Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

VQL6JMHURMI6RLXKXBP5IRCJ6U.jpg

Donald Trump ne comprend pas pourquoi Robert Mueller et le reste du monde s’énervent avec l’idée qu’il a tenté de conclure, en pleine campagne présidentielle, un projet domiciliaire à Moscou, où tout dépend d’un chef d’État hostile aux intérêts des États-Unis. Du moins, c’est la position qu’il a tenté de présenter ce matin sur Twitter, qualifiant de «très légal & très cool» son choix de briguer la présidence tout en continuant de diriger son entreprise. De toute façon, a-t-il ajouté, il n’a que «légèrement parlé» du projet d’une Trump Tower à Moscou avant de l’abandonner.

Publiés depuis l’Argentine, site du sommet du G20, les tweets de Donald Trump tranchent évidemment avec les plus récents aveux de Michael Cohen. Dans son plaidoyer de culpabilité présenté hier à New York, l’ancien avocat du président a affirmé avoir menti au Congrès sur le projet d’une Trump Tower à Moscou pour être au diapason avec le «message politique» de son ancien client. Il a affirmé que le projet n’avait pas été abandonné en janvier 2016, comme il l’avait dit précédemment, mais en juin 2016, et qu’il avait fait l’objet de nombreuses discussions au sein de l’Organisation Trump. Outre le président, Ivanka Trump et Donald Trump fils y ont participé, selon son plaidoyer.

La construction d’une tour à Moscou portant son nom était un rêve que Donald Trump caressait depuis longtemps. Le projet aura donné lieu en 2015 et en 2016 à des contacts entre des membres de l’entourage du candidat présidentiel et des Russes, dont un ancien membre du service de renseignement militaire de la Russie (GRU), Evgeny Shmykov, comme l’explique le New York Times dans cet article. À la même époque, faut-il le rappeler, le GRU préparait une campagne destinée à influencer l’issue de l’élection présidentielle américaine de 2016.

Et ces contacts se seraient poursuivis au moment même où Donald Trump, candidat à la présidence, appelait à une amélioration des relations entre les États-Unis et la Russie et à la levée des sanctions économiques imposées par l’administration Obama contre la Russie, des positions susceptibles de servir ses intérêts financiers.

Très légal & très cool? On peut croire que les aveux de Michael Cohen et les démentis de Donald Trump ne représentent pas le dernier mot de cette histoire.

(Photo Getty Images)

91 réflexions sur “«Très légal & très cool»

  1. Layla3553 dit :

    C’est tellement légal et cool que Cohen va faire du temps pour avoir menti afin de cacher quelque chose de légal et cool

  2. jeani dit :

    La personne la plus cool du moment est Mueller, très cher petit trump.

  3. kyrahplatane dit :

    Je crois Michael Cohen et il est certain que M. Mueller a des preuves irréfutables pour le projet d l’hôtel de trump.
    Ça commence a sentir bon.

    1. Alysanne dit :

      @kyrahplatane

      Mais est-ce illégal de bâtir des hôtels en Russie?

      1. Toile dit :

        Ben non c’est pas illégal de construire à Moscou. Manifestement, votre propos occulte l’essentiel dans l’anayse et l’impact des evenements. Houyou la lune.

      2. Alysanne dit :

        @Toile Il y a une nuance à faire. Les agissements de Trump sont moralement répréhensible mais ça ne veut pas dire qu’ils sont illégaux pour autant.

      3. gl000001 dit :

        Reprenez donc votre vrai nom Mr Picotte. Vous salissez le nom de toutes les Alysanne avec vos raccourcis tendancieux !!

      4. ProMap dit :

        Alysanne – C’est ce que les mafieux disent.

      5. Bartien dit :

        @Alysanne

        Votre mauvaise foi vous aveugle.

      6. A.Talon dit :

        @ Alypicotte 8h26

        Ne faites pas l’innocent, mon bon Picotte. Tout est dans la façon de bâtir lesdits hôtels. Avec qui vous vous acoquinez, notamment, et sous quel «modèle d’affaires»…

      7. Dekessey dit :

        Vous devriez reformuler votre question comme suit:

        Mais est-ce illégal pour le président des États-Unis de bâtir des hôtels en Russie?

      8. danielm2757 dit :

        En fait la légalité d’un acte ou d’un geste n’en exclut pas le conflit d’intérêt.

        P.s. Je m’interroge aussi sur la question de vos multi-pseudos proclamés, vrai ou faux, oui ou non?

      9. Bonjour. Le problème n’est pas de bâtir des hôtels. Mis à part la situation de conflit d’intérêts flagrant dans le cas de Donald Trump, ce qui est le plus répréhensible dans ses agissements c’est de ne pas payer les gens qui travaillent pour lui, de ne pas honorer ses contrats, d’avoir eu recours à de l’intimidation toute sa vie pour ne pas payer ou faire face à la justice comme le commun des mortels, de faire des affaires avec les mafieux de tout acabit, d’utiliser des matériaux de moins bonne qualité pour payer moins cher, de mentir à tout vent, de propager de la bullshit à chacune des ses interventions (sur Tweeter ou autres), de se moquer des plus faibles, etc., etc.. Je pourrais continuer encore longtemps, mais si vous voulez en savoir encore plus, je vous invite à lire, si ce n’est déjà fait, l’excellent livre ‘The Making of Donald Trump’ écrit par le journaliste d’enquête (et prix Pullitzer) David Cay Johnston. À la lecture de cet ouvrage, vous comprendrez, du moins je l’espère, quel ignoble personnage est à la tête des ÉU.

      10. Guy Pelletier dit :

        L’affaire c’est qu’il ne s’agissait plus d’un simple promoteur immobilier mais d’un type se présentant a la présidentielle de son pays pour en devenir le présidant. A ce titre les autorités du gouvernement Russe pouvaient avoir un très grand intérêt a ce qu’il gagne ses élections lui donnant un coup de pouce si nécessaire puisque ce président leur promettait de mettre fin à TOUTES les sanctions économiques mises contre la Russie mais aussi ses oligarques de bons amis du pouvoir dans ce pays, une affaire de plusieurs milliards de $$$$$ dormant dans les banques Américaines. Qui sait si en remerciement les Russes lui auraient faciliter la vie lui trouvant des financiers prenant les risques mais aussi agissant comme prêtes noms. On ne prend jamais trop de précautions pour se protéger des autorités Américaines diraient les Manafort, Flynn, Cohen…….

      11. Benton Fraser dit :

        Très cool de vouloir changer les politiques américaines en fonction de ses intérêts personnels!!!

        « Drain the swamp » disait Trump!!!

      12. simonolivier dit :

        Vous devriez plutôt demandez la question, est-ce illégal de dire au Congrès sous serment que l’on a pas de plan pour construire un hôtel à Moscou lorsque l’on est en négo pour un tel hôtel. Le parjure mon bon picotte, ca vous dit quelque chose?

  4. Martin cote dit :

    Pourquoi avoir annulé sa rencontre avec Poutine dans l’Air Force One…si c’était légal…….la raison donne que c’était à cause de çe qui se passait en Ukraine ne tient pas la route…..il ne voulait tout simplement mettre de l’huile sur le feu…….il se sent cuire à petit feu….

    1. ProMap dit :

      Martin cote – Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de rencontre officieuse, dans une toilette par exemple, au moment où il procédera à une séance de tweeting sur la Witch Hunt. Deux personnes qui ont un no 2 lancinant en préparation se dirigeant en même temps au WC, ce sont des coïncidences tout à fait normal. Bon, c’est vrai que répandre de l’huile sur un rond de poêle à high quand tu es assis dessus, c’est pas génial, mais un génie stable sait gérer ce genre de difficultés aisément.

  5. kyrahplatane dit :

    Merci M. Hétu pour tout le billets que vous écrivez à chaque jour!

  6. ghislain1957 dit :

    « …des positions susceptibles de servir ses intérêts financiers. »

    Servir ses intérêts financiers? C’est ce qu’il fait tout les jours à la maison blanche en compagnie de sa famille de rapaces.

    « Très légal & très cool? »

    Tu va voir mon clown que c’est très cool un uniforme orange, ça va matcher avec ta moumoute. Surtout, attention de ne pas échapper le savon par terre dans la douche commune de ton futur centre de détention.

  7. Marcus dit :

    Trump creuse sa propre tombe politique. À chaque tweet, il crée une brèche qui le conduit vers sa chute.
    Pourtant, ce qui me surprend le plus ces temps-ci ce n’est plus sa connerie et son suicide politique, mais que malgré tout la séparation des pouvoirs aux USA se maintient et qu’on voit un début de fronde dans son propre parti. Autre que Trump et les chiffons qui lui sert de conseillers, d’autres s’aperçoivent tranquillement qu’il n’y a plus de réelles conséquences d’aller contre sa volonté.

  8. A.Talon dit :

    «Donald Trump ne comprend pas pourquoi Robert Mueller et le reste du monde s’énervent avec l’idée qu’il a tenté de conclure, en pleine campagne présidentielle, un projet domiciliaire à Moscou, où tout dépend d’un chef d’État hostile aux intérêts des États-Unis.»

    Très simple, le gros: CONFLIT D’INTÉRÊT.
    Et, par extension, mise en danger de la SÉCURITÉ NATIONALE.

  9. Apocalypse dit :

    Je suis en train d’écouter Rachel Maddow qui parle du sujet de ce billet … Ecouter à partir du minutate 11min., vous allez voir un courriel reçu par Micheal Cohen qui dit d’où devait venir l’argent pour financer le projet immobilier de Donald Trump:

    https://www.youtube.com/watch?v=qqOUwbiB3BM

    Michael Cohen Plea Shocker Exposes Trump Camp Lies About Russia Dealings | Rachel Maddow | MSNBC

    ‘Très légal et très cool’ … pour un candidat à la présidence des Etats-Unis … yeah right :-(.

    Apparemment, dans l’univers de Donald Trump, tout ce qu’il pense, dit, fait et veut faire est ‘très légal et très cool’ … Un soupir de soulagement en voyant que le système de justice dans ce pays est encore fonctionnel.

    1. ProMap dit :

      Apocalypse – Merci. Quel beau e-mail!!! Hâte de voir le tweet du Juriste Suprêmement Cool.

      « But her e-mails! »

      1. Apocalypse dit :

        En effet, mais les emails d’Hillary Clinton! Il n’y a aucun doute sur la loyauté de Madame Clinton envers les Etats-Unis, c’est une vraie patriote, mais Donald Trump, il n’y aussi aucun doute … que c’est un ‘traitre’ à son pays.

      2. ProMap dit :

        Apocalypse – Certainement, je n’ai aucun doute. Je mettais ce slogan de trumper simplement pour illustrer tout le déni qui sortira de la bouche de trump ou de sa vase.

        J’ai poursuivi l’écoute de Rachel Maddow et c’est fou comme le casse-tête est entrain de se compléter pour révéler la « vraie » vie de trump et de sa famille. Mueller en sait encore probablement plus que ce qu’en déduit Rachel Maddow ou à tout le moins est capable de le prouver Youno a tellement raison (autre billet). Tiny et la famille (dont Ivanka la chérie citée dans le e-mail dont vous faites mention) doivent en effet bouillir présentement.

    2. kyrahplatane dit :

      @ Apocalypse Merci pour le lien très intéressant et compromettant pour trump.

    3. @ Apocalypse

      Merci beaucoup d’avoir partagé ce lien. Je l’ai écouté du début à la fin, beaucoup de détails qui répondent à mes questions.

      À la suite de toutes ces explications, je dirais que le Air Force One devrait repartir sans passager et que 45 marche avec la caravane jusqu’à a frontière des USA et qu’il s’y fasse poivrer à son arrivée.

      1. Guy LB dit :

        @marie4poches :
        Pas bête, l’idée du poivre. Ça rendrait le monsieur moins fade.
        La marche, comme vous le suggérez aussi, aurait également des effets bénéfiques; l’empathie envers les migrants finirait peut-être par lui venir, remontant lentement des semelles jusqu’au cerveau, siège de l’âme chez les vivants qui en ont une.
        Je vous verrais très bien comme conseillère à la Maison-Blanche. N’allez surtout pas penser que je vous veux du mal. C’est juste que Potus a besoin de rééducation et que vous avez des idées pratiques qui ne coûteraient pas cher…

      2. Richard Desrochers dit :

        Trump ne voudrait pas sortir de l’Argentine, il doit y rester encore d’anciens nazis. Il paraît qu’il y a du bon monde là-dedans.
        Ensuite, il ne voudrait certainement pas traverser l’Amérique latine, c’est la saison des pluies qui commence.

    4. Achalante dit :

      Laissez-moi ajouter mes remerciements. C’était très instructif, et explique très bien comment le château de carte (ou tour de Moscou?) de ce type est sur le point de s’effondrer. Ce type doit agir très vite si il veut éviter le pire, parce que si Mueller se présente en cour pour dire tout ce qu’il y a trouvé… C’est la fin. Et ce type ne peut l’empêcher d’aucune façon légale.

      J’espère que M. Mueller a de bons gardes du corps…

  10. gl000001 dit :

    Ca doit également être très légal et très cool de tirer quelqu’un sur la 5eme avenue !

  11. A.Talon dit :

    «très légal & très cool»

    Deux caractéristiques qu’on ne pourra jamais attribuer à l’Escroc Enragé.

  12. A.Talon dit :

    «Le projet aura donné lieu en 2015 et en 2016 à des contacts entre des membres de l’entourage du candidat présidentiel et des Russes, dont un ancien membre du service de renseignement militaire de la Russie (GRU), Evgeny Shmykov»

    Discussions sur une base « donnant-donnant », sans doute? Quels intérêts sécuritaires américains le candidat moscovite était-il prêt à bazarder pour faire avancer ses propres (façon de parler) affaires personnelles?

  13. A.Talon dit :

    «À la même époque, faut-il le rappeler, le GRU préparait une campagne destinée à influencer l’issue de l’élection présidentielle américaine de 2016. »

    Difficile de croire qu’elle n’était pas synchronisée avec la déplorable campagne orangée. Preuve circonstancielle de collusion/trahison?

  14. A.Talon dit :

    «Une campagne à laquelle aurait participé Donald Trump et son entourage en gardant le secret sur ce qu’ils tramaient à Moscou.»

    Pactiser avec l’ennemi aux dépens des intérêts de son pays, c’est de la TRAHISON.

    1. Richard Hétu dit :

      J’avais oublié de supprimer cette partie de mon brouillon. Ça demeure pertinent!

  15. Apocalypse dit :

    @A.Talon – 08h37

    Vous auriez pu ajouter: la Russie n’est pas l’ami des Etats-Unis!

    Encore une fois, on voit l’absence de tout ‘moral compass’ de Donald Trump. Cet homme veut vivre dans un monde où tout lui est permis … comme les dictateurs! Il essai toujours de montrer qu’il est grand et nous montre exactement le contraire TOUS les jours.

  16. A.Talon dit :

    N’oublions pas un point de détail essentiel dans toute cette histoire: tout menteur soit-il, Michael Cohen a tout de même dû TÉMOIGNER SOUS SERMENT et il risque très gros en cas de mensonges aux enquêteurs du FBI. Pour preuve, le sort qui attend maintenant Manafort. Alors, oui, la parole de Cohen vaut beaucoup plus celle d’un célèbre menteur pathologique orangé ayant accumulé plus de 5000 mensonges depuis le 20 janvier 2017.

    «President Trump has made more than 5,000 false or misleading claims»
    https://www.washingtonpost.com/politics/2018/09/13/president-trump-has-made-more-than-false-or-misleading-claims/?noredirect=on&utm_term=.2a076bd60c5a

    1. ProMap dit :

      A.Talon – Remarque très pertinente que je retiens.

  17. P-o Tremblay dit :

    Voilà sa stratégie quand tout va sortir. Il va dire que c’était rien et que c’est pour ça qu’il en avait pas parler. Il va dire que c’était ridicule et ses partisans vont avaler tout ça.

    1. jeani dit :

      Alice et Anne à 8h26, vous ont déjà donné toute la matière pour confirmer ce que vous avancez.

  18. Alexander dit :

    En fait, pour Trump, faire des affaires c’est cool.

    Si, profiter du pouvoir exécutif d’un POTUS, ça permet de faire de meilleures affaires, c’est encore plus cool.

    Probablement qu’on lui a dit clairement en 2016 de ne pas peser trop fort sur ses projets russes pour ne pas mettre sa campagne électorale à risque et laisser Mme Clinton l’attaquer trop ouvertement sur des apparences de conflits d’intérêts.

    La chronologie des événements nous amène directement sur le fait que Trump voulait de longue date faire des affaires avec la Russie, les russes ont rapidement compris que Trump serait plus parlable que Mme Clinton pour l’Ukraine et les levées de sanction, Trump et sa gang savaient fort bien que les russes, Wikileaks et leurs hackers, avaient de grandes ressources pour affaiblir les démocrates et qu’on a demandé à Trump de faire attention à ses projets russes en pleine campagne électorale.

    Le reste, c’est de la stratégie politique, et un savant calcul du collège électoral et de la façon de profiter du coude à coude dans les 5-6 états clés.

    Mme Clinton a commis l’erreur de prendre certains états pour acquis en ne réalisant pas que sa cote d’amour était loin d’être celle de M. Obama.

    Le reste est passé à l’Histoire.

    Mais le fait demeure, les russes ont fourni directement ou indirectement plein de ressources à Trump pour l’aider à shifter la campagne de son bord juste assez.

    Et à ma compréhension, c’est carrément illégal.

    Reste le plus difficile, le prouver hors de tout doute possible.

    Et Trump est comme une bête sauvage blessée, il devient de plus en plus dangereux s’il se sent coincé.

    Et on fait quoi avec un tigre blessé et dangereux?

    1. danielm2757 dit :

      Belle analyse qui démontre que Poutine et Trump avait des intérêts communs, privés dans le cas de Donald, publics dans le cas du « nouveau tsar » Vladimir car malgré sa dérive sûrement autoritaire, il faut admettre que Poutine vise la restauration de la grande Russie (URSS) alors que Trump ne promouvoit que sa grandeur personnelle.

  19. Apocalypse dit :

    Dans la même vidéo de Rachel Maddow, on dit que Micheal Cohen, durant les discussions pour le projet immobilier, a eu des contacts avec deux(2) individus impliqués dans l’ingérence Russe des élections américaines. Cette information vient d’agents du FBI.

    De plus, on aurait offert un penthouse de 50 millions au président Vladimir Poutine.

    A partir du minutage 19min sur la vidéo du post ci-dessus.

    1. Toile dit :

      @Apocalyspe
      C’est très légal et très cool d’avoir des contacts avec des individus impliqués dans l’ingérence russe des élections. Pis on sait que le FBI, c’est comme les médias, ennemi du peuple. 50 millions pour un penthouse : Vous avez pas idée de la valeur immobilière à Moscou. Parlez en à Poutine lequel a souvent eu pour « chaumière » bien au-delà de ses moyens, et ce à partir du moment où il etait assistant maire,bien avant son acsession au KGB.

    2. Sater told BuzzFeed News. “My idea was to give a $50 million penthouse to Putin and charge $250 million more for the rest of the units. All the oligarchs would line up to live in the same building as Putin.” A second source confirmed the plan.

      https://www.buzzfeednews.com/article/anthonycormier/the-trump-organization-planned-to-give-vladimir-putin-the

  20. danielm2757 dit :

    Péri-sujet: Que penser de ce président Donald Trump qui consacre la plupart de ses communications publiques à traiter d’affaires personnelles? S’il cherche à se défendre constamment sur des questions qui de toute façon devront être entendues et réglées par des voies officielles, que reste-t-il de temps et d’énergie pour ses obligations et devoirs comme président des États-Unis? D’autre part son jugement comme premier responsable de la nation est vraisemblablement compromis par toutes ces controverses privées.

    Qu’il soit coupable ou non, c’est une personnalité publique tellement compromise au propre comme au figuré que la décence d’autrefois demanderait qu’il se retire même provisoirement pour se « blanchir » de tous ces éléments dérangeants (disturbing) à l’exercice d’une présidence plus éclairée et plus efficace.

    La voix de la raison doit l’emporter sur celle de la partisanerie et du jusqu’emboutisse (certains républicains semblent déjà l’avoir compris pour leur propre salut).

    1. A.Talon dit :

      «S’il cherche à se défendre constamment sur des questions qui de toute façon devront être entendues et réglées par des voies officielles, que reste-t-il de temps et d’énergie pour ses obligations et devoirs comme président des États-Unis?»

      Il y a longtemps qu’on sait que ce sombre crétin est le président le plus paresseux et le plus improductif jamais vu. Weekends de golf de 3-4 jours, 4 à 6 heures par jour à bouffer de la télévision, quelques heures par jour à tweeter et à éructer des infamies. Il lui reste, quoi, peut-être une heure ou deux par semaine pour voir aux affaires de l’État. Et on sait avec quelle compétence…

      C’est un PARASITE, rien de moins. Comme tout les ultra-dretteux.

      1. Daniel Legault dit :

        Sa faible productivité est un plus pour les États-Unis. Peu des décisions qu’il prend sont bénéfiques donc moins il en prend moins il cause de problèmes.

      2. danielm2757 dit :

        Voyons voir: deux heures par semaine consacrées aux affaires de l’état fait 25 minutes par jour soit 4 à 5 mémorandums de 2 pages. Très plausible. Ajouté les séjours-golf pour la détente du saint-esprit et les 4 à 6 heures à bouffer à la télévision (j’ai retouché légèrement cet élément) plus les quelques heures à twitter sur le trône percé du prince, oui c’est tout à fait plausible!

      3. Layla3553 dit :

        @A.Talon
        Il y a au moins deux promesses qu’il n’a pas encore respecté
        1) je vais travailler tout le temps sans prendr3 de vacances
        2) je ne jouerai plus au golf…ou presque.

        Comme vous dites un parasite. Layla

      4. Guy LB dit :

        @A.Talon :
        Belle analyse de l’attribution du temps par le Président Trump à ses obligations.
        Vu comme ça, non seulement est-on obligé de conclure comme vous au parasitisme aigu, mais on pourrait se demander s’il n’y a pas aussi matière à l’accuser de fraude pour détournement de fonction présidentielle.

      5. Benton Fraser dit :

        @Layla3553 11:00

        Il faut ajouter la promesse qu’il allait publier ses rapports d’impôt lorsqu’il serait président!

        À sa défense, il ne s’est pas encore conduit comme un président….

      6. danielm2757 dit :

        Très subtil!

    2. Guy LB dit :

      @danielm2757 : 👌
      Très intéressante perspective que vous soulevez ici.
      Maintenant que vous le dites, on attrape tous mal à la tête après le coup qu’on doit se donner dans le front en disant « Mais c’est évident, voyons… »

      1. danielm2757 dit :

        Merci de votre gentille appréciation mais de grâce, ne frappez pas trop fort!

  21. Gilles Morissette dit :

    « Très légal et très col ». Voilà comment le Gros salopard banalise un cas flagrant de conflit d’intérêt. il s’est servi de sa position de candidat à la présidence pour son bénéfice personnel et pour faire encore plus de fric.

    Cette pourriture vient de nous démontrer, encore une fois, qu’il n’a absolument aucune éthique et qu’il ne comprend manifestement pas ce que signifie l’expression « conflit d’intérêt ».

    Pour Muëller, cet aveu est un élément de plus à ajouter au dossier déjà très lourd de la Fripouille-En-Chef. Les preuves de l’ingérence russe s’accumulent et elles deviennent de plus en plus incriminantes.

    Personne n’est assez dupes pour croire les explications tordus de cette crapule sauf bien sûr, les tarés de sa vase électorale qui, tel les adeptes d’une secte, croient tout ce que leur gourou dit ou fait.

  22. Layla3553 dit :

    On a offert un penthouse a Putin de 50 millions.

    Mais « Magnitski » ne serait ce pas plus séduisant pour Putin. Mais il faut faire élire TinySissy.

    -Tu me donnes Magnitski et je te donne la présidence
    -OK 👌Vlad tu es vraiment cool.dit Tiny mais est ce légal de demander Tiny,
    -bien sûr tu seras le président tu pourras faire ce que tu veux même tuer quelqu’un sur la 5ième.
    -WOW LEGAL ET COOL J’ADORE.

    1. danielm2757 dit :

      C’est vrai que plusieurs grandes affirmations de Donald semblent souffler par Vlad comme « Make America Great Again » qui pourrait paraphraser l’intention ouverte de Vlad de reconstruire la grande Russie (ex-URSS). En fait ils aimeraient bien se partager la planète comme à l’époque de la guerre froide (les asiatiques jouant leur rôle habituel de trouble-fêtes).

  23. Dekessey dit :

    Gilles Morissette:
    « Très légal et très col ». Voilà comment le Gros salopard banalise un cas flagrant de conflit d’intérêt.

    En plus, pendant la campagne il se qualifiait de « smart » quand Hillary Clinton lui reprochait de ne pas payer d’impôt.

    Je crois qu’il est grand temps que le démocrates demandent à voir son rapport d’impôt. C’est sans doute pas pour rien qu’il n’a jamais voulu le divulguer.

    1. A.Talon dit :

      «Je crois qu’il est grand temps que le démocrates demandent à voir son rapport d’impôt. C’est sans doute pas pour rien qu’il n’a jamais voulu le divulguer.»

      Si je ne fais par erreur, dès la fin janvier prochain la Chambre des Représentants (maintenant à majorité démocrate) serait en mesure d’exiger qu’on lui présente les déclarations fiscales du fraudeur orangé. Et le Truand-en-Chef ne pourra pas refuser à moins d’entreprendre une bataille légale pouvant se rendre en Cour Suprême. Voilà qui paraîtrait très mal auprès de ses supporteurs les moins déraisonnables…

      1. Layla3553 dit :

        @A.Talon 9:55

        En janvier …Devin Nunes sortira du décor.Layla

      2. Léo Miquis dit :

        « …entreprendre une bataille légale pouvant se rendre en Cour Suprême.»
        Cour Suprême qui, heureux hasard, tranchera en faveur de Trump !

      3. Guy LB dit :

        @A.Talon :
        « […] ses supporteurs les moins déraisonnables» Il est rare que ça vous arrive, mais ce que vous présentez à 9h55 est une contradiction dans les termes. Le premier terme exclut le second.

  24. treblig dit :

    Ca fait plusieurs fois que j’y fait allusion. La Banque VTB, propriété du gouvernement russe, était impliqué au départ dans le financement proposé du projet de Trump. La même banque est impliqué dans le blanchiment d,argent avec la Deutsche Bank qui a fait l’objet d’une perquisition hier matin.

    Je répète que la Deutsch bank est venue à la rescousse de Trump quand aucune banque américaine ne voulait plus prêter que ce soit vu ses faillites.

    Coincidences ?

  25. xnicden dit :

    @A.Talon 08:50

    « Discussions sur une base « donnant-donnant », sans doute? Quels intérêts sécuritaires américains le candidat moscovite était-il prêt à bazarder pour faire avancer ses propres (façon de parler) affaires personnelles? »

    À leur convention de 2016, le parti républicain a changé la section de son programme portant sur l’Ukraine pour en retirer la mention à l’effet que les USA fournirait de l’armement à ce pays pour se défendre de l’agression russe…Trump a toujours nié s’en être mêlé mais Mueller s’est intéressé à la question:

    « Despite his public denial, the platform amendment appeared on a list of questions obtained by The New York Times that Mueller wants to ask Trump in a potential interview. »

    https://www.politico.com/story/2018/05/01/mueller-republican-convention-ukraine-563701

    1. A.Talon dit :

      «À leur convention de 2016, le parti républicain a changé la section de son programme portant sur l’Ukraine…»

      Ce n’est pas suffisant, il y a sûrement autre chose. Pensez-y, avec le Drumpf dans sa petite poche, Poutine (et bien d’autres encore) a désormais un accès direct aux plus hauts secrets d’État du gouvernement américain. Pourquoi se priverait-il d’un tel avantage stratégique?

      1. xnicden dit :

        Il n’y a pas que ça c’est certain, mais c’était un début.

  26. ProMap dit :

    Alexander – Tout dépend du chasseur et de l’appréciation que fait le tigre de ce chasseur. Dans la vidéo proposée par Apocalypse, Rachel Maddow revient sur l’affirmation de trump voulant que Mueller ne devait pas dépasser la ligne rouge de ses affaires personnelles ou celles de sa famille (dans mes mots). Pourtant ça fait un maudit bout de temps que Mueller s’amuse avec ses affaires personnelles impliquant Ivanka et Tiny Jr. Tout ce que fait le tigre est vociférer sa colère via ses tweets. Il a mis combien de temps à remplacer Sessions? Whitaker semble inopérant devant le jeu intelligent de Mueller. Il ne faut pas vendre la peau du tigre avant de l’avoir tuer, certes, mais, pour l’instant, le tigre blessé ne fait qu’essayer de griffer.

  27. rdnsls dit :

    « Russia, if you’re listening, I hope you’re able to find the 30,000 emails that are missing…. », a dit l’Individu #1 le 27 juillet 2016. Il savait que ça s’en venait.

    1. treblig dit :

      Le conspirationniste Corsi et son canal avec Trump, Roger Stone , savaient à l’avance le contenu piraté par le GRU russe des mails de Podesta du parti démocrate qui seraient publiés par Wikileak. Plusieurs mois à l’avance. Trump s’en est amplement servi durant sa campagne électorale

      Confronté par l’équipe de Mueller sur ses contacts avec Wikilieak ( et probablement les russes). Corsi a dit qu’il a eu une prémonition d’inspiration divine sur le contenu des emails.

  28. RICK42 dit :

    Un beau jumpsuit orangé XXL attend la pourriture orangée entre quatre murs, une fenètre et une porte grillagées… Malheureusement pour lui, son I Phone lui sera retiré…il pourra toujours faire des mots croisées…jamais trop tard pour se cultiver.

  29. jeanfrancoiscouture dit :

    @Apocalypse, 30/11/2018 à 08:38.

    Merci beaucoup pour ce lien. Cela faisait un bout que j’avais écouté Rachel Maddow au point où j’avais un peu oublié comment cette analyste est une brillante communicatrice, compétente, articulée et toujours bien préparée, à des années lumière des Conway, Huckabee-Sanders et als..

    Quand j’ai constaté que le «pauvre» Michael Cohen déclare avoir menti par «loyauté» envers Donald Trump qui, de son côté, mentait à pleine bouche parce qu’il ne voulait pas le mettre dans l’embarras. Des plans pour que le juge se mette à le plaindre et le renvoie à la maison en lui disant de faire attention à ses fréquentations à l’avenir. 🙂

    1. treblig dit :

      En parlant de Sarah Huckabee-Sanders, j’ai hâte d’entendre sa prochaine conférence de presse. A moins qu’elle ne retire le micro aux journalistes n’ayant pas un bon comportement. Comme de poser des questions embarassantes. C’est un très mauvais comportement ça de poser des questions contradictoires.

      1. Benton Fraser dit :

        Elle a affirmée que l’enquête de Mueller nuit à la relation entre la Russie et Trump, pardon, les États-Unis!

      2. danielm2757 dit :

        Le lapsus est très signifiant en effet…

    2. Apocalypse dit :

      Effectivement, Rachel Maddow est excellente et comme vous dites:

      ‘ à des années lumière des Conway, Huckabee-Sanders et als..’

  30. Léo Miquis dit :

    Un excellent commentaire sur Tweeter :
    « Your tweets are like an advent calendar of a presidential meltdown. »

  31. Apocalypse dit :

    @Dekessey – 9h43

    ‘A. Talon’ l’a mentionné, à partir de janvier, les démocrates au congrès auront le pouvoir de demander les rapports d’impôts de Donald Trump et on peut supposer, qu’ils ne vont pas se gêner.

  32. P.L. dit :

    Ce que je trouve triste, c’est que ceux qui défendent Trump disent qu’ils n’en peuvent plus des politiciens traditionnels qui sont tous corrompus. Or, il est très naïf et simpliste de croire que les politiciens qui prennent le pouvoir décident tout d’un coup de s’en mettre plein les poches et deviennent ainsi corrompus. Les politiciens corrompus le sont généralement parce qu’ils ont accepté une aide extérieure, un don important pour leur caisse de campagne, etc., et qu’ils se sentent alors un peu obligés de faire un retour d’ascenseur. Et quand on s’est commis une fois, qu’on a fait sauter le verrou moral, il est plus facile de recommencer, de favoriser ses proches, ses affaires et celles de ses amis…

    Que certains ne voient pas que Trump, par sa façon de faire des affaires, nage littéralement dans une mer de conflits d’intérêts et que dans sa situation même mère Theresa aurait du mal à s’en sortir sans tache sur son intégrité, c’est limite insultant pour le genre humain.

    1. gl000001 dit :

      J’approuve. Sauf le mot « limite ». Il insulte sans équivoque le genre humain. Ses suiveux font pareil. Les requins de son parti (!!) qui ne font rien aussi nous insultent.
      Ils sont comme des dépendants à une drogue très dure. Ils sont accros à leur sacro-sainte Constitution et ça les empêche de progresser, de s’en sortir ! Et cette dépendance se voit également du coté démocrate.

    2. onbo dit :

      @P.L.

      Très vrai!

      …quand… on a fait sauter le verrou moral, il est plus facile de recommencer, de favoriser ses proches, ses affaires et celles de ses amis…

      c’est même plus cruel que ça: si on fait sauter le verrou moral, il est beaucoup plus difficile après un premier délit commis pour favoriser des étrangers ou associés d’affaires ou intérêts cachés, de refuser de favoriser ses proches et ses amis, pcq la combine semble sûre… Qui va parler sans se trahir et en payer la note et ainsi perdre l’estime et la confiance des grands ou associés, se dit chacun des tout petits cohens. Et maintenant, le Cohen, pourtant si fuyant, coulant comme le serpent vert, s’est remis à table et ne semble plus même craindre le président rancuniers des USA, le Procus.

      Tous et chacun se tiennent par le cou. Comment briser ce noeud de silence, cette omerta?

      C’est ce à quoi s’est appliqué Mueller en protégeant des témoins jugés insignifiants au départ.

  33. Georges Gaune dit :

    Ce que je trouve intéressant, c’est que Cohen affirme qu’il a menti pour être au diapason avec Trump. J’aimerais être un petit oiseau pour voir les réponses écrites de Trump aux questions de Mueller, mais il y a sûrement une question relative à l’hotel qu’il avait l’intention de construire à Moscow. Donc, probablement que la réponse est dans le sens du mensonge de Cohen. Trump a pourtant dit que Cohen avait été forcé de mentir par Mueller, mais voilà qu’il se contredit a nouveau en affirmant que c’est cool de faire des affaires en Russie durant sa campagne électorale. Donc, probablement que ce dernier tweet contredit sa réponse écrite à Mueller, qui est déjà en soit un parjure… La suite risque d’être intéressant. Si j’étais Trump, je resterais en Argentine et faire comme certains Nazi à une certaine époque…

    Je pense que les carottes orange sont enfin cuite pour ce cher Trump…

  34. jaypee dit :

    Ce n’est pas possible de se foutre de ses partisans et de son pays en général en proférant de telles conneries…
    Cette chose devrait être arrêtée, jugée et fusillée pour trahison et connerie élevée au niveau du crime contre l’humanité.
    Tous ceux qui continuent de défendre donald le crétin encore aujourd’hui sont vraiment des fous furieux…

  35. Georges Gaune dit :

    Je pense que Trump est en train de perdre le control des Republicains. Ces derniers vont vouloir sauver leurs fesses, et on va assister dans les prochains jours a de plus en plus de divergences aux seins des sénateurs républicains

  36. jeanfrancoiscouture dit :

    Dans un livre intitulé LE CORRUPTEUR ET LE CORROMPU, le philosophe et éthicien Alain Etchegoyen identifiait les sept piliers de ce qu’il appelait alors la «corruption nouvelle». La société étudiée en détail était la sienne, celle qu’il connaissait le mieux, la France. L’approche d’Etchegoyen me sert de cadre d’analyse depuis déjà 20 ans et plus ça va (mal), plus je constate qu’il avait vu juste sur toute la ligne. La «corruption nouvelle» de la fin des années 90 est devenue la «norme» de tous les corrupteurs d’aujourd’hui.

    1-Le lobbying
    2-L’internationalisation des mouvements de capitaux
    3-Les mouvements de privatisation
    4-Les besoins de financement des partis politiques
    5-La décentralisation de la vie politique
    6-les nouvelles structures des groupes industriels
    7- Le devenir marchand d’un certain nombre d’activités autrefois non marchandes

    Il faudrait cependant ajouter un huitième «pilier» au groupe des sept et je pense que cela devrait être: 8-L’élimination physique des adversaires, contradicteurs, dénonciateurs et autres sonneurs d’alerte, l’affaire Khasoggi en étant la manifestation la plus récente.

    1. jcvirgil dit :

      Pour le no 8 on pourrait ajouter Julian Assange et Edward Snowden forcé de s’exiler pour avoir dénoncé les agissements illégaux de certains organismes d’État.

  37. Alexander dit :

    Si j’étais dans les hautes instances du parti républicain, j’analyserais très sérieusement l’option d’une présidence de Mike Pence en 2019, histoire de nettoyer la swamp de la Trump family, évidemment en autant que Pence lui-même soit loin des scandales.

    Le GOP doit maintenir son agenda par son contrôle de la Cour suprême et du Sénat s’il veut continuer à dérèglementer, baisser les impôts, limiter l’accès à l’avortement et autres positions politiques.

    Par contre, la fameuse « base » de Trump va-t-elle suivre les républicains ou se rebeller, et Pence est-il de taille à être un président solide ou est-ce juste une marionnette de Trump?

    Trump s’avère incontrôlable et ça n’ira pas en s’améliorant.

    1. danielm2757 dit :

      Intéressante analyse. Il y a tout lieu de croire les « discussions » ont déjà été amorcées très discrètement pour éviter la chute trop brutale de l’appui républicain. Quant à l’appui de la droite ultra et religieuse, cela constitue de plus en plus un fardeau qu’un avantage, cette dernière risquant d’être marginalisée pour un temps dans l’opinion publique américaine.

  38. igreck dit :

    Monsieur Magoo(illeur) !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :