Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1530174534505

0,056% : poids relatif des suffrages (77 000) qui ont séparé Hillary Clinton et Donald Trump dans trois États cruciaux (Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin) sur les 137 millions déposés le 8 novembre 2016, date d’une élection présidentielle qui aura donné au vainqueur la chance de cimenter le conservatisme de la Cour suprême des États-Unis pour une génération et illustré l’importance d’exercer son droit de vote.

(Illustration Axios)

63 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Pierre dit :

    ALLER VOTER EN NOVEMBRE BANDE DE PARESSEUX!!! La démocratie est attaquée de toute part

    1. Ce n’est pas de la paresse mais de la santé démocratique d’une société qu’il est question. Les taux de participation sont bas mais pas véritablement dramatiques aux USA quand on regarde le taux sur les personnes inscrites. On est proche du 70%. Un rappel: le taux de participation a été de d’à peine plus de 68% au Fédéral ici en 2015. C’est quand on regarde le taux de participation par rapport aux « ayant droit » que c’est dramatique. On tourne à peine à moins de 55% aux USA. Tellement de citoyens aux USA qui n’ont pas la chance, les moyens, les pièces d’identité requises, l’éducation, la quiétude de vie ou la sécurité résidentielle, pour se trouver à s’inscrire sur la liste électorale. Il est bon de rappeler que le Québec peut être fier d’avoir une liste électorale permanente sur laquelle sont inscrits 97% des Québec. Peu de sociétés démocratiques présentent de tels résultats.

      1. J.C.Virgil dit :

        @claude dallaire

        Selon les chiffres de The United States Elections Project, le taux de participation à l’élection présidentielle du 8 novembre s’élève à 54,2 %. C’est le moins bon depuis 2000. Après avoir atteint un record en 2008 avec la première élection de Barack Obama (avec 57,10 %), et surtout un record depuis 1968, les 230 millions d’électeurs américains se sont comparativement plus détournés des bureaux de vote à l’automne 2016.

        https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/11/09/elections-americaines-l-abstention-en-hausse-par-rapport-aux-annees-obama_5027949_4355770.html

        À noter qu’en Californie l’état le plus* progressiste* des États-Unis où les locuteurs de langue espagnole sont maintenant en majorité seulement 43,5 % des électeurs se sont déplacés pour aller voter. J’y vois beaucoup plus un écoeurement généralisé du citoyen ordinaire devant l’évidence que dans la ploutocratie américaine complètement corrompue par l’argent, son vote ne change absolument rien dans la direction que prend le pays et les politiques adoptées par l’État fédéral.

      2. Claude Dallaire dit :

        @J.C. Vigil

        54% c’est le taux de participation sur le nombre de personnes en droit de voter, pas sur le taux de participation sur le nombre de personnes inscrites. C’est une nuance pas très pertinente au QC et au Canada car nous avons des systemes d’inscription et de mise à jour des listes d’électeurs modernes et proactives. Aux USA, les deux taux sont très différents.

  2. Absalon Absalon dit :

    Amen

    1. Absalon Absalon dit :

      En attendant des jours meilleurs, prions, mes biens chers frères et sœurs, pour la santé, le courage et la persévérance de Ruth Bader Ginsburg. Tenez bon Madame! Encore 30 mois.

  3. Guylaine dit :

    Wow, tellement criant. Et déprimant. Combien n’ont pas voté?

  4. Mabuse dit :

    Que dire des 71 000 000 qui n’ont pas voté? Se sont-ils Trumpés? Les conséquences sont loin d’être Hillarious….

  5. mistigrinet dit :

    Combien d’hommes et de femmes de plein de minorités aux états-unis, ne sont pas allés voter lors de la dernière élection présidentielle ? Et combien de responsables de familles pauvres ou « moyennes » ne sont pas allés voter ce jour-là, alors que depuis ils sont devenus des victimes du système de santé plutôt que d’en être des bénéficiaires, aujourd’hui ? Et victimes aussi de la récente politique de « donner aux riches » de Trump, supposément pour aider l’économie ? Et victimes aussi de toutes ces « insultes de races » sur les noirs, les musulmans, les « immigrants », même les dreamers qui avaient pourtant été régularisés ? Etc.

    Tellement de gens des états-unis ont été perdants depuis l’élection de Trump ! Mais une partie certainement importante de ces « victime d’aujourd’hui » n’ont pas exercé ce « petit droit » que l’on appelle « le droit de vote ». Comme cette « négligence » peut leur être coûteuse – collectivement parlant – aujourd’hui !

    Et ce ne sont pas les signaux malveillants qui manquaient de la part de Trump face à toutes ces catégories de gens qui « allaient y goûter », si jamais il allait être élu !

    C’est triste à dire, mais ces gens ont hélas contribué (à leur humble mesure) à leurs propres malheurs (incluant à leurs propres familles) !

    Il faut dire que ces millionnaires élus du sénat ainsi que de la chambre des représentants ne les ont pas spécialement aidés depuis. Les démocrates, probablement que oui dans un sens, mais pas de façon spectaculaire, car peu se sont déchirés la chemise pour les aider.

  6. defier dit :

    C’est la règle.
    Trop tard pour soupeser ce qui aurait pu arriver si…
    Il faut constater les dégâts et préparer un plan pour changer les choses.
    Le nouveau ou nouvelle juge n’est pas nommé. Préparons une stratégie dilatoire.
    En Novembre, les républicains n’auront plus la majorité. Achetons du temps.

    Stratégistes, à vos marques

  7. titejasette dit :

    HSujet : Tarifs sur l’acier et l’alu.

    Il y a deux jours, on parlait de la Cie Mid-Continent Nail qui est menacée de faillite. Elle fait partie des 21,000 autres cies qui ont demandé à DT une exemption de taxes pour pouvoir survivre.

    Hier, une autre du Texas (fabriquant de tuyaux d’acier) est allée en onde (sur CNN) pour faire la même demande. Les tarifs lui coûtent la ‘tite somme annuelle de 25 millions (je répète, c’est un montant ANNUEL).

    Dans cette dernière entrevue, je ressens beaucoup de retenue, de la prudence dans la déclaration du CFO. Il n’ose pas pointer du doigt l’Andouille. Il a peur de se faire traiter de traitre comme dans l’affaire H-Davidson.

    http://money.cnn.com/2018/06/27/news/baytown-texas-steel-pipe-workers-trump-tariffs/index.html

    1. ghislain1957 dit :

      Je viens de lire l’article, ajoutez 10 millions à votre chiffre.

  8. kyrahplatane dit :

    Les démocrates vont se déplacer en masse en novembre avant que
    les États-Unies deviennent un espèce de Handmaid’s Tale.

    Tout le monde est découragés aux USA ce matin.

    Si trump et poutine se rencontrent à Vienne en juillet nous leurs ferons l’accueil qu’ils méritent.

  9. Niouininon dit :

    Cette situation est un excellent exemple d’immobilisme de la part des électeurs, qui se sont retrouvés du jour au lendemain avec un gouvernement inexpérimenté et porté sur les excès en tout genre. Une bonne leçon pour nous québécois, en vue du 1 octobre prochain. Les US étant composées d’un pourcentage élevé de communautés immigrantes (et visibles), il est fort à parier que les récents dérapages à ce niveau vont influencer leur vote, au moins celui des états-uniens ayant le pouvoir de se prononcer. Et certains sont en position de pouvoir. Les illégaux ou n’ayant pas le droit de vote vont quand même avoir un impact car ils fréquentent leur communauté et sont à même de témoigner de ce qu’ils subissent. Et ils feront partie des foules de manifestants

  10. Danielle Vallée dit :

    La vérité c’est que les pro-Sanders ne se sont pas ralliés, et Sanders lui-même a pris beaucoup de temps pour endosser HC. Le problème venait de l’intérieur autant que de l’extérieur.
    En espérant que le parti ne s’auto détruira pas encore cette année….

  11. kyrahplatane dit :

    0,0006% pour donner l’élection à trump, c’est déconcertant.Mais est-ce qu’il n’en pas de la chance ce trump, cet incompétent.

    1. gigido66 dit :

      Espérons que la chance le quitte rapidement, plus ça tarde, plus il s’enfle d’orgueil. Il est tellement imbu de lui-même, il ne faudrait pas que le trop plein déborde…on en a déjà assez comme ça.

  12. jeanfrancoiscouture dit :

    @Niouininon «……un gouvernement inexpérimenté….»??

    Le problème avec ce gouvernement, ça n’est pas le manque d’expérience, c’est le fait que cette inexpérience est vue comme un avantage. Bref, Donald Trump et ses fidèles n’en ont rien à cirer de leur supposé manque d’expérience dans la gouverne politique. Je suis certain qu’aucun de ces gens ne souffre d’insomnie en s’interrogeant sur son «manque d’expérience».

    Par contre, nombre d’entre eux, à commencer par leur «leader», ont une expérience assez exceptionnelle dans la démagogie, le populisme bas de gamme, les coups fourrés, le «bullying» commercial et autres agressions contre le bon sens, toute une panoplie qu’ils n’ont absolument aucune gène à utiliser dans la gestion de l’État. On croirait assister à la prise de contrôle de l’État et du bien public par ceux qu’un ‘État «normal» devrait tenir à l’écart de la gouverne politique. Comme l’écrit si souvent leur twittologue en chef: «SAD»

  13. ghislain1957 dit :

    Si l’énorme gâchis de cette présidence est insuffisant pour réveiller les américains en novembre, la cause est perdue pour toujours.

  14. monteregien dit :

    Heu… 77000 sur 137 millions, ça donne 0,056%.
    0,0006% de 137 millions, ça fait à peine 822 personnes.

    1. kyrahplatane dit :

      @ monteregien , Je viens de faire le calcul et j’arrive au même chiffre que vous.

    2. NiCMeF dit :

      Apocalypse dit :
      28/06/2018 à 08:36

      ’77 000′

      Wow :-(.

      +++

      Je suis d’acc…Juste pour etre sure il faudrait procéder à un nouveau recomptage…juste avant les mids…C’est important que le tandem BC & HRC s’implique de nouveau au DNC afin de pousser énergiquement dans cette direction. Il faut absolument insister, l’avenir du DNC en dépend.

      1. @ MiCMeF

        Soyez donc honnête pour une fois, personne ici n’a remis en cause la victoire de Trump dans ces états. Les faits (oups désolé, je sais que vous détestez pas ce mot) demeurent les faits. 77 000 votes font en sorte que la SCOTUS deviendra plus conservatrice que jamais et que les avancées sociales dont Roe versus Wade pourraient disparaitre pour longtemps.

    3. Mrmiketi dit :

      137 millions x .00056= 76420 !!

      1. Bartien dit :

        M. Hétu a modifié son article…au départ il était question de .0006%….et non .0006. Donc maintenant vous avez raison !!!

    4. dzojean dit :

      @monteregien et kyrahplatane , retournez à l’école

      1. Bartien dit :

        L’article a été modifié après qu’ils aient fait la remarque….je ne crois pas qu’ils aient besoin de retourner à l’école.

  15. Apocalypse dit :

    ’77 000′

    Wow :-(.

    L’ingérence des Russes, la sortie de James Comey juste avant le vote, les attaques vicieuses et les mensonges, les magouilles pour empêcher certaines personnes de voter, le gerrymandering, le Collège Electoral qui biaise le nombre de grands électeurs en faveur des républicains, les gens qui n’ont pas voté, ceux qui ont voté, mais pour se venger de la défaite de Bernie Sanders.

    Imaginer, il a fallu tout cela pour permettre à Donald Trump de gagner par … 77,000 votes.

    Lorsqu’une personne vous dira qu’il ou elle n’a pas réussi(e) quelque chose parce que les astres étaient alignés contre lui ou elle, vous pourrez lui dire les deux mots suivants: Hillary Clinton.

    Comme plusieurs l’ont dit ci-dessus, votre vote compte et donc, ALLER VOTER! Au final, ça va faire une satanée différence. Une présidence qui aurait sans doute ressembler à celle de Barack Obama en encore: Donald Trump :-(.

  16. titejasette dit :

    @ghislain1957 8h26 « Je viens de lire l’article, ajoutez 10 millions à votre chiffre. »

    Suis pas sure d’avoir compris votre commentaire. Ajouter 10 millions aux 25 millions = 35 millions ?
    Élaborez, SVP

  17. sonolisto dit :

    Une nouvelle qui n’a rien à voir avec le sujet du jour mais qui explique tout!!
    http://deadstate.org/jim-bakker-trump-was-chosen-by-god-to-prepare-christians-for-the-end-times/

    1. gigido66 dit :

      Au même niveau de réflexion(bas, très bas) et dans le même ordre d’idées, je vous réfère à Nostradamus , prédictions pour 2018 où il mentionne la venue de la « Fausse trompettes »…

  18. Je crois que même si Mme Clinton avait remportée les élections, elle n’aurait pu déboulonner complètement le conservatisme de la cours suprême. Il ne faut pas oublier que le Capitol est républicain et que même si ce n’est un Neil Gorsuch qui aurait été à la SCOTUS, elle n’aurait pas eu le choix de proposer un juge conservateur.

    Pour ce qui est du remplacement de Kennedy, là elle aurait pu en faire un enjeu politique pour les mid-terms mais là encore il y a du sable et des questionnements dans l’engrenage dont,
    Est-ce que les républicains auraient étés aussi laxistes avec Mme Clinton qu’ils le sont avec Trump??? Poser la question c’est y répondre.
    Est-ce que les démocrates seraient sortis en blocs aux mid-terms sur ce sujet (remplacement d’un juge) tandis que les républicains eux seraient sortis en blocs pour combattre le mal incarné en LA Clinton et tout ce qu’elle aurait représentée à leurs yeux outre le fait qu’elle soit une socialiste communiste marxiste léniniste (ses vices, ses magouilles, l’adultère de son mari, la corruption, ses mensonges jour après jour, ses courriels, Bengazi, son manque de croyance en DIEU, son goût pour les meurtres politiques et la pédophilie, ses liens avec la Russie sans oublier ses liens plus qu’étroit avec les extraterrestres car selon bien des sources fiables elle en serait une).
    Bref, les républicains seraient monté à bloc grâce à la propagande républicaine et aurait surement gardé voir augmenté leurs majorité au Capitole.

    Ainsi la seule action qu’elle aurait pu faire dans son 4 ans au sujet du remplacement de deux voir trois juges aurait été au mieux de garder le statuquo actuel au pire de solidifier encore plus le conservatisme mais jamais elle n’aurait pu le diminuer.

  19. Lecteur_curieux dit :

    « Des chiffres et des lettres ». Avec les chiffres, on peut sortir des centaines d’interprétations et encore plus quand on cherche à défendre son point de vue et en embarquant dans le biais de confirmation. Les chiffres démontrent bien plus avec les états cruciaux que votre vote n’a absolument pas le même poids partout.

    Vous êtes disons «liberal» au Kentucky mais n’aimez aucun des partis politiques, Jill Stein serait assez à gauche mais pas sur les bons dossiers. La personne a certains côtés traditionnels mais HELL NOT, jamais elle ne votera Républicain. Trump vs Clinton ? Détestés tous les deux… Sanders ? Peut-être mais à quoi bon ? Le Collège électoral ira aux Républicains.

    Les Américains ont le privilège d’avoir une présidentielle plutôt que des députés dont le nombre détermine le PM. Sans vote au suffrage universel,on élimine l’avantage du système pour les électeurs. Un Président choisi par le Congrès serait alors mieux,suis-je porté à croire.

    Pour les juges? Stop,la joute partisane, ce serait au Congrès d’approuver disons à 60% minimum. Tout devient paralysé ? Ultimatum et deadline pour vous entendre! On les enferme,avec un peu de pain sec et de l’eau claire . Peut-être certaines prolongations permises. Ils n’y arrivent toujours pas ? Le POTUS est out et avec interdiction de se représenter avant 10 ans. Tous les autres ? Ils tombent en élections et devant regagner leur poste pour nous prouver qu’ils ne sont pas des incapables.

    Mieux que cela? Les juges devraient être sélectionnés par un comité de grands sages, la crème de la crème de la profession juridique et/ou de la société civile. Les noms sont proposés au Congrès et ensuite entérinés par le POTUS. S’il y a un problème ? Le Comité remplace le top non voulu par un autre top.

    Le POTUS : huge,great et pouce en l’air. Le rôle d’un leader c’est de faire travailler le monde, de permettre le dépassement de soi et surtout de permettre à l’intelligence collective de s’exprimer. Et Donald Trump serait capable de faire cela s’il avait les bonnes attitudes et les bons comportements et si c’était le cas pour la totalité ou presque des joueurs dans cette game.

    1. J.C.Virgil dit :

      @ lecteur curieux 8h45

      J’aime bien votre proposition pour la nomination des juges . Mais je la ferais au Sénat . On les enferme au pain sec et puis à l’eau et comme pour le pape on attend la fumée blanche qui sortira de la cheminée du Sénat indiquant une élection.

      Comme ce club de milliardaire n’est vraiment pas habitué à ce régime spartiate qu’ils sont plutôt enclin à imposer aux autres…. , ils devraient accoucher d’une nomination très rapidement 🙂

  20. gabriel jort-pelletier dit :

    Vive la démocratie. Ce sera peut être la seule bonne chose qui sortira de ce calvaire. Une révision de fond en comble de la pertinence de cette supposé utopie qu’est la démocratie. #velvetdictator.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Aaah la démocratie c’est celle représentative qui nous représente peu et de moins en moins qui peut être le problème. La théorie de l’agence s’applique encore plus.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l%27agence

      La démocratie participative est potentiellement mieux. Mais qui veut s’impliquer? Et prenons des gens impliqués, la zizanie peut prendre pour des problèmes minimes. La chicane, les egos.

      Pour une association dans un immeuble à condos? Dans une coopérative de travail ? Dans une d’habitation ? Quand cela fonctionne et va très bien, c’est merveilleux et peut durer quelques années.

      Les organisations et systèmes doivent se transformer constamment.

      Mais avec l’État et aussi les grosses corporations c’est la BUREAUCRATIE ET LA TECHNOCRATIE qui triomphent et les systèmes deviennent rigides et on reste dans la métaphore de la machine qui n’est pas intelligente.

  21. Apocalypse dit :

    @duquettegilbert

    Pour ce qui est du Juge Kennedy, pas certain que Donald Trump va pouvoir nommer qui il veut. Sen. Flake a déjà dit qu’il bloquerait le processus tant qu’on aura pas voter sur les tarifs. De plus, deux(2) sénatrices (Madame Collins et un autre dont je ne me souviens plus du nom) sont pro-choix et ne voteront pas pour un candidat qui va renverser le jugement ‘roe vs wade’.

    Un autre juge du genre Kennedy pourrait donc passer: qui penche parfois d’un côté et parfois de l’autre.

    La partie est jouable et gagnable pour les démocrates, mais comme toujours, y en aura pas de facile.

  22. Alexander dit :

    Le droit de vote est un droit fondamental en démocratie. Des experts en comportement et en communication pourraient mieux nous expliquer le désintérêt et l’engourdissement de la population face à la politique. On vote sur des apparences, des feelings, des perceptions ou on ne vote simplement pas.

    Ce n’est pas unique aux USA, mais tant que les gens ne se font pas toucher directement là où ça leur fait mal, ils ne changeront pas de comportement.

    Perdre ton emploi et l’argent qui va avec, perdre la santé et ne pas pouvoir bien se faire soigner, là tu touches à la personne.

    Trump surfe sur des perceptions, des apparences et des mensonges depuis le premier jour de sa présidence et sa base l’appuie, sans même réaliser le massacre qu’il est en train de faire dans leur qualité de vie à long terme.

    On parle de guerre économique, de baisses d’impôt qui sera financée par de méga déficits futurs, d’accès plus difficile aux soins de santé, de desserrer les règles de protection envirionnementale et bien d’autres sujets. La fameuse base de Trump n’est pas juste constituée de multi-millionnaires, mais bien d’une classe moyenne qui lui font aveuglément confiance, sans réaliser toute la portée de ses pseudos réformes.

    Le réveil va prendre quelques années sûrement, mais il sera malheureusement brutal pour eux.

    Triste mais on se sent un peu impuissant à date. Ce sont leurs affaires. Le vote n’a pas sorti en 2017 et les conséquences sont bien là.

    Barack Obama a -t-il raison de penser que la présidence Trump n’est qu’un accident de parcours sur du long terme? J’espère qu’il aura raison. Le Grand Verglas a fait beaucoup de dommages, mais la nature a repris ses droits depuis le temps. Faut quand même réagir et aller voter, en force.

    1. Lecteur_curieux dit :

      « Barack Obama a -t-il raison de penser que la présidence Trump n’est qu’un accident de parcours sur du long terme? J’espère qu’il aura raison. Le Grand Verglas a fait beaucoup de dommages, mais la nature a repris ses droits depuis le temps. Faut quand même réagir et aller voter, en force. »

      Nous on ne vote pas mais un vrai leader aurait une vision plus positive.

      Voir cela comment ?

      1. Une leçon, une occasion d’apprendre.

      2. Une opportunité d’affaires dans le monde des bâtisseurs économiques, une opportunité d’améliorer le système et la société pour les bâtisseurs ou créateurs de liens sociaux.

      Des personnes ayant eu du succès en politique,en affaires ou des excellents coachs dans le sport pensaient ainsi ou encore des joueurs devenus DG. Ils devaient battre les Flyers de Philadelphie, c’était une obligation.

      http://ourhistory.canadiens.com/greatest-moment/Stanley-Cup-No-19

      En politique? La Révolution Tranquille,l’équipe du tonnerre.

      http://archives.radio-canada.ca/sante/elections/clips/14281/

    2. igreck dit :

      « Le réveil va prendre quelques années sûrement, mais il sera malheureusement brutal pour eux. »

      Et si les électeurs de Trompe n’étaient pas si inconscients que nous, Canadiens, sommes tentés de croire ? La philosophie du « chacun pour soi », le rêve américain réservé à ceux qui réussissent (la réussite étant ici synonyme de « faire du fric à tout prix », l’absence de compassion pour le « pas-Bon » qui n’a pas suffisamment travaillé et qui mérite ce qui lui arrive, cette philosophie du « plus-fort » est bien ancrée dans la mentalité de nos voisins si bien que le discours réactionnaire de Trompe a su très bien rejoindre pas mal de monde… et continue de le faire puisque des millions de citoyens soutiennent tjrs la Bête. Pas surprenant que nous sommes identifiés par eux non pas comme des progressistes mais comme des socialistes (hon ! Le vilain mot !)

  23. Dekessey dit :

    Déprimant tout ça.
    Si leur sort n’avait pas autant d’impact sur nous, je dirais ben bon pour eux. 🙁

  24. Apocalypse dit :

    @Lecteur_curieux

    ‘Les Américains ont le privilège d’avoir une présidentielle plutôt que des députés dont le nombre détermine le PM.’

    ‘Good one’, ce privilège leur a permis d’élire Donald Trump et tant qu’à y être, George W. Bush. Pas certain que j’appellerais cela ‘privilège’.

    En ce qui me concerne, j’aime bien mieux notre système électoral. Bien sûr, ce n’est pas parfait, mais nous sommes, du moins jusqu’à présent, à l’abri de choix extrême pour nous diriger.

    1. Lecteur_curieux dit :

      J’ai bien ajouté: « Sans vote au suffrage universel,on élimine l’avantage …» Trump n’a pas gagné le vote populaire. W Bush ne l’avait pas contre Gore non plus… Et quand c’est très serré on fait quoi ?

      Ni un ni l’autre n’est vraiment représentatif et en plus deux opposés. Yin et Yang ? Ou une dialectique.

      C’est pas comme dans une ville où un conseiller veut devenir maire. Il n’était pas vraiment l’adversaire de la mairesse au contraire sauf qu’il pense que c’est son tour. Elle,elle veut rester. Il gagne son pari. Les élections par après ? Toutes haut la main !

      On peut aussi prendre des députés et leurs parcours montrent qu’ils étaient vraiment en phase avec leur circonscription, des gouvernements du Québec du passé aussi mais depuis 30 ans ? De moins en moins.

    2. Mrmiketi dit :

      Selon moi les français! On le meilleur système électoral! La bas le président est vraiment elu au suffrage universel! Vive la république!!

  25. Apocalypse dit :

    @Lecteur_curieux

    ‘Mieux que cela? Les juges devraient être sélectionnés par un comité de grands sages, la crème de la crème de la profession juridique et/ou de la société civile.’

    Pas certain de mon coup, mais je crois qu’un comité fait un tri, propose quelques noms et ensuite, le premier ministre choisi. Ce qui est acceptable dans mon bouquin, d’autant plus à la lumière des choix faits pour la Cour Suprême au fil des années. On se rappellera que Stephen Harper a fait plusieurs choix pour cette Cour et il a perdu la grande majorité de cas qu’il a demandé à cette Cour de traiter.

    Notre Cour Suprême a fait la preuve de son indépendance du pouvoir politique, ce qui n’est clairement pas le cas aux Etats-Unis.

    J’aimerais avoir le point de vue de ‘papitibi’, mais en néophyte que je suis, je laisserais le choix des nominations dans la cour du premier ministre, ce qui assure un point de vue extérieur au processus, plutôt que de laisser des gens du système de justice faire un choix entre eux. C’est mon point de vue pour un petit … deux sous.

  26. sorel49 dit :

    J’ai entendu relater des tactiques utilisées par des groupes ultra-conservateurs de rendre difficile la participation des minorites ethniques , particulièrement la des-inscription de la liste électorale. Qu’en sont – elles ?

  27. Apocalypse dit :

    @Alexander

    Les gens sont désabusés de voter pour toutes sortes de raison, mais plusieurs pensent qu’UN vote, le leur, ne change rien et ne se donne donc pas la peine. C’est une manière simpliste de voir les choses, mon vote, plus celui du voisin, plus celui d’un ou d’une amie, etc … et tout à coup ça fait une grosse différence.

  28. NiCMeF dit :

    Hors Sujet

    Je viens de voir la dépeche de Mr RH. Bonne Chance à Monsieur Panetta. Dommage pour la CBC/RC et je lui souhaite un ressenti Break a LeG avec Politico.

    Si vs permettez…

    J’aimerais saluer le départ d’un grand chroniqueur. Un ancien montréalais qui a rayonné aux States, Charles Krauthammer, GoD Bless !

  29. J.C.Virgil dit :

    Dans le cas des nominations à la SCOTUS on peut parler d’un des dommages collatéraux de l’abstentionnisme, qui n’est sûrement pas une préoccupation pour l’électeur moyen dans son choix de se déplacer ou non pour exprimer son droit de vote.

    Ce qu’on doit plutôt lire dans le fort taux d’abstention lors de cette élection c’est la médiocrité de l’offre politique qui était présentée au citoyen américain.

  30. NiCMeF dit :

    Oops PC et non CBC…Trop l’habitude de le voir à la CBC… Toutes mes excuses.

  31. fallaitquejteuldise dit :

    La vie tumultueuse d’aujourd’hui amène beaucoup de gens à négliger leur implication politique. Aller voter après 2 heures embouteillages, en retard à la garderie, ayant peu d’éléments pour orienter leur vote, plusieurs préfèrent laisser leur choix à des voteurs soi-disant plus ferrés… erreur. La culture politique de plusieurs repose sur des discours populistes captés sur des bulletins de nouvelles à moitié vu. Les élections à venir au Québec me font peur. D’un côté, on entend comme arguments, la fatigue du pouvoir ( malgré une performance économique exceptionnelle), de l’autre le chant des sirènes avec des promesses de transport en commun irréaliste de 35 milliards et un blocage de l’immigration avec un manque soutenu de main d’œuvre; un troisième partie, qui veut rallumer un flamme que les plus jeune ne veulent plus… d’accord ou pas exprimez-vous! Lisez les programmes politiques, vous verrez Trump n’avait rien inventé il l’avait prédit.

    1. Dekessey dit :

      Les élections à venir vous font peur parce que vous sentez que vous allez les perdre? 😉
      Faut pas vous inquiéter, on est loin, TRÈS loin de la catastrophe Trump.

    2. gigido66 dit :

      Le chant des sirènes, les grandes gueules, le bon génie de la lampe, les idéaux irréalisables, mini-fée, la pensée magique, la liste d´épicerie d’untel, etc, jouent un trop grand rôle dans l’imaginaire des gens qui ne prennent pas ou ńont pas le temps d’analyser…alors on vote sur un « flash » du moment, sans voir ce qui a été fait et sans voir qu’il y avait du bon la dedans.
      Désolant!

    3. Nycole L. dit :

      Je pense exactement comme vous, il faudrait que tous les gens en droit de voter se déplacent le 1er octobre pour aller voter et donner ainsi du poids aux résultats des élections. Beaucoup de gens chiâlent contre le gouvernement, le taxant de tous les maux, allant même à le traîter de qualificatifs pas vraiment justifiés. Comme vous je me rends compte que nous sommes dans une situation économique que toutes les autres provinces nous envient, la dette à baissé et nous sommes en mesure de faire face aux situations économiques très désagréables qui nous attendent avec toutes les taxes et les surtaxes que nous impose la politique trumpienne.
      Alors, plutôt que de juste vouloir un changement de gouvernement, comme c »est actuellement la mode à l ‘échelle mondiale (avoir pire comme aux USA, en Italie et même en Grande-Bretagne avec le brexit) il faudrait réfléchir avec sa tête plutôt que de voter avec ses émotions et, choisir le, la député de sa circonscription qui répond vraiment à nos valeurs personnelles et qu’ on juge capable de défendre le plus responsablement possible nos droits, nos besoins sociaux et faire fructifier notre économie, tout en conservant nos acquis. C’est ce qui a manqué aux USA, en Italie et en Grande-Bretagne, le taux de votant était très faible, ce qui n’est pas représentatif de la société réelle.
      Les plus revendicatifs sont souvent ceux qui n’ont pas voulu perdre leur précieux temps pour aller faire leur devoir de citoyen. Votez pour qui vous représentera le mieux mais:Votez!

  32. Benoit Forget dit :

    Quand je pense que plus de 10% des partisans de Bernie Sanders ont voté, par dépit, pour Trump. Doivent-Ils se flageller, aujourd’hui?

    1. gigido66 dit :

      En effet, Sander y est pour quelque chose …division jusqu’à la dernière minute chez les Démocrates…faudrait qu’il arrive quelque chose comme ça chez les Républicains…les purs et durs contre les modérés…presque comme faire campagne contre son propre clan…son propre candidat.

  33. Luc dit :

    On a la démocratie que l’on mérite… SAD

  34. Lecteur_curieux dit :

    https://transition.fec.gov/pubrec/fe2016/federalelections2016.pdf Pages 25 et suivantes, ils ne me donnent pas ce que je veux, le taux de participation État par État.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Voter_turnout_in_the_United_States_presidential_elections#Turnout_statistics State by State svp surtout avec le Collège électoral.

    https://www.pbs.org/newshour/politics/voter-turnout-2016-elections

    « According to Becker, turnout rates dropped by 1.3 percent in Iowa, 3 percent in Wisconsin and nearly 4 percent in Ohio in 2016, a combination that became a death knell for Clinton’s presidential hopes in areas where Obama performed well during his two terms. »

    Une partie de leur discours victimaire je n’achète pas mais au Canada pour les autochtones j’achète, des choses vues aux États-Unis aussi.. L’organisation des bureaux électoraux plus que les pièces d’identité exigées. Ils sont CAPABLES de les avoir.

    Que ce soit bureaucrate ou pas que tu sois handicapé, Noir, âgé ou pauvre tu PEUX. De l’aide d’amis s’il faut mais ils sont capables, il faut les traiter en adultes et non en enfant sinon c’est du paternalisme ou du maternage. RIEN DE PLUS INSULTANT que cela. On te fait sentir inférieur.

    Mais quand tu vois une grosse file et des locaux trop petits et des gens ayant fait leurs devoirs mais pouvant se décourager. Là la vraie discrimination,le vrai racisme tu les vois.

  35. Une victoire de Clinton n’aurait pas nécessairement permis de changer la dynamique de la SCOTUS. Il faut se rappeler que le choix du président doit être entériné par un Commission du Congrès.

    Or, la « présidente » Clinton se serait retrouvé devant un Congrès dominé par les Républicains et je ne suis pas certain que ce dernier lui aurait rendu la tâche facile si elle avait nommé un juge trop progressiste. Elle se serait fort probablement résolu, comme l’avait fait Obama, à proposer un juge conservateur mais plus modéré sur des questions comme l’avortement, l’immigration, etc.

    Pour revenir aux élections, il est vrai que l’écart dans les trois états mentionnés par monsieur Hétu est minime. Cependant, les Démocrates n’ont qu’eux mêmes à blâmer pour le fort taux d’abstention. La façon dont le Parti Démocrate a « éjecté » Bernie Sanders a irrité plusieurs supporteurs démocrates qui se sont sentis, avec raison, floués par leur Parti. Par dépit, ils ne sont pas allé voter ou pire encore, ils ont voté pour Trump.

    Oui, les magouilles de la Russie pour interférer dans l’élection américaine ont joué un rôle dans le résultat final. L’enquête Muëller l’a bien démontré. Même chose pour les interventions maladroites de Comey en fin de campagne. Aucun doute là-dessus. Cependant, on ne peut nier que la personnalité de Clinton a rebuté à plusieurs électeurs dont de nombreux démocrates, ce qui en bout de ligne, a favorisé Trump.

    La morale de cette histoire est que les Démocrates doivent mobilisent au maximum leur électorat en vue des Mid-Terms. Les enjeux sont trop importants et on ne doit surtout donner à Trump la majorité qu’il demande. Le pays risque de ne jamais s’en relever.

  36. el_kabong dit :

    @RH

    Il y a effectivement un 0 de trop; c’est 0,056% qu’on devrait lire

  37. igreck dit :

    Toute une leçon de Démocratie 101 que l’élection d’un abruti à la tête de la première puissance mondiale (encore militairement mais de moins en moins économiquement). On se dit souvent que notre simple vote ne change pas grand chose mais quand on voit la minceur de certaines victoires, dans quelque système électoral que ce soit, on se dit que cette démarche de citoyen responsable a beaucoup de valeur. Ceci dit, les « votes blancs » (ceux des électeurs se déplacent mais annule leur vote) devraient être comptabilisés car ces votes rejetés son un message à leur classe politique : « aucun des candidats proposés ne m’a convaincu de lui accorder ma confiance ».

  38. Benton Fraser dit :

    Tiens, les évangélistes américains souhaitent l’imposition d’une « charia » à l’américaine en trop faire de vague…

    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201806/30/01-5187833-les-evangelistes-americains-revent-dune-cour-supreme-conservatrice.php

    1. Lecteur_curieux dit :

      J’avais lu un texte sur les migrants et il y avait une grande différence entre ce que la majorité des pasteurs demandaient versus ceux plus politisés.

      Un religieux de mon époque sauf exception cela restait neutre politiquement ou alors tu connais son opinion exprimée respectueusement.

      La Messe :

      « Mes biens chers frères prions tous ensemble pour demander à l’Esprit Saint de bien éclairer nos dirigeants politiques afin qu’ils prennent les bonnes décisions. »

      That’s it, that’s all.

      Ton rôle religieux, c’est cela comme prêtre.

      Tu veux entrer dans le débat? C’est comme citoyen. C’est la société civile qui décide.

Répondre à gabriel jort-pelletier Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :