Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

90.jpg

On rit mais ce n’est pas drôle : le lendemain des élections de mi-mandat marquera le début officieux de la campagne présidentielle de 2020. L’attention des médias se tournera évidemment du côté des démocrates, qui devront choisir le candidat le plus apte à vaincre Donald Trump, si ce dernier brigue un deuxième mandat et survit aux aléas de la vie et de la politique. Aussi n’est-il pas surprenant de constater que CNN vient de publier le premier sondage national de 2018 mesurant la popularité des candidats potentiels du Parti démocrate. Surprise qui n’en est peut-être pas une : les deux candidats les plus populaires, Joe Biden et Bernie Sanders, ne récoltent pas ensemble 50% des appuis exprimés.

Joe Biden 33%
Bernie Sanders 13%
Kamala Harris 9%
Elizabeth Warren 8%
Cory Booker 5%
John Kerry 5%
Michael Bloomberg 4%
Beto O’Rourke 4%
Eric Holder 3%
Eric Garcetti 2%
Michael Avenatti 1%
Kirsten Gillibrand 1%
Amy Klobuchar 1%

Selon le sondage, 46% des Américains pensent que Donald Trump remportera un deuxième mandat contre 47% qui pensent le contraire.

(Photo AP)

52 réflexions sur “Présidentielle 2020 : à vos marques…

  1. Henriette Latour dit :

    S’ils vont voter et qu’il ne votent pas pour lui, il ne passera pas. Qu’ils évitent les chicanes comme lors des dernières élections, qu’ils se rallient au candidat désigné, même s’ils doivent se boucher le nez, sans ça le tr… de c… repassera et ils auront ce qu’ils méritent.

    1. Pierre dit :

      @ Henriette

      Ils auront ce qu’ils méritent… le problème est le suivant, les USA demeurent la plus grande puissance jusqu’à preuve du contraire; militaire et économique, donc ce que l’agent Orange 🍊 prend comme décision nous affectent tous, surtout les plus petits comme le Canada!!!

  2. Dekessey dit :

    Beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions de ce sondage, mais je trouve dommage que des plus jeunes soient sous les 10%, même si Sanders est mon préféré.

  3. danielm2757 dit :

     » 46% des Américains pensent que Donald Trump remportera un deuxième mandat  »
    Compte tenu du climat actuel des controverses incessantes de l’administration Trump et de sa technique de sursaturation médiatique, ce dernier reste en bonne position d’être réélu en 2020 peu importe le candidat démocrate. Un peu à la manière d’Adelai Stevenson qui était pourtant un excellent candidat démocrate contre Eisenhower le républicain et qui n’a jamais pu traverser ce mur électoral populaire.

    1. igreck dit :

      Vous êtes optimiste ce matin !?!

      1. danielm2757 dit :

        Sans porter un jugement sur la qualité des personnes-candidates en jeu ou encore sur la justesse de jugement de l’électorat, il y a toujours un élément conjoncturel dans le déroulement d’une campagne électorale. Pour éviter la reconduite traditionnelle pour un deuxième mandat présidentiel (un évènement plutôt rare aux USA), cela prend des facteurs externes très prononcés comme l’assassinat, la maladie, le scandale généralisé ou encore des évènements extérieurs menaçants. Et donc en ce moment ces conditions à l’unité ou en combinaison ne sont pas suffisantes pour déjouer la conjoncture de la reconduite habituelle du président pour un deuxième mandat. Croyez bien comme canadien que je préfèrerais le contraire bien entendu …

  4. Martin cote dit :

    À souhaiter que Mueller sorte un rapport accablant sur Trump.qui puisse le discréditer……pour çe qui est démocrates…d’accord avec Henriette..qu’ils se choisissent un bon candidat et qu’ils se rallient tous derrière lui pour le faire passer

    1. gigido66 dit :

      …”qu’ils se rallient tous derrière lui pour le faire passer…”
      L’image qui me vient en tête: la « faufilade » du quart-arrière au football canadien. 😉

    2. Anne-Marie dit :

      Martin cote: vous ne trouvez pas que tout ce qui sort déjà est suffisamment accablant ? Je me demande ce qu’il faudra qu’il sorte dans son rapport monsieur Mueller pour que les Américains montent au front et sortent leur président de marde 💩! Jusqu’à maintenant, ils dorment au gaz.

  5. Guy Oddo dit :

    Que donnait les sondages em 2006 sur Obama? Un de ces noms sous les 10% ou même un qui n’apparaît pas sera parmi les grands favoris em 2020. Peut-être Beto s’il gagne.

    1. Michèle dit :

      Je partage votre opinion.
      On ne sait jamais ce qui peut arriver.
      Advenant (un miracle…) que Beto gagne en novembre, il serait alors bien placé pour se présenter aux présidentielles de 2020.
      On a le droit de rêver en couleur, pour ces américains.

  6. monteregien dit :

    Un sondage qui demande aux gens qui ils croient va l’emporter n’a pas beaucoup de valeur pour chercher à prévoir qui va réellement l’emporter.

  7. P-o Tremblay dit :

    Suite au rapport de l’ONU sur l’environnement je veux simplement le.plus agressif en matière d’environnement. Ce pays (ainsi que la chine) condamne le monde entier avec leur politique idiote

  8. Mouski dit :

    Ça ne prend pas 1000 democrates pour battre l’imbécile. Seulement UN. Booker serait mon choix. SVP chers democrates, pas de pas en arrière avec des « has been ».

  9. sorel49 dit :

    L’électorat Démocrate est encore confus, instinctivement, il désire un nouveau candidat . Comme le facteur argent pèse très lourd dans cette course à l’investiture, j’espère que l’establishment Démocrate accepte l’idée d’un renouveau et travaille pour des candidats plus jeunes.

  10. ducalme dit :

    Autant 2016 aurait dû être le tour de Bernie Sanders, autant je crois que 2020 doit être celui de Joe Biden.

    On peut toujours se dire que s’il avait plongé en 2016 (je crois qu’il aurait dû faire campagne dès le début de 2015), on ne vivrait pas avec l’Administration actuelle, mais c’est déjà de la vieille histoire.

    Le blue wall ne lui échappera pas et c’est ça qui devrait faire la différence entre Trump et Biden.

    Les démocrates le comprendront-ils enfin ?

    Et Joe Biden a-t-il le goût de se battre ? Contrairement à Hillary Clinton, il ne soulève pas l’hostilité d’une partie de ses troupes.

    Il lui reste à négocier avec Bernie Sanders pour être un candidat de consensus.

    Kamala Harris comme colistière pour préparer la relève; pourquoi pas.

    1. papitibi dit :

      Personne ne haït Jos Bédaine, mais il ne soulèvera jamais un raz-de-marée d’enthousiasme, comme l’avait fait Obama.

      Trop âgé. Parmi les antiquités, Warren est la plus jeune… et nous avons le même âge, elle et moi. Or c’est déjà trop vieux. Àla fin d’un éventuel second mandat, en janvier 2029, ses arrière petits-enfants auront déjà commencé à préparer son 80e anniversaire. Et là, je parle du bébé parmi les dinosaures (Biden, Bloomberg, Sanders, John Kerry…)

      Kamala Harris, co-listière? Elle a le charisme, elle a les ‘specs’ pour y parvenir et ça ne me déplirait pas que ce soit elle qui défonce le plafond de verre. Entéka, c’est PAS Gillibrand que je voudrais voir là, elle qui mange dans la main de la NRA et qui milite pour le concept ONE COUNTRY, ONE OFFICIAL LANGUAGE. Pas sûr que les latinos vont apprécier Gillibrand, if ever…

  11. igreck dit :

    Un(e) candidat(e) jeune, face à cette flottille d’épaves répugnantes, serait peut-être un choix judicieux !? Que sera sera !!!

    1. Dekessey dit :

      Épaves répugnantes? Vous parlez des républicains j’imagine.

    2. Guy le brasseur dit :

      J’aime bien votre allusion à une flottille d’epaves Répugnantes.Voila!

    3. danielm2757 dit :

      Certes ce serait l’idéal mais il ne faut pas oublier la tranche importante et nantie de l’électorat d’une population américaine vieillissante. Et cela explique aussi la crainte de cette dernière a propos du renouvellement de cette population par l’apport migratoire aux priorités et à la culture différentes.

      1. Madalton dit :

        En 2020, les X et les Y seront plus nombreux que les boomers. Il s’agit qu’ils sortent voter. Ils sont majoritairement Démocrates. À suivre…

  12. ducalme dit :

    Quant à moi, un seul mot, intraduisible en français, devrait guider les démocrates pour 2020: ELECTABILITY.

    https://www.collinsdictionary.com/us/dictionary/english/electability

    Le ou la nomineee démocrate aura tout un contrat à remplir face à un GOP qui tiendra des primaires et caucus pour la forme tellement ce parti est devenu l’affaire d’un seul homme.

    1. papitibi dit :

      Quoique…

      La citrouille qui pourrit à la Maison Blanche n’était elle-même pas tout à fait ÉLECTABLE…

      Inculte. Irrespectueux. Frivole. M’as-tu-vu. Menteur compulsif. Cachottier (fraudes fiscales?). Caractériel. Revanchard, Vire-capot imprévisible (Rocket Man, devenu l’amour de sa vie…) Risée du monde entier.

      Si c’est ça, l’ÉLECTABILITÉ…. ouf!

      Finalement, à le regarder aller, je me demande si ce pays a voulu installer dans le Bureau Ovale un véritable homme d’état, ou un clown qui pousse chaque jour un peu plus loin les limites de la pitrerie et du pitoyable…

      Krusty for Prizzi Dance… (une référence au film de mafieux, Prizzi’s Honor [1986])

      1. ducalme dit :

        @papitibi

        Il faut se demander si, à l’époque, qui de Donald Trump ou de son adversaire démocrate était le moins «electable».

        Nous avons eu la réponse en novembre 2016.

        Si Biden veut emporter la nomination rapidement, il se doit de gagner en Iowa et au New Hampshire.

        Bien sûr, Joe Biden n’est pas Barack Obama, mais il a cet immense avantage d’être un rassembleur au moment où l’Amérique aura besoin d’autre chose qu’un plus grand commun diviseur.

        Il faudrait peut-être que vous arrêtiez de vous qualifier vous-même de «vieux» ou de «has been» alors que vous êtes l’un des plus verts sur ce blogue.

      2. papitibi dit :

        @ Ducalme 15h03

        La verdeur de l’esprit, c’est une chose; la raideur des articulations et l’état délabré du corps, c’en est une autre.

        Après avoir subi deux infarctus en moins de 6 mois, j’ai choisi de n’accepter que des mandats à très court terme. Des affaires susceptibles d’être plaidées et jugées dans les 3 mois, par exemple – ce qui excluait les dossiers de longue haleine dont l’issue en première instance ne surviendrait probablement pas avant 4, 6 ou 8 ans… Je me voyais mal consacrer (et facturer!) des centaines d’heures sans avoir la certitude morale qu’un collègue ne devrait pas re-facturer le même travail d’assimilation/compréhension/élaboration des stratégies après que j’aurai été terrassé par un stroke plus violent. La menace ne POUVAIT PAS être ignorée….

        En novembre 2005, je devais mettre ma face sur le poteau mais un troisième infarctus m’en a dissuadé. C’est ÇA, le problème: vient un temps où on ne peut plus faire confiance à une charpente qui menace de s’effondrer!

        Cela dit, c’est parfois le cerveau qui flanche; j’ai côtoyé autrefois un bonhomme qui, en l’espace de 3 ou 4 ans, est passé du statut de prof de maths à celui d’un Alzheimer incapable de répondre à la question suivante: trois plus deux, ça fait combien?

        Reagan n’avait plus toutes ses facultés intellectuelles à la fin de sa présidence, n’est-ce pas? Avant de se lancer pour 4 ou 8 ans à 75 ans, m’est avis qu’il faudrait y penser… et – à tout le moins – CON-SUL-TER (et rendre les résultats publics, et VÉRIFIABLES!

        Ce que Trump aurait dû faire, by the way!

      3. Michèle dit :

        @ pabitibi

        En tout cas, votre ‘mécanique’ n’est peut-être pas tout à fait neuve (ni la mienne d’ailleurs), mais vos commentaires, vos savoirs juridiques, sans oublier votre sens de l’humour toujours bien à propos… apportent beaucoup à ce blogue. Merci d’y participer.

        Longue vie, Papitibi! Une journée à la fois.

  13. kintouai dit :

    Le simple fait que près d’un Amère Loque sur deux croie que le GES (Gros Esti de Salopard) va l’emporter en 2020 me met à court de vomi.

    Ce peuple est complètement dégénéré et mérite ce qui lui arrivera. La seule consolation qu’on pourrait tirer d’une telle calamité, c’est que l’économie du pays ne pourra soutenir ce rythme encore six ans et que la récession sera sans doute pire qu’en 2008. Le Gros Esti de Salopard sera alors au pouvoir et, même s’il essaiera de blâmer Mathusalem et de masquer la réalité, les faits seront là, irréfutables.

    J’espère donc qu’en 2024, le GOP sera rayé de la carte pour des décennies.

    De l’air, de l’air ! Il vient actuellement du sud une telle puanteur que c’en est insupportable.

  14. jcvirgil dit :

    J’aime bien Sanders ou Warren mais ils sont un peu vieux
    Il me semble qu’un ou une jeune progressiste pourrait liquider la vieille orange avariée républicaine s’il est encore en lice dans deux ans , ce qui est loin d’être certain.

    1. papitibi dit :

      Moi, c’est plutôt à une grosse citrouille avariée que j’aurais tendance à l comparer.

      Même couleur. Comme, d’ailleurs, sa petite carotte,,, 😉

      En plus, quand il a été élu en novembre 2016, l’Halloween venait de passer et le ramasseur de citrouilles pourries avait dû l’oublier dans le hall de la Trump Tower…

      1. Henriette Latour dit :

        🤣🤣

    2. Achalante dit :

      Harris avec O’Rourke à la vice-présidence. Ça pourrait faire des vagues… Un raz-de-marée qui nettoierait Washington.

      On peut rêver…

  15. Lecteur-curieux dit :

    Cela prendrait peut-être quelqu’un d’autre, personne pour le moment se démarque fortement et où on verrait Trump agiter le drapeau blanc assez rapidement.

    Seulement gagner les élections de 2020 serait-il suffisant ? Et aucun peut nous garantir cette victoire.

    Une chance, il n’y a pas que cette politique dans la vie. Bien sûr tout est politique mais est-ce la dimension la plus importante d’un peuple?

  16. Madalton dit :

    Des jeunes de 40-50 ans s.v.p.

    1. Emalion dit :

      j’appuie, des vieillards blancs y en a assez et on a un aperçu du desastre

  17. Absalon dit :

    Beto O’Rourke – Kamala Harris (ou l’inverse).

  18. Henriette Latour dit :

    Le chaos continue. Selon un article que je viens de lire, le général Mathis, un genre de démocrate selon l’illuminé en chef, pourrait partir. Toujours selon l’illuminé, il y a plein de bonnes personnes pour remplacer les bonnes personnes qui partent. S’il est aussi bon qu’il le dit, qu’attend-t’il pour partir? 🤪

    1. igreck dit :

      Même la poTUS (potiche of US) dit en entrevue qu’il y a des incompétents à la MB (elle ne précise pas cependant si elle inclu son abruti de con-joint !)

      1. Bartien dit :

        Peut-être fait-elle de la projection elle aussi

  19. xnicden dit :

    Politico rapporte que Kamala Harris sera en Caroline du sud et en Iowa dans les prochaines semaines. Personne ne va en Iowa juste pour appuyer les candidats locaux. Elle sera de la course.

    1. ducalme dit :

      Je partage votre point de vue.

  20. darrylfzanuck dit :

    JFK 3 et Biden ou plus audacieux et jeunes JFK3 et Kamala Harris mes choix depuis longtemps

  21. Mariette Beaudoin dit :

    Michelle Obama va-t-elle se présenter ? Ce serait fantastique si quelqu’un pouvait la convaincre. Mais l’important, c’est que Trump ne se nomme pas lui-même à vie.

    1. jaypee dit :

      « Michelle Obama va-t-elle se présenter ? Ce serait fantastique si quelqu’un pouvait la convaincre.  »

      Pourquoi?
      Cou don, y a t-il juste trois ou quatre familles aux usa qui peuvent diriger? Les Bush, les Clinton, les trump et là, les Obama?
      Je sais bien que les usa sont une république de banane mais bon, faut pas exagérer avec le népotisme…
      Comprenez-moi bien, j’ai bien aimé Michelle Obama mais elle n’a absolument rien fait pour justifier qu’elle soit présidente. Au moins, Hillary Clinton a été sénatrice et secrétaire d’état,,,

  22. Gilles Morissette dit :

    Les Démocrates devront éviter de s’entre-déchirer comme ils l’ont fait en 2016 s’ils souhaitent remporter la présidentielle. Ils devront se rallier derrière celui ou celle qui sera choisi et mettre toute leur énergie à faire en sorte de sortir le Gros Taré de la MB.

    Si jamais, les Américains sont assez connards pour réélire le Gros Enfoiré, ils n’auront qu’eux mêmes à blâmer pour ce gâchis.

    Vous savez ce qu’on dit « Fool me once, shame on you. Fool me twice, shame on me ». Cette fois, ils n’auront aucune excuse !!

    1. Henriette Latour dit :

      👏👏

  23. Mabuse dit :

    Au-delà de l’importance pour les démocrates de reprendre les deux Chambres et la présidence, il y aura surtout, en 2020, la nécessité vitale pour eux de reprendre la majorité dans nombre d’états, en vue du recensement et du redécoupage des cartes électorales qui s’ensuivra. S’ils ne réussissent pas, alors c’est le parti démocrate qui risque de disparaître des cartes électorales plutôt que le GOP. Les É-U. deviendront un état contrôlé par les capitalistes sauvages, les mâles blancs, rétrogrades, sexistes et ségrégationnistes du sud qui étendront leur domination avec la bénédiction de la SCOTUS. MAWA

  24. Cubbies dit :

    Il faut souhaiter que le parti Démocrate se renouvelle: j’aime bien Joe Biden mais il faut passer le flambeau à la prochaine génération. Ils doivent trouver des candidats qui seront capables d’amener les plus jeunes à s’inscrire et à voter lors des prochaines élections en 2020. La Calamité qui occupe la Maison Blanche doit disparaître au plus vite.

  25. ducalme dit :

    «Selon le sondage, 46% des Américains pensent que Donald Trump remportera un deuxième mandat contre 47% qui pensent le contraire.»

    «Joe Biden et Bernie Sanders, ne récoltent pas ensemble 50% des appuis exprimés»

    Ces deux affirmations méritent d’être nuancées.

    Pour ne pas tomber dans les mêmes erreurs, il faudrait savoir de quels états proviennent ces chiffres.

    Il peut facilement y avoir de l’oversampling ou de l’undersampling si des états comme la Californie, New Yok, Masschusetts sont surpreptésentés dans le sondage par rapport à leur poids dans le collège électoral.

    Biden et Sanders font un peu moins de 50%, mais si l’on prend les candidats séniors: Biden, Sanders, Warren, Bloomberg et Kerry, on en arrive à 63%.

    L’âge semble être un facteur secondaire pour la nomination démocrate.

    Il est utile de rappeler que le candidat républicain aura 74 lors de l’élection de 2020.

    1. Michèle dit :

      Intéressant…

      Mattis serait-il celui qui a envoyé une lettre anonyme au journal (NY Times ou Washington post, je ne me souviens pas) il y a quelques semaines?

  26. jaypee dit :

    Joe Biden aura 78 ans en 2020. Bernie Sanders, 79.
    Désolé mais malgré mon respect pour ces deux hommes, non merci.
    Quand l’âge de la retraite est fixé à 65 ans (?), je trouve inacceptable que l’on nomme président une personne dont l’âge se situe bien au-delà. Faut être conséquent.

Répondre à Achalante Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :