Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Un journaliste de la chaîne locale d’ABC à Houston a demandé à Paige Curry, élève de l’école secondaire de Sante Fe, s’il y avait eu une part d’elle qui s’était dit pendant la fusillade de ce matin : «Ce n’est pas vrai. Cela ne peut pas arriver ici aussi.»

La réponse de l’élève de 17 ans est vite devenue virale sur les réseaux sociaux (à partir de 1:14 de la vidéo qui coiffe ce billet) :

«Non. Il n’y en a pas eu. Cela arrive partout. J’ai toujours eu le sentiment que cela arriverait ici aussi.»

Qu’ajouter à cette réponse déchirante?

77 réflexions sur “La vidéo du jour

  1. Pierre Andre S dit :

    ahh! well…business as usual,,,,que les usa doivent ce dire

  2. Guylaine dit :

    Ah mon Dieu, pauvre chouette, prise dans un monde d’adultes fous du gun qui ne pensent pas à sa sécurité. Et quel effroi sa mère a dû ressentir, je ne peux imaginer aller chercher une des miennes ainsi, avec le bruit des fusils en arrière.

  3. Steve3110 dit :

    C’est devenu normal. C’est devenu le standard. Il n’y a plus de surprise. Je plains ces jeunes…

    Pendant ce temps, à Washington, les actions qui viendront seront des pensées et des prières… Bref, beaucoup de vent…

  4. A.Talon dit :

    Qu’ajouter à cette réponse déchirante?

    «We offer our thoughts and prayers. Next!» (Dohnald & Oliver)

  5. freddyf1977 dit :

    Ce pays est d’un pathétique, la norme est rendu que tu t’attends que quelqu’un entre dans ton école et tir des gens… c’est rendu la NORME! incroyable.

    1. Sueurs dit :

      Ça ne va rien changer DT a trop besoin de l’argent de la NRA, les personnes et leur famille ne pèsent pas lourd dans la balance…

  6. duquettegilbert dit :

    À la question du jornaliste qui lui demandait si elle était surprise qu’il y ait eu une fusillade dans son école, la jeune demoiselle lui a répondu :

    Je n’était pas surprise du tout je savait que cela allait arriver un jour dans notre école, je ne savait tout simplement pas quand cela allait arriver. Je n’était pas surprise j’étais apeurée.

  7. Marcandreki dit :

    T’as 17 ans , à l’école: lieu de bien des humiliations, petites et grandes. T’es pas particulièrement brillant, pas particulièrement populaire, tu pognes pas, mais t’as les hormones au plafond. Des fois, tu hais le monde, ceux qui s’amusent, rient de tout, de rien, qui ont tout. Tu crois que tu n’as rien, que tu n’auras jamais rien. Tu te sens moins que rien, tu finis par croire que tous le savent, le sentent: Your’e a loser. T’as envie d’exploser. Tu as 17 ans et tu vis dans un pays où il y a des fusils partout. D’autres l’ont fait. Pourquoi pas toi. Comme une fatalité, qui arrive partout. Comme la bullshit qui suivra

  8. Sylvain Pelletier dit :

    Ce sera une autre enfant qui sera  »démonisée » par les charognards répulibans, la lie de faux-news et les terroristes de la NRA.
    Ils diront qu’elle est une actrice payée par les démocrates, ils prétenderont à la mise en scène, ils fouilleront dans sa vie pour la salir, ils vomiront leurs insanités sur elle comme ils l’ont fait avec les survivants de Parkland.
    Cette bande de rapaces  » so called christian and pro-life » n’a aucune humanité ni aucune empathie. Même les charognards ont plus d’humanité qu’eux.

    1. Benton Fraser dit :

      A court de justification, ils finiront par dire que les tireurs sont des acteurs payés par les démocrates!!!

  9. Tom de Boston dit :

    La maladie mentale est globale.

    Les fusillades de masse sont américaines.

    1. Jean Saisrien dit :

      En effet…. très triste mais… vous les étatsuniens êtes des otages de la NRA et des idiots comme Trump..
      Well regulated militia… ¯\_(ツ)_/¯

      1. Aube2005 dit :

        Et Parkland est devenu rapidement silencieux.

        Tous ces parents de jeunes qui restent coi.

        Quelle tristesse.

        Quand tu mets un zouf a la tête de ton pays pour gouverner et que presque tous ceux et celles qui siègent a ce gouvernement demeurent silencieux, tu arrête de te poser des questions.

        Les américains récoltent ce qu’ils sèment.

  10. A.Talon dit :

    Parlant de «thoughts and prayers», cette expression choquante par son côté déresponsabilisant a sa petite histoire valant la peine d’être racontée.

    «How ‘thoughts and prayers’ became the stock phrase of tragedies»
    http://theweek.com/articles/707256/how-thoughts-prayers-became-stock-phrase-tragedies

    EXTRAIT: «As common as it is, not everyone likes the phrase. Many people see it as a substitute for real action — « thoughts and prayers are simply not enough, » Sen. Kirsten Gillibrand (D-N.Y.) said Monday — or even sometimes a smoke screen for having been part of the cause.»

    1. gl000001 dit :

      La religion est une déresponsabilisation. Peut-être pas toutes mais les monothéistes probablement !

  11. bloganon dit :

    Il n’y a rien à ajouter. Cette jeune femme est réaliste, elle connaît bien la culture des armes qui sévit dans son pays. Et tant que la culture ne changera pas, les tueries vont se perpétuer.

  12. Danielle Vallée dit :

    C’est une école où un programme de préparation à ce genre d’événement avait été appliqué.
    Et il y avait des gardes armés affectés à l’école que les étudiants voyaient tous les jours.
    Bien sûr que l’école leur semblait une zone de danger.
    Le message était clair.

    Le tueur avait simplement pris les armes de son père .
    Tu arrêtes le père et tu le fous en prison pour complicité.
    Mais ça n’arrivera pas aux Etats-Unis, ce serait trop responsable.

    1. Layla3553 dit :

      @Danielle Vallée 16:03

      Votre commentaire que j’approuve à100%, m’a rappelé ceci…
      Jean Cournoyer faisait une émission radio avec Jean Lapierre, Il martelait je l’entends encore, que le père devrait faire la moitié du temps en prison que la fils avait écopé. Je sais que ça ne pourrait pas être généralisé, mais dans beaucoup de cas il le faudrait.

      Un père qui amenait son fils faire des tournées de repérage pour aller voler ultérieurement, peut-on être surpris que le jeune est devenu un voleur et a fait de la prison, mais jamais le père, qui a eu aussi un bar et faisait des paris sportifs, sauf que le jeune a goûté à la drogue qui circulait dans le bar, et sa vie en tant qu’homme a été bordélique, prison et drogue. Oui dans ce cas le père aurait dû faire la moitié de son temps.

  13. lisemong dit :

    Ce n’est pas un pays où je voudrais vivre, un pays où il est  »normal » de tuer des enfants.

    1. Gilles Raymond dit :

      Dire que certains prétendent que ce sont les étrangers qui menacent la sécurité nationale, la vie des Américains. Que d’aveuglement, d’hypocrésie. Le danger vient de l’intérieur et est soutenu par le parti des religieux et bigots. Ils ne leur reste que la prière comme le clame leur valeureux chef.

  14. Apocalypse dit :

    En effet, une réponse déchirante!

    Révoltant de voir un pays dont les dirigeants ne sont même pas intéressé à protéger les jeunes: ‘Shame on YOU’.

    Ca va changer le jour où ces jeunes vont pouvoir voter, et le faire, pour des politiciens qui voudront faire quelque chose contre ce fléau des armes à feu.

    Dire qu’il y a un consensus dans la société américaine (> 60% de la population) pour des mesures visant à contrôler les armes à feu, mais non, c’est la minorité qui décide. Dans ce dossier, c’est la dictature de la minorité.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Oui c’est vrai c’est en haut de 60%, même plus de 65% de mémoire qui sont en faveur de plus de contrôle et il y a même des pro-guns parmi eux et des membres de la NRA mais moins fervents. Sauf que parmi les Républicains là ils sont minoritaires. Comme expliqué en PPE, le programme politique en lui-même permet l’échange de votes et une coalition d’intérêts minoritaires permet de remporter les élections, c’est un marché politique avec des entrepreneurs qui achètent des votes, Leurs exemples témoignent par contre leur biais mais pour la mécanique de marché , elle s’applique.

      https://books.google.ca/books?id=l_cSi_Pz10cC&pg=PA53&lpg=PA53#v=onepage&q&f=false

      Page 53 à 75, sauf que bien sûr ces économistes ont un biais pro-marché, ici c’est juste pour expliquer le marché politique et le tableau de la page 61 montre un exemple fictif avec certaines simplificatrices mais démontrant le fonctionnement. Rien de plus rentable pour un politicien que de proposer des mesures à bénéfices concentrés et à coûts diffus, tu n’iras pas faire du lobbying ou participer à plein de manifs pour sauver 8$ par année. C’est trop l’homo-oeconomicus mais cela aide à quantifier. Alors qu’un vote, c’est pas tout le monde qui a les mêmes priorités, le vote a le même poids.

      Leur exemple de projet de bibliothèque qui ne passe pas mais en ajoutant un projet de garderie là cela passe. Des parents qui ne veulent pas vraiment la bibliothèque mais qui tiennent absolument à la garderie alors ils sont prêts à financer la bibliothèque, ils réduisent leur bénéfice mais en garde un. C’est trop utilitariste comme vision mais le marché incluant celui politique fonctionne vraiment ainsi.

      Certains sujets entre plutôt dans les échecs du marché, chapitres 12 et 13 mais oui cela reste l’école libérale néo-classique. C’est une grille d’analyse parmi d’autres et non des dogmes.

      Leurs armes à feu entraînent des externalités négatives mais les économistes croient peu à la réglementation qu’ils jugent inefficace, je parle en général dans la théorie.

      J’imagine le modèle des droits de pollution mais c’est juste de la théorie :

      https://books.google.ca/books?id=l_cSi_Pz10cC&pg=PA356#v=onepage&q&f=false

      Tu détermines le nombre optimal/maximal de guns de chaque catégorie qui peut y avoir dans le pays. Et cela va aux plus offrants. Cela coûte trop cher avoir un gun ? Passe-toé- z-en, no money , no candy. Tu ne veux pas que les méchants s’en procurent ? Put your money where is your mouth, achète les droits de possession mais sans en avoir ou en allant faire détruire les armes.

      Page 361,ils parlent de taxer la pornographie, la taxation est abordée plus tôt dans le chapitre. Une taxe  »vice » sur les armes à feu mais tu peux pas déterminer la quantité. Pour fumer, est-ce la taxation ou la réglementation qui a été le plus efficace ? Les deux ? Ou les changements sociaux ?

      PPE c’est une vision incomplète du monde. Non mais les Républicains aucune chance qu’ils limitent le nombre d’armes en circulation avec l’équivalent des droits de pollution ou des droits de coupe dans le domaine forestier et aucune chance qu’ils mettent des taxes élevées. La demande est peu élastique au prix ? Quand même la dépendance est aussi forte que celle à la voiture ?

      Les externalités négatives et le bien public.

      La sécurité, le bien-être commande moins d’armes à feu, il peut y avoir à certains endroits plus de policiers ou de personnes formées pour en avoir mais il faut réduire le nombre total d’armes dans le pays. Une grand-mère avec son gun dans sa sacoche ou qu’il le laisse traîner dans sa maison et les petits-enfants viennent jouer. Mets une taxe sur les guns puis grand-mère a juste à sortir plus et regarder moins de télé et elle sera moins craintive. Ou aller la visiter plus souvent.

      Investissez dans les services sociaux.. Faîtes jouer les jeunes au basket et découragez les gangs de rue.

      1. Satiricone dit :

        @Lecteur_curieux, pouvez vous reprendre votre commentaire en termes plus simples ? Ce que vous dites semble capital pour ma culture, je veux bien comprendre. Merci d’avance.

  15. lindavana dit :

    Un autre tit cul mal dans sa peau, élevé dans la culture des guns, celle qui prétend que tout peut se régler avec un fusil, qui a tellement vu de ces tueries récemment que ça en devient presque banal et qui voulait probablement mourir sous les balles des policiers 🙁

    Et on assiste au défilé des faux sincères – Ted Cruz et le gros morron en tête – avec leurs fausses prières et pensées, qui ne feront encore une fois ABSOLUMENT RIEN pour contrer ce phénomène typiquement américain!!!!!!!! C’est vraiment à vomir. Et d’une tristesse abyssale. Pauvres enfants qui doivent vivre avec ça…

  16. 65Jaypee dit :

    « Thoughts and prayers ». Ca ne coûte pas cher, ça engage à rien mais ça donne l’impression que l’on est impliqué… alors qu’on en a strictement rien à foutre.

  17. PBE dit :

    Oh la la!!!! Parmi les réponses aux questions sur la tuerie à l’école, Le Lt. Gov du Texas (républicain) afirme : Un trop grand nombre d’entrées et de sorties peut être le problème!!!!! http://mediaite.com/a/rjdcv

    On sait que la NRA l’a dans sa poche!

    1. kintouai dit :

      « Un trop grand nombre d’entrées et de sorties peut être le problème ». Un autre taré répuliban !

      En fait, un trop grand nombre d’écoles est peut-être plutôt le problème (ou, pour reprendre l’excellent mot de Gilbert Duquette dans le billet précédent, 12h49 : il faut abolir les écoles, ça ferait plus de crétins qui appuieraient ces immondes dretteux américains).

  18. Lecteur_curieux dit :

    Ce sont des questions que je saurais trop qualifier bon mais elle était volontaire pour aller parler. Cette école secondaire semble immense. Combien d’élèves en tout ? Nos polyvalentes sont trop grosses à mon goût mais cela ? 2395 élèves en 2015-2016, ils sont trop jeunes pour être si nombreux. Comment peuvent-ils être heureux dans un tel environnement ?

    On parle des fusillades car elles sont plus tragiques mais souvenons-nous de la série Boston Public. https://en.wikipedia.org/wiki/Boston_Public Je me rappelle pas tout puis des films aussi . Vous voyez le côté dur qui s’y déroule à tous les jours. L’adolescence est difficile partout mais il y a des milieux plus durs que d’autres. C’est un autre problème mais au final ils sont tous liés plus ou moins fortement.

    1. Lecteur_curieux dit :

      1500, 2395 c’est une autre école du même nom.

  19. jeantihomme dit :

    un pays où il y a plus de décès d’étudiants à l’école que de soldats: http://thehill.com/homenews/news/388375-more-people-have-died-in-schools-than-service-members-in-2018-report

    1. Benton Fraser dit :

      Finalement, les américains devraient envoyer les étudiant en mission à l’étranger et les soldat dans les écoles américaines!

  20. Lecteur_curieux dit :

    On voit le jeune :

    https://www.cnn.com/2018/05/18/us/texas-school-shooting/index.html

    Vraiment bizarre…

     » The alleged shooter used a shotgun and a .38 revolver that were legally owned by his father  »

     » The high school has about 1,400 students, according to GreatSchools.org.  »

    Google dit autre chose pour le nombre d’élèves… qui dit vrai ?

    https://en.wikipedia.org/wiki/Santa_Fe_High_School_(Texas)

    1500 le lien Google c’était peut-être une école du même nom…

    Oui c’est celle en Californie qui est plus grosse.

  21. PBE dit :

    Les étudiants de DC ont fait leur sitting-in à l’entrée du bureau de Ryan.

    les voici: pscp.tv/w/1ZkKzVbnzpZKv

  22. Selon le lieutenant gouverneur du Texas, Dan Patrick, le problème serait qu’il y a trop de portes (trop d’accès) dans les écoles! Il y a quelque chose de complètement déconnecté chez ces gens : Trop de portes, mais pas trop d’armes… Un pur délire.
    https://twitter.com/GavinNewsom/status/997577129163350018

    1. papitibi dit :

      À la place de Dan Patrick, je remplirais de ciment TOUTES ces maudites écoles. Ou alors, j’en retirerais tout l’air respirable, ce qui empêchera les student killers d’occire ces pauvres étudiants.

      C’est pourtant pas compliqué! Au moins, il n’a pas proposé d’armer les bébés à leur deuxième anniversaire, lui…

      Transformer les écoles en méga-bloc de ciment, ça aurait aussi un autre avantage: Trump aime les poorly educated – du moins s’en vante-t-il entre deux éloges de lui-même.

      Le plus sûr moyen de former (!) des poorly-educated, c’est de fermer les écoles, non?
      Surtout que ça permettrait de baisser les impôts…

      Misère!

    2. Benton Fraser dit :

      Ou bien le problème est qu’il y a trop d’élèves dans les écoles…. ou bien c’est causé par l’érosion des berges!!!

      1. papitibi dit :

        L’érosion des berges, c’est une invention des islamo-fémino-fakenewsistes/réchauffistes de la go-gauche. Ça n’existe pas.

        Par contre, le monde sont trop éduqués astheure pis ça leur vire la tête à l’envers; fermer les écoles, c’est ça, la solution! I love the poorly-educated, disait un POTUS qui a requis l’anonymat…On en a pas assez, il faut en fabriquer!

        Pis on va pouvoir baisser les impôts pour le vrai monde.

    3. Il faut être CON pour répondre une chose comme cela. Donne la parole à un Répuplicain= Merde=Trump

  23. papitibi dit :

    Je me permets de reproduire un commentaire laissé sous le billet précédent alors que la discussion avait migré ici:

    = = =

    Kids killing kids at school?

    Pas de problème! Les enfants, Monsieur le Prizzidans va équiper tous les bons z’élèves de belles z’armes toutes neuves pour qu’ils puissent occire les méchants z’élèves.

    Voilà, c’est réglé. Next!

    Le méchant (avec ou sans complice) aurait planté des explosifs dans l’école? Pas de problème! Les enfants, votre Bienheureux Prizzidans va distribuer à chacun de vous un kit de déminage et toutes les écoles du pays vont devoir faire l’acquisition d’un robot téléguidé pour désamorcer les bombes! Trump will make School Safe Again!

    Allez, ouste. Circulez… y a rien à voir! Everything’s under control, says Trump.
    Believe him!

    = = =

    Minute, papillon!
    Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal une entrevue avec une résidente québécoise dont les enfants fréquentent une école voisine de celle où a eu lieu la 22e tuerie de l’année.

    Et la madame, elle a bien dit que dans cette ville-là, il y a des policiers armés dans les écoles. En tout temps. Ça veut-y dire que les TRUMPeries de la NRA et du TRUMPeux lui-même, c’est de la bullsh**?
    Ah bin tôrrieu! On peut pu se fier à personne!
    C’est bin pour dire…

    1. Le meilleur commentaire du jour.

  24. fallaitquejteuldise dit :

    Suggestion prévisible d’un groupe de travail de la NRA: après les extincteurs incendie et les défibrillateurs dans les lieux publics, pourquoi pas une alarme muraille qui avise les policiers, qui lorsque déclenchée, donne accès à une arme chargée ( d’une balle seulement c’est au cas où…) . On jase là…
    Vous savez, avec une telle vision biaisée, ça prend un bon avec une arme pour faire face à un méchant avec une arme…

  25. Yndia dit :

    C’est tellement triste j’en ai les larmes aux yeux. Pauvre génération.

  26. Rien à dire… ON passe à autre chose. On ne va tout de même pas encore répéter ce qu’on se raconte depuis des années sur ce sujet.

    J’ai vu les USA de long en large il y a déjà longtemps… C’est sans doute l’un des plus beaux pays du monde. Mais je n’y remettrai jamais les pieds, jamais!!!

    Belle coïncidence tout de même cette autre tuerie au TEXAs cette fois-ci. Hier je suis tombé sur un article de presse publié à l’international nous montrant un restaurant de burgers au Texas faisant sa publicité en annonçant que tous les clients pouvaient se présenter avec leurs armes à la main pour manger (avec photos des serveurs et serveuses armés)… Les affaires vont très bien nous disait-on. Alors je ne suis pas surpris du tout. J’ai souvent raconté à des amis au cours des années ce qui m’horripilait lors de mes voyages aux USA… Exactement ça, soit avoir l’obligation de manger à côté d’individus armés à mes côtés. Personne ne me crois quand je raconte tellement ça semble irréel… SAUF POUR UN CITOYEN AMÉRICAIN… Alors qu’ils se tuent entre eux ça les regarde. Je n’y peux rien.

    J’ai beaucoup de compassion pour ces citoyens américains qui n’arrivent pas à se faire entendre (incluant notre ami Tom de Boston et quelques autres ici même) en incluant les jeunes de Parkland qui ont lancé les hostilités contre la NRA et les politiciens corrompus de leur pays. Je ne peux que leur souhaiter bonne chance une fois de plus.

    À la prochaine tuerie… Ça ne tardera pas!

    1. Tom de Boston dit :

      Votre réticence à visiter les États-Unis est compréhensible étant donné les horribles tirs de masse qui se produisent trop souvent. J’espère seulement que vous réaliserez que le taux de décès par arme à feu varie considérablement d’un État à l’autre.

      https://www.usatoday.com/story/news/nation/2018/02/21/states-most-and-least-gun-violence-see-where-your-state-stacks-up/359395002/

  27. Toile dit :

    Ad nauseaum ….
    L’hypocrésie en boucle, tueries après tueries.
    Ad nauseaum

  28. MarcoUBCQ dit :

    Je trouve malheureux que la candeur d’une enfant serve à vendre encore plus de pubs. Il me semble que les enfants ne comptent pas pour beaucoup dans le monde, et encore moins aux États-Unis.

  29. ducalme dit :

    Pour paraphraser Jacques Prévert: «Ceux qui donnent des fusils aux enfants, ceux qui donnent des enfants aux fusils.»

    Comme le disait un participant l’autre jour, en Amérique, la vie commence à la conception et se termine à la naissance.

    @Marcandreki: Vous décrivez bien le phénomène des rejetés qui n’ont plus de repères, plus de personnes à qui se confier.

    Ils prennent un AR-45, trouvent un bump stock et 15 ou 20 ans plus tadr, ils reçoivent une injection léthale à Huntsville…

  30. papitibi dit :

    … surtout que, contrairement à cette marionnette de la NRA qui lui a succédé à la Maison Blanche, Obama, lui, VOULAIT restreindre le droit aux armes.

    Sauf qu’il a eu dans les pattes un Sénat et une Chambre des Représentants qui étaient hostiles à toute réforme.

  31. Danielle Vallée dit :

    Trop de portes?
    Je pense que l’idee du gouverneur c’est d’avoir une ou deux portes d’entree avec des détecteurs de metal, mais il hésitait déjà à cause du coût…
    Ça prend des agents pour surveiller ces détecteurs.
    Et ça m’empêcherait pas quelqu’un de faire une tuerie à l’extérieur de l’école.

    Finalement ils se cassent la tête pour ne pas considérer la seule option valable….

  32. papitibi dit :

    Le 18e jour de mai n’est pas terminé que déjà 27 attentats par arme à feu sur des cibles prises au hasard. En 18 jours, 24 morts, 97 blessés.
    Les stats et la liste des tueries sont ici: https://www.massshootingtracker.org/data/2018

    L’Amérique ne s’est jamais aussi bien portée que sous mon règne éclairé – POTUS 45

    1. Le Cyclope dit :

      « …que sous mon règne éclairé – POTUS 45. »

      Avec une veilleuse de dortoir!

  33. Boabab dit :

    C’est révoltant de voir ces enfants,c’est jeunes femmes et jeunes hommes implorez que la classe politique fassent quelque chose
    pour protéger leur vie,leurs assurés une avenir et la réponse en est une de non recevoir.
    La réponse à ce carnage ne sera malheureusement pas pour demain,il leur faudras changé les mentalités, probablement ce sera
    Les jeunes Gonzalez et Curry dans le futur lorsqu’ils seront des législatrices qui trouveront les solutons.

  34. Lecteur_curieux dit :

    Mon amie du web très démocrate est originaire du Texas maintenant elle habite dans le bout de Washington, je ne l’ai pas lue aujourd’hui mais oui elle était républicaine jeune et je crois que c’est sous Reagan ou si encore le cas sous Bush père, elle allait changer de camp très bientôt…

    Oui elle relaie 3 messages sur le sujet et trouve qu’il n’y a aucune rationalité chez les républicains sur les armes à feu.

  35. Boabab dit :

    HS dans les cinq derniers billets de Mr.Hétu une anomalie est survenue,Jaypee tu doit t’avoir rendu compte que Simonn’as rien à
    dire.En effet Radovan,Paquerette et NicMef n’ont pas d’opinion sur les sujets brulants,bah faut pas s’en plaindre.

    1. 65Jaypee dit :

      Curieux, non? Et une autre preuve que ces trois « personnes » sont en fait la même… malgré les protestations de rodavan…
      Oh, simon va revenir, ne vous inquiétez pas!

  36. Paul Lacerte dit :

    Entendu à la radio cet après midi… prob. la radio de R-C c’est ce que j’écoute à 95% du temps… il y avait 2 gardiens armés dans l’école..!!!???.. d’autres ont aussi entendu ça??

    Et ça n’a RIEN changé au résultat… !!!…

    1. papitibi dit :

      Ça,je l’ai pas entendu comme tel mais j’ai entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal une mère québécoise dont les enfants fréquentent l’école voisine de celle où la tuerie est survenue; l’école de ses enfants a été mise en confinement même si aucun coup de feu dans celle-là.

      Et surtout, cette maman a confirmé en ondes que dans cette ville, il y a des policiers armés dans toutes les écoles.

      Il semble donc que la présence d’un good guy armé n’arrêtera pas un bad guy qui ouvre le feu.

  37. Lecteur_curieux dit :

    Je ne comprends pas ce besoin d’être armé sauf quelques exceptions. Pour moi rien de bon peut arriver avec cela… Si tu es chasseur, je peux comprendre ou vivant proche de la forêt de la nature. Mais pour ta sécurité personnelle ? Pas besoin de cela à moins d’être un agent ou d’être vraiment traqué ou une personne ciblée. Sinon quoi ? Fais-tu partie d’une organisation de gangsters ?

    J’ai pas de proches qui avaient une arme à feu ou peut-être un mais dont il ne se servait plus depuis plus de 10 ans à une autre époque et il avait fait fuir des rôdeurs mais plus avec sa grosse voix que son arme, j’imagine qu’il n’avait même pas de munitions ou alors le temps de tout sortir cela… Du tir sportif personnel à la fin des années ’60 soit avec une 12 ou une 22. D’autres ont eu des fusils à plomb mais dans les années ahhh les garnements , années ’50 ???… Ou nous jeunes des fusils à pétard? Ou des fusils à l’eau c’est encore mieux. Les pétards font trop de bruit déjà puis des jeunes autres peuvent mettre le feu avec cela. Ceux à plomb ? Tu peux blesser quelqu’un avec cela…

    On devient donc plus intelligent ou sage avec les années sur plusieurs dossiers… Nos amis Américains deviennent plus fous ?

  38. A.Talon dit :

    HORS SUJET, quoique…

    Démonstration extrême de la folie des armes à feu: un resto où tout le monde est armé. L’adoration du 2e Amendement poussée jusqu’à l’absurde. Même selon les critères américains, c’est tout à fait anormal et complètement fou.

    «À Rifle, Colorado, on mange un burger entouré d’armes»
    http://www.lapresse.ca/actualites/insolite/201805/17/01-5182296-a-rifle-colorado-on-mange-un-burger-entoure-darmes.php

    INTRO: «À Rifle, petite bourgade du Colorado, on peut manger un burger entouré d’armes: la patronne du restaurant «Shooters Grill», Lauren Boebert, ses serveuses et les clients en portent une à la ceinture.»

    1. Lecteur_curieux dit :

      C’est leur réflexe,leur conditionnement que je n’aime pas :

       »Peu après l’ouverture, un homme est battu à mort lors d’une altercation dans une ruelle à proximité du restaurant. Inquiète pour sa sécurité, Lauren Boebert se tourne alors vers son voisin, Edward Wilks.

      «Je lui ai dit, « je veux porter une arme à feu. J’en possède, mais je ne connais pas la loi, apprends-moi »», explique-t-elle à l’AFP.  »

      Un bon réflexe serait quoi? De parler de la sécurité de cette ruelle dans une association de marchands du quartier et disons au conseil municipal. Peut-être plus d’éclairage, une présence policière un peu augmentée, plus de surveillance entre citoyens.

      J’ai pas forcément peur mais tant que tout reste tranquille, le hic c’est qu’ils s’arment supposément pour leur sécurité. Je peux comprendre dans un saloon avec une bande de brigands, je peux comprendre aussi un motard criminalisé ou un mafieux dans un club de danseuses nues d’être armé mais ce sont des gens déjà sur la mauvaise track qui risquent de mourir jeune.

      Son commerce était intelligent à l’ouverture mais après cet incident ? C’est comme si leur intelligence éteint atteinte.

      Ils ne sont même pas habillés en cow-boy en plus !!! Yé où le fun ?

      Vive le Québec !!!

      http://www.alafut.qc.ca/

    2. Le Cyclope dit :

      « …manger un burger entouré d’armes… ».

      Vivre là, je deviendrais végétarien….

    3. Lecteur_curieux dit :

      La stupidité incarnée? Parler de sécurité ne fait aucun sens… http://shootersgrillcafe.com/ https://www.facebook.com/pg/shootersgrill.rifle/shop/?ref=page_internal Les reportages des médias restent superficiels certains résidents croient que ce n’est qu’une gimmick pour faire marcher le commerce. Tant que cela reste cela et que personne ne se sert des armes c’est moins dangereux mais des fausses armes seraient mieux mais dans un pays où pratiquement plus personne ne serait armé et tous seraient au courant que ce n’est que du théâtre, un jeu… Là tu ne te mets pas en danger ni tes concitoyens inutilement.

      C’est évident que c’est pas parce que vous avez un gun que vous êtes un criminel mais vous êtes plus stupide que le criminel, vous avez pas besoin de cela. Va au club de tir si tu veux mais amène pas une arme au restaurant, pour les enfants avant de tirer en bas de 12 ou 13 ans, c’est vraiment trop jeune.

      https://www.facebook.com/shootersgrill.rifle/ Dans la vidéo, ils parlent encore de la Suisse mais dans un raisonnement à seulement 2 variables alors que c’est toute une culture qui est différente. Les Helvètes doivent passer plus de temps à épousseter leurs armes qu’à tirer et elles doivent être dans un coffre-fort d’une grande sécurité… Bon on revient avec Astérix… J’aime encore mieux en Corse juste la puissance du regard est suffisante pour intimider les Romains.

      Ils font une belle preuve que les faits ce n’est pas vraiment ce qui compte c’est la façon que tu les assembles ensemble que tu construis ton raisonnement alors tu peux partir d’une fable et tirer une leçon de vie très intelligente versus s’en tenir à des faits mais n’y piger rien en se servant de statistiques que l’on déforme ou alors qu’on arrête de réfléchir. Il faut l’expliquer. Cependant, il est vrai que l’autre camp est parfois adepte de faux raisonnements.

       » It’s really about bad people  » L’auteur de la fusillade ne semble pas un méchant a priori disons il y a 2 ans, il lui est arrivé des choses et là il a sombré. Mais oui un meilleur suivi psychologique l’aurait aidé mais sans les armes disponibles, il n’aurait pas fait cela et qui sait ? Il aurait crié à l’aide ? La santé mentale peut vaciller en quelques mois…

      Des gens qui se mettent volontairement en danger mais sans le savoir par aveuglement idéologique, leur entourage aussi.

  39. Tom de Boston dit :

    @carboneras2004 et @Jean Saisrien et @tous

    La fascination et le niveau de fanatisme pour les armes à feu aux États-Unis est tout à fait unique sur ce monde! Ce haut niveau de fanatisme existe surtout chez les Blancs conservateurs. Je soupçonne fortement que cela a sa genèse à l’époque coloniale où les armes représentaient l’autosuffisance et le pouvoir. Les conservateurs américains pensent toujours qu’ils vivent au 18ème siècle, un état de choses dangereux vu la façon dont les armes à feu ont évolué depuis!

    Quelle ironie que cette fascination pour les armes à feu soit souvent personnifiée par les «Minutemen» du Massachusetts qui ont combattu les Britanniques avec leurs mousquets et ont commencé la guerre révolutionnaire qui a finalement gagné l’indépendance pour les nouveaux États-Unis d’Amérique. Pourtant, aujourd’hui, le Massachusetts a le plus faible taux de décès par arme à feu (3,4 pour 100 000) et a les lois les plus fortes sur les armes à feu aux États-Unis!

    Le taux de décès par arme à feu aux États-Unis varie considérablement d’un État à l’autre. Comme je l’ai déjà mentionné, le Massachusetts a le taux de mortalité le plus bas, tandis que l’Alaska a le taux le plus élevé avec 23 pour 100 000 habitants. Le taux au Texas est de 12,1 pour 100 000 personnes.

    https://www.usatoday.com/story/news/nation/2018/02/21/states-most-and-least-gun-violence-see-where-your-state-stacks-up/359395002/

    1. papitibi dit :

      Pour le Massachussetts, où certains cousins de mon grand-père s’taient établis à la fin du 19e siècle, je n’en suis guère surpris.

      La proportion des poorly éducated y est sûrement l’une des plus faibles; est-ce une coïncidence? J’en doute. Et dans les États où le KKK et autres mouvements White Supremacist ont des racines profondes, j’ai comme l’impression que – et je vais l’exprimer comme ça – les cibles sont plus nombreuses alors les Gun Freaks préfèrent se prémunir contre le péril black, si je puis me permettre.

      Cela dit, je vis dans une région où la proportion des chasseurs est beaucoup plus élevée qu’elle ne l’est à Boston ou à Montréal; les permis de chasse et autorisations de posséder une arme à feu sont nombreux. Pourtant, mes voisins ne se tuent pas entre eux: ils préfèrent le gros gibier – cerfs de Virginie (chevreuil) et élan (orignal)…

      1. Lecteur_curieux dit :

        Pour l’Abitibi on peut remonter plus loin en arrière, oui il y a des chasseurs mais il y a aussi surtout l’architecture Boomtown, des amateurs de musique country-western, la forêt et les mines, les Amérindiens aussi. Alors notre parenté maintenant décédée est plus proche des cow-boys que certains américains. Plus proche des pionniers ou bâtisseurs de région.

        Oui des parents avec des petits cousins ou grands-oncles ou petits cousins actuels sont chasseurs mais les plus proches sont pêcheurs.

        L’ancêtre lointain américain lui était armé et violent en guerre avec les Amérindiens, non pas en Abitibi aux États-Unis son petit-fils est devenu Huron lui car il se serait fait enlevé à l’âge 13 ans. Ce sont des descendants plus tard qui iront en Abitibi.

        http://genealogiequebec.info/testphp/info.php?no=149415

        Pour  »The Indian Killer », il est décédé en 1703 :

        http://genealogiequebec.info/testphp/info.php?no=150317 Tué et mutilé puisqu’il a tué et avec cruauté pour se venger, c’est un cercle vicieux de la violence.

        Sa maison est encore là, lieux historique :
        https://npgallery.nps.gov/NRHP/GetAsset/NRHP/76000093_text

         »’ During an Indian raid in the 1680’s both his first wife and daughter
        were killed and scalped which led to his implacable hatred of the aboriginees. » Alors il fallait se venger ?

        Tu lis sur un autre ancêtre dans une autre branche, un soldat français, un Breton venu combattre les Anglais, c’est pas du tout pareil, je crois qu’il faisait des mutineries, qu’ils le mettaient en prison mais qu’il s’évadait. À la fin de sa carrière militaire, il a plus été dans l’agriculture et a mis sa famille à l’abri. Il fait la guerre mais plus en se servant de la ruse. Alors que l’Américain c’est la haine implacable et qui est réciproque.

      2. papitibi dit :

        @ Lecteur_curieux 07h35
        oui il y a des chasseurs mais il y a aussi surtout l’architecture Boomtown, des amateurs de musique country-western, la forêt et les mines, les Amérindiens aussi

        C’est sûr que l’architecture boomtown et les trottoirs de bois qui existaient encore dans les années ’40 (je le sais par une photo de la famille du mari de la soeur aînée de mon père – avec description manuscrite à l’endos. Au décès de sa soeur à 94 ans et sans enfant(, mon père (qui était aussi son filleul) a hérité des souvenirs… Ce que je vois sur cette photo, on pourrait le transposer dans un vieux western mettant en vedette John Wayne!

        Les Algonquins d’Abitibi, on ne leur tirait pas dessus puisque c’était des alliés. . Les mines? Une très forte proportion des mineurs provenait de Pologne, Serbie, Ukraine, Italie, Finlande, etc – au point où aux débuts de la Mine (la Noranda, Rouyn et Noranda (pas encore fusionnées) constituaient à l’époque la communauté la plus cosmopolite du Canada. On est loin de John Wayne!

        = = =

        La haine du Sauvage

        Une autre des soeurs de mon père a vécu quelques décennies en Saskatchewan avec son conjoint métis, descendant des tribus amérinciennes du Dakota (mon père et elle ont échangé des dizaines de lettres entre 1920 et 1925… des lettres de ma tante je suis aussi en possession. En gros, mon père lui faisait parvenir du cash, pcq ça vivait pauvre dans l’Ouest!

        Ce qui m’amène au massacre de Wounded Knee (South Dakota, 1890). Une opération MI-LI-TAI-RE… Quand le massacre a eu lieu, mes grands-parents (nés AVANT la Confédération!) élevaient 7 ou 8 enfants au Connecticut! Massacrer les sauvages (j’emprunte au vocabulaire de l’époque), c’était aussi bien des initiatives individuelles que des opérations militaires. Quand il est né quelques années plus tard (au Rhode Island) mon père et deux plus jeunes ont été confiés (faute de place à la maison!) à des familles qui ont pu les héberger; c’est ainsi que papa a grandi dans une famille d’Irlandais qui avaient une vieille nanny qui était née esclave.

        Voilà. Je viens d’aborder par ce survol de ma propre famille plusieurs des racines de la haine raciale qui plombe la société US. Quelle poisse!

      3. Lecteur_curieux dit :

        @papitibi Cela dépend des comparaisons faites j’irais plus avec région de pionniers et pas seulement l’Abitibi.

        Pour des ressemblances et pas si lointaine ? Little House on the Prairie , c’est même pas la même époque mais les colons ou leurs descendants pouvaient avoir un mode de vie qui ressemblait à cela.

        Pour plus cow-boy ? Ce peut être la Mauricie et à Saint-Tite ou à côté. Oui le festival Western vient après.

        Tu as pas la mentalité de rudesse que je vois dans un film comme cela :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Une_bible_et_un_fusil

        Nos western qu’on aime sont plus italiens ou de bande dessinées européennes ou encore on parle plus de la musique country/western.

        C’est pas des éleveurs de bétail. Tu as plus des commerçants, des agriculteurs, des ouvriers, des travailleurs forestiers et miniers si tu ajoutes d’autres régions ? Moulin à papier alors qu’en Abitibi surtout les moulins à scie.

        Vraiment cow-boy mais plus pionniers ? Une photo de 1907 prise en Mauricie. Autrement tu as beau travailler au cirque ambulant et être avec les hommes forts bien qu’avoir soin des animaux.

        Les populations d’antan, c’est normal puis vous avez des bigotes. Mais plus de résistants au clergé? Ahhh là cela dépend des familles…

        https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Wayne

        Anyway des générations plus récentes s’identifiaient plus à Robin Hood et ses compagnons ou à Fess Parker comme Davy Crockett, Daniel Boone c’est plus la mienne,

        Ou un Américain , all american boy ? C’est plus Robert Redford, Gary Carter ou Ryan O’Neal ou ajoutons même Christopher Reeve.

        On peut aimer Charles Bronson ou être avec lui le temps du film mais c’est pas un idéal.

        Pour une bio que ma mère avait ? Non pas John Wayne mais Gary Cooper.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Gary_Cooper Il faut les bons modèles.

        Sinon nous ? C’est Cochise si vous parlez d’Amérindiens et avec Tom Jeffords mais les livres pour enfants nous parle de ce qui est exemplaire d’abord. Les bios qui nous ont influencées.

    2. Lecteur_curieux dit :

      Vous faîtes en partie comme eux en établissant une causalité entre deux variables et je crois qu’il y en a une pour ces deux là sauf que c’est toujours multi-variables et il faut une approche systémique pour régler les problèmes et non une approche dite cartésienne ou linéaire, il faut tenir compte de toutes les variables en même temps plutôt que de tenter de les isoler, le ceteris paribus ne s’applique pas dans un système en mouvement et où les variables sont interdépendantes.

      J’aime aux États-Unis la gouvernance locale et les disparités sauf qu’ils exagèrent notamment pour les règles électorales mais plein d’autres lois ce qui crée de la confusion inutile et ce n’est même pas une question identitaire… C’est plutôt pour défendre des intérêts particuliers de cliques.

      Votre comparaison Massachusets, Texas et Alaska peut toujours se faire mais vous comparez des pommes avec des oranges, ce n’est pas la même population ni le même milieu de vie, il faut regarder plusieurs autres indicateurs en même temps sinon on fait comme le Journal de Montréal qui reprend le classement de Fraser Institute pour les écoles secondaires.

      http://quebec.compareschoolrankings.org/secondary/SchoolsByRankLocationName.aspx Alors ils mettent Jean-de-Brébeuf premiers au Québec mais surtout ils donnent une note de 9,9 alors qu’ils donnent à d’autres une note en bas de 4 ou même plus bas que 3, l’écart n’est pas si grand, ce sont plus les disparités sociales.

      Que tu sois de gauche ou de droite c’est pas une raison pour mal utiliser les chiffres. On veut pareil réduire les écarts mais le classement est peu pertinent.

      Par contre, le USA Today a la décence de donner 5 indicateurs dont le taux de pauvreté. C’est bien beau par État mais une seule ville peut rendre tes statistiques moins bonnes. Quelques quartiers dans une ville aussi. Si tu veux régler les problèmes, il faut correctement les dépister.

      Pour l’État de New York ? Oui un taux de pauvreté mais il y a des très riches, des très pauvres. Il peut y avoir plus de soutien communautaire ou social qu’ailleurs ? Dans le même État cela varie. Avoir accès disons à un travailleur social, avoir des vrais réseaux d’amis aussi.

      Ton classement devrait être plus pondéré par plusieurs variables ou simplement ton attention ne doit pas être sur le classement comme tel sauf les grands écarts. Et à partir de cela tu approfondis la recherche.

      Alaska ? Le taux de pauvreté n’est que de 9,9 % ? Cette statistique nous cache des choses ? Combien d’autochtones en Alaska et vivant dans quelles conditions ? Combien de problèmes d’alcool, drogue ou santé mentale ?

      Boston ? Pensons à Harvard… Imaginons-vous énormément de violence là ? Ville universitaire plus que celle des Big Bad Bruins.

  40. Apocalypse dit :

    @Lecteur_curieux

    ‘Son commerce était intelligent à l’ouverture mais après cet incident ? C’est comme si leur intelligence éteint atteinte.’

    Ce n’est pas pour rien qu’on dit que la peur est mauvaise conseillère.

    D’ailleurs, dans une des scènes du film Dune, Paul Atreides dit ceci pendant qu’il se fait tester: ‘I must not fear. Fear is the mind-killer’.

    En fait, la quote au complet est: ‘“I must not fear. Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration. I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.” (Frank Herbert)

    Lorsque la peur domine, adieu la logique et la pensée rationnelle!

    1. Toile dit :

      La rage, la haine et l’injustice peuvent également t’entrainer dans des les gouffres de la violence.

    2. gl000001 dit :

      “Fear is the path to the dark side. Fear leads to anger. Anger leads to hate. Hate leads to suffering.”
      – Yoda

      1. Lecteur_curieux dit :

        Une peur basée sur l’ignorance que semble parler Yoda. Les émotions sont bonnes mais les sens sont trompeurs il faut investiguer plus. Si tu as peur de sauter sur un tremplin ou tiens jeune par une fenêtre c’est peut-être parce que tu n’es pas prêt.

        Ou encore des jeunes en vélo qui se suivent mais ne s’attendent pas, il peut y avoir une autre peur celle d’être exclu ou passer pour poche mais le dernier n’est pas capable d’aller aussi rapidement sans que le danger devienne trop grand, la pression va le faire commettre une erreur. Plusieurs types de peur, celle de se faire lutter par une voiture ou celle d’être seul ?

        Ou pareil pour les boissons alcoolisées ou aller dans des party. Être trop mouton. La responsabilité individuelle versus celle collective.

        Mais oui, pour le snack tous peuvent contribuer à la sécurité. Mais en portant un arme à feu ? Vraiment ? La lutte partisane devient irrationnelle. Je crois à la rationalité limitée mais pas à être aveuglé par ta militance, tes dogmes.

        La loi peut varier d’un État à l’autre mais le nombre d’armes doit être réduit, eux veulent l’augmenter. Cela ne veut pas dire que tout ce qu’ils enseignent dans leurs cours pour les propriétaires d’armes est mauvais, il y a sûrement quelques bons conseils sauf que… Armez-vous pas pour la vie de tous les jours. Les statistiques aussi sont trompeuses. Elles ne disent pas tout, elles ne mentent, il faut seulement plus les creuser sinon chacun choisit ce qui fait son affaire.

    3. Lecteur_curieux dit :

       »Était atteinte » j’ai fait une coquille. Je vous suis sur ne pas être dominé par la peur mais pas l’éliminer. L’affronter c’est une façon de voir, c’est comme le stress à gérer. Il ne faut pas paniquer mais la peur peut être bonne conseillère pour fuir un danger mais il faut la comprendre.

      Allez disons tu rencontres un ours en forêt… Tu ne te mets pas à courir, il risque de te pourchasser. Il coure beacoup plus vite que toi en plus. Tu ne vas pas te battre avec… Tu t’éloignes tranquillement et ensuite tu accélères le pas mais sans courir. L’ours s’en va de son bord et toi du tiens. Tu as eu peur mais en maîtrisant ta peur.

      Un homme voit un chien et du type Pitbull et le chien aboie très fort, plutôt que de tenir compte de l’avertissement du chien il approche sa main pour se faire sentir… Il se fait mordre très sévèrement. Alors qu’un autre homme il parle au chien et le chien cesse d’aboyer et remue la queue ou alors c’est Andre The Giant qui est dans une voiture mais à l’extérieur c’est remplie de chiens Doberman qui aboient, le géant sort… les chiens ont la queue basse et font un cillement (pleurnicher ), il est beaucoup trop fort pour eux ils doivent se soumettre, ils le comprennent illico.

      Une arme ? J’ai plus peur avec une arme que pas d’arme. Un dépanneur-lave auto, il y a probablement plus de 20 ans avait un chien d’attaque car ayant été victime de plusieurs vols. Mais imaginez comme c’est agréable comme client aller là, j’y suis pas allé souvent. Si en plus tu le sais pas qu’il y a un chien. Ou alors des gens laissant leur chien attaché devant leur immeuble mais la corde se rend jusqu’au trottoir, le chien et toi vous vous voyez à la dernière minute, il bondit sur moi mais je recule, la corde le retient… On a eu peur et à chaque fois que je passais, je me demandais si le chien y était ou je traversais la rue. Par après je prenais un autre chemin. Si tu habites le quartier là tu songes à des mesures supplémentaires pas quand tu passes une fois par semaine.

  41. __________

    Pour encourager le «vivre ensemble » on invite les citoyens à apprivoiser les différences.

    Or la différence des Américains armés et amoureux de leurs armes, je ne peux tout simplement pas même tenter de l’apprivoiser. Cette mentalité et ce qu’elle sous-tend me rebute.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Mais ce n’est pas la majorité des Américains cela et même parmi ceux armés. Sur Facebook, un ex-militaire canadien et qui est tireur est pareil pour plus de contrôle des armes à feu chez les voisins. J’ai pas énormément de points en commun avec lui mais il y a un certain équilibre dans son affaire. Pas un obsédé des armes même si comme militaire cela en a fait partie. La jeep aussi, la moto, les gros bras. Il met pas une arme à feu sur sa photo de profil.

      Être crakpot des armes ? Ils ne semblent même pas comme cela mais des moutons idéologiques et qui croient combattre la pensée unique alors qu’ils sont inféodés tout simplement ne semblent pas réfléchir par eux-mêmes juste militer en reprenant la cassette qu’on leur demande de faire jouer.

      Pour moi ce n’est pas cela les Américains, pas ceux du passé, ni ceux du présent bon mais quand celles que tu suis sont des athlètes olympiques ou universitaires du sport féminin ou des joueuses de basket de la WNBA.

      http://www.wnba.com/player/kelsey-plum/#/bio Plum c’est en anthropologie qu’elle a étudié.

      Ou alors tu aimes les Badgers du Wisconsin au hockey féminin.

      http://uwbadgers.com/index.aspx?path=whockey

  42. mrchose dit :

    Un journaliste américain a dit à un moment donné, il y a quelques années: « Pour faire simple, les américains devront se demander s’ils continuent d’être prêts à ce que soient sacrifiés quelques dizaines ou centaines d’élèves chaque année pour conserver leur droit à posseder des armes. »

  43. Lecteur_curieux dit :

    Cela semble ce que je craignais qui est arrivé… un gars frustré car il pogne pas, ses avances sont repoussées mais fait partie de l’équipe B de football… Il aime aussi les jeux vidéos et est bon à l’école mais frustré et s’identifie à l’extrême-droite. Il a perdu son élan au football ? Pas assez bon ? Un rejet parmi les douchebags et ne s’assume pas comme nerd qui pogne pas.

    http://www.tvanouvelles.ca/2018/05/20/une-victime-du-tireur-texan-avait-repousse-ses-avances?

    Mettez-lui pas des armes dans les mains et éduquez-le… Pauvre gars, la vie est comme cela… le MVP parfois à presque toutes les filles à ses pieds… si tu es juste ordinaire, tu deviens moins attrayant si tu es moins beau aussi… Mais peut-être plus tard… Là désolé tu as tout ruiné ta vie et tu as pris des vies innocentes.

Répondre à duquettegilbert Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :