Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1041985118.jpg.1538577167.jpg

Brett Kavanaugh signe une tribune dans le Wall Street Journal dans laquelle il aborde un aspect de son témoignage devant la commission judiciaire du Sénat qui devrait le disqualifier de la succession d’Anthony Kennedy à la Cour suprême des États-Unis selon plus de 2 400 professeurs de droit : son ton colérique et partisan. S’il ne présente pas dans son texte de véritables excuses pour ce manquement à la réserve et à l’impartialité attendues d’un juge, il tente en revanche d’expliquer son comportement.

«J’étais très ému jeudi dernier, plus que je ne l’ai jamais été», écrit-il après avoir dénoncé les allégations «injustifiées et parfois vicieuses» dont il a fait l’object. «Je me suis peut-être laissé gagner par l’émotion par moments. Je sais que mon ton était trop pointu, et que j’ai dit certaines choses que je n’aurais pas dû dire. J’espère que tout le monde peut comprendre que j’étais là en tant que fils, mari et père. J’ai témoigné en ayant principalement cinq personnes à l’esprit : ma mère, mon père, ma femme et, par-dessus tout, mes filles.»

Brett Kavanaugh enchaîne en promettant de redevenir l’homme et le juge qu’il a toujours été : «travaillait, calme, ouvert, indépendant et dévoué à la Constitution et au bien commun». Aux yeux des plusieurs critiques du juge, il avait surtout à l’esprit Donald Trump lors de son témoignage, étant soucieux de sauver sa candidature auprès de celui qui l’avait nommé.

Le Sénat doit tenir un vote clé demain à 10h30 pour mettre un terme au débat sur la confirmation de Brett Kavanaugh à la Cour suprême. Le vote final pourrait intervenir samedi. Au moment d’écrire ces lignes, trois sénateurs républicains et un sénateur démocrate n’avaient pas encore annoncé officiellement comment ils voteront.

(Photo Getty Images)

80 réflexions sur “Les demi-excuses de Brett Kavanaugh

  1. Cyto dit :

    Trump va regretter de l’avoir choisi si il s’excuse de manière trop convaincante, il va passer pour un faible et Trump aime pas les faibles.

    D’un autre côté ça va dédouaner certains frileux à le choisir…

    1. Pierre dit :

      Sérieusement qu’ils mangent tous de la M A * * E

    2. A.Talon dit :

      De toute manière, le Drumpf va finir par regretter de l’avoir choisi. Tout d’abord parce qu’il est dans ses habitudes de mettre à la porte tout ces gens «exceptionnels» qu’il avait précédemment embauché. Ensuite, parce que sa nouvelle marionnette connaîtra, avec ses exploits sexuels passés, les mêmes touments que lui avec ses magouilles russes. On en parlera demain, on en parlera la semaine prochaine, on en parlera l’année prochaine, on en parlera dans 10 ans, on en parlera chaque fois qu’il se prononcera au nom de la morale ou qu’il émettra un jugement sur une affaire de moeurs ou politique. On en parlera tout le temps… et jamais en bien. Son passage à la SCOTUS sera entaché en permanence par ces histoires scabreuses.

      1. Pierre dit :

        @Talon
        On met ça à la porte comment un scotus pas si simple surtout qand ton Président a le pardon providentiel facile…

      2. A.Talon dit :

        @ Pierre 22h20

        Un juge de la Cour Suprême (en fait, tout juge fédéral) peut être destitué de la même manière qu’un POTUS. Autre chose, la destitution est un processus politique. Ce n’est donc pas un processus judiciaire, faque le pardon présidentiel ne s’applique pas.

        «Can a Supreme Court justice be forcibly removed from the bench? A quick civics lesson.»
        https://www.washingtonpost.com/news/answer-sheet/wp/2015/12/12/can-a-supreme-court-justice-be-forcibly-removed-from-the-bench-a-quick-civics-lesson/?utm_term=.0183f21de46e

  2. spritzer dit :

    « Aux yeux des plusieurs critiques du juge, il avait surtout à l’esprit Donald Trump lors de son témoignage, étant soucieux de sauver sa candidature auprès de celui qui l’avait nommé. »

    À voir son niveau d’émotion, je pense qu’il avait souvent sa famille en tête.

  3. Gilbert Duquette dit :

    …J’espère que tout le monde peut comprendre que j’étais là en tant que fils, mari et père. …

    Oups, il a oublié: …en tant du plus grand juge partisan des républicains qui traquera sans relâche de ces ignobles démocrates et La Clinton*

    Excusez le vocabulaire mais c’est en ces termes qui pensent de Mme Clinton.

  4. gl000001 dit :

    Trump ne s’excuse jamais !! Kav -1

  5. Fantoma dit :

    Prenez n’importe quel être humain et revirez sa vie à l’envers, en lui « dompant » une myriade d’allégations de viols et d’aggressions sexuels vieilles de 35 ans en une semaine, et mettez le sur la sellette devant des caméras devant la nation au complet.

    A prendre aussi en considération le contexte actuelle de l’époque où une accusation signifie que vous êtes automatiquement coupable.

    Dites-moi maintenant ou je peux trouver un guide qui démontre comment gérer la situation ou s’élever au dessus de tout cela.

    1. Cyto dit :

      On garde son sang-froid et on dit calmement la vérité. Son attitude était indigne de la position qu’il prétend mériter. Le bareau (l’équivalent US) recommande qu’il n’aie pas le poste, il a eu des problèmes à cause de son extrémisme idéologique toute sa carrière, il a eu le poste de juge à cause de pressions républicaines pendant plusieurs années, pas à cause de ses compétences personnelles.

      Non, il s’est comporté indignement, il y a 36 ans, et encore aujourd’hui. Pas de pitié.

      1. Fantoma dit :

        @Cyto Garder son sang-froid pour dire que vous n’avez pas brûlé un feu rouge et le faire pour vous défendre d’avoir droguer des filles pour les violer en groupe, il y a une marge. Vous faites dans la pensée magique.

        Ça me rappelle ce juriste que j’ai vu à la TV qui disait qu’il préférait 100X mieux être accusé à tort de meurtre que de l’être pour un viol. Votre réputation ne se remettra jamais de cette accusation.

      2. Cyto dit :

        Il est juge et prétend atteindre le poste le plus élevé possible pour un avocat. Le sang-froid est requis, exigible, obligatoire. Ce n’est plus un jeune crétin qui buvait trop et a fait des conneries. Même si on admet que c’était des erreurs de jeunesse et qu’il a changé à l’âge adulte, il a menti.

        Les gens qui l’ont connu jeune ont dit qu’il a menti, les gens qui l’ont côtoyé adulte comme avocat ont dit qu’il ne devrait pas être juge aussi, à cause de son manque de jugement, justement.

        Il veut être juge à la cours suprême et il ment.

        Il a rien à faire là, point barre. Il n’aurait jamais dû être candidat. Il s’est disgracié tout seul comme un grand.

        C’est ça le problème avec un menteur, on peut mentir une fois mais on ne pourra plus jamais avoir confiance.

        Un peu de maturité, Fantoma.

      3. Toile dit :

        En plein cela. Si, à son âge, il ne connaît pas les codes du civisme ni comment appliquer les regles de réserve et manifester une distance émotionnelle, ben c’est just to bad.

        En tentant de justifier son comportement, il fait preuve de culpabilité relationnelle. On retrouve cela dans le discours des gens qui regrettent parce qu’ils subissent les conséquences et non parce qu’ils s’amendent de leurs conduites ou crimes, ce qui touchent la culpabilité valorielle, celle où le remords est présent, où la victime est considérée. Ses regrets sont adressés à sa personne qu’il nous faudrait comprendre un peu, voir excuser. Version narcissique.

        Alors les sniff sniff, je les mets où vous pensez…

      4. Cyto dit :

        Les allégations à son égard sont très grave, il y a eu des gens marqués à vie par son agressivité, la police a dû intervenir à cause d’une rixe provoquée par lui, si il avait assumé la possibilité d’avoir agressé Ford en étant trop saoul pour s’en rappeler, si il avait admis clairement qu’il buvait trop et est agressif quand il a bu, qu’il regrette si il a fait du mal quand il était dans cet état, il y serait déjà, malgré les doutes sur la qualité de son caractère et sa capacité à faire la part des choses (ce que l’on appelle avoir du jugement).

        Il a manqué de jugement, quand il était jeune et buvait comme un perdu, quand il a envoyé des messages à ses vieux amis demandant de le couvrir, quand il a fait la liste de questions à Clinton, quand il a été interrogé…

        C’est pas l' »enquête » du FBI qui va le disculper.

    2. Toile dit :

      Tjrs à côté du rail ? Besoin d’un guide qui démontre comment gérer..
      Démontre, gérer…. à des années lumieres de l’affect.

    3. Lecteur-curieux dit :

      Nous ne pouvons pas vraiment nous mettre dans sa peau quand la lumière n’a pas été faite.

      On peut difficilement aussi avec une personne ayant des valeurs aussi opposées au nôtres.

      Le statut social, occuper les plus hautes fonctions ce n’est pas un DROIT c’est un PRIVILÈGE.

      Ne pas savoir la vérité cela change tout! Les accusations sont-elles vraies ou fausses ? Le comportement serait radicalement différent.

    4. Bartien dit :

      @Picotte

      Va falloir recommencer à vous ignorer ma parole

  6. xnicden dit :

    Attendez, je croyais que toute sa déclaration d’ouverture avait été rédigée la veille, incluant ce qui il dit sur une conspiration et les Clinton?

    1. Layla3553 dit :

      M. Hétu avait fait un billet , sur son texte d’ouverture qui avait été publié, c’est DT et sa WH qui ont changé le ton, le premier n’était pas doucereux, mais acceptable. Il s’est fait monté la tête, donc non il n’a pas le jugement nécessaire pour cette fonction. Je suis désolée mais quelqu’un a la cour dirait une telle chose pour se défense, je ne suis pas sûre que BK aurait trouvé ça édifiant. Layla.

      P.s ce matin, on était à 1000 professeurs de droit là on est rendue à 2400.

      1. xnicden dit :

        C’est pas mal ça. On planifie un texte des heures à l’avance, il est modifié pour une raison X mais tous les mots ont quand même été soupesés mais surprise, une semaine plus tard on vient faire un mea culpa en invoquant l’émotivité qui nous habitait en témoignant?

      2. xnicden dit :

        1400 maintenant, wow merci pour l’info.

  7. danielm2757 dit :

    Je cite cet extrait de son texte: « At times, my testimony—both in my opening statement and in response to questions—reflected my overwhelming frustration at being wrongly accused, without corroboration, of horrible conduct completely contrary to my record and character. My statement and answers also reflected my deep distress at the unfairness of how this allegation has been handled. »
    Il prétend donc avoir été traité injustement et sans preuve. Comme juge expérimenté, il devrait donc approuver la réalisation d’une enquête plus approfondie et la confrontation des témoignages pour se laver de toutes ses accusations prétendues fausses. Mais il semblerai que même son président n’a aucune confiance dans le processus normal de la justice américaine. C’est tout de même très révélateur!

    1. InfoPhile dit :

      En ce sens, Kavannaugh est le premier acteur de ce dont il se dit victime. Car on a beau dire qu’il a été enquêté en profondeur dans le passé – un passage obligé pour tout juge -, il ne l’a pas été à la lumière des récentes divulgations.

  8. bloganon dit :

    « J’ai témoigné en ayant principalement cinq personnes à l’esprit : ma mère, mon père, ma femme et, par-dessus tout, mes filles. »

    Autrement dit, j’ai témoigné en pensant à moi, moi, moi et non à la vérité.

    1. danielm2757 dit :

      Vous avez raison, le fait qu’il a pensé à défendre sa réputation vis-à-vis de ses proches ou encore de ses confrères ne peut en aucun cas le disculper automatiquement d’une accusation.

  9. Danielle Vallée dit :

    Le seul fait qu’il écrit cet article prouve qu’il est un sociopathe, persuadé qu’il peut manipuler les gens
    Il ferait un rally lui aussi s’il le pouvait…
    Un menteur pathologique et un être très dangereux.

    Le juge Stevens (retraité de la Cour Suprême) a laissé échapper qu’il ne le trouve même pas « sympathique » et qu’il n’a pas sa place à la Cour Suprême. Ouch.

  10. 430a dit :

    Paroles, paroles, paroles…

  11. Apocalypse dit :

    ‘… «Je me suis peut-être laissé gagner par l’émotion par moments. …’

    M. Kavanaugh, un mot pour qualifier votre explication de ce qui s’est passé durant votre audition: BULLSHIT!

    Vous aviez eu le temps de réfléchir, de préparer ce que vous alliez dire et donc, vos propos, c’était planifier de votre part pour vous défendre. Désolé, ça ne change rien, votre attaque partisane et la conspiration des Clintons, plus que suffisant pour vous disqualifier d’un poste à la Cour Suprême.

    De toute manière, pourquoi essayer de vous justifier, les républicains s’en foutent, ils vous veulent à tout prix à la Cour Suprême pour protéger le criminel en poste à la Maison-Blanche et pour dire aux femmes quoi faire avec leur corps.

    M. Kavanaugh: ‘Shame on You!’

    Les républicains ne devraient pas se surprendre de voir les femmes, ayant deux onces de jugement, appuyer massivement les démocrates en novembre. D’ailleurs, les sondages vont dans ce sens et ils dataient d’avant toute cette histoire.

  12. gl000001 dit :

    Il devait être très émotif car ce n’est pas lui qui a écrit son texte. Il s’est fait convaincre de le jouer sous cet angle, mais il pensait qu’il se calait.
    C’est juste une théorie aussi niaiseuse que son explication ou ce que Fantomass peut dire 😉
    Sérieusement, c’est clairement du « damage control ». Conclusion : guilty as charged !

  13. danielm2757 dit :

    Toute cette affaire va laisser des traces profondes dans la société américaine en accentuant le clivage évident entre la vision individualiste opportuniste de l’administration Trump et des républicains et le « reste » de la population américaine.

    1. onbo dit :

      2400 profs de droit qui signent un papier de rejet de la candidature de Kavanaugh, c’est au contraire un premier pasdes plus rassurant qui va plaire beaucoup mais silencieusement à des millions de personnes informées de tous horizons politiques. Il y a même des sénateurs républicains qui doivent en eux-mêmes retrouver leur souffle, tant ils se font coincer by the machine. Donald va avoir une nuit très courte, parce que c’est publié demain matin en format papier…

  14. treblig dit :

    Dans ses jugements à la cour d’appel, Kavanaugh est reconnu comme constitutionnaliste pointilleux. Conservateur certes, mais respectueux de la constitution. Pas question pour lui réécrire la constitution ou pondre des textes légaux lumineux qui vont refaire le droit comme Earl Warren, un de ses prédécesseurs, à la cour suprême l’a fait pour les droits civiques.

    Ça va être un guardien tatillon de l’orthodoxie constitutionnel

  15. sorel49 dit :

    J’ai écrit dans ce blogue en écoutant sa déposition devant le Sénat :
    « quel manque de dignité ce candidat à la plus haute magistrature ».

    Kavanaugh dit qu’il regrette et va essayer de se contrôler. Le peut- il à l’âge de 53 ans ? Que le FBI fasse une 8e enquête sur l’humeur de l’honorable juge de la Cour d’appel et cette fois-ci sans interférence des messieurs de la Maison Blanche.

    1. Toile dit :

      Il regrette les dégats que cela lui causent, pas la nature même du propos tenus.
      Il va essayer de se controler. Les batteurs promettent avec conviction cela aussi, les alcooliques itou. Ça marche…entre 2 crises. L’ennui, c’est l’escalade qui s’accroit en fréquence et en gravité quand on est pas arrêté à temps.

      1. A.Talon dit :

        «L’ennui, c’est l’escalade qui s’accroit en fréquence et en gravité quand on est pas arrêté à temps.»

        Imaginez la pression qu’il aura à supporter maintenant, si sa nomination à la SCOTUS est confirmée. Il sera suivi en permanence par une meute de journalistes et de papaparazzis, chacune de ses déclarations sera analysée au microscope, chacun de ses faux pas sera monté en épingle dans les médias sociaux (imaginez-le avec un verre dans le nez ou en train d’engueuler quelqu’un), chacun de ses squelettes menaçant de sortir à tout moment de son placard, toujours à craindre le témoignages inattendu d’un ancien camarade de classe, toujours à subir les critiques acerbes de ses pairs, toujours à lire des sondages défavorables à son sujet, toujours à subir des reportages défavorables dans les médias, toujours à subir les résultats de nouvelles enquêtes journalistiques à son endroit, toujours à craindre l’annonce de nouvelles enquêtes policières, toujours à craindre pour sa sécurité personnelle ou celle de sa famille, toujours à devoir partager son intimité avec des gardes-du-corps, etc… À la longue, cette situation finiora par devenir intenable pour ce pauvre type incapable de contrôler ses émotions. Il va craquer, tôt ou tard. Ou il sera drôlement soulagé le jour où des policiers viendront lui mettre des menottes aux poingts.

  16. xnicden dit :

    Mon coeur saigne quand les remords se manifestent une semaine plus tard à la veille d’un vote crucial.

    1. danielm2757 dit :

      Et je verse de grandes larmes de crocodile sur son sort!

  17. titejasette dit :

    Question à un juriste :

    Je suis démocrate et je dois me présenter devant le juge de la Cour suprême Kavanaugh pour défendre ma cause. Qu’est ce qui me dit qu’il n’a pas des préjugés contre moi et qu’il va prendre une décision sans aucun parti pris.

    Pourrais-je demander de me faire entendre par un autre juge ? Est-ce dans mes droits ?

    1. Fantoma dit :

      @titejasette Ils sont neufs. Vous ne vous présenterez jamais seul devant un juge de la cour suprême.

      1. titejasette dit :

        @Fantoma

        OK, je viens de réaliser que c’est la Cour suprême.
        Mon expérience personnelle s’est arrêtée à la Cour des petites créances (et c’est bien ainsi !)

      2. gl000001 dit :

        Faites vos recherches. On peut se présenter devant un seule juge de la cour suprême dans des cas bien précis !!

  18. danielm2757 dit :

    Il y a un autre aspect de témoignage de Kavanaugh qui reste inquiétant pour un futur juge de la Cour suprême des USA et ce sont ses affirmations d’une prétendue conspiration des démocrates et des Clinton motivée selon lui par un désir de vengeance. Ce sont de graves accusations toujours non démontrées par son auteur qui plus est veut siéger dans la lus haute cour des États-Unis. De deux choses l’une, ou il démontre le bien-fondé de telles accusations, ou il s’en excuse publiquement ce qui s’avère vraisemblablement bien au-delà de ses capacités de rémission … Peut-on vraiment appuyer en toute conscience une telle candidature?

    1. A.Talon dit :

      «Ce sont de graves accusations toujours non démontrées par son auteur qui plus est veut siéger dans la lus haute cour des États-Unis.»

      Le citoyen Kavanaugh devrait être immédiatement poursuivi pour diffamation par le parti Démocrate et la famille Clinton. Ça lui ferait les pieds et le rendrait inéligible pour la Cour Suprême.

  19. Cubbies dit :

    BULLSHIT mur à mur. Ne mérite pas d’être nommé à ce poste. Son comportement lors des audiences démontre qu’il n’a pas ce qu’il faut pour occuper un poste à la Cour Suprême. Trop collé aux Républicains pour avoir l’impartialité requise pour ce poste.

    Ils vont le confirmer: ce sera une erreur historique. Tout comme l’élection du Bully sans conscience.

  20. CBT dit :

    Je pense qu’il est ébranlé par le verdict des 2400 professeurs de droit qui ont déconseillé sa nomination, il est un juriste, comment ignorer l’opinion d’autant de juristes sur son cas ? Mais pour Trump et les républicains, il n’y a pas de problèmes, alors ils ont dû lui conseiller de s’excuser un peu pour ne pas avoir été en pleine possession de ses moyens au moment du témoignage, c’est amplement suffisant, il faut ce qu’il faut. The show must go on !

  21. Layla3553 dit :

    Pour moi, il a clairement démontré que lorsqu’il est confronté il est sans pitié, qu’il perd contact avec la réalité, et c’est faux qu’il va redevenir l’homme qu’il était, son je me moi à été écorché et il va croiser des gens qui ne le porteront pas dans leur cœur et il va réagir violemment.

    Je ne crois pas qu’il était facile avant à vivre, le portrait typique du gars qui a violenté sa femme et lui dit je te promet que je vais redevenir celui que j’étais quand on s’est connu mais tu ne m’as pas aidé tu as ta part de responsabilités, et ta famille qui s’en mêle, à chaque fois que tu reviens de chez ta famille…bla bla bla.

    Dans les jurisprudences, je verrais très bien son texte d’aujourd’hui comme modèle d’excuses pour justifier la violence verbale. Pas sûre que m.le juge serait clément.

    1. Toile dit :

      Contrairement à votre opinion, il était en parfait contrôle. C’est intentionnellement qu’il etait agressif afin d’imposer. Ses propos hargneux sont le reflet exact de sa pensée, ce qui serait bien le seul point de vérité de ce cirque. Certes dirigé par son mentor, il demeure pas moins que la prémiditation et le parfait contrôle, rendent le personnage encore plus dangereux.

      1. monsieur8 dit :

        Bien sûr que tout était minutieusement calculé, prémédité. Aucune perte de contrôle de Kavanaugh, jamais. C’est un grand stratège, froid et méthodique. Faut pas le prendre un rookie! Il est juge depuis des années, et fricote avec le milieu politique depuis aussi longtemps. On n’apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces.

      2. Layla3553 dit :

        Son attitude était très contrôlante, toute cette violence pour s’imposer, 100% d’accord qu’il pensait tout ce qu’il a dit jusqu’à la moindre virgule, mais s’il avait été en contrôle il se serait abstenu en s’imposant de la sorte. Il fait parti ce cette clic, pour qui terroriser les gens , c’est maîtriser la situation sachant que même en 2018, ça marche encore. C’est un violent et un violent n’est pas en contrôle. Je pense que vous et moi disons la même chose mais différemment. Bonne journée. Layla

      3. Layla3553 dit :

        Mon 9:38 s’adressait à @ toile . Layla

  22. monsieur8 dit :

    Il est vachement habile ce Kavanaugh. Lors de sa comparution, son ton belliqueux avait dû en convaincre plusieurs : un homme coupable ne s’emporte pas comme ça face à ses accusateurs!

    Une fois « blanchi » par le FBI, il n’a plus besoin d’être aussi agressif. Il exprime quelques remords pour s’être emporté (l’émotion, la famille… c’est-tu cute !), et présente l’aspect polissé et calme qui sied à la fonction. Et voilà, ceux qui avaient été gênés par son ton agressif seront rassurés.

    Vachement habile! Tout est calculé depuis le début.

    J’étais optimiste qu’il ne passerait pas. Je ne le suis plus.

  23. Layla3553 dit :

    Manipulation, il sent bien la soupe chaude, et si Mme Ford avait rectifié le tir sur certains aspects de son témoignage, avant la session de demain??? Non c’est de la manipulation extrême.

    Effectivement après une semaine trop peu trop tard surtout qu’il dit j’ai peut-être….

  24. Alexander dit :

    Le juge Gorsuch est conservateur mais me semble qu’il n’a pas fait un fou de lui lors de sa nomination. Kavanaugh est finalement une bizarre de candidature de la MB. Me semble que la gang de Trump aurait pu dénicher des candidats moins controversés, non?

    J’ai bien l’impression que c’est la peur des Midterms qui presse les républicains de se dépêcher de nommer un conservateur, peu importe l’attitude, le passé ou les conséquences.

    N’importe quel abruti un peu violent fera l’affaire en autant qu’il soit juge, républicain, malléable et capable de mentir aisément comme le grand patron. Faut juste rencontrer les critères.

    De l’opportunisme bas de gamme et du gros n’importe quoi.

    1. danielm2757 dit :

      En fait sa candidature n’était pas vraiment controversée au début. C’est le témoignage plutôt crédible de Mme Ford qui a mis le feu aux poudres. Mais en même temps c’est un excellent test pour mesurer l’emprise de Donald Trump sur différents paliers du gouvernement législatif. Et jusqu’ici l’épreuve de force semble nettement à son avantage. S’il réussit cela va grandement accroitre sa notoriété comme chef d’état à poigne avec lequel on ne discute pas mais obéit plutôt.

      1. onbo dit :

        Le témoignage de madame Ford l’a surpris les culottes à terre comme on dit. Chez un macho, son tirouli-rouli, c’est sacré. Pas touche. Sauf quand c’est lui qui décide. Un proche cousin de Donie.

        Son point faible véritable, c’est de se sentir supérieur aux femmes, donc de vivre un sentiment d’infériorité, qu’il masque aux autres en donnant l’image d’être bon avec les femmes.

        Une preuve qui vient de lui: « Je suis le premier à avoir 4 clercks féminins à moi tout seul! »

        Quand on sait l’autorité qu’il revendique à priori sur ses clercks, dans son speech à Yale, à propos de discipline, et de ses bavures de jeunesse…!

        C’est un homme colérique, et avec de l’alcool, il doit être effrayant à supporter par son entourage.

        Une femme prof de psychologie qui m’attaque? Je vais me venger contre les Clintons, contre les démocrates. Je crois qu’il a fait une diversion stratégique pour impressionner Ford et les Sénateurs, et le public, tout en couvrant sa fragilité.

      2. Isadulac dit :

        Oui, c’est ce qui me fait craindre le pire avec Trump. Tout ce cirque récent (plus sa manière de se renforcer auprès de sa base avec sa « victoire » sur le Canada, entre autres nombreuses choses) le rendent encore plus fort.
        Je crains réellement une dictature d’ici la fin de son 2e mandat. Car oui, je crois qu’il sera réélu et il va – grâce à ses petits juges mis en poste – faire changer la Constitution pour lui permettre une présidence à vie…. Vous vous dites que j’ai trop regardé la Servante écarlate, mais force est de constater que le peuple américain est devenu une vraie loque d’avachis, obèses et qui ne réfléchissent plus. Oh! Il y a bien des individus allumés et courageux (telle Mme Ford) mais la majorité se laisse faire . Et les jeunes et les « intellos » ne se révoltent plus de nos jours.

      3. danielm2757 dit :

        Votre analyse de la situation américaine est très actuelle et pose bien la problématique à moyen terme de la démocratie participative des USA. Cependant il faut ajouter que malgré la volonté évidente de Donald Trump pour une présidence à vie, son âge et sa santé pourrait tempérer sa capacité de durer à long terme malgré qu’il a une santé solide. Sans Trump les républicains pourraient difficilement le remplacer en vertu du culte de la personnalité très exclusif du président actuel. Toutefois je fonde encore plus d’espoir sur la jeunesse américaine qu’il ne faut jamais sous-estimer.

    2. sorel49 dit :

      McGahn avait préparé les dossiers de 4 candidats ultra conservateurs
      pour combler le poste laissé vacant par le juge Kennedy. Le choix de Trump fut Kavanaugh parce qu’il avait besoin d’un juge en faveur du privilège exécutif afin de se mettre à l’abri des poursuites judiciaires durant son mandat. Ce choix n’est pas des plus heureux pour Trump.

  25. Gilles Morissette dit :

    Quel type minable. Il essaie de sauver la face après avoir perdu complètement les pédales la semaine dernière. Une petite bière avec ça mon « petit juge » !!

    Il dit qu’il va redevenir le juge qu’il a toujours été. FOUTAISE !! Personne n’est assez dupe pour croire en ses paroles sauf les tarés de la vase électorale du Gros Enfoiré. Le naturel risque de revenir au galop surtout lorsqu’il entendra des causes impliquant son mentor (Potus 45). Je plains déjà les avocats qui vont plaider les causes des opposants au gouvernement.

    Avec tout ce qui s’est passé au cours des dernières semaines, je dirais que Kavanaugh me dégoûte autant sinon davantage que la Gros Salopard.

    Finissons cette sinistre farce au p.c. et laissons le Sénat se couvrir de honte en confirmant la nomination d’un tel individu à la SCOTUS.

    Je n’arrive toujours pas à comprendre comment le FBI a pu accepter d’être ainsi muselé dans son enquête. Ça va lui rester collé à la peau pour longtemps.

  26. Loufaf dit :

    D’accord avec vous danielm2757.Les plus grosse failles de Kavanaugh sont, premièrement d’avoir invectivé les sénateurs démocrates et deuxièmement, de mentionner un éventuel complot des Clinton. Donc, aucune impartialité au niveau politique.Il sera éternellement reconnaissant au reps de sa nomination. Qu’ en sera t-il des jugements futurs? Poser la question, c’est y répondre.

  27. danielm2757 dit :

    Pour paraphraser un ancien avocat premier ministre du Québec, il sera comme la tour de Pise en penchant toujours du même coté…

  28. Toile dit :

    Diable que j’aimerais avoir ce mec devant moi en entrevue. Un beau défi clinique où j’y prendrais grand plaisir…bien que j’en ragerais un coup

    1. Isadulac dit :

      Toile, vous me faites leur! Seriez-vous dentiste par hasard?

      1. Toile dit :

        @isadulac
        « Toile, vous me faites leur ! ». Leur ?
        Non pas dentiste bien que ce soit le professionnel que je fréquente, et de tres loin, le plus dans ma vie. vous laissez sous entendre une forme de sadisme. En tout cas , moi j’ai un plaisir incommensurable. On rit tout le temps à gorge déployée.

  29. Danielle Vallée dit :

    Dernier poll: 55% de la population est contre l’approbation de Kavanaugh, 35% pour.
    Des milliers de personnes sont dans les rues en ce moment pour contester sa nomination.

    Même avant le Dr. Ford, il était un mauvais candidat parce que Trump l’avait choisi pour se protéger de Mueller, parce qu’il favorisait toujours les intérêts corporatifs, parce qu’il voulait refuser un avortement à une jeune réfugiée qui avait été violée, parce qu’il est anti-syndical, etc.

    On verra bien demain.

  30. 430a dit :

    « Vanité des vanités, vanité des vanités, tout est vanité ». Ecclésiaste 1,2

    1. A.Talon dit :

      Votre citation biblique me rappele la fin d’un roman de Tow Wolfe, dont voici le résumé:

      «Wikipédia: Le Bûcher des vanités (roman)»
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_B%C3%BBcher_des_vanit%C3%A9s_(roman)#R%C3%A9sum%C3%A9

      EXTRAIT:
      «Au fur et à mesure du récit, Sherman, qui se prenait pour un « Maître de l’Univers » à l’abri des ennuis touchant le commun des mortels, voit son monde s’écrouler. Il perd sa femme, son travail, ses amis et subit de nombreuses humiliations, jusqu’à comprendre qu’« il est temps de se changer en animal et de se battre ». La fin du roman le montre acculé à la ruine par de nombreux procès injustes et risquant jusqu’à 25 ans de prison, mais curieusement apaisé par sa détermination à se défendre.»

      Prémonition de ce qui attend cet autre «Maître de l’Univers» d’ici peu?

  31. onbo dit :

    2400 profs de droit sur tout le territoire des USA qui rejettent poliment la candidature de Kavsnaugh, c’est un verdict sans appel. J’ai l’impression que toutes les universités et écoles sont représentées. Autant d’hommes que de femmes. De Berkely ou Ucla à North East Law school ou Yale ou Columbia. Le déroulement de la liste impressionne.

  32. jeanfrancoiscouture dit :

    J’aurais une question pour l’aspirant Kavanaugh: En tant que juge, comment aurait-il réagi face à un accusé ou un témoin qui se serait comporté comme lui, invoquant des théories du complot, vociférant, gesticulant, adressant agressivement des «contre-questions» aux procureurs, niant les faits, discréditant les contradicteurs? Je pense qu’il l’aurait condamné sur le champ pour outrage au tribunal. Et si la personne en question lui servait le même genre de propos, par lettre ou verbalement, pour excuser son comportement, il n’en tiendrait absolument pas compte.

  33. Laurent Pierre dit :

    Avec la nomination de Brute Kavanoff, bientôt une Cour suprême à l’image du gros conard à l’orange et du parti ripoublicons, pourrie et corrompue à l’os. Pour paraphraser Elvis G « Non mé y l’on ti l’affaire les zamaricains ».

  34. Au delà de toute cette triste saga, il y a toute la situation de la politique interne des USA qui se dégrade à vitesse grand V sous les yeux du monde entier. Comment ce pays pourra-t-il se remettre d’une série de gifles reçue pratiquement tous les jours depuis l’arrivée du Führer Trump.

  35. kintouai dit :

    Les salopards du Glurp (euh ! du GOP) ont fait le calcul : vaut mieux avoir un juge con-servateur à la SCOTUS pendant 25 ans que de perdre la Chambre des Représentants pendant deux ans, certains qu’ils sont de conserver la mainmise sur le Sénat.

    Les Américains seront-ils assez intelligents pour leur enlever, non seulement la Chambre des Représentants, mais aussi le Sénat, puis la présidence en 2020, pour ensuite dire à ce jugeaillon merdeux appelé Cave Enough :« Dégage mon trouduc ! » ?

    À suire (sic), comme disait RBO…

  36. kyrahplatane dit :

    Kav est un hypocrite.

  37. noirod dit :

    Voyons donc toé ! Y a tu de quoi que j’ ai pas saisi ? Oui oui je l’ sais on est a l’époque du gros épais et il ne faut se surprendre de rien. Mais un juge de la cour supreme (digne de cette appellation) doit être sans faute, sans reproche et sans aucune trace de partialité. Aucune trace .

    Ben le boy avait UNE CHANCE de corriger le tir et mettre fin aux suspicions et il a fait exactement le contraire.
    Ce qu’ on a vu l’ autre jour c’ était l’ exemple parfait du gars qui pour chasser le naturel revient au galop. Un colérique, intempestif qui se laisse dicter la voie par ses émotions et la pression. Et un amateur de la dive bouteille avoué ! Kessé qui peut mal aller ?

    Ceci étant dit, clair et précis, s’il y eut été possible pour le gros imbécile d’ intervenir pour une seule fois dans une cause et tenter de renverser ce qui sera pour longtemps une roche dans le soulier de la cour supreme c’ est aujourd’ hui qu’ il faut que ca se fasse . Du gros tas j’ ai zéro confiance.

  38. Martin cote dit :

    Des demi-excuses qui ne changent…Il va être nommé à la cour suprême avec une réputation entachée à tout jamais et çe n’est pas la simili enquête du FBI qui va changer quoi que ce soit…..çe qui va faire plus mal dans la nomination de Kavanaugh, c’est un recul pour les femmes agressees sexuellement qui vont encore plus peur d’accuser leur agresseur……..

  39. bojarski dit :

    En lisant les « excuses » de BK me vient cette phrase de Bossuet:
    « Ils détestent les effets dont ils chérissent les causes ».
    Une oraison funèbre?
    J’espère.

    1. Henriette Latour dit :

      bojarski
      👏👏

  40. Apocalypse dit :

    @Danielle Vallée – 23h18

    ‘Dernier poll: 55% de la population est contre l’approbation de Kavanaugh, 35% pour.’

    Et pourtant, les républicains vont, de toute vraisemblance, aller de l’avant avec un vote pour confirmer cette nomination: CONSTERNANT!

    Vous voulez savoir que ce que les républicains de ce 55%, écouter à partir de 17 secondes cette vidéo:

    https://www.youtube.com/watch?v=ziE9dXApu8Y

    Hatch snaps at female protesters: Grow up

    Les républicains, la population, ils s’en foutent et ça inclut ceux qui votent pour eux.

    Une bande de petits vieux (dinosaures) blancs pour qui servir la population ne veut absolument rien dire. Il n’y a pas que Donald Trump qui soit un traitre à son pays et la constitution, vous pouvez ajouter TOUT le parti républicain. Les Pères Fondateurs, où ils sont, doivent pleurer en voyant cette disgrace.

  41. stemplar dit :

    « To be a good judge and a good umpire, it’s important to have the proper demeanor … to keep our emotions in check. » –Brett Kavanaugh, 2015

    Bernie Sanders on Twitter

    https://twitter.com/SenSanders/status/1048205896382332929

  42. igreck dit :

    A la satisfaction de Vlad le Rustre, Trompe pervertit les institutions majeures du pays. L’Agent Orange a investi la Maison Blanche (Exécutif), manipule un Con-grès sans volonté autre que celle de conserver le Pouvoir (Législatif) et insèrera bientôt un deuxième vers dans la pomme (Judiciaire), la Cour Suprême. Fragiliser ainsi les trois piliers de la Démocratie ne peut conduire à terme qu’à…

Répondre à 430a Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :