Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

TZ2CHUERWQI6RLSZAGEA5LC7DU.jpg

Donald Trump s’est félicité hier de la croissance économique des États-Unis, qui a franchi la barre des 4% pour la première fois en quatre lors du deuxième trimestre, y voyant une illustration d’un redressement économique «historique». Or, selon les vérificateurs de faits des médias américains, à peu près toutes les données auxquelles il a fait référence pour étayer sa thèse ne résistent pas à l’examen.

La croissance économique a dépassé les 4,1% du deuxième trimestre de 2018 à quatre reprises durant l’administration Obama, atteignant un sommet de 5,3% lors du troisième trimestre de 2014. Le taux de chômage était par ailleurs de 7,8% lorsque Barack Obama est entré en fonction. Il était de 4,8% lorsqu’il a quitté la Maison-Blanche, après avoir atteint un sommet de 10% en octobre 2009. Il se situe aujourd’hui à 4%. Bref, le 45e président n’a pas vu l’économie se redresser depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Il profite d’une reprise qui en est à sa 10e année.

Donald Trump s’est vanté de l’ajout de 3,7 millions de nouveaux emplois depuis son élection, il y a 19 mois, «un nombre impensable si vous vous reportez à la campagne», a-t-il dit. «Personne n’aurait prédit ça.» En fait si l’on se reporte aux 19 derniers mois de la présidence d’Obama, le nombre d’emplois créés au cours de cette période s’élève à 4,3 millions. Trump accuse donc un retard sur Obama en matière de créations d’emplois.

Le président a aussi salué la diminution du nombre d’Américains qui reçoivent des bons d’aide alimentaire. «Nous avons renversé la tendance», a-t-il fait valoir en soulignant que le nombre de participants au programme SNAP avait baissé de 2,5 millions au cours des 14 derniers mois. Or, au cours des 14 mois précédant cette période, le nombre de participants au programme avait chuté de 2,8 millions. Sur ce plan-là aussi, Trump est à la traîne de son prédécesseur

Bref, l’économie va bien aux États-Unis, mais Donald Trump ne l’a certainement pas redressée de façon historique. Et la question est aujourd’hui de savoir quels seront les effets des politiques fiscales et commerciales du 45e président sur la belle économie dont il a hérité.

(Photo AP)

131 réflexions sur “Un redressement économique «historique»?

  1. Tout ce que dit ou fait 45 est historique mais pas pour les raisons qu’il invoque. J’espère seulement qu’il est au courant qu’il est toujours surpassé par Obama.

    1. Nycole L. dit :

      Il doit très certainement le savoir qu’Obama a bien géré l ‘économie pendant son mandat mais, jamais qu’il en avisera ses supporters qui de toute façon gobent tout ce qu’il dit sans se poser de questions, ils veulent absolument le croire parce qu’il les a fait rêver, je ne crois pas que ces individus prennent de leur temps pour vérifier les statistiques des économistes, des fiscalistes de la finance!

      1. Aube2005 dit :

        Pourquoi n’entendons-nous pas les démocrates relever toutes les aberrations de ce pouilleux Toupet Jaune? Ce sont toujours des spécialistes qui relèvent les incohérences de Gros Bouffon.

      2. Pierre dit :

        Nycole cet homme là vit pas sur la même planète que nous, il vit dans un éternel mensonge et il se croit plus grand que grand!!!

      3. sorel49 dit :

        @Aube2005

        Je me permet d’esquisser une explication.
        C’est la nature du traitement des nouvelles. A date, les élus Démocrates sont tous unis contre les initiatives de l’Andouille. Leur opposition trop prévisible ne fait pas la Une des journaux. Au CNN , que je regarde de temps à autre, par contre les élus Démocrates sont invités souvent pour commenter les Nouvelles.

        Par conséquent les journalistes aiment mieux courir après les Républicains anti-Trump, i.e. comme McCain …. ou chercher un universitaire renommé, de préférence un prix Nobel pour commenter.

      4. kintouai dit :

        Vous avez tout à fait raison : les déplorables ne retiendront que le message de la fripouille. Heureusement, il y a des journalistes sérieux comme M, Hétu qui nous donnent l’heure juste. Le reste, comme disait De Gaulle, c’est de la chienlit.

    2. ghislain1957 dit :

      @ marie4poches

      Même s’il serait au courant, ce qui me surprendrait vu ses capacités intellectuelles, il continuerait de dire qu’il est le meilleur juste pour faire plaisir à sa base d’illettrés.

      1. Il est certain que 45 ne donnera jamais publiquement ni même en privé de crédit à Obama, l’important pour moi c’est juste qu’il soit conscient de sa petitesse face à Obama.

    3. Pile-Poil dit :

      @marie4poches

      Il est dépassé par Obama, mais surtout il surfe sur les résultats positifs d’ d’Obama.
      Ce qu’ Il évoque ne sont encore que de fausses nouvelles.
      J’avais hâte de voir ce fil. Merci M. Hétu, de rétablir les faits.

      1. Sueurs dit :

        Il prétend avoir tout fait seul pour améliorer la situation économique au pays, il semble oublier que ce sont les politiques d’Obama dont il s’approprie aujourd’hui qui ont ramené le pays dans une meilleure situation financière.Il ne faudrait pas oublier la débandade économique de 2008 quand Obama a été élu et a travaillé pour remettre le pays sur les rails, ça ne se fait pas en 6 mois.
        Bonté qu’Obama nous manque de ce côté de pays.

      2. Benton Fraser dit :

        Trump vit sur l’héritage d’Obama…

        …et travaille fort pour le dilapider!

      3. Henriette Latour dit :

        @Benton Fraser
        Et il va y arriver. Ce sera sa septième faillite.

      4. Benton Fraser dit :

        Faire faillite lui a plutôt réussi… il fait payer les autres!

        Dans ce cas-ci, se seront tous les américains qui vont payer… sauf 1%!

      5. gigido66 dit :

        J’allais écrire la même expression que vous…  « faire du surf… »
        C’est un usurpateur de premier ordre.

    4. Pierre dit :

      Chutt Marie4 poches c’est la le problème il veut faire mieux qu’Obama sur tous les plans ou plus simplement tout détruire… Les exportations sont en hausse de 9% durant le dernier mois c’est comme les spéciaux du Boxing Day. Ils en ont profité avant la hausse des tarifs, Dans 3 mois soit juste avant les mi-mandats les résultats devraient être différents c’est à dire à la baisse, suivons les grands indices boursiers la dégringolade pourrait être violente!

      1. igreck dit :

        Faire mieux qu’Obama ou tout détruire. Voilà, comme un enfant qui, sachant qu’il ne pourra jamais satisfaire ses parents et parce qu’il n’a pas de courage, décide de faire l’abruti.

  2. Martin cote dit :

    Les données du 3ieme trimestre vont sortir au au mois d’octobre juste avant les elections de mi-mandat. Les effets de ces tarifs vont se faire sentir d’ici la et je suis convaincu que potus ne pavoisera pas tant lorsque ces données seront connus

    1. Jacques dit :

      Il va probablement pavoiser autant, se permettant de rejeter la faute sur tout ce qui bouge.
      Déja vu…

      Désolé de casser ton samedi.

    2. Emma dit :

      @Martin cote

      Ne vous en faites pas pour lui.

      Il va rejeter toute responsabilité sur le dos de ses ex-alliés, le Canada en tête de liste.

      1. xnicden dit :

        70 % de chances que ce sera la faute de M. Obama. 20 % de chances que ce sera de madame Clinton et 10 % des deux.

      2. Emma dit :

        @xnicden

        MDR

        C’est pas mal mon calcul itou… Pas grand chance de vous tromper ici !

      3. gigido66 dit :

        Pas d’hier, le fait de se disculper…Au jardin d’Eden, ils étaient seulement 2 si je ne m’abuse et quand Dieu a surpris Adam et Ève en flagrant délit, Adam s’est empressé de rejeter la faute sur Ève en disant: « c’est pas moi Dieu, c’est elle! »
        C’est ce qu’a retenu Trump de l’enseignement religieux qu’il a reçu, les autres seront toujours plus coupables que tu ne l´es.

    3. Pile-Poil dit :

      @Martin Côté

      Je me questionne surtout sur combien de temps, les effets positifs de l’aire Obama fausseront les données, lui permettant ainsi de s’octroyer tous les mérites. Monsieur Hétu, êtes-vous en mesure de nous le préciser?

      1. Richard Desrochers dit :

        « C’est ce qu’a retenu Trump de l’enseignement religieux qu’il a reçu. »
        J’ajouterais Abel et Caïn là-dedans. Entre Obama et Trump, devinez lequel est lequel ?

      2. igreck dit :

        Comme l’autre abruti fini là, Dubya Bush. Il me semble que ce sont toujours les Demos qui, malgré leur penchant pour le welfare state, réussissent à redresser la barre en ramassant en plus, la m**** laissée par le Repus.

      3. Rustik dit :

        @Pile-Poil, il n’y a pas de calendrier exact (certaines décisions impactent plus rapidement que d’autres), mais généralement passé 24 mois on peut commencer à voir les résultats des politiques du gars au pouvoir.

    4. Pierre dit :

      Il va blâmer le Canada

  3. Tiger Mulligan dit :

    sa chute sera historique .. et ce sera bien la, la seule chose d’
    historique qu’il aura accomplie !

    1. Benton Fraser dit :

      _______________

      Le plus malheureusement drôle, sera de voir comment, malgré une économie la plusse forte grâce à sa « gouvernance », il va expliquer un déficit record sous sa gouvernance!

      Que je suis bête… c’est de la faute des autres!

      1. Lecteur-curieux dit :

        THCR la société de casinos cotée en bourse de Donald Trump n’a de mémoire jamais déclaré de bénéfice net dans ses états financiers alors les déficits il s’en moque. La droite tout ce qu’elle veut c’est réduire la taille de l’ État , ce ne sont pas des gestionnaires ou comptables voulant gérer en bon père de famille.

        http://getfilings.com/comp/k0000943320.html THCR

        Il montre aussi des états financiers précédents Trump Plaza consolidé avec un autre était rentable en FMGO (flux monétaires), sont-ils vérifiés ?

        Arthur Andersen,oui.

        Ceux de THCR , page 49, les investisseurs aiment bien connaître précédents mais ceux qui te concernent c’est ceux de la société dont tu es actionnaire.

        Bilan page 49. Taux d’endettement de 91,35% au 31 décembre 1995, premier exercice financier de la société et le Taj Mahal n’est pas là encore mais sera acquis de Trump en 1996 et à un prix trop élevé.

        État des résultats page 50, une perte comptable.

        Cash Flows page 52, -9 219 000$ de FMGO alors que la perte nette comptable est de – 1921000$.

        Si tu as embarqué avec Trump dès la lecture du premier rapport annuel sort de là graduellement sur 1 à 3 mois et ton investissement aura été rentable. Facile à dire après coup.

        De l’arnaque légalisée THCR ? Comme citoyen ou investisseur, ce serait mon opinion. Pas obligé d’avoir une preuve béton pour retirer ses billes.

        Tu peux toujours faire un deal avec Trump mais un one shot deal et à vos risques et périls.

  4. gigido66 dit :

    Ça ne sera pas long qu’on va le savoir…il serait aussi bien d’encadrer ces chiffres et ces données-là parce que ce seront les plus gros qu’il verra d’ici un bout de temps.
    Encore une fois « I’m the greatest of all! »
    Misère…Ce que peut faire l’enflure de la petite verrue orange poilue qu’il a juste au dessus du cou!

  5. Lucien Dionne dit :

    Quel grand génie stable (avec ses nombreuses faillites)

  6. bloganon dit :

    Donald se dépêche toujours de se vanter de la moindre embellie économique avant de disparaître quand l’inévitable mouvement contraire se manifeste.

    Par ailleurs, il abuse constamment du mot « historique », lui qui ignore les faits, historiques ou non.

  7. Richard Desrochers dit :

    La diminution des bons alimentaires, ce pourrait bien être comparable avec ce qui va se passer avec l’idée géniale de Carson : le nombre de locataires qui recevront de l’aide fédérale va diminuer parce que ces locataires seront disparus dans la nature faute de domicile. Les bons alimentaires ont peut-être diminué en nombre parce que moins de gens y sont éligibles…

    1. Emma dit :

      @Richard Desrochers

      Vous avez malheureusement, probablement, complètement raison !

  8. treblig dit :

    Effectivement, on peut varlopper les prétentions de Trump sur plusieurs points.

    Les entreprises, ayant pris connaissances des projets de tarifs de Trump, se sont empressés de regarnir leurs stocks avant l’entrée en vigueur des barrières tarifaires.Une hausse des prix est à prévoir pour les prochains trimestres quand les tarifs commenceront à entrer en vigueur.

    Trump manipule les statistiques. La croissance était de 2.2% au premier trimestre et ne devrait pas dépasser 2,5% sur une base annuelle. Sous Obama, un trimestre à indiqué 5.1% de croissance avant de baisser pour le reste de l’année 2014.

    La baisse d’impôts a dopé les dépenses de consommation

    Bref, de l’habituelle vantardise de la part du président

    1. Gilles Raymond dit :

      « La baisse d’impôts a dopé les dépenses de consommation »

      Dont une grande partie aura servi à acquérir des biens de consommations produits ailleurs qu’aux USA contribuant a gonfler le déficit commercial des USA….

  9. jeani dit :

    Par ailleurs, si ça va bien au Québec, c’est grâce à Couillard. Si ça va bien au Canada, c’est grâce à Trudeau. Si ça va bien en Europe de l’Ouest, c’est grâce à tous les dirigeants en place. À moins, que ce soit grâce aux interventions du gros tas!

    Le gros imbécile est incapable de s’apercevoir qu’il est chanceux d’être Président dans un contexte de boum économique.

    N’est-ce pas ce grand *spécialiste* de l’économie qui a injecté de fonds monstreux (pour ses millionnaires) dans un tel contexte. Dans mes cours de base en économie, les Gouvernements injectent des fonds lorsque l’économie plante et non le contraire.

    D’ailleurs, M. Hétu, vous aviez prévu, il y a quelques jours, que le gros tarla se vanterait de ce *redressement*!

    1. Emma dit :

      @jeani

      « D’ailleurs, M. Hétu, vous aviez prévu, il y a quelques jours, que le gros tarla se vanterait de ce *redressement*! »

      Sans vouloir d’aucune façon diminuer la force d’analyse de M. Hétu, avouez que c’était un peu facile à deviner ! On est plusieurs (millions, milliards ?!) à l’avoir vu venir. Quand on dit que le passé est garant de l’avenir…

  10. ghislain1957 dit :

    Ça ne durera pas longtemps. Premièrement plusieurs entreprises ont effectué des achats avant que les prix montent en raison des tarifs du gros cave et d’autres ont augmenté leurs exportations au maximum afin que leurs clients étrangers ne soient pas pénalisés.

    Le ralentissement s’en vient, déjà GM et Harley-Davidson se plaignent de l’augmentation du coût de leurs entrants. De plus leurs ventes vont diminuer, les gens vont retarder leurs achats en raison de la hausse des prix à venir.

    Tout un génie le gros zouf!

  11. onbo dit :

    Parle-t-on d’emplois annualisés ou d’emplois temporaires peu rémunérés et d’emplois précaires faiblement rémunérés?

    On a tous compris que l’idée de recherche d’augmentation des emplois de Potus est directement liée à la décision de Ben Carson à l’Habitation d’augmenter de 150% le loyer minimum des personnes sous le seuil de pauvreté ou au seuil de misère (de 50$ à 150$) …afin qu’elle se mettent à chercher un travail privé pour les plus riches à des salaires de misère, dont le 1e 100$ est déjà un dû à Carson et son ministère, ce même salaire sans déductions pour l’employé étant déductible des dépenses en frais d’opération pour l’employeur en question. Je ne parle même pas des coûts, pour cet employé reliésà la recherche et à l’occupation de l’emploi: transport, repas, frais divers, gardiennage, etc. Bilan: gain de minime à nul pour l’employé, gain net au départ de 100$ par emploi pour le budget de Carson.

    Faudrait être idiot pour ne pas voir que le gendre de Potus, Kushner, et ses milliers de logements à prix modiques provoquent simultanément par la gestion voulue nonchalante le même mouvement de clivage des populations résidentes sur la base du revenu…. (voir long article cité plus haut)

    Ça sent l’Apartheid de facto sous le couvert de …politiques de rationalisation des coûts de logement pour le HUD… Fake management! Quand on a en permanence en pleine figure les coupures d’impôts aux plus riches.

    Les mesures de cette administration fantoche ont quelque chose en commun, celle de décourager la population à propos d’elle-même, de la faire se sentir impuissante, affaiblie, réduite à la simple survie, au point où elle en perde même le goût D’ALLER VOTER!

    Quoi opposer à cela? la même formule universelle: Stand for hope, Go and vote!

    1. kintouai dit :

      Bravo pour ce texte.

      Pour ce est du « stand for hope », voici un petit reportage HS, mais combien réjouissant : les habitants d’une petite île d’Écosse qui font un pied-de-nez aux salopards de riches (en l’occurrence, les saligauds de Saoudiens) en rachetant leur île avec le concours du gouvernement écossais et de centaines de contributeurs.

      https://www.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/ecosse-des-habitants-rachetent-leur-ile_2871293.html

  12. fallaitquejteuldise dit :

    Trump a un avantage certain à porter des œillères; il ne voit pas de chaque côté de l’échelle du temps: le passé ou le futur, il s’en fou, il progresse avec la carotte que ses disciples, lui pend au bout du nez. Le problème, c’est que le cheval s’épuise, tombe et que sur le tard, tout se qui l’entoure ne l’aide pas à se relever: la solution pour l’entourage abattre le cheval…

  13. sorel49 dit :

    L’Andouille est champion des faussetés et des demi-vérités
    pour étayer ses déclarations. Nous, les Canadiens, nous avions goûté ses chiffres sur le déficit commercial USA-Canada ou sur la taxe canadienne de 300% sur le lait du Wisconsin.

    J’ai envoyé ce matin comme suivi un article relatant une rencontre entre les élus Républicains et les stratèges économiques de l’équipe Trump. Même les membres du Congrès n’arrivent pas après avoir interroger Navarro et Kudlow à comprendre la stratégie à long terme derrière les tarifs douaniers de l’administration Trump

    Republicans Search For Answers on White House Trade Strategy; Find None
    https://www.weeklystandard.com/haley-byrd/peter-navarro-and-larry-kudlow-meet-with-congressional-republicans-to-explain-trumps-tariff-strategy

    1. onbo dit :

      C’est qu’il n’en a pas de stratégie. La stratégie c’est de lancer n’importe quoi et voir comment ça retombe. Faire réagir et pendant ce temps agir ailleurs et surfer sur le désordre avec une seule idée en tête, se maintenir au pouvoir grâce aux plus naïfs (les poorly educated) menés par des pareils à lui qu’il sent au pif…

      La photo ci-haut est magnifique. On dirait les 4 Daltons aux funérailles de USA. C’est Joe qui fait l’oraison funèbre. ;-)))

      1. Benton Fraser dit :

        Je trouve que ton Joe ressemble plutôt a Averell….
        …mais c’est mêlant des jumeaux!

    2. Lecteur-curieux dit :

      Les tarifs douaniers sont tous dommageables du point de vue libéral mais si tu réussis à améliorer tes traités/deals cela peut valoir la peine. On peut expliquer aussi avec la théorie des jeux dont le dilemme du prisonnier.

      On a déjà donné le lien du dilemme voyons maintenant minimax :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_du_minimax_de_von_Neumann

    3. Lecteur-curieux dit :

      Comme ces journalistes moi aussi j’ai l’esprit de contradiction et l’esprit critique aussi. Par contre, par déformation ou autre mon réflexe est d’écouter un dirigeant et de l’aider à réaliser sa vision.

      En politique c’est plus que frustrant. La grande majorité de la population ne partage pas la vision du POTUS et toujours une majorité le juge INDIGNE de confiance. Et ce n’est pas que le cas de Trump.

      Pour Donald, le mettre dehors semble compliqué. Tu réussis à le remplacer par Pence ? Sa vision est encore moins partagée! Digne de confiance? En apparence et en savoir-vivre,pas mal plus que notre future Donalda Poutine mais somme toute c’est un très grand pharisien/hypocrite.

      Il ne reste qu’une solution… 😉

      http://www.curateur.gouv.qc.ca/cura/fr/index.html

      Le GOP ou la presque totalité de ses membres mis en curatelle par le gouvernement du Québec appelé en renfort et on laisse l’ADMINISTRATION du pays aux Démocrates. Des fonctionnaires du gouvernement du Québec représenteraient Trump qui serait soigné au Québec et en alternance par plusieurs psychiatres et psychanalystes incluant le Doc Mailloux bien qu’aux dernières nouvelles, le Doc était un fan de Trump.

  14. Dekessey dit :

    Ha, ce cher Donald, qui a redressé tout seul l’économie.
    Sans oublier que seulement cette semaine, il a sauvé les fermiers d’une terrible guerre commerciale, il a forcé la main aux profiteurs Européens pour abolir les tarifs injustes, et généreusement ramené à leur parents les enfants qui étaient cruellement enfermés dans des cages.

  15. A.Talon dit :

    «Il profite d’une reprise qui en est à sa 10e année.»

    Voilà qui résume très bien l’ensemble des réalisations économiques du gros zouf. Du moins, jusqu’à présent. Mais il ne pourra pas profiter éternellement du travail de son prédécesseur.

    «Et la question est aujourd’hui de savoir quels seront les effets des politiques fiscales et commerciales du 45e président sur la belle économie dont il a hérité.»

    Sabotage des grandes traités commerciaux, guerres commerciales à tout-va et diminution des capacités d’intervention de l’État = catastrophe à l’horizon. Résultat prévisible: retour aux années de crise économique du régime Dubya Busch. En pire.

  16. Benton Fraser dit :

    Mais c’est ça la réalité alternative…

  17. gl000001 dit :

    Mégalomanie : Délire de grandeur, surestimation de soi qui se rencontre chez les sujets dont le jugement est affaibli.

    Mégalodon : Le mégalodon est considéré comme le plus grand et puissant prédateur dans l’histoire des vertébrés ; Il faisait de 15 à 20 mètres.

    MégaloDonaldTrump : Le plus grand président (selon lui) au jugement affaibli. Il est invertébré et prédateur pour les plus pauvres.

    1. Benton Fraser dit :

      Vite, trouvons notre Jason Statham!

    2. A.Talon dit :

      «MégaloDonaldTrump : (…) Il est invertébré et prédateur pour les plus pauvres.»

      Une grosse sangsue, quoi.

      1. gl000001 dit :

        Excellent. Une sangsue préhistorique !!

    3. kintouai dit :

      Mégalodon, vous avez mis en plein dans le mille : « Megalodon possédait un cerveau comparativement plus petit et plus primitif, et était probablement moins capable de sortir d’un endroit difficile, agissant plutôt sur l’instinct. » (http://www.sytyson.com/megalodon-vs-leviathan-qui-gagne/)

      Trump tout craché !

  18. Gilles Morissette dit :

    Potus 45 s’accroche à tout ce qui peut-être positif, les bonnes nouvelles ont été plutôt rares ces temps-ci. La dernière « mauvaise nouvelle » en liste est celle où l’on apprend que Robert Muëller à fait parvenir à Allen Weisselberg, une assignation à comparaître. Celui est responsable de l’aspect financier de la « Trump Organisation ». Il en est en quelque sorte le comptable.

    Après Cohen, voilà que Weisselbreg se retrouve dans la mire de Robert Muëller. Si jamais il décide de « collaborer » avec ce dernier, le coup pourrait être fatal pour l' »Idiot-En-Chef ». Rappelez-vous comment le FBI avait réussi, à l’époque, à coincer Al Capone.

    Le « Taré » n’admettra jamais qu’il a bénéficié des mesures de redressement mise en place par son prédécesseur dans son « Stimulus Plan ». Ce serait trop lui demander. Lorsqu’on est un « Gros pas-de-classe sans dignité », on se conduit comme tel.

    Le « Fact check » fait par les médias parle par lui-même. Seuls la bande de « tatas lobotomisés » qui constitue sa base électorale va crier aux « FAKE NEWS » et continuer à nier la réalité.

    Bienvenue dans la réalité alternative des supporteurs de « l’Idiot-En-Chef.

    1. Pile-Poil dit :

      @Gilles Morrisette

      Donc, c’est une bonne nouvelle! Pas une mauvaise!

      1. Gilles Morissette dit :

        @Pile-Poil

        Ça dépend du point de vue où on se place. C’est une « bonne nouvelle » pour nous mais une « mauvaise  » pour « l’Idiot-En-Chef » !!

    2. Layla3553 dit :

      @Gilles Morissette 14:27

      “…voilà que Weisselbreg se retrouve dans la mire de Robert Muëller. Si jamais il décide de « collaborer » avec ce dernier, le coup pourrait être fatal pour l’ »Idiot-En-Chef ».

      A voir aller Mueller, il serait carrément suicidaire de mentir, de ne pas collaborer, on est plus au tout début du dossier, ils sont bien plus documentés qu’on peut se l’imaginer, on a bien compris que lorsque Mueller pose des questions tu ferais bien de répondre, à moins que ce comptable utilise le 5th, malheur à lui dans ce cas.
      J’aime bien vos commentaires Layla

      1. Gilles Morissette dit :

        @Layla3553

        Muëller connaît probablement toutes les réponses aux questions qu’il pourrait poser à Weisselberg. L’assignation à comparaître vise à valider celles qu’il possède déjà. Si Weisselberg ment ou essaie de cacher des informations, Muëller le découvrira assez rapidement et celui-ci devra en subir les conséquences.

        S’il invoque le 5e amendement, Muëller pourra toujours se tourner devant les tribunaux afin d’obtenir les mandats de perquisition nécessaire lui permettant de saisir toute la comptabilité de la « Trump Organisation ».

        « Follow the money ». C’est exactement ce que Muëller est en train de faire.

      2. Layla3553 dit :

        @Gilles Morissette
        Je pense exactement comme vous, la réputation de Mueller suffit pour que personne n’ose lui mentir.
        Je trouve intéressante l’idée pour la perquisition…
        Merci de votre réponse Layla.

  19. jeanfrancoiscouture dit :

    Une autre démonstration de l’absence de scrupules de notre expert en tordage de faits. Le bonhomme est de toute évidence un expert en «fake news».

  20. Lecteur-curieux dit :

    C’est compliqué quand vous avez des partisans des deux bords et puis le vérificateur des faits n’est pas objectif ce sont des journalistes qui jouent à la maîtresse d’école.

    Donald Trump c’est comme un vendeur à commissions faisant de l’esbrouffe et très hâbleur. Tu dois te comporter en acheteur professionnel ou en consommateur averti. Tu ne dois pas être trop attentif à ce qu’il dit mais examiner très comme il faut ce qu’il vend. Une voiture ? Tu as ton garagiste indépendant. Tu veux investir dans les condos-hôtel lié à Trump à Toronto? Va voir ton comptable avant et non les journalistes après.

    Trump a raconté cela sur Twitter ? Pensez-vous qu’il a les chiffres exacts sous le coude quand il est sur son smartphone ? Non, sinon il donnerait tous les liens en référence.

    Hier, j’ai donné un lien que je trouvais partisan mais si on veut comprendre leur vision,il faut les lire et faire une analyse critique. Tout démêler prendrait des heures et des heures de travail :

    https://www.gpo.gov/fdsys/pkg/BUDGET-2019-MSR/pdf/BUDGET-2019-MSR.pdf

    ———————————————–

    Quand c’est remplis de chiffres, c’est très facile de se mélanger, tu ne peux pas parler de cela sur ton smartphone avec des tweets sauf en citant un rapport de préférence disponible en ligne dont on fournit le lien.

    LES FAITS à vérifier sont dans le rapport. Si la personne gueule en ayant lu tout croche, on fait quoi ?

    On l’accuse d’être un fieffé menteur ? Ou alors d’être un homme peu rigoureux et qui comprend mal son rôle. Vous êtes POTUS, il y a encore des gens qui ont confiance en vous… Avant de vous exprimer publiquement .. Ahhh… Rien à faire… Donald ne changera pas.

    1. Jacques dit :

      Lecteur-curieux

      Page deux dans le lien que tu as fourni.

      Much like draining the swamp that is Washington, DC, the President has been driving to change the behavior of trading partners
      around the world acting in bad faith by using existing US trade laws to thwart unfair trade practices and improving deals that simply do
      not work for America.

      S’il aime pas comment ses partenaires travaillent, qu’il négocie de bonne foi, ou s’en trouve d’autres.

      The President’s objective of shifting the world economy to a new equilibrium, one with more reciprocity in trade
      agreements and reductions in global barriers, would deliver a substantial boost to US and world growth.

      Pas mal plus certain que l’équilibre dont il est question est du genre que les partenaires se font regarder du haut de la balance.

      T’as ben raison, c’est partisan à l’os ce document, ou j’ai absolument rien compris

      1. Lecteur-curieux dit :

        Oui, en effet. Et vous pouvez commenter mais cela reflète la pensée de cette Administration, c’est loin d’être juste Donald. Évidemment dans des réunions ils peuvent avoir des désaccords.

        Je n’aime pas le fonctionnement de leur système. Déjà pour le Cabinet on remplacerait un des membres par vous et il serait déjà un peu mieux .

        Sinon ? Je compare cela à un Conseil d’administration avec une gang de chums qui se renvoient l’ascenseur. Ou simplement un CA sans administrateurs externes alors que ce serait requis. Les intérêts des actionnaires seraient très mal protégés. Ici on parle d’un gouvernement… La clique au pouvoir favorise ses propres intérêts au détriment de l’intérêt collectif.

        L’image du CA ? Celui d’un Cégep aussi. Pour le gouvernement américain, serait-ce le Cabinet ou le Congrès qui font office de CA?

        Pour moi, quand les élections sont aussi serrées, les deux partis devraient être au Cabinet. Partager le pouvoir plutôt que se l’accaparer.

  21. Lecteur-curieux dit :

    Sur Twitter ce qui est toujours là :

    «I am thrilled to announce that in the second quarter of this year, the U.S. Economy grew at the amazing rate of 4.1%!»

    Pas de comparaison là.

    «We have accomplished an economic turnaround of HISTORIC proportions!» HISTORIC, cela veut dire quoi ? Le document en lien dans un précédent message parle aussi de cela. «economic turnaround » ne réfère pas forcément au taux de croissance pris isolément. Historique c’est pas obligé d’être le top pour faire l’histoire. Deux vidéos accompagnent.

    Pour le premier,il a un texte avec lui dans son discours. Cela prendrait une transcription écrite si on veut vérifier chaque phrase. Sinon les deux tweets sont là pour introduire les vidéos.

    1. …«We have accomplished an economic turnaround of HISTORIC proportions!» …

      Euuuh!!! Pour avoir un revirement économique, il aurait fallu en premier lieu que l’économie pré-Trump soit en récession.

      Bref, le Donald ne sait même pas de quoi il parle.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Ce n’est pas que de chiffres macro-économiques dont il parle ou qui est sous-entendu et plus visible dans les documents de l’OMB mais aussi d’IDÉOLOGIE ÉCONOMIQUE, un repositionnement beaucoup plus à DROITE.

        À ce point là, autant, ce n’est pas ma façon de penser. Ultra-libéralisme économique sur le marché intérieur et néo-mercantilisme et nationalisme xénophobe avec les pays étrangers, entre autres pour trois de LEURS (pas juste Trump) orientations.

        https://www.forbes.fr/business/trumponomics-et-neo-mercantilisme/?cn-reloaded=1

      2. Lecteur-curieux dit :

        Non pas vraiment juste la réduction de la règlementation et des impôts en est un «turnaround» rendant les marchés plus libres en est un «turnaround».

        Si vous êtes fortement à gauche c’est une catastrophe, Obama était trop à droite pour vous.

        Si vous êtes centriste,vous trouvez que le déplacement vers la droite est exagéré en économie intérieure et que le néo-mercantilisme en économie extérieure n’est généralement pas une bonne idée. Les guerres commerciales sont coûteuses,il faut alors vraiment des meilleurs traités pour en sortir gagnants. C’est comme les conflits de travail ou les divorces.

        Si vous êtes libertarien vous êtes heureux du libéralisme économique intérieur poussé mais n’aimez pas son néo-mercantilisme, cependant parmi eux plusieurs croient comme Trump au bilatéralisme et n’ont pas confiance aux grosses structures comme la CÉE.Ils veulent réduire la taille de l’État le plus que possible.

      3. Richard Desrochers dit :

        Ben quoi, c’est 360 degrés…

  22. Guy Gibo dit :

    Ce qui être historique dans peu de temps est l’ampleur de la dette des USA… Et probablement le crash boursier quand les effets des politiques actuelles vont se faire ressentir. Déjà des compagnies comme GM et plusieurs autres vont voir leurs profits diminuer assez rapidement…

    Il ne faut pas se leurrer. La visite du président de l’Union européenne n’aura servi qu’à gagner un peu de temps et rien de plus tant et aussi longtemps que les USA maintiendront leurs tarifs sur l’aluminium et le reste. Trump n’a encore signé aucune entente avec quiconque sur cette planète.

    1. Jacques dit :

      Entente…
      Déja signée par un gouvernement US – larguées si ça sent trop Barack
      Nouvellement signée, peut-être – Sais-t’on ce qui s’est dit à Helsinki?
      Respectée, pas une…

    2. sorel49 dit :

      Je proteste Guy. L’Andouille a signé une entente d’une page, grosseur caractère 14 ou 16, avec le petit Kim au sommet de Singapour dans laquelle étaient mentionnés amitié et développement économique. D’accord c’est mince.

  23. bloganon dit :

    De toute façon, sa signature ne vaut rien. Il a l’habitude de renier ses engagements sitôt pris.

  24. Lecteur-curieux dit :

    Je l’ai lu l’article… Oui les deux journalistes sont moralisatrices, Trump n’était pas dans son lit avec des Big Mac et un smartphone mais en train de donner un speech qui reste politique. Je ne vois AUCUN mensonge direct dans les phrases. Pas de mensonge mais des imprécisions et des éléments subjectifs et oui une forme de manipulation selon l’interprétation faite. Ce n’est pas le comptable qui s’exprime c’est un dirigeant et avec un document interne mais ici PUBLIC mais non vérifié. Donc ? Du marketing ou de la propagande ?

    Au Québec aussi, tout ce qui n’est pas audité par le Vérificateur Général.

    Affirmations de Trump

    1. “We’ve accomplished an economic turnaround of historic proportions.”
    This requires context.

    Cela ne veut rien dire. Il faut avoir le rapport et leur interprétation du contexte. Les journalistes font leur propre lecture. Trump ne fait qu’un speech de vente.

    2.“We have added 3.7 million new jobs since the election, a number that is unthinkable if you go back to the campaign. Nobody would have said it.”
    This is misleading.

    Nobody c’est un grand mot et au surplus pendant la campagne plusieurs faisaient des prédictions pessimistes EN CAS d’élection de Trump.

    Ne jamais oublier que les politiciens font des discours partisans.

    3.“We are now on track to hit an average G.D.P. annual growth of over 3 percent, and it could be substantially over 3 percent. Each point, by the way, means approximately $3 trillion and 10 million jobs.”
    This is unclear.

    Allez lire le rapport. Vous pourrez toujours être en désaccord après.

    4.“Ninety-five percent of American manufacturers are optimistic about their company’s outlook. And that’s the highest level, also, in history.”
    True.

    Ok. So what?

    5.“More than 10 million additional Americans had been added to food stamps, past years. But we’ve turned it all around.”
    This is exaggerated.

    Une certaine manipulation du discours faite par l’administration Trump.

    https://www.gpo.gov/fdsys/pkg/BUDGET-2019-MSR/pdf/BUDGET-2019-MSR.pdf Je croyais à un chiffre dans le document suivant mais cela semble un autre.

    Les journalistes peuvent critiquer.

    6. “In the first three months after tax cuts, over $300 billion poured back into the United States from overseas. We think it’s going to be, in the end, when completed, over $4 trillion will be back into our country.”
    This requires context.

    «The Bureau of Economic Analysis»

    Il y a des entités gouvernementales plus indépendantes et d’autres plus partisanes. Trump livre le point de vue de SON Administration.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Bureau_of_Economic_Analysis

    versus

    https://www.whitehouse.gov/omb/

    Le premier est plus indépendant, tu veux les deux points de vue.

    ENTÉKA…

  25. François L. dit :

    Il y a un bon article dans le Post avec des chiffres intéressants où les salaires n’ont pas augmenté mais les achats et ventes des entreprises pour faire face au tarifs:

    https://www.washingtonpost.com/opinions/the-economys-great-that-doesnt-mean-trumponomics-is/2018/07/26/2327dd6e-910c-11e8-bcd5-9d911c784c38_story.html?utm_term=.9b881775c211

    1. Lecteur-curieux dit :

      C’est un bon éditorial livrant une critique. Je reste pareil d’accord avec Trump pour dire que les journalistes se comportent souvent comme un parti d’opposition. Mais comment faire autrement dans un journal généraliste? Elle est là pour livrer une opinion.

      Une autre perspective ? Ce serait celle d’administrateurs ou de membres. Ou encore nous devenons membres du Cabinet Trump et on ne peut pas empêcher certaines choses. Ou alors on serait sur un forum économique et discutant du pour et du contre de chaque mesure.

      Parler de croissance soutenable c’est excellent. Pour une administration présidentielle, sont-ils prisonniers ou ils sont capables de s’adapter ?

      Les guerres commerciales et leur politique fiscale ?

      Je ne suis pas de leur point de vue mais tu pourrais toujours en sortir gagnants pareil.

      1. Guerres commerciales

      Les tarifs douaniers, les tiens comme ceux de tes partenaires amènent des pertes immédiates dans tous les pays concernés.

      Cependant si cela débouche sur de meilleurs traités, tous pourraient en sortir gagnants. Je vais vous parler du délai de récupération une règle du pouce en finance. Plus tes guerres sont coûteuses plus les bénéfices de nouveaux traités devront être grands. Ton délai pour récupérer tes pertes plus longs. Cela devient plus incertain.

      Mais quand le «fou furieux» sera parti, des choses demandées de longue date pourraient être obtenues ou des dirigeants se comportant bien ne voulant pas imiter Trump.

      2. Politique fiscale expansionniste et réductions d’impôts.

      C’est quasi-mathématique quand tu fais cela tu donnes un boost à l’économie.

      Elle en avait vraiment besoin? Non c’est plus de l’idéologie gauche versus droite et allant vers la théorie de l’offre.

      Les impôts étaient-ils trop élevés ? Je ne le crois pas mais des réductions ciblées je serais pour. L’Impôt Minimum Alternatif éliminé pour certains je serais pour,pas pour Trump.

      Des réductions pour des plus petits, des hausses pour les grands, allez 37% plutôt que 35% et 39% pour des géants. Ce sont les PME que tu dois laisser respirer.

      Ils ont réduit le nombre de paliers d’imposition,j’en aurais ajouté.

      Pour la réglementation je réduis mais pas de manière idéologique dogmatique.

      Leur façon de faire peut pareil fonctionner temporairement il faut aller reprendre le contrôle avant que la chaudière explose.

      Une voiture folle pilotée par Trump qui fait Montréal-Chicoutimi à toute vitesse. Les passagers sont blancs de peur. Pas d’accident à 80% du parcours. Quelle chance, il y a un bouton siège éjectable ou on se débarrasse de Trump à un arrêt, il fera le reste du chemin en autocar. On reprend la route en conduisant de manière prudente. La police nous intercepte nous demandant si on a vu une voiture pilotée par un énergumène. Non monsieur l’agent on ne le connaît pas. Fiou! On l’a échappé belle et on a sauvé plusieurs heures de trajet.

      Trump c’est une image comme cela,tu flirtes avec le danger. Ton audace ou ta simple malchance peut être très payante si tu élimines la menace à temps.

      1. Benton Fraser dit :

        Aux États-Unis, c’est reconnu que les médias sont le quatrième pouvoir.

        En faites, Trump reproche aux journalistes de faire leurs jobs en rapportant ses dire… et en relevant ses mensonges.

        Pour l’histoire, il n’a pas de bouton d’éjection et ça finit toujours mal avec Trump.

      2. Lecteur-curieux dit :

        @Benton Fraser

        Peut-être pas un bouton d’éjection, mais une leçon ou une remise en question. Ou encore certains qui ont profité d’une occasion d’affaires et ont su se retirer. D’autres qui l’ont fréquenté mais sans être mêlés à ses affaires.

        C’est très loin de s’être toujours mal terminé mais que pensent-ils ou penseraient de lui aujourd’hui pour ceux qui le voyaient positivement. D’autres négativement mais qui l’ont battu. D’autres avaient perdu mais ont transformé leur compagnie. D’autres c’était juste du win-win.

        Risqué mais pas toujours perdant. Peu importe ce qui est décidé, il y aura toujours des gagnants et perdants, je ne parle pas d’identité,je parle d’opportunité. Opportunités saisies par des gens honnêtes. Et le mérite leur revient.

  26. Hors sujet mais bon ça concerne Trump et c’est une bonne nouvelle du moins selon la personne qui la lit.

    Allen Weisselberg, le directeur financier de l’Organisation Trump, est cité à comparaître devant le grand jury dans le cadre de l’enquête Michael Cohen dans le district sud de New York, comme l’a d’abord rapporté le Wall Street Journal.

    J’ai déjà écrit ici que le pire cauchemar de Trump ou de tout magouilleurs c’est que son avocat vire sa verste de bord ou que son comptable fasse de même.

    Trump a un deux pour un. Son avocat (Cohen) s’est mis à table et maintenant, ce sera son comptable (Allen Weisselberg, le directeur financier de l’Organisation Trump) qui sera amené à se mettre à table.

    Je pense qu’il va accepter l’offre de Poutine et il va aller le visiter à Moscou. QUi sait s’il ne décidera pâs d’y rester pour un long mais très long séjour.

    Qui est Allen Weisselberg,

    Allen Weisselberg est le directeur financier de la Trump Organization.

    Il est sans doute la personne la plus indispensable dans l’organisation Trump, à l’exception de Trump lui-même.
    Dans l’affaire Trump University, l’enquête a révélé qu’au milieu des réseaux tentaculaires de l’Organisation Trump, tout mène à deux personnes : Allen Weisselberg et Donald Trump.

    Weisselberg était le maître de tout ce qui était financier. Il savait d’où provenait chaque dollar de l’organisation, et il savait – et contrôlait – où chaque dollar allait. Il était le bras droit de Trump.

    Voici quelques-uns des nombreux faits qui ont été mis en lumière au sujet de l’Université Trump :

    Il n’y avait que cinq signataires autorisés pour le compte bancaire de l’Université Trump : Donald Trump, Ivanka Trump, Donald Trump Jr, Eric Trump et Allen Weisselberg. C’est aussi le même cercle restreint de la Fondation Trump qui fait actuellement l’objet d’une enquête du procureur général de New York.
    Weisselberg a examiné personnellement toutes les finances de Trump University ce, chaque mois. Le contrôleur de l’Université Trump, Steven Matejek, a témoigné qu’il devait produire les états financiers de Weisselberg tous les trimestres et se réunir en personne pour les examiner.

    Pendant plus d’un an, Matejek n’a même pas eu accès au compte chèque de l’Université Trump, et même lorsque cet accès lui a été accordé, il n’était toujours pas autorisé à émettre des paiements ou à transférer de l’argent — ces pouvoirs étaient réservés à Weisselberg. Weisselberg avait également un pouvoir de gestion sur Michael Sexton, président de l’Université Trump.

    Weisselberg a signé pratiquement tous les chèques ou l’Université Trump lui-même. Les seules exceptions sont survenues lorsque Donald Trump s’est fait des chèques à lui-même, arnaquant prétendument des milliers de personnes.

    La vraie question est donc maintenant : que sait Weisselberg ? Que pourrait-il révéler aux enquêteurs ?

    Weisselberg a probablement des informations concernant les déclarations d’impôts de l’organisation Trump et, selon d’autres rapports, les déclarations d’impôts personnelles de Donald Trump. Donc, si le plus grand secret de Donald Trump est qu’il est beaucoup plus ou moins riche qu’il ne le prétend, Weisselberg a probablement des informations à ce sujet.
    Les nouvelles concernant Weisselberg signifient que les enquêtes sur Donald Trump sont loin d’être terminées. En général, les procureurs ne recherchent des figures de haut niveau dans une organisation que lorsqu’ils croient posséder les informations et cherchent à corroborer les preuves existantes, à remplir le récit ou à continuer à travailler jusqu’à la tête de l’organisation.

    Ce qui est clair, c’est que lorsqu’il s’agit de ces enquêtes, l’ajout de Weisselberg signifie probablement que les choses ne font que commencer.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

    Lien : https://us.cnn.com/2018/07/28/opinions/weisselberg-cohen-trump-organization-snell-opinion/index.html

    P.S. Pour moi, c’est une bonne nouvelle, pour le Donald je ne crois pas que ce le soit.

    1. Henriette Latour dit :

      😫😢😭 cela me brise le cœur! 😂

      1. Layla3553 dit :

        Me too 😢

      2. gigido66 dit :

        À moi aussi!
        🤪🤣

    2. Daniel A. dit :

      @Gilbertduquette – Merci de cet excellent résumé. 👌

    3. Lecteur-curieux dit :

      Oui, pour le texte je voyais bien que c’était un article mais sans en être sûr et en bas , vous le confirmez. Weisselberg, c’est son Vice-Président Finances ou CFO en anglais. https://en.wikipedia.org/wiki/Chief_financial_officer Directeur financier c’est plus dans des PME et encore le mot VP peut être utilisé et dans des grandes entreprises une personne sous le VP peut avoir le titre de directeur.

      Pour Trump Organization c’est plus une raison sociale (un nom) qu’une société par actions. Son organisation familiale opère un peu comme un conglomérat mais c’est plus M.Trump qu’une société de gestion qui détient des entreprises par des entités intermédiaires de type LLC et alors les revenus lui sont attribués et doivent aller dans ses déclarations de revenus personnelles,il a aussi des sociétés par actions mais ne représentant qu’un faible pourcentage de ses revenus. Les chiffres dans ses disclosures laissent présager que plein de sociétés par actions et les LLC sont des coquilles vides, des sociétés/entités inactives. Chaque nouveau projet, une nouvelle entité pour limiter la responsabilité légale. Il les garde probablement au besoin ou pour plusieurs pour éviter les coûts de fermeture? C’est lui qui le sait.

      Les Fondations de Trump sont là aussi à moins que le siège social soit chez le bureau de comptables externes ou celui d’avocats.Qui en sait le plus ? Sa secrétaire c’est qui? Une femme l’a été très longtemps,elle est décédée il y a quelques années des gens avaient de l’empathie/sympathie pour Trump.

    4. Lecteur-curieux dit :

      Ayoye un avocat de Trump veut le faire passer pour un simple teneur de livres… C’est faux mais pourrait être en partie vrai malgré le titre CFO. Trump opère à la fois comme un conglomérat mais aussi comme une petite entreprise familiale. Les «vrais» comptables sont alors sa firme comptable.

      Weisselberg est donc un COC (Comptable Ordinaire Câlisssse) ou (Comptable Ordinaire Crisssse).

      http://www.weisermazars.com/

      La firme comptable qui s’occupe de Trump. Pour savoir, le vrai degré de responsabilité de chacun cela prendrait un audit ou une étude de cas . Des simples commis peuvent avoir des titres d’emploi glorifiés. Un journaliste n’a peut-être pas eu assez accès pour le savoir. N’empêche que Trump voulant brouiller les pistes cela se tient.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Weisselberg c’est des choses pour sûr mais s’occuper des finances de Trump University et faire les chèques cela ne veut pas dire qu’il a une connaissance intime de l’ensemble des finances du bonhomme bien que cela pourrait être le cas. La technique du brouillard employée par Trump et ses avocats.

        Alors sa valeur nette? Sans accès à ses livres et bureaux, personne ne peut réellement la confirmer.

  27. Pile-Poil dit :

    Merci, François L.

  28. Anne-Marie Allaire dit :

    tout ce que j’ai entendu depuis 2 jours a Radio-Canada, c’était que c’était très bon pour Trump…. Qui nous ment???

    1. gl000001 dit :

      Trump a vu la citation attribuée à Louis XIV (il prononce xiv) « L’état, c’est moi »
      Donc si c’est bon pour l’état, c’est bon pour lui. Et surtout … vice-versa 😉

      1. loup2 dit :

        @gl000001 a écrit—–> »(il prononce xiv) »

        J’ai pas pu résister.

        Obélix –
        «Il s’appelle XVI ?»

        J’aurais préféré la planche de l’album, mais j’ai trouvé ça.

      2. Richard Desrochers dit :

        « Le tas, c’est moi. »

  29. noirod dit :

    Les américains étant conscients de la tendance ,sachant que plusieurs produits vont couter plus cher , se sont empressés de prévenir le coup d’ autant plus que leurs jobs est au mieux incertaine a moyen terme. De la cette apparente vitalité économique.Quand les portes (frontières) vont se fermer ca va faire mal. Quand tes acheteurs ne seront plus au rendez-vous, ton banquier lui va venir cogner a ta porte. Rien de très très scientifique la dedans.

    En ce qui me concerne, même si je sais bien qu’ il est impossible de ne rien acheter américain, il est par ailleurs possible de plus acheter Québec ou Canada. C’ est ce que je fais maintenant et je crois que j’ ai un role a jouer dans cette tendance.

    Parce que le mouvement anti tout ce qui est gros tas est parti et dans quelques mois les effets vont être dévastateurs aux U.S.A et par la bande ici aussi mais justement en encourageant l’achat local maintenant , ca va au moins faire solidifier nos entrepreneurs/agriculteurs/éleveurs.

    Je ne peux toutefois que déplorer encore une fois le manque de relève politique tout parti confondu. On dirait que personne ne veut aller au baton pour affronter la dure réalité d’ un pays a reconstruire que le gros imbécile est en train de laisser en héritage. Et oui ,pendant ce temps, les Trudeau, Couillard et Ford rient dans leurs barbes…

    1. igreck dit :

      Si la job de démolition de Trompe nous aura permis de comprendre la valeur de l’achat de proximité (local d’abord, puis régional, québécois puis canadien) on devra saluer son effet plutôt positif. Si l’isolationnisme, orchestré par l’Abruti avec la complicité du Con-grès, oblige ses ex-Alliés à forger de nouvelles alliances débarrassées de l’arrogance amère-ricaine, et bien, l’Andouille pourra se féliciter d’avoir rendu service à tout le Monde sauf… à ses propres con-citoyens ! Bravo champion !!!

  30. sorel49 dit :

    HS :  Suivi des discussions sur la situation des enfants séparés des parents.

    L’article ci-dessous explique les pourquoi de cette difficulté à rendre aux parents leurs enfants séparés.  Comme plusieurs d’entre nous, dont moi- même doutent,  une des difficultés provient de l’exactitude de la base de données informatiques.  Le formulaire à remplir ne comportait pas une case pour désigner cette catégorie d’enfants, les fonctionnaires cochaient un peu partout.

    « …..when they sent that information to the refugee office at the Department of Health and Human Services, which was told to facilitate the reunifications, the office’s database did not have a column for families with that designation. »

    ‘Deleted’ families: What went wrong with Trump’s family-separation effort

    https://www.washingtonpost.com/local/social-issues/deleted-families-what-went-wrong-with-trumps-family-separation-effort/2018/07/28/54bcdcc6-90cb-11e8-8322-b5482bf5e0f5_story.html

  31. MarcoUBCQ dit :

    « Un redressement historique »: Une pub de Viagra?

    1. Henriette Latour dit :

      J’y avais pensé mais comme je suis une femme bien, je n’ai pas osé!

  32. MarcoUBCQ dit :

    Donald: Une manifestation du ras-le-bol (où est-il celui-là?) des profanes envers les experts et scientifiques. Quand on sait que plusieurs personnes sont plutôt des pseudo-scientifiques et experts ça va, mais le public ne le sait pas. Gros problème de disssémination du savoir ici, que la communauté scientifique et ceux qui se soucient du savoir vont devoir résoudre. Il faudrait que tous les enfants apprennent à réfléchir logiquement et saisir dans ses grandes lignes ce qu’est la méthode scientifique. Pour sûr que bien des parents seraient contre, ne voulant pas d’enfants capables de voir à travers les travers de leurs propres parents.

    1. Benton Fraser dit :

      ________________

      C’est compliqué dans le sud des États-Unis de faire cohabiter l’enseignement biblique et l’enseignement scientifique!

      Force d’admettre que l’enseignement biblique apporte plus de solutions…. et elles sont simple en plus!

      Dans le doute, s’en remettre à Dieu!!!

      1. igreck dit :

        Pauv’cons !

  33. Laurent Pierre dit :

    Un autre moment hystérique dans la glorieuse présidence du 45. Depuis çà géniale réforme de l’impôt et des finances, ça ruisselle tellement aux USA qu’il vaut mieux s’y promener vêtu d’un imper sinon on va être trempé jusqu’aux os. On ne peut que s’incliner bien bas devant autant de génie.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Laurent Pierre: «…s’y promener vêtu d’un imper…»
      C’est bien connu, les «impers» il vaut mieux les porter que les commettre. Tout le monde sait cela, sauf LE Donald pour qui les «impairs» sont monnaie courante.:-).

  34. gigido66 dit :

    Le 45 est tellement imbu de lui-même qu’il en est dégoûtant!

    1. igreck dit :

      ImbuVABLE ! Oui !

  35. gl000001 dit :

    Je me demande ce qui se passe dans la tête de Pence en arrière de lui ?
    Il récite des prières pour le salut de l’âme de Trump à chaque fois qu’il ment ?
    Ca doit donc être prière non-stop !!!
    C’est quoi déjà les 7 péchés capitaux ? Trump doit les avoir tous commis !!!

    1. sorel49 dit :

      Pence est un homme pieux. Il est traumatisé d’être toujours derrière les « 7 Péchés Capitaux Personnifies » qu’est l’Andouille, aussi mentalement il récite cette phrase « Hors de moi Satan ».

      ( Je ne fais que paraphraser le sketch de Jason Spencer, l’élu républicain et acteur déculotté)

  36. kintouai dit :

    Sur la photo, attention au genre de «man in black» à droite. il vient de mettre ses lunettes spéciales et s’apprête, non pas à vous faire oublier ce que le gros con vient de dire, mais à vous vider le cerveau et à vous faire croire dur comme fer qu’il dit la vérité !

  37. Paquerette Palardy dit :

    Le ’´bottom line ´´de tout ça est qu’on avait prévu la castatrophe si Trump était élu, le marché allait s’écrouler, le taux de chomage allait monter à un niveau jamais égalé, le taux de croissance dunooduit intérieur brut ne bougerait pas et surtout la EU serait la risée du konde entier, rien d3 tout cela ne s’est produit, qu’il ‘surf’ ou non sur la vague d’Obama…

    1. sorel49 dit :

      Vous répétez la conférence de presse de l’Andouille. Cette croissance est artificielle conséquence de la baisse des impôts et du déficit budgétaire. En language populaire, l’Andouille utilise la carte de crédit des américains.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Trump en immobilier suggérais par Trump University de faire de l’effet de levier avec la carte de crédit. Des Québécois suggèrent la même chose. Des méthodes «agressives» qui restent légales comme la lame de rasoir et ne pas se couper. Il faut être un entrepreneur né et voulant vraiment sinon tu passes ou alors tu vois vraiment l’immobilier comme un revenu de biens et non d’entreprise. Tu fais ton argent ailleurs, l’immobilier est un placement.

    2. jaylowblow dit :

      Les déplorables vont très bientôt être atteints où ça leur fait vraiment mal, i.e. leur porte-feuille et ils vont surement commencer à rager contre votre idole orange. À moins que comme vous ils soient assez idiots pour croire les mensonges de l’andouille disant que c’est la faute des Clinton.

      http://www.lapresse.ca/affaires/economie/etats-unis/201807/29/01-5191192-guerre-commerciale-le-prix-de-divers-produits-augmente-aux-e-u.php

    3. gigido66 dit :

      Patience, ça viendra…comme on dit « Rome ne s’est pas bâti en un jour », alors les Etats-unis vont décliner dans les prochaines années s’il reste au pouvoir…c’est pas de la magie, ça ne se fait pas en criant « lapin »…c’est un travail d’érosion qui va ressembler au Grand Canyon…au final.

  38. Toile dit :

    Trumpitude se vanter ? Se vautrer plutôt.
    Les conséquences des politiques fiscales :
    A court terme, un appauvrissement de la plèbe, un enrichissement des 1%
    Un accélerateur d,incendies quand l’économie s’essouflera et les dictats des autres orientations déjantées auront fait leurs oeuvres.
    Bilan: une république de bananes qui ne pourra pas se payer des bananes tant la dette sera colossale, paralysante.

  39. Pile-Poil dit :

    Spéculation. Personne ne peut se prononcer sur le temps
    que Trump peut surfer sur les apports positifs d’Obama, il y a trop d’impondérable. Mais, si j’essaie de spéculer, je dirais qu’un autre trimestre et tout va s’effondrer, voilà, je me suis amusée. Comme dirait Apocalypse, je gage un deux tout neuf! (Clin d’oeil) parce qu’il m’est impossible de jettre des émoticônes, allons savoir pourquoi.

  40. Apocalypse dit :

    Un HS sujet qui n’en est pas vraiment un:

    http://www.lapresse.ca/affaires/economie/etats-unis/201807/29/01-5191192-guerre-commerciale-le-prix-de-divers-produits-augmente-aux-e-u.php

    C’est à partir de maintenant que ça va toucher le porte-monnaie et Monsieur et Madame Tout le Monde, ça risque donc de crier pas mal plus fort et peut-être faire bouger les républicains, on verra bien.

  41. Apocalypse dit :

    @Pile-Poil – 23h49

    ‘Comme dirait Apocalypse, je gage un deux tout neuf!’

    Est-ce que vous gagez un de vos deux ou un des miens … LOL

    Sérieusement, on dit souvent que cela prend environ deux(2) ans avant qu’on voit les effets des politiques économiques d’une administration. On peut penser que cette période sera plus courte pour l’administration Trump a cause des mesures annoncées: 1) réforme fiscale majeure et 2) la guerre des tarifs.

    La réforme a probablement eu un effet, quelques dixièmes de points, mais la guerre des tarifs dont on va vraiment commencer à voir les effets va tout annuler et si elle perdure, risque de faire très mal.

    On parle d’une guerre qui touche de nombreux produits et ainsi, tout le monde va y goûter. Ca va sans doute mettre beaucoup de pression sur l’administration Trump et sur les républicains au cours des prochaines semaines. Je serais surpris que M. Trump abandonne la partie facilement, car il perdrait la face, encore une fois, et donc, il va chercher une porte de sortie honorable pour déclarer victoire et lâcher prise.

  42. A.Talon dit :

    Nous allons bientôt assister à un AFFAISSEMENT économique historique dont l’idiot du village pourra se vanter jusqu’à la fin de ses jours.

    Premier effet direct des guerres commerciales à gogo trumpeuses sur le consommateur américain: hausses de prix annoncées sur les biens de consommation les plus divers. Et ça ne fait que commencer.

    «Guerre commerciale: le prix de divers produits augmente aux É.-U.»
    http://www.lapresse.ca/affaires/economie/etats-unis/201807/29/01-5191192-guerre-commerciale-le-prix-de-divers-produits-augmente-aux-e-u.php

    À la pression inflationniste, affectant à la baisse le pouvoir d’achat du consommateur, s’ajouteront bientôt les nombreuses mises à pied résultant de la baisse de la demande pour des produits américains devenus plus dispendieux ou rendus plus difficiles à exporter.

    L’effet Drumpf dans toute sa splendeur.

    1. Paquerette Palardy dit :

      @A.Talon
      Une autre prédiction catastrophique semblable à celles formulées avant les élections….je n’y crois pas.

      1. jaylowblow dit :

        Ça a pris 8 ans à G. W. Bush pour détruite l’économie américaine et 8 autres années à Obama pour la redresser. Le gros débile est là depuis moins de deux ans et il fait déjà du dégât partout même s’il a hérité d’une économie en parfaite santé (merci Obama). Bien entendu que la bourse n’allait pas cracher le lendemain de son élection mais ne t’en déplaise Simon la catastrophe arrive à grand pas et tu vas devoir te trouver un autre blogue à troller quand ça va arriver.

  43. Paquerette Palardy dit :

    Désolée pour le commentaire de 21.45h. Parti trop vite🤭…

  44. Peace&Love dit :

    @A.Talon 7:42

    J’espère, dans un sens, que vous avez raison…et tort.

    S’il faut une guerre commerciale afin que les pro-Trump réalisent la remarquable incompétence de leur président, ben faut c’qui faut.

    Mais, que de dommages et de ravages l’ignorance et la stupidité de Trumpy Dumpty, auront laissés dans les familles américaines.

    Misère..

    « Splendeur » dites-vous? Ouais…misérable splendeur!

    P.S. Merci Achille pour vos billets intéressants, instructifs et enrichissants.

  45. C’est aussi le cycle Républicains-Démocrates constaté depuis quelques décennies. Clinton a redressé de manière exceptionnelle l’économie américaine après les présidences Reagan et Bush père. Bush fils a tout détruit. Obama a repris les commandes avec une économie dans la dèche et on voit les résultats ces dernières années. Trump et ses chambres républicaines vont la remettre a la cave.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Le gouvernement est un acteur et influence l’économie mais le vrai moteur , c’est l’esprit d’entreprise, le secteur privé.

  46. Apocalypse dit :

    @Claude Dallaire

    ‘Trump et ses chambres républicaines vont la remettre a la cave.’

    Et ironiquement, les républicains se vantent de leur conservatisme fiscal, chercher l’erreur?

  47. Henriette Latour dit :

    Hors sujet
    Je viens de lire sur Cyberpresse que l’extrémisme et le sectarisme, la suprématie blanche et l’antisémitisme ont trouvé un nouveau souffle depuis l’arrivée au pouvoir de DT.
    Arthur Jones, nazi assumé, pour John Fitzgerald l’Holocauste est un mythe et Rick Tyler veut rendre sa blancheur à l’Amérique. Ces abrutis se présentent aux élections de mi-mandat.
    Les rats sortent des égouts!

  48. Daniel Legault dit :

    Cela démontre que la citation d’Einstein est vraie: Il faut être idiot pour faire les mêmes gestes et espérez des résultats différents.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Lortie pour équilibrer le tout son cousin est le comptable François Richer CPA,CA fils de Gilles et frère de la comédienne Isabel Richer. En politique américaine, il est républicain de type libertarien et dénonce le politically correct. En faisant une intégration des deux, peut-être que l’on se rapprocherait de la réalité.

  49. Pierre S. dit :

    _________________________<

    Trump est vraiment un crétin

    ce petit soubresaut de l'économie est dut aux exportation
    des entreprises américaines prises de panique voulant sortir un max de stock
    avant l'imposition des taxes Trumps et l'évidence du non renouvellement des
    ententes commerciales avec les pays alliés.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :