Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

merlin_143499696_e7b6b711-30e4-47cf-83dc-4dba35cb8187-jumbo.jpg

Premier constat : le dénouement des négociations sur le départ de Les Moonves, grand patron de CBS, a été précipité par la publication hier d’un article de Ronan Farrow dans le New Yorker concernant les allégations de six nouvelles femmes accusant Moonves de harcèlement ou d’agressions sexuelles. L’article évoquait notamment la colère de plusieurs des victimes présumées de l’architecte de la résurgence de CBS face aux rumeurs voulant qu’il parte avec une indemnité de départ de quelque 100 millions de dollars.

Deuxième constat : selon l’accord annoncé par CBS, Moonves ne recevra aucune indemnité de départ jusqu’à la conclusion d’une enquête sur les accusations qui le visent. Le New York Times précise dans cet article qu’il pourrait néanmoins toucher plus de 120 millions de dollars si le résultat de l’enquête lui est favorable. En attendant, CBS versera 20 millions de dollars à une ou plusieurs organisations caritatives qui favorisent l’égalité des femmes dans le milieu du travail.

Les faits allégués dans l’article du New Yorker se seraient produits durant une période s’étendant des années 1980 au début des années 2000. Les femmes accusent Moonves de les avoir forcées à lui faire des fellations, d’avoir exhibé son sexe devant elles sans leur consentement et d’avoir utilisé à leur dépend la violence physique ou l’intimidation.

Moonves a nié ces allégations, reconnaissant tout au plus avoir eu des relations consensuelles avec trois de ses nouvelles accusatrices il y a 25 ans (six autres femmes l’avaient déjà accusé d’inconduites sexuelles). Les accusations qui le visent surviennent à la fin d’une carrière exceptionnelle où cet ancien acteur a été associé à quelques-uns des plus grands succès de la télévision contemporaine, dont Friends, ER, Survivor et C.I.S.. Son nom s’ajoute désormais à ceux de plusieurs grandes pointures de la télévision – Roger Ailes, Bill O’Reilly, Matt Lauer et Charlie Rose, entre autres -, qui ont perdu leur poste après avoir été accusés d’inconduites sexuelles dans la foulée du mouvement #metoo lancé par l’affaire Harvey Weinstein.

Au moins une des nouvelles accusatrices de Moonves, Phyllis Golden-Gottlieb, aimerait le voir avec des menottes, ayant porté plainte contre lui l’an dernier à la police de Los Angeles. Cette ancienne cadre du studio Lorimar, dont Moonves a été le patron, accuse notamment ce dernier de l’avoir forcée à lui faire une fellation il y a 40 ans. Même si elle a jugé la plainte crédible, la police a décidé de ne pas inculper Moonves au prétexte que l’agression présumée était trop vieille et tombait sous le coup de la prescription.

La rémunération annuelle de Moonves à CBS dépassait les 60 millions de dollars. En temps normal, il aurait eu droit à une indemnité de départ de 280 millions de dollars.

(Photo Getty Images)

73 réflexions sur “Des menottes ou des millions pour le patron de CBS?

  1. arrowe77 dit :

    Le gars avait voulu détruire la carrière de Janet Jackson après le « Nipplegate ». Tout un hypocrite!

    1. A.Talon dit :

      Autre hypocrisie de la société américaine: dévoiler innocemment un nichon à la télévision est beaucoup plus condamnable que de se pavaner ostensiblement avec un AR-15 dans les médias sociaux.

      1. igreck dit :

        @A.Talon
        En effet, le maître-mot ici : HY-PO-CRI-SIE !
        Une société où les bottines ne suivent pas les babines. Ils disent une chose et font parfois exactement le contraire. Et les pires hypocrites à ce petit jeu : les crétins d’évangélistes.

  2. T. Tebow dit :

    « La rémunération annuelle de Mooves à CBS dépassait les 60 millions de dollars. En temps normal, il aurait eu droit à une indemnité de départ de 280 millions de dollars. »

    Ma tête tourne à penser qu’une seule personne puisse faire autant d’argent.

    1. papitibi dit :

      Recevoir autant d’argent…
      … et, en prime, une belle baise – euh, baisse – d’impôts décrétée par Porky 46 en faveur de tous ces Middle Class Americans dont Moonves fait partie,

      Praise the Lord!

    2. Benton Fraser dit :

      Et Trump travail fort pour que ces personnes en empochent encore plus, que cela soit pas des baisses d’impôts, des déréglementations des conditions de travail, desdéréglementations de l’environnement, réduction de l’accès à la santé pour que l’argent retourne dans les poches des plus nantis!

  3. Pierre dit :

    Le plus triste est de voir ces femmes qui ont attendues plus de 40 ans pour dénoncer un être odieux et la justice qui traîne en longueur, il serait si simple de le laisser entrent les mains de ses victimes

  4. noirod dit :

    Pensez vous sérieusement que son indemnité de départ va être connue ? C’ est ce qu’ il négocie et qu’ il a probablement déjà encaissé depuis qu’ il y a des soupcons contre lui. Et puis en bout de ligne mettons que CBS et la prude société américaine gagnent et qu’ il n’obtient qu’ un maigre 10 millions on s’ entend que …. Ce procès publique la ,au sujet de son allocation de départ, détourne l’ attention et nous éloignent des vraies affaires comme dirait l’ autre. La seule vraie justice sera celle qui le verra forcé a dédommager ses victimes si, si, si…Mais malgré que ses avocats vont lui couter une beurrée je ne suis pas inquiet pour cet élégant homme blanc au cheveux gris…on voit un pattern ? Sarcasme…

    1. Covo dit :

      Cet élégant homme blanc bla bla, êtiez-vous inquiet pour Bill Cosby, cet élégant homme noir? Ou est votre pattern? Sarcasme….

  5. 120 Millions

    Ben quoi il faut bien qu’il réussisse à boucler ses fins de mois le pôvre petit.

  6. Covo dit :

    C’est délicat d’accuser une personne 20, 30 ou 40 ans plus tard et sans témoin probablement. Mais c’est une personne très, très très riche et où il y a de l’argent il y a de l’hommerie. Les Beatles se faisaient menacer de poursuites très souvent par des femmes qui prétendaient qu’elles avaient eu un enfant avec l’un des quatres et à chaque fois les analyses sanguines prouvaient le contraire. Faut être prudent.

    1. T. Tebow dit :

      @Covo J’ai tendance à croire que c’est vrai parce qu’il y a un pattern avec plusieurs de ces « execs » de la télévision qui se sont fait pincer en même temps. J’ai comme l’impression que ces gros porcs se faisaient des compétitions entre eux pour ensuite se raconter leurs histoires aux party de l’industrie.

      L’industrie du divertissement (que ce soit aux États-Unis, au Québec ou en Europe) doit avoir des squelettes dans leurs placards qui nous traumatiseraient pour le restant de nos vies.

      1. jaypee dit :

        T’en es rendu à te répondre à toi-même, simon?
        Comme dirait ton autre avatar, pâquerette,-je m’étonne de son absence dans cette conversation-, sad.

      2. papitibi dit :

        J’espère que Pâquerette itou va v’nir faire son p’tit tour et répondre à son alter ego!
        C’est tellement bôôôô les portraits de famille, quand toutes les incarnations sont dessus.
        Allez, tous ensemble. Cheese!

    2. Sjonka dit :

      @covo. Typique de l’hommerie de douter des victimes en premier que de croire les témoignages de plusieurs femmes contre le même homme.

      1. Covo dit :

        Je ne crois en ni un ni l’autre, je laisse la justice s’en occuper, comment faites-vous pour prendre pour un parti plus que l’autre? Vous y étiez? Vous avez la version complête des deux parties? c’est trop facile de prendre pour un ou pour l’autre et ce sans avoir tout les détails, ça devient juste du bla bla public de part et d’autres sans importance, une perte de temps en fait.

    3. ProMap dit :

      Ben oui Covo, il faut être prudent avec les femmes, elles mentent si souvent. Une chance que tu nous rappelles que les hommes en situation de pouvoir ne peuvent pas mentir. Ils sont trop occupés à travailler pour que leurs employés gagnent un jour des millions comme eux. Et si tu étais une de ces femmes, Covo, est-ce que tu recommanderais la prudence.

      En passant ton Être Suprême a propulsé 12 tweets en environ une heure, dont 7 retweets. De ces 7 retweets, 5 viennent de pro-Trump professionnel de son twitter (The Trump Train, AmiricaFirst. etc…) et deux de ses propres tweets. Lorsqu’un président est rendu à l’étape de se retweeter, soit qu’il ne sait plus quoi dire ou dans le cas de Trump, quoi inventer ou que Fox News est plate ce matin. J’opte pour les deux hypothèses en même temps.

      1. jaypee dit :

        @ ProMap

        « Lorsqu’un président est rendu à l’étape de se retweeter »

        Et que dites-vous des trolls qui se répondent à eux-mêmes en changeant d’avatars?
        Faut que leur vie soit platte en ti-péché, vous ne trouvez pas?

      2. Pierre dit :

        @promap
        Les deux femmes qui mentent sont Kelly Ann Conway et Sarah Sanders…une femme qui est violentée est violentée et doit être toujours prise au sérieux que ce soit aujourd’hui,hier ou il y a 40 ans…

      3. gigido66 dit :

        Et surtout que son job de président, ce sont d’autres qui s´en occupent!

    4. onbo dit :

      @covo

      Le proverbe, c’est: « Là où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie ».

      Vous en faites un Perronnisme: « Où il y a de l’argent, il y a de l’hommerie ». Ce qui n’a aucun sens en lien avec votre propos.

      Vouliez-vous dire: « Là où il y a de l’argent, il y a de la femmerie »?

      Ah ces pauvres hommes riches, n’est-ce pas? C’est délicat! faut être prudent!

      1. Lecteur-curieux dit :

        «Tout partout où il y a de l’argent, il y a des avocats. » Me disait, un homme d’affaires à l’époque. Ce qui est très le cas, ici, en Amérique du Nord.

    5. Lecteur-curieux dit :

      Oui Covo mais c’est différent… Pensons à la chanson Billie Jean de Michael Jackson. Et on peut aussi penser aux procès contre Michael. Ce n’est pas seulement être coupable ou non-coupable, cela va au-delà. Les événements et les comportement restent troublants et pas seulement chez feu Michael. Les parents des jeunes aussi, des employés etc.

      On ne vient pas d’inventer le bouton à 4 trous.

      Un procès ou une accusation ne dit pas tout. Prenons le cas Patrick Kane. On pourrait aller bien plus loin en arrière dans le cas de la groupie dans une limousine. Si cela ne dépendait que de ce que je pense, ils auraient tous fait de la prison ces hockeyeurs.

    6. Lecteur-curieux dit :

      Une employée à HEC-Montréal prétendait avoir été agressée par un étudiant et avait fait une mise en scène et La Presse et les autres médias en parlaient. La police en enquêtant découvre tout, la femme était en dépression, ils n’ont porté aucune accusation contre elle. Un genre de burn-out et elle était allée se reposer ? On avait pas toute la suite. Oui, elle avait menti, inventé mais souffrait réellement.

      http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4466403#page=3

      Alors, oui il faut être prudent avec les manchettes et il est plus facile de retrouver les articles parlant de la dite agression que celui venant remettre les pendules à l’heure. Les médias pensent qu’on ne les connaît pas dans leurs courses aux manchettes. La plainte était bien réelle et on ne sait pas tout de l’histoire de cette femme. Elle pouvait avoir divers problèmes. Les médias ne peuvent pas traiter les dossiers en profondeur et cela devient de nature privée.

    7. Benton Fraser dit :

      Il y a une différence entre une fan qui sautent sur son idole et un dirigeant d’entreprise qui montre son zizi a ses employées, c’est le rapport de force.

  7. Henriette Latour dit :

    Que fait-il et qu’a-t’il fait pour avoir droit à une rémunération de 60 millions par année? Et on s’insurge contre les médecins à titre d’exemple!!!

    1. T. Tebow dit :

      @Henriette Latour « Que fait-il et qu’a-t’il fait pour avoir droit à une rémunération de 60 millions par année? »

      Dites-vous que s’il fait 60 millions, son travail doit rapporter 600 millions à la chaîne.

  8. Anne-Marie Allaire dit :

    20 millions a des associations caritatives vs le salaire de 60 millions ou l’indemnité de 100 ou 120 millions: encore une fois, les femmes sont sous-payées!!!

    1. RICK42 dit :

      En 2014, selon Hugo Dumpas de la Presse: « Le PDG de CBC/Radio-Canada, Hubert Lacroix, empoche un salaire annuel variant entre 430 500$ et 580 031$… » Quel pays pauvre, ce Canada qui paye ses PDG avec des miettes de pain! 😁

      1. RICK42 dit :

        ERREUR: Hugo Dumas…

  9. Pierre s. dit :

    ———————-

    Covo

    T’as qu’a partir un Go fund me pour Moonves.
    Tant que ce dossier est pas réglil a pas droit à ses
    indemnités de départ, pauvre de lui.

  10. spritzer dit :

    Si c’était de moi je remonterais les taux d’imposition aux US assez raide pour les plus riches. De 1932 à 1981 environ, le taux pour la plus haute bracket était de 70%. Ça me parait raisonnable.
    https://www.npr.org/news/graphics/2010/08/gr-tax-rates-624.gif

    1. J.C.Virgil dit :

      @ spritzer

      Quand à moi il devrait y avoir un salaire maximum garanti comme il y a un salaire minimum garanti . Au-delà disons de 100 millions par année , (ce qui permet quand même une certaine ambition…) tous les gains devraient être retournés à l’État et servir à améliorer les infrastructures sociales sans lesquelles tous ces milliardaires ne pourraient pas eux non plus avoir une vie agréable dans un milieu sain et un environnement sécurisé.

    2. Benton Fraser dit :

      Les PDG de des 500 plus grandes entreprises américaine gangnaient au début des années 80 environ 70 fois le salaire moyen de ses employés.
      Maintenant, c’est 325 fois!

      1. Bartien dit :

        @Benton Fraser

        Après on se demande comment ralentir l’écart entre les riches et les pauvres !!!

      2. Benton Fraser dit :

        Certainement pas en baissant leurs impôts!

        Certains personnes tirent plus avantage que d’autres de l’ensemble de la société, de la collectivité et des institutions. Il est donc dans la normalité des choses qu’ils contribuent plus à la société.

        Certains diront que les nantis sont de généreux philanthrophes qui donnent dans les écoles, associations, etc. Mais ce n’est pas tout les nantis, et ils ne donnent pas tous a de même niveau. Plusieurs le font même pas intérêts et de facon arbitraire.

        Dans une démocratie, le gouvernement, qui représente l’ensemble des citoyens, est le plus apte a investir dans les institutions, la santé, l’éducation et les infrastructures. (On parle d’une vrai démocratie)

  11. spritzer dit :

    70% et plus durant cette période.

  12. Apocalypse dit :

    ‘La rémunération annuelle de Mooves à CBS dépassait les 60 millions de dollars. En temps normal, il aurait eu droit à une indemnité de départ de 280 millions de dollars.’

    That’s insane! De nombreux américains doivent cumuler deux, trois jobs pour se rendre à la fin du mois et on donne de telles montants d’argent à UN seul individu. Rhetorical question: ‘C*lvaire, avez-vous perdu la tête?’

    A la limite, 500k, 1 million pour certains emplois, mais des dizaines de millions … misère! Il y a sans doute bien des gens ayant un meilleur jugement, plus intelligent que cet homme et ils gagnent autour 15$ de l’heure.

    J’écoutais des matchs de la NFL hier et là aussi, c’est le pure délire. On parle de salaire de 1 million de dollars par match pour certains joueurs. Ils montent et montent les prix des billets, des annonces et bien d’autres choses pour donner des salaires qui défient l’entendement à des gens qui a part des qualités athlétiques sont ‘extraordinairement ordinaire’.

    A ce compte-là, comment aurait-il fallu payer des gens qui ont changé le monde? Einstein, Hawkins, Newton, Aristote, Beethoven, Mozart, etc.

    On concentre de plus en plus d’argent entre quelques mains et sans surprise, de plus en plus de gens ont de la misère à joindre les deux bouts. Notre société, ce n’est pas une petite mise à jour qu’il lui faudrait, mais tout refaire de fond en comble.

    Bon, c’était ma RANT (i.e. tempête) de début de semaine, là, ça va beaucoup mieux … LOL

    1. T. Tebow dit :

      @apocalypse « A ce compte-là, comment aurait-il fallu payer des gens qui ont changé le monde? Einstein, Hawkins, Newton, Aristote, Beethoven, Mozart, etc. »

      Si on aurait pu remplir des stades et vendre des « jerseys » à 150$ US à la pelletée pour encourager Newton et Aristote, ils auraient été grassement (sur)payée aussi. C’est la réalité de la chose.

      1. Benton Fraser dit :

        N’empêche que Newton, Einstein et Aristote ont été beaucoup plus utile à la société que n’importe quel Tebow du football!

    2. A.Talon dit :

      «A ce compte-là, comment aurait-il fallu payer des gens qui ont changé le monde? Einstein, Hawkins, Newton, Aristote, Beethoven, Mozart, etc.»

      Posée plus directement, voilà une question intéressante. Ces gens-là étaient-ils justement rétribués pour leur contribution à l’Humanité? On peut en douter.

      On sait que Mozart a tiré le diable par la queue toute sa vie, vivant de petits contrats et de la générosité (intéressée) des grands mécènes d el’époque. Mozart et Einstein l’ont cependant eu plus facile puisqu’ils ont tous deux eu droit à des postes de professorat à l’université. Sans doute mieux payés que la moyenne de leurs concitoyens mais pas millionnaires pour autant. (Quoiqu’on dit qu’Einstein avait réussi à accumuler un petit pécule de 1 million de dollars…)

      Stephen Hawking est un cas particulier puisqu’il pouvait arrondir ses fins de mois avec le revenu de la vente de ses livres, en plus de son poste de professeur à l’Université de Cambridge. Au moment de son décès, on estimait sa fortune à 20 millions de dollars US.

      «How Much Was Stephen Hawking Actually Worth?»
      https://www.townandcountrymag.com/society/money-and-power/a19434852/stephen-hawking-net-worth/

      1. A.Talon dit :

        OUPS! Moment d’inattention
        Remplacez «Mozart et Einstein l’ont cependant eu plus facile»
        par «Newton et Einstein l’ont cependant eu plus facile»

      2. Covo dit :

        T.Tebow a la réponse parfaite à ce sujet, remplis un stade, vends des billets à 150$ et oui tu vas avoir 10 millions par année. Dans la vie mon beau Talon, tu n’as pas ce que tu mérites mais ce que tu négocie. C’est comme ça que je fonctionne et ça marche à merveille. Continue à croire le contraire et bon Kraft dinner………. et non je ne suis pas Simon ou bien Picotte.

  13. ProMap dit :

    On commence à en compter plusieurs de ces maîtres du monde qui se font émasculer par le mouvement metoo. Dans le présent cas, la cause n’est pas entendu, d’accord, mais si j’étais un de ces dirigeants avec quelques squelettes dans mon placard, je commencerais à être nerveux. C’est à se demander si ces môssieux n’exigeront pas, dans leur contratà l’avenir, une clause empêchant toute conséquence néfaste sur le dit-contrat advenant des poursuite criminelles relatives à des comportements sexuelle inappropriés antérieurs à la journée de publication des faits allégués.

    Maintenant, comment réagira el présidente,? J’utilise ou j’me ferme? À suire.

    1. RICK42 dit :

      J’imagine le tweeter du prezidan: « Sad, so sad…poor guy! »

    2. spritzer dit :

      Ce serait surprenant que ce genre de contrat soit octroyé. L’entreprise n’aurait pas l’air trop brillante. Il va continuer à y avoir des dénonciations et c’est très bien ainsi. Qu’ils tremblent dans leur culotte, c’est tout ce qu’ils méritent.

      1. ProMap dit :

        Bien sûr spritzer, j’ironisais.

    3. ProMap dit :

      Mon post est une horreur grammaticale et offense la langue française. Je ne le reprendrai, alors mes excuses à tous.

      1. Sjonka dit :

        Vous êtes pardonné. Il m’arrive la même chose à vouloir écrire trop vite mes opinions. Je ne peux donc lancer de pierre à personne. 😉

      2. RICK42 dit :

        Pro Map: votre post précédent n’est pas exempt d’erreurs, mais ce n’est pas une horreur grammaticale…on voit bien pire à l’occasion…tout le monde a des distractions de temps à autre! Siyez pardonné! 😊

      3. RICK42 dit :

        Erreur: Soyez…

  14. Pierre s. dit :

    ————————

    Dans un système de justice à deux vitesses ou les ultra
    riches peuvent s’acheter des avocats du temps et des gens
    à temps plein pour intimider et détruire les victimes il et
    troublant de voir combiens on retrouve ici et la des gens qui
    sont étonnamment indulgent avec ces crapules mais qui ne ratent pas
    une occasion de frapper sur les victimes.

    By the way, le POTUS en a fait un mode de vie …. se comporter en crapule
    abuser, mentir frauder et ….. se cacher derriere une meute d’avocats et
    acheter le silence des un, attaquer la crédibilité des autres.

    1. Sjonka dit :

      C’est pour ça qu’il grab les pussy !

  15. J.C.Virgil dit :

    Tout ce que je peux dire en vertu de tous les ennuis et les coûts afférents à ce genre de procès c’est que ça va lui faire cher la pipe, sans parler de sa réputation ternie à jamais.
    Il aurait été mieux de respecter son personnel et d’user de ses charmes pour les convaincre plutôt que de son pouvoir et de son poste de directeur pour les forcer !

    1. Sjonka dit :

      Pour ce genre de personne le respect n’est pas ce qu’ils recherchent. Ce qu’ils veulent, c’est le pouvoir et d’en user et abuser le plus possible. C’est ça leur plaisir.

  16. Gilles Morissette dit :

    Les salopards qui se sont servis de leur pouvoir, de leur fric et de leur prestige pour abuser des femmes à répétition ne sont plus à l’abri. Les masques tomber et on les voit maintenant sous leur vrai jour.

    Le Québec n’a pas échappé à cette vague de dénonciation avec les Salvail, Rozon, Aubut, Parent ( l’animateur de radio de Québec) et combien d’autres. Pendant des décennies, ces enfoirés ont profité de leur notoriété pour s’en sortir. Il aura suffit de femmes courageuses (d’hommes courageux dans le cas de Salvail) qui n’ont pas eu peur de les confronter pour qu’ils tombent de leur piédestal.

    Sans le travail journalistique de Ronan Farrow du « New Yorker », Mooves s’en serait probablement mis plein les poches, même si les accusations portés contre lui sont très graves. Pendant ce temps, les victimes sont plus souvent qu’autrement laissé à elles-mêmes sans aucun support financier et parfois abandonné par le système judiciaire qui était censé les protéger.

    Le blogueur « covo ou peu importe son nom » semble croitre que les dénonciations de ces femmes ne sont que « du bla bla et une perte de temps ». Pour ce personnage, ces femmes sont probablement des menteuses, comme le sont les 12 femmes qui ont dénoncé les abus commis par le Gros Salopard-En-Chef.

    On va laisser aux spécialistes le soin de trouver l’origine de la haine qu’il semble éprouver envers les femmes et on va lui dire simplement ceci. Il faut une grands dose de courage et de détermination à ces femmes pour dénoncer un individu occupant un poste de prestige comme Mooves et qui, en plus, a des amis dans les plus hautes sphères de la politique.

    Ces femmes risquent gros en s’attaquant à ce genre d’individus et elles en connaissent les conséquences si elles ne sont pas crû. Au lieu d’essayer de nous faire pleurer sur le sort de ces « pauvres hommes », il devrait essayer (s’il en est capable) d »avoir un peu de compassion pour ces femmes dont la vie a basculé le jour où elles sont tombés entre les mains de ces prédateurs.

    1. A.Talon dit :

      «On va laisser aux spécialistes le soin de trouver l’origine de la haine qu’il semble éprouver envers les femmes»

      Quelque soit le pseudo utilisé, l’infâme Picotte a régulièrement fait preuve de misogynie tout au long de sa déplorable carrière de troll d’extrême-droite. Homosexualité refoulée?

      1. Sjonka dit :

        Homosexualité n’égale pas misogynie.
        Un misogyne a bien souvent une peur des femmes, un sentiment d’infériorité qui se traduit par une réaction inverse de rage contre elles. De là à essayer de les dominer, de les abuser, de les rabaisser.

    2. Richard Desrochers dit :

      Quant au personnage Covo, dans son 10:26 il nous a avoué qu’il ne mérite pas ce qu’il gagne. Pas étonnant qu’il se place du côté du Grabber en chef.

  17. Pierre s. dit :

    ———————-

    ce qui est particulièrement pathétique c’est
    que dans le cas de ces salopards, Moonses, Weinstein, Trump ….
    les victimes sont nombreuses, crédibles et ont toutes été
    menacé à mots couvert, intimidé et même acheté pour obtenir
    leur silence.

    Il y a bien plus que des agressions, il y a de l’entrave à la justice
    et des menaces, abus de pouvoirs …..

    Ces crapules la devraient tellement se ramasser à l’ombre pour de lourde
    sentences. Leur statuts et leur grand moyens financiers leur ont permi
    se sévir sur de très longues périodes en toute impunité.

  18. Les hommes de pouvoir

    Comme l’expliquait Sjonka ces hommes ce qu’ils veulent, c’est le pouvoir et d’en user et abuser le plus possible. C’est ça leur plaisir.

    Et quel est le pouvoir absolu???? Le contrôle total d’un partenaire sexuel via un l’acte ultime de violence (viole) qui sublime l’acte ultime de bien être (l’amour entre deux personnes). Ces hommes de pouvoir ne peuvent jouir qu’en dominant l’autre.

    Je ne connais qu’un acte de violence encore pire qui est tuer ses enfants pour que l’autre ne puissent plus les avoir.

    Les deux actent on un point en commun qui n’est pas le sexe mais la destruction de deux symboles de l’amour entre deux personnes. Faire l’Amour et voir le  »fruit’ de cet amour (ses enfants) grandir.

  19. onbo dit :

    @sjonka 9h44

    Tout à fait. C’est dans la logique même de l’impuissant que de nier son impuissance dans la représentation stérile qu’il s’offre à lui-même par sa capacité* de contraindre quelqu’un d’autre à le satisfaire, toute perspective de refus étant déjà anticipée comme un échec; et un refus avéré, comme une provocation à contraindre davantage. L’impuissance n’est donc pas un défaut, mais une maladie grave, qui le plus souvent passe inaperçue dans la société machiste.

    *capacité: le poste, le statut, l’autorité morale, l’autorité religieuse, la force physique, l’hypnose, la drogue, l’alcool, le doute insinué, l’abus de candeur, la victimisation, la simulation, le jeu, la flatterie, le chantage, l’avancement… Autant de prises de force destinées à camoufler l’incapacité maladive d’une personne à demeurer attentive au libre consentement de l’autre.

  20. T. Tebow dit :

    Le plus incroyable c’est que les Charlie Rose et Matt Lauer étaient des grands champions du #METOO (je ne sais pas pour Moonves) alors qu’ils avaient eux-mêmes abusés de plusieurs femmes dans le passé! Même chose pour l’ancien procureur général de New York, Eric Schneiderman. La chose que je me demande est étaient-ils conscients que leurs agissements dans le passé n’étaient pas correct, éprouvaient-t-ils des remords à un moment donné? On ne le saura jamais.

    1. Richard Hétu dit :

      Curieux de voir si vous pouvez retrouver des exemples prouvant que Rose et Lauer étaient de grands champions de #metoo. Je ne dis pas qu’il n’y en a aucun mais je suis sceptique.

      1. T. Tebow dit :

        @M. Hétu
        Pour Lauer, j’ai en tête l’entrevue avec Mike Pence une semaine après la sortie du fameux « Grab ’em by the p** » de M.Trump, entrevue où il monte sur ses grands chevaux pour tirer à boulet rouges sur ce dernier en sachant pertinemment bien ce qu’il trainait dans son placard.

        Charlie Rose, même chose, entrevue avec Steve Bannon à 60 minutes après la sortie de Trump/Billy Bush. Encore une fois, entrevue sirupeuse à souhait ou M.Rose en beurre épais en disant « But they do care about values, and they do care about respect for women. They do know that. And it’s not just locker room talk. ». Ça prend du front tout le tour de la tête pour parler de « respect de la femme » quand on sait que M. Rose, du haut de ses 75 ans, se présentait flambant nu en sortant de la douche devant ses stagiaires de 25 ans.

      2. el_kabong dit :

        @tebow

        « Charlie Rose et Matt Lauer étaient des grands champions du #METOO »… et les seuls exemples que vous pouvez trouver datent de 2016 alors que #METOO n’existait pas encore… Bra-vo…

      3. T. Tebow dit :

        @el_kabong

        Pu..ain, je ne pensais pas que ça avait commencé aussi tard. Ah well, ça ne change rien à l’hypocrisie des Lauer, Charlie Rose de cette terre.

    2. el_kabong dit :

      @tebow

      C’est certain que ça ne change rien, quand on déplace les poteaux des buts…

  21. ProMap dit :

    Comme homme, pour s’aider à comprendre la situation (bien décrite par M. Morissatte, Pierre S. et d’autres) périlleuse que vive ces femmes, imaginons-nous propriétaire d’une petite entreprise, fournisseur du Bully-in-chief. Ce n’est pas virtuel comme comparaison, le passé l’a démontré. Alors, notre entreprise effectue les travaux, puis M. Bully décide de ne pas acquitter notre facture. Il remet le tout à ses avocats attitrés qui nous menacent à notre première révolte. Nous savons très bien que nous ne pouvons nous payer des avocats solides pour battre M. Bully en cour. La pression est trop forte, alors nous abandonnons et nous ne retoucherons pas à ce dossier, jamais.
    La différence entre nous et ces femmes : elles ont abandonné longtemps certes, mais aujourd’hui elles décident d’agir. Oui, il y a des femmes qui essaie de profiter de ce genre de situation. D’ailleurs, elles nuisent par leurs gestes à toutes celles qui ont raison d’agir. Le propos de Covo en est la preuve : on préfère douter de toutes les femmes parce que certaines font des faux pas. Mais les Covo de ce monde, est-ce qu’ils doutent un instant du propriétaire d’entreprise floué par un bully? Généralement, non, surtout si c’est écrit dans le hournalle comme dirait papitibi. Cependant j’avoue qu’ils douteront si le bully s’appelle Bully-in-chief.

  22. Lecteur-curieux dit :

    J’imagine que c’est la seule façon de faire tomber des grands bonzes qui ont profité de leurs positions pendant de nombreuses années pour commettre les pires délits dont des agressions sexuelles du moins alléguées dans le cas présent. Je trouve cela extrêmement révélateur de l’inefficacité des organisations et des autorités plus la société dans son ensemble à assurer une protection contre les crimes et agressions en tous genres. Chez CBS seulement le grand patron se serait livré à de tels abus ou cela fait partie de la culture organisationnel? Quand c’est le grand boss, c’est plus sensible ? On peut classer cela dans les études faites par Gérard Ouimet sur les différentes pathologies des organisations et du pouvoir ?

    Pour les agressions sexuelles c’est un sujet complexe, la sexualité encore plus. Pour des agressions plusieurs femmes se sont confiées à moi elles-mêmes victimes ou une proche,leur mère par exemple, les agresseurs allégués sont morts cela fait plusieurs années et oui il avait une position d’autorité mais de confiance, un gardien ou encore pire ou non un père incestueux.

    Des personnalités publiques aussi ont raconté, à la télévision ou dans un livre. Dans les deux cas auquel je pense, leur maman les avaient défendues/vengées. Souvenez-vous du passage de Dominique Michel à TLMEP et ce que sa mère était allée faire et ce que Dodo a dit par la suite.

    Deux de mes proches pour autre chose ont été victimes de tentatives ou une agression arrêtée ou la femme qui se sauve et se cache et a peur. Le vaurien qui propose de raccompagner en voiture la demoiselle chez elle mais qui emprunte un autre chemin sans permission, la fille paniquait ,elle lui demandait où qu’il l’amenait. Il arrête la voiture dans un endroit un peu caché. Il se met à l’embrasser avec la langue de force. Elle le mord de toutes ses forces. Oui dans ce cas, pareil comme le Doc Mailloux dit, les femmes ont des dents. Un cas ce ne sont pas toutes. Le vaurien avait alors la langue blessée et oui il est allé reconduire la fille chez elle. «Tu venir me reconduire chez nous comme tu me l’as promis. » La fille de retour chez elle se fait gronder par sa maman pour être embarquée dans l’auto de ce voyou. Pas de plaintes, seulement la mauvaise réputation du mec qui devient de plus en plus connue dans toute la ville. Époque ancienne. Ok.

    Les cas d’agressions ou de tentatives sont tellement nombreux. Une autre ,plus récente, les procédures suivent leur cours et c’est très long et il fallait absolument se plaindre sinon il va violer une autre femme. Il n’aurait pas été à sa première agression non plus. Il a profité d’un moment de fatigue ou faiblesse, genre un rhume pour abuser d’elle. Elle le croyait un ami.

  23. Lecteur-curieux dit :

    Des années et des années d’abus par des grands patrons et cela ne sort que maintenant. Les abuseurs actuels ne seront accusés que dans 30 ans??

    La femme qui me le confie 55 ans et plus, plus tard, elle l’a sûrement dit à d’autres avant. Un voisin gardien et oui très pratiquant religieux/croyant qui abuse d’une petite fille. Elle n’aime pas tellement la religion cette boomer.

    Des fausses accusations cela existe aussi et des femmes qui ont des relations sexuelles avec des collègues qui deviennent leur toy boys et aussi qui disent qu’elles aimeraient coucher avec le patron et certain, elles le font ! Cela existe aussi. On ne discrédite personne en disant la vérité sauf les gens manichéens ou idéologues ou vous devez avoir des méchants et bons, des victimes uniquement victimes et des agresseurs uniquement agresseurs.

    Encore la métaphore du côté répugnant (dominants-dominés) de Gareth Morgan employée seule plutôt qu’avoir une approche holistique/systémique. Les résultats, les progrès risquent d’être moins bons que voulus.

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    Il n’y a rien de surprenant dans ni de scandaleux dans les montants d’indemnités de départ que touchera ce pauvre homme. Après tout, il est chez CBS depuis plus de 30 ans et désormais, il sera chômeur à perpétuité. Et il y a des précédents.

    Prenez un certain Michael Ovitz qui fut viré de chez Disney en 1997 après seulement 15 mois de service, il est parti avec un montant de 138 millions en $ de 1997 ce qui, avec l’inflation, serait aujourd’hui 204 millions mais pour une durée d’emploi équivalant à seulement 4% de la durée d’emploi de Moonves. En s’appuyant sur ce précédent, Moonves pourrait demander bien plus.

    Ah! Et aux dernières nouvelle, M. Ovitz réfléchissait toujours à son avenir. 🙂

    Quant à ceux qui s’interrogent sur l’arrivée tardive de toutes ces plaintes visant des personnalité maintenant très à l’aise financièrement, je suis tenté de vous citer cette phrase que Pascal Bruckner écrivit lui aussi dans un contexte de revendications mais sur un autre sujet tout aussi «sensible»
    :
    «Toute peine étant la conséquence d’une faute, il nous faut des boucs émissaires solvables dont on peut calculer en espèces sonnantes et trébuchantes le taux de nocivité.»

  25. jaypee dit :

    @ picotte le troll en plein meltdown

    « Ah well, ça ne change rien à l’hypocrisie des Lauer, Charlie Rose de cette terre. »

    Tiens, ça me rappelle ces déplorables qui sont contre le droit à l’avortement mais qui demandent à leur maîtresse de se faire avorter.
    https://www.washingtonpost.com/news/the-fix/wp/2017/10/03/gop-rep-repeatedly-promoted-pro-life-stance-a-week-after-reportedly-telling-mistress-to-get-abortion/?utm_term=.f9e920bd93dc

    Je me souviens de ta dénonciation de cette autre exemple de l’hypocrisie flagrante des déplorables… Ah… non… tiens. Ce n’était pas toi. Je me disais aussi…

Répondre à J.C.Virgil Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :