Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

job-report-growth-praised.jpg

Je reprends le titre d’un billet publié le 23 septembre dernier à la suite de la parution d’un sondage indiquant que l’économie n’était pas le thème qui allait dicter le choix de la plupart des Américains à l’occasion des élections de mi-mandat. Les chiffres de l’emploi publiés aujourd’hui par le gouvernement américain tendent à renforcer ce constat et à expliquer pourquoi Donald Trump s’acharne autant à parler de l’«invasion» des migrants d’Amérique centrale.

Les données sont excellentes, comme le résume l’AFP : «L’économie américaine a créé 250 000 emplois au mois d’octobre, tandis que le taux de chômage reste à 3,7 % et la hausse des salaires s’accélère, selon des chiffres publiés vendredi à moins de cinq jours d’élections législatives tests pour Donald Trump.»

Mais le président a conclu que la performance de l’économie, pour une raison ou une autre, ne suffirait pas à faire sortir le vote qui lui a permis d’accéder à la Maison-Blanche, et tout particulièrement celui des hommes blancs sans diplômes universitaires. D’où son discours alarmiste et mensonger qui a pour but d’inspirer la peur et de mobiliser cet électorat.

Ce discours n’est pas vraiment différent de celui qu’il tenait en annonçant sa candidature présidentielle, en juin 2015. Vous vous souvenez de ces immigrés envoyé par le Mexique et que Donald Trump traitait de criminels, de trafiquants de drogue, de violeurs? La différence, c’est que ses électeurs ne peuvent plus se cacher derrière leur soi-disant «anxiété économique» pour justifier leur vote en faveur d’un parti dirigé par président qui carbure au racisme.

(Photo Getty Images)

52 réflexions sur “It’s not the economy, stupid (bis)

  1. patofbarnak dit :

    « La peur, voilà ce qui bâillonnera les systèmes séditieux. La peur du Grand Trou du Cul planant au dessus de leur tête. »

  2. fallaitquejteuldise dit :

    Quel supercherie! Octobre et novembre sont les mois de l’embauche temporaire en prévision des fêtes de fin d’année… On se reparle en février lorsque le chômage sera à nouveau à la hausse.

  3. gl000001 dit :

    Il doit avoir des bottes en Kevlar pare-balles car il se tire dans le pied souvent !
    Le problème est quand il se met le pied dans la bouche !! Il s’agrandit la gueule est il sort encore plus de mensonges de là !

    1. danielm2757 dit :

      Conclusion: s’il se tire dans le pied pendant que le même pied est dans la bouche, le problème est règlé!

      1. gl000001 dit :

        Yes sir !!!

      2. chrstianb dit :

        LOL! Ce commentaire a fait ma journée!!!!

      3. Toile dit :

        Un gymnastique que j’adorerais voir live. Même les reprises me suffirait.

  4. RICK42 dit :

    Au Québec l’économie était au beau fixe, ce qui n’a pas empêché les électeurs de se débarrasser des Libéraux de Couillard!

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Rick42

      Je crois que la défaite des libéraux est plus du à l’usure du pouvoir qu’à autre chose. Mis à part l’interlude de Mme Marois (1 an 7 mois), les libéraux ont été au pouvoir de 2003 à 2018. Cette usure du pouvoir était aussi palpable au niveau de l’opposition les partis dit vieux (libéraux et P.Q.) ayant conjointement eu le plus faible % des votes depuis que le P.Q. existe soit 42% de l’électorat (24,8% libéraux 17,1 P.Q.)

      Voici leur % des voix combinés depuis 2003 :
      2003 : 79%
      2007 : 61%
      2008 : 77%
      2012 : 63%
      2014 : 67%
      2018 : 42%

      Même du temps des trois partis des années 70 (P.Q. Lib. U.N.) le vote conjoint des deux vieux partis (Lib. U.N) a été au-dessus de 60% jusqu’à la prise du pouvoir du P.Q. en 1976.

      1970 : 65%
      1973 : 60%
      1976 : 51%

      Comme vous le voyez l’usure du pouvoir et des vieux partis est une des causes du changement politique. Un peu comme le NPD qui a pris le pouvoir en Alberta.

      1. RICK42 dit :

        Cela confirme ce que j’écrivais: l’économie n’est pas un facteur déterminant…quand le peuple veut du changement, il ne regarde pas le taux de chômage…

      2. Gilbert Duquette dit :

        @ Rick42

        ……quand le peuple veut du changement, il ne regarde pas le taux de chômage…

        Vous avez parfaitement raison, j’avais mal interprété votre commentaire qui pourtant était très clair. Mes excuses.

  5. treblig dit :

    Le taux de participation a été bas (54.7%) en 2016, plus bas qu’2012 (57.7%). De façon systématique depuis 1914, le taux de participation aux midterms est encore plus bas ( moins de 50%). Ce qui favorise les républicains qui ont clientèle plus assidue.

    Un taux de participation élevé est une bonne chose pour les démocrates : femmes, minorités ethniques, personnes éduquées, minorités sexuelles, non-religieux, urbains des grandes villes… tous favorisent les démocrates. Mais sont difficiles à mobiliser. Le défi est là.

    Mais il y a aussi une dimension économique, les primes d’assurances maladies.

    1. treblig dit :

      La bataille se fera dans les banlieues des moyennes et grandes villes. Là ou résident entre 50% et 60% de la population selon les régions. Surtout chez les femmes ( je sens que je me répète, pardonnez-moi ).

  6. sjonka dit :

    Depuis deux ans, je n’ai jamais autant réfléchi et réagi sur ce que je vois dans la politique États-Uniennes. Ce que je constate aujourd’hui est pathétique. Ce que nous observons présentement est simplement l’histoire qui se répète. ‘’ Panem et circenses’’. La déchéance de Rome.

    Sur ce blogue nous avons tous hâte, en particulier lors de ces mid-terms, que les États-Uniens se réveillent, qu’ils comprennent qu’ils se font manipuler, qu’on leur force dans la gorge des valeurs qui sont contraires à leur propre bien-être, que les élus mentent, qu’on leur retirent des avantages au lieu de les aider. Je crois sincèrement maintenant que cela n’arrivera pas. Ils ne voient pas qu’ils régressent.
    Ce peuple ne se réveillera pas car il a trop de plaisir à participer à cette ‘’télé-réalité politique’’ qui se déroule en ‘’live’’. Ils croient faire partie de cette émission, animée par cet animateur qu’ils ont aimé à la télévision. Que demander de plus, leur vedette vient les voir et parler directement dans leur petite ville qui est le centre du monde.

    Réalité et cinéma se confondent désormais et le peuple ne peut plus voir la différence. Ils n’ont plus la capacité de réaliser que ce qu’ils croient être leur démocratie est une cascade arrangée avec le gars des vues, réalisée par un acteur qui joue Néron.

    Ce peuple se croit encore le plus grand de la planète mais sans aucun sens critique et introspection. Ceci fait d’eux des arrogants imbus d’une suprématie qui s’est effritée et dont les diatribes du moron les aveugles de voir que d’autres sociétés les ont dépassé. Le peuple croit encore qu’ils sont craints alors qu’on ri d’eux. Ils veulent encore s’imposer alors que maintenant le monde tente de les éviter.

    Ceux, parmi eux, qui tentent de les éveiller ne font plus le poids car il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Les aveugles sont maintenant majoritaires aux États-Unis.

    1. danielm2757 dit :

      Votre point de vue est très bien étayé et risque de s’avérer très exact. Au fond beaucoup de participants (comme moi) de ce blog avons une certaine affection pour nos cousins américains et comme notre distance critique est plus grande, nous débordons du grand écran présenté quotidiennement par l’animateur en chef Donald Trump. S’en dégage une lucidité difficile pour ceux et celles qui baignent quotidiennement dans la soupe aux trumpettes. Nous verrons bien si les prières de certain(e)s porteront fruit et que si d’autres allument un cierge ou deux la pentecôte éclairera ces esprits américains perturbés.

      1. RICK42 dit :

        Je répète ce que j’ai écrit il y a quelque temps…Trump est un génial manipulateur et il ne faudrait jamais l’oublier! Il a le don de retourner des situations a priori défavorables pour lui …en succès politique auprès de sa base.

      2. Fran labrecque dit :

        Sjonka j’aime beaucoup votre commentaire qui reflète très bien la réalité. Ca me fait du bien de vous lire parce que c’est la vérité.

      3. T.t Rolais dit :

        De toute évidence, il y a des gens biens placés parmi les puissants de ce monde pour qui la présidence trompeuse de monsrieur Trump est avantageuse. Tant qu’il en sera ainsi, ils vont le laisser répandre ses mensonges, la calomnie, les querelles entre americains, entre les États-Unis et la plupart des pays du monde. J’espère que monsieur le président Trump se fera mettre dehors avant d’avoir fait des destructions significatives et irréversibles.

    2. eau-vive dit :

      Sjonka

      Analyse très lucide. J’espère seulement que votre dernière phrase soit juste une possibilité.
      C’est la semaine prochaine que les américains vont subir le test de la réalité.

    3. gl000001 dit :
    4. Michèle dit :

      Excellente analyse, sjonka! Je partage votre point de vue.

    5. Sjonka dit :

      Merci de vos commentaires. J’en profite pour m’excuser des erreurs (horreurs) de français. A vouloir réécrire pour trouver le bon mot, il y a eu, comment dire, des petites coquilles qui se sont glissées.

    6. Lecteur-curieux dit :

      C’est bizarre… La politique active GOP versus Démocrates n’est qu’une dimension du peuple. Je ne les reconnais pas à travers votre description mais… ceux observés plus ou fréquentés votent peut-être à 85% Démocrates.

      Bien qu’on suit un peu la page Facebook de Trump ou un peu ses rassemblements mais jamais entier.

      Sa brue Lara Trump et ses invités par bouts cela clique quasiment. Ok allons voir la page Wikipédia consacrée à la personne. Ah non beaucoup, beaucoup trop à droite et conservateur.

      On parle de la droite religieuse ? Hugh Hefner la combattait depuis les années ’50.

      On aime pas vraiment Playboy magazine mais juste pour le symbole de la libération. Pour rendu la fin des années ’80, c’est ringard.

      Donc on voit les Américains comme libérés du péché avant nous alors qu’avec le conservatisme c’est l’inverse et au surplus ils sont plus hypocrites que notre Québec des années ’50.

      Pour les USA, dans les années ’90 , début des années 2000 c’est PBS que je regardais le plus comme télé américaine et écoutant VPR à la radio.

      Si je dis que je lisais The Wall Street Journal, pas les éditoriaux, non les maisons à 50 ou 75 millions qui s’annoncent, les chroniques de musique.

      Ce qui m’intéresse aussi ce peut être le sport universitaire. Voyez un type comme Mark Johnson ex-joueur de la LNH et fils de Bob Johnson qui coache l’équipe de hockey féminin des Badgers. Pour qui il vote ? Onle sait pas.

      Ma petite cousine habite aux États-Unis , elle et son mari ne sont pas citoyens américains, il ont des visas de travail. Leurs deux garçons ont été athlètes dans un sport. Tout comme les sports que je suis, ils forment une grande famille.

      Vous avez des associations cyclistes américaines même s’ils vont trop loin dans leur discours ils ont une philosophie de base qui me rejoint plus que les militants d’ici.

      On parle de Pitbulls au Québec ? Les défenseurs comme les accusateurs disent pas mal n’importe quoi. Vous allez voir plusieurs sites Américains dont American Pitbull Foundation, là chez les défenseurs vous avez des propriétaires responsables et non des zozos comme on nous montre au Québec.

      1. Lecteur-curieux dit :

        C’est tellement un pays de contrastes cela dépend ce que vous regardez, ils peuvent sembler beaucoup, beaucoup en avance sur nous dans plusieurs choses et la force du nombre les aide. Pour d’autres choses, ils semblent tellement rétrogrades ou la division raciale est tellement grande dans des villes et États c’est complètement fou alors que d’autres milieux la diversité semble bien vécue.

  7. Niouininon dit :

    À 3,7% de chômage, les USA ont incontestablement des problèmes de recrutement, si je compare avec le Canada et le Québec actuellement. Les entreprises de toutes envergures seront directement touchées par cette pénurie de main d’oeuvre et s’ils lisent les nouvelles en provenance de leur voisin du nord, ils savent très bien qu’ils ont besoin de l’immigration. Un problème repoussé aux calendes grecque par le POTUS jusqu’à ce qu’il vive la situation dans ses luxueux hôtels. Il sera alors redevenu simple ciroyen et subira les effets de ses mauvaises décisions, quelque part en 2020.

    Mais vivant dans le court terme, pour le moment sa priorité la plus éloignée c’est ce qu’il mangera pour souper ce soir. Misère que cela fait pitié!

  8. Loufaf dit :

    Le gros mafieux emploie la même tactique qu’ en 2016. Ceci a fonctionné pour qu’une grande partie de la population vote pour lui.Alors il continue. S’ il ne met pas fin à sa guerre des tarifs , adieu la belle économie! Il pourra se vanter d’ avoir créé la plus grosse récession de l’histoire.

    1. bloganon dit :

      Afin de freiner la dégringolade des marchés juste avant les élections, Donald a tweeté ceci hier matin :

      Just had a long and very good conversation with President Xi Jinping of China. We talked about many subjects, with a heavy emphasis on Trade. Those discussions are moving along nicely with meetings being scheduled at the G-20 in Argentina.

      Un peu tard…

    2. ProMap dit :

      Mais ce sera la faute des Démocrates. Imaginez s’ils ont la majorité à la Chambre des représentants, même une toute petite. Imaginez ce qu’il dira de cette majorité lorsque la baloune économique dégonflera. Y’an a encore pour deux ans de vomissures trumpiennes.

  9. bloganon dit :

    candidature présidentielle (au féminin)

  10. eau-vive dit :

    Tant que l’économie va continuer de bien aller, certains américains vont continuer de ronronner comme des chats repus qui se laissent endormir par leur maître. La question est de savoir combien vont se laisser flatter dans le sens du poil et combien vont se réveiller pour les élections. Réponse mardi soir.

  11. Léo Miquis dit :

    Et ça fonctionne !
    « Carol Shields, 75, a Republican in northern Minnesota, said she was afraid that migrant gangs could take over people’s summer lake homes in the state. »
    https://www.nytimes.com/2018/10/22/us/politics/republicans-race-divisions-elections-caravan.html

    1. gl000001 dit :

      Trois mois de marche de plus pour se rendre au Minnesota ou il fait -20C en hiver !! Ils aiment la neige les honduriens ? C’est vrai que ce sont des trafiquants de drogue … ils sont tous gelés !!

    2. Toile dit :

      Carol Shields, felée du crâne. Aie, si cette ultra armée de 15,000 soldats aux A15, les milices Ultra droite n’arrivent pas à les éliminer ni le corridoir des ouragans, les pauvres résidents riverains ont toutes les raisons du monde de craindre l’apocalypse venue du Honduras. Non mais….

  12. eau-vive dit :

    La peur fonctionne parce que c’est un réflexe de survie qui est intrinsèque à l’espèce animale.
    Le problème c’est que Trump utilise un instinct primaire pour faire réagir les gens à un problème qui n’est pas réel parce qu’il est considérablement amplifié. Comme nous ne sommes pas des animaux qui réagissent juste à l’instinct, il devrait y avoir une petite lumière qui s’allume dans le fin fond du cerveau pour faire la part des choses.
    Malheureusement il y en a qui se laissent aveugler par le gros spot light du génie narcissique.

    1. gl000001 dit :

      Et comme le chevreuil aveuglé par les gros spotlight du char qui arrive à toute allure, ils vont se faire frapper.
      Pas grave. Il mettra le spotlight ailleurs et ça sera la faute des démocrates !

    2. Lecteur-curieux dit :

      C’est bizarre cette peur des différence, chez les Québécois c’est moins pire mais il y a des attaques contre les artistes, peut-être que des gens pensaient ainsi avant l’internet mais c’est fou pareil.

      Bon quand ton conservateur se nomme Mario Pelchat c’est pas mal moins effrayant que l’alt-right. Le côté réactionnaire face aux plus jeunes est là quand même.

  13. Capt Michel dit :

    On devrais les amener ici oui on a besoin de main d oeuvre

    1. RICK42 dit :

      Oui pour l’Agriculture mais à part ça, pas d’un grand service pour les PME qui manquent surtout de techniciens et d’ingénieurs… Je pense que les migrants qui arrivent des USA sont suffisants pour combler les emplois manuels disponibles.

  14. Mabuse dit :

    HS – « Un fonctionnaire turc : Le corps de Jamal Khashoggi a été dissous dans de l’acide.
    Le conseiller du président Erdoğan dit : « La raison pour laquelle ils ont démembré le corps de Khashoggi était pour dissoudre ses restes plus facilement. »

    https://www.politico.eu/article/khashoggi-jamal-body-saudi-arabia-turkey-official-body-was-dissolved-in-acid/

  15. Gilles Morissette dit :

    La peur: Un thème qui est très gagnant auprès d’un certain type d’électorat sous-éduqué et donc facilement manipulable.

    Alors que l’économie américaine va bien (en termes de chiffres d’emploi), Tiny Brain préfère continuer à carburer à la peur et à la haine parce qu’il sait que les tarés de sa vase électorale ne connaissent rien à l’économie et que ça ne servirait à rien de commencer à leurs expliquer des choses qu’ils sont incapables, au plan intellectuel, de comprendre.

    Il vaut mieux jouer sur les émotions et quoi de mieux qu’une caravane de migrants pour attiser les bonnes vieilles peurs qui vont impressionner les simples d’esprit.

    Toute personne le moindrement intelligente sait très bien qu’une caravane composé principalement de femmes et d’enfants et situé à plus de 1000 km de la frontière américaine ne représente aucun danger pour la sécurité de la population.

    Le Gros Enfoiré ne s’embarrasse pas de ces détails et il continue à démoniser cette caravane. Peu importe la réalité des faits, il va continuer encore et encore à mentir car il sait que ça peut lui rapporter.

    Bienvenue dans l’esprit détraqué de Potus 45 et de sa base de fefans.

  16. A.Talon dit :

    HORS SUJET, quoique…

    «Trump accuse les médias «Fake News» d’engendrer la violence»
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201811/02/01-5202776-trump-accuse-les-medias-fake-news-dengendrer-la-violence.php

    À quatre jours des élections de mi-mandat, la grosse enflure orangée s’adonne à son sport favori: la projection de ses propres tares sur ses ennemis. Et, par le fait même, il accroche ainsi une belle cible dans leur dos pour la plus grande joie de ses propres fanatiques armés. Bravo, champion. Combien de morts aura-t-il sur la conscience d’ici la fin de son mandat?

    «Vous engendrez la violence avec vos questions.» (Herr Drumpf aux journalistes)

    Ben oui, tiens. Fermez-la. Rien que moi qui ai le droit de parler. Tyrannie 101.

    «Si les médias écrivaient de façon impartiale et exacte, il y aurait beaucoup moins de violence dans notre pays.» (dindon cinglé)

    Encore de la projection de la part du Liar-in-Chief…

    1. gl000001 dit :

      « Quand je voudrais votre opinion … je vous la donnerais » Les Cyniques qui imitaient notre bon maire Drapeau !!

    2. fallaitquejteuldise dit :

      « Le 4e pouvoir, le pouvoir de trop… Déjà que le legislatif, l’exécutif, et le judiciaire me mettent des bâtons dans les roues… » -Donald Trump.

  17. Mabuse dit :

    It is the economy, stupid, when you’re left behind!! (C’est l’économie, idiot, quand vous êtes laissé pour compte !!! )

    « La croissance des salaires est à son plus haut niveau en neuf ans. Les profits des entreprises sont au plus haut niveau jamais atteint. » Heather Long
    https://www.washingtonpost.com/business/2018/11/02/workers-are-finally-seeing-higher-wages-its-fraction-record-corporate-profits/?utm_term=.fcdf2cdd81e1

    « Dans les années 1990, la croissance des salaires avec l’essor des entreprises dotcom était régulièrement de 3,5 % à 4 % par mois. Ces chiffres semblent rêveurs aujourd’hui. (Et après ajustement pour tenir compte de l’augmentation des coûts, les travailleurs n’obtiennent qu’une hausse d’environ 0,8 % selon les chiffres de vendredi). »

    « Les bénéfices des sociétés, quant à eux, n’ont jamais été aussi élevés, selon Howard Silverblatt des indices S&P Dow Jones et des données gouvernementales. Les réductions de l’impôt des sociétés ont permis aux entreprises d’accroître leur rentabilité, selon de nombreux analystes et dirigeants. Mais les entreprises dépensent une grande partie de leurs liquidités supplémentaires en rachats d’actions et en dividendes, ne laissant qu’un petit surplus aux travailleurs. (…)

    Cela s’inscrit dans une tendance à long terme. Les travailleurs ne reçoivent plus la même « part du gâteau » qu’entre les années 1950 et 1990. La part du travail dans le revenu des entreprises n’a cessé de diminuer depuis 2001 et a fortement diminué pendant la Grande Récession. Alors que les bénéfices des entreprises ont rebondi depuis lors et ont atteint de nouveaux sommets, la part du travail n’est même pas revenue là où elle était avant la crise, selon les données du ministère du Travail.

    En fin de compte, les salaires des travailleurs sont à leur plus haut niveau depuis neuf ans, à un moment où les bénéfices des entreprises sont en-dehors de la carte (off the charts). Les données les plus récentes sur ce phénomène datent du trimestre qui vient de s’achever en septembre, et elles montrent la même chose : les travailleurs reçoivent toujours une petite part du revenu.

    « Jamais la croissance des bénéfices des entreprises n’a dépassé celle de la rémunération des employés aussi clairement et aussi longtemps », a noté un récent article sur le blog de la Banque fédérale de réserve de St Louis. »

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

  18. spritzer dit :

    « La différence, c’est que ses électeurs ne peuvent plus se cacher derrière leur soi-disant «anxiété économique» pour justifier leur vote en faveur d’un parti dirigé par président qui carbure au racisme. »

    Plutôt que « ses électeurs », je dirais ces électeurs, ceux qu’il vise avec cette histoire de migrants dangereux au devant desquels il envoie l’armée. Il cherche à obtenir tous les votes qu’il peut, mais ce n’est pas l’ensemble des républicains qui sont attirés par ses excès. La performance économique doit ravir beaucoup de ses partisans, le temps que ça va tenir…

  19. 430a dit :

    Ils se prétendent chrétiens aux U.S.A?

  20. Marc dit :

    MATA (Make America Trump-free Again)!!!

  21. Francois dit :

    Attention,Attention ils y a des femmes et des bébés qui vont nous envahir il sont une huge crowd,sortez les F-18,nos bombardiers toute la quincaillerie au plus sacrer.. Bon vaut que j,aille prendre mes 8 médicaments anti-psychotique puis electro-chocs bâtards…Le Donald.

  22. Cubbies dit :

    C’est tellement dingue, je ne peux pas croire qu’il va gagner ses élections avec pareille bullshit.

    Je pensais aussi que jamais il serait élu.

    Il est extrêmement dangereux. God Help Us.

  23. gl000001 dit :

    La Presse : « Publié le 02 novembre 2018 à 16h31 | Mis à jour à 17h04
    Trump dément avoir demandé aux soldats de «tirer» sur les migrants « Je n’ai pas dit tirer », a-t-il déclaré. Les soldats « n’auront pas à tirer. Ce que je ne veux pas, c’est que ces gens lancent des pierres. »

    Maudit ***** de ********** de moron !!!! Tout le monde l’a entendu le dire mais il ne l’a pas dit. Quelle sorte de maladie mentale est-ce ?????

    1. Lecteur-curieux dit :

      Il a dit qu’ils allaient répliquer. Les militaires auront pas de poivre eux ? Ou autre outils pour disperser les foules ?

  24. el_kabong dit :

    @RICK42
    « …quand le peuple veut du changement, il ne regarde pas le taux de chômage… »

    Quand 37% de ce peuple croit que la caq représente le « changement », ça dépasse l’entendement…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :