avec une pub de fille qui vous invite à la déshabiller !
    8.- Cela dure environ 30 secondes puis le film apparaît enfin.
    BREF: fermez tout ce qui s’affiche avant que vous ne voyez votre film.
    SINON, chaque nouveau site va vous amener à un autre.

    Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la procédure, ne prenez aucune chance et regardez LA PETITE VIE demain soir.

    1. Benton Fraser dit :

      C’est que ce n’est plus un secret depuis plus 40 ans!

      Sans doute le Kennedy le plus faible, mais il reste l’un des sénateurs des plus compétant, solide et respecté qu’il y a eu au Sénat.

      P.S.: Est-ce que vous incitez au piratage?!?!?!

      1. danielm dit :

        Et qu’est-ce que feu Ted Kennedy a à voir avec le sénatrice Warren le sujet de ce billet je le rappelle. C’est comme être au baton durant une joute de baseball et regarder les spectateurs au lieu du lanceur, vous risquez de recevoir la balle en plein front…

      2. ducalme dit :

        @danielm -07h47-

        Situons-nous d’abord dans le contexte:

        Il était 23 heures hier soir et je venais de visionner le film CHAPPAQUIDDICK que j’ai trouvé excellent.

        Puis je suis venu sur le blog et j’ai constaté qu’il n’y avait pas eu de commentaires depuis 2 heures.

        Alors, je me suis dit: «Si j’ai aimé le film, d’autres qui, comme moi, ne le connaissaient pas, seraient peut-être intéressés à le regarder.

        Alors, j’ai passé l’information.

        Qu’est-ce que Ted Kennedy et Elizabeth Warren ont en commun ?

        a) Ce sont deux personnages politiques d’envergure.

        b) Tous deux sénateurs du Massachusetts.

        c) Deux démocrates.

        d) Deux progressistes.

        e) Deux présidentiables.

        Je vous invite d’ailleurs à lire plus souvent à lire les commentaires de cotenord_7 plus bas qui sont une invitation à se dépasser et non pas à se coller les yeux sur e GPS et à chercher sa route.

      3. danielm dit :

        Intéressante réplique. Désolé je n’ai pas de GPS (Ma parenté de la Nouvelle Angleterre pourrait peut-être m’en fournir un…) . Quant à me dépasser, peut-être vous pourriez consulter mes commentaires passés car au delà de l’humour ironique et de la satirique, il m’arrive parfois d’avoir accidentellement des réflexions intéressantes (du moins certains le disent). Sans rancune et au plaisir de vous lire bientôt (Un truc: vous pouvez tout simplement ignorer mes interventions si cela vous ennuie)

      4. ducalme dit :

        @danielm

        Bien sûr que je vous lis et vous êtes généralement intéressant.

        Cependant, ce matin, je ne m’étais pas aperçu que vous faisiez de l’humour tellement Ted Kennedy et Elizabeth Warren ont de choses en commun.

        Il aurait fallu expliciter un peu.

        D’un autre côté, dans ma solitude d’Auburn, je n’avais pas le sens de l’humour très aiguisé.

      5. danielm dit :

        Êtes-vous d’Auburn situé dans le Maine? (C’est quand même étonnant le nombre de participants à ce blog qui sont soit franco-américains ou des canadiens-français en résidence aux USA, un peu comme son auteur Richard Hétu) Bonne journée à vous.

      6. ducalme dit :

        @danielm

        Officiellement, j’ai feu et lieu à Cap-Rouge (maintenant fusionnée à Québec).

        J’opère dans une entreprise canado-américaine dans le secteur de la foresterie dont les principales activités sont situées dans le comté d’Aroostook.

        Je m’occupe principalement des relations de la Compagnie avec les Agences fédérales américaines et celles du Maine.

        Alors, la région d’Auburn-Lewiston est la mieux située pour mon travail: près de la capitale Augusta et de Portland où se situent les principaux groupes environnementalistes.

        Sans être les pionniers en la matière, nous nous sommes assez tôt convertis à la coupe sélective, délaissant les coupes à blanc; le reboisement est la seule façon de conserver la ressource et les emplois.

        Pendant de longues années, j’ai fait la navette hebdomadairement entre Québec et le Maine; maintenant, je le fais un peu moins souvent: ma fille étudie maintenant au Colby College.

        Ma femme qui est travailleuse autonome réussit à aménager son horaire pour que nous nous voyons quand même assez souvent; pas assez, bien sûr, mais la distance et l’absence nous font réaliser combien nous tenons l’un à l’autre.

        Ici, dans la région, il y a un nombre impressionnant de franco-américains; je déjeunais tout à l’heure chez IHOP avec un Chabot qui est le la 5ième génération de Canadiens qui ont émigrés aux USA

      7. danielm dit :

        Oui je comprend bien votre relation privilégiée avec les États-Unis. Pour ma part mes grands parents paternels se sont mariés à Holyoke (pas loin de Springfield) au Massachusetts, mon père étant le seul enfant (et le benjamin) né au Canada, et ont oeuvré dans la fabrication de tramway et dans les textiles.

        Pendant mon enfance nous avons souvent visité la Nouvelle Angleterre mais les liens se sont graduellement distendus. Mais nous gardons tout de même une partie de notre identité franco-américaine (virtuelle) vivante et suivons toujours l’actualité états-uniennes.

        Beaucoup de franco-américains se sont établis aux USA et plus particulièrement dans l’industrie textile. Il y avait toute une communauté francophone très active avec ses quartiers, ses écoles, ses paroisses, etc. Bien sûr aujourd’hui l’usage de la langue française s’est pratiquement éteinte de génération en génération. Mais le lien subsiste, suffit d’être bilingue!

  27. ducalme dit :

    @Benton Fraser

    Je distingue deux périodes, au moins, dans la vie du sénateur Kennedy: l’insouciant d’avant Chappaquiddick et celui qui s’est ensuite élevé au rang de grand leader politique.

    J’ai voulu fournir un lien qu’un ami m’a transmis une connaissance avec le modus operandi; si vous-même ou quelqu’un d’autre a le moindre doute sur la source de ce lien, je suggère:

    a) De louer ou d’acheter le film sur le dite du producteur LIONSAGATE:

    https://www.lionsgate.com/movies/chappaquiddick

    ou

    b) De louer ou d’acheter le film directement sur le site d’Amazon:

    https://www.amazon.com/My-Little-Pony-Uzo-Aduba/dp/B075XK6771/ref=tmm_aiv_swatch_1?_encoding=UTF8&qid=&sr=

    ou

    c) De ne pas le regarder.

  28. cotenord07 dit :

    Selon l’avocat Carl Benedict McCarthy, qui est originaire de Lawrence et qui administre et anime le blogue « Of a Place », bien que la « grève du pain et des roses » de 1912 soit souvent présentée comme un exemple remarquable de collaboration interethnique et multiculturelle, elle aurait été en fait surtout la grève de la génération d’ouvriers italiens nouvellement arrivés à Lawrence :

    « How the Bread and Roses Strike of 1912 was Really the Italian Strike », billet du 1er octobre 2018, hyperlien :

    https://www.ofaplace.com/home/how-the-bread-and-roses-strike-of-1912-was-the-italian-strike

    Les Irlandais, arrivés à Lawrence 2 générations auparavant, et les Canadiens français, arrivés à Lawrence 1 génération auparavant, n’auraient pas été très impliqués dans cette grève.

  29. cotenord07 dit :

    L’avocat Carl Benedict McCarthy, qui est originaire de Lawrence et qui administre et anime le blogue « Of a Place… », a consacré deux très intéressants billets de son blogue à l’histoire des Canadiens français qui ses sont installés à Lawrence, surtout à partir de la deuxième moitié du 19è siècle :

    1) « St. Anne’s Church, the Society of Mary (Marists) and the French Canadians of Greater Lawrence », billet du 7 mars 2018,

    2) « French-Canadians, « La survivance » and the Oblates of Lowell, Mass. and Vicinity », billet du 6 mars 2018.

    Hyperlien :pour ces deux billets

    https://www.ofaplace.com/home/category/french-canadian

  30. cotenord07 dit :

    Une pièce de théâtre sur la grève de 1912 de Lawrence a aussi inspiré au Franco-Américain David Vermette un intéressant billet publié sur son blogue « French North America » :

    « The Other Side of The Cotton: Franco-Americans in the Textile Industry », billet du 5 août 2015, hyperlien :

    http://frenchnorthamerica.blogspot.com/2015/08/the-other-side-of-cotton-franco.html

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :