Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

800x-1

Par sept voix contre deux, la Cour suprême des États-Unis a donné raison aujourd’hui au pâtissier du Colorado qui avait invoqué ses croyances religieuses pour refuser de faire un gâteau de mariage pour un couple homosexuel. La portée juridique de cette décision pourrait cependant se limiter à cette affaire.

Dans une arrêt signé par Anthony Kennedy, les juges de la majorité reconnaissent que «les précédents de la Cour indiquent clairement que le pâtissier, en tant que propriétaire d’une entreprise servant le public, aurait pu voir son droit au libre exercice de la religion être limité par les lois généralement applicables [contre la discrimination]. Cela étant, la question délicate qui consiste à déterminer quand le libre exercice de sa religion doit céder le pas à l’exercice par ailleurs valide du pouvoir de l’État [nécessite un contexte] où l’hostilité religieuse de la part de l’État n’est pas un facteur.»

Traduction : si les membres de la Commission des droits civiques du Colorado avaient adopté un ton plus poli ou neutre pour discuter des arguments religieux invoqués par le pâtissier, Jack Phillips, ce dernier aurait perdu sa cause contre David Mullins et Charlie Craig, membres du couple homosexuel. Dans sa décision, le juge Kennedy reproche notamment à un commissaire d’avoir prononcé ces mots : «Nous pouvons dresser une liste de centaines de situations où la religion a été invoquée pour justifier la discrimination. Et à mon avis, cela demeure une des figures de rhétorique les plus méprisables que des gens puissent utiliser pour faire mal à d’autres.»

Comme on peut le lire dans ce compte rendu du New York Times, la Commission des droits civiques du Colorado a démontré «une hostilité claire et inadmissible envers des croyances religieuses sincères qui ont motivé» l’objection du pâtissier.

Comment expliquer que des juges progressistes de la Cour aient pu joindre la majorité conservatrice? Leur décision fait vraisemblablement partie d’un compromis permettant de donner raison au pâtissier tout en préservant le droit des États, y compris le Colorado, d’interdire aux commerçants d’invoquer leurs croyances religieuses pour refuser de servir certains clients.

Suffit que les États restent polis en prenant leur décision. Seules les juges Ruth Bader Ginsburg et Sonia Sotomayor ont refusé d’adhérer à la majorité.

(Photo Bloomberg)

87 réflexions sur “Pâtisserie et mariage gai : restons polis

  1. gl000001 dit :

    « croyances religieuses sincères » n’est pourtant pas synonyme de bigoterie.
    Les « croyances religieuses sincères » ne disent-elles pas d’aimer son prochain ?

    1. gl000001 dit :

      Ils avaient juste à le condamner et Trump l’aurait gracié !!

  2. Benoit dit :

    Hâte de voir un pâtissier musulman refuser de servir un chrétien. Certain que la politesse primera…

    1. Rodavan dit :

      Et si un pâtissier musulman refuserait de servir un couple gay, vous en penseriez quoi?

      1. Fleshgabon dit :

        Vous n’en manquez pas une pour illustrer votre désir de mettre le la « fioriture » sur la ligne, ce bruit de fond qui n’apporte absolument rien au débat.

      2. Rodavan dit :

        Euh non, c’est en fait le nerf de la guerre. On n’aurait jamais fait un plat de cette histoire si le patissier en question était juif, musulman, buddhiste, rasta ou peu importe. Mais on ne rate jamais l’opportunité de faire du « Christian bashing ».

      3. Benoit dit :

        Des gays chrétiens? Comme en Iran, c’est rare comme…

      4. Benton Fraser dit :

        J’en penserais la même chose….

      5. 65Jaypee dit :

        Si tu te mettais à écrire des trucs intelligents, tu sais qu’on pourrait presque envisager de te respecter, simon?

  3. NiCMeF dit :

    Même pas proche. Les deux autres juges libéraux Stephen Breyer (Bill CLINTON) & Elena Kagan (Barack OBAMA) ont clairement tranché avec la majorité. Bref, il serait intéressant de lire le verbatim des arguments offert pas chaque juge. Sur le site de la Cour Supreme aucun document de la sorte pour l’instant.

    1. papitibi dit :

      Pas lu CE jugement mais pour avoir lu, étudié, décortiqué, analysé et plaidé des jugements des tribunaux d’appel et des Cours Suprêmes du Canada et des USA depuis la fin des années ’60, je sais que s’il arrive que plusieurs juges qui partagent une opinion convergente rédigent une opinion qui leur est propre, il arrive aussi que l’on doive se contenter d’un bref I CONCUR.

      Cela dit, je serais, indeed, curieux de lire les opinions de Ruth Bader Ginsberg, Sonia Sotomayor, Elena Kagan et Stephen Breyer. Il y a des tendances religieuses qui sont SUR-représentées à la Cour Suprême (dont les cathos, étrangement); est-ce que cela a joué un rôle?

  4. Achalante dit :

    Il est contre la religion catholique de se remarier après avoir divorcé… Je crois que tous les pâtissiers catholiques (avec une conscience et un coeur) devraient commencer à demander à leurs clients s’ils l’un des futurs mariés sont divorcés, et leur refuser le gâteau si c’est le cas. On verra combien de temps cet arrêté de la cours suprême sera maintenu.

    1. Sueurs dit :

      Ce n’est des affaires du pâtissier si le couple est divorcé ou pas, fais juste le gâteau et ferme là!

      1. el_kabong dit :

        @sueurs

        Pas plus que ce n’est l’affaire du pâtissier si le couple est homosexuel ou non… il semble que vous ayez manqué l’analogie…

  5. igreck dit :

    Bondieuseries à l’amer-ricaine ! Qu’est-ce qu’ils peuvent être bêtes tout de même ! Peuvent bien avoir accouché d’un dodo*-nald comme président !

    * Dodo : Dans plusieurs langues, le mot dodo est devenu un substantif signifiant « idiot, imbécile, crétin ».
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dodo_(oiseau)

  6. Apocalypse dit :

    … «une hostilité claire et inadmissible envers des croyances religieuses sincères qui ont motivé» l’objection du pâtissier. …

    ‘croyances religieuses sincères’ … sérieusement?

    Désolé, il n’y avait pas un once de sincérité chez le pâtissieur. Par chez nous, il a refusé simplement à cause de superstitions :-(. En 2018, ça devrait être loin derrière l’humanité, mais apparemment, plusieurs ont encore les yeux résolument tourné vers le passé.

    1. Lecteur_curieux dit :

      L,homophobie. Superstitieux ? Tu fais le gâteau et tu te mets à changer de préférences sexuelles ou alors tu sors du placard.

  7. duquettegilbert dit :

    Je suis contre toute discrimination mais je suis aussi contre l’acharnement, le couple de nouveau mariés aurait tout simplement pu commander chez un autre pâtissier. Et en prime le pâtissier bigot n’aurais pas eu leur argent.

    Lorsqu’un commerçant ne te veut pas comme client, facile, il perd ta clientèle et si vous avez des amis le moindrement solidaire, ce commerçant perdra possiblement leurs clientèles. Et si le commerçant persiste à trier sa clientèle il finira peut-être par fermer son commerce.

    1. treblig dit :

      Je suis en désaccord ( pardonnez-moi).

      Refuser de servir quelqu’un parce qu’ il est noir ( gai, musulman…) est ce qui a mené à la ségrégation raciale.

      En tant que propriétaire chrétien convaincue de mon entreprise, j’aurais donc le droit de n’a pas servir quiconque va à l’encontre de la bible (y compris le fait d’être noir qui y est dénigré). Mon voisin commerçant blanc et chrétien lui-aussi, fait la même chose, puis la rue principale invoque ce même principe, puis toute la ville… Au bout d’un certain temps, vous vous retrouvez avec un état ségrégationniste.

      Dans Plessy vs Ferguson, la cour suprême a statué qu’on devait restreindre quelque peu la liberté pour qu’une autre valeur, l’égalité de êtres humains, puisse être respectèe.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Vous seriez un faux-chrétien qui ne sait pas lire la Bible et vous n’êtes pas à l’Église mais dans la bible. Ce n’est pas parce que la bible raconte histoire du peuple hébreu qui était une société patriarcale et au coeur dur qu’il faut être comme eux et reproduire leurs défauts en faisant croire que ce sont des commandements de Dieu. Quelle imposture! Les très doctrinaires et/ou dogmatiques tendent vers cela.

    2. Aube2005 dit :

      Qui vous dit qu’ils ne sont pas allé chez un autre patissier et, ensuite, porter plainte pour discrimination?

  8. xnicden dit :

    Le fond de l’affaire n’a donc pas été tranché si j’ai bien compris.

    Par ailleurs, Smselon Dominic Holden de Buzzfeed, la notion de conviction religieuse sincère est utilisée par la droite pour faire avancer des lois qui ont pour effet de refuser aux couples gais le même traitement qu’aux couples hétérosexuels. C’est en gros la même stratégie qu’ils appliquent pour faire reculer le droit à l’avortement. Extraits:

    « To name a few examples of laws: A North Carolina law lets magistrates opt out of performing marriages, and a law in Mississippi protects those who discriminate on the basis of same-sex marriage in employment, business transactions, housing, and issuing marriage licenses. »

    “Folks on the right view the abortion strategy as a model to limit and obstruct same-sex marriage,” Douglas NeJaime, a law professor at Yale, told BuzzFeed News.

    Religious recusals from performing abortions were initially considered a nonpartisan way to protect the conscience of doctors, he said, but they have ballooned in scope and have been weaponized to cover everyone from pharmacy workers to receptionists in order to block access to contraception, sterilization, and abortion. (…) »

    https://www.buzzfeed.com/dominicholden/marriage-abortion-republican-state-laws

    J’en viens à penser que les juges qui ont légitimé le concept de croyance religieuse sincère ont accouché d’un monstre.

  9. NiCMeF dit :

    duquettegilbert
    Vos propos sont équilibrés. La situation aurait été completement differente si le couple c’était pointé par exemple dans une chaine nationale de patisserie.
    Je peux personnellement ne pas etre d’accord avec l’attitude du patissier vis a vis de sa clientele homosexuelle, mais si le patissier fait le meilleur putain de mille feuille a Mouréal, il y a de tres bonnes chances que j’y retourne.

  10. duquettegilbert dit :

    @ MiCMeF

    …Je peux personnellement ne pas etre d’accord avec l’attitude du patissier vis a vis de sa clientele homosexuelle, mais si le patissier fait le meilleur putain de mille feuille a Mouréal, il y a de tres bonnes chances que j’y retourne….

    C’est là que nous sommes différents car moi je n’y retournerais pas. Mais convictions d’égalité sont plus fortes que ma gourmandise.

    1. NiCMeF dit :

      Que voulez-vous j ai un faible pour les meilleures patisseries en ville. Toutes mes excuses à la communauté homosexuelle, je résiste à tout sauf aux meilleures patisseries en ville. Ce n’est pas comme boycotter un bijoutier qui ne veut pas vendre des alliances au couple, ou un opticien qui refuse de faire des lunettes pour le couple, ou un tailleur qui refuse de prendre les mesures et de faire les habits de mariage….Nope on parle de mes papilles gustatives là.

      1. el_kabong dit :

        @nicmef
        « on parle de mes papilles gustatives là. »

        Il suffit d’un rien parfois pour influencer ses papilles… Moi, par exemple, il suffirait que j’apprenne que ce pâtissier ait refusé de vous servir pour que, paf, immédiatement ses pâtisserie m’apparaissent irrésistibles…

      2. Emma dit :

        @nicmef
        « on parle de mes papilles gustatives là. »

        @el_kabong
        « Il suffit d’un rien parfois pour influencer ses papilles… Moi, par exemple, il suffirait que j’apprenne que ce pâtissier ait refusé de vous servir pour que, paf, immédiatement ses pâtisserie m’apparaissent irrésistibles… »
        ___________________

        En ce qui me concerne, il suffirait que j’apprenne que ce pâtissier ait refusé de vous servir pour quelle raison pseudo morale ou religieuse pour que, paf, immédiatement ses pâtisserie m’apparaissent immondes…

  11. duquettegilbert dit :

    Au niveau d’accepter ou non de servir une clientèle qui ne partage pas nos valeurs comme je l’ai expliqué ci-haut, je suis contre toute discrimination mais je suis aussi contre l’acharnement. Toutefois, où je ne peux être du côté d’un commerçant qui refuse de la clientèle basée sur ses valeurs ou convictions, c’est lorsque le commerçant est seul ou que son commerce est obligatoire (ex.; La seule épicerie d’un village isolé ou le seul pharmacien du coin). Alors là, le commerçant se doit de servir tout les clients ce sans préjudice aucun.

    1. xnicden dit :

      En tout respect….l’orientation sexuelle en soi n’est pas une question de valeurs différentes.

    2. NiCMeF dit :

      el_kabong dit :
      04/06/2018 à 15:24

      @nicmef
      « on parle de mes papilles gustatives là. »

      Il suffit d’un rien parfois pour influencer ses papilles… Moi, par exemple, il suffirait que j’apprenne que ce pâtissier ait refusé de vous servir pour que, paf, immédiatement ses pâtisserie m’apparaissent irrésistibles…

      ====

      Il faudrait que je tombe sur un patissier qui n’aime pas les hommes blancs chauves de 56 ans hétérosexuels, polis, bien élevés, qui payent sans chigner et louangent son travail. Je vous souhaite bonne chance.

      1. Benoit dit :
      2. el_kabong dit :

        Oui, oui, je vous avais reconnu, bien enfoncé dans le confort de votre majorité… mais vous savez, quand on accepte la discrimination pour le plaisir de ses papilles, il faut s’attendre à ce qu’elle prenne toute sorte de forme (même celle qui pourrait éventuellement vous déplaire)…

        En vous lisant, ça m’a tout de suite rappelé cette citation qui se termine par « Then they came for me—and there was no one left to speak for me. »…

      3. el_kabong dit :

        @nicmef

        Ma citation de 16:14 s’adressait évidemment à vous…

    3. Emma dit :

      Sauf votre respect, ça marche pas votre affaire !

      C’est correct ou ça l’est pas ! Il ne peut pas être toléré (!) d’être raciste, homophobe, sexiste, etc. dans la grande ville parce qu’elle est plus peuplée et offre plus de commerces/services et interdit dans un petit village parce que moins populeux ! Ça ne fonctionne pas au ratio !

      Et être gai ce n’est pas une valeur, ni une conviction ni un choix de vie. Pas plus qu’avoir les yeux bleus.

      1. NiCMeF dit :

        Merci a Benoit pour le Soup Nazi….BoN SouveniR…Lollll…Mais bon…Techniquement le Soup Nazi s’en prend à ceux qui ne suivent pas sa procédure. Oui il discrimine contre ceux qui ne suivent pas sa procédure. Terrible.

        Et bien si un jour kkun vient cogner à ma porte et me dit que je suis déporté dans un camp de réadaptation et de rééducation pour ceux qui ont des papilles gustatives dysfonctionnelles…

        Méa Culpa…Oui je fais parti de la majorité et j’en tire un certain confort….Mais je m’excuse encore une fois, je suis intransigeant en ce qui concerme mes papilles gustatives.

  12. Mabuse dit :

    « Qu’ils mangent de la brioche! », reprend la SCOTUS à son compte!

  13. Mabuse dit :

    …ou plutôt, « Qu’ils ne mangent pas de brioche! »…

  14. bloganon dit :

    Depuis ce matin, je ne reçois plus les avis de nouveau billet (après un rétablissement pendant quelques jours).

    – S’autogracier : quelle stupidité! Avant d’être gracié, il faut d’abord être condamné, ce à quoi toute présidence ne pourrait résister.

    – Macron et Donald : L’évolution de la situation sera intéressante à suivre au G7.

    – Les valeurs et la pâtisserie : un mélange qui n’a pas lieu d’être.

    1. duquettegilbert dit :

      @ Bloganon

      …– Macron et Donald : L’évolution de la situation sera intéressante à suivre au G7….

      Je crois plutôt que ce sera Macron, Trudeau, May, Merkel, Abe, Conte ET Trump : L’évolution de la situation sera intéressante à suivre au G6 plus Trump

      1. RICK42 dit :

        Je persiste à croire que le BIC va se désister à la dernière minute de ce sommet qui lui est hostile à 100%. Le Bullshitter In Chief doit bien savoir qu’à un contre six, son image glorieuse (selon lui) en prendra pour son rhume. Moins dommageable pour lui de prétexter une urgence que se subir l’humiliation. Tant que Air Farce One n’aura pas posé ses roues sur le tarmac de Bagotville, tout peut arriver…

    2. Henriette Latour dit :

      Même chose pour moi.

      1. Aube2005 dit :

        Toupet Jaune a deux chemins à choisir.
        1. Il se présente et tous les autres lui tournent le dos ou le mettent à sa place. Alors, il retourne aux USA et accuse la planète de rire et d’usurper son pays. Ses déplorables montent aux barricades pour le mi-mandat.
        2. Il ne se présente pas parce que pour lui, le G7 n’a aucune valeur et que c’est une perte de temps, tout comme l,ONU et autres institutions internationales.
        De plus, il doit préparer son HUGE tête-à-tête avec Kim et c’est long et éreintant de se concentrer pour cette HUGE rencontre. BELIEVE ME!.

    3. Henriette Latour dit :

      C’est ici que je voulais dire qu,il m’arrive la même chose. Il me manquait exactement les mêmes chrnoniques.

  15. Lecteur_curieux dit :

    Encore une fois la religion a le dos très large, un commerçant n’est pas le célébrant du mariage, la liberté artistique à la limite peut être évoquée mais c’est juste un gâteau rien que les petits bonhommes à changer.
    Ce pâtissier est homophobe et les juges viennent encourager l’homophobie et la discrimination.
    Le photographe alors ? La limousine ? La salle de réception ? Le traiteur ?
    De faux prétextes pour maintenir la discrimination. Niveau religieux ? Des engeances de vipères qui font des règles humaines, des commandements de Dieu. Dieu est homophobe et raciste en plus ?

  16. 65Jaypee dit :

    Je me réjouis à l’avance des manchettes des journaux quand on refusera le service à des femmes, des Juifs, des Chrétiens, des Noirs… parce que c’est la prochaine étape après celle-ci…

    D’un autre côté, plus vite se pays disparaîtra dans sa propre connerie, mieux le monde s’en portera.
    J’ai développé à l’endroit des états-unis un dégoût tel que je ne crois plus que rien peut le sauver… et le pire, c’est que je m’en fous complètement!

  17. jeanfrancoiscouture dit :

    @M. Hétu: Bon, ça recommence! Depuis «Quand le président battait sa femme», je ne reçois plus les avertissements de parution des nouveaux textes. Celui-ci est le troisième de la liste. Cela arrive-t-il à d’autres? Je vais aller cliquer sur la mention idoine en espérant que cela corrige le problème, comme ce fut le cas la dernière fois mais, sans vouloir faire mon «vieil haïssable», j’avoue que c’est un peu «tannant» tout ça. 🙁

    1. bloganon dit :

      Oui, tout comme pour moi. Ça devient lassant. La plateforme n’est pas fiable.

      1. 65Jaypee dit :

        Même chose ici…

    2. Yvan Lemay dit :

      Avez-vous vérifié dans vos spams ? Comme M. Hétu publie souvent, certains logiciels de courriels pourraient être tentés de les placer dans le spam.

    3. Richard Hétu dit :

      À vous et aux autres qui ont des problèmes semblables: le problème se situe probablement du côté de votre fournisseur de compte courriel.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Je suis sur Windows Live Mail et je n’ai jamais vécu pareille situation. Je vais vérifier et si le problème n’est pas de leur côté et si rien n’est possible, ça va juste reporter mes lectures et espacer mes participations. Rien là pour faire pleurer qui que ce soit ici, n’est-ce pas?

  18. Sylvain Pelletier dit :

     »je crois que tous les pâtissiers catholiques (avec une conscience et un coeur) devraient commencer à demander à leurs clients s’ils l’un des futurs mariés sont divorcés, et leur refuser le gâteau si c’est le cas. » achalante

    C’est là toute l’hypocrisie habituelle de cette vermine politico-religieuse. Encore une fois, ces  »so called christians » font dans le  »cherry picking » et n’ont de sincérité que ce qui fait leur affaire.

    Les éats-uniens sont apeurés par l’idée d’une plus qu’hypothétique charia musulmane alors qu’ils se font pousser une  »charia » chrétienne dans la gorge à grand coup de législation discriminatoire.

    Bien que ce jugement n’affecte que le cas présent, on peut être certain que la lie politico-religieuse va multiplier les attaques contre les droits de LGBTQ pour pousser leur agenda politico religieux régressif et arriéré.

    Qui sait, verrons-nous peut-être un jour une caissière qui leur demande d’aller payer leurs condoms à une autre caisse parce qu’elle est une pseudo-chrétienne et que sa religion  »sincère » interdit la contraception.

    Sans le savoir, les états-uniens viennent d’apprendre ce que sont les accommodements déraisonnable.

    La SCOTUS aurait du imposer un autre procès pour donner une chance à la bigote pseudo-chrétienne de se reprendre et la cour de lui offrir du temps d’antenne pour qu’il explique ce qui peut y avoir de sincère dans les religions nocives et toxiques.

    De tous les temps, les religions ont fait régresser les sociétés, nous en avons un exemple de plus.

    1. treblig dit :

      Mais respecter la bible à la lettre mène a des aberrations dans une société moderne : outre le porc, vous ne pourriez manger du homard, ou porter un vêtement fabriqué de deux tissus ( disons coton et laine), de cultiver deux sortes de grain ( disons maïs et blé), de travailler, ou forniquer le jour du sabat.. .

      En fait , il y a des centaines d’interdiction qui sont punis par la lapidation. Juste à suivre les commandements des juifs ultra orthodoxes pour avoir une idée de ce qui nous attends si on veut respecter la bible

      1. Lecteur_curieux dit :

        Sauf que c’est déjà dans le Nouveau Testament , le pâtissier n’est pas juif orthodoxe mais chrétien alors qu’il est simplement un militant politique conservateur,réactionnaire et homophobe.

        La seule Loi ? Aimer Dieu et son prochain. Bon mais c’est aussi une interprétation. Les autres lois sont celles de ta société,elles ne sont pas divines simplement humaines pouvant donc être changées.

  19. J.C.Virgil dit :

    La Supreme court of United State est égale à elle-même. À quoi peut-on s’attendre d’autre de nominations politiques , sinon de flatter l’opinion de toute cette droite religieuse qui leurs ont permis ce poste tout de même assez rémunérateur. 🙂

  20. Sylvain Pelletier dit :

     »Et si un pâtissier musulman refuserait de servir un couple gay, vous en penseriez quoi? » Rodovan

    Pour l’instant, c’est une bigote chrétienne dont il est question. Aucun musulman n’a refusé de service à qui que ce soit. On ne peut pas en dire autant des raclures politico religieuses chrétiennes.
    Et en passant, les SI n’aiment pas les RAIES. Misère!

    1. Richard Desrochers dit :

      Soit dit en passant, ne pas mélanger les SCIES et les RAIES avec les SI et les RAIS, le premier servant simplement d’aide-mémoire à l’autre (pour ce que ça vaut, franchement, comme aide-mémoire… )
      Et si jamais on vous sert la règle à mauvais escient : ce ne sont que les « si » pour les conditionnels, pas ceux qui introduisent une question indirecte. comme dans : « Je me demandais s’il viendrait ».

  21. karma278 dit :

    Ah! Cette chère liberté de religion.
    MISÈRE!

    Le droit constitutionnel de « croire sincèrement » en l’intangible, l’indémontrable, l’improuvable, en autant que ce soit dans le cadre d’une religion organisée et reconnue par les autorités… demeure le droit constitutionnel de « croire » .

    Le droit de croire aux UFO, aux Lutins et aux Licornes ne jouit pas de la même protection constitutionnelle….

    Parce que la reconnaissance constitutionnelle de la liberté de religion rend cette liberté opposable aux autres, comme dans le cas présent, on en vient à légaliser la discrimination pour des motifs interdits, SAUF si la discrimination est fondée sur LA RELIGION. Alors là, fondée sur la religion, la discrimination est légale et constitutionnelle!

    On est loin de « inacceptable voire inconcevable », pour reprendre les termes du billet « Quand le président frappait (…) », que je trouve applicables ici.

    M’est avis que la liberté de religion n’a pas besoin de protection constitutionnelle. Qu’on applique les lois criminelles en matière de menaces, de voies de faits, d’intimidation, chantage, d’homicide, meurtre, etc. à toutes les formes de persécution, fussent-elles religieuses, raciales, etc. aux KKK, ISIS, Inquisiteurs et autres fanatiques de ce monde, quelles que furent leurs motivations, et la protection constitutionnelle de la liberté de religion devient superflue …
    (en autant que « the full force of the law » soit appliquée tout le temps et uniformément par les autorités. (il est évident que ce n’est pas le cas…), mais le principe demeure.

    P.S. N’y a-t-il pas une énorme différence entre « liberté de religion » et « imposer sa religion à l’autre »? Ici, c’est le pâtissier qui impose ses croyances à ses clients pour justifier de les discriminer.

    En conclusion, j’aurais fait partie des juges dissidents…

    1. treblig dit :

      La cour suprême américaine ( mais aussi la canadienne) a introduit un principe relativement nouveau dans ses jugements : la croyance sincère et honnête dans une religion. Ceci pour actualiser le principe de la liberté de pratiquer les rituels religieux qui sont en désaccord avec les lois de la société civile. Mais on sent qu’elle marche sur le fil du rasoir.

      Elle autorise le kirpan à l’école mais ne peut faire accepter cette arme dans les avions. Elle permet une prière sincère dans certains cas mais l’interdit spécifiquement aux chrétiens avant une assemblée municipale. Les lois pour empêcher le traitement cruel envers les animaux et la pratique halal pour égorger vivant un animal…

      Débat intéressants à venir

  22. Sylvain Pelletier dit :

     »Mais respecter la bible à la lettre mène a des aberrations dans une société moderne » Treblig

    Comme celle de refuser un gâteau à cause de la personne avec qui tu couches. Le  »cherry picking » n’est certainement pas synonyme de sincérité, il est plutôt synonyme d’hypocrisie. La SCOTUS vient de légitimer l’hypocrisie religieuse.
    Les rapaces politico-religieuse est obsédés parce que se passe dans les sous-vêtements et le lit des autres mais pas tous les lits et pas tous les sous-vêtements. Si t’es trump ou un de ses semblables, tu peux être adultère, agresseur sexuel en série, pédophiles etc pas de problème mais si t’as le malheur d’aimer quelqu’un du même sexe que toi alors là ce sont les feux de l’enfer. Il n’y a qu’un mot pour cela. HYPOCRISIE RELIGIEUSE. Et on donne de la légitimité à cette hypocrisie et on prétend à une sincérité. Misère!

  23. Claude Trepanier dit :

    Ça aurait été tellement compliqué de commander un gâteau de mariage?

    -On met quoi dessus mon bon monsieur?
    -Rien merci, on s’en occupera le soir des noces.

    Un couple têtu pour faire valoir son point.
    Un pâtissier têtu pour faire valoir son point.

    1. Richard Desrochers dit :

      Dans le fond, l’idée de mettre deux petits bonhommes en sucre au sommet d’un gâteau est une faute de goût qui méritait une sanction, quoique pas celle-là.

  24. Mouski dit :

    Comment un tel fait divers peut se rendre jusqu’à la Cour Suprême? Ils s’enfoncent de plus en plus cette bande d’imbéciles. 7-2, une raclée. Décourageant.

  25. madalton dit :

    Le pâtissier mériterait de faire l’objet d’un boycott de faire faillite par la suite.

  26. Madmaf dit :

    Toute cette histoire q

  27. samilu14 dit :

    Ah là là…C’est vraiment ajouter l’insulte à l’injure que ce jugement basé sur des convictions de droite qui essaie de justifier leurs œillères. Le racisme vient du même point de vu…Et nous avons tous ce qu’un Hitler a pu faire en faisant appel aux mêmes absurdités. En tant que mère de deux enfants homosexuels, cela m’attriste que l’ignorance et l’homophobie prennent le dessus sur la raison…Enfin, je suis heureuse que mes enfants vivent qu Canada…

  28. ducalme dit :

    On peut lire ici le jugement de la Cour suprême dans MASTERPIECE CAKESHOP, LTD.,
    ET AL
    .
    v.
    COLORADO CIVIL RIGHTS COMMISSION
    ET AL

    https://www.supremecourt.gov/opinions/17pdf/16-111_j4el.pdf

    Je résume très grossièrement, mais le pâtissier avait eu affaire à des instances très partiales avant que d’arriver à la SCOTUS. C’est le principal motif de sa victoire.

    1. NiCMeF dit :

      ducalme dit :
      04/06/2018 à 15:55

      On peut lire ici le jugement de la Cour suprême dans MASTERPIECE CAKESHOP, LTD.,
      ET AL
      .
      v.
      COLORADO CIVIL RIGHTS COMMISSION
      ET AL

      https://www.supremecourt.gov/opinions/17pdf/16-111_j4el.pdf

      Je résume très grossièrement, mais le pâtissier avait eu affaire à des instances très partiales avant que d’arriver à la SCOTUS. C’est le principal motif de sa victoire.

      ===

      Bein Merci…Quand je suis allé plutot je ne l’ai pas trouvé. Mais soyez plus précis lorsque vous dites ceci : des instances très partiales

    2. papitibi dit :

      Je comprends le topo. Mais si des décisions partiales peuvent expliquer la colère du citoyen pâtissier et – à la rigueur – expliquer que les décisions de ces instances inférieures soient annulées, ça n’explique pas en quoi les droits religieux pourraient avoir préséance sur le droit à l’égalité.

      J’ai marié (devant un officier de la Cour Supérieure) une femme mariée à 18 ans (malgré le refus des parents quand elle était mineure!) et divorcée à 20 ans, et lui ai fait trois enfants (aussi beaux que leur père! 😉 ); l’Église catho nous a toujours considéré comme des renégats (à quelques exceptions près!) et j’ai donc vécu dans le péché. Si mon pâtissier avait refusé de me servir (un peu comme des curés ont refusé de me donner la communion), je lui aurais sans doute tiré les poils de la moustache!

      Si ma religion me disait qu’il me faut occire tous les mécréants qui ne partagent pas ma Foi (heureusement, je l’ai perdue!), est-ce à dire que mon droit d’occire aurait préséance sur le droit qu’ont un Juif, un musulman ou un Bouddhiste de vivre? Et si ma religion me commandait d’engrosser la voisin ou de battre ma femme? Que déciderait la Cour Suprême des USA si elle était saisie de la question? Quand le principe de la préséance des droits religieux est reconnu, bon bin… reconnaissez-le jusqu’au boutte!

      Et let’s play dirty! Au nom de la religion…

      1. Lecteur_curieux dit :

        La religion vous demande simplement d’aimer Dieu et votre prochain et de faire du bien aux plus petits. La religion (reliée à Dieu) c’est cela. Les rituels de célébration du culte sont des traditions qui peuvent se changer. Le reste c’est de la politique et de l,hommerie, ce sont des dogmes et doctrines de légistes et pharisiens, des imposteurs de la pire espèce.

  29. Madmaf dit :

    Toute cette histoire que j’ai suivi avec détail me laisse avec ces questions:

    1) Si tous les clients potentiels d’une ville boycottent un pâtissier en raison de l’orientation sexuelle de celui-ci, est-ce que ce serait de la discrimation?

    2) Si la réponse à la question précédente est « non », pourquoi le boycottage d’un pâtissier envers des clients potentiels en raison de leur orientation sexuelle serait-il de la discrimation?

    3) Si la réponse à la question 1 est « oui », est-ce qu’un pâtissier homosexuel qui fait faillite aurait le droit de plaider devant un tribunal que la discrimination qu’il a subi de la part de la communauté est la cause de sa faillite?

    4) Peu importe les réponses aux questions précédentes, comment peut-on définir le concept de « croyance véritable »? JE n’ai vu aucun document de la SCOTUS à cet effet,,,,et j’ai hâte de connaître comment on le définit, ce concetp. J’ai peur que tout d’un coup il y ait une pléthore de « vrais croyants » qui voient le jour afin de justifier leurs décisions d’affaires.

  30. Benton Fraser dit :

    Finalement, l’on juge sur le ton… qu’on a pas aimé!

  31. Sylvain Pelletier dit :

     »On n’aurait jamais fait un plat de cette histoire si le patissier en question était juif, musulman, buddhiste, rasta ou peu importe. Mais on ne rate jamais l’opportunité de faire du « Christian bashing ». » Rodovan

    Bon, une p’tite séance de flagellation du pauvre chrétien persécuté avec ça. Il manquait juste un martyr chrétien pour pousser le ridicule plus loin.
    La réalité c’est qu’il n’y a que des radicaux politico religieux évangélistes pour refuser du business parce que le client couche avec son amoureux qui a le malheur d’être du même sexe. Aucun des autres groupes que vous visez ne ferait de discrimination pour un gâteau de noce.
    Comme tous les bons p’tits dretteux, vous tentez toujours de pointer le voisin pour justifier le purin qui se trouve dans votre jardin. Misère!

  32. MarcoUBCQ dit :

    C’est l’essence même de certains religieux de dicter à autrui quoi dire et quoi faire. Le plus drôle là-dedans c’est que parler pour Dieu est le pire blasphème qui soit. Si vous croyez vraiment en Dieu vous savez donc que vous serez nécessairement perfectible, un pêcheur donc (Vous n’êtes pas Dieu!). Cette histoire ridicule de gateau souligne à merveille la faible foi de ces gens, incapables qu’ils sont d’aimer leur prochain.

  33. Sylvain Pelletier dit :

     »Un couple têtu pour faire valoir son point.
    Un pâtissier têtu pour faire valoir son point. » Claude Trepanier

    Donc l’un du couple attend dehors que l’autre commande???
    L’un ne pourra choisir le gâteau et l’autre fera avec???
    Parce qu’il sont gais, ils ne peuvent pas choisir leur gâteau ensemble???

    La bonne rhétorique insignifiante du: il y en a des 2 bords?

    Misère!

  34. Danielle Vallée dit :

    @Claude Trépanier: vous avez tellement raison et je me retiens de parler depuis le début de ce sujet.
    Il y a une façon de faire les choses, et on commande le gâteau, il va être blanc comme tous les gâteaux de mariage et on mettra les décorations dessus nous-mêmes, merci

    Les juges ont bel et bien dit que ce jugement n’affecterait absolument pas les jugements futurs. Ils voulaient que l’histoire finisse, sans mener un petit pâtissier à la ruine (frais d’avocats) bien que je sois persuadée que bien des organismes ont accepté de payer les frais.
    C’était un jugement à la Solomon. Ils ont blâmé l’Etat pour ne pas blâmer le pâtissier ou le couple lésé.

    Ils vont avoir à décider bientôt si ‘el presidente’ est au-dessus des lois….Ca a plus d’importance qu’un gâteau….

  35. Danielle Vallée dit :

    PROBLÈMES D’ORDI???? Je ne suis pas une experte, loin de là, mais j’avais toutes les misères du monde quand je passais par Google.

    J’ai eu un problème au travail avec un logiciel et un spécialiste m’a dit de toujours passer par Explorer, et tous mes problèmes se sont envolés.

  36. Toile dit :

    Si je decode bien l’attitude des membres de la Commission des droits civiques du Colorado a contaminé la situation donc plus possible d’avoir un débat neutre. Pas du tout un jugement sur le fond mais plutôt du genre Ponce Pilate. Bravo. Avec un tel rationnel, poubelle la question de l’avortement, des Dreamers, ca a tellement fait l’actualité. Peux me tromper.

    1. Richard Desrochers dit :

      C’est ce que je crois comprendre depuis le début : ça ne porte ni sur les droits du pâtissier ni sur ceux du couple. Ça porte sur l’argumentation ou la procédure de la Commission, qui a été trop agressive et qui a généralisé le débat.

  37. Apocalypse dit :

    @Madmaf

    Le pâtissier a utilisé le prétexte de sa religion pour refuser de servir le couple qui demandait un gateau. Tu es vendeur de gâteaux et tu refuses de servir quelqu’un en raison de motifs religieux: c’est de la discrimination!

    Pour ce qui est des acheteurs de gateaux, ils sont libres d’aller où bon leur semble. Ils n’ont pas à justifier d’aller dans un magasin ou un autre. De plus, même s’ils disaient qu’ils ne vont pas dans le magasin à cause que le propriétaire est homosexuel, on va faire quoi, les forcer à acheter un gateau à cet endroit? Ils ont le droit, ou la possibilité, d’être stupides, mais dans notre société, on n’a pas le droit de discriminer. Si on ouvre cette porte, les gens vont discriminer pour toutes sortes de raisons, les unes aussi stupides que les autres, Le problème a donc été réglé, il est interdit de discriminer.

    La Cour Suprême des Etats-Unis en a encore manqué une :-).

  38. treblig dit :

    Et pourtant, même aux États-Unis il y a de petites et de grandes victoires pour la pensée laïque ou non religieuse.

    Un juge de la cour fédérale a statué que enseigner le dessein intelligent, une variante du créationnisme, au côté de l’évolution darwinienne était interdit dans les cours de science. Parce que, justement, ce n’est pas de la science mais une conviction religieuse. Le jugement, extrèmement bien élaboré, n’a jamais été porté en appel ni, bien sûr, à la cour suprême. Quoique il existe déjà un jugement précédent de la cour suprême qui invalidait l’enseignement du créationnisme dans les cours de science en vertu du 1er amendement

    Pourtant, il y a une majorité d’Américains qui sont honnêtement convaincus que Ève et Adam, Jonas et la baleine ou Noé et son arche, c’est la vérité pure. Et sincèrement fâchés que l’on enseigne Darwin dans les écoles.

    Allez, on ne perds pas espoirs

    1. Lecteur_curieux dit :

      Une interprétation stupide de la religion, c’est parce que Jésus parlait du manque d’intelligence des disciples qu’il faut l’être moins qu’eux. Le récit des origines n’est ni historique ni scientifique mais symbolique à interpréter avec l’intelligence du coeur. Encore une fois ce n’est pas de la religion qu’ils font mais de la politique. Un récit mythique, il faut voir les leçons de vie. On confond les vrais croyants avec les engeances de vipères.

      https://www.biblestudytools.com/lsg/luc/passage/?q=luc+20:45-47

      https://www.biblegateway.com/passage/?search=Luc+11%3A37-54&version=BDS

      http://www.prionseneglise.fr/Les-textes-du-jour/Evangile/Evangile-de-Jesus-Christ-selon-saint-Marc-8-14-21 (manque d’intelligence, ils ne comprennent pas les paraboles/métaphores ils s’arrêtent au sens premier des mots.)

  39. papitibi dit :

    Extrait de la décision de la Cour rendie par je juge Kennedy

    Phillips was
    entitled to a neutral decisionmaker who would give full
    and fair consideration to his religious objection
    as he
    sought to assert it in all of the circumstances in which this
    case was presented, considered, and decided.

    […] The outcome of cases like this in other circumstances
    must await further elaboration in the courts, all in the
    context of recognizing that these disputes must be resolved
    with tolerance, without undue disrespect to sincere
    religious beliefs
    , and without subjecting gay persons to
    indignities when they seek goods and services in an open
    market.
    The judgment of the Colorado Court of Appeals is reversed.

    Je serais d’accord avec le principe que j’ai mis en caractère gras.

    La juge Elena Kagan, dissidente, écrit:

    “[I]t is a general rule that [religious and philosophical]
    objections do not allow business owners and other actors
    in the economy and in society to deny protected persons
    equal access to goods and services under a neutral and
    generally applicable public accommodations law.”
    But in upholding that principle, state actors cannot
    show hostility to religious views; rather, they must give
    those views “neutral and respectful consideration.”

    Ça aussi, je suis d’accord. Gorsuch et Thomas ont émis de longues opinions dans lesquelles ils se disent d’accord. La juge Bader-Ginsburg, elle, est dissidente et Sotomayor partage son opinion,

    Bader-Ginsburg écrit:

    Whatever one may think of the statements
    in historical context, I see no reason why the comments of
    one or two Commissioners should be taken to overcome
    Phillips’ refusal to sell a wedding cake to Craig and Mullins.

    Et voilà. C’est ÇA, la décision qu’il aurait fallu rendre.

    Period! Que les commentaires de un ou deux commissaires soient inappropriés et puissent manquer de respect envers les croyances du pâtissier, ça n’autorise en rien que les droits du couple gai passent derrière le droit du pâtissier de refuser de servir des gays.

    Ce que dit le jugement des Kennedy, Gorsuch et Thomas, en somme, c’est que si la religion du pâtissier lui ordonne de cracher au visage d’un gay, d’un Noir ou d’un Juif, il en a le droit.

    Quel beau pays que celui-là!

    – – –

    Tel que déjà mentionné par d’autres, le jugement est ici:
    https://www.supremecourt.gov/opinions/17pdf/16-111_j4el.pdf

    Dommage qu’ils ne numérotent ni les pages ni les paragraphes, comme le fait la Cour Suprême de ce pays insignifiant qu’est le Canada-à-Justin [sarcasme]

    1. NiCMeF dit :

      Papitibi
      Merci pour l’exercice…Maitre. Vous éclairez un peu plus ma lanterne. Je doute que la décision aurait été de 7 – 2 si au lieu de refuser de vendre un gateau sur mesure à un couple homosexuel, le patissier leur aurait craché au visage. Si c’était le cas, mes papilles gustatives se seraient contentées du 2eme meilleur millefeuille en ville.
      Etes-vous d’accord par contre, qu’au préalable la décision se devait d’etre circonscrite.

    2. el_kabong dit :

      @papitibi

      Vos extraits (particulièrement ceux des dissidents) ne font que confirmer ma première impression : la majorité s’est davantage appuyée sur des points de formes plutôt que sur le fond, ce qui est renversant quand on attend exactement l’inverse du plus haut tribunal d’un pays…

      Cette cour continue de régresser (et de faire régresser sa société)…

      1. papitibi dit :

        @ NicMef 12h12 et El_Kabong 12h20

        Pour NicMef: quelle que soit la nature du geste discriminatoire, – un crachat ou un refus de servir des feufis, s’il y a discrimination il y a atteinte au droit.

        Cela étant, au moment où les règles constitutionnelles ont été discutées et adoptées, les SAUVAGES étaient encore considérés comme des objets, les femmes avaient des droits limités, il n’y avait pas plus de 2 musulmans en Amérique du Nord (et encore!) et les feufis étaient invisibles. La société a évolué; le Dieu de IN GOD WE TRUST, lui, il est demeuré prisonnier du 18e siècle.

        Je sais que le nouveau-venu à la Cour Suprême (Gorsuch) est identifié au courant littéraliste: le droit au mousquet au 18e siècle comporte à son avis le droit au bazooka et à l’arme automatique au 21e siècle, pcq une arme est une arme est une arme. Et forcément, au 18e siècle, Dieu n’était ni Bouddah ni Allah. Comme cette société devient de plus en plus plurielle, un jour, ça va exploser.

        Pour Kabong: je suis pas constitutionnaliste ni spécialiste des libertés fondamentales. C’est du droit pur. Pointu. Où la discussion sur le choix d’une virgule au lieu d’un point-virgule dans le texte peut donner lieu à des discussions qui s’étirent sur 60 pages! C’est dry. Mais à la fac, je trippais là-dessus. Ce que j’en ai retenu, c’est que l’un des rôles d’une Cour Suprême en pays de common law (Canada, USA, Grande-Bretagne, etc), c’est d’assurer le passage harmonieux quand la société évolue alors que les textes fondateurs, eux, sont figés dans le temps et tapissés de fils d’araignée!

        Là, la Cour n’a pas fait sa job.

  40. Lecteur_curieux dit :

    Un fleuriste…
    https://www.wsj.com/articles/cake-case-ruling-offers-little-clarity-on-other-religious-gay-rights-conflicts-1528154035?mod=e2tw

    Pour la religion, elle n’a absolument rien à voir avec celle apprise dans mon enfance et adolescence. Des générations précédentes c’était différent mais était-ce la société ou la religion ?

    Quoi la religion était synonyme d,acceptation et de tolérance ? Oui avec nos religieux à nous prêtres ou frères ou dans le mouvement scout. Ces questions POLITIQUES n,étaient jamais abordées en religion. Quel rapport entre le conservatisme réactionnaire et les Béatitudes ou avec une parabole de Jésus?

    Un mariage? Les Noces de Cana et celle des noces. On dit parler de croyances religieuses sincères et on se met à faire de la politique que de la religion. Le pâtissier et le fleuriste seraient-ils deux gays dans le placard ? Deux refoulés?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Noces_de_Cana

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Parabole_des_noces

Répondre à ducalme Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :