Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

trump-vs-biden.jpg

Parmi tous les candidats qui sont susceptibles de briguer l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020, quel est celui ou celle que Donald Trump craint le plus? Certains de ses conseillers ont confié en exclusivité récemment au site Axios qu’il craignait d’affronter Joe Biden plus que tous les autres. Selon ces conseillers, le président estime que l’ex-vice-président serait plus apte à lui rogner une partie de sa base électorale, celle composée des Blancs de la classe ouvrière, que Bernie Sanders ou Elizabeth Warren, qu’il ne parvient pas à prendre au sérieux.

Il faut prendre ce genre d’exclusivité avec un grain de sel. Il se peut très bien que l’entourage de Donald Trump veuille encourager Joe Biden à se lancer dans la course, ce à quoi ce dernier réfléchit sérieusement. Mais le Parti démocrate voudrait-il vraiment d’un politicien, aujourd’hui âgé de 75 ans, qui s’est fait élire pour la première fois au Sénat des États-Unis en 1972? Pas sûr. N’empêche, l’ensemble de la population semble bien aimer l’oncle Joe. Selon un sondage Politico/Morning Consult publié aujourd’hui, 44% des électeurs voteraient aujourd’hui pour lui contre 37% pour Donald Trump, les autres étant indécis. De quoi justifier la frousse du président? Pas convaincu…

(Photo Getty Images)

100 réflexions sur “Le sondage du jour

  1. gl000001 dit :

    Il me fait penser au sympathique docteur Welby.
    Mais vraiment, il ressemble à Bob Uecker. Ancien jouer de baseball et on l’a vu dans de nombreuses annonces de bière (pas buvable américaine) Bud Light « Great taste, less filling ».
    Une tête de bon Jack (Layton) 😉
    Si Obama l’a choisi, ça doit être un bon choix 😉

    1. RICK42 dit :

      … less filling ou less feeling??? 😉

      1. papitibi dit :

        La réponse sort des vieilles pubs de la Miller: une bière MOINS BOURRATIVE !
        Alors s’il faut en croire feu le BOOMER, j’opterais pour LESS FILLING. Moins d’bourrure dans’ bédaine, quoi!

      2. RICK42 dit :

        Et bien j’ai trouvé: Miller Light en 1987… C’est bien « filling »…
        Au Québec, l’annonce disait: …moins bourrative au goût… Pourquoi »au goût »? Dieu seul le sait! 😄

    2. Pierre dit :

      Bob Barker à l’émission The Price Is Right

    3. kintouai dit :

      A son âge, c’est le docteur Welby, mais dans le rôle de « Papa a raison » (Father knows best).

      1. papitibi dit :

        Ouin… mais le rôle de poupouse soumise que jouait Jane Wyatt (Margaret, l’épouse du bon papa Jim qui avait toujours raison), faudrait le confier à la douce Melania, non?.

  2. Apocalypse dit :

    Comme à peu tout le monde, j’aime beaucoup Joe Biden, mais en raison de son âge, sa candidature pour 2020 est un ‘no brainer’ … SVP … laisser la place à de plus jeunes, ce dont la politique américain a cruellement besoin. Il doit toujours bien y avoir des candidat(e)s entre 40 et 50 ans qui ont une certaine envergure et qui pourrait polariser la population autour d’eux comme l’a fait Barack Obama.

    1. madalton dit :

      D’accord avec vous. Ça fait des années que je le répète et j’ai 55 ans.

    2. Loufaf dit :

      @ Apocalypse .Vous m’enlevez les mots de la bouche.C’est exactement ce que je pense.

    3. Dekessey dit :

      +1

  3. Henriette Latour dit :

    Je serais pour Joe Biden et comme le dit gl000001choisi par monsieur Obama, c’est un bon choix. Mais je lui adjoindrais quelqu’un de plus jeune, avec des idées progressistes au cas où… Un malheur est si vite arrivé rendu à un certain âge. Il pourrait faire profiter le jeunot de son expérience et les EU auraient peut-être la possibilité de sortir de la swamp laissée par son prédécesseur .

    1. monsieur8 dit :

      @Henriette Latour : «je lui adjoindrais quelqu’un de plus jeune, avec des idées progressistes ».

      Un ticket Biden-Obama ?

      Moi, j’achète le bumper sticker tout de suite !

      1. Henriette Latour dit :

        Yes sir

      2. Layla3553 dit :

        Obama pourrait revenir comme vice-président si je comprends bien votre commentaire? Si oui , je suis pour Biden/Obama

      3. A.Talon dit :

        «Un ticket Biden-Obama ?»

        Hypothèse a priori séduisante mais ayant un arrière goût de Poutine-Medvedev. Tant qu’à recycler des politiciens ayant tâté le pouvoir, je trouverais plus satisfaisant pour la démocratie un billet Gore-Kerry.

      4. A.Talon dit :

        Ajout à mon commentaire de 18h27:

        Si ça ne serait pas de leurs âges respectifs, évidemment. 70 et 74 ans, ce n’est plus tout jeune non plus. Mais peut-être qu’en s’échangeant leurs rôles à mi-mandat, cela pourrait compenser. Nonobstant ce détail, on aurait tout de même affaire à une équipe présidentielle de grande qualité surpassant aisément les bouffons trumpeux squattant présentement la Maison-Brune.

      5. A.Talon dit :

        Parlant de recyclage d’ex-présidents américains:
        My Fellow Americans (1996)

    2. Madalton dit :

      C’est Lisa Simpson qui est supposé succéder à Trump 😉

  4. darrylfzanuck dit :

    JFK 3 avec Kamala Harris long shot,ou Biden et Kennedy 3 comme co-listier en 2020

  5. RICK42 dit :

    A t’on déjà évoqué comme candidate potentielle le nom de Michelle LaVaughn Robinson-Obama, 54 ans, avantageusement connue dans la population américaine, qui, selon ce que je crois, ferait un malheur aux présidentielles…?

    1. Magellan dit :

      Oui mais ça ouvrirait la porte à une candidature future de Mélania Trump qui comme on le sait tente d’appliquer (sans grand succès) la recette Michelle Obama. 🙂

      1. Henriette Latour dit :

        😂😂

      2. simonolivier dit :

        @magellan Heureusement pour les américains, Melania ne peut se présenter à la présidence.

      3. Mrmiketi dit :

        Si je ne m’abuse c’est lexl vendeuse de sacoche Ivanka la fille du clown qui a des ambitions politiques??😀

      4. Mrmiketi dit :

        L’ex dsl

    2. Pierre dit :

      @rick42
      Question pour toi
      Si tu as passé 8 ans à la Maison Blanche et un peu sacrifié la jeunesse de tes 2 filles sincèrement ferais tu le saut? Elle a presqu’autant donné que son mari…ils font du plus gros travail en background de toute façon qui va aider le pays…

  6. Mouski dit :

    Le prie le Seigneur qu’ils ont un autre candidat que Joe……….non pas que je ne l’aime pas mais passé date.

  7. bloganon dit :

    Joe devrait trouver un candidat plus jeune qu’il pourrait appuyer.

  8. Gilles Morissette dit :

    Joe Biden ferait un excellent candidat s’il était plus jeune de dix ans. Je n’ai aucun doute quant à son honnêteté et son intégrité. Il redonnerait à la fonction de président tout le prestige et toute la prestance que cette noble fonction exige et que « l’Idiot-En-Chef » a irrémédiablement souillé.

    Le Parti Démocrate se doit d’opérer un changement de garde et trouver un candidat plus jeune qui saura être un rassembleur, le genre de leader dont les USA auront cruellement besoin après le gâchis et la déchéance morale qu’aura causé la présidence de « l’Orange-Julep ».

    Je ne suis pas certain que ce pays saurait se remettre de quatre autres années du « Gros Jambon » et du ramassis de fripouilles que l’on retrouve, à quelques exceptions, au sein du Parti Républicain.

    Les USA méritent mieux que ça.

    1. igreck dit :

      @Gilles
      On a les politiciens que les électeurs méritent. Et les absents, ceux qui restent assis sur leur derr*** lors du vote, sont plus méritants que les autres.

  9. A.Talon dit :

    Joe Biden aura 77 ans en 2020, en pleine campagne présidentielle. Et quatre années de plus à la fin de son éventuel premier mandat. Allons, soyons sérieux, les États-Unis ne sont tout de même pas devenus une gérontocratie à ce que je sache. Des chefs d’état devenus trop vieux pour assumer pleinement le pouvoir et qui ont fini par manquer le coche le moment venu, l’histoire n’en manque pourtant pas. Qu’il suffise de penser à ces deux vieux héros de guerre que furent les maréchaux Hindenburg (Allemagne) et Pétain (France). Sans parler des affres de l’âge qui semblent sérieusement affecter la santé mentale du présent locataire de la Maison-Brune…

    1. simonolivier dit :

      Il a quel âge le Président actuel? Pas beaucoup moins que Joe.

      1. A.Talon dit :

        Trois ans de moins mais il en paraît beaucoup plus. Faut croire qu’il a brûlé la chandelle par les deux bouts, l’animal. La chandelle et… d’innombrables cellules grises. Amusez-vous à comparer le Dohnald des années ’80 avec le demeuré incohérent au vocabulaire limité qu’on connaît présentement. Facile avec YouTube.

    2. igreck dit :

      On avait demandé à un dignitaire canadien ayant rencontré le président Reagan à la Maison Blanche, ce qui l’avait le plus impressionné. Sa réponse : Reagan est un vieillard !

    3. Madalton dit :

      Voir aussi Ronald Reagan

  10. Mistigrinet dit :

    Monsieur Hêtu, vous habitez aux États-unis, ce serait bien vous si vous pourriez vous présenter comme président ! Vous verriez venir Trump cent milles à l’heure avec toutes ses ruses et ses stratégies de gros bras, vos valeurs sont manifestement humaines, justes et honnêtes, vous avez un grand intérêt pour les faits, et puis ici dans ce blogue vous auriez beaucoup de supporters !

    1. cotenord07 dit :

      @ Mistigrinet :

      Même s’il voulait se présenter comme président, il ne peut pas le faire, car il n’est pas né aux États-Unis.

      1. Bartien dit :

        Oui mais Obama lui ?? (sarcasme)

  11. Steve3110 dit :

    Il est encore tôt pour discuter de la course présidentielle de 2020.

    Cependant, comme je l’ai déjà mentionné dans un autre billet de M. Hétu, Howard Schultz, ex-CEO de Starbucks, semble avoir des ambitions politiques.Il a beaucoup d’expérience en affaires mais peu en politique, tout comme Trump C’est à suivre.

  12. Élu POTUS à 77 ans, reste 4 ans à faire, donc 81 ans. Il peut s’en passer des choses entre 77 et 81 ans. Je n’ai rien contre les personnes âgées mais regardez 45, 72 ans et déjà sénile. Je suis étonnée que Obama n’ait pas tenu compte de l’âge.
    Et peu importe qui sera candidat, 45 en aura peur.

    1. simonolivier dit :

      @marie L’honorable Juge Ruth Bader Ginsburg a 85 ans. Toutes ses dents et totalement lucide. Elle demeure une grande juriste. J’ai une tante qui a eu 100 ans plus tôt cette année. Marche encore sans hésitation. Droite comme un chêne. Très lucide et ne prend aucun médicament. En fait, elle est plus lucide et informée que l’actuel Président.

      1. @ simonolivier
        Je dis simplement que tout peut arriver après 77 ans. La démence, la sénilité, la mort ou rien. Beaucoup de personnes âgées sont en bonne santé physique et mentale, d’accord avec vous. Mais la présidence des USA étant très exigeante physiquement et mentalement, il est préférable que la personne soit au meilleur de ses capacités.

      2. spritzer dit :

        @simonolivier

        Passer ses 80 ans dans une chaise berçante ou dans le bureau Oval sont deux choses différentes. Obama a grisonné à la vitesse de l’éclaire durant ses deux mandats.

    2. Benton Fraser dit :

      Churchill a été élu premier ministre à pratiquement 77 ans et l’a été jusqu’a 80 ans.

      De plus, il a été député à la chambre des communes jusqu’à 89 ans!

      1. Lecteur-curieux dit :

        Pour les Américains et la politique donnons l’exemple de Benjamin Franklin. Comme vieux sage j’allais dire Charlie Munger, 6 ans de plus que Warren Buffett. Alors aussi Buffet lui-même et en le voyant vivre 104 ans. Il n’a que 87 ans, 88 à la fin du mois. Allez un mandat pour faire le ménage et avec Bill Gates comme Vice-Président. Le pays serait entre bonnes mains.

  13. Serge Mtl dit :

    …né au USA et le principal critère….

    1. RICK42 dit :

      Srrge: di vous parlez de Michelle Obama, elle est née le 17 janvier 1964 à Chicago, Illinois, « in the United States of America ».

      1. RICK42 dit :

        Corrections:Serge: si vous parlez…

      2. Serge Mtl dit :

        Je parlais évidemment du commentaire concernant M. Hétu…LOL…

  14. Nikoniste_99 dit :

    Biden ou autre, du moment qu’ on puisse mettre le gros con orangé derrière les barreaux, c est la chose la plus importante. GET THE IDIOT IN CHIEF behind bars!!!!!

  15. Le Cyclope dit :

    Je me méfierais de « l’avis » des conseillers de Trump; ça me semble douteux que le Potus45 soit prêt à tolérer qu’on fasse étalage de sa « crainte » de Biden. Ça sent le coup monté.

  16. karma278 dit :

    Patience, patience, patience…Les gros calibres feront bientôt connaître leurs intentions.
    Et ça va fesser fort.

    Tiens, un amuse-gueule: Lebron James, basketteur émérite, aux compétences pour la présidence très comparables à celles de Herr Drumpf, considère une presidential run pour 2020.
    Et, ce qui est peu négligeable, son surnom est « King James », un Roi étant, généralement, préférable à un dictateur-despote.
    Et tout aussi indépendant de fortune…
    « King James for President », ça fait un joli slogan qui devrait plaire aux sudistes.

    https://www.businessinsider.com/lebron-james-hints-he-could-run-for-president-2018-7

    Soyez patients, ce n’est que le premier des gros canons du DNC à se manifester.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Donald Trump est le roi déchu de l’immobilier et des casinos. La compétence ? Le vote a très peu à voir avec cela. La notoriété, les préférences de chacun passent avant. Ils votent rouge ou bleu.

    2. Lecteur-curieux dit :

      James Lebron, est-il un homme capable d’écoute? Être bien entouré, bien conseillé,être bon, savoir faire preuve de jugement tout en ayant pas peur de toute la pression qui vient avec le rôle, si tu es un vrai joueur d’équipe, la pression est partagée et gérée. Pas besoin d’être une bolle mais avoir du jugement, connaître tes limites tout en voulant toujours t’améliorer ? Plusieurs, plusieurs, hommes et femmes américains seraient capables sauf que les barrières à l’entrée sont trop fortes, des gens qui sont des vrais leaders dans leur milieu et qui n’ont jamais rêvé d’être POTUS alors qu’ils ont ce qu’il faut. Le hic? La ou les campagnes électorales menant au choix du pire.

      Prenez Nutty Professor : Sherman Klump, cela prend un homme un peu plus dirigeant que lui mais aussi bon de caractère pour être POTUS.

      Les élections axées sur la compétition/lutte favorisent plutôt l’élection de BUDDY LOVE. Ce qui serait une catastrophe. Être Buddy à 10 ou même 30% parfois? Excellent. Trump à son meilleur il est Love à 80%. La plupart du temps? À 95% et plus, est comme Buddy Love.

      1. Bartien dit :

        En passant c’est Lebron James et non James Lebron

      2. dynopax dit :

        Votre imagination est sans limite!

        Je verrais bien Trump pousser les premières notes de « Black Magic » au début de l’un de ses innombrables « rallies », question de titiller encore plus la frange féminine des édentés intéllectuels carencés émotivement qui constitue son « fan club » typiquement « white trash »!

  17. Martin cote dit :

    Le jeune kennedy ferait un bon candidat….indépendamment que çe que pense les conseillers de potus, il serait que le parti démocrate affiche ses couleurs..et qu’il désigne son ou ses candidats ou candidates à la présidence de 2020

    1. papitibi dit :

      Afficher ses couleurs, c’est laissé à l’initiative des aspirants. Le Democratic National Committee n’a rien à y voir même s’il doit bien se trouver quelques têtes chercheuses qui écument les CV et prie le p’tit Jésus pour qu’un ou plusieurs GROS NOMS manifestent de l’intérêt.

      Que les GROS NOMS demeurent discrets sur leurs intentions avant les élections de mi-mandat, c’est la norme; c’est vrai que Caiûs Détritus Potus 45 est lui-même atypique (et c’est là un euphémisme!) mais il ne faut ni s’inquiéter ni se surprendre de voir les futurs aspirants demeurer dans l’ombre.

      En août 2019, les bolides vont sans doute s’approcher de la ligne de départ et faire vrombir leur moteur; il y aura un temps pour les coups de gueule et les coups d’éclat..

      In the meanwhile, don’t worry. Ça va viendre, ça va viendre, découragez-vous pas!

      1. kintouai dit :

        Et un ‘ment d’né, ça va être viendu ! 🙂

      2. Lecteur-curieux dit :

        Il faut aller les chercher pour leur proposer de venir. Pour un rôle de député au Québec là c’est ou c’était plus simple. La personne ne pensait même pas à faire de la politique. Et le premier réflexe était plus. «Non,êtes-vous fou?» Il ne faut pas que ce soit les animateurs de variétés qui mettent cela dans la tête à des gens très imbus d’eux-mêmes. Évidemment un timide ne serait pas plus fait pour le travail. De vrais leaders . Le hic c’est de financer et de gagner les primaires plus la Présidence.

  18. sorel49 dit :

    La lutte aux investitures des candidats du mid-term
    n’est pas encore terminée. Avant le mois de novembre, la patinoire est occupée par les élections des Congressmen et les gouverneurs des états.

    Rien ne presse donc pour les Démocrates. Il est à souhaiter que certains des candidats brilleront durant la campagne et se démarquent du lot au niveau national.

  19. Lecteur-curieux dit :

    Tant qu’à avoir un vieux has been, allez Jesse Jackson:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jesse_Jackson Mais non c’est en 1984 et 1988 qui était son temps.

  20. simonolivier dit :

    @martin cote Il est très rare que les candidats s’affiche avant les élections de mi-mandat. Ces élections donnent souvent le pouls du peuple et comment orienter sa campagne.

  21. darrylfzanuck dit :

    RE simonolivier
    oui,mais on peut quant meme spéculer…

  22. titejasette dit :

    @madalton 15h51 « Ça fait des années que je le répète et j’ai 55 ans. »

    J’ai examiné les candidatures proposées sur ce blogue et je suis revenue à la vôtre. Quel âge avez-vous ? « Ça fait des années que je le répète… » Si ça fait depuis 20 ans que vous radotez la même affaire, vous devriez avoir 75 ans et toutes vos dents ? Avec le toupet et tout le kit ?

    Moi, je vous veux comme candidat !

    PS: je n’ai pas le droit de vote. Mais il y aura surement des américaines qui vont tomber sous votre charme. Regardez comment Trump a réussi ! Comme un timbré à la Poste…

    1. Madalton dit :

      Sérieusement, c’est depuis les dernières investitures des 2 parties que j’ai fait ce commentaire. Il y avait Trump, Clinton et Sanders. Pas des jeunôts, mettons. Surtout après l’ère Obama et Trudeau qui venait d’être élu. Au Canada, c’est Trudeau le chef le plus vieux parmi les 3 principaux partis.

  23. Henriette Latour dit :

    Je viens de lire sur La Presse que Barack Obama fera campagne à l’automne pour faire élire des candidats démocrates afin de respecter l’engagement fondamental des EU envers la justice, l’equité, le respect de l’Etat de droit, restaurer les opportunités, rétablir les alliances et la position dans le monde.

    1. gigido66 dit :

      Vent de fraîcheur qui chasserait l’air pestilentielle de la swamp!

  24. darrylfzanuck dit :

    re Henriette Latour
    Bien d’accord, mais Trump va continuer de faire des rallys et cela va aller en s’intensifiant pour mobiliser sa vase,il faut vraiment que les DEMS votent en grand nombre ce qui est loin d’etre certain,il y a tellement de conditions pour pouvoir voter aux USA,ce n’est pas comme ici.

    1. gl000001 dit :

      « mobiliser la vase »
      Quelle image 🙁

  25. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    Bonne nouvelle. Le Président Obama entend sortir de sa réserve pour travailler activement à la campagne des candidats démocrates aux prochaines élections de mi-mandat. Il est réconfortant de savoir qu’il a choisit de ne pas rester les bras croisés lorsque la démocratie est en danger. En passant, nul doute que l’appui du Vice-Président Joe Biden serait également appréciée sur le terrain. Mr Biden devrait y songer.

    «Obama veut aider les démocrates à reconquérir le Congrès»
    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201808/01/01-5191598-obama-veut-aider-les-democrates-a-reconquerir-le-congres.php

    INTRO:
    «L’ex-président américain Barack Obama est sorti mercredi de la grande discrétion qu’il affichait depuis son départ de la Maison-Blanche pour mettre tout son poids derrière 81 candidats démocrates aux élections parlementaires et locales de novembre, qui pourraient voir l’équilibre du pouvoir basculer en faveur de son camp au Congrès à Washington.

    «J’ai hâte d’expliquer pourquoi les candidats démocrates méritent notre vote cet automne», a écrit Barack Obama dans un communiqué.»

  26. @ Mrmiketi
    Une chose dont je suis certaine, c’est que papa a des ambitions politiques pour sa fille et j’ai l’impression qu’on va la voir de plus en plus bientôt.

  27. ducalme dit :

    J’allais écrire que Barack Obama ne pouvait devenir vice-président parce que s’il occupait ce poste, il ne pourrait succéder au président advenant décès, démission ou incapacité de ce dernier.

    J’ai effectué quelques recherches et il semble bien que la réponse ne soit pas un NON catégorique, mais un peut-être bien que OUI.

    De la façon dont les 12è et 22è amendements sont rédigés, Barack Obama ne peut à nouveau être élu président, mais rien ne lui interdirait d’accéder à la présidence advenant que le poste devienne libre en cours de mandat.

    Voir:

    https://www.quora.com/If-Joe-Biden-ran-for-presidency-in-2020-could-Barack-Obama-be-his-VP

    J’ai toujours aimé la belle complicité qu’il y avait entre les deux hommes.

    Quant à une présidence Biden, je l’aurais davantage souhaitée en 2016, mais lui aussi s’est mis à genoux devant Hillary Clinton.

    Une chose est sure: Biden saurait reconquérir le Blue Wall, clef de la présidence.

    L’autre reproche que j’ai à faire à Joe Biden, c’est d’avoir laissé passer la nomination de Clarence Thomas à la Cour suprême.

    Ceci étant, il ferait certainement un bon président.

  28. cousincousin dit :

    C’est simple. Joe Biden parce qu’il est le plus « electable » et le plus expérimenté, avec un VP « presidential-ready » parmi la garde montante, pcq Joe est vieux, c’est clair… Peut-être même Barack Obama comme VP (57 ans, 59 seulement en 2020 !), mais ça relèverait de l’électoralisme un peu premier degré.

    Sauf que si j’ai bien compris, ce serait constitutionnellement acceptable. L’heure est aux solutions d’urgence : le « changement » peut attendre le retour à l’équilibre.

    Et puisque les D vont inévitablement (?!) profiter du retour de balancier et reprendre le contrôle de la Chambre des représentants d’ici 2020, il s’agit de placer un(e) homme/femme de confiance comme leader de la Chambre (3e en ligne à la présidence – rappelez-vous Gerald Ford), pour assumer le rôle de VP si Joe devait mourrir ou devenir sénile. C’est clair que Nancy Pelosi (78 ans) ne fera pas l’affaire, si compétente soit-elle, en raison de son âge avancé…

    Y a sûrement de la relève, qu’on découvrira lors de la course à l’investiture.

    Claude Samson
    Montréal

  29. Claude dit :

    J’aime bien Joe Biden mais selon moi le parti démocrate doit tout faire pour convaincre Michelle Obama à se présenter en 2020.
    De toute façon, n’importe qui à la présidence pourrait être mieux que Trump.

  30. onbo dit :

    C’est bien Donald Trump qui a affirmé publiquement devant des milliers de Scouts, exemple cruel et impudique à l’appui, que lorsque tu as perdu ton momentum, (ici le nom de la personne humiliée par Trump), c’est fini, fini, irrévocable.

    Envoyer des émissaires à Vox à propos de 2020 vs Biden, Sanders et Warren, ne serait-ce pas un beau cas de figure d’une personne en difficulté intérieure, en mal de gérer le présent, le moment du présent, le momentum.

  31. fallaitquejteuldise dit :

    Même les gens de ce blogue ne font pas abstraction à la facilité de tomber dans l’âgisme: même si on cesse de repousser la longévité moyenne de l’homme au delà de 85 ans,sa qualité de vie et son niveau activité repousse sa vie active bien au delà de 65 ans. Au États-Unis,contrairement qu’au Canada, il n’est pas exceptionnel de voir à70ans des travailleurs très actif sur le marché du travail. Cette « dévotion » est très respectée. Les protections sociales moins élaborés,oblige souvent les gens à continuer à travailler. Concernant la présidence, je crois, outre l’âge d’un futur candidat, la prédominance d’une personne authentique et complète avant tout. Jeune ou vieux les électeurs seront faire la différence… disons je l’espère… Trump a brisé bien des règles établies.

    1. Madalton dit :

      Je crois qu’il est préférable, pas une obligation, que le chef d’un pays ou d’une province soit représentatif de l’âge moyen de la population active afin de prendre des décisions éclairées pour cette génération et les suivantes. Kennedy avait 40 ans, Bourassa 36 ans, Joe Clark 37 ans, Clinton 46 ans et Obama 48 ans. À part Clark qui n’a duré que 6 mois, ils ont été performants.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Prenons Robert Bourassa mais à son come-back. Le peuple avait voté pour l’équipe du PLQ, Boubou avait même perdu ses élections dans son comté.

    2. papitibi dit :

      Je suis né à la fin des années 40 – et comme disent les Belges, j’aurai passé depuis un tit boutte le cap de la septantaine quand les Ricains éliront leur POTUS en novembre 2020 – et sur le plan intellectuel je me sais tout à fait apte à occuper un poste électif.

      Sauf que dans mon cas, c’est la carrosserie qui ne veut pas suivre; à quelques mois d’une élection où je devais afficher mon sourire sur des centaines de poteaux, la patate et mon cardiologue m’ont servi un sérieux avertissement, alors j’ai renoncé. Bonne décision, puisque j’ai survécu…

      J’ai néanmoins maintenu mes activités professionnelles (avocat) à une cadence réduite. Pour deux ans. Et puis… à cela aussi (et aux revenus qui venaient avec!) j’ai renoncé.

      Là où je veux en venir, c’est que si un ingénieur de 72 ans se sent apte à travailler, go for it! Mon propre père occupait encore un emploi à 72 ou 73 ans mais s’il avait été victime d’un infarctus ou d’un AVC, c’est pas la nation entièrqui en aurait été perturbée.

      Imposer une limite d’âge à un député, passe encore; s’il devient inapte ou décède en cours de. mandat, les conséquences sur la population sont limitées. Mais pour un POTUS? Oups… D’une part il représente plus de 300 millions de personnes et d’autre port, ses décisions peuvent ORIENTER – ou DÉSORIENTER! – la planète entière, incluant les coraux et les poissons rouges.

      Alors NON, souhaiter un adversaire plus jeune que le quasi octogénaire (en nov 2020!) Joe Biden, désolé mais c’est vraiment pas de l’âgisme. Déjà que le Golden Goonie de Mar a Lago,n’a pas toute sa tête… et il est à peine plus vieux que moi!

      Fallait que j’le dise! 😉

      Et je dirai même plus: Je participe encore à la vie démocratique (je vote!) et n’en ressens aucune gène, dans la mesure où il est probable qu’un homme de mon âge vive AU MOINS jusqu’aux scrutins de 2022 (Québec) et 2023 (Fédéral). Par contre, je me sentirais un peu mal à l’aise de voter à un référendum portant sur l’avenir constitutionnel du Québec et, partant, du Canada. Parce que la décision (if ever!), elle va être prise pour bien au delà des 4 ou 5 prochaines années et qui suis-je, moi, pour déterminer à mon âge le statut d’un Québec qui sera celui de mes enfants, petits-enfants et des enfants de mes petits-enfants?

  32. Danielle Vallée dit :

    Moi je crois que celle dont il a le plus peur c’est Elizabeth Warren. Une femme intelligente, charismatique, avec un vocabulaire développé dont elle se sert habilement, une connaissance en profondeur des dossiers, et un sourire engageant, tout ce qu’il n’a pas finalement….

  33. Apocalypse dit :

    @fallaitquejteuldise – 19h34

    Que le président des Etats-Unis ait 70 ans et plus n’est pas nécessairement un problème, mais on veut de l’alternance, c’est-à-dire que des plus jeunes puissent prendre cette position. En 2020, Donald Trump pourrait encore se représenter et là, on parle de M. Biden, nous voilà avec des gens autour de 75 ans, et même plus, désolé, c’est trop.

    Il est temps de ramener une personne sensiblement plus jeune à ce poste, question de représentativité de la population.

    Dans le cas de Donald Trump, le problème n’est pas son âge, c’est qu’il n’était pas proche d’avoir les qualifications pour le poste; en fait, c’est un incompétent et l’âge n’a rien à voir avec cela.

    En passant, avec le vieillissement de la population, on risque de voir des gens plus âgés sur le marché du travail. Les recruteurs et les employeurs sont obsédés par la jeunesse, bientôt, ils n’auront peut-être plus le choix.

  34. jeani dit :

    Tel que soulevé par certains précédemment, Barak Obama a bien l’intention de mettre tout son poids pour favoriser l’élection de Démocrates en mi-mandat.

    Donald Trump en a été avisé! Depuis, il ne cesse de s’empiffrer de doubles hamburgers! Lui aussi veut y mettre tout son poids!

    1. Henriette Latour dit :

      😂

      1. _______________
        Oh ! Henriette,

        Je vous surprends à rire d’un obèse morbide en surpoids… ts ts ts…….. !

  35. jeanfrancoiscouture dit :

    Pourquoi personne ne pense à George Clooney? Lui et sa femme, Amal, feraient un «power couple» idéal. 🙂

    1. kintouai dit :

      Surtout que la belle Amal parle français. J’aimerais bien cette First Lady genre Jacqueline Bouvier-Kennedy !

  36. Luc dit :

    Le plus déprimant, c’est que face à un adversaire aussi inepte qu’inapte en la personne de D.Trump, les démocrates n’ont pas encore réussi à aligner quelqu’un d’inspirant pour la prochaine présidentielle. On peut dire que 2 ans, c’est loin mais il me semble que ça crédibiliserait le DNP en tant qu’altrernative à DT.

    1. Benton Fraser dit :

      Aux États-Unis, il ne faut pas penser comme un canadien (ou québécois).

      Ce n’est pas le modèle britannique, donc il n’a pas de chef de parti dans une oppositon en chambre. En faite, l’opposition ce situe à la chambre des réprésentants et au Sénat.

      La réelle opposition se situe dans les médias… et ça, Trump le sait.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Ok un journaliste ou animateur de télé bobo et gogauche devrait alors se présenter comme candidat POTUS démocrate?

        Au New Yorker, au NYT ou au Washington Post? À CNN !!!

  37. xnicden dit :

    Si Joe Biden devait gagner l’investiture, il n’y a pas un démocrate qui ne voterait pas pour lui. Tout ce qui a un pouls est mieux que Trump.

    Cependant, j’aimerais bien voir des chiffres sur son taux de sa popularité chez les femmes démocrates. Plus particulièrement chez celles qui ont milité pour madame Clinton. D’autant plus que l’article de Politico rapporte: Biden holds a less-than-commanding position within his own party: « (…) Among Democrats, an unnamed generic Democrat runs 9 points better than Biden in a match-up with Trump. « Notably, 89 percent of Democrats say they would vote for a generic Democrat over Trump, but only 80 percent of Democrats say they prefer Biden over Trump,” said Morning Consult Managing Director Tyler Sinclair. »

    Au delà de son âge, je lis plusieurs femmes démocrates qui ont de travers de la gorge son attitude envers madame Clinton. Son ton de « moi c’est sûr que j’aurais fait mieux » en parlant de 2016. Et je vais me répéter, on attend toujours le début d’un mea culpa pour son rôle dans la confirmation de Clarence Thomas et la façon qu’il a traité Anita Hill. Personne ne lui demande de faire du révisionnisme historique mais simplement de reconnaître qu’il aurait pu faire mieux selon les standards de l’époque. S’il l’a fait, ça m’a échappé et il aurait intérêt à le rappeler s’il se lance. En attendant, la base de madame Clinton va préférer beaucoup d’autres candidats avant lui.

  38. Loïc Duplantis dit :

    Il faut aussi dire que dans la plupart des sondages entre Joe Biden et Donald Trump, l’écart est plus grand que 7%.

  39. Toile dit :

    Et sa trumpitude, déjà plus que sénile en 2018 qui se represente pour 2020, ça fait quel âge au terme d’un 2 eme mandat. Certes, Joe Biden n’est pas une jeunesse, mais si c’est le candidat qui ferait déboulloner le tas, le tsar, et bien je suis d’accord. Et comme candidat, outre son âge, il ferait un super président. L’humanisme reviendrait et la MAison brune perderait de sa couleur. Biden c’est du Obama en palette.

  40. stemplar dit :

    HS

    Gigi a trouvé ça tout seul:

    « (…) si les démocrates raflent la majorité à la Chambre des représentants, il n’y aura plus assez de voix pour bloquer un éventuel processus de destitution.

    « Cette élection va porter sur la possibilité de destituer le président ou de ne pas le destituer », a-t-il martelé. »

    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201808/01/01-5191620-la-destitution-du-president-au-coeur-des-elections-de-mi-mandat.php

    1. _____________
      @ Stemplar 02/08/2018 à 05:35

      Je dois souffrir d’un manque de neurones, car je ne comprends pas la déclaration de M. Giuliani « Cette élection va porter sur la possibilité de destituer le président ou de ne pas le destituer », a-t-il martelé. » ???

    2. _______________
      Plutôt, je ne comprends pas
      M. Giuliani quand il dit :

      « « (…) si les démocrates raflent la majorité à la Chambre des représentants, il n’y aura plus assez de voix pour bloquer un éventuel processus de destitution. »

  41. ducalme dit :

    Après les années Trump, l’Amérique aura besoin de passablement relaxer.

    Il me semble que Joe Biden est presque devenu une figure archétypale du politicien ami avec tout le monde, toujours prêt à faire une blague et qui pourrait gouverner middle of the road.

    Le pire danger qui guette les démocrates, c’est une campagne à l’investiture du type de celle de 1968 ou de 2016 où les possibilités de rassemblement après l’investiture sont fort réduites.

    Je ne crois pas que les républicains peuvent battre les démocrates en 2020, mais les démocrates peuvent le faire entre eux.

    Je vous laisse sur ce commentaire de Giuliani fait hier à-propos des midterm et d’un possible impeachment du président.

    https://abcnews.go.com/Politics/wireStory/giuliani-midterms-answer-impeachment-question-56975405

    Stratégie électorale ou crainte sérieuse ?

  42. jeanfrancoiscouture dit :

    @ducalme: «…..mais les démocrates peuvent le faire entre eux.»

    Vous avez raison. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé aux Républicains qui s’y sont mis à la douzaine et plus contre Donald Trump dont, apparemment, personne ne voulait. Au final ils se sont «ramassés» avec Trump…… et avec le pouvoir. Malgré tout ce que leurs têtes d’affiche avaient pu proférer comme propos anti-Trump, entre le pouvoir et la chicane post élections, ils ont choisi le pouvoir. On constate le résultat.

    Si les Démocrates se livrent à un exercice similaire, ils courront le risque de se retrouver avec un candidat trop à gauche pour la majorité de l’électorat, du type Bernie Sanders.. Cela serait annonciateur d’un autre désastre électoral pour eux et aussi pour les USA.

    1. ducalme dit :

      @jeanfrancoiscouture

      Monsieur Couture, ou nous faisons de la télépathie ou vous lisez dans mes pensées, mais en écrivant mon commentaire, je pensais justement à un affrontement frontal entre Bernie Sanders et Joe Biden.

      Je n’ai pas voulu en parler, mais un jour viendra sans doute.

      Quelques mots tout de même.

      D’une part, les partisans de Hillary Clinton en doivent une à Joe Biden qui ne s’est pas présenté en 2016 et a même fait campagne pour Clinton (bien qu’il ait dit après coup qu’il aurait fait mieux !).

      D’autre part, beaucoup de partisans de Hillary Clinton croient devoir un «petit de leur chienne» à Bernie Sanders qui a «osé» challenger Clinton jusque dans ses dernier retranchements en luttant non seulement contre elle, mais aussi contre le DNC et nommément sa présidente, Debbie Wasserman Schultz et Donna Brazile, la souffleuse de réponses au débat.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :