Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Impeachment.jpg

Il y a 20 ans aujourd’hui, Bill Clinton devenait le deuxième président de l’histoire des États-Unis à être mis en accusation dans le cadre d’une procédure de destitution. La Chambre des représentants à majorité républicaine, par 228 voix contre 206, avait adopté les deux articles d’impeachment retenus contre lui pour parjure et entrave à la justice. Le 42e président était ainsi sanctionné pour ses actions visant à camoufler sa liaison sexuelle avec Monica Lewinsky, une stagiaire de la Maison-Blanche.

Le lendemain, la une du Washington Post contenait un article qui reflétait le caractère surréel de la journée du 19 décembre 1998. L’impeachment de Bill Clinton avait été approuvé après la démission du président de la Chambre par intérim, Robert Livingston, dont les liaisons extraconjugales venaient tout juste d’être dévoilées par le propriétaire du magazine Hustler, Larry Flynt.

Livingston, faut-il le rappeler, avait remplacé Newt Gingrich, qui avait lui-même trompé sa femme légitime avec celle qui est devenue sa troisième épouse et ambassadrice des États-Unis auprès du Saint-Siège sous Donald Trump.

Tout cela ne s’invente pas. Et tout cela paraît bien risible aujourd’hui lorsqu’on compare les délits qui ont été reprochés à Bill Clinton et à tous ceux qu’on soupçonne le 45e président d’avoir commis.

Comme Andrew Johnson, le premier président à être mis en accusation par la Chambre, Bill Clinton a été acquitté par le Sénat.

66 réflexions sur “L’impeachment de Bill Clinton, 20 ans plus tard

  1. Gilbert Duquette dit :

    …Bill Clinton devenait le deuxième président de l’histoire des États-Unis à être mis en accusation dans le cadre d’une procédure de destitution. …

    Jamais deux sans trois.

    1. Le Cyclope dit :

      Et la troisième est la bonne😉…

  2. Layla3553 dit :

    En lisant cela me revient des paroles de Rudy le puppy de Tiny, disant que Tiny avait menti pour protéger ses enfants et sa famille,ce qu’a probablement voulut faire B.Clinton ou presque…sauf que Rudy oublie de dire c’est que Tiny a enfreint les lois électorales.

    1. gl000001 dit :

      Rudy dirait-il que Clinton a fait un petit mensonge ? Ou qu’un mensonge n’est pas vraiment un mensonge ?

      1. Layla3553 dit :

        @gl000001 10:33
        « Rudy dirait-il que Clinton a fait un petit mensonge ? Ou qu’un mensonge n’est pas vraiment un mensonge ? . »

        Un tout petit mensonge blanc ne peut-être un mensonge .. Layla

  3. ghislain1957 dit :

    Dire que Bill aurait pu être « impeached » à cause d’une pipe!

    En utilisant la même logique que celle des ripoux-blicains, tRump devrait être envoyé au peloton d’exécution.

    1. gl000001 dit :

      C’était un cigare non ?

      1. ghislain1957 dit :

        @ gl000001

        Un cigare, une pipe et une robe tachée par vous savez quoi! 😉

  4. gl000001 dit :

    « Comme Andrew Johnson, … Bill Clinton a été acquitté par le Sénat »
    trump pourrait être le premier à ne pas être acquitté. Ca ne l’attire pas d’être le premier ?

    1. Layla3553 dit :

      @Gl000001
      « trump pourrait être le premier à ne pas être acquitté. Ca ne l’attire pas d’être le premier ? »
      💯excellent💯.Layla.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Malheureusement il ne veut pas quitter bien que pour beaucoup il est un type à QUITTER, FUIRE. (À quitter,à fuire, à cuire ou frire sur un chaise ,à frire, affreux).

      1. gl000001 dit :

        Bravo encore !!
        « a quitter » et non pas « acquitté » 😉

  5. yolandgingras dit :

    Son histoire avec une stagiaire de la Maison-Blanche n’avait pas ébranlé l’économie du pays et de celle ses alliés ni risqué de priver ses habitants les plus démunis de soins de santé de base, entre autres…

  6. Madalton dit :

    Ken Starr avait profité pour enquêter aussi sur Whitewaters aussi.

    1. darrylfzanuck dit :

      C,est en enquetant sur Whitewater que Starr a débouché sur Lewinsky grace a Linda Tripp

  7. Pierre s. dit :

    ———————–

    dites vous bien que Trump lorsqu’il ne pourra plus se cacher
    à la Maison Blanche avec l’immunité de POTUS, va surement se faire
    frapper par une avalanche de poursuites et d’accusations criminelles
    qui lui vaudront surement un long séjour en prison.

    à moins qu’il ne se sauve comme un pleutre en exil .. en Russie pourquoi pas ?

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Oui, en Russie où il pourrait prendre un café avec Edward Snowden; je ne suis cependant pas certain que Snowden aurait envie d’accepter l’invitation. Et puis Donald Trump préférerait dans doute que son ami Vlad lui prête une de ses дать (datcha) en attendant l’inauguration d’une «TRUMP Tower» à Moscou. Il pourrait y recréer son penthouse new-yorkais. Il serait moins dépaysé.

    2. Sueurs dit :

      C’est ce qui m’inquiète, qu’arrivera-t-il alors s’il fuyait en Russie, il deviendrait l’ennemi du peuple américain et pourrait se venger de ses accusateurs, il faudrait l’enfermer avant qu’il ne mette ses plans à exécution parce qu’il a un plan c’est certain.

  8. Henriette Latour dit :

    En 2018 à la MB, on est loin de la pipe aux lèvres et pourtant…!!!

    1. ProMap dit :

      Henriette Latour – 🤣🤣🤣

  9. Toile dit :

    Tiens on va retenir le lien : la maîtresse (hein, on fornique en dehors des liens du mariage !), est devenue une légitime et une ambassadrice. Nommée sous trump = serment de loyauté….pour le couple, retour d’ascenceur il va de soit.

  10. Pierre s. dit :

    —————————–

    Pour que la farce soit totale ….
    Quand Trump fera face à la justice …
    Rudy sera son avocat ????

    Possiblement le seul assez stupide pour accepter le job.

    1. Madalton dit :

      Le problème pour Trump c’est que Rudy est sénile.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Un «débile» et un «sénile» n’ont qu’à trouver refuge à «l’asile» et n’auront plus à se faire de bile.

  11. Guy LB dit :

    @Henriette Latour :
    Irrévérencieux😱, mais rigolo votre commentaire. 😁

    1. Guy LB dit :

      Oupse : le mot ´très’ a sauté, devant rigolo. Ce qui n’est pas drôle du tout.

  12. Lecteur-curieux dit :

    L’article de 1998 par Richard Hétu :

    http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4516135

    1. Mafalda99 dit :

      Merci du lien. Wow! quel texte de M. Hétu et quelle finale (dernière phrase)!
      @Richard: vous êtes un grand journaliste.

    2. vercheres dit :

      Quel oeil de lynx! Archiviste?

  13. Frederic Jobin dit :

    Et je crois malheureusement que si une procédure d’impeachment est lancée, Trump sera le 3e à être acquitté… On peut espérer que l’abruti-en-chef perde en 2020 et que des accusations criminelles soient portée contre lui à ce moment. Mais je reste pessimiste… :-/

  14. Layla3553 dit :

    On pourrait dire que Tiny lui ne s’est pas parjuré …et que dire de son serment d’investiture qui l’engageait pour les 4 prochaines années ?

  15. Pierre s. dit :

    —————————

    Trump ne quittera jamais de lui même la présidence et ce pour une
    raison très simple. La seule protection qui lui reste c’est L’immunité incroyablement
    que lui procure la job de POTUS. Ca le met à l’abris de la justice de façon total
    tant qu’il est assis sur ce poste.

    Un privilège qu’il ne mérite tellement pas.

    jamais il ne va quitter volontairement ou démissionner. Et même si il est destitué
    ou même battu aux élections il va brasser toute la merde qu’il peut et semer le
    chaos pour s,accrocher a ce job.

    Sans cela …. ca vie est fini tout simplement.

    1. Layla3553 dit :

      @Pierre s.

      Il se maintient la tête au dessus de l’eau boueuse rien de bien édifiant. Layla

      1. gl000001 dit :

        Le gras flotte !

      2. gl000001 dit :

        Pas un bon exemple car il pourrait interpréter ça comme « la crème remonte sur le dessus » !!

      3. Layla3553 dit :

        gl000001 12:38
        Pas un bon exemple car il pourrait interpréter ça comme « la crème remonte sur le dessus » !!
        👏

  16. Pierre s. dit :

    ——————-

    Pour ses crimes allégués … avant sa présidence et pendant … la
    liste est tres longue. Incroyable de voir le GOP cautionner ca …

  17. el_kabong dit :

    À voir aller les carpettes ripoux-libanes au sénat, il n’y a aucune chance que le clown orange soit destitué… aucun intérêt non plus, je ne crois pas que Pence serait une amélioration…

  18. treblig dit :

    Moi j’aime plutôt me rappeler que le budget 1998-1999 de Clinton est le dernier budget équilibré des États-Unis . En fait, il y a eu un léger surplus cette année là. Plusieurs s’interrogaient sur le futur économique d’un pays sans dette publique. Heureuse époque.

    Dès son arrivée, Bush a réglé le problème en baissant les impôts et en déclenchant deux guerres sans budgétiser les dépenses ( ce qui sera fait par Obama une dizaine d’années plus tard).

    Alors pipe ou cigare ? Heureuse époque,

    1. treblig dit :

      Petite correction, c’est l’année financière 1999-2000 , le dernier budget de Clinton, qui était en équilibre.

      Par ailleurs, le dette publique était de 58% du PIB en dépenses 2000. Elle sera de 110% en 2018-2019.

  19. ProMap dit :

    Comparée aux fautes de Clinton (la vraie étant d’avoir menti), la situation de Tiny est stratosphérique comme le surligne M. Hétu. Il y a un troisième président qui a eu, lui, l’intelligence de se destituer lui-même pour gagner un pardon. La faute de Nixon n’était pas stratosphérique, elle aussi. Avec Tiny, les fautes s’accumulent à un rythme et avec une force qui mettront les républicains sur les nerfs. Il y en a déjà quelques-une qui se tortillent. Évidemment,, pour les ripoux, destituer Tiny, c’est un aveu d’incompétence de leur part (ils l’ont choisi pour chef et appuyer durant 2 ans), ce qui ne les aideraient pas à se faire réélire. Mais, il ne faut pas balayer la destitution pour autant. Les chances sont peut-être minces, mais les probabilités sont loin d’être nulles.

  20. Pierre s. dit :

    ——————————-

    Pour ce qui est du sujet

    L’empeachement de Bill Clinton …
    Une situation bizarre, dans le sens ou il n’a certainement pas été le seul
    président en exercices à être infidèle. C’est plutôt la nature particulière de
    cette aventure qui posait problème du fait que la femme impliqué était
    employée (stagiaire) de la MB et que ca plaçait le président en abus
    d’autorité. Que les gestes ait été posé au bureau ovale marquait l’imaginaire.

    Ceci dit, cette bévue d’ordre majoritairement privé n,a pas été dommageable pour
    la gestion du pays, seulement pour l’image du président. Cette vendetta
    républicaine face à un président compétent et brillant prenait des airs de
    rancunes partisane pour venger la présidence interrompu ( un seul mandat)
    de Bush Père.

    Par comparaison … avec les frasques de Trump, ses alliances ouvertes avec la
    Russie, la Corée du nord l’arabie saoudite … ses conflits ouverts avec ses
    principaux alliés ( Canada, France, Allemagne, Angleterre etc …) ses propos
    raciste, xénophobes et misogynes. Son laxisme en tout. Son cautionnement
    des manifestions racistes de Charlotteville ( causant la mort de H Hayer) Son
    manque de respect total des institutions, ses nomination aléatoire ridicule et
    marqué d’incompétences. Ses tentatives d’obstruer la lois dans l’enquête Mueller,
    l’affaire khashoggi etc …..

    et plus et plus et plus …….

    Bien hâte de voir en janvier quand mme Pelosi va devenir la vrai boss de la
    chambre, voir même des USA … en l’absence totale de leadership, de jugement
    et de capacité de la part de Trump … qui sera plongé en plein délire jusqu’à la fin de
    cette ridicule présidence.

    1. onbo dit :

      Et surprise cette année, je lisais que Monica Lewinsky a avoué que la relation particulière qu’elle entretenait avec Bill était pour sa part consentante. Cette révélation m’apparaît avoir été faite dans la foulée de MeToo où la question du non-consentement s’est avérée être cruciale pour la détermination d’une offense criminelle de viol. Elle dit en fait que Bill ne l’a pas forcée, ni contrainte par l’argent ou quelque « emolument ».

      La question du consentement fait l’objet de beaucoup d’interventions dans l’espace public. Avant-hier, une dame experte des questions de consentement exprimait que le silence d’une victime ne saurait être interprété comme un consentement. Le plus souvent la victime est si effrayée et même atterrée de ce qui lui arrive qu’elle en est même incapable de parler, de crier, d’appeler à l’aide, allant souvent jusqu’à craindre pour sa vie, subissant le viol passivement dans l’espoir d’y survivre. Sans compter les cas de ‘drogue du viol’ et d’alcoolémie induite où la victime est sans moyens ni conscience face à un agresseur lâche et souffrant. Ce qui manifestement n’a pas été le cas de Monica Lewinsky.

      Ce sont donc des influenceurs de l’ombre qui ont dirigé Lewinsky à en faire une cause « morale », mais en fait politique.

      1. Benton Fraser dit :

        N’empêche que c’est assez compliqué lorsqu’il y a un lien hiérarchique entre les deux personnes.

        L’un peut abuser de son pouvoir et l’autre peut soutirer des avantages…

        C’est un peu comme « une drogue du viol »… une femme, en temps normal, n’aurait pas couchée avec le type et s’il n’y a pas de lien patron/employé, est-ce que la femme aurait couchée avec un type le double de son âge?!?!?

      2. eau-vive dit :

        Onbo

        Monica Lewinski n’a jamais porté plainte contre Bill Clinton justement parce qu’elle était consentante.
        Elle a raconté son aventure à une amie et c’est cette supposée amie qui l’a trahie et qui a rapporté les faits à son patron républicain.
        De fil en aiguille, les élus républicains se sont emparés de l’affaire pour faire du tort à Clinton.
        Ils ont emmené Monica dans une chambre d’hôtel où elle ne pouvait contacter ni un avocat, ni ses parents et l’ont gardée séquestrée jusqu’à ce qu’elle avoue parce qu’ils avaient absolument besoin de son témoignage.
        Encore une affaire sale venant des républicains.
        Et les hypocrites qui se sont le plus acharnés sur Clinton trompaient leur femme eux aussi.

  21. xnicden dit :

    «La Chambre des représentants à majorité républicaine, par 228 voix contre 206, avait adopté les deux articles d’impeachment retenus contre lui pour parjure et entrave à la justice…»

    Le hasard veut que ce soit aujourd’hui le discours de départ de Paul Ryan à la Chambre. S’il y a 20 ans les républicains ont été intransigeants à l’endroit de POTUS, on ne peut avoir plus grand contraste avec Ryan et ses collègues. Rien de ce que POTUS a fait n’a justifié l’ombre du début d’une enquête. Aveuglement volontaire et complicité.

  22. Pierre s. dit :

    ———————-

    Paul Ryan a deux choix ….

    Il peut quitter en homme ou en rat …
    à lui de choisir.

    1. ProMap dit :

      Pierre s. – Il va choisir ce qu’il a toujours été.

    2. xnicden dit :

      Il a déjà fait son lit. On voit sur son fil Twitter des vidéos hommages sous le thème «This is the story of Paul Ryan and his relentless drive to pass the most historic tax reform law in a generation. – Episode 1: The Idea Episode, 2: The Wilderness, Episode 3: The Groundwork, Episode 4: The Speakership, Episode 5: The Agenda, Episode 6: The Finale.» Ça ne s’invente pas.

      1. ProMap dit :

        xnicden = « Aveuglement volontaire et complicité. » Comme vous avez raison. Le mot clé de son énorme travail pour le peuple américain : RATification. Il a mis toute son énergie à faire RATifier une loi volant 99% des Américains pour donner la récolte à 1% dont il fait partie.

        Les titres des vidéos : une docusérie que l’on verra bientôt sur Netflix?

  23. Benton Fraser dit :

    Clinton ment pour avoir trompé sa femme, pour les républicains: impeachment!
    Trump ment continuellement pour tromper le peuple américain, pour les républicains: pas grave!

    …et les républicains accusent les démocrates de partisanerie!!!

  24. Syl20_65 dit :

     »…Robert Livingston, dont les liaisons extraconjugales venaient tout juste d’être dévoilées par le propriétaire du magazine Hustler, Larry Flynt.

    Livingston, faut-il le rappeler, avait remplacé Newt Gingrich, qui avait lui-même trompé sa femme légitime avec celle qui est devenue sa troisième épouse…. »

    Elles sont belles les valeurs et la morale des pseudo détenteurs de la morale et des valeurs dites familiales. Encore une fois, on voit l’hypocrisie suinter de toute part. Et les radicaux politico religieux évangélistes votent pour cette bande de dégénérés moralement corrompus sans aucune retenue. Quand les bottines ne suivent pas les babines….l’histoire des répulibans.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Hypocrisie oui mais plusieurs Y CROIENT VRAIMENT.

      Croire à des valeurs IMPOSSIBLES à respecter à la vie à la mort. Comme la chasteté avant le mariage. La fidélité conjugale on peut y croire et vouloir la respecter mais la garantir jusqu’à ce que mort survienne c’est une idée de fous quand l’espérance de vie est suffisamment longue.

      Pence qui évite d’être seul avec une femme au restaurant autre que la sienne de peur de la tentation. C’est pas comme l’inviter dans la chambre, commencer à s’embrasser et consentir à aller jusqu’au bout en oubliant son mariage. Prendre à la lettre Jésus et où tout fantasme avec une femme autre que la sienne est déjà de l’adultère. Savoir reculer à temps sinon il faut assumer mais ce n’est pas facile. Le fantasme est alors d’être bigame ?

    2. lanaudoise dit :

      Larry Flint s’en était fait un honneur… L’hypocrisie repu lui puait au nez…

  25. jcvirgil dit :

    On a beau vouloir minimiser les actes de Clinton parce qu’il est démocrate mais profiter de sa relation de pouvoir pour avoir des relations sexuelles avec une jeune stagiaire de la Maison-Blanche d’une vingtaine d’années plus jeune que lui , ça ferait scandale encore plus aujourd’hui avec tout le mouvement #Mee Too# et ce qu’elle ait été consentante ou non.

    C’est certain que comparé aux frasques de Trump tout ça a l’air anodin mais ce ne l’est pas.

  26. Alexander dit :

    L’Impeachment est une arme à deux tranchants. Pour que les démocrates veuillent s’en servir, faudrait que des accusations de type criminelles et extrêmement graves ressortent des différentes enquêtes sur Trump, de manière à ce que la situation actuelle d’aveuglement volontaire des sénateurs républicains devienne intenable pour leur réélection.

    Ils sont quand même prêts à voter pour un juge présumé violeur à la Cour Suprême sans sourciller,

    Mais là, il ne faut pas juste parler de cigare, sinon ça ferait tout un tabac chez la base trumpiste.

    Faut parler de mots tendres comme trahison, fraude ou sécurité nationale.

    Genres de mots qui font sourciller tous les américains peu importe le parti.

    Suite très bientôt.

  27. onbo dit :

    Pul Ryan n’est pas parti encore.. Il vient de ramasser près de 200 millions pour les mid-terms 2018, pour les Répus et le Tea party dont il vient.

    Il vient aussi du Wisconsin, une enclave sacrée du gerrymandering.

    C’est vrai que le ciel a été bon en 2018 pour les Américains: Le gouverneur républicain a été battu, bonne sainte délivrance!!

    Comme Paul Ryan n’a pour seule arme que son bo sourire si triste et si trompeur, ne soyons pas trop surpris s’il rappliquait pour un siège à vie au Sénat, ou dans 4 ans comme gouverneur, mais avant, pour se faire voir et valoir, et entretenir son souvenir, s’il participait à la parade républicaine des Primaires 2020. Ma confiance en Paul Ryan depuis ses mensonges éhontés et répétés sur les ‘entitlements’ est telle qu’elle avoisine le zéro Kelvin. ‘Sait dômage’, un si bel hoooomme…!

  28. Lecteur-curieux dit :

    L’hypocrisie du peuple américain était déjà très grande.

    Pour Bill Clinton, le pire à mes yeux était de ne pas assumer avoir fait ce qu’il a fait, s’excuser et prendre ses responsabilités. C’était une relation très consentante mais très déplacée. Monica Lewinsky à la fois consentante et bien naïve. Elle était amoureuse pour de vrai de Bill Clinton et croyait qu’elle allait terminer ses jours avec lui. Bill n’a pas freiné les fantasmes Harlequin de la jeune tout en satisfaisant les siens Bleu Nuit disons…

    Prisonniers tous les deux du «BAG» comme disait Roger Drolet à son auditoire dont peut-être mon grand-père qui vivait encore. Cela aide à voir comment pensent les gens de d’autres générations, pas tous, certains.

    Sa dimension féminine versus masculin est trop dichotomique mais comporte encore certaines vérités chez une majorité. Une femme qui a du sexe sans amour vire folle. Un homme qui a de l’amour sans sexe vire fou. On n’est pas pour retenir au temps de la domination de l’Église catholique pour autant.

    Outre Monica , Bill en a plein d’autres histoires avec des femmes et cette fois dont le consentement était très discutable.

    Vous aviez plein de sujets de débats de société quand on est pas des hypocrites. Parmi eux le désir sexuel masculin celui féminin, la vie de couple lorsqu’il y a incompatibilité sexuelle niveau libido, les conflits d’intérêt dans les relations amoureuses ou chez les partenaires de sexe, comment les résoudre, le consentement c’est quoi, consentir (qu’on s’en tire légalement ) est-ce suffisant ? Est-ce un véritable , ouiiiii? Un véritable partage où on sait au moins un peu ce qu’on fait ?

  29. bojarski dit :

    °°°°°°°°°°

    Je me régalerais à voir un Impeachment aboutir. Une démission me ferait un petit velours.
    Mais voir Pence for président me glace.
    Il y a dans les yeux de ce type, toute l’absence et la folie d’un gars qui pourrait appuyer sur le mauvais bouton.
    Pour déchaîner les Forces de son Bien.

  30. Gilles Morissette dit :

    Les Répugnants étaient aussi hypocrites à cette époque qu’ils le sont maintenant.

    Les Deux Répugnants (Gringrich, Livingston) qui ont mené la charge contre Clinton sont deux salopards qui ont trompé leurs conjointes et qui se permettaient de faire la morale au président. Comme salauds, il est difficile de trouver pire.

    L’histoire se répète sauf qu’aujourd’hui les Répugnants sont encore plus dégueulasses puisqu’ils couvrent et même justifient les actions et paroles d’un président qui a fait, en deux ans pire, que tout ce que Clinton a pu faire en huit 8 ans.

    Les Répugnants ne sont qu’un ramassis de « Jesus Freaks » qui ne mettent pas en pratique ce qu’ils veulent imposer aux autres.

  31. Lecteur-curieux dit :

    Je crois qu’Hillary n’a jamais vraiment été trompée à ses yeux. Elle le connaissait son Bill. Qu’il puisse avoir des maîtresses elle l’avait accepté depuis longtemps cela fait même son affaire. Jamais, elle ne pouvait «fournir» aux besoins de Monsieur.

    Par contre, la DISCRÉTION SVP et interdiction d’aimer amoureusement ces femmes, ce ne sont que des histoires de fesses.

    Les maîtresses elles ne veulent pas toutes prendre forcément leur trou en acceptant de se contenter de sexe et un brin d’amitié. Mettez-vous cela dans la tête jamais dans 100 ans, il ne quittera Hillary, il l’aime. ROGER DROLET 101 : les hommes peuvent facilement séparer le sexe de l’amour c’est plus difficile pour les femmes. Les travailleuses du sexe y arrivent en pensant à autre chose. Les hommes naïfs imaginent la femme «cochonne» alors qu’elle pense à son enfant à la maison où se gèle avec de la drogue pour ne rien ressentir.

    1. Achalante dit :

      @Lecteur@curieux: Vous avez une idée bien rétrograde de la sexualité. De nombreuses femmes sont très heureuses d’avoir du sexe pour du sexe. Et certains hommes ont une libido plus restreinte et ont besoin (ou préfèrent) avoir des sentiments avec le sexe. Oubliez ce que raconte l’église et les histoires du siècle passé. À partir du moment où les femmes ne sont plus traînées dans la boue pour avoir plusieurs partenaires sexuels, elles deviennent libre d’assumer leur libido.

  32. Pierre s. dit :

    ————————–

    Juste l’histoire de la fondation Trump et la façon absolument
    grotesque dont la famille Trump a géré ces argents soit dans leur
    poches ou bien dans du financement politique illégal devrait leur valoir
    de se faire mettre dehors de la MB a grand coup de pied au cul.

    Et on parle la probablement d’un de leur délits les moins graves.

  33. jeanfrancoiscouture dit :

    @Mafalda99,19/12/2018 à 13:09: Vrai que la conclusion était plutôt éclairante de réalisme. Cependant, ailleurs dans l’article M. Hétu posait une question: «Les républicains ne s’aperçoivent-ils pas qu’ils sont en train de s’autodétruire ?»

    Ces sacripants sont un peu à l’image des USA décrits dans ce dernier paragraphe qui vous a tant impressionnée: Ils ne sont pas «tuables».
    En effet, après l’affaire Clinton ils ont eu droit à huit années de «Gédoublevé» et ses niaiseries puis à huit autres années pendant lesquelles ils ont été la bête noire d’un président qui, au lieu d’être juste un «bon président» aurait été classé «excellent» s’il n’avait pas été aux prises avec les coups fourrés des Républicains qui ont mis à mal la majorité de ses projets. Et tout cela a fini avec l’élection d’une caricature portant l’étiquette républicaine qui est en train de détruire le peu qu’ils n’ont pas pu bloquer. Et ça n’est pas fini.

    Pas si mal pour une formation en train de s’autodétruire il y a 20 ans, n’est-ce pas? Espérons quand même que cette fois soit la bonne et que Donald Trump soit leur «Waterloo» mais je ne parierais pas mon siège là-dessus. J’ai beau vouloir croire en l’intelligence collective de l’espèce humaine, il y a des fois où elle me décourage et me déprime.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Le vote est une mesure très imparfaite de ce que souhaite la population, ce n’est pas la même intensité pour tout le monde.

      Et les simples électeurs ne s’organisent pas tant que cela entre eux.

      On parle de synergie quand le tout est supérieur à l’ensemble des parties.

      Avec les élections? Deux frères : un a voté Clinton, l’autre a voté Trump. On s’annule.

      1+1 = 3 cela est une synergie.

      1+1= 2 quand on est séparé sans se nuire.

      http://www.antonyme.org/antonyme/synergie

      Antagonisme.

      La politique est antagoniste par la dialectique, les forces qui s’opposent ou même la théorie du chaos le système peut venir qu’à s’améliorer mais…

      On a très souvent l’impression d’être pris dans un cercle vicieux.

    2. Achalante dit :

      Quatre élues du Kansas ont récemment quitté le parti Républicain pour devenir démocrates. Espérons que ce soit le début de la répà votre question.

Répondre à Gilbert Duquette Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :