Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

180615-asylum-seekers-border-patrol-al-1501_f3d0d551305a323d3748ee5b2ddd5247.fit-1240w

1 995 : nombre d’enfants qui ont été séparés de leurs parents par l’administration Trump à la frontière des États-Unis avec le Mexique du 19 avril au 31 mai en vertu d’une politique de «tolérance zéro», selon les données rendues publiques aujourd’hui par le ministère de la Sécurité intérieure, soit une moyenne de 46 enfants par jour.

(Photo Reuters)

67 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. gl000001 dit :

    Une place spéciale en enfer pour chaque enfant séparé de leurs parents pour Trump.

    1. Peace&Love dit :

      test

  2. Superlulu dit :

    C’est laid. Très laid.
    Huge huge piece of sh…t that moron in chief.

  3. Henriette Latour dit :

    Que disent les mères pseudo chrétiennes qui voient ou ont connaissance de ces abominations. La bible ne dit-t’elle pas à Mat. 25, 40 que ce que vous faites aux plus petits d’entre vous c’est à moi que vous le faites.

  4. Captmichel dit :

    C est inhumain

  5. Captmichel dit :

    C’est inhumain

  6. noirod dit :

    Ca pour moi c’ est un crime contre l’humanité. Ca devrait être jugé plus que suffisant pour dissoudre ce gouvernement si les U.S.A. étaient une démocratie. Si…

    1. papitibi dit :

      Ça ressemble en effet à un crime contre l’humanité.
      Cela dit, si une famille de bons citoyens Mormons du Utah s’était vue démembrer de la sorte à la frontière iranienne, nord-coréenne ou whatever, le Truand Tonitruant à crêté jaune-pisse aurait tonitrué son true dégoût et menacé l’état-voyou de le détruire prestement.

      Alors c’est qui, icitte, l’État-Voyou?

      By the way, une caractéristique des États-Voyous c’est qu’ils refusent de reconnaître le Tribunal Pénal International.
      Surprise… les USA ne reconnaissent pas l’autorité du TPI sur leurs ressortissants. Bref, leurs soldats peuvent faire ce qu’ils veulent, où ils veulent et quand ils veulent.

      Alors, tsé, séparer une tite poupoune de 2 ans de sa maman (et même si la tite poupoune est née aux USA et donc citoyenne US), c’est pas ça qui va défriser les bons soldats de Herr Trump!

      = = =

      Les ÉVA? Comme dans États Voyous d’Amérique?

  7. lisois dit :

    C’est d’une cruauté atroce. Shame on them

  8. Apocalypse dit :

    @gl000001

    Et si l’enfer n’existe pas, on va l’inventer juste pour cette administration!

    Dire que le parti républicain, à quelques exceptions près, regarde cela et ne dit rien, nous laissent sans voix. Ils devraient servir de contrepoids à ce délire, mais pas un mot. J’y pense, on va aussi les envoyer en enfer.

    1. gl000001 dit :

      Moi, je n’y crois pas mais eux semblent y croire. Ca me suffit.
      Que leur anxiété monte. Qu’ils en fassent des cauchemars. Qu’ils en fassent des crises cardiaques. Ils l’auront mérité le courroux divin (et je ne parle pas de Trump).

    2. sorel49 dit :

      L’Andouille a déjà annoncé ses couleurs. Il mettra son veto si la Chambre des Représentants passe un Bill n’ayant pas dedans son mur.

  9. nicocou dit :

    Il me semble avoir lu quelque part qu’un certain nombre des enfants séparés de leurs parents avaient disparu dans la nature… Ça ferait un autre chiffre du jour intéressant, si c’est confirmé.

    1. A.Talon dit :

      Voilà un élément de réponse: bien avant cette directive honteuse de la Maison-Brune, le gouvernement américain avait déjà perdu la trace de près de 1500 enfants latino-américains ayant traversé la frontière sans leurs parents.

      «The feds lost — yes, lost — 1,475 migrant children»
      https://www.usatoday.com/story/opinion/nation-now/2018/05/25/immigration-children-separated-families-lost-column/643793002/

      Déjà tout à fait incapables de s’occuper d’enfants laissés en toute légalité sous leur responsabilité, croyez-vous qu’ils pourront s’occuper décemment de dizaines de milliers d’enfants supplémentaires arrachés de force à leurs parents légitimes au cours des prochaines années?

  10. Micheline dit :

    Trump et sa clique sont des monstres. Mais il existe pas de mots assez forts pour les qualifier. Que novembre arrive au pc.

  11. gigido66 dit :

    …comment font-ils pour se regarder dans le miroir et ne pas se « cracher dessus »?
    Minables…monstres à l´allure humanoïde.

  12. Sueurs dit :

    Quand le pense qu’il a fait sa campagne à vouloir détruire Hilary Clinton en scandant « enfermez là?
    Je pense sérieusement qu’il est celui qui devrait être enfermé et ça avec une camisole de force.

  13. A.Talon dit :

    1995 enfants en 42 jours. À ce rythme, ce sera 10213 enfants d’ici le 31 décembre prochain. Sinistre impression de déjà vu. À quand les wagons à bestiaux pour expédier tout ça dans les camps? «Arbeit macht frei»

  14. et c’est presqu’en riant que Sessions a fait référence à la bible concernant cette loi….
    pourquoi Trump s’en ferait avec les human rights de la corée du nord, il fait disparaitre ceux des USA petit à petit

  15. aquiledistu dit :

    Est-ce que ces enfants finiront par
    être déclaré américain par l’état ???

  16. bleuetdaa dit :

    Ce qui me désole le plus c’est qu’il se trouve des gens pour appliquer ces lois infâmes.

    Je préfèrerais crever de faim que de séparer des enfants innocents de leur parents.

    Il y a l’exception des enfants battus, mais dans le cas de ces immigrants ils émigrent pour que leurs enfants aient un avenir meilleur que le leur.

  17. A.Talon dit :

    1995 enfants en 42 jours. Combien d’entre eux subiront un choc post-traumatique du simple fait de cette brutale séparation? Combien d’entre eux subiront des abus de toutes sortes au cours des prochains mois, des punitions corporelles jusqu’au travail obligatoire, en passant par les abus sexuels? Combien d’entre eux verront leur vie gâchée à tout jamais, comme ces orphelins de guerre lourdement handicapés par les violences vécues près du front? Situation révoltante aux allures de crime contre l’Humanité.

  18. Lecteur_curieux dit :

    C’est comme l’ex-shérif Arpaio, pour cette mesure c’est comme dans un régime dictatorial,une théocratie, l’extrême-droite et donc le racisme aussi.

    Il est interdit de franchir la frontière,vous désobéissez , vous méritez donc une sanction très sévère pour montrer l’exemple et la plus cruelle possible bande de pécheurs nous pharisiens ou romains sommes respectueux des lois. Bien sûr , les tyrans au pouvoir et leurs proches peuvent être exemptés.

    La citation biblique de Sessions est donc pertinente :

    http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/2010/clb_100507.html

    Les migrants sont comme les premiers chrétiens.

    « La présence des chrétiens à Rome remonte à l’époque de Caligula qui fut Empereur de l’an 37 à 41 ap. J. C. Quant à savoir comment l’autorité romaine se comportait vis-à-vis des chrétiens, rappelons que l’Empereur Claude, qui a régné de l’an 41 à 54 ap. J. C., avait chassé les missionnaires judéo-chrétiens de Rome vers l’an 48 ap. J. C. (cf. Ac 18,2). L’on sait aussi que plus tard, à l’époque de Néron, les chrétiens seront victimes d’une répression sanglante qui fera beaucoup de martyrs dans l’Église, dont les Apôtres Pierre et Paul. Après l’incendie de la ville de Rome, imputée injustement aux chrétiens, la haine populaire contre les disciples du Christ finira par contraindre ceux-ci à élire domicile dans les catacombes en vue d’échapper à la cruauté de l’Empereur. »

    Mais au moment que Paul écrit, c’est moins totalitaire et il a confiance en la justice impériale.

    « C’est ainsi que protestant contre les fausses accusations portées contre lui par les notables juifs à Césarée, Paul, confiant à l’autorité impériale, n’hésitera pas à solliciter le recours au tribunal de César (cf. Ac 25,1-12). C’est que l’Apôtre ne doutait pas de l’impartialité de la justice impériale. C’est à ce type d’autorité que Paul pense au moment où il enjoint aux chrétiens de Rome de se soumettre aux autorités : une autorité au service du bien et de la justice dans la société.»

    Sessions est au service de Caligula Trump. Un Philosophe Sénèque des temps modernes ne peut pas faire partie de leur Cabinet.

  19. MarcoUBCQ dit :

    Les enfants sont la base de nos vies: Quelles valeurs ces gens ont-ils? Oups, j’oubliais, laisser pourrir c’est tellement facile, et prendre soin de ce qu’il y a de plus précieux c’est tellement d’ouvrage et d’emmerdements. Curieusement, des millions de citoyens tiennent à tout prix à ce que Donald l’enfant soit épargné de toute responsabilités.

  20. Lecteur_curieux dit :

    https://www.theguardian.com/books/2016/jun/01/donald-trump-has-fascinating-parallels-with-caligula-says-historian Caligula. Les migrants étant comme des chrétiens persécutés…

    Les plus religieux parmi eux pourraient éventuellement être des martyrs que l’Église Catholique pourrait déclarer Saints.

    https://www.info-bible.org/histoire/catholique/martyrs.htm

  21. CBT dit :

    La réalité, c’est qu’au moins 4 américains sur 5 appuient l’administration Trump, on dirait bien que rien ne les atteint, jamais assez pour changer d’opinion. Les tueries dans les écoles, les pertes d’accès en santé, les coupures d’impôt aux plus riches, les magouilles politiques, les fraudes dénoncées, l’isolement international, etc….maintenant ce cas ne suscite pas davantage de révolte de leur part.

    Je sais que plus de la moitié des américains ne sont pas des supporteurs, mais merde, cela n’empêche pas ce fiasco de s’étendre partout chez eux et ailleurs.

    1. Aube2005 dit :

      À regarder aller les choses avec le Toupet Jaune et ses bandits, la très grande majorité des américains semblent appuyer cette démarche, pourquoi?
      Entendez-vous les démocrates, vous?
      Nous sommes au retour de l’esclavage qui permettait de séparer les enfants et les parents de leur famille.

      Je souhaite que tous ces tdc crèvent.
      À quand un L,H, Oswald?

    2. Mouski dit :

      Lisez l’article de Patrick Lagacé dans La Presse de cette semaine concernant Trump. Ce n’est pas une aberration américaine que ce monstre soit au pouvoir. Et, ce sera sans surprise s’il remporte l’élection de 2020. À moins qu’il soit destitué entre temps.

    3. Lecteur_curieux dit :

      On ne cherche pas vraiment à connaître les raisons. Les sondages? C,est un choix de réponses et pas souvent on mesure le degré réel d’appui de chaque mesure.

      Il faut connaître suffisamment la personne alors je le sais plus pour des Québécois même s’ils ne votent pas.

      3 cas.

      1. Trump est une de ses idoles pour de vrai mais cela remonte à plus de 35 ans. C’était pas mal différent. Nous ? Nous étions plus jeunes disons que nous c’étaient Larry Robinson, Mike Bossy, Dawson, Carter, Michael Jackson… Pas des politiciens ou gens d’affaires. Pas en 1984…

      2. Un libertarien, candidat préféré Ron Paul. Trump ? Le pire des républicains vaut beaucoup mieux que le meilleur des démocrates.

      3. Gars de QUÉBEC Pro-américain, travaille dans la vente technique et a côtoyé plusieurs américains.

      Oui ces trois là voteraient Trump. Un autre, un prof libertarien aussi, le docteur Mailloux également.

  22. CBT dit :

    Oups !…au moins 4 américains sur 10

  23. Laurent Pierre dit :

    Répugnant, degueulasse, ignoble, cruel, barbare… Et le ramassi de zoufs au service du Débile en chef ose même en parler sur la place publique avec un sourire niais bien étampé dans face. En plus, ça réfère à la bible pour cautionner cette politique infâme. Ça sent de plus en plus le nazisme à plein nez aux USA. Peuvent manger leur cr..ssss de bible, capoter sur God et être les champions mondiaux en tueries de masse. Crime contre l’humanité, l’ONU devrait prendre position ( ce qu’elle ne fera pas malheureusement) et le « bon » pape François qui est mystérieusement très silencieux sur le sujet. Et les américains qui laissent faire, appuient leur président, qui réclame « l’amour de son peuple » à l’image du despote nord-coréen. Zieg Heil Amerika.

  24. Layla3553 dit :

    1995 enfants en 42 jours.

    Il n’y a personne qui va me faire accroire que le système était prêt à accueillir cette masse d’enfants, quand on sait comment ils fonctionnent. Toujours de l’improvisation ou presque.

    Quand est-il des 1500 enfants dont ils avaient perdu la trace?

    Moi des nouvelles comme ça, ça me chamboule au plus haut point. Je ne veux pas en rajouter c’est déjà assez pénible et je ne peux en avoir la certitude, mais j’ai lu qu’on a enlevé un bébé des bras de la maman pendant que la maman l’allaitait. Tout un seuvrage.

    Moi je me dit que dans cette police de l’immigration il y en a qui doivent faire des burnout, ils sont payés pour séparer les familles, la famille s’est la base de toute civilisation.

    1. Richard Desrochers dit :

      « dans cette police de l’immigration il y en a qui doivent faire des burnout »
      C’était le cas quand des soldats nazis exerçaient des tueries en masses sur les juifs. Et, mis à part la « lenteur » du procédé, une des raisons pour lesquelles on est passé aux chambres à gaz.
      Si ce gouvernement adopte la même logique, les familles seront séparées par des drones.

  25. Loulou22 dit :

    Il n’y a pas de mot assez fort pour décrire l’abomination de cette administration. Je ne comprends pas comment les américains puissent laisser une chose aussi terrible se produire. Quelqu’un a parlé de crime contre l’humanité et je pense que quelqu’un un jour devra répondre de ces actes. Ceux qui ont pris les décisions, mais aussi ceux qui ont laissé faire. Honteux.

  26. Benton Fraser dit :

    Un pas de plus vers le fascisme!

    Quand l’Amérique se réveillera-elle ?

  27. Sylvie dit :

    😢

  28. Micheline dit :

    M. Hétu, que pensent les americains de tout ce merdier? Cela va prendre quoi, pour qu’ils descendrent dans la rue et qu’ils exigent la demission de ces imbéciles?

  29. eau-vive dit :

    Je cherche mes mots pour exprimer toute l’horreur, la tristesse, la révolte que cela m’inspire.
    Les responsables qui ont permis cette situation inhumaine et même ceux qui ne disent rien
    portent une grande responsabilité et ils devront en répondre un jour. Que va-t’il advenir de ces enfants traumatisés ?
    L’histoire va se souvenir de cet épisode dégradant et les américains devraient avoir honte d’être devenus aussi insensibles et odieux.
    Money, money, money voilà où sont leurs valeurs.
    Je ne veux pas mettre tout le monde dans le même panier mais quand même, il y a une limite à laisser faire.

  30. simonolivier dit :

    M. Hétu, ce qui me surprend le plus c’est que l’ACLU n’ait pas contesté cette mesure devant les tribunaux.

  31. Mabuse dit :

    Lévitique 19,33-34:
    « 33 – Si un étranger vient séjourner avec vous dans votre pays, vous ne le maltraiterez pas.
    34 – Vous traiterez l’étranger en séjour parmi vous comme un Israélite, comme l’un de vous ; vous l’aimerez comme vous-mêmes, car vous avez été étrangers en Egypte. Je suis l’Eternel, votre Dieu. »

    Fake news aussi?

  32. Geneviève dit :

    Mon cœur saigne, cette enfant sur la photo pourrait être la mienne. Trump et ses amis les traite d’animaux, mais ce sont eux les animaux…

  33. Heldro dit :

    Je suis sans voix devant une telle abomination. Je suis d’accord avec Micheline, comment se fait-il que les Américains ne réagissent pas devant une telle horreur? Et le droit international peut-il quelque chose contre cela? On se croirait à l’époque de la deuxieme guerre mondiale lorsque les juifs étaient transportés dans les camps et que les familles étaient séparées. Comment les Etats-Unis en sont-ils arrivé à tomber si bas. C’est décourageant.

  34. CBT dit :

    Les démocrates devraient réagir plus fortement, comment se fait-il qu’ils soient si peu visibles ?

    Ont-ils peur d’affronter Trump et sa gang ? Ils doivent réagir, réclamer haut et fort que cette situation de barbarisme honteux cesse immédiatement, qu’ils démontrent fermement qu’ils ont un sens humain plus développé que les républicains, c’est très décevant cette inaction de leur part face à l’horreur envers des parents et leurs enfants. Ils baissent les bras, c’est lamentable !

    1. Benton Fraser dit :

      Le système politique américain est différent du système canadien. En dehors des élections, il n’y a pas de chef de parti ni porte parole du parti comme tel. Ce rôle échoue donc aux médias, que l’on appelle le 4ième pouvoir.

      C’est le pour du (relatif) sulence des démocrates….

      1. CBT dit :

        Alors pourquoi ne pas utiliser les médias pour exprimer publiquement leur désapprobation, ils ne sont pas devenus des nobody, ils ont le droit de s’exprimer…peut-être un manque de bonne volonté.

      2. Richard Desrochers dit :

        Je suis peut-être naïf, mais je me demande pourquoi toutes les injustices de cette administration, quand elles ne concernent pas le commerce international, ne sont pas dénoncées haut et fort par les chefs d’État des démocraties d’Europe et d’Amérique. Il est vrai qu’elles ont déjà fort à faire avec certains pays de l’UE sur l’immigration, mais tout de même. Peur de nouvelles représailles ? Si les médias des sociétés libres envoyaient un message fort, quelles seraient les conséquences. Trump pourrait-il parler de fake news à l’échelle de la planète ?
        Il est vrai qu’il ne s’intéresse qu’à ce qu’on dit de lui dans les dictatures.

  35. Toile dit :

    @CBT
    C’est ce que les médias font. Et pour réponse usuelle de sa trumpitude déjantée et ses sbires vers de terre: fake news. Ou bedon, nouveauté , c’est une blague !
    En prime dernierement, les médias ont été déclarés apres le sommet, ennemi.

    1. CBT dit :

      @toile
      Je sais que les médias sont rabroués par Trump, mais je dis juste que les démocrates devraient s’exprimer davantage sur ce sujet, malgré toutes les âneries que Trump dit jour après jour sur les médias, le monde entier est habitué à son spectacle odieux et un jour, j’espère que plus personne ne l’écoutera, il est en train de perdre sa crédibilité partout, sauf aux USA, environ 40% des gens le croient encore.

  36. Toile dit :

    Un mot :crime

  37. ghislain1957 dit :

    Méchant shit hole country.

    Ont fait tout pour conserver les armes à feu, on retire les soins de santé et l’aide aux plus pauvres, on donne des tax cuts à nos riches amis et la cerise sur le sundae, on sépare les enfants de leurs parents.

    Y’a quelqu’un qui va se réveiller bientôt aux USA?

    1. Toile dit :

      Avec un shit « king » kong.

  38. Tom de Boston dit :

    First they came for the immigrants, then they came for the…

    1. gl000001 dit :


      Then they came for me—and there was no one left to speak for me.

  39. Tom de Boston dit :

    Oups, plus précisément: First they came for the immigrants. I didn’t speak up because I wasn’t an immigrant. Then they came for the…

    1. gl000001 dit :

      Philo 101 il y a bien longtemps !!

  40. Toile dit :

    Bonne nuit à tous. Tâchez d’etre en mesure d’avoir le sommeil du juste.

  41. karma278 dit :

    « A look inside the Walmart turned immigration detention center for children »
    https://abcnews.go.com/Politics/shelters-undocumented-children-nearing-capacity-trump-immigration-policy/story?id=55882840

    La joke qui fait grincer des dents:

    « Walmart: merci monsieur le président, on aime les « partir » jeunes. Ils seront au travail dans 3 à 6 mois.
    Question de payer leur pension, vous savez… »

    Trump: « Nah! Han! »
    « These are MY PEOPLE! »
    Qu’on leur apprenne à s’asseoir bien droit,
    à me regarder avec béatitude,
    et à m’écouter avec vénération.

    « Qu’on les appelle les Jeunesses Trumpiennes! »

    Cut!

  42. karma278 dit :

    Je ne serais pas étonné que « Trumpy the Whiney little B*tch » (bientôt sur vos écrans HD) se serve de cette situation comme levier de négociation pour obtenir du financement pour son Youdje wall.

    The art of the deal, disait-il, consiste à détenir quelque chose que l’autre partie (les démocrates) désire ardemment. Là on peut faire les meilleurs deals, affirmait-il.

    Pour son esprit sociopathe narcissique, l’équation est simple: « vous voulez régler les DACA et les criminels qui traversent la frontière « (il parvient, grâce à son manque total de compassion, à ignorer tous ces enfants qui s’endorment seuls, ignorants ce qu’il est advenu de leurs parents),
    « je veux du financement pour mon mur. »

    Deal or no deal?

    ET de s’empresser de dénoncer (sur Twitter, of course!) le refus des démocrates d’accepter son cheval de Troie pour mettre fin à la situation.

    La cruauté inimaginable de sa manœuvre ne l’effleure pas. Des enfants comme monnaie d’échange, 6 Boire!
    Une négo comme une autre pour la Chose de la Mare à larvo.
    Dort-il bien? Fait-il des cauchemars?
    A-t-il idée du karma négatif qu’il accumule plus vite que les mensonges?

    Comme disait une ex-collègue, une grande optimiste, dans sa version personnalisée de ce que peut être le karma:
    « Toutte se paye dans ‘vie! » (Le paye étant prononcé « peille ». Bien appuyé, svp!)

    Ainsi vogue le Drumpf, sans égards aux rochers, aux haut-fonds, aux bornes de navigation et phares installés depuis des siècles par les ancêtres, sans carte et sans gouvernail.

    Un naufrage serait étonnant.

    ‘Scuzez le me le ».

  43. jaylowblow dit :

    Chaque fois que j’entends parler de cette atrocité je pense à ma magnifique fille de 14 mois et j’ai subitement un étrange mélange de larmes aux yeux et de nausée. Quand j’ai vu la photo de cette fillette de 2 ans en train de pleurer devant sa mère qui se fait fouiller j’ai vraiment eu envi de pleurer moi aussi.

    Et on se dit « mais ces ignobles monstres ont des enfants aussi comment peuvent-t-ils faire ça? ». La réponse est simple: pour eux (Trump et compagnie et ça inclus tous les déplorables qui le suivent comme notre troll local), ces gens ne sont pas des humains, ce sont des bêtes et séparer ces enfants de leurs parents c’est comme séparer un veau d’une vache ou un poulain d’une pouliche. Le racisme à son niveau le plus abominable et ils osent le justifier avec leur satané bible.

    J’ai espoir que l’histoire ne se répétera pas et que les américains qui ont encore un peu de cervelle vont aller voter en novembre mais je suis loin d’en être convaincu. Mais il faut dire que je vis au Texas et que mon échantillonnage est donc plutôt biaisé.

    1. jaylowblow dit :

      Oups! J’aurais dû écrire « un poulain d’une jument » et non d’une « pouliche ». Les quarts de nuit ne sont pas toujours faciles, surtout le vendredi 🙂

  44. Toile dit :

    Tout pardonné.

  45. Guylaine dit :

    Il y a pas de mots assez puissant pour ça. Honteux, barbare, inconscient, abominable, inhumain, triste à mourir que des gens en soient venus à séparer de petits enfants de leurs parents? Ils ont pas de cœur, coudonc? Pas d’âme. C’est des petits enfants. La peur la plus grande d’un enfant c’est d’être séparé de sa maman ou de son papa. Ils vont rester marqués à vie. Je peux pas croire qu’ils (l’administration de cet homme innommable que je déteste) en soit rendue là. Ça donne envie de brailler!

  46. Danielle Vallée dit :

    En fait Erin Burnett,  »anchor’ à CNN a corrigé un mythe hier soir. Ces gens qui sont arrêtés et séparés de leurs enfants n’ont rien fait d’illegal malgre ce qu’en dit Sessions.
    Ils se sont présentés volontairement à la frontière pour demander l’asile, ce qui correspond exactement à ce qu’ils doivent faire selon la loi sur les réfugies.

    En majorité, ils n’ont même pas traversé la frontière illégalement.
    Plus facile pour ICE de s’attaquer à des innocents que de trouver des vrais criminels…..

  47. Ce qui m’écoeure le plus c’est cette vidéo où l’on voit Trump s’offusquer de voir les enfants séparés de leurs famille et dire :

    « Les démocrates ont imposé cette loi à notre nation « , a déclaré M. Trump aux journalistes de la Maison-Blanche. « Je déteste ça. Je déteste voir la séparation des parents et des enfants. Les démocrates peuvent s’adresser à nous comme ils le font en toute équité, nous leur parlons et ils peuvent changer la sécurité à la frontière. Il nous faut un mur. Nous avons besoin d’une sécurité frontalière. Il faut se débarrasser des prises et les relâcher. »

    Le Président de la Chambre, Paul Ryan, a cité ce règlement jeudi comme étant la raison pour laquelle cela se produisait au départ.
    Mais – et c’est un élément clé : le projet de loi ne fait rien pour interdire les poursuites criminelles contre les parents qui traversent illégalement la frontière, c’est-à-dire la politique actuelle de l’administration Trump qui conduit à la séparation (les enfants ne peuvent pas être amenés dans le système de justice pénale).
    En d’autres termes : Il ne fait rien pour arrêter la politique actuelle. Elle exige simplement que le gouvernement les garde ensemble lorsqu’ils sont sous la garde du Département de la sécurité intérieure. (Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator)

    Bref un autre mensonge et une autre fausse indignation de de Herr Trump. Et dire que sa base le croira encore et encore.

  48. jaylowblow dit :

    En passant, j’en ai peut-être manqué un bout mais qui est le génie qui a eu cette merveilleuse idée au départ? Du genre:

    -Hey les gars, je viens d’avoir une idée pour régler le problème des migrants! On va arracher les enfants des bras de leurs parents et les envoyer dans des fourrières style SPA. Il va y avoir des cris et des pleures et ils vont arrêter de venir empoisonner notre merveilleux pays.

    Une personne, quelque part, à un moment donné, a eu cette immonde idée mais qui? Il me semble que ça a été proposé avant l’arrivé de Trump mais que personne n’ai jamais osé l’appliquer avant tellement c’était cruel (mais bien-sur, l’immonde personnage qui fait maintenant office de POTUS n’a pas hésité une seconde et doit même y penser pour s’endormir le soir).

  49. stemplar dit :

    Dé-gueu-las-se.

Répondre à karma278 Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :