Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

DTC.jpg

Un peu après 20 h 30, hier soir, le New York Times a publié sur son site un article coiffé d’un titre quasiment inimaginable : «Le FBI a ouvert une enquête pour déterminer si Trump travaillait secrètement pour la Russie». Malgré tout ce que l’on sait de l’affaire russe, l’idée que le président des États-Unis puisse faire l’objet d’une enquête de contre-espionnage semble relever d’une pure fiction hollywoodienne. C’est peut-être effectivement le cas. Mais le contraire est désormais une possibilité qui devra être confirmée ou infirmée par Robert Mueller.

Le procureur spécial chargé de l’enquête russe a en effet hérité de cette investigation déclenchée après le licenciement de l’ex-directeur du FBI, James Comey, par Donald Trump, en mai 2017. On savait déjà que Robert Mueller cherchait à déterminer si le président avait commis un crime – entrave à la justice – en virant le chef du FBI, qui était resté sourd à sa demande de mettre fin à l’enquête sur son ancien conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn. Depuis hier soir, on sait aussi que le procureur spécial a dû également enquêter pour savoir si l’occupant de la Maison-Blanche était un traitre à la patrie.

Le Times explique que le FBI a commencé à se poser des questions sur la loyauté de Donald Trump lors d’une conférence de presse tenue le 27 juillet 2016, en pleine campagne présidentielle. Ce jour-là, le candidat républicain avait demandé à la Russie de trouver les quelque 30 000 courriels supprimés par Hillary Clinton. L’ancienne secrétaire d’État avait fait valoir que ces courriels relevaient du domaine privé.

Deux détails entourant le licenciement de James Comey ont poussé le FBI à ouvrir une enquête de contre-espionnage visant Donald Trump. Le premier tenait à l’allusion à l’enquête menée par le FBI dans la lettre annonçant à Comey son congédiement (le président le remerciait de lui avoir dit à trois reprises qu’il n’était aucunement visé par l’enquête). Le deuxième concernait l’aveu du président au journaliste Lester Holt selon lequel l’enquête du FBI sur l’affaire russe avait pesé dans sa décision annoncée la veille de congédier Comey.

Le Times souligne que la décision de lancer l’enquête de contre-espionnage a été chaudement débattue au sein du FBI. Le quotidien précise que les suites de l’enquête demeurent inconnues à l’extérieur du cercle très étanche de l’équipe du procureur spécial.

Dès 7 h 05, ce matin, Donald Trump a commencé à publier une série de gazouillis ridiculisant l’enquête dévoilée par le Times en reprenant ses critiques habituelles sur la corruption et le dysfonctionnement du FBI, la partialité de l’équipe de Robert Mueller et l’enquête sur les courriels d’Hillary Clinton. Il a également affirmé avoir été «beaucoup plus dur» envers la Russie que ses prédécesseurs immédiats et peut-être même que tous les autres présidents américains. Mais il n’a pas pris la peine de nier avoir travaillé secrètement pour la Russie.

(Photo Getty Images)

169 réflexions sur “La question du FBI : Trump travaillait-il pour la Russie?

  1. Fernand Beauchamp dit :

    Ce titre de l’article du NewYork Times…à encadrer!

  2. treblig dit :

    Quel est ce bruit au loin? On dirait qu’on affile la guillotine

  3. P-o Tremblay dit :

    Ceci n’aurait JAMAIS du sortir du FBI. C’est une munition pour Trump afin de discrédité Robert Mueller. Ça c’est une erreur surtout que le résultat d’enquête ne sera pas connue.

    *facepalm*

    1. Richard Hétu dit :

      Rien ne dit que le résultat de l’enquête ne sera jamais connu. Quant à savoir si cela donne des munitions à Trump, je suis très sceptique.

    2. Achalante dit :

      Je crois plutôt que dans sa panique, il va dire quelque chose d’incriminant.

    3. Benton Fraser dit :

      Trump n’a pas besoin de munitions…. il s’en invente lui-même!

  4. RICK42 dit :

    Je ne gagerais pas un sous noir sur l’innocence de Trump! Pour moi il est un traître à sa patrie, trop de fils conducteurs le relient àla Russie…et je ne crois pas aux coïncidences! LOCK HIM UP!

  5. Daniel A. dit :

    « …l’idée que le président des États-Unis puisse faire l’objet d’une enquête de contre-espionnage semble relever d’une pure fiction hollywoodienne ».

    Peu importe si cela est imaginable ou pas. Ce qu’il faut retenir, c’est que la machine gouvernementale a pris Trump en grippe. À force d’être attaquée par Trump, la machine se rebiffe. C’est ce qu’on appelle le pouvoir du non. Ce contre-pouvoir est énorme. Trump est dans de sales draps.

    1. jcvirgil dit :

      Eh oui en plus des médias *d’information* ça fait beaucoup de monde à s’acharner sur sa dépouille surtout qu’il n’est toujours pas mort, même s’il faut bien avouer qu’il est de moins en moins fort !
      On parle plutôt dans son cas d’une lente agonie qui a débutée aux premiers jours de sa présidence…

      1. Benton Fraser dit :

        Je dirais que dans son cas, on parle plutôt d’un zombie qui refuse de mourir!

  6. A.Talon dit :

    «La question du FBI : Trump travaillait-il pour la Russie?»

    OUI, définitivement, et il faut aussi conjuguer le verbe au présent. La question est plutôt de savoir si le Benedict-Arnold-des-Pauvres trahit sont pays consciemment, en toute connaissance de cause, ou s’il le fait sans même sans rendre compte, se faisant manipuler comme une marionnette.

    1. Michèle dit :

      « ou s’il le fait sans même sans rendre compte »
      Si c’est le cas (dont je doute…) alors il n’a certe pas l’intelligence et la compétence pour être le président du plus puissant pays au monde.

      1. A.Talon dit :

        «il n’a certe pas l’intelligence et la compétence pour être le président du plus puissant pays au monde.»

        Ça, c’est une lapalissade. La Créature le prouve à chaque jour qui passe depuis son assermentation.

  7. Henriette Latour dit :

    Pour moi, il était inimaginable que le service de contre-espionnage américain ait à faire une enquête sur la loyauté de son président mais nous n’en sommes plus là. Qu’on se pose la question en dit long sur la façon d’agir de ce simili-président.

  8. A.Talon dit :

    «Le FBI a ouvert une enquête pour déterminer si Trump travaillait secrètement pour la Russie» (NYT)

    Une autre déplorable «première» à mettre au compte du candidat moscovite. Jamais n’aura-t-on vu dans l’histoire de ce pays un POTUS faire l’objet d’une enquête criminelle pour trahison à la patrie. Makkke Russia Great Again!

    1. Nycole L. dit :

      Ce n’est pas un mur pour séparer la frontière mexicaine des U.S.A. pour protéger le peuple étasunien des dangereux immigrants qu’il faudra, car le danger est déjà à l’intérieur du pays en la personne du stroump orangé qu’ils ont élu comme « président  » Quel disgrâce 😭😭😭 pour ce pays.

  9. Gilbert Duquette dit :

    La tendance Trump

    Le nombres de ses tweets matinaux, le  »taux d’exagération », le déni et les mensonges de ceux-xi sont proportionnel à la véracité de l’enquête de Muller et à la peur qu’elle engendre chez le Donald.

    Ce matin 4 tweets en l’espace d’une heure, un ton de contre-attaque basé sur des mensonges et le déni sans oublier le : Maybe tougher than any other President

    Wooow Muller a tapé dans le mile encore une fois.

    1. danielm dit :

      Le feu (aux poudres) qu’il (Donald Trump) a allumé depuis sa candidature jusqu’à son actuelle présidence est en train de le consommer totalement. Il est aux abois, son entourage aussi très effrayé par les conséquences qu’il anticipe.

    2. Alexander dit :

      @Gilbert Duquette

      Tellement vrai. Dès qu’il se sent menacé pour vrai, il contre-attaque violemment, peu importe les mensonges.

      Un pattern psychologique. Je dis depuis le début que cet homme est malade, très malade, et que la compréhension professionnelle de son état mental est essentielle à la façon de le contrecarrer.

      1. Gilbert Duquette dit :

        @ Alexander

        J’ai travaillé avec un mini-Trump le problème avec leur maladie est que cela ne les affectent pas. Ou du moins ils ne se croient pas affectés par cette pathologie. Par contre leurs entourage professionnels et personnel en payent le prix fort. J’ai fait un burnout à travailler avec ce mini-Trump. Je connais au moins trois personnes qui ont fait des burnout en travaillant avec ce mini-Trump.

      2. Alexander dit :

        @ Gilbert Duquette
        Vous avez raison. Ces narcissiques peuvent devenir des tyrans en entreprise et faire preuve d’intimidation et d’abus de pouvoir et écraser leur entourage. Dans ma carrière, j’ai moi-même vu les dommages très souvent. Ces êtres sont dangereux. D’ailleurs, le taux de rotation de personnel sous Trump est hallucinant.

  10. A.Talon dit :

    «Le procureur spécial chargé de l’enquête russe a en effet hérité de cette investigation déclenchée après le licenciement de l’ex-directeur du FBI, James Comey, par Donald Trump, en mai 2017.»

    Le procureur Mueller ne peut donc pas tout simplement balayer la poussière sous le tapis, aussi embarrassants que puissent être les soupçons envers l’Agent Orange. Il ira donc forcément au fond des choses… sans doute avec l’assistance des autres membres de la Communauté du Renseignement.

  11. Martin coté dit :

    Il ne travaillait peut-etre pas pour les russes mais il a tout fait pour s’en faire des amis au détriment de tous les proches alliés des USA….il a beau gazouiller que sa propre police fédérale est corrompue……il est dans de beaux draps et au bout de la ligne, il y a un gros poisson qui va se faire attraper un jour pas trop lointain……..

  12. A.Talon dit :

    «Ce jour-là, le candidat républicain avait demandé à la Russie de trouver les quelque 30 000 courriels supprimés par Hillary Clinton.»

    Pièce à conviction #1. Demander, au vu et au su de tous, l’aide d’une puissance hostile pour gagner ses élection, c’est à tout le moins faire preuve d’une profonde déloyauté envers les institutions démocratiques américaines.

    1. Michèle dit :

      « …candidat républicain avait demandé à la Russie… »
      Donc, si je ne me trompe, il savait que la Russie avait la capacité de s’ingérer dans le ‘réseau’ américain….?

      1. RICK42 dit :

        Il savait que les Russes possédaient ces courriels…et il a eu le toupet (sans jeu de mot) de demander l’aide de la Russie au su et au vu de la Terre entière…quel immense con, ce type!

  13. ghislain1957 dit :

    Il radote toujours la même chose, « Crooked Hillary », « Lyin’ James Comey », « Witch Hunt », « No Collusion », mais jamais il ne donne des faits qui pourraient le disculper.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ ghislain1957

      De tout temps Trump a été vague et flou sur ses intentions c’est sa carte de visite quoi. En restant flou, il s’évite beaucoup de procès en diffamation.

    2. Richard Desrochers dit :

      Il ne peut nommer sans qualifier d’abord, puisqu’il ne dispose d’aucun fait pour discréditer. On trouve ce genre de figure chez Homère (le sagace Ulysse, la prudente Pénélope, l’intrépide Hector… — mais employé positivement). Je doute que Trump ait appris cette figure chez Homére…

      1. karma278 dit :

        « Je doute que Trump ait appris cette figure chez Homére… »

        Sachez, monsieur, que Tiny a appris toutes ses figures, incluant sa silhouette, auprès de Homer.
        Homer Simpson.

  14. Sueurs dit :

    Un bon candidat pour la prison! Il pourra dire ensuite qu’il a été le premier et le seul président à être condamné, en tout cas j’en rêve… et on lui donnera raison sur ça.

    1. danielm dit :

      Peut-être même le premier à fuir son pays…

  15. A.Talon dit :

    «Mais il n’a pas pris la peine de nier avoir travaillé secrètement pour la Russie.»

    OUPS! Lapsus freudien.

  16. eau-vive dit :

    « Trump travaillait-il pour la Russie ?  »

    Si la réponse à cette question est oui, ça serait tout simplement incroyable de la part d’un président des États-Unis.
    Pour l’instant je me garde un petit doute parce que les preuves sont certainement difficiles à trouver.
    Mais les preuves circonstancielles nous amènent à nous poser des questions.
    Pourquoi dans sa lettre de congédiement à James Comey il le remercie parce que celui-ci lui affirme qu’il n’était pas visé par l’enquête ?
    Je crois qu’il était tout simplement soulagé qu’on ne découvre pas ses manigances.
    Et innocent comme il est, il avoue à un journaliste que l’enquête du FBI a joué dans sa décision de congédier Comey comme s’il ne voulait pas que les investigations aillent plus loin. Malheureusement pour lui, il s’est fait prendre à son propre jeu.
    Et ce matin il écrit cinq tweets en une heure pour se disculper et accuser les autres.
    N’est-ce pas la réaction de quelqu’un qui a très peur?
    Pour un homme qui veut toujours être le premier en tout, il pourrait être le premier président des États-Unis accusé de haute trahison envers son pays. La suite nous le dira………..

    1. A.Talon dit :

      «Et ce matin il écrit cinq tweets en une heure pour se disculper et accuser les autres. N’est-ce pas la réaction de quelqu’un qui a très peur? Pour un homme qui veut toujours être le premier en tout, il pourrait être le premier président des États-Unis accusé de haute trahison envers son pays.»

      J’adore. J’ai enfin l’impression qu’on est en train d’entrer dans le vif du sujet cette année. 🙂

  17. Cubbies dit :

    Je dois avouer que je ne suis pas entièrement surpris que le FBI ait ouvert une telle enquête: l’Imposteur rejette constamment les conclusions des agences gouvernementales et des Services Secrets pour appuyer les affirmations de Poutine. L’Imposteur s’attaque au cœur même du pouvoir à Washington, il est donc normal qu’il y ait une réplique.

    Dans mon esprit tordu je crois vraiment que les conclusions d’une telle enquête feront partie du rapport Mueller.

  18. A.Talon dit :

    «Il a également affirmé avoir été «beaucoup plus dur» envers la Russie que ses prédécesseurs immédiats et peut-être même que tous les autres présidents américains.»

    En effet, la chose était d’ailleurs particulièrement évidente lors du Sommet d’Helsinki en juillet dernier. 😉

  19. fallaitquejteuldise dit :

    Avant toutes choses, Trump ne travaille que pour ces intérêts. Son avidité aveugle fait, par contre de lui, le pion idéal à utiliser par n’importe quel puissance étrangère. Malheureusement, le génie très stable ne voit rien de tout cela… Un innocent de la plus pure espèce!

    1. Henriette Latour dit :

      fallaitquejteuldise

      👏👏👏

    2. fallaitquejteuldise dit :

      Oups! Coquille de frappe importante dans mon texte, avec monsieur je me moi, SES INTÉRÊTS…😉

  20. sorel49 dit :

    À date, les grands médias en rapportant les enquêtes du FBI et de la commission Mueller évitent de pointer Trump, c’est toujours les membres de l’entourage . Déjà, le président répète à satiété l’expression « la chasse aux sorcières ». Si je ne me trompe pas, c’est la première fois qu’un grand média désigne directement la participation de Trump.

    1. jcvirgil dit :

      On espère pour eux qu’ils auront bientôt les preuves de ce qu’ils avancent …Plus l’accusation est grosse plus les preuves doivent être solides. En attendant comme disait l’autre , on sort le pop-corn 🙂

  21. A.Talon dit :

    5 gros tweets rageurs entièrement consacrés au même sujet! Tout un exploit. Près de 240 mots, soit un chapitre entier à l’échelle de cet analphabète fonctionnel. On sent de la fébrilité et une profonde inquiétude à travers toute cette excitation. «I AM NOT A TRAITOR!», pourrait-il ajouter devant ses troupes, les doigts en signe de victoire…

  22. Apocalypse dit :

    Wow! Rien que le fait que le FBI se soit posé cette question, nous jette en bas de notre chaise.

    A postériori, on peut effectivement se la poser. Trop de commentaires et de décisions qui font le jeu de la Russie, incluant la sortie récente de sortir de Syrie.

    Si j’avais un deux à mettre sur une hypothèse, je dirais que la Russie a du ‘leverage’, et sans doute pas mal, sur Donald Trump et donc, qu’on pourrait le mettre dans le ‘Trouble’ avec un T majuscule.

    Je crois que M. Mueller et son équipe en savent beaucoup, beaucoup plus que ce qu’on sait déjà et que d’autres bombes (d’informations) nous attendent au fll des procaines semaines, prochains mois.

    En ce qui ce me concerne, et je vous accorde que je ne suis pas spécialiste de justice, le congédiement de James Comey était une entrave à la Justice de la grosseur de la Lune, je me demande comment il se fait qu’on utilise encore le ‘si’ (conditionnel) pour parler de cette histoire. Ca prend quoi pour accuser Donald Trump d’entrave à la Justice si cela n’en est pas une? ‘Stone tablets written by GOD’?

  23. A.Talon dit :

    «La question du FBI : Trump travaillait-il pour la Russie?»

    Autre question: quels bénéfices personnels le Traître-en-Chef en retire-t-il? Cela pourrait aller d’un pudique silence que Moscou accepterait de garder sur ses activités sexuelles ou criminelles jusqu’à de très concrets avantages financiers en argent comptant ou en promesses d’occasions d’affaires. Autant de pistes que ne manquera sûrement pas de poursuivre le procureur spécial Mueller. Et à chaque nouveau Russe qu’on ne manque jamais de dégoter dans l’entourage du Drumpf, on se rapproche toujours plus de la vérité…

    1. eau-vive dit :

      On dit que Mueller travaille minutieusement comme un moine, il soulève toutes roches pour voir la vermine qui se cache dessous.
      Là je crois que il a trouvé une très grosse roche.Ça prendra le temps que ça prendra et malgré tous les sparages du menteur pathologique, il va déterrer quelque chose de grave.

    2. Nycole L. dit :

      Peut-être a-il une dette financière énorme avec les russes qu’il souhaite pouvoir effacer en collaborant avec l’ennemi #1 des U.S.A?
      Trahir ton pays pour effacer tes dettes personnelles; trump serait absolument capable de faire ça, tout pour sauver la face, lui qui se vante d’être multimilliardaire, quoiqu’ il n’a jamais voulu ouvrir ses livres financiers, ce qui est quand même très particulier puisqu’il a l’obligation morale de le faire.

      1. Layla3553 dit :

        S’il était aussi riche qu’il le dit, il est tellement fanfaron,qu’ils montreraient ses rapports d’impôts, Et il ferait grossir la grandeur de ses documents proportionnellement avec sa signature . Layla

      2. Lecteur_curieux dit :

        @Layla. Envers le fisc, les riches essayent de se montrer le plus pauvre que possible… le moins de revenus imposables et le plus de dépenses deductibles que possible mais pour ceux honnêtes légalement. Pour le tricheur il cache des revenus et s’invente des dépenses d’affaires ou passe ses dépenses personnelles.

        Un jeu d’états financiers complets et audités serait mieux mais n’existe pas pour Trump. Il peut cacher des avoir comme des dettes. Ses communications avec des banques ou créanciers peuvent donner une idée mais il leur mentait à eux aussi. Si vous êtes la banque et le type vous doit de l’argent vous essayez de l’évaluer mais surtout sa capacité et ses intentions de vous rembourser.

        Pour l’évaluer rigoureusement il faudrait qu’il soit un homme d’affaires honnête et qu’il fasse comme si son organisation était mise en vente et des évaluateurs viennent, des avocats et comptables font une vérification diligente.

        Si on croit que c’est un criminel? On ne peut plus rien affirmer sur sa richesse, des biens peuvent être à son nom mais pour servir de couverture à d’autres. Avoir des accords secrets etc. Alors il peut être plus riche ou pauvre qu’on pense. Mais si l’argent est volé?

        – 98 milliards?
        Dans le rouge terriblement mais pouvant faire la vie de pacha.

  24. jeani dit :

    Crooked donald qui se permet de parler du dysfonctionnement du FBI.

    Le président le plus « innocent » que les citoyens Etatsuniens ont élu donne le meilleur exemple, à la face du monde, de ce qu’une administration dysfonctionnel peut être une menace pour la stabilité mondiale.

    « Lâche » pas le dur, Stormy et les gens sensés ont une autre version de ta capacité d’être dur!

  25. Toile dit :

    Il y a quelques jours un journal disait «  pas publiquement », une manière non dite de dire annonciatrice que oui enquête. Faut être audacieux et allumé pour créer une enquête bicéphale dont l’une porte sur la trahison possible de son commander in chief et ce dans un cadre d’une récente mise en poste. Du culot, pas moins . Instinct ou informations détenues antérieurement à celles dites par connard qui ont fait clignoter des lumières rouges ? Au final, même si « Sécurité nationale » oblige, on ne connaîtra pas les menus détails, ce dévoilement, volontaire ou accidentel, a le mérite de mettre sur la table la trahison. Sauf erreur, ce trumpitude détiendra 2 records supplémentaires fort peu enviables : la durée du shutdown et une enquête sur sa loyauté à la nation. Peu importe la finalité, il restera à tout jamais le président marqué au fer rouge et sa présidence également.

    Les gazouillis de trumpitude vont le trahir fatalement. Ça et ces mensonges. Me semble que si on me soupçonnait de trahison, c’est la première chose que je nierai avec force dans mes gazouillis,un détail dans cette mer.Trumpitude est trumpitude.

    Le président dispose d’immenses ressources pour magouiller et le magouilleur in chief ne s’en privera aucunement, c’est même ce qu’il fait de mieux à part respirer. Un immense bras de fer est en cours. Assez judéo-chrétien: le bien contre le mal. Un bras de fer aussi entre la tyranie et la « démocratie ».

    Hollywood peut aller se rhabriller, plus suréaliste que ça, tu meurs.

    Mueller et votre équipe, toutes mes espérances sont entre vos mains. Vous êtes comme de hygiènes, broyez moi ça cette carcasse.

    1. danielm dit :

      Oui on comprend bien que les hyènes feront oeuvre d’hygiène pour l’Amérique et la planète…

  26. 430a dit :

    Peut-être ne « travaillait-il » pas pour la Russie mais il faisait beaucoup de bénévolat en tout cas…

    1. Toile dit :

      Trop drôle du bénévolat venant d’un homme qui impute à sa fondation un immense 7$ de frais pour Barron

      1. Lecteur_curieux dit :

        Sauf que cela ne tient quasiment pas debout cette histoire de 7$ là… À moins que les comptables ne fassent pas la différence entre un reçu pour don de charité et un reçu de frais d’inscription ou encore que sa Fondation ait fait un don réel aux scouts mais que la troupe locale ne ce soit pas fait payer. Le don de charité ne compense pas ce sont deux choses différentes mais ce ne serait pas étonnant du bonhomme.
        Dans un monde plus réel il y aurait eu deux 7$ versés. Les frais plus le don. Et le don est-ce à la troupe locale ou au national ?

        Quelles sont les règles pour les dons aux organismes de bienfaisance aux États-Unis?

        Tout fonctionne tout croche chez le bonhomme ? Pareil pour les portraits et le casque de football, il fallait déterminer leur juste valeur marchande avant le début de la vente de charité aux enchères. Le montant au-dessus de la JVM doit être le montant du don de la fondation. Ces biens normal qu’ils soient pour Trump mais il doit alors payer la JVM sinon la Fondation devrait payer pour les faire entreposer en attendant de les vendre.

      2. Lecteur_curieux dit :

        Par ailleurs, hier j’ai lu un extrait du célèbre livre de Trump et à mes yeux de comptable il disait une énormité. Trump se vantait d’utiliser l’amortissement fiscal de ses immeubles au maximum et disant que des grandes sociétés ne le faisaient pas car cela réduit leur bénéfice net à l’état des résultats. Minute moumoute! C’est l’amortissement comptable qui figure aux états financiers vérifiés des grandes sociétés. Celui fiscal est dans les déclarations de revenus.

        Ni Trump ni Scwartz ne connaissent alors assez bien la comptabilité. Les sociétés ne se priveront pas de l’amortissement fiscal. Ce qui est vrai par contre c’est que les dirigeants souhaitent présenter un bénéfice élevé aux investisseurs et créanciers. Au syndicat ils ont tendance à vouloir paraître plus pauvre. Et avec le Fisc déclarer le revenu net le plus bas que possible.

        Les états financiers préparés selon les PCGR, les déclarations de revenus selon les règles fiscales. Mais Trump devait être assez loin des PCGR lui.

      3. Lecteur_curieux dit :

        Le 7 $ dit-on c’était pour Donald Junior en 1989 et le journaliste met sa question au conditionnel tout en trouvant cela bizarre.

        Est-ce un fait ou un doute ? Mais quand le bonhomme a une réputation de tricheur tout devient suspect aux yeux de ses adversaires. Bizarre pour de vrai.

        Si le don avait été de 100$ cela serait mieux ?

    2. Hé ben mon Vieux! dit :

      Vous avez totalement raison, il est reconnu pour son altruisme légendaire, son empathie démesurée et son souci de protéger la veuve et l’orphelin!,,, Ne pensons qu’à sa fondation!!! Saint-Donald!!!! OMG!!!

  27. Dekessey dit :

    Ça sent la panique chez le gros bully. Je vais me payer toute une bouteille quand on le verra avec les menottes dans le dos!
    😈

  28. Toile dit :

    «….beaucoup plus dur» envers la Russie que ses prédécesseurs immédiats et peut-être même que tous les autres présidents américains.»

    Ouf. Tu dois plus voi ton zizi avec ton nez de Pinnochio. On voit ça quand tu contredit ouvertement tes insitutions en te fiant ´a ton légendaire flair.

    On est encore juste en janvier. Fera t il l’année ? youhou, Mitch sors de ta cachette.

  29. xnicden dit :

    @HoarseWisperer émet une hypothèse fascinante et fort plaisible.

    Un des derniers gestes de l’administration Obama a été de changer les règles d’accès aux données recueillies par la NSA.

    Voir: https://www.nytimes.com/2017/01/12/us/politics/nsa-gets-more-latitude-to-share-intercepted-communications.html

    En résumé depuis janvier 2017, les données brutes de la NSA sont accessibles directement notamment par le FBI dans le cadre d’enquêtes de contre-espionnage. Plus besoin de faire des demandes de renseignements qui sont filtrées…

    Obama avait-il en tête Trump à ce moment? @HoarseWisperer pense que oui…Même si ce n’est pas le cas, Obama a quand même fait en sorte que le FBI ait accès à tout ce que la NSA possède sur Trump, sa famille et ses associés: courriels, conversations téléphoniques, renseignements partagés par des alliés, etc.

    1. Toile dit :

      Que j’adore vos interventions et vos habitudes de chien renifleur ( un compliment). Obama laissant un beau cadeau empoissoné à souhait à potus 45. Donc, je n’aurais pas été trop loin quand j’ai avancé « informations détenues antérieurement » ( 9h39).

      1. eau-vive dit :

        Toile

        « Que j’adore vos interventions et vos habitudes de chien renifleur. » Compliment très mérité par xnicden. Un gros + pour ce blogue.

    2. A.Talon dit :

      «Un des derniers gestes de l’administration Obama a été de changer les règles d’accès aux données recueillies par la NSA.»

      J’espère bien que l’administration Obama ne se soit limité qu’à ça durant ses trois derniers mois. J’espère même qu’elle ait mis sur pied, par mesure de précaution, toute une gamme de mécanismes administratifs permettant de contrecarrer le noyautage (et le détournement) du gouvernement par des forces anti-démocratiques. J’espère aussi qu’il a clairement rappelé aux haut-fonctionnaires fédéraux que leur loyauté doit aller uniquement à leur pays et à sa Constitution, pas à un quelconque POTUS, peu importe sa couleur politique.

      1. A.Talon dit :

        OUPS «ne se soit PAS limité qu’à ça durant ses trois derniers mois.»

    3. Apocalypse dit :

      Comme tout cela est intéressant! Merci!

  30. A.Talon dit :

    Lorsqu’on fait une petite recherche Google avec les termes « »robert mueller » chess», voilà ce qu’on obtient: «Environ 233 000 résultats». Ça en dit déjà long sur les talents stratégiques du procureur spécial. 🙂

    Avec les termes « »donald trump » traitor», le résultat est au-delà de toute espérance: «Environ 10 400 000 résultats». Plus de 10 millions d’articles parlant des aptitudes à la traitrise de Benedict Drumpf ou alors de son extraordinaire paranoïa. Époustouflant.

    1. A.Talon dit :

      Désolé pour la présentation chaotique des guillemets mais c’est WordPress qui a le dernier mot… 🙁

      1. Boileau dit :

        @ Talon
        Essayez de ne pas laisser d’espace entre le mot et les guillemets. 😉

      2. Emmanuel ndedi dit :

        Trump ou certains de ses collaborateurs ont eu les contacts avec les russes’ à l’image de flein’ .

  31. Toile dit :

    Cette divulgation devrait sonner des cloches retentissantes dans la candidature insensée d’Ivanka à la banque mondiale, genre « reposes en paix ».

    1. A.Talon dit :

      Cette seule hypothèse étant tellement absurde en soit, je suis surpris que les mécanisme de filtration de la Banque Mondiale n’aient pas éliminé dès le départ une telle candidature aussi loufoque que surréaliste. Ça en dit long toutefois sur la volonté de la clique orangée de contaminer les institutions internationales. Sans compter que d’avoir les clés de la banque, c’est toujours pratique quand on n’est pas trop scrupuleux et qu’on a besoin d’argent…

      1. Toile dit :

        Que trop d’accord avec vous. C’est une candidature qui d’entrée de jeu aurait dû être irrecevable. Quand par jugement tu te fais fermer pour malversation ta fondation parce que celle ci fut littéralement un « chéquier » et que tu te vois interdire de sieger à tout conseil d’administration d’une fondation, me semble que tu donnes pas le clés de Fort Knox . Elémentaire. On appelle ça aussi la notion d’apparence, juste ça aurait dû être suffisant en soit.

    2. Nycole L. dit :

      C’est en plein ce qui m’est immédiatement venu à l’idée en lisant l’article de M. Hétu hier, en plus d’être la fille, la conseillère du stroump, il ne faudrait pas qu’elle soit retenue comme candidate à la tête de la Banque Mondiale, et d’abord, une question m’est aussi venue: quelles sont les qualifications de cette Ivanka???

      1. A.Talon dit :

        «quelles sont les qualifications de cette Ivanka???»

        Cette question est tout à fait déplacée dans le Monde Merveilleux du Roi-des-Faillites. Ivanka est une belle blonde, c’est même tout un pétard, et c’est la fille, conseillère, confidente et peut-être plus encore de Son Excellence, le pharaon fou à lier, plussse meilleur POTUS de tout les temps. Que demander de plus? L’important, c’est d’avoir accès au «cash» en toute liberté.

  32. Toile dit :

    Je pense au paternel qui sur son lit de mort en 1995 n’avait que pour seul regret de n’avoir pas le temps de voter par anticipation pour le référendum, en bon péquiste qu’il était. Ce Thriller, si il en est un, lui donnerait ma foi la vie éternelle.

  33. Alexander dit :

    Peu importe ce que l’on pense, il faut le prouver, hors de tout doute possible. C’est probablement le problème à la fois du FBI et de Mueller.

    Et Trump, en escroc de haut niveau qu’il est, se servira de tous les pouvoirs exécutifs inimaginables pour sauver sa peau. Il a un instinct de survie remarquable.

    Mais en même temps, la vérité finira bien par le rattraper. Et s’il s’avère qu’il est un traître, ben que sa fin soit en conséquence de ses actes.

    Mais on parle d’une enquête débutée en 2016, et on est rendu en 2019 et rien n’est ressorti contre Trump lui-même. Oui, Flynn, Cohen et Manafort sont proches de lui et sont passés dans le tordeur, mais pas Trump ni sa famille.

    Les choses vont significativement changer si on peut tourner autour de Jr Trump et Kushner. Ces deux-là ont participé activement à la campagne et font partie du fief hermétique de DT.

    Mais à la vitesse de tortue où on avance, on arrive à 2020 dans moins de deux ans.

    Ma logique, on continue l’enquête patiemment, on se prépare à le tasser comme président en 2020 aux élections et sans perdre de temps avec un impeachment que Mc Connell va se faire un devoir de bloquer au Sénat, on porte des accusations solides après sa présidence et on le condamne sans possibilité de le gracier.

    Et il finira sa vie dans la honte du traître à la patrie.

    Deux ans où il faudra le contenir et faire du damage control. La grande tâche de Mme Pelosi, en plus de bien gérer ses troupes qui ont trop hâte d’en découdre avec le président.

    Tout vient à point à qui sait attendre.

    Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

    1. Michèle dit :

      Je seconde votre logique ! 👍🏻👍🏻

  34. leonard1625 dit :

    Quel connard ce Trump. « opened up an investigation on me, for no reason & with no proof »

    A quoi bon ouvrir une enquête, si la preuve de culpabilité existe déjà.

    Son dernier tweet est totalement faux dans la première partie et la deuxième partie contredirait la première si celle était vraie.

  35. lechatderuelle dit :

    tout devient un Vaudeville aux USA….. ça ne finit plus….

    tout le monde se mêle des enquêtes, lancent des rumeurs, y va de son grain de sel….. et ça traine…..

    au final, quand les enquêtes se termineront, les gens se seront désintéressés des dossiers et la montagne accouchera d’une souris…

    ça fait 2 ans qu’on entend tout et son contraire à propos de Trump….
    si le gars est coupable, il me semble que de le garder en poste si longtemps est absurde….
    devoir attendre que les Démocrates gèrent une chambre est aussi délirant…. on comprend que rien n’est indépendant aux USA….

    Rarement découvert une démocratie si bancale et si nourrie au fric…..

  36. Niouininon dit :

    Et on sait que le shutdown pose des problèmes de fonctionnement au FBI dont plusieurs employés ne sont pas payés, ce qui affecte les enquêtes en cours. Le POTUS doit saliver de plaisir avec cet impact inespéré sur cette organisation qui lui semble hostile….

  37. Apocalypse dit :

    @A.Talon – 10h16

    La candidate d’Ivanka Trump à la Banque Mondiale est d’un ridicule consommé. Que diable sont ses compétences pour ce poste? Encore une fois, ça sent le népotisme à plein nez. Le manque de jugement de ces gens est absolument sidérant. Il ne semble jamais avoir aucune réflexion derrière quoi que ce soit, on pense à quelque chose, on peut le faire et l’affaire est ‘ketchup’ :-(.

    1. Gilbert Duquette dit :

      Pour ceux qui se demanderaient à quoi réfère Apocalypse voici un résumé :

      L’ancienne ambassadrice américaine Nikky Haley et Ivanka Trump, fille du président Donald Trump, sont parmi les candidats possibles pour remplacer le président sortant de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, selon le Financial Times, vendredi.

      Outre Ivanka Trump et Haley, qui ont quitté leurs fonctions le mois dernier, les noms de David Malpass, sous-secrétaire aux affaires internationales du Trésor, et de Mark Green, directeur de l’Agence des États-Unis pour le développement international, sont traités, selon le journal .

      Ivanka Trump était en 2017 derrière le fonds de 1 milliard de dollars de la Banque mondiale pour promouvoir les initiatives d’affaires des femmes.

      Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

      1. J.C.Virgil dit :

        @Gilbert Duquette

        Cette nomination de président de la Banque mondiale a toujours été une nomination politique américaine . On se souvient que le dernier génie républicain président avant Trump, W,(the brain) Bush y avait nommé le néo-con sioniste et criminel de guerre responsable de la guerre en Irak, Paul Wolfowitz..

        À moins que ça ait changé depuis:* la sélection du président de l’institution, qui se décide entre Américains et Européens.

        Selon un accord informel entre les deux à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les premiers se réservent le droit de désigner le président de la Banque mondiale et les seconds celui du Fonds monétaire international (FMI).*

        Selon cette entente Trump aurait donc ta possibilité d’y nommer qui il veut bien nommer.

        https://www.dhnet.be/actu/monde/bush-impose-le-faucon-wolfowitz-51b7c750e4b0de6db98d95bd

  38. Apocalypse dit :

    @Toile – 10h31

    ‘On appelle ça aussi la notion d’apparence, juste ça aurait dû être suffisant en soit.’

    Bien d’accord! Dans certaines situations, pas besoin de preuves en béton, le seul doute est suffisant et c’est le cas avec Ivanka Trump et la Banque Mondiale, tout comme c’était le cas avec la candidature de Brett Kavanaugh à la Cour Suprême, ‘too bad’, il y a un doute, on passe au prochain candidat.

    1. Toile dit :

      J’ai bien eu envie de faire ce parallèle avec cave enough. Faut croire que le comité de préselection est pacqueté des mêmes zombies.

  39. Gilles Morissette dit :

    À lire les tweets hystériques et décousues du Gros Taré, on sent que le contenu de cet article le dérange au plus haut point. Y-aurait-il un fond de vérité par hasard? Qui sait

    Il est assez évident que l’étrange comportement du Gros Abruti envers la Russie, notamment lors de la honteuse conférence de presse qui a suivi le Sommet d’Helsinki, était de nature à soulever de nombreux questionnements sur sa loyauté envers son pays.

    Il faudra possiblement attendre le rapport Muëller afin de savoir le fin mot de cette histoire.

  40. bloganon dit :

    Je trouve amusant de dénicher les vérités qui s’immiscent parmi les mensonges dans les gazouillis de Tiny, principalement parce qu’il s’exprime mal, par exemple, ici, « former leaders of the FBI, almost all fired or forced to leave the agency for some very bad reasons », les mauvaises raisons étant leur refus de lui assurer leur loyauté.

  41. Apocalypse dit :

    @Alexander – 10h21

    Croire que tant de proches de Donald Trump se soient fait pincer et que ce dernier ne savait rien, extrêmement improbable et en plus, Donald Trump a été en contact avec des Russes pendant des années, car voulant faire des affaires dans ce pays.

    Bien entendu, ‘extrêmement improbable’ n’est pas une preuve, mais on a assez vu de l’enquête de M. Mueller pour croire qu’il possède beaucoup plus d’informations que nous en avons. Malheureusement, de sérieux bâtons dans les roues de cette enquête sont peut-être sur le point d’apparaître avec M. Barr et la sortie annoncée de M. Rosenstein.

    Comme des commentateurs sur ce blogue l’ont dit, Donald Trump et son entourage sont prêt à tout pour sauver leur peau et pas de doute, qu’ils vont aller très loin.

    Lorsqu’on pense que ces gens sont à ces postes pour servir les américains, ce triste spectable rend malade. Donald Trump ne travaille que pour une seule personne: LUI! Il dit prendre des décisions pour les américains ou plutôt, ses partisans, mais aucun doute qu’il ne le fait que pour garder leur soutien et le pouvoir de la présidence.

    Assez particulier ces partisans, des gens qui peuvent littéralement soutenir un homme qui prend des décisions contre leurs intérêts. J’en entendais une cette semaine qui souffrait de la paralysie du gouvernement, mais supportait néanmoins les décisions de Donald Trump; elle n’a absolument aucune idée de ce qui se passe à Washngton et dans la société et n’est sans doute pas la seule, des millions d’américain(ne)s sont dans la même situation.

    1. Toile dit :

      La pensée critique et la culture, c’est comme les confitures. Moins tu en as, plus tu l’étends.

      1. Apocalypse dit :

        LOL

        En effet!

  42. jeanfrancoiscouture dit :

    «Donald Trump travaillant pour la Russie???»

    Désolé mais j’ai toute la misère du monde à même penser que Donald Trump puisse travailler pour qui que ce soit d’autre que Donald Trump.

    Bien sûr que «l’homme d’affaires» Donald Trump aurait pu donner l’impression de favoriser des associés ou des «prospects» russes afin de huiler les engrenages des ses propres entreprises.Le «candidat Trump» aurait probablement pu utiliser la perspective d’un «Trump à la présidence» pour, encore une fois, «graisser» des engrenages d’affaires.

    Mais une fois dûment en poste, favoriser alors directement un «État Russie» du haut de ses fonctions et aux dépens de sa propre patrie?? Je pense et surtout j’espère qu’il n’est pas allé aussi profondément dans ce qu’on pourrait certainement appeler de la trahison.
    J’ai beau ne pas aimer le personnage et tout ce qu’il est et représente mais, et vous m’excuserez de cette «naïveté» assumée, j’attends de voir les preuves de cette «trahison» directe.

    1. spritzer dit :

      Je suis aussi « naïf » que vous.

  43. Apocalypse dit :

    En tout cas, toute cette histoire montre encore comment la sortie de James Comey quelques jours avant le vote de 2016 était bibliquement mal avisée. Le FBI avaient des doutes et se posaient des questions sur Donald Trump, son entourage et les Russes à cette époque. Mon respect pour James Comey, qui essai encore de passer pour Monsieur qui lave plus blanc que blanc, est au zéro absolu et il va sans doute reste à ce niveau.

    James Comey pourrait bien être la plus grande variable qui explique la présence de Donald Trump à la Maison-Blanche. Lorsqu’on lui disait de ne pas faire cette sortie, on comprend mieux maintenant. Il est allé s’ingérer dans la campagne à 100mph :-(.

    1. spritzer dit :

      Si Hillary avait été élue, pas de doute qu’elle aurait viré Comey elle aussi.

    2. gl000001 dit :

      Qu’est-ce que les russes ont contre Comey ? Des komeyrages contre le komeyrade ?

  44. Lecteur_curieux dit :

    Travailler secrètement et Donald Trump cela ne va pas ensemble.

    Pour la discrétion c’est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.

    Un secret de Polichinel ?

    Travailler sans le vouloir pour la Russie ?

    Ou encore avoir une vision du monde plus convergente avec celle de Poutine?

    Chez Trump ? La politique et géo-politique l’intéressent à quel point ?

    Il a des dettes cachées? Il faudrait réussir à monter ses états financiers complets et s’assurer de l’intégralité des actifs et passifs. La Russie serait très liée?

  45. lanaudoise dit :

    Quelqu’un peut-il nous rappeler la gradation des hypothèses à propos du Donald? Celle-ci était la dernière de la liste. Et la pire.

    Étant un être parfaitement amoral, comme il est dit ici:
    https://www.cnn.com/2019/01/02/politics/harry-reid-trump/index.html
    travailler à la fois pour lui-même et la Russie ne le dérange pas une miette.

  46. Toile dit :

    Si je comprends bien votre argumentaire, trumpitude serait dépourvue d’intention de trahison, du moins à moins d’avis contraire. Je concede que ses actions et ses propos, toute sa vie, ne sont mues que par du pur mercantilisme. C’est bien là la source de tous les maux. Il n’est pas président pour assouvir sa soif mais pour servir le peuple et les interets de la nation. Il en a fait le serment. Faut il qu’il y ait une intention, gestes prouvés ?

  47. Layla3553 dit :

    Casinos ***Russe
    Trump Tower***Russe
    Floride*** Russe
    Financement***Russe
    Flynn***Russe
    Manafort***Russe
    Cohen***Russe
    Combien d’arrestations Russes?
    L’avocate Russe
    Butina ***Russe
    Pour finir par être dur avec les Russes, il s’est fait tordre les bras, il a étiré le temps pour le faire au Max, pour voir qu’on a oublié ça.
    La fausse liste de Russe de sa gang
    Helsinki deux heures en tête à tête avec Vald dans les circonstances s’étaient périlleux et la quand même fait.
    Il y a trop de Russe dans son décor pour que ce soit un hasard.

    1. gl000001 dit :

      Ça donne la frusse !

      1. Layla3553 dit :

        Oui ti-gus ça donne la frusse.

      1. Layla3553 dit :

        A suivre pis Giuliani…???

        Mueller cherche le mobile du crime et il va le trouver. Je comprends sous toutes réserves, que si Mueller se faisait montrer la porte DT ne pourrait rien contre le contre-espionnage.

        Un bon déjeuner québécois chez Henri, avec rôti de porc « cochon » tu oublies Tiny et les Russes pour quelques instants et s’ils offraient un café amélioré (brandy) ce matin je serais partante.

  48. Apocalypse dit :

    @spritzer – 11:41

    ‘Si Hillary avait été élue, pas de doute qu’elle aurait viré Comey elle aussi.’

    Vous n’avez pas de doute, moi j’en ai! Hillary Clinton n’est pas Donald Trump et elle est sérieusement plus intelligente que lui.

    1. spritzer dit :

      @Apocalypse

      Comey est l’un des bouc émissaires de sa défaite et elle l’aurait gardé? Votre partisanerie vous aveugle.

      1. chrstianb dit :

        C’est illo9gique ce que vous dite: Si Hillary Clinton avait gagné, Comey n’aurait pas pu être l’artisan de sa défaite, vu qu’elle a gagné!

      2. spritzer dit :

        @chrstianb

        Évidemment, mais vous pensez qu’elle aurait passé l’éponge sur la réouverture de l’enquête sur ses courriels juste avant l’élection?

  49. xnicden dit :

    @Apocalypse et @Alexander

    Effectivement…prouver hors de tout doute ce que l’on soupçonne sur Trump est le nœud du problème et les obstacles aux enquêtes du FBI sont multiples.

    Et jeanfrancoiscouture à 11 :14 pose une question intéressante : «Mais une fois dûment en poste, favoriser alors directement un «État Russie» du haut de ses fonctions et aux dépens de sa propre patrie??»

    On a beau constater que Trump favorise directement la Russie avec ses politiques envers l’Europe, l’OTAN, les sanctions contre les russes, la Syrie, etc., sans autre preuve un bon avocat pourrait plaider que l’appréciation de ces politiques en regard des intérêts des USA – est-ce que c’est aux dépens de sa patrie – est une question strictement politique.

    1. xnicden dit :

      **désolée pour le trop de «politique», j’aurais dû me relire.

  50. Absalon dit :

    Pendant ce temps Ivanka est pressentie pour diriger la Banque Mondiale. J’ai presque honte d’en rire par respect pour mes amis américains.

    1. Toile dit :

      On se rappelera du billet de M.Hétu du 14 décembre dernier : enquête criminelle sur les dons liés à l’investiture de Trump dont les super Pac pro trump. Le comité responsable de l’organisation de l’inauguration , Ivanka, qui « négociait le juste prix » à la hausse des chambres et services du trump international à Washington. Il y avait aussi des donateurs bizarres et aux adresses fictives. Enquête criminelle et candidature, deux choses incompatibles.

  51. Apocalypse dit :

    @xnicden – 11h53

    J’écoute des vidéos de CNN et MSNBC et à peu près aucun commentateur ne doute de la culpabilité de Donald Trump. M. Mueller pourra sans doute le démontrer, mais on s’entête à ne pas vouloir accuser un président sortant et de toute manière, on voit que le sénat est dans la petite poche de Donald Trump et donc, qu’il ne feront rien. Ce dernier devrait donc se rendre à la fin de son présent mandat; il faudra voir pour 2020, je ne peux croire que les répuplicains ne prendront pas toutes les moyens pour avoir un autre candidat pour la présidence.

    Si le sénat travaillait vraiment pour les américains, ils auraient amplement de matières pour ‘impeach’ Donald Trump: le congédiement de James Comey (entrave à la justice) et les paiements à Stormy Daniels et la playmate qui enfreingnent la loi sur le financement. Et il y a bien plus que cela, mais les républicains sont carrément à genoux devant Donald Trump, alors :-(.

    1. Absalon dit :

      « je ne peux croire que les répuplicains ne prendront pas toutes les moyens pour avoir un autre candidat pour la présidence »
      Ils y pensent de moins en moins discrètement : https://tinyurl.com/y75kp46u

      1. Absalon dit :

        J’adore la concision et l’humour du journaliste, Stephen F. Hayes, pour décrire l’effervescence dans le camp démocrate :

        « Elizabeth Warren was just in Iowa. Cory Booker’s been hanging out in New Hampshire. Julián Castro is giving interviews to anyone who asks. Beto O’Rourke is planning a meet-the-voters road trip. Bernie Sanders is doing damage control. And Joe Biden is publicly wondering whether Democrats need an elder statesman with the qualifications and experience of, say, someone like Joseph R. Biden Jr. to carry the party to victory in 2020. »

  52. titejasette dit :

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt tous vos commentaires. Je ne reviendrai pas sur ce qui a été dit sur ce blogue. J’ai des questions sur ce qui n’a pas encore été mentionné

    1- «….beaucoup plus dur» envers la Russie que ses prédécesseurs immédiats et peut-être même que tous les autres présidents américains.» – Toile
    Plus dur ? Vraiment ? Trump n’avait-il pas demandé de relever certaines sanctions contre la Russie ? Quelqu’un peut-il me confirmer ou me corriger à cet effet. En quoi est-il plus dur envers la Russie ? Quelle sont les « coups durs » portés pas Trump ?

    2- Trump a tenté de fermer la boîte des « chefs » du FBI en les congédiant (Comey et Mc Cabe). Je croyais qu’il ne restait que des moutons dociles au FBI. Mais là, il en sort des bonnes. Il faudrait savoir qui est la source (et la protéger) avant que Trump décide de lui couper la tête (comme aux deux autres).

    Fascinant comme nouveau développement mais ça prend des preuves mais ça, Trump et ses acolytes le savent. S’il était coupable, cela pourrait drainer toute l’énergie d’un homme usé et malmené de 71 ans et si c’est juste cela qu’ils recherchent, ils ont frappé dans le mille. Il est frappé, vargé et en a mangé des taloches depuis son inauguration. Ils lui promettent de meilleurs, et ce, jusqu’en 2020

    1. jcvirgil dit :

      @ Absalon 12hr25

      La course à la direction du parti Démocrate risque en effet de ne pas être ennuyante avec une aile jeunesse carrément sociale-démocrate et l’aile droite crypto-capitaliste pure et dure habituée de gouverner par consensus avec leurs amis Républicains lorsqu’ils sont majoritaires à la chambre des représentants et au Sénat, pour être bien certain de ne pas léser les intérêts des grands lobbys qui financent les deux partis politiques à coup de centaines de millions de dollars.

      1. Alexander dit :

        @ JC Virgil

        Pour le candidat démocrate, est-ce que ça prend un vieux avec une mentalité de jeune social-démocrate ou un jeune avec une mentalité de consensus de vieux centre droite?

        Un hybride quoi, mais dans quel sens?

        Probablement que la réponse réside dans le choix du co-listier.

  53. noirod dit :

    Fâché fâché le gros épais aujourd’hui !

    Ca me fait rire moi quand il prétend avoir été dur avec les russes quand on sait que Poutin le manipule comme une marionette. Kim Jung Machin aussi d’ailleurs. C’est une chose de se faire traiter de menteur et de manipulateur mais c’ en est une autre de le démontrer avec autant d’éloquence.

    Malgré cette autre preuve ,l’opposition demeure timide face au marasme dans lequel il plonge l’Amérique.
    Alors ,jusqu’a preuve du contraire les tweets du twit atteignent leur objectif. Parlez en en bien,parlez en en mal…

  54. Jean Saisrien dit :

    En tk, Trump est vraiment drôle à matin sur Twitter…
    Ça sent la panique sauce cul-de-sac.

  55. treblig dit :

    Les agents du FBI, de la DEA, du CIA, de l’ATF, de la NSA, de la sécurité intérieure… bref toutes les agences de sécurité n’ont pas été payées depuis presque un mois.( et ne le serons pas avant au moins deux semaines en supposant que le shutdown se termine aujourd’hui). Et ils doivent quand même se présenter au travail.

    Ça alimente la rancoeur envers Trump.

    1. Absalon dit :

      @trebling
      Amusant. Nous avons écrit presque la même chose au même moment.

  56. Absalon dit :

    Les sanctions contre Trump seront probablement politiques dans un premier temps.
    Les sanctions pénales viendront quand il sera réfugié et isolé, de retour à la Trump Tower ou à Mar-a-Lago.

    Trump a creusé sa tombe en se mettant à dos dès son arrivée les grandes institutions du pays : le FBI, la CIA, le Département d’Etat, une partie de l’armée, aujourd’hui toute la fonction publique avec le shutdown. Elles sont en train de l’étouffer peu à peu. Son supplice ne fait que commencer.

  57. Racza dit :

    Hé bien maintenant nous savons où est Mitch…du moins nous savons pourquoi il n’est plus là !!!

  58. treblig dit :

    En dehors de l’hypothèque sur la maison et du prêt auto, les américains ont un solde impayé sur leur carte de crédit de 6 929$. En fait 80% des américains n’ont pas 3 000$ de côté pour assumer les dépenses minimales du mois courant. Pas étonnant que, selon CNN, 14 000 fonctionnaires ont déjà  »sauté » un paiement et sont en délicatesse avec leur banque. Le chiffre va devenir exponentiel au cours des prochaines semaines

  59. Pierre S. dit :

    ————————————

    le choix des mots est important …

    NON, Trump n,a jamais TRAVAILLÉ pour la Russie …
    D’ailleurs ce gros bon à rien n’a jamais vraiment travaillé de toute sa vie.
    C’est un profiteur un parasite et un escroc. Il vole et fraude et se refait
    depuis toujours

    ce n est pas ce que j appelle travailler
    et voulez vous bien me dire en quoi il aurait pu aider la Russie ?

    C’est comme POTUS qu’il aide la russie, avant ca, il les divertissait sans plus.

  60. George Best dit :

    Je suis d’accord avec Absalon.
    Il ne fait plus aucun doute possible que Trump a bien travaillé avec les Russes. Poutine le manipule bien et cela explique son admiration devant des hommes forts peu recommandables et certains choix en politique étrangère comme le retrait de certains accords et son acharnement contre les alliés de l’Amérique.

    L’acronyme MAGA serait le suivant: Moscow Agent Governing America.
    Et dire que Charles I d’Angleterre et Louis XVI de France ont été exécutés pour beaucoup moins que ça.

    1. Sage2010 dit :

      Excusez, je me suis trompé de nom. Je suis Sage2010. Merci de corriger.

  61. Absalon dit :

    Je m’attends à ce que Richard Hétu tente de nous décrire cela https://tinyurl.com/ybyv9vfv avec des mots. Bon courage.

    1. gl000001 dit :

      Explosif !!!

  62. loup2 dit :

    HS – Mal de cœur.
    Un extrait d’une chronique de Madame Elisabeth Vallet.
    Ils droguent les enfants ?

    -« En effet, rien ne justifie la détention et la séparation des familles à la frontière : 90 % des réfugiés se présentent à leurs audiences en cour. Rien ne justifie la détention de 15 000 mineurs dans des refuges inadaptés. Ou que des enfants brûlés par le soleil du désert, trempés par leur traversée du Rio Grande soient enfermés dans des hieleras, des cellules glaciales où ils sont contraints d’étaler du papier toilette par terre pour ne pas dormir à même le sol (selon la Women’s Refugee Commission). Rien ne peut justifier qu’on leur administre des psychotropes pour les empêcher de pleurer, mais pas les antibiotiques qui auraient dû sauver la vie de ces deux petits, morts en détention le mois dernier. Rien, ne peut expliquer les agressions dénoncées par le rapport de l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU).

    https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/545353/l-escalade

  63. Apocalypse dit :

    @spritzer – 12:12

    ‘Comey est l’un des bouc émissaires de sa défaite et elle l’aurait gardé? Votre partisanerie vous aveugle.’

    LOL pour votre post!

    J’ai dit, ‘moi j’en ai’ sur le fait que Madame Clinton aurait congédié James Comey en cas de victoire.

    Par ailleurs, si Madame Clinton avait gagné, James Comey n’aurait pu être un bouc émissaire de sa défaite.

  64. Boozadvisor dit :

    Changez le nom de la baudruche cuivrée par celui d’un démocrate et on croirait que c’est le titre d’un article d’Infowars!

  65. Apocalypse dit :

    @loup2 – 13h45

    Merci! Madame Vallet est excellente et on la voit souvent à RDI (24 heures en 60 minutes).

    ’90 % des réfugiés se présentent à leurs audiences en cour.’

    John Oliver a déjà parlé de cela à son émission et en fait, le pourcentage est plus que 95%. Donald Trump donnait un chiffre ridiculeusement petit à rapport à ce 95.

  66. Apocalypse dit :

    @treblig – 13h23

    On en parlait hier à RDI, déjà un bon nombre de fonctionnaires sont dans le gros trouble à cause de ce shutdown. Certains font déjà un accès aux banques alimentaires et une dame a dit qu’elle devait vendre son auto. D’autres ont dit avoir réussi à différer des paiements.

    Encore une fois, on voudrait mettre notre pied au c*l de Donald Trump pour donner tant de troubles à tant de gens pour un petit bout de mur qui ne va rien changer dans les faits, mais qui sert à garder sa base heureuse et pour lui, la présidence.

  67. InfoPhile dit :

    Tout dans le comportement corporel de Trump avec Poutine à Helsinki l’incriminait. Cet homme craint Poutine. Pourquoi? Est-ce en raison de grosses sommes lessivées à son avantage et pour le compte d’oligarques russes? Je ne vois pas autre chose qui puisse le rendre aussi craintif.

    Si j’étais Pence je travaillerais ma présidentialité devant chaque miroir qui se présenterait à moi.

    1. gl000001 dit :

      Il ne faut pas trop se tenir devant un miroir. On voit ce que ça a donné avec trump. 😉

    2. spritzer dit :

      @InfoPhile 14h16

      Je ne connais pas l’histoire sur le bout des doigts; à quelle occasion Trump aurait lessivé de l’argent russe? Remarquez que c’est fort possible, sans nécessairement que le gouvernement russe soit impliqué mais en étant au courant.

      Rien dans son parcours indique que Poutine se serait abaissé personnellement à ce genre de trafic. Au contraire il a tiré la Russie de l’abime en restreignant la corruption débridée. Si vous en avez l’envie, lisez un peu cette description des relations entre Poutine et les oligarques.
      https://thesaker.is/putin-and-the-rules-of-the-elite/

      « Tout dans le comportement corporel de Trump avec Poutine à Helsinki l’incriminait. »

      Trump a souvent dit qu’il souhaitait des bonnes relations avec la Russie et quel que soit le fondement de son souhait, il y a une multitude de raisons de l’approuver. De plus il se trouvait face à Poutine qu’il respecte, et quoi qu’on en dise, Poutine est l’un des plus grands dirigeants actuellement et donc,Trump était guilleret de le rencontrer. C’est ce que j’ai vu.

      Ce qui vous rebute le plus de Poutine sont les attentats contre des journalistes, Skripal etc., mais il n’y a aucune preuve ni logique qui relient ces épisodes à Poutine.

      Tiré du livre de Stephen F. Cohen: War With Russia?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Stephen_F._Cohen

      « The two cases that firmly established this defamatory practice were those of the investigative journalist Anna Politkovskaya, who was shot to death in Moscow in 2006, and Alexander Litvinenko, a shadowy one-time KGB defector with ties to aggrieved Yeltsin-era oligarchs, who died of radiation poisoning in London, also in 2006.

      Not a shred of actual proof points to Putin in either case. The editor of Politkovskaya’s paper, the devoutly independant Nonvaya Gazeta, still believes her assassination was ordered by Chechen officials, whose human-rights abuses she was investigating. Regarding Litvinenko, despite frenzied media claims and a kangaroo-like « hearing » suggesting that Putin was « probably » responsible, there is still no conclusive proof even as to whether Litvinenko’s poisoning was intentional or accidental. The same paucity of evidence applies to many subsequent cases, notably the shooting of the opposition politician Boris Nemtsov, « in (distant) view of the Kremlin », in 2015. »

      1. Richard Hétu dit :

        Cohen se trouverait dans une pièce avec Poutine et une autre personne. Cohen irait se soulager au petit coin et reviendrait dans la pièce où Poutine se trouverait devant la troisième personne baignant dans son sang. La conclusion de Cohen : rien ne prouve que Poutine a commis ce meurtre. Cohen est le plus grand apologiste de la Russie de Poutine.

      2. spritzer dit :

        Une autre personne aurait pu entrer dans la pièce et commettre le meurtre pendant que Cohen était au petit coin… 😉

        Pour la Russie de Poutine, Richard, elle a juste empêché une nouvelle Libye en Syrie, ce qui n’est pas si mal, et elle a des bases de l’OTAN à ses frontières.qui a on ne sait quels plans à son sujet mais certainement rien d’amical.

      3. Richard Hétu dit :

        Incroyable ce que vous pardonnez à la Russie, qui s’est déjà vantée d’avoir tué 85 000 «terroristes» en Syrie sans faire une seule victime civile, et dont l’allié syrien a commis d’innombrables atrocités avec son soutien. Si je vous suis bien, si les Russes et leurs alliés commettent des atrocités dans un pays donné plutôt que les Occidentaux, si ce sont les Russes et leurs alliés qui tuent des journalistes et emprisonnent des dissidents plutôt que les Occidentaux, ce n’est pas vraiment un problème. Vous pouvez bien considérer que Poutine est un grand homme d’État dont les mains ne sont pas souillés de sang.

      4. spritzer dit :

        Je peux parfaitement concevoir que les deux côtés ont une responsabilité égale dans le nombre de civiles tués en Syrie, personne ne peut s’en réjouir et sûrement pas moi. La différence est qu’en « gagnant », la Russie et ses alliés améliorent la situation qui aurait été infernale si l’autre côté avait gagné.

        Vous reprenez le thème des journalistes tués sous les ordres de Poutine, sans preuve. Un autre extrait du livre de Cohen, pas celui qui est allé au petit coin mais l’auteur de l’extrait à 16h16

        About Russian journalists, there is, however, a significant overlooked statistic. According to the American Commitee to Protect Journalists, as of 2012, 77 had been murdered – 41 during the Yeltsin years, 36 under Putin. By 2018, the total was 82 – 41 under Yeltsin, the same under Putin. This strongly suggests that the still-partially corrupt post-Soviet economic system, not Yeltsin or Putin personally, led to the killing of so many journalists after 1991, most of them investigative reporters. The former wife of one journalist thought to have been poisoned concludes as much: « Many Western analysts place the responsibility for these crimes on Putin. But the cause is more likely the system of mutual responsibility and the culture of impunity that began to form before Putin, in the late 1990s.

      5. spritzer dit :

        « Cohen est le plus grand apologiste de la Russie de Poutine. »

        Il n’est quand même pas n’importe qui et il connait bien la Russie et son histoire. Allez vous me dire qu’il est compromis avec Poutine? Lisez seulement la biographie de Wiki que j’ai mise en haut; on a pas affaire à un extrémiste ou un apologiste des dictatures.

      6. spritzer dit :

        Cohen est un apologiste de la détente entre la Russie et les États-Unis, une politique qui a permis d’éviter un conflit atomique durant la guerre froide et que les États-Unis refusent d’entrevoir présentement sauf, ironiquement, Trump…

        Ce qui empêche cette détente depuis l’arrivée de Poutine en 2000 ce n’est pas la Russie, c’est Bush qui est sorti du traité anti-missiles en 2002, ce qui a permis à l’OTAN d’en installer chez les nouveaux membres de l’est. Des nouveaux membres dont on avait promis à la Russie qu’ils ne seraient jamais membre.

        Entretemps il y avait eu le bombardement exagéré de la Serbie et le détachement du Kosovo, reconnu par les US. Même situation en Crimée mais pas la même reconnaissance.

        En 2008 la Georgie a initié la guerre en Ossétie du Sud parce qu’elle pensait que l’OTAN viendrait à son secours, on lui avait fait miroiter la possibilité d’adhérer à l’organisation Je n’invente rien, tout ça est vérifiable.
        https://www.reuters.com/article/us-georgia-russia-report/georgia-started-war-with-russia-eu-backed-report-idUSTRE58T4MO20090930

  68. loup2 dit :

    @Apocalypse.
    Je remarque que très souvent la réponse que vous faites à un message d’un contributeur, se retrouve beaucoup plus bas. Le lecteur doit remonter la page pour retrouver à qui vous répondez et relire le message en question.

    Votre message à 13h56 en est un exemple. Si vous vouliez me répondre vous auriez pu cliquer sur «répondre» à la fin de mon message.
    Et votre message se serait insérer immédiatement après le mien. Dans ce cas c’est pas si mal car il y a seulement deux interventions entre le mien et le votre. Mais parfois il faut remonter beaucoup plus haut.

    Je vous dit ça avec aucune mauvaise intention. C’est juste que ça donne des échanges beaucoup plus compréhensible facilement.

  69. cotenord07 dit :

    Comme je l’ai déjà mentionné sur ce blogue, j’ai lu pendant le temps des Fêtes l’excellent ouvrage de Craig Unger, « House of Trump, House of Putin : The Untold Story of Donald Trump and the Russian Mafia » (Penguin-Random House, 2018).

    https://www.penguinrandomhouse.com/books/576474/house-of-trump-house-of-putin-by-craig-unger/9781524743505/

    Selon Craig Unger, ce sont d’abord des membres de la Mafia russe établis à Brighton Beach (région métropolitaine de New York) à partir des années 1970 qui auraient progressivement manipulés Trump, en particulier en lien avec ses investissements immobiliers des années 1980.

    Après la fin de l’URSS, des oligarques russes auraient eux aussi achetés de luxueux appartements dans la Trump Tower.

    Ce sont ces relations incestueuses entre Trump et des investisseurs mafieux et par la suite des oligarques russes qui auraient contribué progressivement à la compromission de Trump (via des tactiques de « Kompromat») et à sa prise de contrôle par Vladimir Poutine ou des membres de son entourage.

    Pour un compte rendu relativement élogieux de l’ouvrage de Craig Unger, lisez « Signs of Trump-Putin collaboration, starting years before the campaign? » de Shane Harris, Washinton Post, le 17 août 2018, hyperlien :

    https://www.washingtonpost.com/outlook/is-there-a-case-for-trump-putin-collaboration-years-before-the-campaign/2018/08/16/00578f1e-9440-11e8-80e1-00e80e1fdf43_story.html

    Pour un compte rendu plus critique de l’ouvrage de Craig Unger, lisez « House of Trump, House of Putin by Craig Unger – review » de Shaun Walker, The Guardian, le 20 août 2018, hyperlien :

    https://www.theguardian.com/books/2018/aug/20/house-of-trump-house-of-putin-by-craig-unger-review

    Si vous en avez le temps, complétez ces lectures par l’excellent article d’investigation « Searching for Boris Birshtein » de Mark McKinnon, The Globe and Mail, le 29 décembre 2018, hyperlien :

    https://www.theglobeandmail.com/canada/investigations/article-boris-birshtein-investigation/

    Dans cet article récent, Mark McKinnon relate la facette canadienne (surtout ontarienne) peu connue des investissements immobiliers du discret investisseur lituanien Boris Birshtein, qui a étroitement collaboré un peu partout avec la nébuleuse financière russo-ukrainienne, et qui a collaboré avec la famille Trump à la construction de l’immeuble « Trump International Hotel and Tower » de Toronto, qui a été renommé « The Adelaide Hotel Toronto » en 2017…

    Bonne journée !

  70. Apocalypse dit :

    @loup2 – 14h34

    Je fais par exprès pour répondre aux participants à la fin. Je mets un bout de leur texte, l’heure et ma réplique. Pourquoi? Parce que je ne veux pas partir du début à chaque fois pour voir si quelqu’un a répliqué à quelqu’un, je trouve cela poche. Ca fait donc que je manque des répliques et je le sais, mais mon réflexe est de partir de l’endroit où j’ai quitté et ensuite, lire les nouveaux posts.

    Croyez-moi, je suis pas mal plus difficile à insulter, froisser que Donald Trump … LOL. De toute manière, je ne vois aucune mauvaises intentions dans votre commentaire.

  71. Sjonka dit :

    @loup2.

    Je vous répond en citant votre dernier paragraphe.

    Je viens voir plusieurs fois par jour ce blogue et lire les ajouts à la discussion. La façon de faire que vous proposez oblige le lecteur de relire le blogue pratiquement en entier pour trouver le commentaire qui s’est ajouté. Je préfère de beaucoup aller directement à la fin pour lire les derniers commentaires qui réfèrent à plus haut plutôt que de chercher parmi la masse.

  72. Sjonka dit :

    Et merci à apocalypse de procéder ainsi 🙂

  73. darrylfzanuck dit :

    Moi je serais tres curieux de savoir ce dont les 2 bandits ont discutés pendant 2 heures a Helsinki,rien ne transpire ,seulement les criquets

  74. gl000001 dit :

    Je lis ce blogue sur le site de WordPress et lorsqu’il y a une réponse à un de nos commentaires, on a une notification en haut à droite. Si une personne me répond sans passer par « répondre », je ne le vois pas et je trouve ça bien fatigant.

    1. chrstianb dit :

      Ah, ça je ne le savais pas. Je vais utiliser WordPress pour voir ce que ça donne. Merci!

  75. Pierre dit :

    Est-ce que quelqu’un va finir par le poursuivre pour toutes les injures qu’il dit ?

  76. chrstianb dit :

    Apocalypse vous dites:

    @loup2 – 14h34

    Je fais par exprès pour répondre aux participants à la fin. Je mets un bout de leur texte, l’heure et ma réplique. Pourquoi? Parce que je ne veux pas partir du début à chaque fois pour voir si quelqu’un a répliqué à quelqu’un, je trouve cela poche. Ca fait donc que je manque des répliques et je le sais, mais mon réflexe est de partir de l’endroit où j’ai quitté et ensuite, lire les nouveaux posts.

    Croyez-moi, je suis pas mal plus difficile à insulter, froisser que Donald Trump … LOL. De toute manière, je ne vois aucune mauvaises intentions dans votre commentaire.

    Je vous suggère à ce moment d’insérer le lien vers le message auquel vous répondez. Ce lien est donné par l’heure et la date. Avec votre souris, vous faites un clic-droit et vous copiez l’adresse du lien que vous collez ensuite à la fin de votre texte. Comme ça le lecteur peut retrouver facilement le message original. C’est pratique aussi si contribuez aux commentaires des autres médias comme Radio-Canada.

    https://richardhetu.com/2019/01/12/la-question-du-fbi-trump-travaillait-il-pour-la-russie/#comment-78899

    1. chrstianb dit :

      Ah! ah! ah! ah! Je me suis trompé avec le lien. J’avais mis celui de Sjonka qui suivait le message d’Apocalypse
      https://richardhetu.com/2019/01/12/la-question-du-fbi-trump-travaillait-il-pour-la-russie/#comment-78898

      1. fallaitquejteuldise dit :

        Le multiplateforme ( ordinateur, cellulaire, tablette)semble nuire ou avantager plusieurs d’entre vous dans la lecture et la façon dont vous commentez ce blogue. J’utilise majoritairement un iPad via la page web de M. Hétu et quelquefois mon cellulaire. La présentation, l’auto-correction via les appareils et les versions mobiles de l’affichage web compliquent quelquefois la diffusion de mes commentaires. J’aimerais bien dans mon cas faire comme certains d’entre vous et joindre des vidéos en format direct au lieu de l’affichage de lien. Le passage par WordPress ne me semble pas être plus convivial en format mobile pour suivre vos commentaires. Des solutions? L’ordinateur est-il mieux?

    2. Layla3553 dit :

      @christian b
      Merci c’est super. Test réussi.

  77. spritzer dit :

    @chrstianb et gl000001

    Ce sont des bons trucs que je ne connaissais pas.

  78. Danielle Vallée dit :

    H.S. mais trop comique:
    I propose that Trump pay the $5.7 billion himself, and then the U.S. will repay him (with a nice interest rate) as the Mexican payments for the wall pour in. The Federal Reserve can verify the Mexican income stream and forward the sums to Trump.
    Since he’s so confident that the wall will pay for itself, he should be delighted with this option. Right, Mr. President?
    Nicholas Kristof, NYT

    1. papitibi dit :

      Heu… huh aaaargh, têêêêllement over-compliqué, pis surtout, eeeuh vous savez bien qu’un prizidans aussi ETHICAL que moi ne pourrait pas accepter de faire des millions de dollars de profits d’intérêt sur le dos des contribuables.
      – sogné: Donald J. Trumputin

  79. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    Troisième candidat déclaré à l’investiture démocrate et pas des moindres: Julian Castro, ancien maire de San Antonio (TX) et ex-secrétaire au Logement et au Développement urbain dans le cabinet du Président Obama. On parie que les Répulibans vont tenter de faire du millage sur son nom pour le dénigrer?

    «Un ancien protégé d’Obama rejoint la course à la présidentielle»
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201901/12/01-5210816-un-ancien-protege-dobama-rejoint-la-course-a-la-presidentielle.php

  80. Apocalypse dit :

    @cotenord07 – 14h40

    ‘Comme je l’ai déjà mentionné sur ce blogue, j’ai lu pendant le temps des Fêtes l’excellent ouvrage de Craig Unger, « House of Trump, House of Putin : The Untold Story of Donald Trump and the Russian Mafia » (Penguin-Random House, 2018).’

    Merci Beaucoup! Comme tout ça est drôlement intéressant!

  81. Alexander dit :

    Je ne vois pas Trump comme un agent russe. Mais je vois Trump comme un type qui a fait des affires avec les russes et qui leur est redevable bien des fois, donc en position de faiblesse. Il est susceptible de se faire menacer. Et pas juste des affaires de couchette minable. Si on mêle la mafia russe, le blanchiment d’argent et l’immobilier Newyorkais par exemple, on se rapproche du banditisme et des accusations criminelles. Je vois ce type comme vulnérable au chantage.

    Et parallèlement, je vois aussi Trump comme l’escroc à qui on a donné les clés du coffre-fort américain et qui veut faire le coup d’argent de sa vie en 4 ans.

    Il se fout éperdument des américains et du blabla politique, il pense à sa poche et sa survie. Et il ne reculera devant rien pour y arriver.

    1. Richard Hétu dit :

      Vous écrivez «je ne vois pas Trump comme un agent russe» et puis vous décrivez dans la phrase suivante l’une des façons dont les Russes recrutent des agents. Bravo!

      1. A.Talon dit :

        ‘Alexander’ voulait probablement dire que le Drumpf n’est peut-être pas conscient d’être le pion du Kremlin.

      2. Alexander dit :

        Bonjour Monsieur Hétu,

        Je vois un « agent » comme quelqu’un qui travaille librement pour les russes.

        Quelqu’un que l’on peut faire chanter, c’est pas nécessairement quelqu’un qui travaille librement mais qui est contraint de le faire, sous menace.

        Mais toute la vie de Trump est basée sur l’argent et le pouvoir, et je le crois prêt à tout pour y parvenir.

        Il va tout faire pour sauver sa peau.

        Dans ma carrière, j’ai rencontré différents escrocs et bandits qui abusaient des gens et le pattern ressemblait terriblement à la manière de faire de Trump. Ils sont convaincants pour les faibles et se croient eux-mêmes.

        Faudrait que les républicains fassent leur job pour le bien du pays, mais ne le font pas jusqu’à présent, intérêts obligent.

      3. Alexander dit :

        @ A. Talon

        Je le crois conscient de ce qu’il fait avec les russes. Mais de là à croire qu’il le fait librement, il y a une marge que je ne peux pas franchir. Je crois qu’il a voulu faire des affaires avec les russes et qu’il leur est redevable, dettes ou chantage, peu importe. Je le vois sous infuence.

        Recul en Syrie, attaques de l’OTAN etc, il fait le jeu des russes.

        Un réel danger pour la sécurité nationale américaine.

  82. Mouski dit :

    You will be tired of winning. Et c’est ce qui arrive avec « the most longer shut down of all time ». I told you so………

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :