Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

ap_9110010825_custom-51d2dd37bbc38c2ffa11f92d49c5582addc420f4-s700-c85.jpg

Sous intense pression, le président de la commission judiciaire du Sénat, Chuck Grassley, a annoncé hier que Christine Ford et Brett Kavanaugh témoigneront en public et sous serment lundi prochain concernant les accusations de tentative de viol formulées par la professeure de psychologie à l’encontre du juge. L’annonce de cette audition a rappelé aux Américains d’un certain âge les témoignages télévisés d’Anita Hill et Clarence Thomas en 1991 devant la même commission. Même si les similitudes entre les deux cas sont nombreuses, les différences ne manquent pas. Rappelons que Thomas, nommé à la Cour suprême par George Bush père pour remplacer Thurgood Marshall, premier juge afro-américain de la plus haute instance américaine, avait survécu à cette épreuve.

Hill accusait Thomas de harcèlement sexuel alors que les deux travaillaient au sein de la commission fédérale de l’égalité d’accès à l’emploi, dont Thomas était le président depuis 1982. Elle n’a jamais prétendu que son ancien supérieur l’avait agressée sexuellement. Elle a cependant formulé ses accusations à une époque où le concept de harcèlement sexuel en milieu de travail n’était pas encore pris au sérieux par tout le monde. Dans la foulée du mouvement #metoo, les accusations d’inconduites et d’agressions sexuelles le sont. Mais celles de Christine Ford remontent à plus de trois décennies, alors qu’elle et Brett Kavanaugh étaient âgés respectivement de 15 et 17 ans.

Tous les membres de la commission judiciaire du Sénat était des hommes blancs en 1991, et le Sénat ne comptait que deux femmes. Aujourd’hui, quatre sénatrices démocrates – mais aucune sénatrice républicaine – sont membres de cette commission. Le Sénat compte aujourd’hui 23 femmes – 17 démocrates et six républicaines.

Grassley, sénateur républicain de l’Iowa, et Orrin Hatch, sénateur républicain de l’Utah, ont interrogé Anita Hill et auront la chance de questionner Christine Ford. Hatch avait notamment retenu l’attention en brandissant un exemplaire du livre The Exorcist et en accusant Hill de s’être inspirée d’un de ses passages lors de son témoignage. En plus de la traiter de fabuliste, il l’avait qualifié de «trop léchée» (too slick). Hier, après avoir rencontré Kavanaugh, il a vanté son honnêteté et sa droiture. Il est aujourd’hui âgé de 84 ans.

Les démocrates formaient la majorité au sein de la commission judiciaire du Sénat en 1991. Joe Biden présidait cette commission et sa gestion de l’affaire Anita Hill fait aujourd’hui partie des casseroles qu’il traîne.

La question raciale avait été au coeur du processus de confirmation de Clarence Thomas. Lors de son témoignage, celui-ci avait dénoncé «un lynchage high-tech pour Noirs prétentieux qui osent penser par eux-mêmes». Cette question ne joue évidemment aucun rôle dans les accusations formulées par Christine Ford.

En 1991, 52 sénateurs sur 100 avaient voté pour confirmer la nomination de Clarence Thomas à la Cour suprême, où celui-ci est devenu l’un des juges les plus conservateurs et les plus hostiles aux lois destinées à protéger les minorités ethniques et sexuelles ainsi que les plus vulnérables de la société.

La confirmation du juge Thomas avait contribué à «l’année des femmes» en 1992 -l’élection de 47 femmes à la Chambre des représentants et de quatre femmes au Sénat. Vingt-six ans plus tard, l’élection de Donald Trump et le mouvement #metoo ont déjà contribué à la mobilisation des femmes et à un nombre record de candidatures féminines pour les élections de mi-mandat.

Le New York Times et NPR ont publié des reportages (ici et ici) comparant les accusations d’Anita Hill et Christine Ford. Rachel Maddow a consacré pour sa part un segment au sujet hier soir.

(Photo AP)

73 réflexions sur “D’Anita Hill à Christine Ford

  1. noirod dit :

    ….à une époque où le concept de harcèlement sexuel en milieu de travail n’était pas encore pris au sérieux par tout le monde….Pas tout a fait certain que ca a beaucoup changé particulièrement au sein des riches et puissants chez qui le droit de cuissage ne se discute pas. Bien sur en 2018 on en parle plus et ca prend les proportions que les réseaux sociaux veulent bien accorder au phénomène mais ca reste qu’ un bon avocat grassement payé peut faire la job ou a tout le moins faire revenir le silence.

    Mais bon, un tel témoignage donne au moins la chance aux deux partis de s’exprimer ou de se défendre mais dans le cas qui nous concerne ,quand le gros épais te donne l’ absolution…

  2. MHD Puissance dit :

    « La question raciale avait été au coeur du processus de confirmation de Clarence Thomas.  »

    Deux éléments ont sauvés Thomas. Son « High-tech Lynching » a mis les démocrates sur les talons dès le début. Le deuxième, Anita Hill est une femme noire, si elle aurait été blanche, Thomas ne se serait pas rendu à une audience.

  3. kyrahplatane dit :

    Lundi prochain Brett Kavanaugh va à nouveau mentir sous serment.

    1. Cyto dit :

      « Je ne connais pas cette femme!!! »… Jusqu’à ce que des témoins confirme qu’ils se connaissaient bien.

      Pris en flagrant déli

      1. Pile-Poil dit :

        Cyto

        Dans sa position, quand tu as commencé à mentir, tu n’as pas le choix de maintenir ta version, malheureusement.

        Jusqu’à ce qu’il soit bien adossé au mur.

  4. spritzer dit :

    « En 1991, 52 sénateurs sur 100 avaient voté pour confirmer la nomination de Clarence Thomas à la Cour suprême, où celui-ci est devenu l’un des juges les plus conservateurs et les plus hostiles aux lois destinées à protéger les minorités ethniques et sexuelles ainsi que les plus vulnérables de la société. »

    Raison de plus de ne pas confirmer Kavanagh qui semble être du même moule que Thomas au plan idéologique.

    Les deux Sénatrices qui faisaient partie du 101e Congrès en 1991: Nancy Kassebaum (R) Kansas, Barbara Mikulsti (D) Maryland.

  5. Danielle Vallée dit :

    si elle « avait » été blanche, MHD, il aurait été lynché, littéralement…

    Par contre je reviens au même point: ce qui compte ce n’est pas ce que Kavanaugh a fait il y a trente ans, c’est qu’il ment constamment pour se protéger et donner une fausse image de son caractère. Danger!

    1. stemplar dit :

      Ce qui compte ce n’est pas ce que Kavanaugh a fait il y a trente ans?

      Une agression, il y a trente, quarante, cent ans, reste une agression.

    2. Guy LB dit :

      @Danielle Vallée :
      Vous avez tout-à-fait raison. Il ne faut pas perdre de vue le cœur du problème : un juge qui tripote et trafique la vérité au gré de ses convictions politiques a-t-il sa place à la Cour Suprême ? Le reste est accessoire. L’impression demeure cependant que cet aspect de l’affaire n’intéresse pas tellement les républicains.

    3. Pile-Poil dit :

      Danielle Vallée

      Oui, tout à fait, vous avez raison. Mais dans de telles circonstances, tout le monde mentirait. Pensons-y. Parce que cela fait très très longtemps et on souhaite que cet espace temps permette que cette histoire ne soit pas mise au jour.

      Entendons-nous, cet homme me déplaît énormément, mais c’est l’instinct de survie qui prime, sauver sa peau. Comme Clinton, par exemple, il a menti sous serment, espérant…..

      Donc le commun ou pas des mortels, va prier pour que cette histoire meurt dans l’oeuf,

      Mais voilà que la dame est articulée, psychologue, sortie de son anonymat, a passé un test de polygraphie et est maintenant plus que crédible. On voit qu’elle ira jusqu’au bout. Au début, tous, y compris nous, ne savions si sa plainte était justifiée.

      Il est maintenant dans une plus mauvaise posture qu’au début, parce que s’ajoute à cette agression, le mensonge sous serment de la part d’un notable. Ce qui n’est pas anodin dans sa position.

      Je pense que le geste de Christine Ford va permettre de retarder sa nomination, voire l’empêcher littéralement.

      1. Layla3553 dit :

        @pile-poil 9:59

        Il s’est enlisé tout seul, il est effectivement coincé, il faudrait qu’il retire sa candidature, en disant qu’il préfère prendre le temps de rétablir sa crédibilité hors de tout doute, que cette nouvelle c’est un coup dur pour sa famille…bla bla bla…

        il ne peut pas se permettre lundi d’aller dire sous serment qu’il n’a rien fait, s’il continue à plaider non coupable, les histoires vont sortir une derrière l’autre.

        Le test de polygraphe n’est peut-être pas admissible en preuve , mais il est très parlant.

        Sans le test j’aurais gardé une certaine distance, face à l’un ou l’autre. Le moins que l’on puisse dire, c’est tout un retournement. Layla

  6. Apocalypse dit :

    Wow … un autre excellent billet!

    Je viens d’écouter cette vidéo (MSNBC) où Lawrence O’Donnell parle du sujet de ce billet. Si vous ne l’écoutez pas au complet, écouter à partir de 10:52 la réponse d’Orin Hatch, il va vous la CRIER, à la question: ‘est-ce que les républicains ont appris quelque chose de l’histoire d’Anita Hill et Clarence Thomas?’

    https://www.youtube.com/watch?v=xlsUIVrYlKI

    Lawrence: What Is Standard Of Proof On Brett Kavanaugh Allegations? | The Last Word | MSNBC

  7. ddescarreaux dit :

    Je me souviens que Thomas avait refusé dans un premier temps de passer le test du polygraphe.
    Je crois me souvenir qu’Anita Hill l’avait passé sans hésiter.

  8. Martin cote dit :

    Bonne chance à Mme Ford, les repus vont lui faire passer un mauvais quart d’heure pour sauver le candidat du 45..quant à kavanaugh….il va continuer à nier……en espérant que la vérité triomphera et que çe menteur ne siégera pas à la cour suprême..car il sera à mon avis aussi pire sinon plus que Thomas…

  9. Apocalypse dit :

    Dans le cas où quelqu’un est accusé d’un crime, la présomption d’innocence est à la base de notre système de justice. Ce qui veut dire que s’il y a un doute raisonnable de son innocence, il est déclaré non-coupable.

    Dans le cas d’une nomination à un poste aussi important que la Cour Suprême, on devrait aller à l’envers et s’il y a le moindre doute sur une candidature, c’est NON! Lawrence O’Donnell en parle dans la vidéo ci-dessus. A un moment donné, il ne doit y avoir aucun doute pour accéder à la SCOTUS.

    En fait, ce standard aurait aussi dû être dans la tête des gens lors du vote pour la présidence. Disons que plusieurs ont une morale, si on peut même parler de morale, très élastique.

    1. Bartien dit :

      @Apocalypse

      Tout à fait d’accord avec vous.
      Je me souvenais d’une intervention de Papitibi sur un billet précédent qui rejoint ce que vous dites, et la voici:

      « S’agit pas ici de faire à Kavanaugh un procès où il jouirait de la présomption d’innocence, comme tous les accusés de quelque crime que ce soit.

      Il s’agit, ici, d’accorder à un juriste le PRI-VI-LÈ-GE de siéger à la Cour Suprême, alors que les justiciables américains, eux, ont le droit d’exiger que le candidat soit au dessus de tout soupçon.

      Si un doute devait subsister sur ss compétences en droit, OUT! Ba¸pn, des compétences, il en a.
      Si un doute subsiste sur l’élasticité de son sens moral, OUT!
      Si un doute subsiste sur sa capacité à juger une agression sexuelle, OUT!
      Un doute sur son objectivité en matière du droit à la dignité? OUT!
      Si cette nomination devait jeter l discrédit sur la JUSTICE et sur la COUR, OUT! »
      Citation de Papitibi

      1. Toile dit :

        On ne saurait mieux dire et vous faites bien de nous ramener les propos de Papitibi

    2. MHD Puissance dit :

      @apocalypse « Dans le cas d’une nomination à un poste aussi important que la Cour Suprême, on devrait aller à l’envers et s’il y a le moindre doute sur une candidature, c’est NON! Lawrence O’Donnell en parle dans la vidéo ci-dessus. A un moment donné, il ne doit y avoir aucun doute pour accéder à la SCOTUS. »

      Vous vous rendez compte du précédent que vous risquez d’établir une fois rendu-là? Les partis politiques vont sortir une allégation vieille de 35 ans à tout coup pour dérailler les nominations d’un juge proposé par l’autre parti.

      1. el_kabong dit :

        @MHD
        « Les partis politiques vont sortir une allégation vieille de 35 ans à tout coup pour dérailler les nominations d’un juge proposé par l’autre parti. »

        On ne parle pas ici de n’importe quelle allégation; madame Ford ne s’est pas levé un matin la semaine dernière en disant « Je viens de me rappeler que Kavanaugh a essayé de me violer il y a 35 ans ». Elle en a parle à son thérapeute il y a des années. Il faudrait avoir la théorie du complot dans le tapis pour croire que c’était planifié…

      2. Achalante dit :

        Il y a des gens qui ont un réel sens moral. Évidemment, plus une personne a de l’ambition, plus il y a de risques qu’elle ait coupé les coins ronds à un moment ou un autre. Alors il be faut pas tant chercher les candidats à l’ascention fulgurante, mais les travailleurs acharnés.

        Par ailleurs, si quelqu’un a fait son mea culpa de façon honnête et transparente et offert réparation, *avant même* d’être nommé à un tel poste, alors le poids de son erreur est moindre, et il ne risque pas de mentir à la commission qui entérinera (ou non) sa candidature.

      3. Pile-Poil dit :

        MHD
        Les partis politiques vont sortir…. à tout coup

        Ouin…..on dirait que cela ne s’applique pas à DT, où est l’erreur?

  10. sorel49 dit :

    J’espère que Mme Fenstein possède dans sa manche des cartes-surprises pouvant confondre le candidat du GOP. Mais peu importe l’issue de la confrontation avec Mme Ford, le candidat Kavanaugh n’a plus l’image Monsieur Net que l’équipe de McGahn s’efforce de construire. Et pour Trump, ce ne sera plus une victoire législative décisive qu’il a besoin.

  11. Toile dit :

    Certaines choses ont évoulées mais d’autres sont restées dans le néanderthal. Cette dame sera bombardée dans sa crédibilité, poursuivie dans les menus détails voir lynchée telles qu’étaient les victimes d’agression lors des procès au criminel. Parlez en à madame Ford.

    Espérons que Kavanaugh s’empêtrera dans ses versions et que certains membres auront un spasme de conscience.

    1. Pile-Poil dit :

      Toile

      Le principal est qu’il soit discrédité. Pas besoin de condamnation, seulement la rupture du cheminement de sa carrière. Ça sera déjà pas mal. Et c’est beaucoup plus réalisable voire très possible.

  12. Gilles Morissette dit :

    J’ai vu hier soir sur CNN, une entrevue faite par Chris Cuomo avec le célèbre journaliste Dan Rather qui avait, à l’époque, couvert l’affaire du juge Thomas. Lui aussi estime que le contexte a changé depuis 1991. Les mentalités ont évolué et le fait que de plus en plus de femmes se sont investis dans la sphère politique y a été pour beaucoup.

    Pour Rather, l’émergence du mouvement #metoo a également contribué au fait qu’on ne prend plus à la légère ce genre d’accusations.

    Il sera donc intéressant d’entendre le témoignage de madame Ford notamment sur la façon dont les élus républicains se comporteront avec elle. Je doute fort qu’on la traite de façon aussi cavalière que le fut Anita Hill. Ça risquerait d’être mal perçu par l’électorat féminin.

    Il est clair que l’un des deux protagonistes ne dit pas la vérité. On risque de ne pas connaître la réponse lundi prochain. Tout se jouera sur leur crédibilité. À ce titre, celle de Kavanaugh me paraît discutable surtout par rapport aux réponses qu’il a donné aux questions relatives à la torture et à celles concernant Roe vs Wade ainsi que la supposée immunité dont pourrait jouir un président en fonction.

    Comme les audiences seront publics, chacun pourra se faire une opinion sur la question.

    1. kyrahplatane dit :

      Gilles Morissette
      Kavanaugh
      a souvent répondu qu’il ne répondait pas à des cas hypothétique.

  13. Apocalypse dit :

    @Bartien – 08h48

    Je suis tout à fait d’accord avec ‘papitibi’: il ne doit y avoir aucun doute!

  14. Lecteur-curieux dit :

    Le politique et le juridique étaient beaucoup trop liés déjà… Les gens sont nombreux à choisir leurs camps en fonction de leurs valeurs politiques.

    Cela devrait être deux démarches séparées sinon cela est très partial, très partisan. C’est leur système de Justice qui voit sa crédibilité entachée.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Anita_Hill

  15. fredmiquis dit :

    « Ceux qui ne peuvent se souvenir de leur passé sont condamnés à le répéter. »

  16. Lecteur-curieux dit :

    http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4457399 Et l’éditorial de Frédéric Wagnière en page B2. Une distance était gardée. Le professeur Stephen Carter était très pertinent et la conclusion de Wagnière plus qu’excellente mais on ne peut pas changer les Américains.

    1. Lecteur-curieux dit :

      http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4457401#page=2 Page B2 : « Le Sénat n a pas la capacité de résoudre un conflit tel que
      celui qui oppose le juge Thomas au professeur Hill. Maladroitement,il a cherché à le faire et il laisse autant d’amertume chez
      les partisans du juge Thomas que chez ses adversaires. » Les éditorialistes de La Presse étaient eux-même dans une forme de conservatisme ? Pour représenter l’opinion de Paul Desmarais, que pouvait-on vouloir d’autre ?

  17. Pierre s. dit :

    ————————

    Y a chez Brett Kavanaugh une accumulation de lumières
    rouges qui s’allument autant en lien avec son comportement que
    les idéologie qu’il a défendu.

    Et surtout une insensibilité plutôt inquiètante à l’égard des victimes.
    Et le job de juge essentiellement est de rendre justice justement
    dans le but de protéger et servir les intérêts des victimes.

    Comme disait si justement un autre intervenant, j’ai bien l’impression
    qu’on va revoir encore une fois le juge Kavanaugh mentir sous serment
    pour usurper à tout prix ce précieux siège à la SCOTUS

    1. Pile-Poil dit :

      Pierre S.
      Le job de juge …..servir les intérêts de la victime……

      Mais non, il est là pour interpréter la loi et évaluer la preuve. Ils doivent avant tout être impartiaux.

  18. eau-vive dit :

    Est-ce que les élus républicains auront l’honnêteté de reconnaître que s’il y a un doute concernant le juge Kavanaugh, il ne devrait pas être nommé parce que ça entache toute sa crédibilité et sa partialité dans les causes futures qu’il aura à juger.
    Si on se fie à ce qui se passe actuellement il n’y a pas lieu d’être trop optimiste, je ne gagerais pas un p’tit deux là-dessus.
    Je pense que Christine Ford va être solide dans son témoignage et que ça va toucher l’opinion publique qui est déjà en sa faveur,
    pour les plus conservateurs ça ne changera rien.
    Avec toute cette saga de politique corrompue j’oscille toujours entre espoir et défaitisme, j’ai hâte de voir une vraie victoire.

  19. Madmaf dit :

    Tout comme dans le cas de l’année des femmes de ’92, il sera encore une fois malheureux que les femmes se mobilisent qu’à la suite d’une nomination générationnelle, soit trop tard de 4 ans…

    C’est bien beau être fâchés après coup et montrer une force politique. Mais quand cette force ne sert plus à rien parce qu’elle survient après la nomination, c’est un coup d’épée dans l’eau.

    RBG n’attendra pas éternellement l’arrivée d’une présidence et d’un Sénat démocrates avant de prendre sa retraite. Si les femmes états-uniennes et la gauche veulent VRAIMENT que leur pays change, elles et ils devront y voir de façon assidue (pendant 16 ans d’affilée) – pas juste lorsque fâché(e)s par les décisions d’octogénaires séniles!

    Un moment, ça cesse d’être de la faute des autres de gérer tes affaires, et ça devient la tienne, mettons.

    1. xnicden dit :

      Effectivement on se réveille souvent trop tard. Ou quand on le fait c’est pour lever le nez sur un choix trop establishment à notre goût. C’est pour cela que la prochaine fois que Susan Sarandon ouvrira la bouche pour faire la morale, j’espère que c’est elle qui sera visée par une campagne d’envoi de cintres. Elle et Jill Stein.

  20. Loufaf dit :

    Il est clair qu’il y trop de controverses autour de ce juge, pour être nommé à la cour suprême.Que fera la majorité républicaine du sénat? Votera-elle en faveur du juge ou y aura–il quelques exceptions? Si ce juge est nommé malgré un gros doute sur son intégrité, ceci dénotra de la partisanerie et le degré de conscience qui vole somme toute, assez bas!

  21. xnicden dit :

    De mémoire, ce qui avait mis les femmes particulièrement en furie avec l’histoire de Clarence Thomas a été d’apprendre que deux autres femmes étaient prêtes à témoigner, mais Joe Biden avait dit non. Enfin…

    Je ne peux pas croire qu’on en soit rendu là. Comme le dit Pierre s. à 9:14, l’accumulation de lumières rouges dans le cas de Kavanaugh aurait dû le disqualifier depuis longtemps….

    Hatch a rapporté que Kavanaugh a nié avoir été présent à cette fête. « Hatch told reporters that Kavanaugh denied being at the party during a phone call the two men had on Monday afternoon. » (The Hill). Comme plusieurs le font remarquer, comment peut-il se souvenir avoir été absent d’une fête qui a eu lieu il y a 30 ans? On a tous de la difficulté à se souvenir de celles auxquelles on a assisté, alors celles où on était pas là….

    Mais bon, c’est seulement ce que répète Hatch. Kavanaugh pourra s’expliquer. S’il réitère ces propos, la seule façon d’être plaisible sera de dire aussi qu’à l’époque il avait entendu parler d’une fête où des gestes semblables ont été posés…

  22. Pierre s. dit :

    ————————–

    je déplore le manque cruel de courage des sénateurs
    américains d,au moins retarder le processus le temps de
    faire la lumière sur le cas Kavanaugh de même que l’obsession
    maladive de Trump à le nommer la en fast track.

    Ca aussi ca fait sérieusement parti du problème et comme tenu
    du jugement plus que douteux du POTUS il y a toute les raison
    d’être extrêmement prudent.

  23. A.Talon dit :

    «le président de la commission judiciaire du Sénat, Chuck Grassley, a annoncé hier que Christine Ford et Brett Kavanaugh témoigneront en public et sous serment lundi prochain»

    Mine de rien, on en est rendu à une nouvelle étape de la remise en question des qualifications du juge Kavanaugh. Non seulement peut-on douter qu’il ait la droiture morale nécessaire pour se rendre à la SCOTUS mais on peut aussi se demander s’il ne devrait pas être carrément expulsé de la magistrature. Comment permettre à un juge de continuer d’exercer ses fonctions quand des soupçons d’activités criminelles flottent au-dessus de sa tête? Kavanaugh joue maintenant sa carrière dans cette histoire et il faudra plus que le dénigrement de Ms Ford pour en ressortir blanc comme neige.

  24. Pierre s. dit :

    —————

    En voulez vous une bonne ???

    L’imbécile de POTUS qui accuse ce matin la Chine de vouloir
    influencer les élections de mi mandat.

    Si ce crétin perd la chambre des représentants et le sénat ce ne sera
    très certainement pas à cause de la Chine ….. Trump est vraiment
    un imbécile de trè haut niveau.

    1. Richard Desrochers dit :

      Ce sont toutes ces choses qui me font craindre sa réaction si les démocrates gagnent les mid-terms : son premier tweet sera de dénoncer soit des fake news, soit une ingérence de la Russie ou de la Chine ou what-not. N’oublions qu’il a toujours refusé de dire qu’il concéderait la victoire si Hilton devait gagner. Il est bien capable d’encourager sa base à sortir les armes si le résultat ne lui plaît pas.

      1. Pierre s. dit :

        ——————————

        N’attendez pas d’un stupide qu’il ne réagisse autrement
        que stupidement …. Trump est fondamentalement malhonnête
        et probablement aussi très instable. Si il se fait varloper aux
        mi mandats il va assurément engendrer un chaos incroyable
        autour de ca.

        Trump est incapable d’être de bonne foi et également incapable
        de faire preuve d’élévation intellectuelle, de jugement et d’altruisme.
        Il n’a pas encore perdu qu’il commence déjà à semer le chaos à propos
        d’une éventuelle défaite.

      2. A.Talon dit :

        @ Richard Desrochers 10h19
        «Il est bien capable d’encourager sa base à sortir les armes si le résultat ne lui plaît pas.»

        Si tel est le cas, c’est l’armée qui interviendra pour rétablir l’ordre. Quant au Drumpf, il sera mis en état d’arrestation et jugé pour sédition, atteinte à la sécurité de l’État et haute trahison. Peut-être devra-t-on en arriver là d etoute fçon pour crever définitivement l’abcès purulent de la folie d’extrême-droite dans ce pays.

    2. dynopax dit :

      Project and deflect! C’est évident comme le nez au milieu du visage que le gros cr… d’enfoiré ne fait qu’exciter sa cohorte d’imbéciles heureux. « Si je perd, s’t’à cause des Chinois, sacram…! »… Toujours blâmer les autres, jamais de notre faute, tel est le modus operandi de ces enfants de p…!

      P.S. Désolé pour les sacres et le langage vulgaire mais tellement mérités dans leur cas!

      1. Layla3553 dit :

        Il ne faut pas oublier qu’il a dit que les mid terms c’étaient un référendum sur lui. Vous avez bien raison d’être en sacram….Layla

  25. Madmaf dit :

    McConnell va s’assurer d’une nomination d’un juge de droite avant les élections de novembre. Que ce juge soit Kavanaugh ou non, il sera de de droite et défendra les positions de droite.

    Les audiences de la semaine prochaine sont au pire un détour dans la nomination d’un juge conservateur – nous pouvons être assurés que des candidatures sont présentement analysées (vetted) si jamais le prix politique de Kavanaugh était trop élevé.

    McConnell joue son poste, son prestige, son autorité avec cette nomination républicaine à la Cour Supreme. Il ne laissera pas cette occasion lui échapper.

    1. MHD Puissance dit :

      @Madmaf « McConnell va s’assurer d’une nomination d’un juge de droite avant les élections de novembre. Que ce juge soit Kavanaugh ou non, il sera de de droite et défendra les positions de droite. »

      Si Kavanaugh ne passe pas pour une raison ou une autre, il sera impossible pour les Républicains de nommer un juge avant les élections de mi-mandat, faute de temps.

      1. Madmaf dit :

        Les bonzes républicains vont créer le temps nécessaire. Absolmuent rien ne les empêche d’avoir les audiences durant les élections si nécessaire. Faut pas croire qu’ils vont laisser passer cette chance.

        (politico)

        And if Kavanaugh can’t be confirmed or is withdrawn — a possibility Republicans are so far refusing to entertain — McConnell is not without options. The GOP could conceivably hold the vacancy through the election and hope it motivates conservative voters enough to help them keep the Senate.

        Some Republican senators said they believe they could still confirm a different nominee if Kavanaugh falls short.

        “This fall, oh yeah. Stay here,” said Sen. Richard Shelby (R-Ala.). But he added: “It’s too early for that. »

  26. Victoire dit :

    Un juge ne doit il pas évaluer une situation dans ses zones grises à travers la loupe juridique ?
    Je me questionne si Une pensée rigide et froide ne devrait pas allumer une lumière rouge quand vient le temps de nommer un juge
    Biais au départ ?

  27. RICK42 dit :

    Je me demande si mme Ford n’aurait pas un as caché dans sa manche qu’elle sortira pour confondre ce menteur de K. C’est malheureux que l’ami de K. nommé Judge ( quelle ironie!) maintienne lui aussi la position de déni de son compère, étant le seul témoin des faits. Kavanaugt prétend ne pas connaître son accusatrice et c’est un point faible pour lui car il suffirait qu’une connaissance commune aux deux protagonistes se manifeste pour démontrer le mensonge du prétendant aux plus hautes fonctions de la magistrature. A suivre lundi prochain…

    1. Layla3553 dit :

      @Rick42 10:13

      « C’est malheureux que l’ami de K. nommé Judge ( quelle ironie!) maintienne lui aussi la position de déni de son compère, étant le seul témoin des faits »

      Il ne protège pas Kavanaugh, il se protège lui-même…comme complice, un complice d’acte criminel c’est criminel.Layla

  28. sorel49 dit :

    Si le sénat juge cette accusation assez sérieuse
    pour tenir une audience et faire paraître les 2 parties Kavanaugh et Mme Ford, je me demande pourquoi le FBI décide de ne pas amorcer les vérifications , préliminaire à une enquête en règle. Je rejoins ici la critique de la sénatrice Feinstein, qui était la première à transférer la lettre au FBI.

  29. gl000001 dit :

    For What It Is Worth
    Buffalo Springfield

    There’s something happening here
    What it is ain’t exactly clear
    There’s a man with a gun over there
    Telling me I got to beware

    I think it’s time we stop, children, what’s that sound
    Everybody look what’s going down

    There’s battle lines being drawn
    Nobody’s right if everybody’s wrong
    Young people speaking their minds
    Getting so much resistance from behind

    It’s time we stop, hey, what’s that sound
    Everybody look what’s going down

    What a field-day for the heat
    A thousand people in the street
    Singing songs and carrying signs
    Mostly say, hooray for our side

    It’s s time we stop, hey, what’s that sound
    Everybody look what’s going down

    Paranoia strikes deep
    Into your life it will creep
    It starts when you’re always afraid
    You step out of line, the man come and take you away

    We better stop, hey, what’s that sound
    Everybody look what’s going down
    Stop, hey, what’s that sound
    Everybody look what’s going down
    Stop, now, what’s that sound
    Everybody look what’s going down
    Stop, children, what’s that sound
    Everybody look what’s going down

    Paroliers : Stephen Stills

    1967 et toujours d’actualité. !!

  30. Guy Gibo dit :

    Pendant tout ce temps y a-t-il quelqu’un qui gère ce pays??? On attend toujours il me semble le programme miracle visant la rénovation des infrastructures sur l’ensemble du territoire… Build the WALL!!!
    Vous savez ce truc qui devait sortir les USA d’une terrible crise économique selon Trump. Bof la Bourse atteint des sommets et c’est ça l’essentiel… Le portefeuille de Trump avant tout et ça va très bien… Jusqu’au prochain crash boursier… qui approche… TIC! TIC! TIC! Tous les indicateurs sont au rouge actuellement mais personne ne veut les voir. Si ça arrive Trump nous dira que c’est la faute des Chinois, d’Obama qui fait un retour, de l’enquête Mueller. Mais pas un mot bien sûr sur la déréglementation du système financier tout azimut.

    Il fallait écouter FoxNews hier soir qui n’a de cesse de parler de la corruption à la Justice, au FBI… Partout sauf au Bureau ovale bien sûr…

    1. sorel49 dit :

      La nature a horreur du vide. Quand le cabinet de l’Andouille est pris dans les tourmentes internes et est rendu incapable de mener une politique cohérente, c’est le « deep state » qui gère le pays. Les faits rapportés par les journalites et particulièrement le livre Fear sont inadmissibles.

  31. Gilbert Duquette dit :

    Pour les républicains, la seule chose qui importe est l’objectif qui est de placer un juge à la SCOTUS pour le très long terme (donc pas âgé) avec des vues plus que conservatrices qui feraient en sorte qu’au minimum trois à quatre causes seraient grandement affectées négativement

    L’avortement
    Les lois sur les travailleurs
    La protection de l’environnement
    Le pouvoir de l’état de légiférer versus le pouvoir du privé.

    1. Gilbert Duquette dit :

      Oups oublié le dernier bout

      Et pour cela, il se foutent complètement du passé, de la morale ou de l’éthique du candidat. Tout ce qu’ils veulent c’est que le candidat remplissent leur agenda politique.

  32. Pierre s. dit :

    —————————

    H.S.

    Ce matin la sortie de Trump sur  »l’intention avoué »
    de la Chine d’interférer dans les élections américaines de
    mi mandat c’est pratiquement criminel.

    Trump sort ca de nul part uniquement pour dévier l’attention
    sur sa défaite potentielle mais également sa performance pitoyable
    comme POTUS.

    Trump depuis près de deux ans s’affaire ;a saboter toute les relations
    commerciales que les USA entretiennent à travers le monde. Il se sait
    à la tête d’une puissance économique et abuse de cette position pour
    écoeurer la planète au complet … avec des conséquences très négative.

    Et même si les mi mandats vont servir à l’isoler et l’invalider, il va
    quand même continuer son sabotage.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Pierre S

      Il faut bine que le Donald justifie sa guerre commerciale lui qui veut imposer une surtaxe sur un autre 200 Milliards d’importation Chinoise. Sachant que cela fera très mal à l’économie Américaine, il se justifiera en disant que c’est pour punir la Chine d’interférer dans les élections Américaines.

  33. jcvirgil dit :

    Je ne suis surtout pas un admirateur du juge Kavanaugh qui est un conservateur pur et dur, mais je crois qu’il aura droit à la présomption d’innocence comme tout citoyen face à la justice , même si ce cas est extra judiciaire. En l’absence de preuves ou de corroborations par des témoins impartiaux, cette plainte n’influencera pas sa nomination.

    La SCOTUS ce n’est pas Guantanamo ! Toute cette histoire fait ressortir le côté politique de ces nominations , alors que la démocratie américaine se vante de la séparation des pouvoirs, les juges sont nommés par le président ! Un non-sens car les décisions de la Cour Suprême sont influencées par la couleur politique de la majorité des juges qui rendent les décisions.

    Si un comité de pairs incluant des représentants de la société civile étaient chargé de ces nominations , on en éviterait la politisation .

    1. sorel49 dit :

      Votre proposition est intéressante sauf qu’il faut du temps pour la mettre en place. Dans l’immédiat, il y a une possibilité de limiter la durée des juges de la SCOTUS . Au moins, cela permettra d’amoindrir les distorsions des désignations politiques.

  34. Mabuse dit :

    Qui de Ford ou de Kavanaugh sera cru par les sénateurs, voilà la question. Si madame Ford s’avère un témoin solide et démontre une mémoire précise des faits, des lieux et des acteurs pour témoigner de l’assaut dont elle a été victime, alors toutes les dénégations du monde, même d’un ou deux témoins crédibles – ce qui ne semble pas le cas de messieurs Kavanaugh et Judge – ne devraient pas infirmer son témoignage car un vieux principe de preuve veut que, « de deux témoins, on doit croire celui qui affirme plutôt que celui qui nie mille fois » car, si un témoin honnête peut toujours oublier, il ne peut inventer ce qui n’existe pas. On s’attaquera donc à la crédibilité et à l’honnêteté de madame Ford que l’on cherchera à salir par tous les moyens, même faux et malhonnêtes. Si cette stratégie échoue, Kavanaugh est cuit, tout autant que les Répus aux mid-terms.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Mabuse

      Selon moi, que les républicains croient ou non Mme Ford n’est pas importants à leurs yeux, la question est plutôt selon moi : Est-ce que le témoignage de Mme Ford peut-être détruit (ie : en attaquant sa crédibilité, sa vie, etc.,) sans trop de dommages politiques ou est-ce que de détruire ou faire fis du témoignage de Mme Ford est trop couteux politiquement ???

  35. Pierre s. dit :

    —————-

    Présomption d’innocence ??? Certainement …

    Mais quand même accusé ….
    Et au centre de bon nombre de controverses qui en font un
    candidat plus que douteux. Ce qui donne matière à réflexion.

    Il ne mérite surement pas de passe droit.

    1. jcvirgil dit :

      Les sénateurs républicain chercheront sûrement à savoir si des motivations politiques ne se cachent pas derrière cette accusation pour semer le doute sur sa véracité. Une condamnation rapide sur simple présomption de culpabilité serait une porte ouverte pour que des cas comme celui-ci se représente toutes les fois où une nomination ne fait pas l’unanimité.

      Les adversaires n’auraient plus alors qu’à ressortir un squelette véritable ou inventé d’un quelconque placard de la vie du postulant et le tour serait joué.

      1. sorel49 dit :

        Il n’y a pas de doute qu’il y a tactiques et manœuvres,
        Toutefois, cela a débuté par la tentative de nommer à toute vitesse Kavanaugh. Actuellement rien ne presse à la SCOTUS si ce n’est la situation périlleuse de l’Andouille qui risque d’aboutir à demander l’avis de la Cour Suprême.

  36. Syl20_65 dit :

     »Qui de Ford ou de Kavanaugh sera cru par les sénateurs, voilà la question.  » Mabuse

    N’oublions pas que les invertébrés répulibans ont abdiqué leur rôle du  »check & balance » pour faire place au Cult45 à tout prix. Je pense que ce sera un cirque grotesque qui a comme seul but de salit Madame Ford et de sauver la face au juge qui limitera les droits humains fondamentaux pour plaire à la crasse radicale évangéliste.
    D’ailleurs, les grandes gueules politico religieuses ont déjà affirmé que ça irait mal pour leur racaille s’ils ne faisaient pas tout pour assurer la nomination du menteur agresseur sexuel à la SCOTUS. Comme ces hypocrites  »so called christians » l’ont fait avec leur messie orange adultère, menteur pathologique et agresseur sexuel en série, ils vont jouer aux aveugles et faire la sourde oreille pour installer leur idéologie religieuse régressive aux plus hauts postes du pays.
    Ces évangélistes radicaux n’ont aucune morale et n,ont rien à envier aux talibans et aux illuminés de l’isis.

  37. Angelica dit :

    Après l’histore de madame Anita Hill, je trouve grotesque que les procédures sont exactement les mêmes 26 ans plus tard.

  38. Syl20_65 dit :

     »L’avortement
    Les lois sur les travailleurs
    La protection de l’environnement
    Le pouvoir de l’état de légiférer versus le pouvoir du privé. » G Duquette

    Sans oublier le fait que cette pourriture conservatrice défend le fait qu’un président ne devrait pas être accusé de quoi que ce soit. à la manière des monarques, POTUS don’t do wrong.
    Kavanaugh est le choix de Bannon et est relié à l’affaire russe. La racaille se fout de l’avortement et des droits des travailleurs, il ne veut que sauver sa propre peau.

    https://www.rawstory.com/2018/07/trump-picked-kavanaugh-scotus-avoid-russia-probe-consequences-msnbc-legal-analyst/

  39. Victoire dit :

    Plutot captivant. Meme surrealiste toute cette fresque theatrale jouee par les USA devant la planete
    Mais au dela de ces luttes de pouvoir
    Les americains plus vulnerables les dossiers moins glamour ou trop complexes pour l amuseur public
    Sont pris en charge par qui ?
    ( Quand on est incapable de garder le controle c est inevitablement quelqu un d autre qui le prend

    Lutte de pouvoir Et narcissisme prevalent
    Nos voisins du Sud se ridiculisent et se montrent vulnerables face aux autres nations
    Nous pourrions tous y perdre quelques plumes

  40. onbo dit :

    J’arrive pas à écrire quelque chose de signifiant à propos de Orin Hatch. Faire pareil jugement préconçu à propos de madame Ford alors qu’il siège sur un comité judiciaire du Sénat?!?!

    « Madame est « Mixed Up »,  » qu’il dit!  » Madame confond un bon monsieur avec un autre monsieur pas bon », qu’il dit ce monsieur Hatch bien portant de 84 ans qui devrait à son bel âge avoir acquis un brin de sagesse et de retenue. Comme dirait Lizzie: Calv..!

  41. Mariette Beaudoin dit :

    On voit à quel point un système de valeurs solide est essentiel et doit être compris dès le plus jeune âge.

Répondre à MHD Puissance Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :