Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

DrkwbM9WwAA_r-f.jpg-large.jpg

Qu’ont April Ryan, Abby Phillip et Yamiche Alcindor en commun? Ce trois femmes journalistes bien connues ont posé cette semaine des questions – ou tenté de le faire dans le cas de Ryan – à Donald Trump, qui les a rabrouées de façon sèche voire grossière, comme le démontrent les clips qui suivent.

«Assois-toi, s’il te plaît. Assois-toi, je ne t’ai pas appelée», a dit mercredi le président à April Ryan, correspondante de la Maison-Blanche pour American Urban Radio Networks, qui voulait l’interroger sur la question de la suppression d’électeurs en Floride et en Georgie. «Je ne t’ai pas appelée, je ne t’ai pas appelée», a-t-il répété :

«Quelle questions stupide! Quelle question stupide! Mais je te regarde souvent et tu poses beaucoup de questions stupides», a déclaré ce matin Donald Trump à Abby Phillip, correspondante à la Maison-Blanche pour CNN, qui lui avait demandé si le remplacement de Jeff Sessions par Matthew Whitaker signifiait qu’il voulait mettre un frein à l’enquête russe de Robert Mueller :

«C’est une question raciste», a-t-il déclaré mercredi à Yamiche Alcindor, correspondante à la Maison-Blanche pour PBS, qui lui demandait de réagir au fait que certaines personnes voient désormais le Parti républicain comme celui des nationalistes blancs en raison de sa rhétorique :

92 réflexions sur “Qu’ont ces journalistes en commun?

  1. Loufaf dit :

    Qu’ont en commun ces journalistes? Ce sont des femmes et elles ne sont pas à 100% blanches. On a vu le gos misogyne , raciste à l’oeuvre.

    1. papitibi dit :

      C’est ce que je m’apprêtais à écrire. Tout n ajoutant qu’en plus de leur GNDER, en plus de leur COLOUR, il y aussi leur appartenance commune ;a une chapelle idéologique qui n’est pas celle de FOX niouzes.

      Trump, lui, il aime les béni-oui-oui qui l’applaudissent.

  2. joslapatate dit :

    Quel mal-élevé. Un vrai sauvage.

  3. Parfoislucide dit :

    Il ne se sent même plus obligé de faire même un semblant de réponse aux médias. La constitution américaine ne s’applique pas à lui. Les lois sont bonnes en autant qu’elles lui sont favorables. Quel différence avec un dictateur ?

  4. eau-vive dit :

    Ce qu’elles ont en commun ?
    Ce sont trois femmes, noires, intelligentes, instruites et compétentes.
    C’est beaucoup trop pour un homme, blanc, borné, ignare et incompétent.
    Elles sont trop lumineuses, elle lui font de l’ombre.

    1. z6web dit :

      👍 trop vrai

    2. Layla3553 dit :

      Eau-vive 13:21

      « Elles sont lumineuses, elles lui font de l’ombre »

      Excellent! Bravo. Layla

    3. Nycole L. dit :

      Excellente cette réponse!!!🤗🤗🤗 En plein dans le mille. Bravo eau-vive 😊.

  5. Pierre S. dit :

    ——————————-

    Ces trois journalistes incarnent tout ce que Trump méprise et déteste …

    Les femmes
    Les noirs
    Les journalistes
    l’intelligence
    la vérité
    La dignité

    1. Layla3553 dit :

      @Pierre S. 13:22

      La dignité…il va laisser quoi en héritage…un nom?

      Comme j’ai dit à mes enfants lors de l’adolescence, votre père et moi ont vous a donné un nom, à vous de voir ce que vous en ferez, vous pouvez le faire grandir ou non, ça vous appartient.

      La dignité dans son cas , impossible à jamais.

      Comme on dit, il y a de ces pauvres malheureux qui ne comprendront jamais. Layla

  6. Pierre S. dit :

    ——————————-

    Parfaitement en accord avec eau-vive

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      «Et moi itou».

  7. lisois dit :

    Il y a eu d’autres présidents incompétents mais jamais quelqu’un d’aussi grossier et vulgaire. Quelle honte pour la fonction, quelle honte pour le peuple américain.Il ne respecte rien ni personne.

  8. Martin cote dit :

    Çe sont avant tout de superbes journalistes….çe qui déplaît royalement au potus mais çe qui l’enrage encore plus, ce sont trois femmes noires intelligentes….

  9. Niouininon dit :

    Il commence à sentir la soupe chaude, le POTUS mal-aimé. Il sort l’artillerie lourde d’insultes, de menaces et d’intimidations envers ceux qui questionnent ses gestes et paroles. Et il descend de plus en plus bas…
    Tout ceci pour montrer qu’il est en contrôle.

    Mais imaginez ce que cela doit être dans le bureau ovale avec son équipe, une fois la porte fermée? Le chaos et l’agressivité que l’on sent réprimées quand il est en public doivent éclater dans les réunions de travail internes. Comme quelqu’un qui enlève son corset après une dure journée, cela doit déborder de toutes parts.

  10. Gilbert Duquette dit :

    Qu’ont-elles en commun

    Elles n’ont jamais pu monter sur le stage en compagnie de Donald lors de rassemblements  »populaires » comme peuvent le faire Sean Hannity et Janet Pirros de FoxNews.

    Hannity et Pirros eux sont de véritables journalistes comme Trump les aime.

    1. ghislain1957 dit :

      « de véritables journalistes comme Trump les aime. »

      Moi j’appelle ça des lèches c**

  11. Alexander dit :

    Est-ce que de mémoire d’homme il y a eu un président dans le dernier 70 ans qui ait passé son temps à insulter ouvertement toute personne qui ne pense pas comme lu?

    Mettons que je pars d’Eisenhower à Trump. Me semble qu’on peut avoir ses convictions, mais qu’il y a toujours eu un minimum de respect et de tact dans les relations. Sauf Trump.

    Y a t il plus odieux que DT comme président depuis la deuxième guerre mondiale? Je fais appelle à votre mémoire. Nixon peut-être. Moi, je n’en connais pas.

    1. chrstianb dit :

      Il parait que Lyndon B. Johnson avait un langage assez cru, mais en privé seulement.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        La légende dit aussi qu’il lui arrivait de recevoir certaines personne assis sur le WC.

  12. treblig dit :

    Les midterms auraient dû pourtant lui servir de leçon. Les femmes ( y compris les blanches) éduquées des grandes villes et de la banlieue se détournent des républicains. À peine 42% des femmes ont votées républicain. Un désastre électoral.

    Si on fait abstraction des soins de santé, la 2e chose qui motivent les femmes à voter démocrate est qu’elles en ont marre de l’attitude misogyne de Trump. Et pourtant, il en remet.

    Si j’étais tordu, je souhaiterais que Trump fasse encore plus pour insulter et dénigrer les femmes. C’est la voie royale pour une victoire démocrate.

    1. Benton Fraser dit :

      Mais le GOP travaille fort pour qu’un 42% donne une majorité aux républicains!

      Et pour Trump, 42% d’approbation, c’est infiniment plus fort qu’un 52% de désapprobation!!!

      Il sera le seul président a ne pas avoir une seule journée de plus 50% d’approbation pendant sa présidence. (Il ne s’approche même pas du 50%!)
      Les pires présidents avant lui avaient des moins, sinon des années a plus de 50% d’approbation!

  13. Pierre S. dit :

    ————————-

    Complètement débile …

    Trump qui donne la lecon aux journaliste et exige qu’ils traite la maison blanche et
    le président avec respect … tout ca demandé avec arrogance et impolitesse. Le gros
    imbécile les traite de stupides et leur demande le respect dans le même phrase.

    Encore une fois ces images font le tout du monde et l’imbécile de Trump est la
    risée de toute la planète. Un gros bon à rien qui manque de savoir vivre d’intelligence et
    de dignité.

  14. Henriette Latour dit :

    Et pour comble d’insulte il a ajouté: « quand vous êtes à la Maison Blanche, c’est un endroit très sacré. Un endroit très spécial. Vous devez traiter la Maison Blanche avec respect. Vous devez traiter la présidence avec respect. » Gros enfoiré! 🤬🤬🤬🤬

    1. Layla3553 dit :

      @Henriette Latour 13:41

      « quand vous êtes à la Maison Blanche, c’est un endroit très sacré. Un endroit très spécial. Vous devez traiter la Maison Blanche avec respect. Vous devez traiter la présidence avec respect. »

      Please, dites moi qu’il n’a pas dit ça, dites moi que c’est de l’ironie?

      Est-ce « son côté leader de moral » comme il s’est qualifié cette semaine, dans mes mots, qui lui a fait dire cela.?

      Enough it’s enough. Layla

      1. Henriette Latour dit :

        Layla3553

        J’ai lu ça sur La Presse. Fake news très probablement. Je me retiens de dire ce que je pense.🤬🤬🤬🤬🤬🤬🤬

    2. igreck dit :

      Absolument Surréaliste ! Plus DéJanTé que ça, c’est le film « Le Dictateur » de Charlie Chaplin.

    3. Benton Fraser dit :

      Mais le p’tit Jésus n’aime pas qu’on ment continuellement… encore moins dans un lieu sacré!

    4. Richard Desrochers dit :

      Qu’il commence par respecter la MB lui-même.

  15. Pierre S. dit :

    ———————

    Prochain slogan des Dems ….

    MWHGA

    Make White House Great Again

    Parce que la ca fait dur en TA …

    1. ProMap dit :

      Pierre S. – Exactement, ça doit commencer là, à la MB.

    2. Alexander dit :

      @Pierre S.

      Autre suggestion: Respect America and America will respect you. Ou tout clone avec le mot Respect.

      Trump sera complètement déphasé, il n’a aucune espèce d’idée du sens du mot Respect. Et son administration non plus. Il sera bouche bée.

  16. Lecteur-curieux dit :

    Il fait pas mal la même chose avec des hommes et il n’est pas le premier politicien arrogant ou condescendant avec les femmes. Par contre ses manières de tyran et parfois de goujat ce sont plus des coachs dans le sport qui se comportaient ainsi et c’est de moins en moins toléré. John Tortorella est un meilleur homme que Trump.

    Mike Ditka au football a endossé Trump en 2016. C’était quand même un autre milieu. Quiconque se met dans le chemin du Donald subit ses foudres. Il faut cesser d’en avoir peur, homme ou femme. Il y a peur et peur. Ne pas lui donner d’emprise sur notre vie.

    Pour «question stupide» , combien de fois des coachs de hockey ont dit cela? Tout en pouvant avoir raison de leur point de vue mais… Il faut apprendre à communiquer et accepter les critiques et la différence. Pierre Péladeau répondant à Richard Desjardins sur la santé des forêts. Trump est POTUS. Il n’acquiert pas de façon magique les bonnes manières.

    http://www.nfl.com/videos/nfl-films-sound-efx/0ap3000000438313/Sound-FX-Mike-Meets-the-Press

  17. 430a dit :

    Ce qu’elles ont en commun? De poser des questions pertinentes. Ce que le trumpissime président des états-unis ne pourra jamais admettre. L’intelligence et lui, ça fait 2. Et peut-être davantage. Quant à la politesse et tutti quanti, cherchez pas: néant!

  18. Danielle Vallée dit :

    Henriette: ‘ Vous devez traiter la Maison Blanche avec respect. Vous devez traiter la présidence avec respect.’
    Comme lui l’a toujours fait, et comme il le répète tous les jours en faisant remarquer à quel point tous ceux qu’ils l’ont précédé étaient incompétents.

    1. ProMap dit :

      Henriette Latour – « Vous devez traiter la Maison Blanche avec respect. » Oui, lorsqu’elle est blanche.

      « Vous devez traiter la présidence avec respect. » Oui, à condition de presser de questions un président et non pas un tube de pepsodent (merci papitibi!).

      1. Henriette Latour dit :

        ProMap

        Une chance qu’il y a de l’humour sur ce blogue 🤣🤣

  19. ghislain1957 dit :

    Et ça, ce gros enfoiré, c’est le oréprésid des USA…

    1. Mrmiketi dit :

      Sa Présidence c’est comme une diarrhée sans fin!! On peut dire que cela est le trickle shit a l’infini! 😀

  20. Ricky In Tampa dit :

    Au point de vue journalistique, Yamiche Alcindor se discrédite en commençant sa question avec « Some people say that… » .

  21. Lecteur-curieux dit :

    Pour la vidéo avec April Ryan, c’est Trump qui a le loisir de diriger et choisir à qui il répond mais vous voyez son gentleman ? Il travaille pour Fox News.

    Il va les favoriser. Qui sont les reporters pour CBS News ?

  22. P.L. dit :

    Pauvre ti-pit! Il doit être tout énervé parce que ça se corse pour les républicains en Floride et en Arizona. En plus, dans ce dernier état, c’est une femme démocrate qui pourrait bien remporter le siège. Imaginez… une femme ET une démocrate ! Pourquoi pas une noire, une musulmane ou une homosexuelle ! Si ce n’est pas par une destitution, les démocrates vont finir pour l’avoir tout de même, le cœur va lui lâcher !

    https://www.cnbc.com/2018/11/09/arizona-senate-results-kyrsten-sinema-leads-over-martha-mcsally-amid-lawsuit.html

  23. ProMap dit :

    Comme on dit par chez nous ; »Cé jusse un tit boss de bécosse. »

  24. Henriette Latour dit :

    ProMap

    Mais c’est une des plus grosses bécosses au monde!

    1. ProMap dit :

      Henriette Latour – Oui, mais ça pue autant que dans une petite bécosse et dans son cas, il a une swamp pour ramasser les débordements. En fait, il n’a rien à faire.😉

      1. dynopax dit :

        Une image m’est venue en tête, j’ignore si un caricaturiste un peu inspiré ne se soit jamais commis en ce sens, mais visualisez un peu: Un Hair Furor géant assis sur le Capitole, en train de faire un #2… Désolé pour l’image! Et la « swamp » comme décor tout autour… Tout à fait lui dans sa façon de respecter l’appareil politique, beurk!

      2. Benton Fraser dit :

        @dyponax

        Plus drôle encore sera qu’il soit assis sur le « Washington Monument » !!!

  25. Ricky In Tampa dit :

    Qu’ont April Ryan, Abby Phillip et Yamiche Alcindor en commun?
    Trump a été Tump et les a rabrouées, c’est tout.

    1. Ricky In Tampa dit :

      *TRump

  26. Lecteur-curieux dit :

    Pour une question comment faire en sorte qu’elle soit intelligente ? En communication, il faut avoir un comportement affirmatif. Sauf qu’on veut le faire parler le bougre de personnage. Il faudrait donc le mettre en confiance plutôt que le mettre en boîte mais il sera tellement sûr de lui qu’il va prouver à tous combien il se trompe ou prône des politiques vraiment imbéciles.

    Un comportement non-verbal qui reste affirmatif tout en le faisant tomber dans ses propres pièges. Sans mentir ni le flatter ?Le faire parler pour qu’il se coule vraiment et non pas qu’il se fasse admirer par les machos, les butors ou les goujats et goons.

  27. Guy Pelletier dit :

    A le voir aller il donne l’impression d’avoir perdu ses élections et de vouloir faire payer tout le monde pour cela!

  28. Ricky In Tampa dit :

    Effectivement une question stupide de Abby Phillip.
    Comme si « oui » était une réponse possible…et comme si elle allait croire et accepter un « non » comme réponse.🙄
    Pensez-y.

    1. RICK42 dit :

      Pas si stupide, il en faut bien quelques-uns ou unes pour confronter le gros imbécile…si les journalistes lui posent toujours des questions faciles, ces points de presse deviennent inutiles et confortent Trump dans sa position. Son rôle est de répondre, quitte à patiner un peu, c’est son job de président.

    2. ProMap dit :

      Ricky In Tampa – Et alors, qu’il le dise : « Non ». En plus, il a le loisir d’expliquer son « non ».

    3. Benton Fraser dit :

      Le problème, c’est que même les questions faciles devient difficiles pour Trump!

      P.S.: Trump transpose encore, c’est qu’il sait que c’est la réponse qui va être stupide!!!

      1. gl000001 dit :

        J’ai eu un boss comme ça !! Il a pris une décision qu’il a expliqué différemment à trois personnes qui se sont parlées de la décision. Il a fallu qu’il donne une quatrième version !!! Il a fait un burnout et une crise cardiaque quelques années après.

    4. Ricky In Tampa dit :

      @RICK42 @ProMap @Benton Fraser @Richard Hetu

      Voici une question journalistiquement pertinente, intelligente et qui confronte Trump pour vrai:

       » Would please you explain how the remplacement of Jeff Sessions by Matthew Whitaker is not related to the Mueller investigation? »

      1. Benton Fraser dit :

        Il répondrait que Whitaker a été nommé pour faire le ménage dans les dépenses onéreuses et inutiles… comme les chasses aux sorcières!

        Je crois qu’il a déjà répondu cela!

      2. Lecteur-curieux dit :

        Il va vous faire charcuter en petits morceaux. La confrontation est à éviter avec un narcissique.

        https://fr.wikihow.com/se-comporter-avec-un-narcissique

        Bien sûr, il n’est ni un proche ni un employeur mais les principes généraux s’appliquent pareil. Soit être fin psychologue sinon la force du nombre. On veut jouer les Paul Arcand ? Impossible avec Trump.

        Partie 2 mais avec du Columbo 101 pour le faire parler.

  29. Lecteur-curieux dit :

    N’empêche que les journalistes hommes ou femmes me font penser en partie aux Dupont et Dupond dans Le Crabe aux pinces d’or. Loin d’être des Columbo. Les deux Dupontd sont peu perspicaces, les journalistes veulent montrer à la caméra qu’ils sont plus intelligents que Trump. Pour réussir à prendre le suspect il doit vous sous-estimer. Columbo ou Monk sont 100 fois plus intelligents que les criminels, ils ne sont pas égocentriques mais très patients.

    http://www.bodoi.info/tintin-au-cine-gad-elmaleh-serait-omar-ben-salaad/

    Omar Ben Salaad menaçant les deux Dupontd, qui viennent de lui dire que Tintin le suspecte d’être le chef des bandits se livrant au trafic de drogue. Bon mais Tintin est là, la culpabilité va être évidente.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Voilà comment manipuler mais c’est one to one, n’empêche qu’en conférence de presse un puzzle pourrait finir par se construire.

  30. Sylvie Girouard dit :

    Mais franchement, les journalistes devraient se tenir debout et boycotter, pour une semaine ou deux, tous les points de presse et événements de cet impoli en chef…

    1. Benton Fraser dit :

      Trump serait heureux…. c’est une forme de censure pour lui!

    2. Benton Fraser dit :

      Les journalistes devraient faire preuve de solidarité et lorsque Trump refuse de répondre a une question, le journaliste suivant devrait reposer la même question…. et ainsi de suite!

      1. Lecteur-curieux dit :

        À eux d’essayer de se réunir et en parler à leurs patrons aussi et décider d’une tactique à adopter. Des patrons de médias certains sont jeunes ou ne connaissent pas la culture ou les milieux que Trump a fréquenté.

        Il y a le narcissisme mais aussi les conflits de culture, de valeurs, de représentations du monde. En parler aux téléspectateurs et au lectorat en partie oui mais… c’est pas comme si le journaliste est vraiment votre ami et vous dit ce qu’il vit. C’est lui le pro qui va trouver la réponse mais peut-être que ses amies peuvent l’aider à trouver des pistes. Ou juste faire baisser le stress.

    3. Lecteur-curieux dit :

      C’est pas assez fort si tu veux vraiment il faut manifester sur place, une gauche de terrain plutôt qu’une gauche bobo, snobinarde.

      Il faut revenir aux années ’70 ? Tu veux nous faire suer, on va te faire suer.

      »Sit Down » Trump,

      Tous se lèvent ou presque.

      Quand des enfants de 7 ou 8 ans sont plus capables de faire skier un prof ou un vrai syndicat militant ou un employeur qui n’a pas peur des politiciens aussi POTUS soit-il.

      Soit on démontre être plus intelligent soit on fait vraiment la guerre mais en solidarité de profession plutôt que de s’en plaindre au public.

      Il veut jouer au fou? Tous debout et une petite chanson à répondre.

  31. Frederic Jobin dit :

    Acosta a manqué une belle occasion quand même, lorsque Tiny lui a dit qu’il .tait « rude & horrible », Acosta aurait dû répliquer : »Just following your lead sir. »… La tête de Trump aurait probablement explosée…

  32. RICK42 dit :

    Un boycott de la part des journaux sérieux devient de plus en plus inévitable devant cette parodie de démocratie… quand Trump ne parlera plus que devant deux journalistes de Fox News, il aura l’air de quoi? Un désaveu des médias est le meilleur moyen de l’obliger à respecter les journaux et les journalistes.

  33. igreck dit :

    La démocratie repose sur trois piliers (pouvoirs) : le Législatif (ici le Congrès), l’Exécutif (ici notre Abruti) et le Judiciaire (de plus en plus sous la botte de l’Abruti). Ne reste plus que La Presse, nommée à juste titre le 4e pouvoir, dans son chemin vers une forme de dictature. Sa stratégie : vomir des fake news sur Twitter, dénigrer les journalistes, diaboliser les entreprises médiatiques, raréfier les échanges entre son administration (sic) et les correspondants de la Maison… de quelle couleur déjà ? Il doit museler la Presse, comme son chum Putin, ou susciter un haine vicérale de sa vase électorale envers tout ce qui porte l’étiquette « PRESS ».

  34. Benton Fraser dit :

    Je constate surtout qu’elle ne sont pas de Fox News.

    Si elles étaient de Fox News, même des plus noires soient-elles, non seulement Trump leur répondrait, mais il les inviterait sur le « stage »!!!

  35. Richard Desrochers dit :

    Qu’arriverait-il si un ou une journaliste lui disait (en face) qu’il donne des réponses stupides ? Serait-ce un crime de lèse-majesté (dans la tête de Trump c’est sûr) ou de trahison punissable par la loi ? Et Trump sortirait-il un gun, dirait-il « lock him/her up ».
    Je parie que sa réaction serait la même que quand on lui pose une question pertinente : insultes et compagnie, mais l’orange virerait au rouge. J’aimerais bien que ce soit une crise d’apoplexie.

    1. Serge Mtl dit :

      Richard Desrosiers 15.01

      …ou qu’un journaliste affirme, en sa présence, que son attitude générale le rend «une ennemi du peuple»…ou un «traite à la nation»….ou un «imbécile»…ou un «fou furieux»…ou «…etc….»….

  36. Serge Mtl dit :

    Moi en tout cas, il n’y a pas une journée, en lisant toutes les stupidités que Trump peut générer, que je n’ai pas le gout de lui demander : «Are you creasy Mr. President ?»…?

  37. Pierre S. dit :

    —————————–

    Je viens de réécouter les trois vidéos proposé plus haut et
    c’est surréaliste de constater combien Trump est grossier et stupide.
    Pour les semaines à venir je souhaite ardament qu’une tête brulé lui
    réponde sur le même ton.

    qu’un journaliste le déculotte en lui disant

     » M Trump, vous etes médiocre impoli et menteur »

    Ca suffit de donner du  » M Le président » à un pareil imbécile.
    Le manque de respect commande le manque de respect en retour.

  38. gl000001 dit :

    Tous les autres journalistes devraient arriver avec la figure maquillée noire. Un « black face » de solidarité.
    C’est du racisme évident ce qu’il fait.
    Bon ok, un peu moins heavy comme action: tous avoir un petit ruban noir.
    Et un autre arc-en-ciel pour les LGBTQXYZ….

  39. Lecteur-curieux dit :

    https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/pathologie-du-pouvoir-psychologie-157164

    « Cela remet directement en question le moyen de sélection de nos leaders politiques, car lorsqu’un système tel que celui que nous connaissons à l’heure actuelle, ne nous propose plus que de voter pour des narcissiques pathologiques, cela revient à n’avoir pas d’autres alternatives que celle de choisir entre la peste ou le choléra. Il est donc essentiel de penser à un véritable changement qui laisse place à des organisations ne favorisant pas ce type de personnalité.»

    1. RICK42 dit :

      Lecteur-curieux: je ne crois pas qu’il faille remettre en question la méthodologie du choix des leaders politiques, parce qu’un pourcentage infime d’aspirants aux postes suprêmes sont atteints de narcissisme pathologique. Le cas de Trump que je considère comme narcissique pathologique est extrêmement rare chez nos leaders, tellement rare que je ne vois pas toutes les institutions mettre en branle des mécanismes spécifiques pour contrer cette tare hautement improbable. Aucun autre dirigeant politique, tant au Canada qu’ aux USA ne semble posséder cette maladie à un niveau maladif . Trump est l’exception qui confirme la règle.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Je crois plutôt que ce texte est bon. Par ailleurs sur les leaders psychopathes ils sont assez nombreux dans le domaine des affaires bien que pas majoritaires. En politique aussi.

        Donald Trump a quelque chose en plus ou moins… les autres auront pareil une CENSURE avec les médias et au contraire veulent paraître beaux, fins et polis.

        Leurs délits sont plus commis en privé. Harcèlement psychologique ou sexuel ou qui jouissent à faire des coupures et souffrir du monde.

        Ils veulent une belle image à la télé. C’est une profession d’image, d’obsession. Trump s’en fout lui ? Il veut présenter une image de dur, de tough à tous et fait aussi de la projection de ses défauts sur tous.

        Un psychopathe d’habitude cela peut être froid et en contrôle. Trump lui est comme un exhibitionniste, un délinquant juvénile.

        Plutôt que narcissique je voyais des narcisses.

        Dans le vocabulaire courant dans Cruising Bar et là on s’éloigne des psychopathes organisationnels.

        -Le narcisse, c’est Jean-Jacques le Paon.Et des artistes et journalistes ressemblent plus àcela.

        -Trump, ressemble plus à Gérard le Taureau,un gros dégueulasse.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Cruising_Bar

        Mais les dirigeants avec des psychopathies ? Plusieurs. Un narcissisme peut être normal mais tous les coups qu’ils font, les dépressions qu’ils provoquent.

        Voir si le maire Vaillancourt de Laval en était pas un.

        Voir si Gilbert Rozon en est pas un, voir si Marcel Aubut en était pas un. Pas obligé qu’il y ait des inconduites sexuelles.

        Des directeurs de finance qui commettent des fraudes aussi.

      2. Lecteur-curieux dit :

        Les autres sont plus sounois et tout aussi dangereux sinon plus que Trump car on ne s’y attend pas.

        https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/bitstream/handle/1866/10537/ouimet_gerard_2014_these.pdf

        La thèse de Ouimet ne doit pas être assez complète.

        Trump était violent déjà enfant et brutal.

        Un délinquant juvénile qui vient d’une famille riche. Pour le discipliner son père l’envoie à l’Académie militaire où il développe son sadisme et sa mauvaise vision du leadership. Et un côté tâtillon : bottes cirées, lits faits au carré, chemises bien pressées. Control freak mais qui sera hors contrôle.

      3. Lecteur-curieux dit :

        https://archipel.uqam.ca/3374/1/M9712.pdf

        Lui c’était un riche aussi délinquant, les riches cachent leurs problèmes ou cela ferme les yeux. Pas besoin d’être dans la pauvreté financière pour observer une famille dysfonctionnelle mais étant donné leur richesse et puissance, personne ne peut rien faire.

  40. Satiricone dit :

    Tant que l’économie de porte bien, un malotru à la maison Blanche, cela ne semble pas gêner grand monde au USA.

  41. Gilles Morissette dit :

    Qu’ont en commun ces trois femmes? Elles sont Afro-Américaines, journalistes, intelligentes et posent de bonnes questions susceptibles d’embarrasser le Gros Enfoiré.Pour ce dernier, ce sont des raisons suffisantes pour les dénigre et les rabaisser.

    Gros Pas-De-Classe et de fucking raciste.Ça se permet de donner des leçons de savoir-vivre aux autres.

    Il est assez évident que les résultats de mardi dernier l’ont atteint dans son orgueil démesuré et qu’il est incapable de l’accepter. Son degré de désorganisation au plan psychologique semble s’être accéléré et ce n’est pas ce qui est en train de se passe présentement en Floride et en Arizona qui va arranger les choses.

    Ne vous décourager pas car le pire est à venir.

  42. Alexander dit :

    Trump est un goujat qui ne sait pas vivre. C’est un fait.

    Par contre, ce sont des questions auxquelles on ne peut pas vraiment répondre, style « demander à un bandit si c’est vrai qu’il a volé la banque ». Genre de question que Trump doit esquiver, on s’entend.

    Un menteur avec classe aurait juste détourné la réponse élégamment comme tout bon politicien. Un goujat répond comme un goujat: tout croche et sans aucune classe.

  43. larouetourne dit :

    Ce que je ne comprends pas c’est la reaction des autres journalistes! Ils se comportent comme des goujats en voulant continuer la mêlée de presse comme si rien n’était! Ils devraient tous se lever et tourner le dos au malautru a chaque fois qu’il se montre grossier envers un autre collègue.

    1. Michèle dit :

      @ larouetourne
      Bonne idée….sauf que Les journalistes de Fox Niewwwzz ne suivraient pas, et ça ferait le bonheur de tiny.

  44. Lecteur-curieux dit :

    Tintin à Rastapopoulos:

    http://clou.over-blog.fr/article-34787081.html

  45. PhilippeD dit :

    trump demande que la maison blanche soit traiter avec respect… vous rapellez vous comment Trump defini le respect: La peur!

  46. Pierre S. dit :

    ————————-

    Trump qui traite une journaliste noire de raciste ….

    INCROYABLE ……. ca s’invente pas ces idioties la

  47. ddescarreaux dit :

    Je n’ai pas lu tout les commentaires, mais avouez que ce ne sont pas vraiment des questions.
    Ce sont des affirmations ou peut-être des insinuations déguisées en questions.
    Les réponses du Président n’en font pas un homme plus décent.
    Mais elles s’attendaient à quoi au juste comme réponses?

  48. igreck dit :

    Je vous soumets cet excellente réflexion lue récemment dans la presse suite à l’élection d’un populiste au Brésil… et de François Legault au Québec (je ne me rappelle pas le nom de l’auteur malheureusement).

    J’ai peur de la fin de la honte

    On pensait avoir vu le pire, en fait de leaders populistes au message raciste et immoral. On pensait que Trump serait un genre d’avertissement pour le monde. Au reste de la planète, le Brésil a dit : « Tiens, je m’en vais t’élire encore pire. » Bolsonaro est donc le Trump des tropiques. Rodrigo Duterte est le Trump de l’Asie. Et Donald Trump est ce qui arrive si tu donnes le pouvoir à ton grand-père qui commence à en perdre des bouts et qui crie après la télévision toute la journée.

    « Le Québec a-t-il élu son Trump ? » se demandait France Inter au lendemain de l’élection de François Legault. France Inter a-t-elle manqué une occasion de se taire ? se demandaient les Québécois le même jour… Comme s’il suffisait d’avoir parlé d’immigration pendant une élection pour soudainement se faire greffer le toupet idéologique de Donald Trump. Allons ! Il manque un élément essentiel à François Legault pour être le Trump de Sainte-Anne-de-Bellevue : Legault est encore capable de ressentir de la honte et de la gêne.
    Si, un bon matin, après un bol de céréales sucrées de trop, François Legault déclare que de légaliser le travail des enfants de huit ans est la clé pour augmenter la productivité du Québec, ce ne sera pas long avant qu’on le voie bafoué devant les questions des journalistes. Bafoué plus que d’habitude, je veux dire. Embarrassé, gêné de son idée saugrenue, il va sans doute finir par s’excuser et même essayer de se rattraper en promettant la maternelle quatre ans à tous les enfants de huit ans.
    Le chef caquiste a déjà dit qu’il était à l’aise de se faire comparer à Trump. Deux ans plus tard, vous ne le reprendrez pas à faire la même chose. La honte a fait son effet.

    Trump, lui, ne s’excuse JAMAIS. Au mieux, il nie avoir dit ce qu’on l’a tous entendu dire. Ou mieux encore, il déclare le contraire de ce qu’il a dit la veille. Puis, il continue sa route sans même douter de lui.
    S’excuser ? C’est pour ceux qui ont honte de leurs actions, ça.
    Vous souvenez-vous de l’époque où être un conspirationniste vous valait de vivre en marge de la société ? Tu crois que le 11 septembre n’a jamais eu lieu, que les avions sèment des nuages de pluie et qu’il y a des messages francs-maçons dans le générique d’Unité 9 ? O.K. Tu peux aller t’asseoir là-bas, avec le gars qui prétend s’être fait rentrer une sonde dans le derrière par des petits hommes verts.

    Aujourd’hui, le président des États-Unis croit que « quelqu’un » paie les gens qui manifestent contre lui. Il n’a aucune preuve pour appuyer ses dires. Mais tsé… des preuves, c’est bon pour ceux qui ont honte de se faire prendre à mentir, ça. La honte est un concept dépassé, hors du lexique social des Trump, qu’ils soient du Brésil, des Philippines ou de l’Ontario. Elle est là, la grande « innovation » des leaders populistes qui apparaissent un peu partout. Bien plus que les idées qu’ils ont en commun. Les Trump, les Bolsonaro et les autres n’ont jamais honte et ça les rend indestructibles.

    Impossible de leur faire quitter la scène, même s’ils ont perdu leurs pantalons il y a 15 minutes déjà. Ils collent là, parce qu’ils ne voient pas de raison de s’en aller. Être gêné ? Mais de quoi ? C’est fou tout ce qu’on peut faire quand on a laissé la honte derrière. Loin derrière. Les sans-honte roulent en bulldozer sur les faits, sur la vérité, sur la morale, sur le bon sens et sur ce qui fait tenir la société ensemble.

    À la longue, leur bulldozer du sans remords est confondu avec du courage. « Enfin », quelqu’un affirme ce que « tout le monde » pense tout bas. D’ailleurs… pourquoi pensait-on ça « tout bas », déjà ?
    Je n’ai pas peur des idées que je ne partage pas. Je n’ai pas peur du populisme.

    J’ai peur de la fin de la honte.

  49. Ces trois dames distinguées sont plus intelligentes que lui,ce sont trois femmes et en plus elles n’ont pas la couleur de peau du cheuf, fa que elles sont out.

Répondre à igreck Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :