Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Donald-Trump-Holds-MAGA-Campaign-Rally-In-Southern-Illinois-Ahead-Of-Midterm-Elections-3-1540695764.jpg

Donald Trump a fait savoir samedi qu’il entendait se rendre à Pittsburgh pour offrir ses sympathies à la communauté juive de cette ville frappée par la pire attaque antisémite de l’histoire récente des États-Unis. La Maison-Blanche n’a pas encore annoncé la date de cette visite. En attendant, la question est de savoir s’il sera le bienvenu.

Pour un groupe de 11 leaders juifs appartenant à l’organisation Bend the Arc: A Jewish Partnership for Justice, il ne le sera pas tant et aussi longtemps qu’il ne dénoncera pas le nationalisme blanc. Je cite un extrait de la lettre :

«Notre communauté juive n’est pas le seul groupe qui a été ciblé», écrivent ces leaders dans une lettre adressée au président. «Vous avez aussi délibérément compromis la sécurité des gens de couleur, des musulmans des personnes LGBTQ et des personnes handicapées. Le massacre d’hier n’est pas le premier acte de terreur que vous avez inspiré contre un groupe minoritaire de notre pays.»

Dans une présidence normale, Donald Trump serait appelé à jouer à Pittsburgh le rôle de «consolateur en chef». Mais il a échoué à remplir cette fonction à maintes reprises. En août 2017, il a notamment ajouté à la division en affirmant qu’«il y avait de très bonnes gens des deux côtés» après qu’un néo-nazi a tué une manifestante anti-raciste à Charlottesville.

Le New York Times rapporte aujourd’hui que Jared Kushner et Ivanka Trump ont dû intervenir samedi pour formuler un message fort dénonçant l’antisémitisme après la fusillade qui a fait 11 morts. Mais après avoir livré ce message, Donald Trump a vite repris ses attaques habituelles contre les médias et les démocrates. En fin de journée, il a même blagué à propos de sa coiffure détrempée qui l’a quasiment fait annuler un rassemblement. Et il a terminé la soirée avec un tweet sur le baseball.

Accusé d’avoir contribué au climat toxique qui caractérise le débat politique aux États-Unis et qui a inspiré le suspect de l’envoi de colis piégés et celui de la fusillade de Pittsburgh, Donald Trump a répondu hier matin en attaquant sur Twitter le milliardaire Tom Steyer, un des destinataires des colis:

Et en soirée, il s’en prenait à sa cible préférée, les médias :

Ce président incapable de compassion et d’introspection a-t-il sa place à Pittsburgh? Les signataires de la lettre à Donald Trump ne sont peut-être pas les seuls à se poser aujourd’hui la question dans la ville de l’acier.

P.S. : L’article du Times que je cite ci-dessus comporte cette défense du président Trump formulée par Ari Fleischer, ancien porte-parole de George W. Bush devenu collaborateur à Fox News : «Trump paraît mal mais il agit bien, alors que le président Obama savait toujours quoi dire mais il ne faisait pas bien les choses. Il avait des mots consolants et réconfortants, et cela n’a pas amélioré notre situation, à l’intérieur du pays ou à l’extérieur.»

(Photo Getty Images)

116 réflexions sur “Trump sera-t-il le bienvenu à Pittsburgh?

  1. Emalion dit :

    « Trump paraît mal mais il agit bien, alors … » On doit pas avoir la meme definition d’agir bien???

    1. jeani dit :

      Tabarouette, je me suis étouffé avec mes céréales en lisant, tout comme vous, cette baliverne d’un de ses défenseurs borné.

      Comparer les déclarations de Trump aux déclarations intelligentes d’Obama. J’imagine le gros épais dans un salon funéraire offrant « toutes ses félicitations » à une veuve éplorée! Je ne peux pas l’imaginer autrement.

      1. ProMap dit :

        jeani – En effet. Il serait capable de lui demander pour qui elle a voté (cf le pasteur rapatrié).

      2. Loufaf dit :

        @jeani.Le gros moron a déjà souhaité un Joyeux memorial day! Faut le faire! Aucun jugement!

      3. Dekessey dit :

        Et aux sinistrés d’ouragan: « Have fun » après leur avoir lancé des essui-tout

      4. Cyto dit :

        « Whose boat is this boat? » après l’ouragan Florence. un bateau avait été emporté jusque dans les terres sur le terrain de quelqu’un.

        J’ai précommandé ceci, je pense que ça va devenir une pièce d’anthologie

        https://www.amazon.com/Whose-Boat-This-Aftermath-Hurricane/dp/1982121084

  2. ghislain1957 dit :

    « Dans une présidence normale, Donald Trump serait appelé à jouer à Pittsburgh le rôle de «consolateur en chef». »

    Il est justement là le problème, plus rien n’est normal dans ce shit hole country. Et voir les conservateurs le supporter comme Ari Fleischer, ne fait que conforter le gros dans ses diatribes, ses appels à la violence contre la presse et les journalistes à peine voilés et sa haine de tout ce qui n’est pas blanc, masculin et riche.

  3. Il ne connait pas la gêne, il ne reconnait pas que ce qu’il dit que se soit dans des rassemblements ou par tweeter, que ça fait sortir tout ce qu’il y a de plus violent dans cette société qu’il divise. Obama n’était pas parfait, mais durant sa présidence je j’ai pas eu connaissance d’envois de colis ni qu’il ait même attiser ses partisans à détester et même haïr ses opposants.

  4. Martin cote dit :

    Trump n’est pas le bienvenu nulle part à part lors de ses rassemblements ou les gens qui l’acclament ne savent pas trop pourquoi et ne connaissent pratiquement rien à la politique….Quant à M.Obama…çe que fleische ne dit pas…c’est qu’il devait composer avec les deux chambres républicaines qui bloquaient tour çe qu’il avançait….

    1. Lecteur-curieux dit :

      Les organisateurs de ces rassemblements par contre connaissent énormément la politique. Pour la foule elle reste la foule.

      Ont-ils un code d’éthique ? Apparemment non ! Tous les moyens sont bons pour gagner et sans Trump ils auraient perdu les élections, pas de POTUS républicain.

      Trump ? C’est un promoteur de foire utilisant toutes les techniques de manipulation de foules qui existent depuis la nuit des temps et pas seulement en politique. Cela peut faire partie du marketing mais il est non-éthique, malhonnête. En même temps, les promoteurs eux-mêmes sont sous hypnose. Religion, vente pyramidale, pensée positive à la Norman Vincen Peale, pour Astérix pensez plus au Devin, arnaques, neuro-marketing dans un but de manipulation, messages subliminaux,etc.

      Trump est lui-même victime d’une fraude qu’il met en application et ceux le suivant aussi. Alors que dans une autre époque avec modération, appliquer certains des rituels ou principes cela pouvait aider des compétiteurs à mieux se définir et se dépasser pour réussir. La partie sain égoïsme et compétition si vous voulez atteindre votre but. Cependant un coup rendu dirigeant, le but doit être de voir à l’épanouissement des autres dans l’organisation. Plus cela que l’égoïsme de départ.

      Que ce soit Max DePree ou Omar Aktouf, entre autres, ils vous expliquent c’est quoi leadership, le vrai management.

      Trump ne peut aider qu’à certains aspects de la réussite personnelle de compétiteurs dans des milieux ou la lutte est féroce. Ses ouvrages étaient tous écrits avec un ou une collaboratrice, cela reste des idées de Trump rendues acceptables et encore mieux si fusionnées à d’autres.

      Il faut avoir toutes les dimensions si on ne les a pas, il faut que d’autres puissent les avoir dans une équipe.

    2. Achalante dit :

      Ce n’est pas ça le problème; c’est qu’il était (est encore) démocrate, et qu’il cherchait à protéger les minorités et les travailleurs, créer un meilleur filet social… Bref, tout ce qui est « mauvais » pour les Républicains!

  5. Lecteur-curieux dit :

    Voici un de leur site au niveau national des États-Unis :

    https://www.bendthearc.us/

    1. Lecteur-curieux dit :

      Un autre :

      https://www.jewishpartnership.us/about

      Disons qu’on est assez loin d’une chambre de commerce c’est certain mais dont la représentation d’une communauté serait tout autant partielle.

  6. Alysanne dit :

     » […]alors que le président Obama savait toujours quoi dire mais il ne faisait pas bien les choses. Il avait des mots consolants et réconfortants, et cela n’a pas amélioré notre situation, à l’intérieur du pays ou à l’extérieur. »

    On est forcé d’admettre qu’il n’a pas tort là dessus. Autant le Président Obama était un homme sensé et éloquent, sa présidence n’aura rien fait pour « réunir » le pays, loin de là.

    1. gigido66 dit :

      La réponse est simple, rien ne pouvait fonctionner. Obama rencontrait systématiquement l’obstruction républicaine sur son chemin. Toutes les fois où il proposait quelques modifications ou politiques nouvelles, les républicains s’alliaient contre lui dans les 2 chambres (Sénat et Représentants). D’ailleurs ces mêmes républicains se vantaient qu’ils n’accepteraient rien de cette présidence …ne cherchons pas de midi à 14 heures pour comprendre leur entêtement. Ils n’ont jamais accepté que le peuple leur préfère un démocrate noir. C’était non acceptable, c’était la pire insulte qu’ils aient eue. Ça leur est resté dans la gorge et le résultat, on le connaît bien, c’est le président que les États-Unis ont maintenant…leur revanche est un fiasco et ils ne l’avoueront jamais!

      1. Henriette Latour dit :

        gigido66
        👏👏

      2. Michèle dit :

        Très bien dit, gigido66 !

    2. Guy LB dit :

      @Alysanne:
      Mais c’est archi-faux, cette affirmation.
      Il ne faut pas imputer à Obama la discorde créée et entretenue par la hargne du Sénat républicain.
      Le discours d’Obama, tout autant que les projets qu’il a mis de l’avant, sont ce que les USA ont connu de plus rassembleur depuis belle lurette.

    3. ghislain1957 dit :

      @ Alysanne

      « sa présidence n’aura rien fait pour « réunir » le pays, loin de là. »

      Tout comme Fleischer, vous omettez de dire que les ripoux-blicains ont intentionnellement bloqué toutes les initiatives d’Obama pour tenter d’améliorer ce shit Hole country…

    4. Gilles Raymond dit :

      Montrez nous un discourt, ne serait-ce qu’un seul Tweet ou déclaration ou l’ex président Obama aurait tenus des propos divisifs ciblant directement non pas seulement ses adversaires politiques ce qui fait parti du jeux politique, ciblant directement une partie de la population exacerbant les frustration d’une autre jouant sur leur colère rien que pour se faire du capital politique et s’attirer leur votes.

    5. Lecteur-curieux dit :

      En effet, sa présence a crée un backlash, un ressac. J’ai entendu une vidéo de Michelle Obama hier et disant qu’elle ne se présenterait pas en 2020 par contre,elle reprend le YES WE CAN. C’est au peuple à se prendre en main et à changer et non mettre tous ses espoirs et disons aussi ses déceptions sur UNE SEULE personne.

      L’influence peut être grande mais reste limitée.

      https://www.facebook.com/Loopsider/videos/512877279114203/

    6. Gilbert Duquette dit :

      @ Alysanne

      …a présidence n’aura rien fait pour « réunir » le pays, loin de là….

      J’aimerais beaucoup que vous développiez votre pensée sur cette affirmation.

      Sa Présidence n’aura rien fait pour réunir le Pays ???? Est-ce à dire :

      Qu’il n’a rien fait, tenté pour réunir le Pays
      Qu’il a tenté de réunir ce Pays mais que ses adversaires ont tout fait pour bloquer et détruire ses initiatives
      Que vue la couleur de sa peau, la frange droite de ce Pays a été incapable de se rallier à M. Obama
      Que certains ont tout fait pour discréditer M. Obama (comme remettre en doute son lieu de Naissance comme Trump là fait encore et encore) et ainsi tuer dans l’oeuf toute possibilité de réunification.

      Comme j’ai écrit, j’aimerais beaucoup que vous développiez votre pensée sur votre affirmation.

      1. Alysanne dit :

        @Gilbert Duquette « Comme j’ai écrit, j’aimerais beaucoup que vous développiez votre pensée sur votre affirmation. »

        Clairement, Obama n’est pas un fou comme Trump qui a choisi de diviser pour régner. Mais malgré toutes ses qualités d’orateur et son bon sens, les États-Unis sont sortis plus divisés que jamais de la Présidence Obama. La faute ne lui revient pas exclusivement, bien évidemment, mais n’empêche que si Obama avait vraiment un message ou une vision qui aurait rassemblé l’ensemble des américains, les républicains du congrès n’auraient tout simplement pas pu se comporter en voyous en bloquant systématiquement tout ce qu’il présentait. Ils pouvaient se permettre de le faire puisque leurs électeurs réclamaient cette obstruction.

        N’oublions pas que outre ses victoires aux élections présidentielles, le parti démocrate d’Obama s’est fait massacré deux fois plutôt qu’une aux élections de mi-mandat. Il y a un message clair ici qu’on ne peut ignorer.

  7. Michèle dit :

    Tiny ne sera pas le bienvenu à Pittsburg.
    Il s’y rendra quand même, pour la forme, s’assurant toutefois d’être accueilli par ses fidèles, qui lui scanderont leur soutien. Il profitera de cette ‘visibilité’ pour enflammer ses fefans.
    Parce que tiny n’est pas généreux ni compatissant. Ce n’est pas dans sa nature. Il est d’abord et avant tout opportunitiste, sans oublier machiavélique, narcissique, et tous les autres qualificatifs négatifs qui existent…

    1. Peace&Love dit :

      Bonjour Michèle,

      Trump vous inspire-t-il une âme de poète ce matin?

      – opportuniste, machiavélique, narcissique, qualificatifs, négatifs, existent

      Si je le pouvais, j’en ferai une chanson…

      1. Michèle dit :

        Ouais….
        Mettons que ce ne serait pas des poèmes dignes d’oscars..😉

      2. Emma dit :

        @Peace&Love

        Cette chanson a déjà été écrite !

    2. eau-vive dit :

      Je suis d’accord avec vous Michelle.

      Si Trump se rend à Pittsburg ce sera pour la forme. Pour ne pas se faire reprocher de ne pas y être allé.
      Pour la compassion, on repassera.

      1. eau-vive dit :

        Michèle

        Excusez-moi, j’ai fait une faute dans votre nom.

  8. Jacques dit :

    Bravo 45!
    Plus épais que ça, tu meurs – J’ai hâte, en passant.
    Pas foutu de protéger les Juifs dans son propre pays, mais prêt à foutre le bordel et faire chier la Palestine en  »aimant » Israel.

    Vrai cependant que ses Juifs domestiques n’achètent pas d’armements américains….

  9. Peace&Love dit :

    «Vous avez aussi délibérément compromis la sécurité des gens de couleur, des musulmans des personnes LGBTQ et des personnes handicapées. Le massacre d’hier n’est pas le premier acte de terreur que vous avez inspiré contre un groupe minoritaire de notre pays.» groupe de 11 leaders juifs

    « Ce président incapable de compassion et d’introspection a-t-il sa place à Pittsburgh? » R. Hétu

    Le bourreau sur les lieux du crime? Non, bien évidement.

  10. Jacques dit :

    J’aime bien les mots Seal of the President of the United States.

    Traduction libre : Fuck le prezidant des USA

  11. quinlope dit :

    Je suis d’avis que Yves Boisvert bien résumé la situation de l’antisémitisme et du radicalisme de droite dans sa chronique de La Presse+ de ce matin.

    Une chose est certaine, c’est que le POTUS ne fait absolument rien pour enlever les armes d’assaut des mains des faibles d’esprit et qu’il bénéficie largement de l’appui de la NRA. Au moins, Obama militait pour un certain contrôle des armes à feu.

    Aussi, les discours de Trump sont toujours parsemés de paroles violentes: i.e. «Je pourrais aller sur la 5th Avenue et tirer sur quelqu’un et ne perdre aucun vote»! «Moi, j’aime ça les gars qui foutent des volées aux autres». «Get them out of here, bing, bang», etc.

    Voilà que maintenant, Bolsonaro, un émule de Trump, au Brésil, veut que les Brésiliens soient armés comme les Américains.

    Ça promet.

    1. gigido66 dit :

      Déjà dit: “I love the poorly educated”…ça dit tout et il prononce ces paroles devant ces mêmes “poorly educated” et il est applaudi à tout rompre! Le gourou parle, on s’incline devant lui et on l’honore.
      J’ose espérer que certains républicains moins pauvres d’esprit, moins radicaux s’ouvrent enfin les yeux et fassent preuve de bon sens en novembre.

      1. leonard1625 dit :

        « et il est applaudi à tout rompre » Très bizarre en effet.

  12. Toile dit :

    Y a t il un endroit sur terre où sa présence est bienvenue ? Turpitude orangée dérangée sera t il bienvenue à Pittsburg ? Bien sur mais sauf et seulement s’il fait une prestation orchestrée devant des lobotomisés jumelée à des figurants payés. Que le formenteur, un autre génie ignoré, de la future paix entre la Palestine et Israel et sa tendre épouse vendeuse de sacoches, pro israélien à l’os, interviennent pour formuler un message fort anti sémitite, parle en titi de la matiere grise délavée du simili président et du vide de la MB.

    Le message des 11 leaders a le mérite de mettre en avant qu’aux yeux de Trumpitude, la haine de cet homme est indifférenciée: juifs, musulmans, immigrants, noirs, orientation sexuelle. On sait qu’il n’est pas « fit » pour être président.

    1. Guy LB dit :

      @Toile :
      “Turpitude dérangée » ?
      J’aime bien. Très descriptif.

    2. ProMap dit :

      Toile – Heureux de vous voir de retour!

      1. Toile dit :

        @ProMap
        Merci de votre mot ….et de vous lire tous.

  13. Alysanne dit :

    C’est le plus désolant de cette victoire de ce Bolsonaro. Les brésiliens, comme tout le reste de la planète, voient Trump aller depuis deux ans et il se dépêche de remettre le pouvoir au Trump des tropiques! C’est un non sens complet!

    1. gigido66 dit :

      Les cerveaux embués sont-ils le résultat de la pollution atmosphérique? Les connections se font mal entre le neuronnes et l’humain devient peu à peu enrégimenté sans même s’en rendre compte. Ça nous prendrait des tonnes de Mesmer pour remettre le bon sens dans la tête de milions de gens moutons qui suivent celui qui gueule le plus fort et les entraîne assurément vers un précipice abyssal.

  14. ProMap dit :

    Dans ce billet, deux réflexions aux antipodes de la recherche de la vérité

    «Notre communauté juive n’est pas le seul groupe qui a été ciblé», écrivent ces leaders dans une lettre adressée au président. «Vous avez aussi délibérément compromis la sécurité des gens de couleur, des musulmans des personnes LGBTQ et des personnes handicapées. Le massacre d’hier n’est pas le premier acte de terreur que vous avez inspiré contre un groupe minoritaire de notre pays.»

    Cette déclaration de la communauté juive est très importante et bienvenue. On reproche, moi y compris, souvent à la diaspora juive de se refermer sur elle-même et de ne voir que leurs malheurs. Ici, le message est très clair et je le salue : le racisme n’a pas de frontières parce que par définition xénophobe. Le racisme blanc chrétien qui s’attaque à un juif, s’attaquera aussi à un noir ou un musulman. Cela s’applique aussi au racisme noir ou musulman ailleurs sur la planète. Cette déclaration est d’autant plus méritante qu’elle mentionne des groupes tels le LGBTQ et les personnes handicapées et elle vise directement Tiny No Brain.

    Pour croire à la bonne volonté de Tiny, il aurait fallu qu’il se déplace lors de la tuerie dans une église noire il n’y a pas si longtemps. Ce déplacement à Pittsburg n’est que du photo-op. Point barre.

    «Trump paraît mal mais il agit bien, alors que le président Obama savait toujours quoi dire mais il ne faisait pas bien les choses. Il avait des mots consolants et réconfortants, et cela n’a pas amélioré notre situation, à l’intérieur du pays ou à l’extérieur.»

    Quelle malhonnêteté ! Trump agit bien : il faudrait dire où, quand et comment. Il faudrait dire ce qu’il a fait pour que les tueries cessent ou diminuent. Trump paraît mal : plus que ça il parle mal. Parler à ses commettants est un job présidentiel, en fait la première tâche d’un président. Il faut savoir dire l’important et savoir le dire correctement. Obama n’a rien fait : mais qui a bloqué la réforme de la santé, la réforme du contrôle des armes à feu, etc… Tiny a des clones partout : c’est ça la vérité.

    1. ProMap dit :

      Ajout : Et l’approche bipartisane de M. Obama, ce n’est pas de l’action pour unifier le pays? M. Obama comme JFK n’était pas parfait, mais lui enlever de ses actions concrètes, c’est pousser le bouchon un peu loin.

  15. eau-vive dit :

    «Notre communauté juive n’est pas le seul groupe qui a été ciblé», écrivent ces leaders dans une lettre adressée au président. «Vous avez aussi délibérément compromis la sécurité des gens de couleur, des musulmans des personnes LGBTQ et des personnes handicapées. Le massacre d’hier n’est pas le premier acte de terreur que vous avez inspiré contre un groupe minoritaire de notre pays.»

    Cet extrait de la lettre envoyé au président par des représentants de la communauté juive est très juste et courageuse dans le contexte actuel. Plusieurs disent que la violence existait bien avant l’arrivée de Trump, c’est exact mais au lieu d’essayer d’apaiser les divisions et de travailler sur ce qui unit les américains,il a alimenté la haine et le rejet de tout ceux qui proclament leur supériorité juste parce qu’ils sont blancs et américains de souche. Le plus déplorable c’est que Trump refuse de prendre une part de responsabilité pour avoir exacerbé par ses discours haineux et ses tweets dévastateurs ce qui couvait déjà dans une partie de la société.
    L’histoire s’en souviendra.

  16. Lecteur-curieux dit :

    Voyons voir d’autres leaders de la communauté à Pittsburgh :

    https://jewishpgh.org/

    1. Lecteur-curieux dit :

      https://www.jfcspgh.org/

  17. quinlope dit :

    @Alysanne

    Même si je devais vous concéder que Monsieur Obama n’a rien fait pour «réunir» les Américains, vous devez admettre qu’il n’a, par ailleurs, pas semé la DIVISION comme Trump a si bien su le faire, comme, pour vous donner un seul exemple, en ne dénonçant pas l’extrême droite américaine à Charlottesville.

  18. noirod dit :

    Il n’ a aucun scrupule le gros épais alors je suis convaincu qu’ il ne comprend pas pourquoi il n’ y serait pas . Après tout il est le p.o.t.u.s. non ? Tsé quand tu fais affaire a un gars que le défunt avait préalablement désigné personna non grata a ses funérailles…

    Je lui souhaite un accueil a la J.F.K. rien de moins. Ben tanné que des innocents payent la note pour un climat qu’ il nourrit de ses insultes quotidiennes. La loooongue marche vers la guérison commencera le jour ou il sera relevé de ses fonctions . Suffira de trouver un homme ou une femme assez lucide pour rassembler tout ce casse-tête coloré , bigarré et divisé.

    Alors la réponse c ‘ est non. Il n’ a pas sa place a Pittsburgh bien que son égo démesuré l’y transportera peut-être la et fera bouger les chose. S’ il a une telle chose qu’ on appelle conseiller il n’ y sera pas.

  19. kyrahplatane dit :

    Non trump n’est pas bienvenu à Pittsburgh et je suis très fière de la lettre envoyée par Bend the arc, car elle parle pas seulement des juifs mais de toute les autres minorités dénigrées
    par cet ignoble président.
    Le problème c’est qu’il ne comprendra pas et va continuer a insulter ces gens et le médias dans ses rallyes a venir cette semaine.
    Tient, je suis encore pompée!!!

    1. gigido66 dit :

      Il lui reste 11 rallyes encore, qu’est qu’il fait comme Président ces temps-ci? RIEN, par contre,
      comme « M’as-tu vu », il en remet et le « ti kid kodack » le fait parfaitement bien!

    2. Michèle dit :

      On est pas mal tout(e)s pompé(e)s depuis un certain temps!

      1. Michèle dit :

        « On est pas mal tout(e)s pompé(e)s depuis un certain temps »…
        faisait suite au commentaire de Kyrahplatane

    3. eau-vive dit :

      Kyrahplatane

      « Tiens, je suis encore pompée »

      Moi aussi je suis trop souvent pompée à mon goût. Mais il y a des jours où je refuse de me laisser envahir par la colère de Trump.
      C’est sa colère, ce n’est pas la mienne. Pourquoi je lui donnerais le pouvoir de changer mon humeur ?
      Je n’y arrive pas tout le temps mais j’y travaille.

      1. Michèle dit :

        @ eau-vive

        La sagesse vous habite! Pas surprenant que c’est toujours un plaisir de vous lire…

  20. Apocalypse dit :

    ‘Ari Fleischer, ancien porte-parole de George W. Bush devenu collaborateur à Fox News : «Trump paraît mal mais il agit bien…’

    LOL … Une semaine qui commence sous le signe de l’humour: Merci!

    Ca fait près de deux(2) ans que Donald Trump est président et on cherche toujours un vrai bon coup, soit quelque chose qu’il a dite ou faite, mais n’a pas tout gâché avant la fin de la … journée.

    M. Obama disait, et dit toujours, la bonne chose quoi, au moins 99% du temps et voulait la faire sans doute au moins autant, mais les enragés de républicains et leurs partisans, tout aussi enragés, disaient NON 100% du temps.

    Pittsburgh, petit conseil, dite au président, comme au l’a fait aux funérailles de M. McCain, de rester à Washington, seul les gens avec un COEUR sont invités.

    1. ProMap dit :

      Apocalypse – LOL! « seul les gens avec un COEUR sont invités. » Excellent résumé et il faudrait que cela soit dit tel quel.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Ok je me demandais qui était Fleisher.

      C’est un républicain pur jus !

      ««Trump paraît mal mais il agit bien… » Bien agir aux yeux de ces républicains, oui les déréglementations et réductions d’impôt sont dans le bien agir à leurs yeux car ils sont partisans de l’économie de l’offre et qui peut être reliée à la grosseur du gâteau ou de la tarte à court terme, moyen terme alors qu’une gauche ne se préoccupe que du partage de la tarte.

      Il faut faire les DEUX. Et donc être au CENTRE OU À L’ÉQUILIBRE.

      Au centre du chaos, de l’attracteur.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Attracteur_de_Lorenz

      Il faut que les boucles de rétroaction négatives et positives ramènent le système à la stabilité.

  21. Apocalypse dit :

    @Alysanne – 07h35

    SVP … essayer de suivre.

    M. Obama disait, et dit encore, les bonnes choses et durant sa présidence, le nombre de bonne choses
    qu’il voulait faire pour les américains ne se comptent plus, il a en fait un grand nombre, mais un grand nombre n’a pas eu de suivi parce que les républicains et leurs partisans sont comme les enfants qui découvre le mot ‘NON’; pour les enfants, on trouve cela drôle, pour des adultes, pas mal moins :-(.

    M. Obama a été un très bon président, aimé et respecté par les gens qui ont un minimum de bon sens partout sur la planète, alors que Donald Trump, c’est l’incompétence et la bêtise à la puissance 1000.

  22. Guy LB dit :

    @Alysanne à 08:31
    Mais c’est archi-faux, cette affirmation.
    Il ne faut pas imputer à Obama la discorde créée et entretenue par la hargne du Sénat républicain.
    Le discours d’Obama, tout autant que les projets qu’il a mis de l’avant, sont ce que les USA ont connu de plus rassembleur depuis belle lurette.

    1. Guy LB dit :

      Hors sujet : désolé pour le commentaire en double.
      La possibilité de se corriger fait cruellement défaut à ce blogue.

    2. gl000001 dit :

      Exactement. Ce sont les républicains majoritaires qui ont tout bloqué ce qu’il voulait faire de bien !

      1. Lecteur-curieux dit :

        S’il n’y avait pas eu de ressac il aurait été majoritaire. Même si je trouvais les espoirs trop élevés en 2008 et prévoyait les désillusions je donnais plus de chance au coureur que Patrick Besson ne le faisait dans Le Point du 13 novembre 2008.

        Obama a ses limites mais c’est le peuple qui devait changer et il (le peuple) a fait le contraire.

        Obama avait besoin d’aide.

        En 2008, les démocrates après les élections ont la chambre des représentants, ils ont le sénat et ils ont aussi plus de gouverneurs.

        En 2009 le nombre de gouverneurs démocrates recule, en 2010 il y a plus de gouverneurs républicains.

        Au Sénat en 2010, les démocrates baissent. Tout en restant plus nombreux.

        La chambre des représentants compte plus de républicains à partir de 2010. Le gars manque de poigne pour l’aider on l’émascule encore plus.

        C’est Trump qu’il faut encadrer ou surveiller dès le départ et non lui fournir une triple dose de viagra plus des stéroïdes.

        Faire baisser sa testostérone de faux mâle. Obama étant l’inverse, n’ayez pas peur de votre masculinité, ni de votre féminité bien sûr mais n’ayez pas honte d’être un homme. Trump lui confond avec le macho et le goujat.

  23. fallaitquejteuldise dit :

    Oubliez tout sentiment de culpabilité: Trump sera là. Reste à voir si il feras une allocution publique. Il est tellement habitué à s’exprimer dans ses rassemblements de brain washé, que expérience pourrait être douloureuse devant un groupe de non initié.

    1. ProMap dit :

      fallaitquejteuldise – Fort probablement, sa fille le poussera à y aller. Osera-t-il répéter que quelques good guys armés dans la synagogue auraient sauvé ces vies?

      Tant qu’à mal paraître, let’s go mon trumpy, han Fleischer!

    2. Achalante dit :

      Y a-t-il un chance que son rassemblement soit « envahi » par ses opposants qui le hueront à plein poumons? Ça pourrait être drôle…

  24. Guy LB dit :

    @gigido66 (à 08:31)
    C’est bien comme vous rappelez et soulignez le racisme sous-jacent à l’opposition obtuse des Républicains. Je trouve qu’on ne dit pas assez combien ce mal persistant a sapé la présidence d’Obama.

    J’en ai tellement ma claque d’entendre des gens blâmer Obama pour l’atmosphère malsaine qui s’est installée aux USA. Non, rien ne forcera jamais personne à admettre le mensonge, même répété ad nauseam, comme vérité.

  25. Loufaf dit :

    J’espère que ce pseudo président ne soit pas le bienvenu à Pittsburgh.Avec son vocabulaire limité, quelles paroles consolantes peut-il utiliser? Tout ce que cet imposteur sait faire , c’est: chauffer sa vase à blanc lors de ses rallyes, se servir de tweeter pour attiser la haine et l’ intolérance, écouter show news, manger des hamburgers et jouer au golf. Avec un tel individu, ce pays ne fait que reculer. Espoir , espérons, aux midterms et 2020.

    1. eau-vive dit :

      Loulaf

      « Tout ce que cet imposteur sait faire , c’est: chauffer sa vase à blanc lors de ses rallyes….. »

      Samedi lors d’un rallye on voyait Trump qui essayait de paraître un bon président en lisant sur les prompteurs ce que d’autres avaient écrit pour lui. La foule derrière lui s’ennuyait royalement. Ils baillaient, se parlaient entre eux ou lisaient sur leur téléphone.
      Ce que ces gens veulent c’est un spectacle de démolition en règle pour assouvir leurs frustrations d’une vie qui n’est peut-être pas aussi splendide qu’ils le désirent. Le rêve américain c’était peut-être une réalité au siècle dernier mais c’est devenu un mythe.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Le rêve américain a toujours été un mythe. Le mythe n’est qu’une façon d’appréhender la réalité.

        Ce mythe fait l’objet de plusieurs interprétations et tout le problème est là. Joe Dassin l’explique comme je le vois. J’y crois ou pas ? Pas pour moi mais pour certains oui mais cela peut être le miroir aux alouettes.

        Il y en a tellement de versions cela peut être l’équivalent de la rué vers l’or, devenir sportif professionnel, star de cinéma, businessman et valant minimum disons 75 millions.

        Un rêve quasi impossible mais certains vont réussir. Non les chances ne sont pas égales mais tous ont une chance.

        Tu vas tenter ta chance à Hollywood ou tiens un culturiste qui est allé aux États-Unis. Cela n’a pas marché. Ou un joueur de hockey qui fait le camp d’entraînement des Rangers de New York mais c’est le plus haut.

        Ils vont tenter leur chance et après ? Fini le rêve ou encore des rêves plus modestes. Un coup casé ce n’est pas un rêve cela c’est le principe de réalité.

        Chaque Américain avoir son bungalow ? Une déformation du rêve c’était plus le American Way Of Life, la société de consommation suivant la croissance de l’après guerre. Cette société a du bon mais cela est devenu exagéré.

        Le rêve est plus celui de pionniers, de conquérants mais qui peuvent mourir de la scarlatine, tués par un ours ou attrapant une infection sexuelle en couchant avec une autochtone.

        Il y aura toujours plus d’appelés que d’élus, de perdants que de gagnants bon mais ils vont tenter leur chance. Ils reviennent avec leur expérience.

  26. Layla3553 dit :

    Ce président incapable de compassion et d’introspection a-t-il sa place à Pittsburgh?

    NON

  27. Pierre s. dit :

    ———————–

    Le président Obama a du ramasser l’immense gâchis de
    deux affreux mandats républicains sous G W Bush et se taper
    une opposition républicaine raciste malhonnête et vicieuse.

    Et malgré tout Obama dans les circonstances à fait des miracles.
    Non seulement par ses qualités d’orateur mais bien plus par ses quallités
    humaine, sa sincérité et la capacité qu’il avait d’inspirer chez les gens
    cette capacité de faire ressortir le meilleur d,eux même

    Pour l’imbécile à Trump c’est exactement le contraire …
    Et pour répondre à l’autre abrutit de fox news, Trump parait mal parce
    qu’il agit mal, il a toujours le mauvais réflexe et de fait il est la
    risée de la planète au complet. Jamais les USA n’ont fait aussi
    piètre figure …. et le branding Trump y est pour beaucoup.

    Son premier réflexe apres la tuerie ??? MORE GUNS
    Il parait mal parce qu’il est stupire et qu’il réagit toujours de facon stupide.
    Quand c’est Jared Kushner qui répare les pots cassé, ca dit tout.

    1. Guy LB dit :

      @Pierre à 09:08
      Très bien envoyé.
      Bravo.

    2. Michèle dit :

      Bien dit, Pierre s.

  28. Danielle Vallée dit :

    @Michèle: ‘Tiny ne sera pas le bienvenu à Pittsburg. Il s’y rendra quand même, pour la forme,’
    Je ne crois pas non, parce que c’est un lâche… Et puis il a des rallyes électoraux à faire, de la haine à attiser.

    Je crois plutôt qu’il va envoyer miss Botox et son Ken….

    1. ProMap dit :

      Danielle Vallée – « miss Botox et son Ken » 😂🤣 Je vous l’emprunterez un moment donné avec votre permission.

    2. Michèle dit :

      « Je crois plutôt qu’il va envoyer miss Botox et son Ken »…

      Vous avez probablement raison. Ça paraîtrait bien (Ken étant juif) et il aurait ‘l’excuse’ d’être trop occupé par sa campagne électorale.

    3. Guy LB dit :

      @Danielle Vallée à 09:08
      “ miss Botox et son Ken “
      😅😂🤣
      Géniale description des deux potiches préférées du Président Potiron.
      Vraiment excellent !

  29. Apocalypse dit :

    @Guy LB – 8h57

    Cette atmosphère malsaine était là bien avant Barack Obama, qui a été un président rassembleur, qui disait et voulait faire les bonnes choses, mais rien à faire contre l’extrême polarisation qu’on voit dans cette société.

    Donald Trump arrive dans ce contexte et donne un échappatoire, une justification, une voix à tous ces gens qui n’attendaient que lui pour se déchainer en paroles et même en actes. Un individu associé de pourvoir et d’argent qui utilise cette division dans la société pour son petit bénéfice.

    On se demande si les Etats-Unis pourront se remettre de cette présidence et s’il fallait par le plus grand malheur qu’il fasse huit(8) ans, la réponse est NON, ils ne s’en remettront pas et en fait, la situation risque de se dégrader encore fortement. C’est déjà insensé ce qu’on voit et le pire est peut-être à venir.

    Il faut sortir cet homme de la Maison-Blanche au plus vite.

    1. Michèle dit :

      « Il faut sortir cet homme de la Maison-Blanche au plus vitel

      Pourquoi pas lui envoyer une convocation à l’ambassade saoudienne pour y cueillir des papiers?
      (Oh que je suis méchante ce matin…s’cusez, c’est plus fort que moi!…)

      1. Henriette Latour dit :

        Michele
        🤣🤣

      2. Guy LB dit :

        @Michèle à 9:32 :
        Excellente suggestion. Suffisait d’y penser.
        Et puis, non, moi je ne vois rien de méchant dans ce que vous dites. Seulement de la bonne administration, mettant à profit des solutions qui ont fait leurs preuves et qui ne coûtent pas cher.
        Continuez, chère madame, vous êtes sur la bonne voie.

    2. Guy LB dit :

      @Apocalypse à 09:14
      Très vrai ce que vous dites de l’atmosphère malsaine qui était présente avant l’arrivée d’Obama. C’est d’ailleurs pourquoi le vent de fraîcheur qu’il a apporté à été si bien reçu, comme, par contraste, on apprécie encore davantage l’air frais du matin au sortir des chiottes au camping. (s’cusez l’analogie…).

      Ce qui est remarquable aujourd’hui (façon de parler!), c’est le degré auquel l’atmosphère est devenue malsaine.

      Vivement que le souhait que vous exprimez en conclusion devienne réalité.

  30. A.Talon dit :

    «Ce président incapable de compassion et d’introspection a-t-il sa place à Pittsburgh?»

    NON et il devrait être banni de tout les endroits civilisés de ce pays. Peut-être commencerait-il alors à faire un peu d’introspection…

    Je doute toutefois qu’il en vienne à s’amender un jour et à améliorer son comportement. Le mal est trop profondément ancré chez lui. Ce type est une véritable honte pour les États-Unis d’Amérique et le monde occidental. Un dangereux virus à éradiquer au plus sacrant.

  31. A.Talon dit :

    «Trump paraît mal mais il agit bien» (A.Fleischer)

    Ah bon??? Quand et comment? L’Andouille a toujours été au-dessous de tout en ces circonstances. Nul en compassion, nul en prévention. Par contre, il a toujours été l’allié indéfectible des marchands d’armes et grand propagateur de haine.

  32. Mabuse dit :

    Philadelphie! Ville de la « Liberty Bell »!

    Avec la venue de tiny, il y aura une (fausse) cloche de trop à Philly, parce qu’il n’a rien compris du message de la Liberty Bell: « Proclaim Liberty throughout all the land unto all the inhabitants thereof, » from Leviticus 25:10.. »

    Bien qu’elle soit fêlée, la Liberty Bell est un symbole de la liberté pour tous!

    « En y repensant, c’est une métaphore remarquablement pertinente pour un pays littéralement déchiré et où la liberté est bafouée pour ses habitants noirs. » (traduction)
    http://www.ushistory.org/libertybell/

    Comme les leaders juifs, avec tiny potus (tin-pot ?), on peut y ajouter toutes les autres minorités, les gens de couleur, (les) musulmans (les) personnes LGBTQ et (les) personnes handicapées.

    1. Guy LB dit :

      @Mabuse à 09:19
      Une “cloche de trop à Philly”
      😂🤣😅
      Savoureux!
      C’est l’approche de l’Halloween qui explique l’humour joyeux qui allume ce blogue aujourd’hui?

  33. gl000001 dit :

    Ils ont juste à lui lancer des rouleaux d’essuie-tout. Il va peut-être comprendre la référence !!

  34. sorel49 dit :

    J’ai consulté la météo de Pittsburgh. Comme il prévoit de la pluie, il y a peu de chance que Trump y fera un tour avant vendredi. Un problème capillaire.

    1. gl000001 dit :

      « Problème capilaire » me rappelle les magnifiques paroles de Mononc Serge dans « Je chante pour les morons »

      La moindre flatulence résonne comme du Proust
      Dans les coquilles vides sur lesquelles leurs cheveux poussent

      1. Henriette Latour dit :

        gl000001

        🤣🤣🤣

    2. Michèle dit :

      😂😂

  35. A.Talon dit :

    «alors que le président Obama savait toujours quoi dire mais il ne faisait pas bien les choses.» (A.Fleischer)

    N’importe quoi. Pure désinformation malveillante. Non seulement le Président Obama a-t-il toujours favorisé la civilité et le mieux-être collectif mais il a tenté maintes et maintes fois de limiter la vente des armes à feu. Il a même réussi à faire en sorte qu’on ne puisse plus vendre d’armes à des individus ayant des problèmes psychiatriques. Mais les Répugnants lui ont toujours mis des bâtons dans les roues dans toutes ses tentatives et le Valet-de-la-NRA est même allé jusqu’à révoqué, dès son assermentation, le décret présidentiel d’Obama concernant la vente d’armes aux psychiatrisés. Bravo, champions!

    1. Guy LB dit :

      @A.Talon à 09:26 :
      👏👏
      Difficile de mieux dire.

  36. Pierre s. dit :

    ——————-

    sorel49

    le pire c’est que tu as raison.
    Trump n’a jamais saisi ce que ca implique d’être président
    alors ce crétin ne sais pas comment réagir devant de tels évènements
    ni même quoi dire pour assumer un minimum de leadership et surtout
    réconforter les gens dans la souffrance.

    Bien au contraire il attise le feu de la division, de la haine et affiche
    une pauvreté intellectuelle crasse dans tout ce qu’il commente.

  37. Danielle Vallée dit :

    Je ne comprends pas cette comparaison boiteuse avec Obama ce matin, mais même quand Obama était président Trump incitait à la haine avec son mouvement des ‘birthers’. Et McDonnell n’en manquait pas une non plus.
    En 1980 Trump voulait que 5 jeunes soient condamnés à la peine de mort à New York alors qu’ils ont été innocentés par la suite. Il achetait des pages entières dans les journaux pour demander qu’ils soient mis à mort.

    Fleisher est un imbécile qui ne mérite même pas 5 secondes d’attention. Il a toujours essayé de justifier l’injustifiable, avec Bush, Cheney et Rumsfeld, une des présidences les plus honteuses de l’histoire de l’Amérique.

    1. Guy LB dit :

      @Danielle Vallée à 9:46
      C’en est même irritant, cette comparaison odieuse que A.Talon qualifiait de “Pure désinformation malveillante” à 9:26.

  38. Marc dit :

    Il serait grand temps que la proverbiale main de Dieu intervienne pour lui (leur) fermer la trappe à ce(s) gros nul(s)!

  39. Cubbies dit :

    Il n’ira pas à Pittsburgh. Il est trop lâche pour y aller. Il n’a même pas osé appelé Clinton ou Obama après la découverte des colis suspects. De toute façon sa présence n’ajouterait absolument rien et au contraire il pourrait mettre de l’huile sur le feu avec une déclaration inappropriée. Le mieux pour lui est de rester loin de tout ça.

    De toute façon il n’est responsable de rien. Arrangez-vous et laissez-moi faire mes rassemblements partisans.
    Grosse bavure historique.

  40. Gilbert Duquette dit :

    @ Alysanne

    Vous me semblez une personne articulée, et je réitère ma demande sur votre : …la présidence n’aura rien fait pour « réunir » le pays, loin de là….

    J’aimerais beaucoup que vous développiez votre pensée sur cette affirmation. Je ne crois pas que cela soit trop vous demander car comme je l’ai écrit, vous êtes une personne articulée et vos propos sont normalement pondérés et sensés.

    1. Alysanne dit :

      @Gilbert Duquette

      Clairement, Obama n’est pas un fou comme Trump qui a choisi de diviser pour régner. Mais malgré toutes ses qualités d’orateur et son bon sens, les États-Unis sont sortis plus divisés que jamais de la Présidence Obama. La faute ne lui revient pas exclusivement, bien évidemment, mais n’empêche que si Obama avait vraiment un message ou une vision qui aurait rassemblé l’ensemble des américains, les républicains du congrès n’auraient tout simplement pas pu se comporter en voyous en bloquant systématiquement tout ce qu’il présentait. Ils pouvaient se permettre de le faire puisque leurs électeurs réclamaient cette obstruction.

      N’oublions pas que outre ses victoires aux élections présidentielles, le parti démocrate d’Obama s’est fait massacré deux fois plutôt qu’une aux élections de mi-mandat. Il y a un message clair ici qu’on ne peut ignorer.

      1. A.Talon dit :

        «Il y a un message clair ici qu’on ne peut ignorer.»

        Exact. Une importante partie de la société américaine est profondément raciste et imbécile, aveuglée par la haine et la partisanerie crasse.

      2. Gilbert Duquette dit :

        @ Alysanne

        Bien que je ne partage pas votre analyse sur la part de responsabilité de M. Obama***, je vous remercie sincèrement d’avoir pris le temps de me répondre.

        C’est tellement plaisant de pouvoir lire des opinions différentes dans un contexte courtois et honnête. Bonne journée et au plaisir de vous lire.

        *** P.S. Je crois que M. Obama avait une vision et un message rassembleur mais que l’opposition était menottées par sa frange radicale (teaparty entre autre). Sans vouloir comparer M. Obama à mettons M. Mandela, c’est un peu comme si on avait blâmé M. Mandela pour les atrocités commises par des groupes de Blancs (appuyés ou non par le gouvernement blanc et des oligarques blancs) d’Afrique du Sud qui ne voulaient rien savoir de l’abolition de l’apartheid et par les radicaux qui ont infiltré l’inkatha.

        Le début de l’abolition de l’apartheid fut possible que lorsque le 27 septembre 1985, 90 des plus grands noms du monde des affaires et de la haute finance, appartenant essentiellement à la communauté anglophone, signaient un document réclamant la fin de l’apartheid. (…) C’est à ce moment et ce moment seulement (lorsque des leaders sociaux, raciaux, politique financiers) de l’opposition à toute réforme arrêtent leurs oppositions) qu’un changement est possible.

        Ce mouvement de la droite financière entre autre, on ne l’a jamais vu aux USA sous la Présidence de M. Obama. Non au contraire, cette droite à tout fait pour alimenter l’opposition à M. Obama.

      3. InfoPhile dit :

        « n’empêche que si Obama avait vraiment un message ou une vision qui aurait rassemblé l’ensemble des américains, les républicains du congrès n’auraient tout simplement pas pu se comporter en voyous en bloquant systématiquement tout ce qu’il présentait. »

        Allons donc, il lui aurait fallu renoncer à ce pourquoi il a été élu par des marges historiques! Si M. Obama avait été un républicain modéré – ce qu’il a été selon plusieurs observateurs – les républicains auraient trouvé moyen de l’embêter tant ils se sont fanatisés depuis l’avènement du Tea Party, un mouvement financé par des ploutocrates comme les frères Koch (ils valent à eux deux 120 milliards$ !).

        Les midterms de 2010 ont simplement reflété la récession qui avait appauvri des millions d’Américains. Les démocrates au congrès en ont payé le prix, injustement à mon avis.

        D’ailleurs, s’il y en un qui a eu le soucis de mettre de l’avant une approche bipartisane, c’est bien M. Obama.

        N’oublions pas que l’Obamacare avait été modelé sur ce que préconisaient les républicains dans les années 90. Rappelons aussi, entre autres conséquences des fanatiques du Tea Party, que le congrès a rejeté sa nomination d’un juge réputé modéré à la cour suprême peu avant les élections de 2016.

  41. monsieur8 dit :

    C’est vrai que le climat social n’était déjà pas jojo avant que Trump n’arrive : racisme, terrorisme d’extrême droite, inégalités incroyables de richesse, tueries de masse… n’ont pas attendu l’arrivée du Donald.

    Par contre, je ne me rappelle pas d’un président qui n’ait pas essayé de réduire ces tensions, qui n’ait pas tenté de rassembler tout le monde. Bien sûr qu’Obama n’y est pas parvenu, mais il a essayé fort. Comme ses prédécesseurs d’ailleurs.

    Je ne me rappelle pas non plus d’un (autre) président qui, non seulement ne fait rien pour calmer le jeu, mais jette même à l’occasion de l’huile sur le feu. Si tu craques une allumette quand tu es entouré de gaz inflammable, le résultat est assez prévisible.

  42. Pierre s. dit :

    ——————–

    Cette Tuerie ignoble va laisser des traces …
    Et Trump s’est comporté de facon stupide que rien
    de bon ne va sortir de la … et ce même si il se rend a Pittsburgh.

    Imaginez, il se rend la et comme d’habitude il improvise et se met
    un pied dans la bouche. Ca ne va qu’envenimer la situation.

    Et si il décide de ne pas y aller, encore une fois, mauvais choix

    Mais dans les deux cas, Trump va se positionner lui même en victime
    et va se servir de Fox pour répandre de la merde et pourrir encore plus
    le climat social. Parce qu’il a déjà commencé à le dire … dans toute cette
    histoire, c’est lui qui est la principale victime …

    Et ca venant de la part d’un président c’est médiocre et pitoyable.

    1. A.Talon dit :

      Vous oubliez une troisième option: qu’il se rende à Pittsburgh ces jours-ci pour tenir l’un de ses rallys ultra-partisans et dégoulinant de violence verbale dont il a le secret afin de dénoncer les véritables responsables de la violence au pays (les «Fake News Media», les Démocrates, Hillary Clinton, le Président Obama, alouette…).

      1. lanaudoise dit :

        Évidemment, jamais Fuck news.

  43. Gilles Morissette dit :

    Les 11 leaders de la communauté juive ont trouvé les mots justes pour décrire le climat délétère, conséquence directe des paroles et des actions de ce taré de président.

    Il est incapable de la moindre compassion et il ne pense qu’à satisfaire son ego démesuré. Après avoir lu pratiquement sous la « contrainte », une déclaration conciliante qui se voulait rassembleuse, il a repris ses attaques mesquines contre les médias, les Démocrates, etc.

    Pendant que l’heure est à la réflexion et au recueillement partout aux USA et dans le monde, le Gros Enfoiré trouve le moyen de faire de la petite politique partisane devant ses demeurés de fefans lobotomisés de se comporter, encore une fois, comme un Gros-Colon-Pas-De-Classe.

    Tiny Brain n’a pas sa place à Pittsburgh ni ailleurs aux USA. La seule place qui lui conviendrait serait dans un zoo, dans une cage avec les primates et encore là, je suis certain que ces derniers n’en voudraient même pas.

  44. dynopax dit :

    … Et l’enfant de chienne d’en rajouter une couche en félicitant le nouveau duce du Brésil …

    America, go out and vote!

  45. papitibi dit :

    Extrait du billet:

    Pour un groupe de 11 leaders juifs ¶…], il ne le sera pas tant et aussi longtemps qu’il ne dénoncera pas le nationalisme blanc.

    Voilà qui exprime tout à fait ma pensée.

    Trump a beau ne pas s’en prendre aux Juifs et cibler Latinos, noirs, pauvres, migrants, musulmans, LGBTQ et autres groupes marginalisés, sa base suprématiste, elle va se sentir autorisée à HAÎRet ostraciser tout ce qu’elle perçoit comme différent. Au motif que quand c’est différent, c’est une menace. Period…

    C’est pas un hasard si des imams se joignent aux Juifs pour dénoncer l’antisémitisme alors que des congrégations juives avaient apporté leur soutien à la communauté musulmane de Québec après la tuerie à la Grande Mosquée de Québec.

  46. robin dit :

    Si je peux me permettre, il faut « offrir ses condoléances » et non ses sympathies.

  47. Benton Fraser dit :

    Ari Fleischer oubli de dire que tous les agissements d’Obama a l’intérieur du pays était systématiquement contré par un Congrès et Sénat républicain que pour l’extérieur, la situation actuellement est de loin pire que sous la période d’Obama!

  48. Pierre s. dit :

    ———————–

    Effectivement Benton Fraser ….

    Jamais les USA n’ont été aussi dépourvu et vulnérable
    en terme de présidence … et ca leur prendra possiblement
    une génération pour revenir à un certain équilibre tellement les
    tors causés présentement sont profonds et dommageables.
    cette présidence est hautement toxique et Fleischer est solidement
    déconnecté.

  49. darrylfzanuck dit :

    Trump va y aller et donner son message bogus de condoléances pour rapidement en venir a ses fins i.e. dire aux gens de Pittsburgh que ses hausses de tarifs sur l’acier ont sauvé leurs jobs et va en ramener 300000 dans la ville ou autre niaiserie…

  50. Mariette Beaudoin dit :

    Petite suggestion : s’il y va à l’Halloween, les gens devraient se déguiser en zombies pour l’accueillir et remplacer la tirelire de l’Unicef par un faux colis piégé..

Répondre à Michèle Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :