Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

XYXRWNFYGQI6RJ5VVWVKLMVFP4.jpg

Si l’on en juge par le vocabulaire de mafieux utilisé parfois par Donald Trump, voilà en effet ce qu’est peut-être devenu Paul Manafort à ses yeux : un «rat». L’ancien président de la campagne présidentielle du futur président des États-Unis avait laissé savoir qu’il ne collaborerait jamais à l’enquête russe menée par Robert Mueller. C’est pourtant ce qu’il a promis ce matin dans le cadre d’un plaidoyer de culpabilité qui lui épargnera de subir un deuxième procès.

Manafort a plaidé coupable à deux chefs d’accusation et promis de fournir à l’équipe du procureur spécial des informations en échange d’une peine de prison moins lourde. Après avoir été reconnu coupable de fraude fiscale et de fraude bancaire lors d’un procès en Virginie le mois dernier, il devait subir un deuxième procès ce mois-ci dans la capitale fédérale.

Manafort faisait face à un total de sept chefs d’accusation. Il a plaidé coupable à deux accusations de complot, dont l’un pour entrave à la justice. Il échappe notamment à des accusations d’avoir utilisé des comptes offshore pour cacher des millions de dollars au fisc américain et d’avoir violé les lois sur le lobbying.

En tant que président de la campagne présidentielle, Paul Manafort pourrait être en mesure de répondre à des questions clés dans l’enquête russe, notamment sur cette fameuse rencontre du 9 juin 2016 à la Trump Tower où une avocate russe devait produire des informations susceptibles de nuire à Hillary Clinton.

Donald Trump avait qualifié Paul Manafort de «brave homme» à la suite du verdict du jury de Virginie. Son ancien président de campagne méritait selon lui cette accolade en raison de son refus de céder à la pression exercée par Robert Mueller. Aujourd’hui, son avocat personnel, Rudolph Giuliani, a indiqué que le plaidoyer de culpabilité de Manafort n’avait «rien à voir avec le président Trump ou la campagne de Trump. La raison : le président n’a rien fait de mal et Paul Manafort dira la vérité».

Mais Donald Trump ne risque-t-il pas de gracier Paul Manafort, juste pour se protéger au cas où ce dernier ne disait pas «la vérité». Selon au moins deux experts, il a laissé passer sa chance. Car une grâce présidentielle survenant à la suite d’une entente de coopération serait un abus de pouvoir qui violerait la Constitution américaine et justifierait une procédure de destitution.

Autre détail : une grâce présidentielle ne permettrait pas à Paul Manafort de retrouver les avoirs que la Justice américaine vient de saisir. Pour finir : Paul Manafort a déjà fourni des informations à l’équipe de Robert Mueller, a indiqué un de ses procureurs, ce matin. Et c’est ainsi que le «brave homme» est peut-être aujourd’hui bel et bien un «rat» dans l’esprit de Donald Trump.

P.S. : Depuis la publication de ce billet, la Maison-Blanche a modifié la déclaration de Giuliani, laissant tomber cette partie «et Paul Manafort dira la vérité».

(Photo AP)

68 réflexions sur “Paul Manafort, le «rat»?

  1. Gilbert Duquette dit :

    Le rat!!! Non pas selon moi

    M. Manafort a déjà fourni des informations au gouvernement, a déclaré M. Weissmann au tribunal.

    Weissmann est le procureur chargé de poursuivre (oups, qui était chargé…) Paul Manfort.

    Manfort n’est pas un rat il est comme a déjà dit Trump : Un bon gars traité injustement.

  2. treblig dit :

    Informations factuelles : Manafort à consenti à remettre à la justice, trois propriétés, le solde de 4 comptes bancaires 1 police d’assurance (?) , du cash et autres effets de valeurs pour une somme estimée à une quarantaine de millions. Ce qui m’apparaît beaucoup compte tenu que Manafort a dû emprunter aux banques 20 millions ( frauduleusement ) pour maintenir son train de vie. Si ça se matérialise, ça paye au complet pour le coût de l’enquête Mueller jusqu’ici.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Treblig

      Se pourrait-il qu’il ait gardé des comptes dans des paradis fiscaux???

      Je me base sur le texte de M. Hétu : …Il échappe notamment à des accusations d’avoir utilisé des comptes offshore pour cacher des millions de dollars au fisc américain….

      L’entente entre Muller et Manafort porte peut-être sur ces comptes offshores plus Manafort donnera des renseignements importants, plus il aura accès à ces comptes. Qui sait???

      1. lanaudoise dit :

        J’espère qu’il a gardé sa veste en peau d’autruche.

    2. Gilbert Duquette dit :

      @ Treblig

      Oups j’ai oublié

      …L’entente entre Muller et Manafort porte peut-être en plus de la durée de la peine de prison, sur ces comptes offshores plus Manafort donnera des renseignements importants, plus il aura accès à ces comptes. Qui sait???….

  3. Martin cote dit :

    Trump est entouré de bon gars….plein de bons gars à la Maison Blanche…mais il y a un rat qui coure dans la maison…Manafort etait un bon gars qui se transforme soudain en un méchant est…Cohen etait un bon gars également transforme en méchant rat……ça va etre malsain tantot pour le 45 avec tous ces rats qui courent…

    1. Pierre dit :

      @martin

      C’est pas l’agent orange lui même qui disait il y a pas si longtemps qu’en 30 secondes il pouvait juger du caractère d’un homme…ouf qu’il a un gros égo enflé

  4. eau-vive dit :

    Si c’est un rat, c’est un rat qui est coincé et qui cherche une porte de sortie.
    Qui ne ferait pas la même chose à sa place ?
    Quant à moi, tout ce qu’il pourrait révéler et qui serait susceptible de coincer Trump à son tour ferait mon affaire.
    D’autant plus que Potus ne peut plus le gracier.
    Continue à placer tes pions mon cher Mueller, on est patients pour se rendre à une sortie victorieuse.

  5. J. Nobert dit :

    Il a déjà menti, il ment et il mentira encore et toujours.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ J. Norbert

      Le problème est que cela est très difficile de mentir à l’équipe de Muller car tout doit être documenté, vérifié, contre-vérifié et validé. Enfin vous voyez le topo. Et s’il ment, sa peine de prison pour le premier procès ne sera que plus élevée.

    2. danielm2757 dit :

      Je déduis de vos propos qu’il est un menteur invétéré et qu’il peut avoir fait de même lorsqu’il était directeur de campagne pour Donald Trump. Ce fait était donc connu ou tout le moins toléré par ce dernier (Trump) qui je vous rappelle lui a renouvelé sa confiance malgré son passé de fraudeur démontré.

  6. Jean-Francois poliquin dit :

    J’ai une grande admiration pour le procureur Mueller qui doucement, sans énervement ni tweets, fait tomber les ‘hommes du Président’. Bravo à cet incorruptible des temps modernes !

  7. stemplar dit :

    Mueller tient-il pas Manafort par les gosses, tu penses…?

  8. RICK42 dit :

    L’étau se resserre sur Trump…il doit commencer à suffoquer, avec cette nouvelle réjouissante qui risque de démontrer l’énormité de ses mensonges…si Manafort peut prouver que le POTUS était au courant de certaines ententes ou a participé activement au complot russe le favorisant, alors il sera confronté à la destitution ou à la démission. Personne ne va l’appuyer s’il y a acte de traîtrise.

  9. Lecteur-curieux dit :

    Quand le bateau coule, les «rats» sont les premiers à quitter.

    http://evene.lefigaro.fr/citation/navire-doit-sombrer-rats-premiers-quitter-5783.php

  10. xnicden dit :

    « Pour finir : Paul Manafort a déjà fourni des informations à l’équipe de Robert Mueller, a indiqué un de ses procureurs, ce matin. » Sur Don Jr. et Jared Kushner peut-être? Ils accompagnaient Manafort à la rencontre de la Trump Tower avec l’avocate russe…

  11. treblig dit :

    Donc après Flynn Papadopouls, Gates, Cohen et maintenant Manafort… ça fait cinq. Le prochain sur la liste, Roger Stones, un proche collaborateur de Trump pendant des années. Celui-là, Trump ne pourra pas dire que c’est le gars qui amenait le café aux rencontres.

    On se rapproche de la cible

    1. vieil'art dit :

      roger stone lui c’est vraiment un gros rat, j’aimerai beaucoup qu’il soit arrêter. J’ai vu une vidéo sur lui et ont peu le qualifier de face de rat.

  12. leonard1625 dit :

    Yessss! C’était clair depuis le début que si il y a eu collusion avec les Russes, Manafort y a joué un rôle central.

    S’il a eu bon deal avec Mueller, ce qui n’est pas encore officiel, c’est que, évidemment, il a révélé des informations sur Trump ou sa famille. Pourquoi ne l’a-t-il pas fait avant? Probablement que ces informations sont trop compromettantes pour lui-même.

    La « witch hunt » continue.

  13. Gilles Morissette dit :

    Muëller vient de placer un autre pion dans sa stratégie pour coincer le Gros Salopard. La patience est une vertu que cultive très bien le Procureur Spécial. Il avance de façon méthodique sans se laisser distraire par les attaques puériles du Gros Abruti.

    Manafort n’est qu’une autre de ses fripouilles qui a gravité et qui gravitent encore dans l’entourage du Crosseur-En-chef. Son plaidoyer de culpabilité n’est rien d’autre qu’une façon de s’éviter une lourde peine de prison. On raconte qu’i lui en a coûté jusqu’ici aux environs de un million de dollars en frais d’avocat et le compteur risquait de rouler à fond de train s’il y avait un second procès. Sa « collaboration » n’a donc rien d’altruiste.

    Peu importe, tout ce qui peut servir à faire tomber le sale fripouille qui est assis dans le bureau Ovale est le bienvenue. L’étau vient de se resserrer un peu plus sur Potus 45. Il va s’apercevoir que la tempête qui s’en vient risque d’être pas mal plus dommageable pour lui que « Florence ».

  14. titejasette dit :

    Un rat qui flip over ? Ca me donne l’image d’un rat avec les 4 fers en l’air : ce n’est pas beau à voir.

    Encore faut-il que les infos transmises à l’équipe Mueller soient « valables » dans le cadre d’un « bon deal ». Mueller n’aurait pas scellé le deal avec le Rat s’il n’y avait pas du bon JUS à extraire de toute cette histoire.

    Est-ce que je retiens mon souffle ? Non, je vais me verser un deuxième café en attendant….

    PS : «… le président n’a rien fait de mal et Paul Manafort dira la vérité » – billet de Richard Hétu.

    • After Trump’s former campaign chairman Paul Manafort agreed to cooperate with prosecutors working for special counsel Robert Mueller, President Donald Trump’s legal team said « the President did nothing wrong and Paul Manafort will tell the truth. »
    • Minutes later, they seemed to reconsider. A « corrected » statement removed the bit about Manafort telling the truth.
    • The White House did not immediately respond to a request for comment from CNBC asking whether the president expects Manafort to tell the truth.

    Traduction

    • Après que l’ancien président de campagne de Trump, Paul Manafort, eut accepté de coopérer avec les procureurs travaillant pour le conseiller spécial Robert Mueller, l’équipe juridique du président Donald Trump a déclaré: « the President did nothing wrong and Paul Manafort will tell the truth. »

    • Quelques minutes plus tard, ils semblaient reconsidérer. Une déclaration « corrigée » a enlevé le bit concernant la VÉRITÉ promise par Manafort.

    • La Maison-Blanche n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires de la part de CNBC demandant si le président s’attendait à ce que Manafort dise la vérité.

    Ca commence bien !

    1. Richard Desrochers dit :

      Pourquoi cette coupure ? Ça n’engageait à rien de dire que Manafort dirait la vérité, de la part de quelqu’un qui dit que la vérité n’est pas la vérité.

  15. lanaudoise dit :

    Donald est un familier du langage de la mafia. Tel que remarqué par James Comey. Après tout, son mentor s’appelait Roy Cohn, ci-devant bras droit de Joseph McCarthy, lequel fréquentait les célèbres mafiosi new-yorkais, ses clients. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Roy_Cohn. https://en.m.wikipedia.org/wiki/Roy_Cohn. Ah, FANTASTIQUES, ces hommes d’honneur. 🤪🤪🤪

  16. Apocalypse dit :

    ‘Donald Trump avait qualifié Paul Manafort de «brave homme» à la suite du verdict du jury de Virginie.’

    Le ‘brave homme’ veut vraisemblablement s’éviter une longue peine de prison. Il faudra voir si M. Trump le trouvera toujours courageux. La suite s’annonce intéressante.

    Je suppose que pour obtenir un ‘deal’ avec le procureur spécial, il fallait que M. Manafort ait quelque chose de significatif dans sa manche, si c’est le cas, rien pour aider la stabilité, déjà précaire, du président.

    Du point de vue de la présidence des Etats-Unis, tout ce qui se passe est ridicule, rocambolesque et dangereux, mais de notre point de vue de simples citoyens, encore plus si on n’est pas citoyen américain, c’est fascinant.

  17. sorel49 dit :

    Manafort n’est pas assez fou de se taire pour couvrir lAndouille, tous les proches de ce dernier ont les uns après les autres flippé.

    Le plaidoyer de culpabilité de Manafort permet à Mueller de remplir une partie de son mandat sur la collusion russe. L’autre partie revient à obtenir un témoignage sur ce qui s’était passé durant le fameux meeting à la Trump Tower.

    Peut-être qu’on aura des preuves de parjures de Trump Junior et de Jared.
    L’etau se resserre sur l’Andouille.

  18. Gilbert Duquette dit :

    Censure

    J’aimerais vous copier coller un commentaire fait sur un autre site et qui a été censuré. Pourquoi je veux le faire, pour que tous ici moi le premier réalisent à quel point le blogue de Monsieur Hétu ne tombe pas dans la censure de l’étiquette car cela peut amener l’inverse. Censurer des propos pourtant inoffensifs. (du moins je crois qu’ils le sont)

    Certains pourraient penser que Paul Manafort n’est qu’un menteur et qu’il mentira à l’équipe de Muller pour alléger sa peine de prison.

    Le problème est que cela est très difficile de mentir à l’équipe de Muller car tout doit être documenté, vérifié, contre-vérifié et validé. Enfin vous voyez le topo. Et s’il ment, sa peine de prison pour le premier procès ne sera que plus élevée.

    Mentir c’est facile Trump le fait au quotidien.
    Mentir sous serment c’est risqué Trump ne veut même pas le faire.
    Mentir tout en collaborant à une enquête c’est suicidaire car inévitablement, ces mensonges seront découverts et cela est assez pour que l’entente préalable soit déchirée.

    Question : Ce commentaire avait-il lieu de ne pas être publié sur un autre site d’un médias pourtant respecté.

    1. Simple hypothèse.
      Ça dépend comment se fait la censure. Si c’est un logiciel qui détecte certains mots sans compréhension, il a peut-être rejeté le commentaire à cause de « suicidaire »

      1. xnicden dit :

        Ceci me semble fort plausible.

      2. Gilbert Duquette dit :

        @ Marie4poches

        Je n’y avais pas pensé je retourne sur ce site et réécrit mon commentaire sans le mot suicidaire.

        Je vous tiens au courant

      3. Gilbert Duquette dit :

        @ MArie4poches

        Eh non, j’ai changé le mot suicidaire pour stupide et censuré encore une fois.

        Ça m’apprendra à ne pas être fidèle au blogue de M. Hétu. 😉

      4. peut-être que stupide ne passe pas.
        si ça vous tente, essayez avec « risqué »
        si ça passe pas, je donne ma langue au chat!

      5. Gilbert Duquette dit :

        @ Marie5poches

        Même avec risqué ça ne passe pas. Je crois que ce site n’aime pas le mot menteur. Surtout si ce mot est attribué à Trump

      6. Alors au moins vous savez que la censure se fait au niveau de l’opinion, SAD

    2. dzojean dit :

      Et de quel site parle-t-on ici ? Après tout, pourquoi le censurer?

      1. chrstianb dit :

        Radio-Canada?

    3. danielm2757 dit :

      Si c’est le site de R-C je crois que vos commentaires sont « signalés » dès leur publication par ceux qui supportent sans condition la thèse de la parfaite et irrémédiable « innocence » de vous savez qui. J’y ai observé (forum R-C) une concentration très forte de défenseurs sans compromis du président américain. Étonnant n’est-ce pas pour des canadiens qui risquent de subir la nouvelle médecine économique du nouveau Dieu venu en terre US.

  19. Syl20_65 dit :

    Les crapules qui entourent la racaille tombent les uns après les autres. J’ai bien hâte de voir la raclure cult45 avec des menottes et un  »outfit » orange. Malheureusement, si le menteur agresseur sexuel est confirmé à ce qui deviendra la basse cour suprême, il y a de bonne chance qu’il s’en tire.
    Et les déplorables d’applaudir que leur gourou, criminel d’habitude, s’en tire à si bon compte.

    1. RICK42 dit :

      …les Américains disent: orange jumpsuit… orange, comme le hasard fait bien les choses!😁

  20. Layla3553 dit :

    La prochaine étape doit concerner JR et Jarred, je ne peux pas croire que R.Mueller ne peut rien contre eux.
    Et en final le seul et unique président le dernier d’une longue lignée de bons gars, mais je dois dire que si R.Mueller n’irait pas plus loin que Jr. et Jarred ce serait assez jouissif pour moi. De voir DT aller mener des oranges à tout ce beau monde me contenterait.

  21. «et Paul Manafort dira la vérité».
    Effectivement, si la vérité est que 45 est impliqué dans une collusion, aussi bien annuler ce commentaire car ça mettrait 45 dans le trouble auprès de sa base.

    1. gigido66 dit :

      Brillant, je n’y avais pas pensé! 👍

    2. Guy LB dit :

      @marie4poches :
      Ah, mais oui ! Fallait y penser.
      Enfin une explication plausible et rationnelle qui tient la route. Il y a manifestement du Giuliani là-dessous.
      Vous êtes plutôt futée, Mme 4Poches. Un bel avenir vous attend comme interprète de la pensée Trumpienne.

  22. jeanfrancoiscouture dit :

    Un peu comme Icare qui, s’étant trop approché du soleil, a vu fondre la cire qui retenait ses ailes, le plongeant dans la mer et dans la mort, on dirait bien que tous ceux qui s’approchent non pas du soleil mais plutôt du haut fourneau incontrôlé de la Maison Blanche s’y brûlent les ailes.

    L’ambition étant visiblement le seul carburant qui les alimente et l’éthique n’ayant pas l’air de figurer haut dans leurs priorités, je ne me sens pas coupable de ne pas éprouver de sympathie devant ce qui leur arrive. En fait, j’ai plutôt tendance à me dire: «Bien fait pour eux.» Ce qui me désole, c’est de constater que celui qui est aura été l’instrument de leur chute continue de s’en tirer indemne et de pavoiser. Je me console en me disant que «ça doit achever». Excusez-moi si je vous semble un brin trop optimiste.

  23. kyrahplatane dit :

    Manafort en sait long sur trump et si il commence a chanter ce sera vraiment bon pour
    M. Mueller car il a vraiment besoin de son témoignage pour la rencontre à la trump tower en juin 2016.

  24. onbo dit :

    Ce dénouement est inévitable. Pour cela, l’Équipe de Mueller doit continuer d’opérer comme elle le fait. Main de fer, gant de velours!!!

    C’est ainsi qu’on ramassait les anguilles en automne dans les nasses sur le fleuve à marée basse. Il y a un endroit précis derrière les oreilles de l’anguille où on doit enlacer l’anguille d’une seule main en exerçant aucune pression indue, sinon elle file devant ou derrière sans possibilité de la retenir. Je l’ai fait des centaines de fois, faut se faire confiance, et inspirer confiance au poisson. Le poisson se retrouve dans le fond de la poche.

    Dans le cas qui nous occupe ici, c’est la même chose que fait Mueller, sans s’empresser. Cela a un effet mesmérisant. Tant et si bien que le Président n’a même pas vu passer sa chance de pardon de Mueller, ce qui est un exploit au su et au vu de tous et à ceux des connaisseurs, qui se sont bien gardés de parler de façon prématurée.Je vous excuse d’emblée d’être optimiste; je le suis aussi…

  25. kyrahplatane dit :

    Aussi quelle bonne nouvelle avant que j’alle me coucher!

  26. Danielle Vallée dit :

    Leonard1625: « Pourquoi ne l’a-t-il pas fait avant? »
    L’avocat de Manafort a dit : il fallait que la famille de monsieur Manafort soit protégée .
    Ce dont Manafort a le plus peur ce sont les Russes. Ce qu’il connait le mieux ce sont les Russes et leurs tantacules aix États unis.
    Tout ce beau monde va disparaître dans le programme de protection des temoins.

    1. leonard1625 dit :

      @Danielle Vallée. Très possible en effet que Manafort avait peur pour lui-même et sa famille. Il avait refusé un transfert de prison justement pour cette raison.

  27. P-o Tremblay dit :

    Il a tout essayé pour s’en sortir, maintenant il n’a plus le choix. Il va coopéré, lui qu’on veut, c’est Trump.

  28. Toile dit :

    Oh ce que la bête doit pester. Doit pas être beau dans les corridors de la west wing. Oh que si le qualificatif de « rat » est sur la liste des mots (3 lettres, devrait renter dans son vocabulaire), de même que traître. Agir avec tant de déloyauté, pas possible dans l’univers trumpien. Les « patriotes » doivent plus savoir où donner de la tête. Vivement une lettre de soutien de la part de Kim.

    Le joue d’échec se poursuit. On a ti hâte à « Echec et mat » . Moi en tout cas.

  29. Loufaf dit :

    Nous pouvons supposer que Manafort dira la vérité à l’équipe de Mueller. Donc, ce qui s’ est réellement dit, lors de la fameuse rencontre avec l’ avocate russe, et savoir si le gros despote était au courant, ce qu’il a toujours nié. Logiquement, suivants sur la liste de Mueller: Junior et Jared.Panique en vue à la MB!

  30. Apocalypse dit :

    @Gilbert Duquette – 14h07

    ‘Question : Ce commentaire avait-il lieu de ne pas être publié sur un autre site d’un médias pourtant respecté.’

    Effectivement, on se pose la question après sa lecture!

    Que Paul Manafort puisse mentir à Robert Mueller, ça ne m’était même pas passé par l’esprit. C’est ce qu’on appellerait courir après encore beaucoup plus de troubles.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Apocalypse

      Je vous donne un indice du site en question. R-C.

  31. InfoPhile dit :

    « Il échappe notamment à des accusations d’avoir utilisé des comptes offshore pour cacher des millions de dollars au fisc américain et d’avoir violé les lois sur le lobbying. »

    Quoi? Mais pourquoi n’a-t-il pas fait comme Philippe Couillard en renonçant tout simplement à sa citoyenneté afin de se défiler de ses responsabilités fiscales? Les Îles Jerseys auraient été fières d’accueillir son argent et le Luxembourg (ou équivalent, genre Monaco, les Bahamas, les Îles Caïmans, etc.) honoré de l’accueillir en tant que citoyen.

    Il fait pas mal pic-pic à côté de notre premier ministre, vous savez le même homme qui était très ami avec Porter, un autre très digne docteur, celui qui a floué le CUSM d’au moins 25 millions de dollars. Aurions-nous notre Papa Doc?

    « Paul Manafort pourrait être en mesure de répondre à des questions clés dans l’enquête russe »

    Ouais, je voudrais bien. Sauf que je ne m’attends pas vraiment à quelque chose de substantiel venant de celui qui a tenter de suborner un témoin! Aie, la subornation d’un témoin, ce n’est pas rien!

    À tout événement, tant mieux si sa collaboration permet de coffrer l’ordure qui usurpe la présidence américaine. Mais il faudra que son témoignage conduise à des preuves solides. Car je doute que sa parole vaille autre chose que dalle.

  32. sorel49 dit :

    A la comparution devant le juge ,

    “Westling agreed in court that the mistried counts in Virginia will be dropped with Manafort’s admission of guilt to all his allegations. In DC, his seven criminal counts are rewritten as two.”

    Westling [ l’avocat de Manafort] a reconnu devant le tribunal que les chefs d’accusation “mistrial” en Virginie seraient abandonnés avec l’admission de la culpabilité de Manafort à toutes ses allégations. Au procès à Washington, les sept chefs d’accusation ont été réécrits en deux.

    Pour avoir tant d’allégements , Manafort a dû chanter beaucoup.

  33. treblig dit :

    Ça semble se confirmer, Manafort va rendre 4 propriétés ( dont son appartement à la Trump tower) et divers comptes bancaires pour un montant de 46 millions aux fédéraux.

    Pour ceux qui s’inquièteraient des coûts de l’enquête Mueller, 8.5 millions ont déjà été dépensés. Donc, les remboursements de Manafort payent pour environ 4 ans d’enquêtes. Un bon rapport prix/qualité.

  34. Gilles Morissette dit :

    Hs

    Le livre de Bob Woodward (Fear) s’est vendu à 750 000 exemplaires (format papier, numérique et audio) en une seule journée. Il en est rendu à sa neuvième réimpression, ce qui porte le tirage total à 1,15 millions d’exemplaires papier.Il devrait surpasser le livre « Fire And Fury » sorti au début de l’année 2018.

    On dit que la version française du livre de Woodward pourrait être disponible d’ici quatre (4) à six (6) semaines, ce qui nous placerait au début novembre. Un beau cadeau de Noël un peu avant le temps.

    Woodward devrait remercier le Gros Salopard, Mini-Salopard (Eric Trump) et le réseau officiel de propagande FAUX NEWS pour toute la belle publicité gratos que ces demeurés font au livre.

    Belle bande de « Caves » !!

  35. Syl20_65 dit :

    Je laisse ça ici. Très intéressant. La visite en Janvier des haut gradés des services de sécurité de la dictature russe. On se demande bien de quoi ils ont parlé…

    https://www.rawstory.com/2018/09/unprecedented-short-mysterious-visit-russian-intelligence-officials-made-washington-dc/

  36. leonard1625 dit :

    @infophile 16:02 « Mais il faudra que son témoignage conduise à des preuves solides. Car je doute que sa parole vaille autre chose que dalle »

    Manafort ou d’autres peuvent être très utiles non seulement comme témoins mais en fournissant à l’enquête des faits nouveaux ou encore des moyens de prouver en cour des faits soupçonnés.

    1. leonard1625 dit :

      @inphophile … Je me rends compte que je dis sensiblement la même chose que vous. J’avais lu trop vite!

    2. sorel49 dit :

      @infophile

      Je ne crois pas que l’Andouille soit si en confiance que ça. Depuis le début des procès, il ne cessait d’invectiver ceux qui flippaient Papadopoulos, Cohen, Fljynn, .. et de lancer des appels de pied à Manafort de résister .

  37. Syl20_65 dit :

    Il semblerait que le plaidoyer de culpabilité de Manafort ferait suer la grenouille de bénitier Pence. En effet, c’est Manafort qui a imposé Pence comme VP alors que la racaille voulait Christie. Pense a donc les 2 pieds dans la vase de l’andouille.

    https://www.rawstory.com/2018/09/heres-mike-pence-sweating-paul-manaforts-guilty-plea/

  38. Gilles Morissette dit :

    Autre HS

    le Gros Salopard démontre (encore une fois) son manque de jugement et d’empathie envers les victimes de l’Ouragan Maria à Porto Rico;

    Le livre de Bob Woodward bat des records de vente, 3 jours après sa sortie;

    Manafort accepte de collaborer avec les enquêteurs de Muëller dans l’enquête sur l’ingérence russe.

    Une autre semaine de merde à la MB pour l’Orange Julep !!!

  39. Georges Roy dit :

    J’ai comme l’impression que Donald va le rebaptiser Peter Pettigrew.

  40. Hilarion Lefuneste dit :

    Même si il ne lui manque pas un doigt

  41. gl000001 dit :

    Le « rat pack » était honorable à l’époque : Sinatra, Dean Martin, Sammy Davis Jr …
    Maintenant, le « rat pack » porte bien son nom avec les Trump, Manafort, Flynn, Papadopoulos, Gates, Cohen
    Ils « entertainent » aussi bien. Mais on rit jaune !!

  42. J’aime beaucoup cette finale d’un texte d’opinion dans le NYT d’aujourd’hui au sujet de l’abandon de Manafort:

    « Mr. Trump would do well to study the heights from which his former top aide has fallen, and the depth of his plunge. »

    https://www.nytimes.com/2018/09/14/opinion/paul-manafort-folds-now-what.html

  43. Jean St-Hilaire dit :

    Les vrais “rats”, ce sont ceux qui quitteront la cale après les élections de novembre quand le bateau des Républicains perdra sa majorité.

Répondre à Syl20_65 Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :