Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

merlin_148728597_3aa2c237-d33f-49c4-90af-142bd4066092-jumbo

59% : pourcentage des électeurs américains qui, selon un nouveau sondage, approuvent un taux maximal d’imposition de 70% pour les Américains les plus riches, une idée suggérée par la nouvelle représentante démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez pour financer un plan environnemental – le Green New Deal – qu’elle soutient avec d’autres élus, ayant notamment pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro d’ici 2030.

Précisons qu’AOC avait été plus nuancée dans sa suggestion que la question du sondage Hill-HarrisX ne le laisse entendre. Lors d’une interview accordée à l’émission 60 Minutes de CBS, elle avait évoqué un taux d’imposition de 60% à 70% à partir de 10 millions de dollars.

Critiquée et même ridiculisée par la droite pour cette suggestion (mais défendue notamment par l’économiste Paul Krugman), AOC n’a pas manqué de saluer la publication de ce sondage sur son fil Twitter :

(Photo AP)

60 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. gl000001 dit :

    Comme vous avez de grands yeux !
    C’est pour mieux voir les inégalités mon enfant !

    1. Pasam dit :

      elle est bonne .

      Par contre je ne suis pas convaincus que A.O. Cortez vas etre un plus pour les democrates ,Je vois un risque de division interne serieux a la Bernie Sanders comme a la derniere election

      1. gl000001 dit :

        Je ne vois pas pourquoi. Elle ne se présentera pas à l’investiture.

    2. Michèle dit :

      👍👏

      1. Michèle dit :

        👏👍 s’adressait à gl000001

    3. Pasam dit :

      Bernie non plus ne presentais pas a la presidence…
      Mais les voteurs sont restez a la maison

      1. gl000001 dit :

        Bernie se présentait à l’investiture. C’est-à-dire pour être candidat à la présidence.
        Ce sont les événements lors de l’investiture qui a créé la division qu’on a vu aux élections.
        Revisez votre histoire.

  2. Dekessey dit :

    Des riches il y en a toujours eu, et il y en aura toujours. Je n’ai rien contre eux, en autant qu’ils contribuent à la société en payant leur taxes et impôts comme tout le monde.
    Aucun problème à ce que leur taux d’imposition soit fixé à 50% max, mais bon dieu qu’ils le paient!
    Comme c’est le cas en ce moment, ils sont entourés de fiscalistes, avocats et comptables pour éviter de payer tout impôt, ou pour utiliser des paradis fiscaux. Il est là le problème.
    Personnellement je me demande combien de milliards il leur faut pour être heureux, mais ça c’est un autre débat.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Dekessey: «…….combien de milliards il leur faut pour être heureux, mais ça c’est un autre débat»

      Je ne crois pas que ce soit une question de «bonheur» mais de statut dans la hiérarchie des possédants. Dans une société où on mesure la valeur de quelqu’un par la quantité des ses avoirs, c’est le rang dans l’échelle des fortunes qui détermine le statut.
      Le «bonheur» c’est pour ceux qui achètent des billets de loterie ou qui vont au casino. Le statut, c’est pour ceux qui possèdent les casinos. Pour ces gens, le «bonheur» est arrivé avec le premier million dont chacun sait que c’est le premier qui est le plus difficile à gagner. Ensuite, c’est l’escalade dans l’échelle du statut et cela n’a rien à voir avec le «bonheur» tel que le conçoivent ou le perçoivent ceux qui ne sont encore qu’à sa poursuite.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Alors ils devraient ne pas avoir de problème avec le haut taux d’imposition. Prenons un sportif pro.Être le joueur de la NBA, la NFL ou la LNH le mieux payé et à partir de 10 millions avoir un taux d’imposition de 70%. Être le meilleur et le mieux payé mais rendu là ils en ont assez juste à faire des bons placements.

    2. Benton Fraser dit :

      Elizabeth Warren disait que l’impôt n’a jamais empêché quelqu’un de devenir riche….

      1. Lecteur_curieux dit :

        A-t-elle vraiment raison ? Pas sûr du tout.

        Jamais personne c’est trop généralisé je ne partage cette opinion de cette gauchiste créatrice ou promotrice de bureaucratie inutile.

      2. Benton Fraser dit :

        C’est d’un logique implacable, il faut d’abord faire de l’argent avant de payer de l’impôt….

        Elle a vraiment raison!

  3. leonard1625 dit :

    Je suis surpris par ce chiffre du jour. Tant mieux pour les démocrates.

    Je ne suis pas du tout de l’avis des 59%, mais je suis habitué d’être à l’encontre de la majorité.

    1. bloganon dit :

      N’oubliez pas que les plus riches disposent de toutes sortes de moyens pour réduire leur revenu imposable.

      1. leonard1625 dit :

        Il faut aussi éliminer la quasi totalité de ces échappatoires.

      2. Lecteur_curieux dit :

        La meilleure planification est de laisser l’argent dont on a pas besoin dans sa société par actions pour ceux en affaires.

      3. Benton Fraser dit :

        La richesse est avant tout une question de pouvoir et est peu enclin à la démocratie!

  4. Daniel Gagnon dit :

    Sur Tweeter, elle a ajouté une correction «désinformation».

  5. monsieur8 dit :

    Il y a de la belle et jeune relève derrière Bernie. C’est très bien.

  6. Mouski dit :

    Cortez: take it easy…….

  7. Martin cote dit :

    60 ou 70%….çe sont des chiffres assez imposants…mais déjà s’ils payaient leur juste part d’impôt…ce serait déjà bien……mais ces gens ont une armee de fiscalistes qui travaillent pour eux afin de payer le minimum d’impôt et je ne suis pas convaincu que çe la va changer….

    1. Benton Fraser dit :

      Le taux d’impôt des plus riches était de 90% dans les année 50-60 aux États-Unis et le pays n’avait jamais été aussi productif et profitable pour l’ensemble de la population….

  8. Serge Mtl dit :

    Je viens de lire quelques remarques sur son compte Twitter…Elle est féroce et férocement efficace…Équilibrée et réfléchie…Impressionnante…

  9. Henriette Latour dit :

    L’intention est bonne mais les Américains, quoiqu’en dise le sondage, ne sont pas prêts à ces changements. Ils sont même incapables de faire la différence entre communisme et sociale-démocratie Il ne sert à rien de tenter de changer les mentalités du jour au lendemain. En agissant ainsi, elle fera comme Sanders et divisera les voix. Qu’elle parle plutôt de juste part et ce sera déjà une amélioration énorme.

    1. Benton Fraser dit :

      Et pourtant, cette mentalité existait dans les années 50-60 et l’Amérique n’a jamais été aussi grande…. comme Trump le prône!!!!!

  10. Guy LB dit :

    Ce qui est le plus rafraîchissant chez Ocasio-Cortez,
    c’est l’intelligence de son discours et de ses interventions. Qu’elle propose une nouvelle idée ou qu’elle monte aux barricades pour pourfendre un imbécile, toujours l’intelligence et la solidité des arguments sont au rendez-vous. Les Américains vont peut-être finir par y prendre goût. Et ça, ce serait la vraie révolution qui bénéficierait le plus à ce pays en mal de raison.

  11. xnicden dit :

    @Henriette Latour 17:26:

    À The View la semaine dernière Mme Kamala Harris a eu cette réponse à une question qui fait écho à votre préoccupation – rapporté par @_waleedahahid:

    Meghan McCain: « Do you agree that @AOC and the ideology of the socialist left could splinter your party?

    @KamalaHarris: « No…she is introducing bold ideas that should be discussed. » https://t.co/M7f61VXaCH

  12. Apocalypse dit :

    @Dekessey – 17h06

    ‘Aucun problème à ce que leur taux d’imposition soit fixé à 50% max, mais bon dieu qu’ils le paient!’

    Tout à fait d’accord! 50% et on prend des mesures (ex. éliminer des échappatoires) pour qu’ils paient.

    50%, c’est du sérieux! A partir d’un certain seuil, tu donnes ce pourcentage au gouvernement et avec ce montant, tu pourrais faire bien des choses.

    Le 70% de Madame Ocasio-Cortez est du délire! J’espère que dans sa boite à idées, il y a pas mal, pas mal mieux. On parle ici des Etats-Unis et de l’allergie des citoyens aux taxes. Les démocrates arrivent avec cette proposition de 70% et les républicains vont garder le pouvoir. SVP … soyez réaliste!

    La stratégie des petits pas dans ce dossier est sans doute la voie à suivre.

    1. loup2 dit :

      @ Apocalypse
      Vous devriez savoir que ce que les politiciens proposent comme programme, c’est pas « exactement » ce qu’ils vont « faire » une fois au pouvoir.
      Ils s’adaptent à la réalité. Y’a des centaines d’exemples.

  13. Lecteur_curieux dit :

    Ce qui est du délire c’est espérer faire un revenu de plus de 10 milllions annuellement de manière récurrente pour un simple mortel. Même en gagnant combien au Power Ball plus avoir travaillé toute sa vie et avec un bon salaire on ne peut pas penser à cela.

    Alors la personne a déjà une fortune imposante. Même sans aucun revenu en gardant l’argent sous son matelas ou plutôt ses matelas et son grenier le très riche milliardaire pourrait vivre dans l’opulence, ses enfants, ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants aussi. Oui certains donnent une partie de leur fortune et sont mécènes.

  14. Absalon dit :

    La réalité de la taxation, tous impôts confondus, des américains les plus riches doit être entre de 20% et 25% de leurs revenus si l’on en croit Warren Buffett qui prétend être proportionnellement moins imposé que sa secrétaire. Donc AOC gagnerait en crédibilité à se reconnecter avec les faits plutôt que de présenter des propositions irréalistes. Eliminer les multiples niches fiscales et exemptions extraordinaires serait déjà un immense progrès.

  15. Lecteur_curieux dit :

    Imposez les vrais de vrais riches mais donnez un break à ceux qui débutent le 1% ou qui sont dans le 2% ou le 10% avec quand même un taux progressif mais cessons de mettre des bois dans les roues aux petits entrepreneurs ou même punir un athlète genre un Daniel Audette qui est dans le 1% au Québec par son revenu. Aux États-Unis ils payent leurs stades et arenas en plus.

    Au moins les sportifs ont une valeur mais en finance et assurance la gestion est un coût, un passif. Sur leurs rémunérations disproportionnées au moins faîtes leur payer des impôts pour compenser un peu.

  16. lechatderuelle dit :

    j’aime bien son audace…

  17. lechatderuelle dit :

    Lecteur_curieux le truc est de viser ses semblables, et faire partie de la solution… elle semble avoir une belle vision de la réalité des USA….
    une fois ce groupe impliqué., ils feront des efforts terribles pour intégrer les plus gros…..

  18. Lecteur_curieux dit :

    Aux États-Unis des vrais riches ils en ont pour de vrai et beaucoup. Au Québec ce sont des médecins et dentistes, des concessionnaires autos, des épiciers franchisés, des propriétaires de 2 ou 3 McDo que des gens à gauche veulent surimposer.

    Hey on est très, très, très loin de Bill Gates.

    1. Achalante dit :

      Si ils font assez de profits pour se payer un salaire qui les mets dans le 1%, alors ils chargent peut-être trop cher pour leur produits, ou ne paient pas assez leurs employés. Donc, ils causent de la pauvreté.

      Il me semble juste qu’ils retournent à la société pour les avantages qu’ils en ont tirés; santé, éducation, protection civile, infrastructures, etc. Sans cela, ils ne feraient pas partie du 1%, à moins que leur fortune de départ soit héritée, mais même dans ce cas, le système de santé et celui de l’éducation sont (presque) gratuits, sans compter le reste.

      1. Lecteur_curieux dit :

        1% au Québec cela commence à un revenu pas si élevé. Perso je peux être en faveur de leur en faire payer plus. Il y a trop d’avantages accordés aux actionnaires notamment.

        Bon mais c’est une question de degré et cela commence plutôt AVANT d’en faire partie.

        Il n’y aurait pas autant de divulgations volontaires qui restent une bonne chez les entrepreneurs si le système était adapté. I.E. pas autant qui se partent en affaires en cachant des revenus au fisc sinon c’est la mort assurée de leur entreprise. Ils n’ont pas les moyens de se payer un comptable non plus.

        Mais ceux qui finissent par avoir du succès sentent que l’impôt va les rattraper, leurs erreurs de gestion aussi… Il leur faut absolument un vrai comptable pour mettre de l’ordre dans leur bazar mais cela reste des petits clients.

        Bien non ce sont pas des héritiers ceux à qui je fais référence et peuvent être nés pauvres mais avec des talents et de la détermination mais cette cliente professionnelle une dentiste est nulle archi nulle en administration. Cela a beau faire des années son revenu équivalent aujourd’hui serait peut-être le double de ceux débutant le 1% au Québec.

        Un autre médecin psychiatre né pauvre aussi l’argent lui brûle les doigts et entraînant deux fois une faillite personnelle. Des carences humaines mais les banques donnaient du crédit les yeux fermés. Quand une personne gagne disons 325 000$ de revenu net par année et cela il y a plus de 15 ans… C’est en dollars de 2019 , 4 fois plus élevé que le début du 1%.

        Avec ces deux clients, le fisc n’est pas le problème mais l’ego de la dame ou le complexe de l’imposteur pour l’homme. Il se fait venir une carte de crédit avec une limite très élevée, aussitôt la carte reçue il va s’acheter une Mercedes flambant neuve. Plus tard en difficultés financières il va vivre à Cuba un temps et roule en Lada. Gérer son succès son ego. Se récompenser mais graduellement.

        Pas eux qui ont le fisc comme problème bien qu’il devient un créancier impayé dans la faillite.

        Les comptables ont des centaines de clients. On ne peut pas les mettre en tutelle disait le patron, il faut qu’ils apprennent par eux-mêmes et prennent leurs responsabilités.

        Pour le fisc c’est plus leurs erreurs bureaucratiques qui me dérange. Le fonctionnaire disait aux collegues que ce n’était pas imposable telle situation moi je disais que oui pendant un mandat, ils ont écouté le fonfon. Le fisc est alors revenu plus tard avec un nouvel avis de cotisation mais pas exactement pour la même raison que je disais. Il faut vraiment se faire sa propre idée du dossier et non écouter l’opinion avantageuse. C’est la loi qu’il faut interpréter et la suivre.

        Le fisc ? Une chance que le client autre un dentiste spécialisé était riche pouvant aider sa soeur malade. Mais faire les impôts de la soeur elle a tellement de frais médicaux qu’on peut passer quasiment plus de temps à elle que celle à lui. Elle est n’est pas riche et ne peut pas gagner beaucoup mais la bureaucratie est lourde. Pire envers les pauvres ou gens de revenus ordinaires et malchanceux.

        Par chance, un frère a bien réussi et ils ont le sens de la famille. Les médecins et dentistes qui réussissaient vraiment sont bien plus riches que Couillard et rendu en 2019 l’équivalent doit s’approcher de Legault. Legault rentier depuis très longtemps et politicien. La politique c’est pas payant pour les vrais hauts revenus.

        Cela peut l’être dans d’autres exemples.

        C’est tellement cas par cas…

  19. Gilles Morissette dit :

    Oui, ce sondage est encourageant.Cependant, les résultats risquent d’être pas mal différent le jour où AOC voudra traduire ses intentions en projet de loi.

    Rappelez-vous ce qui s’est passé lors du débat sur l’assurance-maladie. Une majorité d’Américains approuvaient au départ l’idée d’une couverture d’assurance-maladie universelle jusqu’au jour où le président Obama a traduit cette belle idée en une loi (Obamacare).

    AOC devra ramer fort pour convaincre ses collègues démocrates d’introduire cette idée dans sa plate forme électorale en vue de la prochaine présidentielle. Elle risque de rencontrer beaucoup de résistance.

  20. Francois dit :

    70% est un peu exagérer mais s’attaquer au paradis fiscaux est une bonne idée je trouve que cette femme à beaucoup de courage mais il faudrait qu’elle songe à sa sécurité car il s’agit des personnes vivant aux États-Unis. Cela pourrait être dangereux pour sa personne. Je lui souhaite la meilleure des chances.

  21. Carl Poulin dit :

    Les plus riches sont responsables en grande parti de la pollution, je suis d’accord pour qu’ils soient imposés en conséquence.

  22. Ogie Ogilthorpe dit :

    À ceux qui pensent que ces chiffres ont illusoires, voire irréalistes, allez voir quel était le taux d’imposition des plus riches américains dans les années 50… C’est tout de même drôle que la bande à Trump prétend vouloir rendre sa gloire à l’Amérique, mais refuse de payer le type d’impôts que cette classe payait lorsque l’Amérique était dans leur soit-disant période de gloire. Je dis soit-disant, parcequ’à moins d’être un homme blanc, les années 50 n’étaient pas une panacée pour personne aux USA…

  23. Pierre S. dit :

    ———————————-

    les 800 000 américains malicieusement privé de salaire par Trump depuis 3 semaines
    ne font très certainement pas partie des américains les plus riche visé par ces impositions.

    Et je ne comprend toujours pas qu’on ne les entendent pas plus que ca.
    Est ce par crainte de subir les représaille de ce POTUS débile, malfaisant et grossier ???

    je n’en serais pas étonné.

  24. lechatderuelle dit :

    Pierre S. j’avoue que je suis sidéré par l.’asservissement du Peuple Américain….

    voilà des gens mous et sans colonne qui se laissent tondre facilement…..
    surtout qu’on commence à avoir des reportages sur leur misère et leur besoin des banques alimentaires.

    ou ils sont mal payés ou ils ne savent pas compter…..

    manquer d’agent ;a ce point après 21 jours sans salaire en ayant une j »ob steady » ……

    néanmoins ça mérite un peu de révolte sociale, non?

    Pas étonnant que Trump domine ce pays…et tondre les moutons et tondre….

    ça ne bêle même pas…..

  25. lechatderuelle dit :

    J’aime bien AOC….

    il suffirait d’avoir la même chose au Canada et ça pourrait faire un précédent….

    qui pourrait être la AOC canadienne???? pour ne pas la marginaliser……

    voilà ce que la politique mondiale a besoin…. du sang neuf et arrogant…. avec un soupçon d’intelligence…..

    1. monsieur8 dit :

      GND

  26. Benton Fraser dit :

    L’explosion des paradis fiscaux a débuté suite au sabrage dans les accords Bretton Woods au début des années 70. Ces accords fait la veille de la fin de la seconde guerre mondiale régularisait en autre la finance internationale et les transfères de fonds transnationaux.

    Dans les année 60, grâce aux accords Bretton Woods, 95% des transfères de fonds entre pays étaient dédié aux commerces et à la production et 5% à la spéculation. Maintenant, le ratio est inversé, sans compter l’explosion des paradis fiscaux!

    L’économiste James Tobin avait anticipé cela et proposait en contre-partie l’imposition d’une taxe sur les transactions transnationales dès la première moitié des année 70, la fameuse taxe Tobin. La majorité des pays industrialisés ont d’ailleurs formés un comité pour négocier l’application de cette taxe…. et près 50 ans plus tard, ils négocient toujours!!!

    La solution est plutôt simple pour régler le problème des paradis fiscaux (et par le fait même des abus de la spéculation): Un retour en force des accords Bretton Woods ou la taxe Tobin.

    Mais comme c’est l’argent et non les démocraties qui mène le monde…..

  27. jeanfrancoiscouture dit :

    @Benton Fraser,16/01/2019 à 21:30: «Le taux d’impôt des plus riches était de 90% dans les année 50-60 aux États-Unis…»

    Dans les mêmes années, au Canada le taux marginal atteignait 80%. et l’échelle progressait très rapidement. Au début des années 50, le taux marginal de 50% était atteint dès 25 000$ de revenu imposable, soit 233 000$ de 2018 en ajustant au moyen du calculateur d’inflation de la banque du Canada. Ajoutons qu’à cette époque, il n’y avait pas d’impôt provincial. Mais il y avait une surtaxe fédérale pour la «Dette de guerre».

    À noter qu’un salarié gagnant 2 800$ en 1951,(55$ par semaine) soit 26 000$ de 2018, avec comme seules déductions, 1 enfant et sa conjointe comme personnes dites «à charge», ne payait que trois semaines de salaire brut en impôt et le rapport d’impôt et la grille de calcul tenaient sur une seule feuille 81/2 sur 11 et ce, peu importait le niveau de revenu..

    Les choses ont bien changé depuis n’est-ce pas, surtout pour les hauts revenus.

    1. Benton Fraser dit :

      Une personne avec qui j’ai déjà travaillé me disait lorsqu’il a commencé à travaillé en 1961, son salaire hebdomadaire était de 58$ pour la semaine et que 2$ etait retenu pour l’impôt… et il me disait que même a cette époque, des gens de son entourage se plaignaient que l’impôt les saignaient!!!

  28. P-o Tremblay dit :

    Ils vont quitter le pays… pour être honnête moi je trouve sa normal qu’il paient autant d’impôt puisqu’ils sont riches à cause des gens qu’ils méprisent. Sans population pour acheter se qu’ils vendent personne ne serait riche. Mais à 70% d’impôt… DSL l’argent n’est pas statique pas plus que les gens… Ils partiront

    1. Benton Fraser dit :

      Prensentement, les grandes entreprises n’ont jamais eu autant de liquidités.

      Le problème, c’est qu’elles rachetent leur propres actions ou bien la concurrence a prix fort…. ce qui demande des coupure et rationnalisation, ce que les employés paient au final!
      Il ne faut pas se leurrer, les entreprises ne sont pas pour le libre marché et la concurrence, même si elles de « prônent ». L’entreprise veut le monopole et détruire la concurence, quitte à l’acheter!

      1. Lecteur_curieux dit :

        Intégration verticale et horizontale. Appliquons la loi sur la Concurrence mais ils sont plus frileux.

        Il y a quand même des monopoles et oligopoles plus naturels.

        La solution est la réglementation? Bien il y a disons des 40 ans ou avant ou 35 encore plusieurs voyaient les choses ainsi et réussissaient à ce que les choses se passent ainsi.

        Plein de débats ont eu lieu en assurances, en telecommunications, etc.

        Pour le 70% en haut on parle d’impôt des particuliers et non celui des sociétés( corporatif). Souvent on appelle cela l’impôt des entreprises mais seule une personne au sens fiscal paye de l’impôt. L’entreprise est exploitée (opérée est détenue) par une société par actions ou par un particulier ou une entité intermédiaire qui attribue les revenus à ses membres. Un particulier peut avoir plusieurs entreprises sans les incorporer. Une société par actions peut en avoir des dizaines. Le conglomérat des centaines et des tonnes de sociétés à numéros produisant chacune leur propre déclaration. Les états financiers consolidés d’un grand groupe nous renseignent pas suffisamment pour dire s’ils payent leur juste part d’impôts. Ils s’adressent d’abord aux actionnaires et ensuite aux créanciers. La comptabilité sociale reste assez faible.

    2. Lecteur_curieux dit :

      Je suis plus pour ramener l’IMPÔT MINIMUM ALTERNATIF et pour des riches comme Trump c’est vraiment un must sinon ils évitent l’impôt pendant de nombreuses années.

      Je reste d’accord avec l’idée mais pas pour l’appliquer avant 10 à 15 ans.

      Il faut changer la culture réactionnaire conservatrice mais aussi celle de losers victimaires socialistes gauchistes ou encore les amis de la bureaucratie et technocratie exagérée.

      Dans 10 ans avec une culture de winners ? 70% à partir de 16 millions ? Le revenu net n’est pas le revenu économique. Allez un riche en affaires winner. 200 millions de plus value. Allez 2 millions pour son train de vie… Il ne sera même pas imposé au plus haut taux alors qu’il est le plus riche mais n’a pas fait trop fort le m’as-tu vu avec sa richesse.

      Buffett vivait comme cela dans le temps. Il vit comme un riche valant disons 7 millions en 2000 mais vaut des milliards.

      Trump lui vivait en s’achetant le plus de joujous possibles dans les années ’80.

      Vous avez beau faire des partouzes à la Guy du Cirque du Soleil ou mettre des femmes en bikini ou avoir des Ferrari ou mannequins. Cela n’impresione pas Buffett plus qu’il faut qui va rester raisonnable.

      Alors que Trump c’est comme dans Astérix chez les Helvètes, faire de sa vie une orgie permanente tout en continuant à s’enrichir.

      Les impôts moins élevés leur font dilapider leur cash pour se payer luxe et luxure investir dans des carrières artistiques.

      Et là après des années de fun leur monde s’écroule. Le jeune Trump c’était cela. On parle de conservateurs mais côté mode de vie le vrai conservateur est Buffett.

      1. Benton Fraser dit :

        Il y a aussi le type « frères Koch ».

        Ils vivent à la Buffett mais dépense leurs argents en politique pour déréglementer l’environnement, la finance, bref, pour se donner plus de pouvoir de faire n’importe quoi et le n’importe quoi pour eux n’est pas la luxure mais l’asservissement des autres….

  29. Lecteur_curieux dit :

    Je ne suis pas de la ligne de pensée de cette jeune femme…

    Sauf que pour cette imposition là des vrais riches et non accabler le début du 1%. Ce n’est pas de faire leur part qui est le sentiment qu’ils éprouvent mais d’être punis pour leur réussite et être traités de voleurs.

    Alors ils peuvent valoir disons 8 millions mais vont arrêter de grandir. Ils pourraient se rendre à 40 ou même 100 et créer plus d’emplois, payer inévitablement plus d’impôts mais cela donne quoi d’être riche si la société vous voit comme des voleurs alors que vous êtes des piliers.

    Ceux qui ne sont qu’heritiers et de gens disons dans le 0,25% ne resteront pas éternellement dans le 1% sans un travail à revenu élevé.

    Les milliardaires sont dans le 1. 1 sur 10 millions ou quoi ? 1 sur 4 millions. Pas 1 sur cent. 1 sur cent ce sont des voisins pas loin.

    Possible que certains avantages sont trop généreux et j’ai tendance à le penser aussi mais ne suis pas un riche. Sauf que si on est contre les riches, on manque de riches et nos riches ne sont pas assez riches.

    On est pas pour la théorie de l’offre hard mais une partie est vraie. Une famille ayant un millionnaire qui a le sens de la famille d’autrefois cela les aide tous en général. La ville au complet est plus riche.

    Madame Warren parle de la société qui a donné. Elle ne parle pas des mêmes. Les premières routes et ponts ils étaient là à les construire comme jeunes travailleurs. Non pas seuls avec d’autres. Et ils redonnaient aussi plus tard.

    Plusieurs emploient l’expression self made men. J’aime mieux pionniers, bâtisseurs, fondateurs, leaders, exemples. Pas vrai qu’ils étaient contre les pauvres mais on peut les avoir éloignés. Ensuite la société et les valeurs évoluent. Pas réellement la société de consommation qui les a rendus riches ou disons plutôt les débuts et ce qui est raisonnable. Une réelle prospérité et après des années de labeur.

    Ce qui était acceptable de demander à une époque ne l’est plus après, il faut toujours contextualiser. Le patron était généreux voir même très pour son époque passerait pour un exploiteur, un voleur de nos jours alors que c’est simplement le progrès auquel ils ont contribué. Cela les prend tous celui économique comme celui social et politique aussi.

  30. kelvinator dit :

    Je doute qu’elle ait fait des recherches pour savoir si ça fonctionne.
    Le parti libéral a augmenté les taxes sur les 1% plus riches, et les revenues de taxes de ce groupe ont chuté de 4,6 Billion!!
    https://www.theglobeandmail.com/politics/article-high-income-earners-paid-46-billion-less-in-taxes-in-2016-despite/

    Les économistes font des modèles, mais seul les données empirique démontre si c’est efficace ou pas. Or, les données empirique sur le sujet démontre que c’est loin d’être la panacée. Le cas de la France est éloquent…

    Le laffer curve détermine le taux maximum d’imposition pour maximiser les revenus, et aucun économiste ne s’entend sur ce qu’est ce taux. Lorsqu’on fait 10 millions, c’est facile ensuite de changer ou va notre argent pour aller dans un pays qui taxe moins. Les artistes le font déjà, et le feront encore plus, pareil pour les athlètes et les joueurs professionnels. C’est ce qui est arrivé en France lorsque 12 000 millionaires ont quitté le pays au début, et ne reviendront pas.

    Ça me dérange qu’une néophyte comme elle qui n’a rien fait encore croit qu’elle a la réponse à tout. D’autant que l’appui de Krugman est assez risible. Son point pour défendre AOC? Le prix Nobel d’économie Diamond croit cela aussi… Un appel à l’autorité, en évitant de nommer tout ceux qui sont en désaccord… L’économie est une science sociale, chacun peut arriver à des conclusions différentes, en théorie, mais seul les données empirique démontre si c’est bénéfique ou pas.

    1. Lecteur_curieux dit :

      La France ce sont des socialistes. Trudeau tel père, tel fils. Deux nullités en économie.

      Vous parlez du 1% alors qu’elle parle de 10 millions et plus.

      Aux États-Unis le 1% je n’ai pas le chiffre sous le coude mais de mémoire cela débute à 475 000$ environ. Au Canada 225 000$, au Québec 175 000$. Aucun des vrais clients de l’ex-patron est en bas de cela. Et cela dans un cabinet de praticien solo et qui ne prend plus la clientèle pas payante H&R Block. Si des employés veulent les prendre comme leurs propres clients c’est correct mais c’est une clientèle de volume absolu et de rapidité d’exécution mais les comptables salariés d’expérience gagnent à peine plus que des techniciens. Ceux avec un peu d’expérience la même chose et les débutants moins cher qu’un technicien.

      Les clients sont trop pauvres. Dans le 1% mais trop pauvres. Les frais comptables ils veulent et doivent minimiser cela mais sont rendus obligés d’en avoir un sinon ils seront trop mal organisés.

      Le 1% débutant ce sont des petits clients. Tiens un artiste dans la pub était un client aussi. N’en disons pas plus les dossiers sont confidentiels. Mais oui il réussit bien plus que les comptables salariés de petits cabinets. Les clients rien même du bureau ou coin de travail du moins expérimenté. Ils ont tous un fort ego certains trop.

      Ils ont beau dénoncé Trump plusieurs sont aussi narcissiques. Pas dans la même ligue ? Car ils ne sont pas POTUS juste dentistes ou artistes. Chaque individu reste unique.

    2. Lecteur_curieux dit :

      Au Canada l’IMR ( Impôt Minimum de Remplacement ) est toujours là alors que Trumpidou a aboli celui des Américains alors qu’il aurait fallu l’enlever au 1% débutant ou à des entrepreneurs que cela arrive une fois ou deux dans leur vie.

      Ce n’est donc pas de l’abus d’avantages fiscaux mais bien mérités alors que des riches à la Trump c’est scandaleux.

      Qui faut-il détester le plus ? Les ultra-riches très cupides, avares et réactionnaires ? Ou les losers de gauchistes socialistes jaloux avec qui nous serions plus heureux tous pauvres. Aussitôt qu’une personne commence à faire de l’argent on l’envie. Alors si le parti démocrate est rendu comme cela je comprends presque plusieurs comptables américains d’être républicains.

      Un parti de losers versus un parti de brutes racistes. On fait quoi ? On annule son vote ?

  31. InfoPhile dit :

    Il faut, semble-t-il, repréciser que ce taux de 70 % s’appliquerait que sur ce qui excède les 10 premiers millions $ de revenu. On est loin, à titre d’exemple, de pénaliser les professionnels de la santé, qui gagnent 300,000 $ par année, même si ces derniers ne paient pas toujours leurs justes part, car plusieurs d’entre eux se défilent de leurs obligations fiscales en s’incorporant abusivement.

    En plus, ces revenus supplémentaires de l’état seraient consacrés à la lutte aux changements climatiques, laquelle est fortement créatrice d’emplois. Une recette entièrement gagnante!

  32. InfoPhile dit :

    @kelvinator

    Krugman est non seulement économiste, mais en plus récipiendaire du Nobel de l’économie (1). Alors je dirais qu’il a une crédibilité certaine en matière d’économie… Pas exactement un deux de pique! C’en en fait pas un spécialiste sur toutes les questions économiques. Il cite des experts en finances publiques et en inégalités économiques parce qu’il connait leur travail.

    Mais voilà que de citer ces experts équivaut à un argument d’autorité!

    Quant à Mme Alexandria Ocasio-Cortez, c’est une femme très douée qui a mérité un prix prestigieux en microbiologie et qui est diplômée en économie et en relations internationale!(2)

    1 – «Le prix Nobel d’économie Paul Krugman estime qu’Alexandria Ocasio-Cortez est totalement en phase avec les recherches économiques sérieuses.

    Il cite Peter Diamond, autre prix Nobel (expert en finances publiques) et Emmanuel Saez (experts en inégalités), qui estiment le taux supérieur optimal à 73 %. À l’opposé, les Républicains considèrent que les baisses de taxes bénéficient à l’économie. Selon Paul Krugman, « la preuve est totalement contre eux », qui publie un graphique d’évolution simultané du taux supérieur marginal d’imposition et du taux de croissance de l’économie américaine entre 1957 et 2017».

    2 – «Elle y gagne le deuxième prix du Intel International Science and Engineering Fair, grâce à un projet de recherche en microbiologie. Elle est diplômée en 2011 en économie et en relations internationales, quatrième meilleur résultat de sa classe.»

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :