Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

merlin_137570865_1614d7c2-d4d9-4e61-846f-2604ce4f28df-jumbo

Sommé hier par un tweet de Donald Trump de lancer une enquête sur «l’infiltration» de sa campagne présidentielle par le FBI, le ministre adjoint de la Justice Rod Rosenstein a coupé la poire en deux. Il a confié l’examen de cette question au Bureau de l’inspecteur général, dont les responsables n’ont pas les pouvoirs d’intenter eux-mêmes des poursuites.

Ce compromis satisfera-t-il Donald Trump? Pas certain. Comme on peut le lire dans cet article du New York Times, le président cherche peut-être une confrontation avec le superviseur de l’enquête russe qui servirait de prélude à son limogeage ou à sa démission.

«Cette demande place le ministre adjoint de la Justice Rod Rosensenstein dans une position difficile», a déclaré au Times l’ancienne procureure des États-Unis au Michigan Barbara McQuade. «Il ne peut lancer une enquête basée sur une demande politique, mais s’il refuse et qu’il est limogé ou qu’il démissionne, il perd le contrôle de l’enquête russe. C’est peut-être ce que veut Trump.»

Comme je l’explique dans le billet précédent, Trump accuse depuis quelques jours le FBI d’avoir utilisé un informateur pour espionner sa campagne présidentielle. Rien n’indique que cette accusation soit fondée. Il faut également accueillir avec le plus grand scepticisme la déclaration de Rudolph Giuliani faite au Times et selon laquelle le procureur spécial aura bouclé son enquête sur la question d’entrave à la justice avant le 1er septembre.

(Photo AP)

44 réflexions sur “Rosenstein coupe la poire en deux

  1. ghislain1957 dit :

    « Trump accuse depuis quelques jours le FBI d’avoir utilisé un informateur pour espionner sa campagne présidentielle. Rien n’indique que cette accusation soit fondée. »

    Tout comme les accusations contre Obama,d’avoir mis la tour Trump sous écoute durant la campagne électorale, accusation sans fondement et rejetée même par des membres du GOP.

    Mon diagnostique: le neurone actif de Trump souffre de paranoïa.

    1. stemplar dit :

      Je dirais plutôt qu’on voit l’effet Giuliani: un plan structuré est établi: se débarrasser de Rosenstein d’une manière ou d’une autre, faire croire au public que l’enquête Mueller achève (de surcroît, avant les élections de mi-mandat), accuser les démocrates de tous les maux du monde, etc.

      Se donner un semblant de légitimité pour mieux entrer ça dans la gueule des américains pour que Polpotus puisse régner à sa guise.

      1. Loufaf dit :

        @stemplar.C’est certain qu’il y a du Giuliani la-dessous.Le gros clown jaunasse est incapable d’etablir la moindre strategie.Sa spécialité c »est l’intimidation , l »humiliation et semer la pagaille partout. Il a besoin d’être  » blanchi »avant les élections de mi mandat pour pouvoir l’emporter.D’où la pression exercée sur Rosenstein et Mueller.

      2. sorel49 dit :

        Guiliani tente de reprendre l’iniative dans ce dossier et faire réagir Mueller en avançant des inventions de son cru, ce qu’il ne parvient pas à date. Chapeau à Mueller.

      3. ___________

        @ stemplar 21 mai / 7 h 46

        Excellent complément de diagnostic…. !

    2. _________

      @ Ghislain1957 21 mai / 7 h 30

      Votre diagnostic est juste. Il ne peut être réfuté… !

      1. stemplar dit :

        @ Louise Lefebvre

        Mes hommages, ma chère!

  2. Toile dit :

    Il a osé le pas, le contraire n’aurait pas été du « grand » Trump. C’est parti mon kiki en ce qui concerne une crise constitutionnelle.

    Rosenstein a t il été fin stratège en coupant la poire en deux ? Dans les circonstances, oui. Il se conforme aux exigences du « boss »des bécosses dont en s’assurant que l’inspecteur général de son ministère soit dépourvu de pouvoirs d’intenter des poursuites par lui-même. Ce faisant, il retranche l’ »exigeant » avec l’option, dans le cas très probable d’insatisfaction, qu’il ait l’obligation qu’il se dévoile dans ses magouilles. Pendant ce temps, il assure la continuité de Mueller.

    Un vrai jeux d’échecs. A quand le échec et mat ?

    1. duquettegilbert dit :

      @ Toile

      …Rosenstein a t il été fin stratège en coupant la poire en deux ?…

      Je crois que oui car s’il n’avait pas agit de la sorte, il lui restait que deux options :
      Soit de demander que le département de la Justice examine si le FBI a infiltré ou surveillé la campagne Trump pour des raisons politiques.
      Soit de refuser que le département de la Justice examine si le FBI a infiltré ou surveillé la campagne Trump pour des raisons politiques et démissionner.

      Et s’il avait démissionné, je crois que cela pourrait ouvrir la porte non seulement à une crise constitutionnelle mais aussi à la possibilité qu’il soit remplacé par un pion à la solde de Trump. Pion qui aurait pu faire bien des dommage entre le moment de sa nomination et sa confirmation par le congrès. Il ne faut pas oublier que même si le congrès confirme ou rejette une nomination, dans bien des cas, la personne nommée en poste agit en tant que procureur général par intérim, comme par exemple pompeo qui a agit comme secrétaire d’état par intérim.

      1. sorel49 dit :

        Cela fait des mois que l’Andouille rumine l’idée de démettre Rosenstein. Sessions est contre et menace de partir, les anciens avocats (ceux qui sont partis) étaient aussi contre car ils craignaient que cela provoquera une crise constitutionnelle.

  3. quinlope dit :

    J’ai entendu un commentateur dire que si le FBI avait enquêté sur la campagne de Trump, c’était juste qu’il faisait son travail. La Trump organization était remplie de personne louches se livrant à toutes sortes d’actes délictuels et c’est justement le job du FBI d’enquêter sur ces réseaux. À preuve, d’ailleurs, l’inculpation de Manafort, de Papadopoulos et des autres.

    Rudy se pense plus fin que Mueller, mais on verra bien qui prévaudra. Il a beau répandre toutes sortes de rumeurs sur les chaînes de TV, pendant ce temps Mueller se tait et continue son enquête.

  4. Lecteur_curieux dit :

    Un vrai suspense, un vrai feu roulant. Rosenstein a vraiment un look républicain mais peut-être moins pharisien (hypocrite) que les autres mais on le devine légaliste, conformiste, personnalité dite anale-obsessionnelle (axée sur le contrôle ). Mais c’est peut-être des atouts dans sa profession. N’empêche que nos voisins américains sont très archétypaux quand ce n’est pas caricaturaux. Ils doivent incarner physiquement leur personnage/rôle. Trump lui n’est pas tellement de l’archétype républicain mais proche en svp des méchants de cinéma hollywoodien, de série B, de cartoon, de soaps ou de lutte WWE et plus au temps WWF pour moi.

    Bon mais un zélé ce Rod ? Poire coupée en deux ou pas, tu ralentis la machine en svp même pas besoin de grève du zèle. Sinon ? Tu aurais des dossiers bien tenus et d’ici 15 jours la réponse serait donnée. Et si c’est vraiment non? Affaire classée, n’essayez plus les Républicains avec vos stratégies à la noix. Mais l’administration américaine semble lourde, inefficace n’ayant pas un bon contrôle interne, trop fort à des endroits favorisant une fausse méticulosité de même que les scrupuleux et les tâtillons; pas assez à d’autres et laissant le champ libre aux tricheurs de la pire espèce.

  5. Le Cyclope dit :

    C’est un bon choix. L’autre a demandé une investigation; on lui en donne une. On achète du temps et si Trump rue dans les brancards, ses adversaires auront beau jeu de l’accuser d’ingérence politique.

    Mais bon; une fois cela dit, est-ce que ça va le museler? Fort probablement pas. Comme je l’écrivais hier, son jeu est de susciter la méfiance des institutions, donner l’impression que le système est paralysé par la politique (contre lui, of course) afin de mobiliser ses troupes pour l’élection de mi-mandat.

  6. Apocalypse dit :

    Je serais bien curieux de connaître le nombre d’heures où Donald Trump a vraiment la tête sur des dossiers, des problèmes présidentiels? On peut se demander si on se rendrait à 10 heures par … semaine.

    Encore une fois, une histoire surréaliste qui survient tout juste après qu’on ait appris que deux autres pays avaient offert leur aide pour sa campagne, coincidence, sans doute pas.

    Comme il a souvent été dit, la plupart des acteurs qu’ils accusent d’être contre lui ont été nommé par … LUI ou sont d’allégeances républicaines. Donc, ces (on devrait dire ‘ses’) gens complotent contre lui … ah bon … On a un nom pour cela: P A R A N O I A.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Il a toujours été paranoïaque comme plusieurs dirigeant l’étaient aussi mais sans communiquer publiquement tous leurs délires. Trump aussi surréaliste soit-il n’a pas la méthode paranoïaque-critique de Dali alors il ne peut pas en faire de l’art.

      Il est parano, peur de se faire empoisonner sa nourriture, voit des gens qui veulent lui nuire, s’il n’a pas d’ennemis il va s’en inventer. Le monde est une jungle ou c’est chacun pour soi et seuls les plus forts ou les plus rusés, pas forcément les plus intelligents survivent.

      Tu fais quoi avec cela ? Tu réduis son influence le plus possible. Alors le pourcentage de Trump que le peuple aurait en lui serait bénéfique car équilibré, compensé. Tu affirmes tes craintes mais tu les affrontes intelligemment. Tu réagis mais tu prends sur toi avant de faire une scène publique. Ou alors tu fais des colères ou sorties mais occasionnelles et providentielles.

      C’est donc le peuple qui doit s’affirmer haut et fort et montrer sa réelle identité et ensuite aux politiciens de se rapprocher de cela mais comment ? Quand ce sont les cliques bornées de droite religieuse ou de ceux dirigeant la NRA. Hey… C’est pas nous ces twits là !!!

    2. Paquerette Palardy dit :

      @apocalypse
      Contrairement à beaucoup d’entre nous il peut marcher et mâcher de la gomme en même temps!

  7. Guylaine dit :

    Ugh. Évidences : Trump n’a pas d’affaire à dicter quelques directives que ce soit dans une enquête, encore moins dans une enquête le concernant. Ingérence et obstruction de justice.

    Qu’est-ce qui se passe dans ce pays que les Républicains permettent ça (ils ont l’air tellement hypocrites et malhonnêtes pcq si un Démocrate avait fait le millième de l’affront que nous sert Trump jour après jour après jour, les Républicains crieraient au meurtre). Et les Démocrates (et la population sensée de ce pays), qu’est-ce qu’ils font qu’ils ne sont pas dans la crue en train de crier à la destitution?

    Marre des stratégies de coulisses. De la manipulation.

    Get real.

    1. Toile dit :

      «  Trump n’a pas d’affaire à dicter quelques directives que ce soit dans une enquête, encore moins dans une enquête le concernant. Ingérence et obstruction de justice ».

      Parfaite illustration. Les pouvoirs et responsabilités de l’éxécutif, du législatif et du judiciaire sont clairement établis dans la Constitution. Aie, les zombies du législatifs, allez vous tolérer cette dérive jusqu’à l’implosion du pays ?

    2. Lecteur_curieux dit :

      Leur système est plein de défauts, un auditeur d’états financiers doit être indépendant de la direction et il y a un comité de vérification pour aider à cela.

      Là vous avez des dirigeants de FBI ou des juges qui n’ont pas l’indépendance réelle face au pouvoir politique du tout. Si mon indépendance n’est pas plus assurée je ne peux pas faire mon travail comme il faut. Le POTUS a des pouvoirs qui ne devraient pas lui revenir.

      Pour ce qui est de l’éthique , ils devraient obligés d’être l’équivalent de membres d’un ordre professionnel et suivre un code d’éthique sinon subir des radiations temporaires ou permanentes. Avoir de la formation continue aussi. Ce qui ne protège pas complètement ni énormément mais on s’imagine que cela ferait son chemin.

      https://www.adma.qc.ca/

      Évidemment c’est au Québec mais nos politiciens-ministres aussi… Médecins c’est pas assez.

      http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cr/C-26,%20r.%2014.1

      Donald Trump vous ne remplissez aucun ou pratiquement aucun de vos devoirs envers le public, vous êtes radié à vie!!!

      Pratiquement tout le code de déontologie, il fait le contraire. Plusieurs politiciens font le contraire aussi mais de façon aussi marquée et évidente ??? Nan !!!

  8. A.Talon dit :

    «[Roseinstein] a confié l’examen de cette question à l’Inspecteur général de son ministère, qui n’a pas les pouvoirs d’intenter lui-même des poursuites.»

    Une façon polie d’accuser réception de la demande du Drumpf mais sans s’engager plus avant dans ce qui s’annonce de toute évidence être une pseudo-enquête purement politique.

    «le président cherche peut-être une confrontation avec le superviseur de l’enquête russe qui servirait de prélude à son limogeage ou à sa démission.»

    En tel cas, Rosenstein aurait tout intérêt à éviter la confrontation, un peu à la manière de «MiniMe» Trudeau dans le dossier de l’ALÉNA. La pratique du judo pourrait aussi lui servir d’inspiration puisqu’on y utilise la force brute de l’adversaire afin de le déstabiliser.

    «Trump accuse depuis quelques jours le FBI d’avoir utilisé un informateur pour espionner sa campagne présidentielle. Rien n’indique que cette accusation soit fondée.»

    C’est pour cela qu’il ne faut pas lui prêter plus d’importance que pour ses précédents délires d’espionnage par Obama ou de fraude électorale massive en 2016.

    «la déclaration de Rudolph Giuliani faite au Times et selon laquelle le procureur spécial aura bouclé son enquête sur la question d’entrave à la justice avant le 1er septembre.»

    Le gros Giuliani prétend que c’est le procureur Mueller lui-même qui lui aurait fait part de la date d’échéance de son enquête. Depuis quand l’avocat du principal suspect d’une enquête policière est-il dans les confidences du responsable de l’enquête? Mieux vaut y voir une forme d’intimidation pas très subtile envers Mueller et Roseinstein…

  9. Boabab dit :

    Je suis plutôt d’accord avec Stemplar,Gulliani tire les ficelles Trump est beaucoup trop impulsif pour penser une statégie rt l’appliquée sans péter les plombs ,au fur et à mesure qu’il écrit ses « tweet »ça se bouscule dans sa tête, il crée sa vérité et plus qu’il écrit il croit se qu’il pense un vrai débile profond narcissique.

    L’imbecile confie à un autr imbécile moin retardé le mandat d’établir une stratégie ,et ont voir ce que sa donne de la bouilli pour les chats qui ne trompe personne.

    Moi qui croyait que la viellesse amenait la sagesse ,avec evidence ca ne s’applique pas pour tous.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      «Moi qui croyait que la vieillesse amenait la sagesse…..»

      Vous êtres trop optimiste. Il n’y a pas nécessairement corrélation entre vieillesse et sagesse.

      Quand elle entendait une personne traiter quelqu’un de « vieux cr****» ma défunte belle-mère disait que si un «vieux» est insupportable, ça n’est pas parce-qu’il est «vieux» c’est parce que ça fait longtemps qu’il s’entraîne. Et le cas Trump valide son affirmation. Cet individu a toujours été insupportable. Le problème c’est qu’en 2016 une minorité d’Américains lui a fourni les ultimes moyens de ses ambitions.

  10. Guylaine dit :

    oups. deuxième parag., dernière ligne… dans la rue.

  11. Aube2005 dit :

    Il reste une option à Toupet Jaune; déclarer la guerre à l’Iran avant les mi-mandats.
    Comme les américains sont très patriotes, ils lui donneront le pouvoir absolu en votant massivement pour lui et permettront à cet énergumène de garder le pouvoir après 2020.

    Çà ressemble beaucoup à ce qui s’est passé dans les années 1930.

  12. fallaitquejteuldise dit :

    De tous les feuilletons télé qui se passent à la maison blanche, celui-là, c’est le meilleur… C’est qui déjà l’espion de la campagne de Trump, Jack Bauer?

  13. Rodavan dit :

    Ça me semble pourtant bien simple, si le FBI et le DOJ n’ont rien à cacher, ils n’ont qu’à répondrd aux demandes de Trump et au final c’est lui qui aura l’air fou.

    Si ça se met à démissionner en grande pompe à gauche et à droite, c’est pas mal une admission de culpabilité point barre.

    Ceci dit, je suis estomaqué de voir à quel point des employés de l’État appointés, qui n’ont jamais reçu un seul vote populaire de leue vie, peuvent en mener aussi large. Rosenstein se comporte comme si il était un Roi.

    1. A.Talon dit :

      @ Rodovan.K 9h46
      «si le FBI et le DOJ n’ont rien à cacher, ils n’ont qu’à répondrd aux demandes de Trump»

      Si l’Escroc-en-Chef n’a rien à cacher, il n’a qu’à répondre aux demandes d’entrevue du procureur Mueller.

      «Si ça se met à démissionner en grande pompe à gauche et à droite, c’est pas mal une admission de culpabilité»

      Si la citrouille se met à multiplier les tentatives d’entrave à la justice, c’est pas mal une admission de culpabilité.

      «Rosenstein se comporte comme si il était un Roi.»

      FAUX. Rosenstein fait son travail avec compétence en tout respect des devoirs dûs à sa chage et de la séparation des pouvoirs de l’État. On ne peut pas en dire autant de la chose orangée…

    2. Layla3553 dit :

      @Rodovan…9:46 vous dites `Ceci dit, je suis estomaqué de voir à quel point des employés de l’État appointés, qui n’ont jamais reçu un seul vote populaire de leue vie, peuvent en mener aussi large.
      ****
      Pardon? est ce que vous venez de dire que vous êtes contre le népotisme de DT? Vous êtes estomaqué de voir des gens qui n’ont jamais reçu UN SEUL VOTE POPULAIRE de toute leur vie?

      Pardon? si ca se met à démissionner en grande pompe…c’est pas mal une admission de culpabilité…

      mais mon cher monsieur on ne compte plus les démissions de cette administration…comme vous dites point barre.

      et bien monsieur je suis estomaquée mon aussi.

    3. el_kabong dit :

      @rodavan
      « Rosenstein se comporte comme si il était un Roi. »

      Par contre vous ne semblez avoir aucun problème à ce que votre clown orange se comporte en roi : le fbi et doj n’ont pas à « répondre aux demandes » de Sa Majesté et celle-ci ne peut commander des enquêtes selon Son Bon Vouloir…
      Capice?..

      1. Rodavan dit :

        Capice? Le POTUS est le chef de la branche exécutive, il peut définitivement « comnander des enquêtes selon Son Bon Vouloir ».

        Il est exactement-là le problème, les Comey et Rosenstein de ce monde se comportenent comme si leur agence sont des petits royaumes et qu’ils n’ont aucun de comptes à rendre à personne.

      2. Rodavan dit :

        Oops parti trop vite. Si Rosentein veut faire son petit boss qui n’a aucun compte à rendre à personne ( outre la population) et bien qu’il aille se faire élire à la Maison-Blanche

      3. chrstianb dit :

        @Rodovan

        Séparation des pouvoirs ça vous dit quelque chose?

    4. 65Jaypee dit :

      tu pousses pas le bouchon un peu loin, là, simon, en matière de trollisme?

  14. Toile dit :

    Rodovan

    « Au final, c’est lui qui va avoir l’air fou ». Vous voulez dire qu’il va avoir l’air plus fou que fou ?

    Bien vrai que des gens qui n’ont reçu aucun vote populaire puissent en mener aussi large. Je pensais à Ivanka, Jared et le jr. On peut ajouter Banon si vous y tenez. Rosenstein n’est pas roi. Il est un employé de l’état avec un rôle et une fonction spécifique, ça vous échappe toujours ?

  15. Layla3553 dit :

    @A.Talon 10:02
    @Toile 10:12
    En réponse à Rodovan 9:46

    Désolée mais je n’avais pas vu votre réponse avant de commencer à écrire la mienne, mais je suis contente à nous trois ce sera sûrement plus clair dans la tête de cette petite bête???

    1. Toile dit :

      @Layla

      Aucune faute, ca nous arrive tous. Pas trop optimiste sur le fait que cela puisse être plus clair dans la tete de cette petite bet. Un troll est un troll…depuis le temps, me semble que le temps, la réalité et les argumentaires auraient avoir fait son oeuvre.

  16. Selon la requête, le martyr Trump se plaint d’espionnage à son égard durant la campagne. Il ne fait aucune allusion à l’enquête Russe. Sa demande ne devrait-elle pas être reçu par Dobbie Sessions ? Celui-ci s’est récusé concernant l’enquête Russe car il y est impliqué jusqu’au cou. Mais au dernière nouvelle, il est toujours à la tête du DoJ, donc c’est à lui à gérer ce dossier. Trump en ferait une jaunisse (oups, c’est déjà fait) car il ne ferait que perdre du temps, et dégage l’épée de Damocles au-dessus de la tête de Rosenstein.
    Comme on sait que son seul but est de congédier Rosenstein, il n’en a rien à cirer du résultat. Congédier Dobbie Sessions n’apporterait rien, outre de nouveaux délais. Cette perte de temps va provoquer beaucoup de sueur froide à plusieurs Républicains qui aimeraient que l’on baisse le feu de la marmite.

  17. el_kabong dit :

    @rodavan
    « Le POTUS est le chef de la branche exécutive, il peut définitivement « comnander des enquêtes selon Son Bon Vouloir ».

    Comme vous ne semblez pas davantage avoir compris le sujet sur la crise constitutionnelle en vue, vous pouvez garder vos illusions de bon disciple…

  18. el_kabong dit :

    @rodavan

    P.S. Rappel : il y a 3 branches de gouvernement aux USA et la branche exécutive ne « commande » pas aux 2 autres…
    Capice?

    1. Toile dit :

      Ca existe aussi ailleurs , dont le Canada, mais ne compliquons pas la patente pour notre ami.

  19. Boabab dit :

    Je suis désolé de ne pas pouvoir vous donner la référence je me rappelle plus ou j’ai lue que le FBI avait bel et bien un informateur qui les renseignait sur une possible « collusion »par des personnes qui travaillaient à la campagne deTrump ,à cause de leurs proximités avec les russes ,et si je me trompe pas cela as à voir avec le super pac de Stone,le nom qui me reviens en tête est Sullivan mais je ne peut confirmer.Ce que se reportage disait c’est que l’enquête visait c’estl proximité de ces russes avec ces responsables dans la campagne de Trump et non la campagne elle même. J’espère que l’un d’entre vous a lu cet article et pourra confirmer la référence.

    D’une façon ou d’une autre la grosse vache sacré Trumpissime n.e croit pas beaucoup dans cette diversion ,il est déjà ailleurs ce matin il a mangé ses deux BigMac sont gros frites ketchup et deux gros Coke extras larges sans glace et c’est mis au travail il previent la
    Chine de ne pas avoir de relachement sur la dureté que lui a imposé, tant qu,il n’auras pas rencontré son pot TiKim pour régler les problèmes récurent que cause la Corée du nord .Et Pompéo as reçu instruction de saboter de finitivement l’accord sur le nucléaire avec Iran,ila dressé une liste de douze conditions pour que les USA abandonne les restrictions qui leurs sont imposés, et il prend bien soin de sollicité ses partenaires Européen de le supportés dans les sanctions ,en prenant les grands moyens si ils ne suivent pas
    les compagnies qui feront affaire avec l’Iran en subiront les conséquences .Vive la coopération un gun américain sur la tête.

    1. Paquerette Palardy dit :

      @Boabab
      Aux partenaires européens de prouver qu’ils sont en mesure de supporter cette entente sans l’accord des États -Unis.

  20. Paquerette Palardy dit :

    Bonne chose que l’inspecteur général s’en mêle, sait-on jamais ce qu’on pourrait découvrir!

  21. ghislain1957 dit :

    Hors sujet.

    Le neurone paranoïaque de Trump a repris du service aujourd’hui: « nquête russe: Trump accuse la CIA sous Obama »

    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201805/21/01-5182635-enquete-russe-trump-accuse-la-cia-sous-obama.php

Répondre à Apocalypse Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :