Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

a47d6853086ef1619c3d89afdac8377d65f33cd9

Roger Stone, maître auto-proclamé des sales tours, grand admirateur de Richard Nixon et confident de longue date de Donald Trump, admet avoir rencontré pendant la campagne présidentielle de 2016 un Russe qui lui promettait des informations susceptibles de nuire à Hillary Clinton. Stone a fait cet aveu au Washington Post. Un autre proche du président, Michael Caputo, a également admis avoir été contacté par le même Russe et avoir organisé une rencontre entre celui-ci et Stone.

Les aveux de Stone et Caputo ne s’arrêtent pas là. Les deux hommes reconnaissent ne pas avoir mentionné leurs contacts avec le Russe lors de leurs témoignages devant le Congrès. Ils disent avoir eu un malencontreux trou de mémoire. Mémoire qui a été rafraîchi lors de leurs rencontres avec le procureur spécial chargé de l’enquête russe. Précisons que Stone affirme que le Russe réclamait 2 millions de dollars pour ses informations.

Les aveux de Stone et Caputo sont assortis d’une allégation. Ils accusent leur contact russe d »avoir tenté de les piéger à titre d’informateur du FBI. Peu importe la véracité de cette allégation, Roger Stone et Michael Caputo deviennent les 10e et 11e personnes de l’entourage de Donald Trump à avouer avoir eu des contacts avec un Russe ou plusieurs Russes pendant la campagne présidentielle après l’avoir formellement nié.

Commentaire du blogueur : il est douteux que la version des faits offerte par Stone et Caputo corresponde à celle que possède Robert Mueller. Il est possible que Stone et Caputo tentent de brouiller les pistes, sachant que la version qui s’approche le plus de la vérité n’est bonne ni pour eux ni pour Donald Trump.

Cette histoire est compliquée à souhait. Quand le Post a contacté le Russe en question, qui utilise les noms Henry Greenberg et Henry Oknyansky, celui-ci a nié toute relation avec Caputo et Stone. Il a par la suite changé sa version, affirmant avoir rencontré Stone en compagnie d’un certain Alexei, qu’il a décrit comme un ami ukrainien ayant été congédié par la Fondation Clinton. Selon lui, c’est cet Alexei qui a offert à Stone des informations nuisibles à Hillary Clinton.

Harry Greenberg ou Oknyansky a par ailleurs nié avoir rencontré Stone à titre d’informateur du FBI. Cela étant, il avait affirmé dans une déclaration juridique remontant à 2015 avoir fourni des informations au FBI pendant 17 ans, une collaboration qui a pris fin en 2013 selon lui. Le Post précise qu’il n’existe aucune preuve indiquant que le Russe a rencontré Stone à titre d’informateur du FBI. Dans ses aveux au Post, Stone n’a fait aucune mention de cet Alexei. La Fondation Clinton a par ailleurs nié avoir jamais eu un employé prénommé Alexei.

La rencontre entre Stone et le Russe a eu lieu dans un restaurant de Sunny Isles, en Floride, fin mai. Quelques semaines plus tôt, George Papadopoulos, conseiller de la campagne présidentielle de Donald Trump, apprenait à Londres que les Russes avaient de quoi salir Hillary Clinton. Quelques jours plus tard, des représentants russes rencontraient à la Trump Tower Donald Trump fils, Jared Kushner et Paul Manafort, qui s’attendaient à recevoir des infos nuisibles à la candidate démocrate.

Comme Trump fils et compagnie, Roger Stone et Michael Caputo affirment que leurs contacts russes n’ont rien donné. D’autres contacts de Stone intéressent Robert Mueller, notamment ceux qu’il a eus avec Julian Assange et WikiLeaks.

(Photo Netflix)

52 réflexions sur “Affaire russe : les aveux de Roger Stone

  1. dzojean dit :

    No collusion, nothing to see here, witch hunt. Le monde voit du mal partout. Sérieusement Mueller se doit d’aboutir, et arriver à Trump

    1. Pierre dit :

      Totalement incompréhensible M. Hétu… est-ce que quelqu’un a vraiment tous les faits toute la vérité juste la vérité ou s’ils attendent les mi mandats pour frapper un seul et retentissant coup de circuit

      1. Benton Fraser dit :

        C’est ce qu’on appelle un noeud de vipères!

        Je crois que Mueller avait déjà affirmer que septembre pourrait être une date d’échéance…

  2. ghislain1957 dit :

    « il est douteux que la version des faits offerte par Stone et Caputo corresponde à celle que possède Robert Mueller. »

    La racaille qui tourne autour du Moumoutissime est pareille à ce dernier. Mentir est leur mot d’ordre.

    1. Fran dit :

      Roger Stone, un autre vendu de menteur qu’on avait oublié mais non le moindre qui dit que les contacts russes n’ont rien donnés, comme si l’enquête Mueller devrait oublier tout ça…..👎

  3. Je dois avouer qu’ils sont forts. Ils trouvent toujours une faille pour miner toute cette investigation, à un point tel que parfois le doute s’immisce en moi. Mais jamais bien longtemps.

    1. Serge Mtl dit :

      Il faut dire que, même parfois de façon préventive, ils ont tous un ou plusieurs avocats pour les conseiller sur ce qu’ils peuvent ou doivent dire…Le portrait global se précise quand même…Il s’est passé quelque chose en avril, mai et juin 2016 qui a culminé par la sortie des documents Wikileaks permettant au FBI de rouvrir son enquête quelques jours avant l’élection, ce qui a coûté la victoire à Hilary Cinton. Ne jamais oublier que M. Trump a, fin mai 2016, promis de sortir des renseignements compromettants contre Hilary, lesquels renseignements pouvaient provenir de la rencontre entre son fils et la fameuse avocate russe…Tout ce qui s’est passé durant cette période de mars 2016 à novembre 2016 dresse un portrait sommes toutes assez concluant…Évidemment M. Muller ne peut pas conclure ou commenter une enquête en cours sans preuve formelle…mais ca s’en vient même si le tout sera probablement circonstanciel….Il ne faut jamais croire que tout ca puisse être une chasse aux sorcières…Il y a du gras et de la viande autour de l’os et M. Muller me semble être un pitbull …Patience…

    2. Benton Fraser dit :

      Je crois plutôt qu’ils sont mêlés dans leur mansonges et ils adaptent leurs discours selon les derniers développement….

      1. Sueurs dit :

        Je suis d’accord avec vous et ils se mettent à patiner pour trouver une explication insensée pour tromper tout le monde, j’ai bien hâte de voir les résultats de l’enquête de Mueller, ses preuves vont être béton quand il va parler.

  4. kyrahplatane dit :

    M. Hétu George Papadopoulos était le cofee boy!

    Il fallait voir Giuliani patiner sur ce sujet è State of the union.

    L’enquête va être longue.

  5. Dekessey dit :

    Pour les abonnés Netflix, il y a un très bon documentaire sur ce triste personnage: « Passez-moi Roger Stone »
    Crapule de première classe.

    1. Henriette Latour dit :

      Qui, pensez-vous, veut être associé à Trump si ce n’est un autre magouilleur, une autre crapule?

  6. Sage 2010 dit :

    L’étau se ressert autour de Trump. Je connais des amis qui considèrent Donald comme un agent russe.
    Il existe un risque d’une crise constitutionnelle à l’image du Watergate.

    Cette présidence va probablement entraîner trois types de crises: crise institutionnelle, crise identitaire et crise économique en raison des guerres commerciales qu’il provoque.

      1. Richard Desrochers dit :

        Trump est un ours, et en Russie il y a des ours. Comme disait un politicien français : « Je connais le théorème de Pythagore : deux plus deux ça fait quatre ! ».

    1. MarcoUBCQ dit :

      Il est effectivement dur de croire que l’avenir des États-Unis ne sera pas chamboulé par ce chambouleur tout azimuts qu’est Donald. Ce dernier qualifie constamment autrui de menteur, loser, malhonnête, magouilleur: Projection, ton nom est Donald Trump.

  7. leonard1625 dit :

    Stone n’est aucunement crédible. Depuis le début, il dit n’importe quoi. Probablement pour brouiller les pistes, comme M. Hétu a écrit.

    Peu après que Trump soit élu, il a commencé à répandre la rumeur que Trump commençait à être sénile. Cette rumeur a longtemps persisté.

    1. Madalton dit :

      Sur ce dernier point, je ne crois que ce n’est qu’une rumeur 😉

  8. Toile dit :

    Z’aucun lien à faire entre les rafraissichements de Stone avec sa rencontre avec Muller et la demande de Giuliani q’il y ait une enquête sur l’enquête
    Selon lui, le département de la Justice doit enquêter sur l’enquête du procureur spécial Robert Mueller, «pas forcément à cause de Mueller, mais en raison de la genèse de cette enquête russe, qui s’avère être très très illégale et contraire à l’éthique».

    Et il connaît et applique ça perfecto l’éthique ! Un master dans la chose !
    Donc aucun lien à faire !

  9. treblig dit :

    De mauvais acteurs qui changent constamment de version, un incompréhensible scénario plein de trous, une intrigue cousue de fils blancs… Bref un navet ce film

  10. jaylowblow dit :

    Je crois avoir vu sur Lapresse.ca que Giuilani exige une enquête sur l’enquête russe. Est-ce que j’ai rêvé? On pourrait aussi faire une enquête sur l’enquête de l’enquête de l’affaire russe tant qu’à y être? Quelle bande de débiles. Ils sentent la soupe chaude qui se rapproche et ils paniquent tellement qu’ils en viennent à se plonger dans le ridicule le plus profond. Et Rodavan paquerette and Nicmif qui continuent de défendre cette abomination. Comme quoi les idiots ne sont pas tous aux states il faut croire.

    1. Henriette Latour dit :

      Mais le ridicule le plus profond ne semble pas émousser la confiance de ses adeptes. Il faut croire qu’ils n’ont pas le même sens de l’humour que nous.

    2. Toile dit :

      Jaylowblow
      Désolé mais vous ne revez pas sur les prétentions du zouf qui représente l’autre zouf.

    3. Benton Fraser dit :

      « Un con, ça ose tout, c’est même a ça qu’on le reconnait! »
      – Audiard

      Rodavan, Nocmif et compagnie ne veulent que de l’attention, il y a des limites a être con… et le Net permet de « jouer » le con anonymement, ce qui est impossible dans la vrai vie… sauf en famille!!!

  11. Toile dit :

    http://www.slate.fr/story/147714/roger-stone-prince-tenebres-politique-americaine
    Long mais éloquent.
    Tiens,il parle aussi de Salerno, mafia new yorkaise, principal fournisseur unique de béton pour la Trump Tower.

  12. xnicden dit :

    «Il est possible que Stone et Caputo tentent de brouiller les pistes, sachant que la version qui s’approche le plus de la vérité n’est bonne ni pour eux ni pour Donald Trump. (…) Quand le Post a contacté le Russe en question, qui utilise les noms Henry Greenberg et Henry Oknyansky, celui-ci a nié toute relation avec Caputo et Stone. Il a par la suite changé sa version, affirmant avoir rencontré Stone en compagnie d’un certain Alexei (…)»

    @SethAbramson se demande notamment s’il y avait une troisième personne à la rencontre, pourquoi Stone ment-il? s’il y avait bel et bien une troisième personne, les chances sont grandes L’hypothèse que ce serait quelqu’un d’autre que le fameux Alexei mais quelqu’un de plsu n’est pas à écarter. Et comme il le souligne, qui été mis au courant de celle-ci après qu’elle a eu lieu? Trump

  13. sorel49 dit :

    Chaque jour, on peut lire dans NYT et WP plusieurs articles
    mentionnant des faits nouveaux, de nouvelles personnes prises dans la ligne de mire de la commission Mueller. Je me demande s’ils avaient entretenu cette même pression sur le président Nixon dans l’affaire Watergate.

    Les journaux York Times et Washington Post sont vraiment forts, ils ont le personnel, leur réseau de contacts et les moyens pour pousser les enquêtes. Du côté de la presse écrite, ils représentent le 4e pouvoir.

    1. treblig dit :

      Faut dire que le NY Times et le Washington Post ont augmenté leurs abonnements depuis l’élection de Trump. L’opposition à Trump s’organise.

  14. Apocalypse dit :

    J’ai longtemps pensé que Donald Trump n’avait rien à voir ou ne savait rien des contacts de ses proches avec les Russes, mais à force de révélations, et nous ne savons sans doute pas tout, je pense maintenant qu’il savait ce qui se passait. Avec ce qu’on a vu depuis le début de cette présidence, cet homme est capable de tout et malheureusement, la grande, grande majorité du temps, ce sont des choses qu’il ne devrait pas faire.

    Les attaques sont de plus en plus virulentes contre l’enquête de Robert Mueller et je commence à croire qu’il pourrait prochainement faire ce que je pensais impensable, soit le congédié. L’étau se resserre autour de Donald Trump tous les jours (Manafort vendredi et Cohen qui pourrait collaborer avec les autorités), alors attachons-nous pour les prochaines semaines, ça va chauffer en TITI.

    On a aussi commencé à mettre de la pression pour poser des questions au président et bien entendu, il ne voudra pas se prêter à l’exercice. Tout ça risque fort de se retrouver devant la justice.

    On entend encore le ‘Lock Her Up’ à l’intention d’Hillary Clinton et nous savons maintenant qu’au moins onze(11) personnes de l’entourage de Donald Trump ont eu des contacts avec les Russes, de toute évidence les actions criminelles n’étaient pas celles qu’on voulait nous faire croire, n’est-ce pas Donald?

    1. Benton Fraser dit :

      Trump n’a aucune limite et seul la prison pourrait l’arrêter!

      Présentement, il se croit invulnérable juridiquement avec ce pouvoir de grâce qi’il peut utiliser à outrance, quitte a mettre le feu a tout le système de jsutice américain. Il serait prêt a sacrifier dans l’ordre la population, le pays, son entourage, ces amis et peut-être même sa propre famille pour sauver sa petite personne….

    2. gigido66 dit :

      Quand Trump accuse quelqu’un de quelque chose ou le qualifie par des sobriquets dégradants, je pense qu’il parle de lui-même et de ses actions..les indices sont là devant nos yeux… il fait le miroir…c’est son reflet qu’il décrit!

      1. eau-vive dit :

        Gigido66
        Exactement. En psychologie on appelle ça du transfert.
        Prenez chacune de ses insultes ou accusations depuis le début et ça s’applique à lui.

      2. Richard Desrochers dit :

        C’est aussi vrai quand il dit du bien de quelqu’un (comme Kim) : il CROIT qu’il parle de lui.

      3. MarcoUBCQ dit :

        Petite correction eau-vive: Il s’agit de projection. Par example, un homme qui a du désir pour la fille de son ami dira de tout homme qui la regarde qu’il a des desseins pas catholiques en tête.

      4. MarcoUBCQ dit :

        (Suite) Le transfert c’est prendre votre interlocuteur pour une autre personne, généralement une personne significative de votre passé; ceci bien sûr de façon inconsciente.

    3. Alexander dit :

      Trump est trop sûr de lui. Lui et Giuliani se préparent à évincer Mueller de son enquête en tentant au maximum de le discréditer. Ça sent la crise constitutionnelle à plein nez. Et la guerre commerciale avec les alliés et la Chine ne fera que des perdants.

      Quand les américains, affaiblis, réaliseront l’ampleur de la crise, le mal sera fait. Ça va prendre tout un leader pour relever le pays des affres de cet escroc.

      Je ne leur souhaite pas ça, loin de là, car le Canada va payer indirectement pour leurs bêtises. Il faudra blâmer les républicains en poste de l’avoir laissé faire par intérêt, ou par faiblesse.

    4. Alexander dit :

      Ben voyons, Trump ne savait rien… Un control freak dans son style, il était parfaitement au courant. Pas le genre à faire confiance à qui que ce soit.

  15. xnicden dit :

    Je crois que j’ai envoyé par erreur mon commentaire avant d’avoir terminé… Si c’est bien le cas mes excuses. Second essai:

    «Quand le Post a contacté le Russe en question, qui utilise les noms Henry Greenberg et Henry Oknyansky, celui-ci a nié toute relation avec Caputo et Stone. Il a par la suite changé sa version, affirmant avoir rencontré Stone en compagnie d’un certain Alexei (…)»

    @SethAbramson a quelques réflexions intéressantes. D’abord, si Stone a menti sur le nombre de participants à la rencontre, les chances sont grandes que la troisième personne ne soit pas le fameux Alexei mais plutôt quelqu’un de très près des Russes. D’autre part, qui a été mis au courant de le déroulement de cette rencontre après qu’elle a eu lieu?

  16. Danielle Vallée dit :

    Pourquoi je pense que Roger Stone est crédible cette fois là? Parce qu’il a répondu au Russe qui voulait être payé pour l’information : « deux millions? Vous ne connaissez pas Trump. Il ne paie pour rien »
    J’ai trouvé la reponse comique, mais véridique à 100%.

    Qui dit qu’une des charités de Trump ou un donateur républicain n’a pas payé le 2 millions? Mueller devrait pouvoir nous le dire.

    1. Benton Fraser dit :

      C,est un fait que Trump fait toujours payer les autres pour lui!

  17. J’ai entendu dire que la FBI avaient placé des micro lors d’un souper dans un très chic Resto de la Floride où étaient présent Donald, ses fils, sa fille, Cohen, Manafort, Guiglinani, Stonet et Caputo. Le FBI a fait patate sur ce coup là, aucune conversation enregistrée n’a pu être retenue comme preuve.

    En effets, les mensonges ne peuvent être présentés en cours comme preuves.

  18. Danielle Vallée dit :

    @toile: « Salerno, mafia new yorkaise, principal fournisseur unique de béton pour la Trump Tower »

    Ça aide pour bâtir des murs à la frontière les amis mafieux. Et puis autant de béton ça aide toujours à se débarasser de témoins gênants (lol)

  19. sorel49 dit :

    HS mais à peine puisqu’il s’agit d’un copain de Roger Stone.

    Pour ceux qui s’intéressent au sort de Manafort. Il est détenu à Northern Neck jail in Warsaw, Va. dans la section VIP. Je ne sais pas le sens du terme VIP utilisé dans les prisons américains.

    https://www.washingtonpost.com/local/public-safety/manafort-checks-into-vip-section-at-virginia-jail-where-chris-brown-michael-vick-also-did-time/2018/06/16/8ad19196-71a2-11e8-afd5-778aca903bbe_story.html

  20. stemplar dit :

    Le dossier de l’enquête sur la collusion russe commence à s’étoffer remarquablement et les flèches semblent toutes pointer dans la même direction.

    Ce qui explique la nervosité de Père-Hoquet-en-chef.

    https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1008362351807037441

    1. Henriette Latour dit :

      😂😂😂

  21. Apocalypse dit :

    @stemplar

    Encore une fois, ‘Crooked Hillary’ :-(.

    On apprend que des gens autour de Donald Trump ont eu des contacts avec des Russes pour avoir des informations afin de nuire à Hillary Clinton et par le fait même, aider ce dernier. Dans mon bouquin, ça ressemble drôlement à de la ‘trahison’ envers son pays!

    1. Alexander dit :

      @Apocalypse
      Quand je pense à POTUS45, le mot Traître me titille l’esprit. Rien de normal dans ses agissements. Mais il a un don pour endormir ses fans. Messmer, sort de ce corps. 🙂

  22. Cette histoire ressemble de plus en plus à un mauvais film d’espionnage. On ne sait plus où se situe la vérité et le mensonge. Cependant, Muëller est un enquêteur méticuleux qui sait où il s’en va.

    11 personnes de l’entourage de Trump ont eu des contacts avec les Russes durant la campagne électorale.. Ce n’est pas un hasard. Comme l’a déjà dit un célèbre ex-animateur de radio de Québec: « Il n’y a pas de hasard dans la vie. Si vous croyez au hasard, allez au Casino. »

    Prochaines étapes: Trump va envoyer une série de messages pour dire « No collusion » et son « valet-de-pied » et « larbin de service (Giuliani) » va se précipiter à FOX NEWS pour répéter tel un « perroquet de corde à linge » ce que Trump lui aura dit de dire.

    Vous connaissez le supplice chinois de la goutte? C’est exactement ce que Muëller est en train de faire avec Trump. Cette enquête est loin d’être terminé à moins que Trump soit assez cinglé pour congédier Muëller, ce qui provoquerait une grave crise de confiance et peut-être la destitution du « fou furieux » (espérons-le).

    Avec le « gros enfoiré », il faut s’attendre à tout.

    1. respirons2018 dit :

      « On ne sait plus où se situe la vérité et le mensonge. »

      Vous avez tout faux. Aucune vérité ne peut sortir de la bouche de cet être immonde.

    2. ProMap dit :

      M. Morissette, j’aime beaucoup cette allégorie de la goutte d’eau. Dans ce cas-ci, la tactique est appliquée par un américain (donc un Américain peut être cultivé. Ce n’est pas du sarcasme, je crois que nombre d’Américains sont des planétaires dans l’âme et le geste), républicain par surcroît (Ça, par contre, ça me semble plus rarissime par les temps qui courent)! Ça fait encore plus mal?! Mais, serait-ce le même procédé qu’applique, présentement et dans un futur rapproché, la Chine avec ses réponses ciblées (chirurgicales) sur le soya, le… etc. À ce qu’on dit, ce sont les Chinois qui l’ont inventé ce mal de tête (et non pas du genou) de la goutte!!! Un peu d’éducation M. Trump, ne vous ferait pas de mal!!!

  23. Apocalypse dit :

    @Alexander

    Il y a eu tellement de contacts avec les Russes, qu’on peut parier un vingt(20) flambant neuf que Donald Trump était au courant et dans ce cas, le mot ‘trahison’ risque fort de s’appliquer à lui.

    1. respirons2018 dit :

      Tout à fait. Doublez la mise et je fournirai la moitié du pari et je ne prendrai que 25% des gains. The art of the deal.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :