Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après une semaine de profondes divisions au Sénat, le juge Brett Kavanaugh a obtenu suffisamment d’appuis pour être confirmé à la Cour suprême des États-Unis. En attendant le vote final, qui devrait avoir lieu cet après-midi, voici un résumé de la semaine, vue d’un œil différent, celui des caricaturistes.

On dit souvent qu’une image vaut mille mots. Après une semaine qui a polarisé la nation américaine, les «cartoonists» ont tantôt fait réfléchir, tantôt attisé les passions.

Plusieurs médias américains ont d’ailleurs consacré des articles aux meilleurs coups de crayon sur le sujet. Le site Politico et le quotidien californien The Mercury News ont fait des recensions des meilleurs dessins publiés cette semaine.

Deux images sont par ailleurs devenues virales. La caricature qui a fait couler le plus d’encre est sans aucun doute celle de Bruce MacKinnon, du Halifax Chronicle-Herald. On y voit «Lady Liberty», la bouche couverte par la main d’un homme qui porte l’éléphant républicain en guise de boutons de manchette.

Cette image fait référence au témoignage de l’une des accusatrices du juge Brett Kavanaugh devant la commission judiciaire du Sénat, Christine Blasey Ford. La professeure de psychologie a témoigné que Brett Kavanaugh avait commis un geste similaire pour l’empêcher de crier lorsqu’il avait tenté de la violer. Un événement que le juge Kavanaugh a nié avec véhémence.

«J’ai regardé le témoignage du Dr Ford et tout au long, je me sentais étranglé par les émotions », a raconté l’illustrateur au Washington Post. « En tant que caricaturiste, je travaille avec les symboles et Lady Justice en est un puissant. »

L’artiste estime que les membres républicains de la commission ont étouffé la justice avant qu’elle ne soit réellement entendue.
Une autre image provenant d’un journal obscur a beaucoup retenu l’attention des médias de droite. La caricature de la fille de 10 ans du juge Kavanaugh priant pour son père a choqué plusieurs commentateurs. Fox News l’a qualifié de « vicieuse ».

Carricature4

En 1992, un nombre record de femmes ont été élues au Congrès. Les candidates et les électeurs avaient été galvanisés par le traitement cavalier réservé à Anita Hill par le panel d’hommes de la commission judiciaire du Sénat. Cette dernière accusait le juge Clarence Thomas de harcèlement sexuel. On fait aujourd’hui référence à cette période comme étant « l’année de la femme ».

Cette année, un nombre record de femmes briguent un poste au Congrès, au point où 2018 pourrait être la seconde « année de la femme ». Cette prédiction deviendra-t-elle réalité? Voici le point de vue de Jack Ohman, du Sacramento Bee :

Carricature 2

Illustrations, dans le sens de l’horloge:
1-Bruce MacKinnon/Halifax Chronicle-Herald
2-Matt Davies/Newsday et Andrews McMeel/Syndicate
3-
Dave Granlund/PoliticalCartoons.com
4-Marian Kamensky/Autriche

48 réflexions sur “Confirmation de Kavanaugh : le débat vu par les caricaturistes

  1. ghislain1957 dit :

    La meilleure caricature est celle de Bruce MacKinnon du Halifax Chronicle-Herald. Il dépeint exactement ce qui se passe aux USA avec un président Pussy Grabber et un futur juge agresseur sexuel à la cour suprême.

  2. Absalon dit :

    « Chelsea Clinton est l’une des personnalités qui ont prié les caricaturistes de ne pas mêler les enfants du juge à cette affaire »

    Trop tard : https://bit.ly/2RuylHq

    1. Fantoma dit :

      @Absalon Que voulez-vous dire par « trop tard »? Est-ce que Kavanaugh aurait dû cacher ses enfants pendant le processus?

      1. Absalon dit :

        Il ne s’agit pas de cacher ses enfants mais dès lors qu’il les présente ostensiblement pour promouvoir sa candidature, il ne peut plus arguer qu’ils relèvent strictement de sa vie privée. Ils font partie de sa communication publique que chacun peut librement commenter.

    2. fallaitquejteuldise dit :

      Kavanaugh a été le premier dans cette épisode à mettre ses enfants de l’avant en soulignant qu’ils priaient pour la pauvre madame Ford… Quand tes enfants sont ta dernière barrière pour te défendre…

  3. noirod dit :

    Elles sont toutes tristement réalistes.

    Je maintiens toutefois que la candidature du mec aurait du (devrait ?) être exclue simplement sur la base de la partialité et du tempérament du candidat. Il aurait ainsi été possible de ménager la chèvre et le chou. Mais le choix de mettre de l’ avant la présumée agression sexuelle devant l’ agression verbale qui aurait du nier celle ci et non pas être le théâtre d’ une navrante prestation du chouette candidat s’ imposait je supposes.

    Mon choix ET DE LOIN, celle de Bruce MacKinnon.

    1. Toile dit :

      Mon choix aussi, bien que celle de Matt Davies dépeint bien que les colonnes du temple brûlent et que le message est «  circulez, rien à voir, je suis en contrôle  ».

  4. Toile dit :

    Les caricaturistes sont l’âme imagée de notre société, les poètes du crayon. Bientôt le 1 er amendement ne permettra plus, tel un Allah, la diffusion de l’image de l’empereur à la moumoutte Crush Fanta, crime de lèse trumpitude capotée. La caricature de BruceMacKinnon du Halifax Chronicle-Herald en est la preuve. Suffit de remplacer la femme par le drapeau américain et vous avez le résultat de l’ensemble de l’oeuvre.
    Calvaire de misère…excusez là…ah pis non, je m’assume

  5. Peace&Love dit :

    Chelsea Clinton est l’une des personnalités qui ont prié les caricaturistes de ne pas mêler les enfants du juge à cette affaire.

    Selon moi elle avait raison. Alors pourquoi la caricature avec la jeune fille qui prie c’est ma préférée?
    Deviendrais-je aussi immorale que tous ces vieux/vielles blanc/blanches qui siègent au Sénat?

    Hier j’étais tellement écoeuré de toute cette semaine de merde que je ne trouvais pas de mots pour exprimer ma colère et mon découragement. Ce matin c’est du cynisme qui m’habite et disons-le une envie de révolte envers tout ce cirque de politique.

    Ma consolation, malgré le résultat de nos élections provinciales je suis tellement heureuse et je me sens énormément choyée d’habiter au Québec.

  6. kyrahplatane dit :

    Merci pour les caricatures M. Hétu!

    Je suis encore fâchée contre Collins, hier quand elle a commencé sa déclaration il semblait qu’elle voterait non mais la suite à été un désastre.
    Kav ça n’est pas seulement concernant Dre. Ford mais ce sont ses opinions sur l’avortement, LGBTQ et bien d’autres sujets ultra consevateurs.
    Si j’étais homosexuel aux États-Unies, je m’inquièterait de l’avenir.

    1. Richard Hétu dit :

      Je transmets vos remerciements à Mme Cameron!

      1. Toile dit :

        Prenez soin de vous, la semaine fut éprouvante et d’autres semaines demeurent au calendrier

      2. kyrahplatane dit :

        Désolée, je n’avais pas vue que le billet était de Madame Cameron!

    2. Toile dit :

      Sans vouloir vous contredire, je changerais votre mot LGBTQ dans votre phrase.
      Nouvelle phrase: Si j’etais citoyen aux Etats Unis, je m’inquieterais de l’avenir.

      1. Henriette Latour dit :

        Toile
        👏👏👏

  7. Racza dit :

    Et voilà bienvenue en R-U-S-A
    Poutine gagne sur tous les fronts. En Europe au moyen orient aux usa partout le populisme dirige…

    1. jcvirgil dit :

      @Racza

      Vous donnez bien du pouvoir au dirigeant d’un pays qu’Obama décrivait en se basant sur son PIB , ses infrastructures sociales et sa puissance économique comme un *shit hole*, sans le nommer parce qu’il avait une certaine élégance absente chez le mal dégrossi Trump.

      Pensez vous vraiment que quelques hackers russes peuvent vraiment influencer les élections du pays qui dispose au sein de la NSA , de la CIA et de toutes ses agences de sécurité de la plus vaste machine de sécurité et de renseignements au monde où ils engouffrent des centaines de milliards de dollars chaque année à la fois pour contrer ces attaques et pour les mener de leur côté ?

      Tout ça c’est de la frime pour faire peur au monde et justifier les centaines de milliards de fonds public détournés chaque année au Pentagone et forcer leurs alliés à continuer d’acheter leurs machines de destruction et leurs armes , la plus grosse businness made in USA.

      1. danielm2757 dit :

        Vous avez raison sur le fond et sur l’historique des relations USA-Russie mais la force des ex-soviétiques provient en quelque sorte de l’asservissement volontaire ou non de sa population au pouvoir central, i.e. V. Poutine. D’ailleurs les russes ordinaires sont stoïques sur cette question et le concept même de démocratie leur est plutôt inconnu. En ce moment le gouvernement russe (via différentes agences et sociétés) déploie des efforts prononcés dans la recherche de la déstabilisation médiatique des plates-formes des pays cibles comme en Europe et en Amérique. Ils ne sont pas les seuls mais ce sont peut-être les mieux équipés pour ce faire. Et il ne faut pas sous-estimer la puissance des média électroniques comme outils de communication personnel privilégiés. Le problème de ses utilisateurs actuels est de croire naïvement à l’innocence d’Internet comme moyen de communication neutre. C’est malheureusement une belle fable.

      2. Racza dit :

        @jcvirgil
        Si vous pensez que ce n’est que cela alors je vous dit merci avec un grand soupir de soulagement. J’ai eu peur que toute cette montée populiste qui arrive au pouvoir surtout en Europe n’était pas que le fruit du hasard ! Que la stigmatisation de l’etranger, de l’homosexuel, des migrants…etc via les réseaux sociaux et les médias tels que breibart news ne sont pas des outils de campagne politique.
        Merci @jcvirgil de m’ouvrir les yeux sur qui était réellement Barack Obama. Merci aussi de me rassurer sur ces quelques petits garnements russes boutonneux derrière leur ordinateur…ha vraiment il y a des fessées qui se perdent n’est-ce pas?

      3. J.C.Virgil dit :

        @danaheim et racza

        La guerre électronique est évidemment une autre forme de guerre où les USA et la Russie s’affrontent je n’en doute pas. De même que la guerre médiatique , principalement emprunté du côté de la Russie par leurs médias électroniques qui donnent la version des événements internationaux vu par le pouvoir politique russe.
        Aussi je suis d’accord qu’il faut regarder le tout avec discernement et se faire une idée par soi-même en évaluant l’évolution des situations qui y sont étudiées. Par contre je ne déteste pas avoir la chance de voir les deux côtés de la médaille et qu’on le veuille ou non on l’a maintenant plus facilement grâce à ce formidable outil qu’est internet même s’il véhicule beaucoup de détritus dans sa toile.

        Je tiens à préciser par contre que je suis loin d’être un admirateur de la dictature poutinienne qui bat d’ailleurs de l’aile dans son propre pays selon ce qui se véhicule. Les Russes décideront d’eux-mêmes le temps venu la direction qu’ils veulent donner à leur pays.

        Par contre sa défense d’un monde multipolaire où les pays du monde ont le droit de choisir le développement qu’ils veulent et le rapport de force qu’il installe contre les excès de l’empire américain n’est pas pour me déplaire, si ça peut mener à un certain équilibre des forces en présence et nous éloigner de la guerre.

  8. Toile dit :

    J’en suis à ma derniere intervention pour les prochaines semaines. Au « car wash » corporel.
    Un avion à prendre. Téhéran m’attends.
    Tourlou gang.

    1. jcvirgil dit :

      @Toile 8h45

      Vous bravez les sanctions trumpiennes contre l’Iran ! Ça prend du courage. Faites attention cependant qu’ils ne gèlent pas vos économies et ne vous impose pas des sanctions.
      De plus si vous passez par les États-Unis au retour vous pourriez avoir affaire aux douaniers américains qui à la vue de votre passeport tamponné en Iran enfileront leurs gants de latex …

      Mais je m »égare. Sûrement trop de café 🙂 Passez un bon voyage .

  9. gigido66 dit :

    Définitivement, celle de Bruce Mckennon est ma préférée, car elle embrasse toute l’ampleur du dégât que cette nomination va provoquer.

  10. gl000001 dit :

    Toutes très bonnes. Un bon résumé de la semaine et de ce qui pourra arriver aux USA.

  11. Henriette Latour dit :

    Chacune des ces caricatures démontre l’infamie, l’abjection, la bassesse, la vilénie, l’avilissement, le déshonneur, l’ignominie, la déchéance, la turpitude, l’abomination de ce pays qui s’est voulu et cru au-dessus de tout le monde.🤬🤬🤬🤬🤬🤬😡😡

    1. danielm2757 dit :

      Les États-Unis reste une grande nation « troublée » car c’est toujours une société jeune et dont l’histoire est encore bouleversée par d’intenses mutations sociales alimentées par sa croissance démographique et l’apport migratoire. Sera-t-elle en mesure d’absorber ces changements une fois encore, c’est la grande question.

  12. danielm2757 dit :

    Je ne condamne pas l’utilisation des enfants dans l’expression caricaturale de notre société. Pourquoi le ferait-on car il s’agirait là d’une discrimination au même titre que le sexisme, le racisme ou l’agisme. Bien sûr c’est toujours plus délicat car nous avons le réflexe (génétique) de (sur) protéger nos enfants et c’est tout à fait justifié. Mais la caricature reste le regard ironique parfois sarcastique nécessaire à notre société pour nourrir sa réflexion sur son contexte et sa perception des choses.

    1. Emma dit :

      @danielm2757

      Sauf qu’ici, il ne s’agit pas des enfants en général mais d’une enfant en particulier, la fille du juge. De là l’intervention de madame Clinton.

      Ce qui n’enlève absolument rien au fait que son propre père (BK) a été le premier à la mettre à l’avant-plan, pour des raisons hautement politiques, et dans le but de forcer l’image du bon-père-de-famille-qui-ne-pourrait-jamais-poser-les gestes-horribles-dont-on-l’accuse.

      1. Guy LB dit :

        @Emma :
        On comprend la raison de l’intervention de Chelsea Clinton, et ce qui justifie son appel à la décence et à la retenue.

        Mais cette caricature tourne les projecteurs vers l’hypocrisie abjecte de Kavanaugh et de ses supporters (J’allais écrire ‘de ses suppôts’, comme on disait, dans le temps…) qui se réclament de la religion et des valeurs familiales pour se tailler une place à la Cour Suprême.

        C’est à Kavanaugh qu’il faut reprocher d’avoir mis cette enfant en scène, pas au caricaturiste. Sa caricature magistrale est une réplique, pas une attaque, ni une moquerie, encore moins aune atteinte aux bons sentiments.

  13. Gilles Morissette dit :

    Merci à monsieur Hétu pour ce bref aperçu du recensement de toutes les caricatures qui ont été réalisés par ces as du crayon. Bien entendu celle de Bruce MacKinnon a frappé, avec raison, notre imagination et elle mérite la palme d’or.

    Cependant, mon coup de coeur va à celle où les femmes disent aux enfoirés de « Répugnants et à l’Enfoiré-En-Chef « See you in November ». Espérons que cela se réalisera. Je ne peux croire que cette pourriture, après tout ce qu’elle a dit ou fait, va s’en tirer sans conséquence. Si c’est le cas, on pourra dire que ce pays de MDR est irrécupérable et qu’il n’y a plus rien à espérer.

    Je ne déteste pas celle où on voit la fille de Kavanaugh dire une prière demandant de pardonner à son père, tout le mal qu’il a fait. Un coup en bas de la ceinture certes mais le simple fait de savoir que les salopards de FAUX NEWS l’ont trouvé « vicieuse » suffit à me convaincre qu’elle a atteint son objectif: Faire suer ces salopards de « Dretteux à la con ».

    Il est vrai, comme le dit Chelsea Clinton, qu’il ne faut pas mêler les enfants à cette sombre histoire.Cependant, les enfants ne sont pas sourds et aveugles. Ils sont parfaitement conscients de ce qui se passe et ils comprennent, avec leur capacité de raisonnement d’enfant, de ce qui est en train de se jouer.

    Les enfants sont beaucoup plus perspicace et comprennent beaucoup plus de choses que l’on croit,en tout cas pas mal plus que les consanguins lobotomisés de la vase électorale du Gros Taré-En-Chef.

  14. Guy Vidal dit :

    USA = désastre car la duperie, le mensonge, l’arrogance et un peuple qui jusqu’à date n’a pas tellement changé malgré le Potus 45 mais espérons le mois de novembre le mois des morts et souhaitons d’y retrouver le Potus 45 et deux chambres renouvellées avec des acteurs plus près du peuple car il en a bien besoin.

    Je ne peux pas comprendre encore que ce Potus 45 fait à ce poste après presque 2 ans, quelle tristesse, on recule dans tout et même ici au Québec, nous allons en avoir les effets à plus long terme

    Il ne mérite que la prison et en plus cet ignome personnage BK, quel menteur et en plus d’être un violeur de femmes, d’être nommé à la cour suprême, inaceptable révoltant, et j’espère qu’ils en vivront une révolution.

  15. Richard Desrochers dit :

    BT n’avait qu’à pas sortir sa fille du placard pour sa défense en disant qu’elle avait fait ce que lui était incapable de faire. Au moins, personne ne l’a traitée de menteuse, comme le Gros Tas a fait de Mme Ford.
    Ce qui devrait exclure Kavanaugh d’un poste à la SCOTUS n’est même pluss l’accusation à son égard, c’est sa propre défense qui est coupable sans qu’il y ait le moindre doute raisonnable.

  16. treblig dit :

    See you in november

    Cette caricature est porteuse d’espoir. Déjà que les femmes n’ont voté qu’à 41% pour Trump en 2016, elles voteront, selon les sondages, en bas de ça en novembre. Probablement aux environs de 35%. Si c’est le cas, les républicains seront balayés aux midterms.

    Et le congrès ne sera plus seulement dominé par des vieux hommes blancs religieux (du moins en apparence).qui auront sous-estimé le vote de protestation des femmes.

    1. xnicden dit :

      Juste une petite précision: les femmes blanches ont voté à 53 % pour Trump.

      Quant aux possibilités de balayage aux mid-terms, nous y reviendrons mais je ne suis pas certaine. Les mesures de suppression des voteurs sont multiples et auront leur effet.

      1. Benton Fraser dit :

        Dans les années 70, lorsqu’on a voulu approuver l’amendement sur l’égalité entre hommes et femmes (le 26ième de mémoire) il eu une association de femme donc celle à la tête du mouvement a fait le tour des États-Unis pour promouvoir la liberté d’être entretenue par leur mari!!!
        Et cette campagne eu beaucoup de succès!

        Il faut croire qu’en 2018, au 21ième siècle, les choses ont peu changé dans plusieurs États des États-Unis… et chez la femme blanche!

        P.S.: L’amendement n’a jamais passé….

      2. xnicden dit :

        Je crois avoir lu que cet amendement est encore sur la table, quelqu’un peut confirmer? Cela dit, vous illustrez jusqu’à quel point une forte proportion de femnes ont intériorisé le discours misogyne.

      3. Aube2005 dit :

        Et, il ne faut pas oublier le gerrymandering.

      4. Benton Fraser dit :

        @xnicden

        Cet amendement fut rédigé en 1920, présenté au Congrès à partir de 1923 pour être approuvé, mais ne fut approuvé qu’en 1972.

        Par la suite, il doit être approuvé par le trois quart des états…. ce qui n’a pas été atteint jusqu’à maintenant….

    2. kintouai dit :

      Au sujet du vote des femmes, je vous recommande le (toujours) très excellent article de Mme Vallet dans Le Devoir (https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/538539/nos-fils-vont-tres-bien-merci), qui apporte un bémol au pouvoir des femmes dans la prochaine élection.

      Son intuition que tout est loin d’être joué en faveur des Démocrates semble confirmée par un sondage publié sur CNN au sujet de la course sénatoriale au Dakota du Nord. On sait qu’il faut 2 gains aux Démocrates pour reprendre le Sénat, dont le Dakota du Nord, où la démocrate tire de l’arrière par 12 points sur le Ripouxblicon (https://www.cnn.com/2018/10/06/politics/poll-of-the-week-heidi-heitkamp-is-in-trouble/index.html).

      Comme je l’ai déjà dit, la Chambre des Représentants est à portée de main des Dems, mais les chances qu’ils remportent aussi le Sénat sont très très minces. Avec une seule chambre, les possibilités de freiner les délires du Fuhrer-in-Chief sont quasi nulles.

      Le Gros Salopard aura les mains pratiquement libres pour poursuivre son entreprise de démolition jusqu’en 2020 et, si l’économie ne s’effondre pas, même au-delà.

      Le travail de sape mené depuis des décennies par les salopards de dretteux a porté fruit auprès d’une population qui semble avoir perdu la raison et qui est prête à échanger sa liberté contre un plat de lentilles.

      Quand on pense qu’au Brésil, où l’on s’apprête à élire le candidat d’extrême-droite (on parle d’«extrême-droite» et non de droite), près du tiers de la population réclame le retour des militaires, on est en droit de se demander si le monde n’est pas devenu fou.

  17. Apocalypse dit :

    HS – Très intéressant commentaires de Lawrence O’Donnell (MSNBC) sur les Pères Fondateurs, le sénat et la démocratie aux Etats-Unis:

    https://www.youtube.com/watch?v=b4UTW9_1VoQ

    Lawrence: ‘The Senate Is An Unfixable Crime Against Democracy’ | The Last Word | MSNBC

  18. Daniel Legault dit :

    Cet article d’Yves Boisvert résume pourquoi Kavanaugh va être nommé à la cour suprême et il décrit les problèmes actuels des États-Unis qui dénature sa démocratie, soit la présence de la religion et des groupes de pression dans la politique.

    Les américains n’ont qu’un choix: Tout faire pour aller voter en novembre pour que les démocrates reprennent le pouvoir.

    Ensuite voter pour débarquer Trump en 2020.

    Nous, nous devons nous méfier et exiger la remise en place au fédéral du financement public des partis politiques et de la réduction du montant maximal des dons.

    Nous devons être extrêmement vigilant parce qu’avec Trump on a encore une preuve que l’on peut déstabiliser une démocratie bien établie.

  19. Apocalypse dit :

    @Daniel Legault – 12h00

    ‘…avec Trump on a encore une preuve que l’on peut déstabiliser une démocratie bien établie.’

    Vous n’avez pas écouté la vidéo de Lawrence O’Donnell, car il vous aurait dit, ce que plusieurs sur ce blogue ont compris depuis longtemps, que les Etats-Unis n’ont jamais été une démocratie, simplement l’apparence d’une. S’il y a eu une démocratie le moindrement fonctionnelle, George W. Bush n’aurait jamais été président et c’est Hillary Clinton qui serait à la Maison-Blanche.

    Donald Trump est président justement parce que les Etats-Unis ne sont pas une démocratie.

    Un système politique profondément dysfonctionnel et pas certain qu’il puisse être réparé.

    1. Benton Fraser dit :

      Il y a ce livre très intéressant d’Howard Zinn, « L’Histoire populaire des États-Unis ».

      Effectivement, en lisant ce livre, c’est consternant qu’en 250 ans d’histoire, les États-Unis n’ont jamais été une vrai démocratie!

      En gros, l’histoire américaine se résume que la démocratie, c’est quelque chose de trop importante pour la laisser aux mains des citoyens….

  20. Apocalypse dit :

    HS – Dans cette autre vidéo de Lawrence O’Donnell, on entend l’explication de Madame Murkowski (à partir de 3min. 5 sec.) pour voter non à la candidature de M. Kavanaugh; les intervenants sur ce blogue seront bien d’accord avec sa logique.

    Maintenant, le bout où ça va grincer des dents et même que la fumée va vous sortir des oreilles; à partir de 5min. 55sec, on entend Madame Collins et ensuite Lawrence qui commente. Madame Collins nous fait chef-d’oeuvre d’anthologie en matière d’hypocrisie.

    https://www.youtube.com/watch?v=SUQEiHpttGY

    Why Lisa Murkowski Opposes Brett Kavanaugh | The Last Word | MSNBC

    1. simonolivier dit :

      @apocalypse Mme Collins est dans le trouble dans son état. Depuis qu’elle a annoncé qu’elle voterait pour la nomination de Kavanaugh, le parti démocrate a ramassé plus de $2million dans son état pour l’élection sénatoriale de 2020. Ca s’ajoute au $1M ramassé depuis le début du processus de nomination. $3M et l’élection n’est que dans 4 ans. L’ancienne conseillère du Président Obama, Susan Rice, a laissé savoir ce matin qu’elle était intéressée à se porter candidate

  21. Apocalypse dit :

    @Benton Fraser – 12h56

    Et curieusement, si aux Etats-Unis, on avait UN citoyen(ne) = UN vote, nous aurions un pays bien plus démocratique et où les choses iraient sans aucun doute beaucoup mieux.

    Résultat de décisions des Pères Fondateurs: un pays profondément injuste pour la ‘majorité’.

  22. Pierre S. dit :

    ——————–

    Le sénat américains s est comporté comme une mafia en nommant Kavanaugh.
    Un gars de la clique, et malgré les nombresux sigaux d’alarmes qui se sont manifesté
    ils ont persisté à le nommer ….

    aux américains mécontents de se manifester aux mid terms, ils en ont le pouvoirs.

Répondre à Pierre S. Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :