Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

90.jpg

À ne pas oublier : le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, le Mexique et les États-Unis doit être ratifié par le Congrès américain, qui ne devrait pas tenir de vote sur ce dossier avant le début de la prochaine année. Or, les élections de mi-mandat pourraient permettre aux démocrates de conquérir la majorité d’une des chambres du Congrès, sinon des deux, un scénario qui pourrait compliquer la ratification de la nouvelle entente.

La chef de la minorité de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s’est contentée ce matin d’indiquer que «les démocrates examineront avec attention le texte de la proposition de l’administration Trump sur l’ALENA». Les républicains du Congrès, tout comme les lobbys du monde des affaires, ont applaudi l’entente de façon unanime.

(Photo AP)

79 réflexions sur “L’AEUMC face au Congrès américain

  1. Ils subiront probablement les mêmes pressions et n’auront pas vraiment le choix de ratifier l’entente.

    1. Pierre dit :

      Rien pour simplifier la vie de l’agent orange 🍊… il vont le faire suer, finalement l’important est la levée des tarifs le reste on s’en « tarife « 

  2. quinlope dit :

    Comme dit François Legault: «On verra ben».

  3. ghislain1957 dit :

    Donc ma question : Pourquoi Trump et ses sbires voulaient tout précipiter pour qu’un accord soit signé si le congrès ne pourra pas voter avant le début 2019?

    1. quinlope dit :

      Parce que Trump est un bully et qu’il voulait brandir cela comme une victoire en vue des mid-terms.
      N’oubliez pas non plus sa récente bromance avec le Kim.

      1. Benton Fraser dit :

        D’autant plus qu’avec Trump, une défaite devient une grande victoire…. imaginez une très petite victoire!

    2. titejasette dit :

      @ghislain1957 10h29

      Pour péter plus haut que son trou et pour compter un « but » quelques semaines avant les mid-termes

      1. ProMap dit :

        titejasette – 👍👍 – Aussi simple (comme le Simplissime) que ça!

    3. Besoin de victoires?

      We’re going to win so much. You’re going to get tired of winning. you’re going to say, ‘Please Mr. President, I have a headache. Please, don’t win so much. This is getting terrible.

      1. Guy LB dit :

        @ marie4poches :
        Très à propos…
        Vous conservez un carnet de Trumpismes sur votre table de chevet ?

      2. @ Guy
        Pas de carnet. Je suis marquée au fer rouge par toutes ses déclarations insignifiantes!

      3. Sueurs dit :

        Full of shit comme d’ habitude…

    4. simonolivier dit :

      Pour détourner l’attention de l’affaire K.

  4. Gilbert Duquette dit :

    Le choix de mot de Mme Pelosi ainsi que de tout les élus qui ont étés interviewés n’est pas innocent. Tous ont choisi le terme NAFTA et non celui proposé (USMCA)

  5. Pierre s. dit :

    ————————–

    Les mid terms les plus déterminantes depuis très longtemps.
    Et pas juste pour les états unis, pour l’équilibre mondial.

    Sous Trump, la frange radicale républicaine a les coudés franches
    et se sent tout à fait décomplexé. Juste à voir le processus de
    nomination de Brett Kavanaugh ca donne des frissons. Juste à
    écouter les allocutions des sénateurs républicains vendredi on
    réaliser que présentement ce pays est au mains d’une bande de fèlés.
    De les entendre de concert louanger Kavanaugh était troublant.

  6. Syl20_65 dit :

     »Les républicains du Congrès, tout comme les lobbys du monde des affaires, ont applaudi l’entente de façon unanime. » RH

    Ce qui veut dire que les consommateurs états-uniens et canadians vont faire les frais de cette entente. Ni les répulibans corrompus ni les lobbys des requins de la finance ont les intérêts du consommateur à cœur.
    et dire qu’ils prétendent à la liberté et aux choix. Misère…

    1. Benton Fraser dit :

      En faite, tout le milieu des affaires américaine, tout comme le Canada, était contre le retrait de l’ALENA.

      Ils sont heureux d’avoir sauvé les meubles suite à la mauvaise décision de Trump….

      1. RICK42 dit :

        Benton: Bien dit! Arrêtons de tout dramatiser….

  7. Danielle Vallée dit :

    @Syl20_65: Non, le Congrès est à 100% en faveur du libre échange et ils voyaient venir une autre dispute mémorable avec 45 juste avant les élections.
    Le Congrès n’aurait jamais signé une entente USA-Mexique sans le Canada.
    Les américains souffrent de fatigue trumpienne et sont fatigués des crises constantes.

    1. Guy LB dit :

      @ Danielle Vallée :
      Merci. J’avais besoin d’être rassuré un peu.
      À la longue, Trump et ses laquais finissent par devenir angoissants.
      Probable que d’autres apprécieront eux/elles aussi l’éclairage différent que vous apportez à l’actualité du jour.

  8. samilu14 dit :

    Je suis très déçue de Trudeau mais pas surprise…J’Achète présentement le lait, la crème et le beurre de la coopérative de ma région et je vais continuer. Je ne veux rien savoir du lait américain bourré d’hormones …qu’ils le gardent. C’est certain que Trudeau n’aura pas mon vote l’an prochain

    P.S. Ma ville d’adoption a été touché par des tornades il y a environ 10 jours (une est passée proche de chez moi, ouf) et plusieurs personnes ont besoin d’aide. car elles tout perdu. Vous pouvez donnez à la Croix-ROuge.

    1. simonolivier dit :

      @Samilu En passant, le lait importé des USA ne contient pas de traces d’hormones.

    2. Julie dit :

      Le problème présentement c’est la classe 7 (le lait diafiltré). Je n’ai pas vu filtrer la nouvelle s’il était inclus dans le 3.59% alloué aux USA ou tout simplement enlevé complètement sans aucune barrière tarifaire…. Ce qui serait assez désastreux pour nos producteurs, car c’est de la poudre de lait qui à la frontière n’est pas considéré comme étant du lait (idéal pour faire du dumping). Les transformateurs d’ici (même certaines coopératives) l’utilise dans la fabrication de yogourt et de fromage…. Donc, les hormones américaines peuvent se retrouver malheureusement dans ce que nous consommons. Nous sommes plutôt inquiet dans le milieu bancaire présentement, l’UPA et la fédération des Producteurs de lait aussi, car si la classe 7 est aboli et que le lait diafiltré entre en 18 roues au Canada, les revenus des producteurs de lait vont chuter. Certaines entreprises pourraient être en péril.

    3. Guy le brasseur dit :

      Quand à moi,il n’entre plus chez moi aucun produit Américain depuis quelques mois.A l’épicerie il est facile de trouver d’autres produits équivalents sinon meilleurs que de nombreux USA.Aicun produit laitier,fromage,fruits et légumes,vin,etc.que vous pouvez remplacer parfois de meilleure qualité.A chacun de faire sa part et nous en profiterons.C’est la meilleure façon de niquer l’imposteur de la MB.

  9. Pierre s. dit :

    ——————-

    Décu de Trudeau ????

    Mais voyons donc pas du tout. Et on s’entend je ne suis pas le
    plus grand fan de Trudeau mais force est d’admettre que contre un monstre
    comme les états unis avec un imbécile comme Trump aux commandes le
    pouvoir réel de négo était très restreint.

    Ceci dit le canada a laissé Trump dire n’importe quoi, menacer intimider et
    étaler toute son incompétence crasse sans broncher. Le vrai travail s’est fait
    en coulisse avec les entreprises, les états et le politiciens favorable et
    dépendants de l’ALENA. Un travail de fond qui invalidait les salves de Trump.

    Alors, dans une opération diplomatique aussi bien mené par Mme Freeland
    le Canada pouvait compter sur des alliés américains solide qui eux prenait
    part aux négo contrairement au clown à Trump.

    Ou Trudeau a été impeccable c’est dans la manière …
    Ferme respectueux, e évitant de provoquer inutilement.
    Et qu’on le veuille ou non, son style un peu sloppy plais à
    l’américain moyen et ca, Trump l,a bien compris.

    1. Richard Desrochers dit :

      En fait, je ne serais pas surpris que Trump soit extrêmement déçu de l’entente, qu’il a dû accepter sous diverses pressions (gouverneurs, lobbyistes, entrepreneurs…), mais qu’il ne veuille pas montrer qu’il n’a pas eu le contrôle absolu, surtout devant sa base, qu’il ait été obligé de mettre de l’eau dans son Coke Diet.

    2. Henriette Latour dit :

      Pierre s.
      👏👏

  10. simonolivier dit :

    De ce que je lis des commentateurs Américains, l’entente est à peu de choses près la même qu’avant sauf pour une légère augmentation des quotas de lait pour les US (Les US avaient déjà droit à un certain montant de produits laitiers non tarifés). Le plus gros changement est le nom de l’entente. Selon ce que je lis, Trump aurait cédé sur plusieurs points à la dernière minute ain d’avoir une entente et de détourner l’attention de l’affaire Kavanaugh

    1. Gilles Morissette dit :

      @simonolivier

      Vous avez bien raison. Comme le disait si bien monsieur Hétu dans son billet précédent: »Tout ça pour ça?

    2. Henriette Latour dit :

      simonolivier
      👏👏

    3. gigido66 dit :

      Gros changement, ça se prononce plus mal! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

  11. ProMap dit :

    L’horizon d’un politicien états-uniens ne dépasse pas deux ans en pratique, bien qu’en théorie 4 ou 6 ans dépendamment du moment. Au Canada, quatre ans étirable légèrement . Pour les Républicains, en ce jour, c’est un peu plus d’un mois. Toutes les miettes qu’ils ramasseront, ils en feront un festin à offrir à leurs concitoyens. Objectif : réduire la grosseur de la vague bleue.

    Selon cette grosseur, les Démocrates se permettront peut-être de jouer dans l’entente et les Ripoux ne manqueront de s’immoler par le feu sur la place publique au moindre minuscule changement. Je dis bien peut-être : l’histoire nous dit que les Démocrates sont plus protectionnistes que les Républicains, si je ne me trompe. En tout cas, j’espère qu’ils conserveront NAFTA, juste pour faire scier le Simplissime.

  12. Gilles Morissette dit :

    Le fait que le prochain Congrès risque d’être sous le contrôle des Démocrates ne changera pas grand chose dans ce dossier. Madame Pelosi peut bien examiner ce « deal » sous toutes ses coutures, il finira pas être approuvé.

    Le Gros Salopard avait besoin de cette entente avant les Mid-Terms afin de pouvoir en retirer tous les bénéfices possibles au plan politique. Il sait très bien que les Démocrates n’oseront jamais dire NON car ils en subiraient les conséquences.

    Potus 45 a eu sa « petite victoire ». Ça devrait le calmer pour un certain temps, du moins espérons-le.

  13. Layla3553 dit :

    En prenant connaissance du lien proposé au présent billet, je suis heureuse de constater que les Sénateurs Républicains Hatch, Brady et Cornyn mentionnent que cet accord est une mise à jour et modernise l’Alena.

    Cependant le Sén. rép. Scalise lui « Applaudit » DT pour cette « nouvelle entente IMPRESSIONNANTE »

    P.S. DT disait vouloir changer le nom, parce qu’il trouvait que «  NAFTA » ça ne sonnait pas bien, bien oui DT c’est tellement mieux « USMCA » en anglais et « l’Alena » en français devrait changer pour « l’AEUMC ». J’ai bien hâte d’entendre DT prononcer ce nouveau terme. Bon comme on dit « ce n’est pas encore fait »

    1. Jacques dit :

      Scalise est un licheux de bottes analphabète et imbécile. Y devrait prendre le temps de voir c’est quoi qui est si impressionnant, s’il le trouve.
      Devrait prendre sa retraite.

      1. Layla3553 dit :

        Quand j’ai lu ce que S. Scalise a dit j’ai pensé que dans mes souvenirs c’était à la hanche qu’il avait reçu une balle et non au cerveau😉 excusez là. Layla

      2. RICK42 dit :

        Extrait d’un article du W. Post ce matin qui considère Trudeau comme un des gagnants de l’entente:
        « Trump went out of his way to criticize the Canadian negotiating team in the final days of deliberations, which Trudeau can play up as a sign of just how hard his staff fought on this deal. »

    2. ProMap dit :

      Layla – Imaginez maintenant comment un lobotomisé du sud prononcera AEUMC! De plus, il verra « a huge difference between AEUMC and NAFTA », lui qui préfère l’ACA à l’ObamaCare. Miserabilis diplodocus.

    3. AB road dit :

      Ah non, pas encore Scalisse-là…

  14. treblig dit :

    Yes… Donald Trump win again. Maga.

    Cette phrase est le prix à payer pour acheter la paix avec les États-Unis dominés par le parti républicain. . Un bien petit prix. On efface une virgule ici, un point de pourcentage là et on change le nom.

    Ce n’est pas Nafta 2.0 mais plutôt Nafta 1.1 avec des changements cosmétiques sur des points mineurs. Présenté comme ça, l’accord va passer au sénat.

    Mais on va être obligé d’endurer les vantardise de Trump. Difficile mais nécessaire

  15. Pierre s. dit :

    ————————–

    Ce dont je suis certain c’est que l’histoire retiendra de cette
    entente qu’il n’aura été qu’un caprice pur et simple de Trump en
    tout incompétent qu’il est de déchirer l’ALENA pour le rem0placer
    par quelque chose de similaire … en se faisant croire qu’il est un
    génie de la diplomatie …

    Alors que dans les fait il fait dérailler tout les dossiers dans lequel il s’implique

    1. gigido66 dit :

      Et il a gaspillé temps et argent des 3 pays concernés…

  16. Guy LB dit :

    La fatuité de Trump est sidérante.
    Le pauvre se pète les bretelles et affiche sa moue de bébé repu pour une victoire quasi vide de sens et de contenu.
    Ce qu’il a surtout réussi à faire, c’est donner des sueurs froides à bien des gens.
    Reste à espérer que les ‘mid-terms’ seront, pour Trump et ses républicains, la dégelée attendue et ardemment souhaitée.

    1. Benton Fraser dit :

      J’au eu une patronne qui avait mis tout le département sans dessus-dessous parce qu’elle voulait améliorer le délai des demandes complétées à moins d’une semaine. (Le délai était d’une semaine)
      On s’est retrouvé avec un délai de 2 mois… pour finalement revenir à l’ancienne organisation après un an… et revenir a une semaine de délai.

      Et la patronne était toute fière d’avoir fait passer le délai de 2 mois à une semaine!!!

      D’ailleurs son mantra qu’elle répètait souvent était (et cela en dit long sur la personne!):
      « Si les événements vous dépassent, faite voir que vous en être instigateur! »

  17. Pierre s. dit :

    ——————

    Treblig

    Apres les mid terms …. Trump va p-e un peu moins se vanter.

    1. Michèle dit :

      « Apres les mid terms …. Trump va p-e un peu moins se vanter »

      Ce serait surprenant, c’est contraire à sa nature. 😉

      Mais il va plutôt passer plus de temps à rabattre les démocrates (s’ils sont majoritaires) qui seront les gros méchants empêchant tous les projets ‘foutaises’ qu’il tentera de faire passer au sénat. Ce sera le sujet principal de ses tweets quotidiens: Dems are to blame !

  18. Georges Gaune dit :

    Samilu14 a dit « Je ne veux rien savoir du lait américain bourré d’hormones …qu’ils le gardent. ». Que le lait américains soit ou non bourré d’hormones, je ne le sais pas. Cepandant, ce que j’aimerais voir au Canada se serait un mouvement de protestation et de boycott à tous les produits importés des USA. C’est la seule façon actuellement de protéger notre industrie laitière.

    1. samilu14 dit :

      Il doit y en avoir…Mon mari revient de LAS VEGAS et il a pris du lait. Sur le carton, tout en bas, il était mentionné que les hormones ont peu d’effets sur la santé…Je boycott déjà les produits des USA tant que je peux. Mais, les étiquettes ne sont pas toujours claires alors c’est parfois difficile.

  19. Apocalypse dit :

    @samilu14 – 10h56

    Vous êtes dure avec M. Trudeau, ne pas oublier que le Québec voulait absolument préserver l’exception culturelle, alors il fallait lâcher quelque chose et ce quelque chose était évidemment une (autre) brèche dans la gestion de l’offre. Dans les circonstances, l’équipe de M.Trudeau a fait du bon travail et peut-être même du très bon; on verra le verdict final avec les autres détails de l’entente.

    On devra compenser les agriculteurs avec l’argent de nos taxes, mais bon, ce n’est pas la fin du monde.

    Bien entendu, les agriculteurs vont crier au désastre, mais je rappellerai que la gestion de l’offre, ce n’est rien de moins que de créer un monopole. On peut se demander si un peu de concurrence ne leur ferait pas du bien.

    1. onbo dit :

      Je pense que vous faites un amalgame.

      Nous subissons déjà la concurrence féroce des multi-nationales us de l’agriculture. Lisez les étiquettes sur les 2 litres de lait au super-marché. Quand vous voyez les prix coupés de un dollars ou plus, il y a 4 chances sur 5 que ce soit un produit provenant des usa, subventionné d’une façon ou d’une autre.

      Quand des agriculteurs québécois se regroupent pour simplement conserver leurs fermes, sous la bannière de la Coop Fédérée par exemple, il s’agit d’une coopérative, donc d’une entreprise sans but lucratif, où les agriculteurs participent à la propriété, à la gestion et aux dividendes sur la base de leur apport à leur propre entreprise. Tout autre surplus va à la réserve générale de la coop, après avoir payé de l’impôt comme tout le monde.

      Nous sommes à des années lumières d’un monopole au sens capitaliste du terme. Nos voisins du sud n’aiment pas cela, justement parce que la gestion de l’offre vise à faire une planification stratégique du marché, afin d’empêcher aussi bien la rareté que le surplus des produits, ce qui permet de stabiliser les prix afin qu’eux-mêmes les agriculteurs puissent localement planifier leurs propres opérations sur la ferme en étant assurés d’une sorte de revenu minimum garanti pour payer leurs intrants, entre autre le capital et les intérêts sur une machinerie coûteuse, les semences, les employés, et quand il en reste, pour remercier les premiers entrepreneurs à haut risque depuis l’antiquité, les agriculteurs et éleveurs.

      Le concept d’occupation du territoire concerne les territoires forestiers, mais tout autant les terres agricoles. La loi sur le zonage agricole est destinée particulièrement à éviter la béate spéculation foncière. Les ententes de libre échange que le Canada promeut se doivent de respecter nos terres agricoles, sinon ce serait si tentant, à travers la discussion de parts de marchés, de mettre nos agriculteurs en faillite et de les amener à vendre leurs terres au plus offrant, quitte à ce que soient « dézonées » comme par magie les acres de terres agricoles jusque là dédiés à l’agriculture de produits de chez nous, par des gens de chez nous, pour des consommateurs de chez nous et d’ailleurs.

      1. samilu14 dit :

        Vous avez exprimé ce que je voulais dire de façon bien plus éloquente que je ne l’ai fais. Il faut protéger nos agriculteurs du capitalisme sauvage qui a court aux USA…Nous nous devons de protéger cette industrie afin d’éviter d’être encore plus dépendants de nos voisins du Sud.

  20. Syl20_65 dit :

     »Non, le Congrès est à 100% en faveur du libre échange et ils voyaient venir une autre dispute mémorable avec 45 juste avant les élections. » Diane Lavallée

    Je parles des consommateurs qui feront les frais de cette entente et vous me parlez du congrès. Le monsieur est mélangé là. Que le congrès soit pour une entente de libre échange n’est pas une garantie que ce ne sont pas les consommateurs qui en feront les frais. Les répus au congrès sont corrompus à l’os et vendus aux lobbys. Aucun de ces 2 groupes ne s’inquiètent du sort sur les consommateurs, les seules intérêts qu’ils ont sont ceux des oligarques.

    1. Benton Fraser dit :

      Si vous pensez changer le système à la base, cela va prendre plus que la révolution Trump!

  21. Pierre s. dit :

    —————————

    @ Richard Desrochers

    De mon coté je ne serait pas surpris que Trump ne connaisse pas
    et surtout ne comprenne pas 90 % des enjeux de cette présente entente …

    Nous somme en présence d’un imbécile vantard qui n’affiche aucune compétence
    mais surtout aucune curiosité pour quoi que ce soit … il fonctionne par préjugé
    et humeur du moment.

    1. Richard Desrochers dit :

      Je suis bien d’accord. Mais qu’il ne comprenne rien ne veut pas dire qu’il ne veut rien. Je suis sûr qu’il souhaitait plus que 3,5 % du marché laitier, plus quand à l’aluminium et l’acier, plus sur l’automobile, et moins sur le règlement des différents, sur la culture, etc. Non que ce soit bon pour quiconque, sauf son image et une démonstration plus forte qu’il aurait eu gain de cause. Mais il se taira sur tout ce qu’il n’a pas gagné, surtout ce qu’il avait promis devant sa base.

  22. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 11h10

    Tout à fait d’accord. Quand bien même les démocrates reprendraient le contrôle, ils vont ratifier l’entente. Les Etats-Unis sont légèrement gagnants, on ne va tout de même pas embarquer dans une nouvelle ronde de négociations pour être encore PLUS gagnant :-).

  23. quinlope dit :

    Oui, boycott du lait américain et aussi du vin californien. Il y a, à la SAQ, d’excellents vins à bons prix venant du Chili, de l’Argentine et, n’oublions pas, de l’Espagne (les vins de la Rioja).

    1. Jacques dit :

      J’approuve!

  24. fallaitquejteuldise dit :

    Les américains ont retrouvés les quotas de lait laissés sur la table de l’entente transpacifique abandonné. WoW pour les déplorables. A travers les demi vérité de Trump sur le 275% de taxes sur le dépassement des quotas déjà généreux sur le lait, ses disciples ne verront que du feu… Quel perte de temps. Les démocrates pourraient devant se peut d’avancement, renvoyer les négociateurs faire leurs devoirs pour encadrer plus sérieusement, l’acier, l’aluminium et le bois d’oeuvre, litiges principaux débattus par le chapitre 19 de l’Alena.

  25. jeanlouischarette dit :

    Il y a une chose qui n’a pas été réglée par contre avec le nouvel accord (ou le nouveau nom d’un accord déjà existant…. c’est selon).
    C’est que malgré cette signature, le Canada est toujours considéré comme une menace à la sécurité nationale des États-Unis. Les taxes sur l’acier et l’aluminium continuent de s’appliquer.

  26. onbo dit :

    @pierre 11h05

    Bonjour à vous.

    Sans vouloir vous contredire en quoi que ce soit, j’aimerais rappeler que les gouvernements libéral d’Ottawa et libéral du Québec auraient pu commencer par appliquer dans le commerce de détail en alimentation au Canada et au Québec une loi canadienne qui remonte à 1971, c’est à dire à plus de 40 ans, concernant l’étiquetage des produits. Est-ce que l’AEUMC respecte cet engagement canadien envers sa population?

    Je parle de l’élimination promise, jurée en 1971 par le ministre libéral jean Chrétien, du double étiquetage des produits en système anglais et en système international d’unités au Canada. Ça devait durer 2 ans, et en 1973, on devait passer exclusivement au système international d’unités.

    On trouve dans les supermarchés de la bière ou d’autres produits en unités américaines, en unités canadiennes et en unités internationales. Quel gâchis.

    Les Canadiens et les Québécois se sont faits voler depuis 1971 des milliards d’heures de leur vies en niaisages sans fin dans les épiceries avec ce double ou triple étiquetage qui ne profite à aucun d’eux, sauf aux intermédiaires de marchés et espécialissses du markettongue qui jouent en onces, en grammes, au kilo, aux cents grammes, à la livre, selon l’éventualité la plus confondante pour le consommateur, la plus payante pour eux.

    Ça veut dire en clair que la population médiane la moins habile avec les chiffres et les calculs, qui se trouve aussi très souvent être la moins riche, est amenée, sans aucun scrupule des finfinauds de la piastre, à déprimer de voir le 75 piastres à Couillard fondre à vue d’oeil, tant la course à obstacles des bas prix courants est perdue d’avance face à la folie destructurante des poids et mesures anarchiques mais si payants. Et depuis 6 ans, je me souviens pas d’une seule intervention de la CAQ et de l’ancienne ADQ, pour en finir avec le vieux système.

    À la SAQ comme dans mon supermarché, ou n’importe où ailleurs au Canada comme au Québec, l’étiquetage obligatoire exclusif en système international d’unités tel que prévu à la loi canadienne de 1971 serait un minimum de respect de nous comme citoyens.

    L’argument du deux ans de monsieur Chrétien était: Permettons aux vieux de s’adapter…!! Depuis 47 ans, je suis devenu vieux. Et le vieux que je suis est en beau joual vert. Je l’ai appris mon nouveau système..

    Les partis de droite au Québec comme au Canada (faciles à identifier) n’auront pas mon vote tant que cette situation absurde persistera. Nous pouvons importer en SI de plus de 100 pays. Pourquoi se priver?

    1. Sjonka dit :

      A la SAQ, tous les produits sont étiquetés avec le système métrique, y comprit les vins californiens. Si l’étiquette d’origine n’est pas conforme, une autre étiquette de correction sera apposée par l’agent représentant ce produit.

  27. ProMap dit :

     » En conférence de presse, le locataire de la Maison-Blanche a qualifié Justin Trudeau d’«un homme bien», après une très nette dégradation des relations entre les deux dirigeants ces dernières semaines, période qui a finalement abouti à un accord commercial.

    «Il y avait de vives tensions entre lui et moi», a concédé M. Trump. «Mais tout s’est réglé», a-t-il ajouté.  »

    https://www.journaldemontreal.com/2018/10/01/trump-donne-une-conference-de-presse-a-sur-le-nouvel-accord-commercial-aeumc

    Ça prend pas grand chose pour redevenir un homme bien, juste être d’accord avec L’Olibrius.

    «Mais tout s’est réglé» Not sur, Trumpy!

    1. ProMap dit :

      Dans cette même conférence de presse, il déclare que cet accord est «le plus important» de l’histoire américaine. Ça prouve qu’il ne connait pas l’histoire américaine. Nous le savions depuis longtemps cher Enflure!

  28. Pierre s. dit :

    ——————-

    Chose sur …

    Trump avait besoin de deux choses …
    Une dossier sur lequel il se ferait du capital personnel et surtout
    une solide diversion sur la dérive éthique et morale qu’est devenue la
    nomination de Brett Kavanaugh.

    D’ailleurs parlant de Kavanaugh, son témoignage de jeudi passé a
    fait sourciller plusieurs personnes qui le connaissent bien. Plusieurs
    camarades de l’époque jugent qu’il a solidement embelli la réalité et
    même que certaines de ses réponses étaient carrément inexactes.

    Mentir sous serment ce n’est jamais très bon.
    Et encore plus pour un juge qui aspire à un siège à la cours suprème.

  29. Apocalypse dit :

    @Pierre s.

    N’attendez rien d’extraordinaire de cette soi-disante enquête du FBI. Tout est contrôlé par la Maison-Blanche. Le dossier des beuvenies ne fait pas partie de l’enquête. De plus, le FBI ne peut tirer aucune conclusion de son enquête. On va remettre à la Maison-Blanche un rapport et Donald Trump pourra dire ce qu’il voudra. Il y a très peu de doutes que M. Kananaugh va sortir plus blanc que blanc de cet exercice.

    M. Flake a voulu sauver la face, mais s’il avait vraiment eu des ‘Balls’, il aurait demandé une vraie enquête sinon, il devait dire qu’il voterait NON. Il n’a rien fait de cela, c’est un vrai républicain, le petit peuple, il s’en fiche :-(.

  30. titejasette dit :

    Commentaires sur l’USMCA.

    The sweeping agreement includes hundreds of pages, covering thousands of individual products. While the updated provisions will have an impact on the specific companies or industries covered, the updated agreement is expected to have little overall economic impact.

    « My expectation all along was that there would be few major changes and NAFTA would go from being one of the worst deals ever to the one of the best, » said Jim O’Sullivan, an economist with High Frequency Economics.

    One of the biggest changes to the deal involves the name: Trump insisted the three countries use the name United States-Mexico-Canada Agreement, or USMCA, replacing NAFTA.

    Traduction par Google

    L’accord comprend des centaines de pages couvrant des milliers de produits individuels. Bien que les dispositions mises à jour aient un impact sur les entreprises ou les industries spécifiques couvertes, l’accord mis à jour devrait avoir peu d’impact économique global.

    « Je m’attendais depuis longtemps à ce qu’il y ait peu de changements majeurs et l’ALENA serait l’une des pires offres jamais conclues », a déclaré Jim O’Sullivan, économiste à High Frequency Economics.

    L’un des plus grands changements à la transaction concerne le nom: Trump a insisté sur le fait que les trois pays utilisent le nom Accord États-Unis-Mexique-Canada, ou USMCA, en remplacement de l’ALENA.

    Lire la suite ici : https://www.cnbc.com/2018/10/01/new-trump-trade-deal-leaves-nafta-largely-intact.html

    Trump’s biggest talking point – better access to Canadian markets for U.S. American dairy farmers – will likely to have the least impact, in dollar terms.

    Traduction

    Le principal sujet de discussion de Trump – un meilleur accès aux marchés canadiens pour les producteurs laitiers américains – aura probablement le moins d’impact, en termes de dollars.

  31. Pierre s. dit :

    ———————-

    Avez vous vue le très pathétique Ted Cruz pourchassé
    par une femme victime d’agression sexuelle vendredi passé.

    La femme, très déterminé et articulé, a questionné Cruz en
    l’implorant de voter contre la nomination de Kavanaugh.
    Cruz se sauvait littéralement refusant d,engager la discution
    avec la femme.

    lorsqu’il s’est faufillé pour entrer dans le salle du sénat la femme
    lui répétait  » Be a hero M Cruz, be a hero »

    Alors qu’on sais tous que Ted Cruz est tout sauf un héro.

  32. ProMap dit :

    « Donald J. Trump
    ‏Compte certifié @realDonaldTrump
    6 hil y a 6 heures

    Congratulations to Mexico and Canada! »

    Sais-tu ce que j’ai fait de tes « Congratulations »?!

  33. onbo dit :

    Quand le prix du lait tombe, ça peut engendrer une hécatombe. Ça se passe dans un État voisin du Québec et de l’Ontario, New-York, le 3e plus grand producteur de lait aux USA. Un système raisonnable de gestion de l’offre aurait normalement évité cela.

    La santé physique et mentale des fermiers, agriculteurs et propriétaires de fermes laitières est mise en péril, non par la seule charge du travail quotidien, mais surtout par l’angoisse de ne pouvoir survivre aux chocs des baisses de prix des produits laitiers, aux paiements à la banque qui sursautent, aux aléas des bris mécaniques et aux imprévus du climat, sans compter la rareté de personnel compétent, les problèmes de santé et les accidents dus au travail.

    Un cas parmi bien d’autres.

    https://www.nytimes.com/2018/03/19/nyregion/farmer-suicides-mark-tough-times-for-new-york-dairy-industry.html?fallback=0&recId=1AyyUkxe7bdihJzN6geri0Rpyzl&locked=0&geoContinent=NA&geoRegion=QC&recAlloc=thompson_sampling_story&geoCountry=CA&blockId=signature-journalism-vi&imp_id=555888883&action=click&module=editorsPicks&pgtype=Article&region=Footer

  34. Sjonka dit :

    Quelqu’un serait gentil de me clarifier ce qu’implique « La clause d’exemption culturelle«  qui a été préservée et auquel le le Canada semblait tenir autant que le chapitre 19.

  35. Guy Gibo dit :

    Le contenu n’a aucune importance pour Trump… D’ailleurs je doute qu’il en sache quelque chose avec toutes les fausses informations qu’il a lancé sur le sujet depuis son arrivée au pouvoir.

    Ce qui importe pour Trump c’est l’effet, seulement l’effet et il l’a obtenu. Ses négociateurs lui ont dit on a une bonne entente et ce fut suffisant. On savait qu’il fallait renégocier alors tant mieux si les deux parties en sorte gagnantes, ce qui semble être le cas selon les premières infos. Le reste est sans importance car l’accord existe avec des modifications qui semblent plaire aux deux parties.

    Que Trump se fasse aller maintenant la gueule c’est son problème. Le Canada a tenu le cap et on ne peut que s’en féliciter. Reste à voir maintenant l’acier et tout le reste bien sûr.

  36. Pierre s. dit :

    ———————-

    Pour le lait l’enjeu est assez simple

    Les USA sur finance leur industrie laitiere qui accumule des surplus
    Et ces su^rplus ils veulent les écouler au Canada à faible prix sans égard à
    notre propre industrie laitiere.

    De plus ils nous fourgue des produits à des prix déloyal ( puisque subventionné)
    mais également d’une qualité très inférieur. Oui avec la gestion de l’offre les
    produit du Canada sont plus cher mais de bien meilleure qualité et font vivre notre
    industrie ….

    Alors quand je voit des populistes à cinq cenne comme Martineau ce matin hurler
    qu’ils veulent eux aussi acheter des produit américains moins cher je ne peut
    m’empêcher de trouver ca non seulement pathétique mais également irresponsable.

    Parce que si cet imbécile avait deux cenne de jugement …. il réaliserait qu’un
    effondrement de l’agriculture au canada au profit des USA, ca a une prix ca aussi.

    1. ProMap dit :

      On, vous savez, Martineau ne pense jamais plus loin que le temps qu’il met à écrire son article. Il oubliera commodément les subventions à outrance dont bénéficie le producteur laitier américain, lui qui pourtant pourfend taxes et impôts. Martineau n’est pas conservateur, ni libéral, il est trumpiste : on chiale sur le sujet du jour, peu importe si ce que l’on dit est conforme à la réalité. Le truc est de défendre des consommateurs un jour, des payeurs d’impôt un autre jour, de pauvre agresseur victime de la vindicte populaire le jour suivant, etc. Le schéma de l’article est toujours le même.

      Que la gestion de l’offre essaie de conserver une industrie agricole in situ, rien à cirer. Achetons le lait subventionné par les payeurs de taxes américains. Il est d’une cohérence sans limite ~(

      1. Richard Desrochers dit :

        Si Martineau n’avait que ce défaut… C’est le « style » le plus pathétique et le plus minable que j’ai jamais lu chez un éditorialiste ou un chroniqueur. Un ivrogne dans une brasserie. Ne connaît que le point d’exclamation et, comme Trump, les majuscules.

  37. Jacques dit :

    Pris sur le site de Radio-Canada:
    Selon Donald Trump, il aurait été impossible d’arracher des concessions au Mexique et au Canada dans la renégociation de l’ALENA s’il n’avait pas « utilisé ce levier ». Le patron de la Maison-Blanche a rappelé au passage que « c’est un privilège de faire du commerce avec les États-Unis et non l’inverse ».

    Elle s’prend pour qui cette courge-là?

    J’espère que les chiffres ne seront pas au rendez-vous lors de l’analyse du bilan de cette renégociation.

  38. Toile dit :

    Une courge ! Me va comme qualificatif.

  39. papitibi dit :

    Je ne m’attends pas à ce que, même devenus majoritaires après les mid-term (if ever!) , la gang à Pelosi se port à la défense des producteurs de lait du JustinLand.

    Par contre, le nom de l’accord est pas prononçable; moi je proposerais de lui donner le nom de ce célèbre volcan islandais, le Eyjafjallajökull.

    N’importe qui put prononcer ça de gauche à droite ou de droite à gauche, selon la direction des vents dominants.

    Quoique…. il arrive à Trump de s’enfarger dans ses dentiers et de trébucher sur des mots très simples, comme Unued Shtates (United States). À moins que ce soit un problème de télésouffleur…

  40. darrylfzanuck dit :

    Bonne entente que JET signe OPC avant que le bipolaire change d’idée,le Mexique n’a pas le chapitre 19 dans sa nouvelle entente je crois et devra se defendre avec les tribunaux des USA et la pochetée de juge Reps qui a été paquetée partout depuis 18 mois.

Répondre à Guy LB Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :