Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

GettyImages_832036318.0.jpg

Il y a un an, Donald Trump appelait le Congrès à adopter un projet de loi destiné à naturaliser quelque 1,8 million de «Dreamers», ces jeunes migrants entrés illégalement aux États-Unis avec leurs parents, en échange d’une enveloppe de 25 milliards de dollars pour la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique. S’il faut se fier aux propos tenus hier soir par deux de ses conseillers, l’un officieux et l’autre officiel, le président pourrait proposer un marchandage semblable pour mettre fin à la paralysie partielle du gouvernement fédéral, qui entre dans sa 14e journée. Or, Nancy Pelosi a indiqué hier soir qu’elle refuserait de consentir plus de 1$ à ce mur.

L’animateur de Fox News Sean Hannity, qui parle régulièrement avec Donald Trump, a déclaré hier soir que le président était prêt à proposer de restaurer DACA, le programme de l’administration Obama par lequel les Dreamers pouvaient légaliser leur statut, dans le cadre de négociations sur le mur. Le vice-président Mike Pence a pour sa part admis à un autre animateur de Fox News, Tucker Carlson, que cette idée avait été évoquée par l’occupant de la Maison-Blanche.

En janvier 2018, les démocrates du Congrès étaient ouverts à un tel marché qui a achoppé sur le refus des républicains les plus conservateurs, dont le conseiller de la Maison-Blanche Stephen Miller, d’y adhérer. Or, Nancy Pelosi ne semble plus être disposée à accepter une telle entente, et ce, même si Donald Trump se contenterait aujourd’hui de 5 milliards de dollars pour son mur. Lors d’une conférence de presse hier soir, elle a qualifié le mur d’«immoralité» et de «perte d’argent» pour lequel elle ne consacrerait pas plus que 1$.

«Nous ne faisons pas un mur. Est-ce que quelqu’un a un doute là-dessus? Nous ne faisons pas un mur», a-t-elle martelé avant l’adoption par la Chambre de deux projets de loi visant à mettre fin au «shutdown» (projets de loi que le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, n’entend pas examiner, n’en déplaise à deux de ses collègues républicains, Susan Collins et Cory Gardner).

L’ancienne et nouvelle présidente démocrate de la Chambre des représentants a été invitée aujourd’hui à la Maison-Blanche par Donald Trump. Il sera intéressant de voir si le sort des Dreamers sera abordé.

(Photo Getty Images)

65 réflexions sur “Le mur contre la régularisation des «Dreamers»?

  1. gl000001 dit :

    « I have a dream … lequel me montre trump qui démissionne et qui prend Air Force One pour Moscou. Et pour la première fois, tous les américains seraient unis pour l’applaudir.

    1. Toile dit :

      Bon rêve cet exil vers ce qui serait l’ile Ste Helene de sa trumpitude mais de grâce pas sur Air force one, un radeau serait indiqué et sans gilet en sus.

      1. Emalion dit :

        Si il démissione, l’avion ne s’appellerai pas Air Force One. On la nomme Air Force One quand le président est transporté dans l’avion. Donc pas de soucis 🙂

      2. danielm dit :

        Air Farce One…

      3. Dekessey dit :

        ou Hair Force One

      4. SlyPot dit :

        Hair Fox One

    2. danielm dit :

      Beau rêve en effet mais pas si irréaliste qu’on pourrait le croire au vu des contraintes légales qui pourraient assaillir Donald Trump au court des prochains mois. L’enfant-roi pourrait bien tout abandonner en évoquant la trahison de son propre peuple.

      1. gl000001 dit :

        « tout abandonner en évoquant la trahison  »
        Il serait tellement triste de partir mais il ne comprendrait tellement pas pourquoi on serait tous contents. Trop intelligent le mec 😉

      2. danielm dit :

        Peut-être comme lors de sa prestation onusienne, il croirait que tout le monde l’approuverait dans sa fuite… (face à la justice américaine)

    3. A.Talon dit :

      Le Benedict-Arnold-des-Pauvres serait effectivement capable de s’enfuir en exil à Moscou sans avertissement et de remettre Air Force One (avec tout ses secrets technologiques) en cadeau aux services secrets russes. Le tout en échange d’une vie de pacha jusqu’à la fin de ses misérables jours et d’une tour de verre à son nom dans la capitale.

      1. danielm dit :

        Tout à fait plausible et choquant à la fois… Et tout cela par la faute des démocrates!

      2. Guy LB dit :

        @A.Talon :
        … sauf que, privé des pouvoirs de sa charge présidentielle, Trump ne serait qu’un imbécile de plus dans l’écurie de Poutine. Aucun intérêt humain, zéro conversation intéressante, aucune valeur géopolitique. Alors, pour la tour de verre et la vie de pacha, Trump pourrait devoir languir et soupirer longtemps dans sa nouvelle dacha en bois rond avec les chiottes dans le jardin et l’eau courante uniquement quand la glace sur le ruisseau aura fondu. Je l’entends déjà :  « Où ils ont mis mon Air Force encore ? »

      3. Achalante dit :

        Je ne m’inquiète pas trop pour ça. Ce n’est pas lui qui pilote.

        (C’est un peu dommage, par contre. On aurait été débarrassé de lui depuis longtemps si c’était le cas. D’un autre côté, on se serait retrouvé avec Pence comme président, ce qui pourrait être pire sur certains points, tout particulièrement sur les droits des LGBTQIA+. Alors que si il y a destitution dû à la collusion avec la Russie, Pence pourrait aussi être touché, et ils auraient, finalement, leur première Présidente. Mais bon. J’arrête les suppositions ici; j’ai des choses à faire aujourd’hui, et il faudra bien que je m’y mette.)

  2. treblig dit :

    La meilleure solution est la première de Donald Trump en campagne électorale : que le Mexique paye pour le mur. Sitôt le chèque dans la malle, on met fin au shutdown. Problème résolu.

    1. Guy LB dit :

      @treblig : 👍
      Ben oui ! Suffisait d’y penser. Merci treblig.

  3. Layla3553 dit :

    Ne pas faire confiance à Tiny, ne pas faire d’entente avec ce vire-capot, il joue encore sur les sentiments des gens avec les Dreamers, ils avaient une entente avec lui en décembre, et il a fait quoi? qu’ils ne l’oublient avec lui pas entente. En plus ce n’est pas lui qui en a parlé, il a envoyé des gens tâter le terrain. Point barre.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Layla3553

      J’ai eu la même réflexion ce matin en lisant le blogue. Ne pas faire confiance à Trump.

  4. Toile dit :

    Une entente avec un pas de respect pour euh rien ? Tiens toé, sèches. Vivement son mur sans fenêtre ni eau et qu’on mette aussi Potiche, pot de fleur.

    1. Guy LB dit :

      @Toile :
      Vous vouliez sûrement dire ses quatre murs, à l’eau et au pain sec, non ? Bonne idée d’y rajouter Potiche. Le mariage, c’est pour le meilleur et pour le pire, comme on sait.
      (mais peut-être que je n’ai rien compris à vos souhaits…)

      1. Toile dit :

        Vous avez tres bien compris. En sus pot de fleur pourra affubler trumpitude de toutes ses prieres.

  5. Apocalypse dit :

    On va espérer que Madame Pelosi avait bien pensé, ce qui est sans doute le cas, à son affaire en affirmant catégoriquement ‘non’ pour des fonds pour le mur. Sur le coup, cinq(5) milliards pour le mur contre la régularisation des dreamers, ça peut être pas mal tentant, mais après le NON (en majuscule) pour le mur, même si on obtenait un deal pour les dreamers, alors Donald Trump pourrait crier VICTOIRE (en majuscule) et c’est ce que plusieurs retiendraient du bras de fer entre les deux.

    De toute manière, Donald Trump a plus a perdre si manque son coup pour le mur que Madame Pelosi avec les dreamers, alors je ne pense pas pour s’entendra sur ce compromis pour sortir de ce shutdown.

    1. Achalante dit :

      Pourquoi ce type ne fait pas un Kickstarter pour son mur? Il n’aurait pas plus son argent, mais il pourrait au moins y prétendre!

      1. chrstianb dit :

        Un gars y a déjà pensé: We The People Will Fund The Wall (bien sûr que ce gars est le peuple…)
        https://www.gofundme.com/TheTrumpWall

        Sociofinancement pour une contre mesure au mur de Trump: Ladders to Get Over Trump’s Wall
        https://www.gofundme.com/ladders-to-get-over-trump039s-wall

  6. Martin cote dit :

    Le grand négociateur en chef a trouver chaussure à son pied..et il va avoir besoin de Art on the Deal pour réussir à convaincre Mme Pelosi d lui donner des sous pour son mur…

    1. treblig dit :

      Répètons que Trump n’a pas écrit une seule ligne de The Art of the deal. C’est Tony Swartz qui a le concepteur du livre et il se cherchait un  » gros nom » pour convaincre les éditeurs de le publier. D’après Swartz, Trump n’aurait probablement pas lu le livre en entier ( trop long) et ne respecte pas plusieurs régles qui y sont édictés

      1. Layla3553 dit :

        @trebling

        Ce que vous dites c’est qu’il aurait monnayé son nom comme avec les hôtels, pourquoi je ne suis pas surprise?

  7. noirod dit :

    Quel chic type ! De l’intimidation, du chantage, du marchandage…J-A-M-A-I-S . Il est grand temps de le laisser creuser sa tombe. Point a la ligne.

  8. A.Talon dit :

    «Or, Nancy Pelosi ne semble plus être disposée à accepter une telle entente, et ce, même si Donald Trump se contenterait aujourd’hui de 5 milliards de dollars pour son mur.»

    En somme le soi-disant auteur du «Art of the Steal» est tellement compétent dans l’art de négocier qu’il a fini par perdre tout pouvoir de négociation. CQFD

  9. corymbe dit :

    Crooked45

  10. A.Talon dit :

    Maintenant qu’ils détiennent le gros bout du bâton, les Démocrates seraient en mesure d’obtenir la régularisation des Dreamers pour une bouchée de pain: une amélioration des capacités technologiques de l’actuelle frontière assortie d’une meilleure formation des agents frontaliers. Et pas un seul dollar pour le mur anti-Mexicains. Suffit de presser délicatement les parties intimes de Tiny Mushroom pour le faire gémir.

    1. Toile dit :

      J’adore votre analyse et les conclusions de celle-ci. En plus, tiens
      Tiny mysogyne, vient manger dans les mains de la madame.

    2. danielm dit :

      Ah je vois que vous avez consulter Stormy sur ce sujet « sensible »…

      1. A.Talon dit :

        J’ai bien dit «délicatement»… mais avec ce genre d’outil. 😉

        https://www.machines-3d.com/images/Image/pince-universelle-180-mm-pince_universelle_180mm.jpg

    3. Alexander dit :

      @ A. Talon

      C’est ça. Et pas un pouce de corde dans la négociation.

      À l’évidence, il faut investir dans la sécurité des frontières. Mais le Comment doit se faire au mérite des solutions proposées par les experts, pas selon les dires du clown orangé. Lui n’a strictement aucune compétence en la matière.

      Je pense que Mme Pelosi a le cran et l’expérience nécessaires pour faire la part des choses en appuyant sur les parties sensibles bien précisément.

      Négociation chirurgicale à venir.

      The art of the deal 2.0

      1. A.Talon dit :

        «Négociation chirurgicale à venir.»

        Pour émasculer la Créature, il faudra donc aussi avoir recours aussi à ce genre d’outil:
        https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51JYz5Ofu4L._SX425_.jpg

      2. Guy LB dit :

        @A.Talon :
        En plus, la partie contondante de l’objet est de la taille appropriée pour tout emporter d’un geste habile, minimisant l’inconfort de la Créature. On est trop bon…

  11. Gilles Morissette dit :

    Pelosi prend la bonne décision en refusant ce marchandage odieux. La dossier des Dreamers aurait pu être réglé en janvier 2018 mais Le Gros Taré a préféré écouter les voix d’une bande de salopards et d’enfoirés plutôt que celles de gens plus raisonnables.

    De toute façon, l’Idiot-En-Chef n’a aucune parole et qui dit qu’il ne la reniera pas, encore une fois, dès qu’il aura obtenu ce qu’il désire. Ce ne serait pas la première fois qu’il le fait.

    Rappelons-nous ce qu’il a fait en décembre dernier alors qu’il a renié un deal qu’il avait pourtant approuvé afin de ne pas passer pour un « mou » devant les animateurs de FAUX NEWS.

    Que les Démocrates le laissent le mariner dans son jus. Qu’ils aillent de l’avant avec leurs deux projets de loi et qu’ils laissent à l’Orange Julep et son ramassis de larbins l’odieux de l’échec de cette démarche.

    Ils auront démontré qu’ils pouvaient être une opposition constructive capable de proposer des solutions afin de dénouer la crise monté de toute pièce par le Demeuré-En-Chef.

  12. A.Talon dit :

    «projets de loi que le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, n’entend pas examiner»

    Cette conduite de la majorité répulibane du Sénat est-elle légale? Le Sénat n’est pas là pour protéger le POTUS mais pour débattre des lois fédérales. Le législatif n’a pas à se mettre au service de l’exécutif, bien au contraire. Son rôle consiste surtout à faire du «check & balance» pour surveiller le gouvernement. C’est dans la Constitution. Ce McConnell est en train de dévoyer le rôle du Sénat, tout comme Ryan le faisait avec la Chambre des Représentants. S’il reste encore un peu de bon sens dans ce parti, on devrait dépouiller immédiatement McConnell de son poste de chef de la majorité.

    1. Mouski dit :

      A Talon; Vous avez 100% raison. Ce sénat à majorité républicaine est une honte. Une gang de suiveux.
      Et McConnel, à faire vomir que d’avoir un sénateur ayant une peur viscérale de l’abrutit.

    2. Toile dit :

      Je souscris à l’entiereté de votre propos. Chez McConnell, il y a en sus une forme prostitutive face à la bête, un vrai tapis gazon, et j’inclus des comportements de trahison des ripoux face à leurs serments de protéger la constitution. Me semble que c’est pas si compliqué de se souvenir du chiffre 3, 3 pouvoirs distincts.

  13. eau-vive dit :

    C’est clair que la question du shutdown ne pourra se régler sans faire de compromis de part et d’autre.
    C’est un bras de fer très dommageable pour les américains et pour les politiciens.Tout ça pour sauver la face d’un homme trop orgueilleux pour admettre qu’il a fait une promesse absurde sachant que c’est contre productif de construire un mur.
    Je ne suis pas présidente des États-Unis mais si c’était le cas, je dirais on arrête le shutdown tout de suite et sans conditions et on forme un super comité pour étudier toute la question de l’immigration. Ce comité doit proposer des solutions concrètes d’ici trois mois et pour être réaliste j’exigerais qu’au moins la moitié de ces solutions soient adoptées d’ici six mois.
    Vous êtes payés pour trouver et appliquer des solutions les élus alors grouillez-vous le ciboulot.
    Mon petit doigt me dit que j’aurais des chances d’être réélue. Autrement dit on peut proposer des solutions intelligentes et gagner des votes quand même. Présentement on nage dans l’absurdité et on n’avance à rien dans ce monde de fous.

    1. danielm dit :

      Bien d’accord avec votre approche mais je ne crois pas que la raison gouverne l’administration Trump…

  14. jcvirgil dit :

    De chien enragé à canard blessé cet homme recèle en lui tout un bestiaire ! Le fait est que Trump va les trouver longues ses deux dernières années à la présidence 🙂

  15. Boileau dit :

    Le malfrat en chef a pris en otage les dreamers et il voudrait nous faire croire qu’il se préoccupe d’euxl !
    Il ne faut pas lui laisser la moindre possibilité de transformer une entente en victoire, c’est tout. Mme Pelosi tenez votre marteau bien fermement ! 👍

  16. titejasette dit :

    Les Dreamers pourraient légaliser leur statut en demandant leur citoyenneté au Canada. Nous les recevront à bras ouverts, avec le tapis rouge, etc… N’importe quand, last calls !

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ titejasette

      Et comme le Canada et le Québec manque cruellement de main d’oeuvre, ce ne pourrait que d’être bon pour nous. Toutefois, il faudrait que la CAQ et Legault change d’avis sur la question.

      1. titejasette dit :

        La pénurie de main-d’oeuvre existe aussi aux States. Les Dreamers sont une main-d’oeuvre très qualifiés. Les sondages… vous les connaissez…

        Je suis contente que le Tuff-Guy continue de faire le touftuff. Il y a des GOP, Wall Street, le peuple qui continuent de le voir aller. Il n’y a plus de bons conseillers à la MB pour le conseiller. Surtout, ne pas vous mouiller, Mesdames, Messieurs.

        Laissez-lui faire ses preuves jusqu’en 2020. J’en redemande des bonnes comme ça. C’est un cadeau du ciel. Ce n’est pas drôle pour les Dreamers. Comme disait l’autre. Que voulez-vous !!! LOL

  17. ghislain1957 dit :

    Comment se fier à la parole d’un menteur pathologique qui réussit à déblatérer une moyenne de 8 faussetés par jour.

    Que les démocrates tiennent leur bout et lui montrent que les crises de bacon 🥓 du toddler in Chief ne les impressionnent pas.

  18. A.Talon dit :

    «Un historien corrige POTUS qui dit ne pas pouvoir être mis en accusation après avoir remporté la + grande victoire de l’histoire, évité toute collusion avec la Russie, accompli plus que tout autre POTUS en 2 ans à la MB et battu les records de popularité chez les républicains.» (tweet de R.Hétu)

    Ce tweet est du vrai bonbon. Maintenant que le gros enfoiré est sur la pente descendante, j’espère qu’on ne se gênera plus pour lui dire ses quatre vérités. Et pas besoin d’inventer, les faits suffisent amplement à lui faire mal. Je crois même que c’est cela qui le fera le plus souffrir au cours des prochaines années: être confronté quotidiennement à sa propre médiocrité, ne plus pourvoir se réfugier dans son petit monde de fantaisie…

  19. fallaitquejteuldise dit :

    D’un pays qui a grandi de l’immigration, le sujet demeure sensible: que l’on soit démocrates ou républicains, chacun des partis doit faire le calcul politique de leurs décisions. Je ne crois pas qu’une fermeture complète de Pelosi sur le renforcement de la sécurité de la frontière ou un laisser passer trop facile pour les dreamers puissent aider les démocrates aux élections de 2020. Un alignement vers une décision centriste seras gagnant-gagnant pour les deux pugilistes. On va voir si les républicains vont être capable de donner raison à Trump.

  20. ddescarreaux dit :

    Négocier par médias(Fox) interposés, quelle classe!

  21. lanaudoise dit :

    Dans tes rêves, Donald! Je relève le nom de l’ineffable Stephen Miller dans le texte de M. Hétu.

  22. Layla3553 dit :

    Nancy Pelosi a eu 5 enfants, elle doit bien savoir comment agir avec ce ti gars-là.

    Hier elle n’a pas dit SI ou PEUT-ÊTRE ou ON VERRA CE QUI SE PASSE (style de DT) elle a dit pas de mur.

  23. John Q. dit :

    « Lors d’une conférence de presse hier soir, elle a qualifié le mur d’«immoralité» et de «perte d’argent» pour lequel elle ne consacrerait pas plus que 1$. »

    Ce qui est intéressant ici est que les démocrates ont changés leur message. La semaine dernière, ils martelaient que le mur était immoral, inefficace et un gaspillage d’argent. Ils ont maintenant retirés le mot « inefficace » de leur message puisqu’il expose une contradiction, si le mur est immoral c’est parce qu’il est efficace. Sinon, le mur n’est rien de plus qu’un accotoir pour la personne qui tente de rentrer illégalement aux États-Unis.

    De toute façon, d’essayer de prétendre que les murs ne fonctionnent pas est une vraie farce, combien de bourgeois aux États-Unis (y compris, sans l’ombre d’un doute, un fort grand nombre de politiciens de Washington) vivent dans des communautés fermés?

  24. fallaitquejteuldise dit :

    Quand Trump parle “ promises kepts, promises made “ , sa volonté de remplir ses engagements ne vise qu’à remplir son agenda personnel. Trump fait cavalier seul depuis le début. Les républicains sont accessoires à son succès et je ne suis pas sûr que tous le savent. Trump est à la croisé dés chemins avec Pelosi: s’il ne mets pas de l’eau dans son vin, c’est la déroute garantie pour 2019. Je fais distinction entre sa base et la base républicaine: pas sûr que tous ces crétins qui le suivent feraient de même pour n’importe quel républicain.

  25. A.Talon dit :

    HORS SUJET, quoique…

    «Face à Trump, ils seront moins dociles»
    éditorial d’Alexandre Sirois
    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/alexandre-sirois/201901/03/01-5209903-face-a-trump-ils-seront-moins-dociles.php

    EXTRAIT:
    «Mais la Chambre des représentants va néanmoins pouvoir recommencer à exercer son pouvoir de surveillance de l’exécutif. Elle va enquêter tant sur les ratés de l’administration Trump que sur les malversations et les scandales, tout en éclairant les zones d’ombre. On sait déjà que l’ingérence russe dans la politique américaine et la séparation des familles migrantes à la frontière sont dans le collimateur des démocrates.

    Ceux-ci vont aussi tenter d’obtenir les déclarations d’impôts que Donald Trump a toujours refusé de dévoiler. Et ils mettront l’accent sur des enjeux cruciaux, mais négligés ou méprisés par la Maison-Blanche, comme les changements climatiques.

    Ce changement est d’autant plus rassurant qu’il survient à un moment où ceux qu’on surnommait «les adultes» dans l’entourage de Donald Trump ont presque tous pris la porte ou été congédiés.»

  26. Gilbert Duquette dit :

    Hors sujet :

    La droite tente par tout les moyens d’abaisser et de discréditer MMe Oscario-Cortez (la plus jeune élue à vie du Congrès)

    Leur dernière trouvaille : Des bouts d’une vidéo où on la voit danser sur un toit. lorsqu’elle était à l’université à Boston. SCANDALE.

    Voici le tweet de Dan Jordan qui tente de créer un scandale à propos de Mme Oscario-Cortez.
    « Voici la communiste préférée de l’Amérique qui agit comme l’idiote qu’elle est. »
    « Here is America’s favorite commie know-it-all acting like the clueless nitwit she is, »

    https://twitter.com/realdanjordan/status/1080538345749458944/video/1

    Et voici la vidéo dont fut extrait des segments pour démoniser cette  »dépravée » de Mme Oscario-Cortez.

    https://www.youtube.com/watch?v=Qj2Xald7NYQ

    Je sais pas mais moi je trouve la vidéo très rafraîchissante Des jeunes qui s’amusent en faisant une vidéo.

    P.S. Eh, que la vie de ce Jordan et d’une certaine droite doit être plate si danser est un scandale.

  27. Dekessey dit :

    Je ne comprends pas pourquoi les démocrates n’utilisent pas les absurdités de Trump dans leur négociations.
    Ce serait tellement facile! Me semble que je verrais Pelosi ou autre démocrate dire devant les journalistes:
    « Trump a continuellement répété que ce serait le Mexique qui paierait pour ce mur, donc pas question d’utiliser les sous des contribuables américains. Puisqu’il dit être un si bon négociateur, qu’il aille chercher ses 5 milliards au Mexique. »

  28. ProMap dit :

    Tiny n’est pas en position et sera de moins en moins en position de négocier quoique ce soit. Le fait que Mme Plosi se rende à la MB n’est qu’apparence, la réalité est que trump court après Mme Pelosi. À mon avis, Mme Pelosi reviendra avec ce qui a déjà été convenu antérieurement. Point.

  29. Syl20_65 dit :

     »De toute façon, d’essayer de prétendre que les murs ne fonctionnent pas est une vraie farce, combien de bourgeois aux États-Unis (y compris, sans l’ombre d’un doute, un fort grand nombre de politiciens de Washington) vivent dans des communautés fermés? » JohnQ

    La vraie farce dans votre commentaire c’est de comparer une palissade autour d’un domaine de quelques centaines de mètres carré à un mur long de 3218 kilomètres traversé par des rivières, des montagnes et des routes. Misère!

  30. Syl20_65 dit :

     »La droite tente par tout les moyens d’abaisser et de discréditer MMe Oscario-Cortez (la plus jeune élue à vie du Congrès) » GilbertDuquette

    Ces charognards immoraux en ont fait leur  »punching bag » préféré. Ils l’attaquent de tous les côtés mais la jeune Gouverneur ne s’en laisse pas imposé. Ses réponses et celles de ses supporteurs sont jouissives et mettent un miroir dans la face des bullies pour leur démontrer comment ils sont ridicules.
    Le pire viendra des trumflakes illettrés édentés qui tenteront à coup sur de s’en prendre à elle physiquement. Les politiciens ne font qu’attiser le feu de la colère laissant aux imbéciles heureux la tâche de lui causer des préjudices physiques. Je prévois malheureusement que dans la prochaine année, un des zombis de trump tentera de s’en prendre à elle. Souhaitons que je me trompe.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Syl_65

      Permettez moi de vous corriger : …La jeune représentante au congrès et non la jeune gouverneure.

      Cette jeune dame comme vous le dites ne s’en laisse pas imposer et c’est tant mieux. Toutefois, il ne faudrait pas qu’elle perde trop d’énergie à leurs répondre.

  31. Benton Fraser dit :

    Donald a promis un mur payé par le Mexique et non par le Congrès, ni par les américains, il devrait s’en tenir a sa promesse!!!!!

  32. Syl20_65 dit :

     »Permettez moi de vous corriger : …La jeune représentante au congrès et non la jeune gouverneure. » Gilbert Duquette

    Merci pour la précision. Avec tous ces titres, ces différentes chambres et ces différents paliers de gouvernement, j’en perd mon latin.

Répondre à John Q. Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :