Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

merlin_138253320_66bd1838-4f22-40f3-8040-df2e3c5a7f44-jumbo

«Si nos dirigeants cherchent à dissimuler la vérité, ou si nous commençons, en tant que peuple, à accepter des réalités alternatives qui ne sont plus fondées sur les faits, alors nous sommes en voie, en tant que citoyens américains, d’abandonner notre liberté. Lorsque nous, en tant qu’êtres libres, faisons chanceler la vérité, même sur des questions qui peuvent sembler les plus anodines, nous faisons chanceler les États-Unis. Si, en tant qu’Américains, nous ne confrontons pas la crise d’éthique et d’intégrité dans notre société parmi nos dirigeants dans les secteurs public et privé, et malheureusement parfois dans le secteur à but non lucratif, la démocratie américaine comme nous la connaissons entre dans ses années crépusculaires.»

Rex Tillerson, ancien secrétaire d’État américain, tirant à mots couverts sur son ancien patron, Donald Trump, lors d’un discours prononcé hier devant les diplômés de l’Institut militaire de Virginie.

60 réflexions sur “La citation du jour

  1. yves dit :

    dommage , il a aidé trump dans sa folie

    1. Samati dit :

      Il a plutôt contenu sa folie. Il a défendu l’accord avec l’Iran, ce qui lui a coûté son poste. Depuis son départ la diplomatie américaine va dans tous les sens suivant les humeurs et les mensonges de Trump.

      1. A.Talon dit :

        @ samati 8h10

        «Il a plutôt contenu sa folie.»

        P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non. Ce n’est pas parce qu’il s’est opposé sur quelques points à l’idiot orangé qu’on peut en déduire qu’il s’était donné pour mission de le contenir. Quant au Secrétariat d’État, il a été carrément saccagé sous la direction de Tillerson. Avec des centaines de mise à pied parmi le corps diplomatique, il n’est désormais plus que l’ombre de lui-même. Beau travail de sape, Mr Tillerson.

        «How Rex Tillerson Wrecked the State Department»
        https://www.newyorker.com/news/news-desk/how-rex-tillerson-wrecked-the-state-department

  2. Apocalypse dit :

    Très bien parlé M. Tillerson!

    On se rappellera que c’est le même homme qui avait traité Donald Trump de f* moron. On ne doute pas un instant qu’il le pensait et que c’est toujours le cas.

    Je voyais sur le billet précédent que Jerry Brown avait traité Donald Trump de menteur. A toutes les fois, ça me renverse de voir des gens, et pas n’importe lesquels, qualifier le président ainsi.

    Même si la cote de popularité de Donald Trump est faible (i.e. 43%), elle a néanmoins pris du mieux et on se demande pourquoi. Apparemment, lorsque l’économie va, ça règle la question pour plusieurs. Il semble qu’une portion de l’électoral s’est faite à l’idée et accepte cette présidence comme une nouvelle réalité. Lorsqu’on va se réveiller, il va y avoir un sérieux désenchantement et beaucoup de mal aura été fait, pas certain que vous pouvez tout corriger en cliquant des doigts.

    1. sorel49 dit :

      …. parce que une grande partie de la population américaine (30% ?? ) vit dans un univers parallèle , s’abreuvant de Fox News, de réalités alternatives. L’autre partie (15%) va où tourne le vent.

  3. Marc-A dit :

    Un petit site de défoulement : https://likereallysmart.tumblr.com

    Amusez-vous !

    1. duquettegilbert dit :

      @ MArc-A

      Merci du conseil, toutefois, je n’en avais pas de besoin car je m’amuse déjà comme un fou.

      P.S. Parlant de défoulement, est-ce que votre court commentaire vous a permis de vous défouler complètement. Si la réponse est non, revenez nous voir et n’hésitez pas à commenter, mais dites des choses cohérentes, qui ont rapport au sujet pas juste du défoulement niaiseux.

      Bonne journée.

  4. sorel49 dit :

    Durant son passage au Cabinet de l’Andouille, il était resté silencieux devant les réalités alternatives proférées par le président et par un grand nombre de ses collègues. S’il n’était pas mis à la porte du Cabinet par un simple tweet, il aurait tu encore.

    Question : en tant que secrétaire d’etat, combien de dossiers du Moyen -Orient s’était-il vu enlever et confier au jeune Kushner?

  5. quinlope dit :

    Comment peut-il parler maintenant alors qu’il était muet quand il servait l’Andouille?
    Les mensonges étaient les mêmes.

  6. onbo dit :

    Rex Tillerson fait le tour de la maison… C’est ce qu’on appelle un « sainte colère ». Parlant de bêtes et d’animaux, c’est quand même vrai que Donald Trump a plutôt sauvagement exclu Tillerson de sa meute. Ce qui constituait une attaque décisive contre son intégrité de personne et de gestionnaire préalable d’une des plus grandes pétrolières.

    L’intégrité d’une personne inclut son honneur, sa dignité et sa réputation. Tillerson peut se dire qu’il l’a échappée belle. Son appel à l’intégrité adressé aux politiciens, aux gens d’affaires et aux gens du clergé (les sans but lucratif) pour un retour à des échanges fondés sur la vérité des faits me semble être un moment charnière susceptible de mettre fin à la dérive morale du continent America, avant que Trump l’exalté ne décrète que « It’s to late for Democracy », lui qui a bel et bien dit: IT’s to late for Environment ».

  7. J.C.Virgil dit :

    Je dois avouer que je ne l’avais pas vu venir , mais j’ai vraiment l’impression avec l’administration Trump qu’une organisation criminelle s’est emparé du gouvernement américain. Même un de ses anciens complices l’admet maintenant à mots couverts.

    C’est à se demander si le pays pourra se remettre de cette sombre page de son histoire qui lui fait perdre la face à la grandeur de la planète.

    1. Achalante dit :

      Vous n’avez pas écouté les accusations qui on plu sur lui pendant les élections? Ou vous espériez qu’il change une fois au pouvoir? Pour ma part, je m’y attendais, et je plains tous mes amis américains (USA) qui attendent que la prochaine brique soit pour eux.

  8. fallaitquejteuldise dit :

    Dans le ventre du dragon, M. Tillerson a été en mesure de constater les dommages que cette administration infligent au peuple américain. Pourquoi maintenir un tel devoir de réserve envers un président qui continue de bafouer la fonction de président ? Qui va lancer, parmi eux, les élus, un mouvement de type metoo# pour que l’on expose au 1er degré les incohérences politiques de Trump? La classe politique americaine pourrait enfin nettoyer la swamp de Trump plutôt que de l’ alimenter avec des demi-vérités. Les républicains gagneraient des votes à laisser aller leur petite gêne.

    1. Aube2005 dit :

      Il ne faut pas oublier que la Cour Suprême a autorisé les milliardaires et compagnies à acheter les élections.

      Maintenant, le résultat est devant nous.

  9. jeanfrancoiscouture dit :

    Il faut espérer que M.Tillerson va continuer à se faire entendre. Il sait de quoi il parle et il a vu et vécu le «phénomène Trump» de l’intérieur.
    Je ne lui reprocherai cependant pas son quasi silence quand il était dans l’équipe du Donald. Un PDG de son calibre mettait certainement la «loyauté» que commandait sa fonction avant son goût de «brasser la cage». L’affaire du «f*****g moron» fut son seul écart rendu public.

    Comme @onbo à 7h56, je pense aussi «qu’il l’a échappée belle» en étant si vite mis à la porte par Trump. Voyez l’oubli dans lequel a sombré l’ex-général Colin Powell après avoir trop servi de caution à Gédoublevé, particulièrement avec sa prestation publique lorsqu’il a tenté de démontrer la présence d’armes de destruction massive en Irak. De candidat possible à la Maison Blanche, il est presque devenu un «nobody» sinon un paria politique.. Même si on peut croire qu’il ne méritait pas cela, il a aussi été un peu l’artisan de son propre malheur.Dommage.

    1. Toile dit :

      Vu et vécu ? Je dirais subi.

  10. Lecteur_curieux dit :

    Je trouve qu’il est trop tard pour lui pour jouer les moralisateurs et tenter de se distancer de l’administration Trump. Au surplus le Donald est plus un symptôme que la maladie, le parti républicain est atteint depuis très longtemps mais cela semble pire depuis disons 15 ans. Trump ? Il n’a jamais été fait pour ce poste.

    Pour ce qui est de l’éthique chez les dirigeants, la question se pose depuis la nuit des temps nous l’apprenions avec Confucius dès l’enfance. Notre papa était bon et non comme celui de Donald Trump.
    https://en.wikipedia.org/wiki/ValueTales Je lui enverrais la collection complète comme des Canadiens le faisaient à un PM mais avec peu de chance qu’il les lise, c’était plus une façon déguisée de la promotion de la littérature ou de vos valeurs. Alors que dans cette collection, ce sont des valeurs universelles ou quasi-universelles et expliquer simplement, même une personne très occupée peut prendre le temps de relire cela.

    L’Institut militaire de Virginie ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_militaire_de_Virginie Je suis très peu pro-militaire mais j’aime plutôt ce que je lis, par contre, West Point ne m’impressionne pas tant que cela.

    Des officiers ? Invitez donc RICHARD GERE à la place… Mais c’est de la fiction  »An Officer an a Gentleman » ? Absolument, mais il y a une vérité cinématographique et les vrais gentlemen existent pour de vrai, y compris chez les militaires.

    Oui faire un discours à ceux qui reçoivent leur diplôme mais pas sûr que Tillerson est vraiment quelqu’un d’inspirant en ce moment, il l’était probablement avant d’accepter de faire partie de cette administration. Je vais lui répondre pareil et ici même s’il ne lit probablement pas le blogue de Richard Hétu ni le français.

    1. Layla3553 dit :

      @Lecteur_curieux 8:10 vous dites
      “…https://en.wikipedia.org/wiki/ValueTales Je lui enverrais la collection complète comme des Canadiens le faisaient à un PM mais avec peu de chance qu’il les lise…”

      Effectivement peu de chance qu’il les lise, on dit que c’est pour les 5 à 10 ans. Donc 5 ans et moins s’abstenir. (Ironie, pas pu m’empêcher)

  11. Rodavan dit :

    Qu’est ce que Tillerson a accompli dans son bref parcours en politique pour que l’on accorde là moindre attention à ce qu’il a à dire? A son congédiement, les « liberals » s’entendaient pour dire qu’il était le pire Sec. of State de l’histoire des États-Unis.

    1. jeani dit :

      C’est comme votre adoré POTUS qui se classe au premier rang … Si on commence la liste par le dernier rang…

      1. Lecteur_curieux dit :

        Un classement établi par lui-même cela vaut quoi ? Mais n’oublions pas que c’est un marchand, un promoteur, un vendeur à commission.

        Combien de commerces, ce sont affichés comme le meilleur café au monde, les meilleurs hot-dogs, etc. Alors qu’à mon avis, ils étaient très ordinaires. Pas grave, je voulais y goûter pareil… Bof ! C’est comme une pizza et je dis au serveur aussi co-proprio du restaurant situé dans un bar : » pas pire pour une pizza servie dans un bar !  » Il se sent insulté et prétend que sa pizza disons est la meilleure de la Rive-Sud, je ne le crois pas mais moi j’allais plus à Montréal mais oui la sienne était pareil mieux que celle archi-grasse et lourde sur l’estomac bien qu’à l’occasion on peut la trouver bonne.

        Il n’y a pas de critères absolus pour la qualité totale qui dépend du client. Évidemment c’est différent de la réalité gastronomique. Ton restaurant est situé à l’autre bout du monde… Je ne peux pas aller manger ma pizza là. Ou mon budget me permet tant aujourd’hui et mon temps aussi cela va être la pointe qui est disponible, voilà ma réalité du jour sinon je vais arriver en retard au match que je ne veux pas manquer. Les faits sont là… Il n’y a qu’une pointe disponible si tu en veux une autre tu dois attendre 8 minutes. Choisis ! La rationalité limitée s’applique.

    2. sorel49 dit :

      Comme les andouillettes choisies par votre Andouille en chef vénéré.😀

    3. Samati dit :

      Tillerson a géré la plus grande entreprise de la planète, poste qu’il a mérité grâce à ses capacités de gestion. Il n’avait aucune possibilité de bien travailler au sein de l’administration chaotique de Trump, le pire président que les États Unis aient connu.

      1. Lecteur_curieux dit :

        La théorie du chaos peut être une bonne chose mais parler d’administration Trump ? Il a beau avoir choisi et Donald est un bon promoteur mais un très mauvais administrateur et fiduciaire et s’entoure de dinosaures conservateurs ou d’idéologues.

        Tu veux une bonne administration ? Trouvez-en donc une qui obtiendra les 2/3 des votes de la chambre et du sénat.

        Ou encore formez un comité qui va sélectionné les administrateurs pour entourer Trump et sur le comité vous auriez Warren Buffett, Bill Gates , des professeurs aussi de Harvard, d’autres de Yale , etc.

        Sur la réforme de la santé ? Il faut absolument impliquer des gens de la Clinique Mayo, par exemple, pas seulement eux. Pour l’éducation ? Pas juste une genre de madame Avon bonne à vendre des Tupperware et des produits Amway, l’éducation doit être moins superficielle et partisane que cela.

        Dans ton administration ton Cabinet tu aurais à la fois des démocrates et des républicains. Si on nomme des juges on le ferait d’abord sur leurs compétences juridiques et leur réputation et non pour faire avancer son idéologie, ses croyances. Les meilleurs en premier tout en gardant un souci de diversité et d’équilibre. On ne peut donc pas laisser cela aux politiciens ou entrepreneurs politiques partisans. Il faut des gens au-dessus de ces débats là ou impliqués mais obligés de travailler avec les autres et de s’entendre…

        Son Cabinet ne vaut pas de la m… , de la gr… m … sale en plus… Oups ! C’est pas juste Trump le problème. C’est lui qui les a choisis ? Le problème est là, il n’a pas l’indépendance pour faire ce choix et s’il est le CEO cela prend un CHAIRMAN au-dessus de lui et qui est indépendant. THCR ? Trump était lui-même chairman et connaissant mal la business des casinos, un mauvais opérateur, un très mauvais fiduciaire qui n’a pas à coeur l’intérêt de tous les actionnaires juste les siens et ceux de sa petite clique ou famille.

    4. gl000001 dit :

      Prenez le meilleur boxeur au monde. Bandez-lui les yeux et mettez-le dans le ring contre n’importe quel « jambon ». Et il devra écouter son entraineur pour savoir ou tourner, avancer, reculer, feinter, frapper. Pensez-vous qu’il a une chance de se faire reconnaître comme un bon boxeur ? Retombez sur terre un peu !!

      1. Lecteur_curieux dit :

        Ha ! Ha ! Une bonne lecture pour vous… Trevor Berbick contre Shane Sutcliffe.

        http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4520736#page=5 Tout un boxeur ce Berbick mais dans la vie hors du ring ? Assez triste.

        http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4520780#page=2

        Il faut bien connaître la boxe et la politique mais bon juste en observateur de quelques combats ou de luttes ou un rappel de nos cours à l’époque cela ne fait pas de nous des experts, n’empêche qu’on a plus ceux qu’on avait… Évidemment impossible de retourner dans sa classe de cégep d’époque et l’élection ou les sujets traités étaient bien différents. Les politiciens ? Vous en avez eu de plusieurs types. Au final quand tu vois les actualités mais ce député a été bon ou ces deux autres personnes que j’ai connues bien coudonc, c’est digne d’admiration à plusieurs égards pour un , un député, pour l’autre, un maire le poste lui allait comme un gant et oui disait être le meilleur maire au monde ! Ce n’est qu’une expression et sa population fière est très majoritairement d’accord avec lui. Mais sans se prendre trop au sérieux. POTUS c’est une autre paire de manches ? C’est sûr.

        Donald Trump a une grande outrecuidance mais dès la fin des années ’80 et même avant on lui demandait s’il voulait devenir Président, ne lui mettez pas cela dans la tête svp !!!

    5. duquettegilbert dit :

      @ Rodavan

      …. A son congédiement, les « liberals » s’entendaient pour dire qu’il était le pire Sec. of State de l’histoire des États-Unis…

      C’est justement ce que pointait Monsieur Tillerson quand il disait : à accepter des réalités alternatives qui ne sont plus fondées sur les faits, alors nous sommes en voie, en tant que citoyens américains, d’abandonner notre liberté.

      Bref, votre commentaire repose encore une fois que sur des faits alternatifs, des faussetés, sur rien qui puisse être fondé sur la réalité.

      1. Lecteur_curieux dit :

        L’expression vient de madame Conway et est insensée de la façon dont elle la voit.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Faits_alternatifs

        En voilà une qui porte bien son nom comme cela arrive plusieurs fois même si c’est souvent par hasard.

        CON – WAY.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Kellyanne_Conway

        https://dictionary.cambridge.org/fr/dictionnaire/anglais/conman

        http://www.wordreference.com/enfr/con%20man

        À la façon de l’escroc.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Alternative_facts

        Il y a plusieurs interprétations aux faits mais les faits sont indéniables. Par contre, avez-vous les faits complets ? Mélangez-vous une opinion, un sentiment avec un fait ? Les sentiments sont vrais eux aussi. Il faut savoir communiquer et alors plutôt que se poser en détenteurs de vérités absolues, on fait part de nos sentiments quand on sait s’affirmer, il reste que c’est un défi permanent et que les idéologues et partisans politiques se croient souvent les détenteurs de la vérité.

        Les comportements passifs, manipulateurs ou agressifs sont très répandus et on a l’impression qu’ils sont plus là que ceux affirmatifs. Affirmer sa perception de la réalité et ses sentiments. Est-ce si difficile?

        http://www.editions-homme.com/affirmer-communiquer/madeleine-beaudry/livre/9782761933926 Un livre célèbre et connu depuis plusieurs décennies mais que des professionnels de la communication ne respectent même pas les principes. Le travail et le rôle joué peuvent influencer mais il reste que les comportements à éviter sont très présents.

        http://www.umoncton.ca/umcm-saee/files/saee/wf/Affirmation%20de%20soi.pdf

        Trump est archi-nul, d’autres on peut mettre cela un peu plus sur les défis de leur travail qui ne sont pas évidents. Ils sont en quête d’une vérité, la vérité journalistique n’est pas la vérité absolue. Elle peut différer de la vérité juridique mais ces vérités sont toutes deux utiles à la population pour se faire une opinion éclairée. Au théâtre et au cinéma vous avez la vérité théâtrale, cinématographique, la vérité artistique. Un bon comédien est un bon menteur, les sentiments sont vrais mais ils sont joués. Il arrive qu’ils deviennent le cas dans la vie réelle aussi. Les deux interprètes ont alors une liaison.

        Interpersonnel versus s’adresser à un auditoire, il y a plusieurs nuances à apporter, il reste que les principes généraux semblent s’appliquer et que les comportements décrits sont pas mal les mêmes.

         »la personne est consciente qu’elle ne peut pas toujours gagner et qu’elle accepte
        ses limites  » Donald Trump ne veut pas comprendre cela, alors son comportement est rarement affirmatif tel que décrit dans le livre ou le lien de l’Université de Moncton.

        S’adresser à une foule, le défi est supérieur mais sombrer trop souvent dans le cabotinage ce n’est plus être simplement un personnage haut en couleurs. C’est un manque de maîtrise de soi.

         » Comportement égoïste et agressif » C’est exactement la famille de comportements du Donald et constamment ou 97% du temps et plus.

    6. Toile dit :

      Le pire, ça vaut ce que ça vaut…. tout est pire, desastreux chez sa trumpitude, traités et ententes compris.

    7. Benton Fraser dit :

      C’est que toutes les nominations de Trump se sont montrées les pires a leurs postes!
      Cela explique le très haute taux de roulement du personnel… et le manque de jugement de Trump! (Comme le votre d’ailleurs…)

  12. Le Cyclope dit :

    Espérons que cet appel à la conscience va être entendu par les américains, sinon…

  13. L’historien et journaliste Jon Meacham (nouvel ouvrage « The Soul of America: The Battle for Our Better Angels. ») est rafraichissant à suivre ces temps-ci car il nous donne une perspective optimiste des lendemains de cette présidence si désespérante:

    « History tells us that presidents who focus on our hopes rather than our fears, who talk about growth not stasis, who open doors instead of building walls, are the ones whom we look back on most fondly and who have the most significant legacies. »

    Pas lu le livre mis cet article : http://www.newsobserver.com/living/article209828689.html

    1. Lecteur_curieux dit :

      C’est bien intéressant et normal que l’Histoire retiennent les meilleurs et que leur héritage soit plus important. Par contre, le monde ne peut se transformer que dans la complémentarité ou la dialectique, Yin et Yang ou autopoïèse. L’un ne va pas sans l’autre dans tout système, il te faut les deux. L’ordre naît du chaos, par exemple. Pas d’eau sans le feu. Pas de bien sans présence aussi du mal.

      https://fr.slideshare.net/BenTaurai/organization-as-flux-and-transformation

  14. @ Rodavan

    Encore une fois très « trumpien » votre réaction. Attaquer le messager plutôt que le message.

    Vous êtes toujours aussi fort dans la fine analyse.

    Ca vous rend si mal de lire cette affirmation d’un homme qui siégeait au cabinet de Trump, donc une vue de l’intérieur ?

  15. A.Talon dit :

    Propos sensés mais survenant beaucoup trop tard. Propos entrant aussi en flagrante contradiction avec les choix politiques de Mr Tillerson.

    Tout d’abord, pourquoi Mr Tillerson s’est-il acoquiné avec un tel mongol à batterie malgré l’évidence, dès la course à l’investiture répulibane, du manque de moralité du gros menteur pathologique? Sans parler de sa nullité intellectuelle et de sa propension à la violence. Où était le sens de l’éthique de Mr Tillerson au moment où il a accepté de devenir membre d’une telle bande de crapules? Et pourquoi s’est-il entêté à collaborer à ce cirque anti-démocratique, en dépit des insultes et humiliations que lui faisait subir régulièrement son petit maître orangé? Pourquoi n’est-il pas parti de lui-même plutôt que d’attendre d’être congédié? Était-ce par sens du devoir ou par goût du pouvoir?

    1. Lecteur_curieux dit :

      Voilà l’ambition, l’ego et non pas le sens des responsabilités et du devoir bien qu’ils ne sont pas totalement absents chez cet homme.

      C’est comme le comptable honnête si vous avez des doutes sur l’honnêteté des dirigeants et que vous risquez votre nom à des états financiers trompeurs vous devez démissionner.Oui mais vous avez besoin de ce travail ? Ce sont des excuses cela. On est honnête ou on l’est pas mais oui vous pouvez toujours vous défendre après coup et subir une radiation temporaire plutôt que permanente. C’est une comparaison que je fais.

      Et ceux qui engagent un comptable qui a déjà été radié de façon permanente pour fraude et qui le savaient…Ces gens font-ils cela par charité ou par naïveté extrême ou pour sauver de l’argent ?

      Pour Tillerson ? Aucun homme n’est parfait mais je n’aime pas ceux qui viennent se poser en donneurs de leçons. Les questions abordées sur l’éthique restent d’une importance cruciale mais ce débat est très loin d’être nouveau. Dans le sport de compétition aussi. Qu’est-ce que l’esprit sportif ? La fair compétition mais sur la glace ou le terrain. Dans la vie, il faut laisser plus de place à la coopération qu’à la compétition, tout en permettant un degré de saine compétition. Il faut pareil plutôt viser l’émulation et le dépassement de soi. Ce que l’autre a ne t’enlève rien à toi et peut te motiver à faire mieux. Pas de jalousie à y avoir contre l’excellence si seulement Donald Trump pouvait comprendre un peu cela, il serait moins mauvais.

      1. sorel49 dit :

        Vous divaguez cher ami. En 20 lignes de texte, vous passez de l’ethique, comptable, sports, ambition, égo et tutti quanti…. Votre curiosité est débordante.

  16. Lecteur_curieux dit :

    Réponse

    1.  » Si nos dirigeants cherchent à dissimuler la vérité… » Tous les dirigeants de la planète depuis toujours font cela. Mais attention ils peuvent pareil être honnêtes. Ils veulent projeter la meilleure image d’eux-mêmes, de leur travail et de leur organisation. C’est bien pourquoi nous avons besoin d’auditeurs indépendants pratiquant le scepticisme professionnel et que les états financiers par exemple doivent être rédigés selon les principes comptables généralement reconnus. Pour le Québec, ce n’est même pas le cas de nos états financiers provinciaux mais il y a des notes au rapport l’expliquant cette réserve. Ok pas le temps d’aller voir cela non il ne faut pas être vraiment cynique mais plutôt réalistes. Il faut un audit indépendant même chez des dirigeants dignes de confiance ! La confiance aveugle n’est jamais bonne.

    2.  » si nous commençons, en tant que peuple, à accepter des réalités alternatives qui ne sont plus fondées sur les faits, alors nous sommes en voie, en tant que citoyens américains, d’abandonner notre liberté. »

    L’expression réalité alternative n’était vraiment pas bien choisie comme défense. Le peuple ? Comment définissez-vous le peuple ? Et qui sont ceux qui se prétendent tributaires de l’âme du peuple ? Les représentants élus ne représentent que partiellement et temporairement le peuple.

    Pas fondées sur les faits ? Un instant… Tout mythe, toute fable, toute parabole, toute métaphore ne sont pas fondés sur les faits mais sur des leçons de morale ou de vie.

    Mais un chose comme les birthers ? C’était de la folie furieuse, de la paranoïa et/ou de la malhonnêteté crasse. Voilà les faits. Mais il y a une manière de poser les questions chez ceux qu’on peut croire encore honnêtes et/ou sains d’esprit.

    Je rappelle pareil que personne n’est détenteur de la vérité absolue et que les faits sont sujets à interprétation.

    Trump et la foule à la cérémonie de son inauguration ? Il n’a pas commencé par dire qu’il CROYAIT que celui lui SEMBLAIT… Ici on parle de sentiments du bonhomme et sa propension à l’hyperbole. Le hic c’est qu’il est entouré de lèche-c.uls qui ont peur de lui. Puis de médias aussi qui le détestent et plus que jamais depuis qu’il est en politique et qui affirment LEUR VÉRITÉ. La vérité absolue n’existe pas mais des estimés crédibles sur une taille d’une foule, OUI !

    Les menteurs sont plus les béni-oui-oui que le Donald lui-même mais ils ont peur de lui ? Tu es honnête ? Tu dois remettre ta démission. Disons que vous êtes conseiller plutôt que journaliste… Trump refuse d’écouter… Mais minute… Vous êtes un parti politique.

    M. Trump était très fier de la foule présente et de son point de vue c’était un des plus beaux jours de sa vie. Quand il a lu les médias, il était vexé, encore des gens négatifs pour venir gâcher la fête. Oui Obama avait une plus grosse foule cela ne fait absolument aucun doute mais pour Trump et là sur le stage c’est sa foule à lui qui est la plus belle. La vérité dont on parle ici est celle des sentiments.M. Trump est hyper-compétitif et il doit toujours être le premier, cela vient de son éducation. C’est même pas lui qui a affirmé avoir la plus grosse foule, il a juste dit son sentiment. Il faut donc aller vérifier avant de l’affirmer sauf que les peureux l’affirment illico et ne veulent même pas en débattre alors que la réalité objective est tout autre. Celle subjective c’est au goût de chacun. Il faut apprendre à rire de ces biais cognitifs et émotifs là, apprendre à désamorcer. Se faire comparer illico à Obama ? Mais c’est qu’il croit être le meilleur et veut l’être. Tu marques disons 48 buts au hockey, ce n’est pas 50 mais cela reste excellent incluant dans la LNH des années ’80.

    http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=2985 Pierre Larouche n’était pas fou comme Trump mais sa vision du hockey sur glace n’était pas la même que la presque totalité des coachs de l’histoire de la LNH. La vérité absolue n’existe pas. Pour les buts, tu les marques ou pas. Mais il en a pareil marqué 51 cette année là , saison et séries inclus. 51 buts en 82 matchs au total, c’est pas mal la même chose que 50 en 80. On peut arrondir à 50 mais on prétend juste qu’il est aussi bon pas qu’il l’a fait en saison régulière cette année là.

    Jeune stagiaire ou comptable mes patrons ne voulaient pas que je parle aux clients car je pouvais les contredire et de façon pas assez diplomate à leurs yeux. Tous les clients ou presque ont des gros egos et un des patrons est un des maîtres de la diplomatie, lui peut contredire les clients mais le fait rarement et avec beaucoup de tact. Mais cela ne va aucunement avec la politique active qui est un lieu de confrontations et de débat. Alors que le proprio de petite entreprise ou le professionnel de la santé c’est son bébé, sa pratique. Faire leur éducation financière et administrative est très délicat.

    3.  » Lorsque nous, en tant qu’êtres libres, faisons chanceler la vérité, même sur des questions qui peuvent sembler les plus anodines, nous faisons chanceler les États-Unis.  »

    Qui êtes-vous pour vous présenter en détenteur de la vérité absolue ? Elle n’existe pas. Bien sûr, il y a des lois de la nature qui elles sont irréfutables comme l’eau qui est ébullition à 100 degrés Celsius. Mais outre quelques lois, tout est sujet à interprétation et discussion.

    Il peut exister un consensus, notamment au sain d’une profession, un comptable peut personnellement être en désaccord avec certains PCGR mais les états financiers produits doivent y correspondre. Sont-ils la vérité absolue ? Pas du tout et plusieurs conventions et choix différents de la directions peuvent être conformes aux PCGR. C’est la vérité disons cela du  »comptable », la conformité aux PCGR.

    La valeur comptable n’est pas la valeur économique ou marchande ni la valeur fiscale ou juridique. Est-ce des vérités alternatives ? Il existe plusieurs vérités. Cet homme parle donc comme un ignorant ou un menteur. Oui mais l’administration Trump fait de grossiers mensonges ? Absolument mais prenons juste les birthers… Qui sont les Républicains qui ce sont élevés contre cette folie ? J’ai l’impression qu’il y en a très peu et cela est né avant même que Trump redevienne membre de votre parti.

    Pour Tillerson, son parcours a du bon mais il ne s’est pas réellement au-dessus de la mêlée à plusieurs occasions où il aurait pu le faire. Mais c’est sûr que son profil est moins inquiétant que celui du Donald.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rex_Tillerson

    4. » Si, en tant qu’Américains, nous ne confrontons pas la crise d’éthique et d’intégrité dans notre société parmi nos dirigeants dans les secteurs public et privé, et malheureusement parfois dans le secteur à but non lucratif, la démocratie américaine comme nous la connaissons entre dans ses années crépusculaires.  »

    Cette crise cher Monsieur est permanente mais évidemment, il y a des moments pire que d’autres dans l’histoire. Mais faut-il vous rappeler toutes les fraudes incluant dans les universités ? Et avec des dirigeants avec des titres honorifiques , supposés être des gens de haute confiance ?

    Bien évidemment que nous sommes en faveur de l’éthique mais quand cela est raillé comme des sciences molles parmi les futurs diplômés et attachant peu d’importance à l’humanisme vous savez que la route risque d’être longue. Comme déjà dit, c’était déjà en crise au temps de Confucius. Pour ce qui est du management en crise autant dans le secteur public que privé et celui nord-américain, Omar Aktouf a passé sa carrière à HEC-Montréal à dénoncer cela. Pour Donald Trump, il ne nous jamais été présenté comme modèle ni au secondaire, ni au cégep ni à l’université. Personne ne parlait de lui à ces endroits.Par contre,en lisant La Presse alors là oui on nous parle de lui. En mal à partir d’une période disons début 1990 mais avant c’était plus positif ou humoristique.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Lecteur_curieux dit, le 17 mai 2018 à 9 h 36 min: «Le peuple ? Comment définissez-vous le peuple ?»

      J’aurais sans doute pu, à ma manière, tenter de définir le peuple mais d’autres ont déjà fait ce genre de travail. Pensant ne pas pouvoir faire mieux, j’ai donc choisi de m’en rapporter à cette explication de Cioran avec laquelle, ma foi, je suis assez d’accord, comme cela m’arrive souvent quand il s’agit de Cioran et de philosophie. Même si des auteurs comme Nancy Huston l’ont déjà qualifié de «professeur de désespoir», il va sans dire que je ne suis pas d’accord avec ce qualificatif. Je dirais plutôt que l’homme était plutôt réaliste.

      «Et le peuple? dira-t-on. Le penseur ou l’historien qui emploie ce mot sans ironie se disqualifie. Le ‘’peuple’’, on sait trop bien à quoi il est destiné: subir les événements et les fantaisies des gouvernants en se prêtant à des desseins qui l’infirment et l’accablent. Toute expérience politique, si ‘’avancée’’ fut-elle, se déroule à ses dépens, se dirige contre lui» (Cioran, Emil, HISTOIRE ET UTOPIE, Gallimard.1960)

      Et voilà! Plus d’un demi-siècle plus tard, quand on entend parler et qu’on voit agir certains dirigeants, peut-on donner tort à Cioran?

  17. Earl Brochet dit :

    @talon. Mongol à batterie. Elle est nouvelle celle là et pas pire. Le réservoir des qualificatifs n’est pas encore vide. Concernant Tillerson, mauvaise décision de sa part d’embarquer avec ces imbéciles mais il a réussi à s’en sortir à temps……..je crois.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Earl Brochet dit,17 mai 2018 à 9 h 59 min: «@talon. Mongol à batterie.Elle est nouvelle celle là…»

      Vous êtes certainement un jeunot vous car ce «mongol à batteries» date d’un sacré bout de temps. Tombée dans les limbes, on vient de ressusciter ce qualificatif, ce qui explique que vous considériez nouvelle cette expression qui n’est pas de votre temps. Cela va sans doute valoir à son «ressusciteur» une volée de bois vert pour cause de stigmatisation de ceux qu’il ne faut plus, certes avec raison, qualifier de «mongols». 🙂 .

      1. A.Talon dit :

        @ jeanfrancoiscouture 11h17

        «ce «mongol à batteries» date d’un sacré bout de temps.»

        Exact. Cette expression était fréquemment utilisée par les enfants de ma génération au début des années ’70.

        «une volée de bois vert pour cause de stigmatisation de ceux qu’il ne faut plus, certes avec raison, qualifier de «mongols».»

        Je ne crains pas les foudres des zélés de la rectitude politique car il y a belle lurette qu’on ne nomme plus les mongoliens des «mongols» mais des «trisomiques». Il n’y a donc plus de rapprochements possibles entre les deux termes.

  18. leonard1625 dit :

    « tirant à mots couverts sur son ancien patron » Vous appelez çà à mots couverts, M. Hétu? C’est très direct et surtout fort sage.

    Bien sur, mon commentaire est biaisé sachant que Tillerson n’est plus avec Trump, mais depuis sa nomination, j’ai trouvé le bonhomme sympathique, Je me souviens lors de la fameuse table ronde quand tout le monde devait lécher l’arrière-train de Trump, Tillerson avait été un des seuls garder un minimum de dignité.

    Ceci dit, sa connexion antérieure avec la Russie, avait fait paraître sa nomination fort suspecte, mais il semble qu’il soit resté en dehors des magouilles.

  19. Sylvain Pelletier dit :

     »…mais j’ai vraiment l’impression avec l’administration Trump qu’une organisation criminelle s’est emparé du gouvernement américain. » J.C. Virgil

    “The special counsel’s office doesn’t seem to have that understanding they’re interfering with things that are much bigger than them, or us,” Giuliani

    Giuliani semble confirmer votre inquiétude.

    https://www.rawstory.com/2018/05/rudy-giuliani-warns-mueller-doesnt-seem-realize-theyre-interfering-things-much-bigger/

  20. Achalante dit :

    Cherche-t-il à blanchir son sépulcre? Considérant ses choix passés, on est en droit de se le demander…

  21. ___________

    Quelqu’un ou quelqu’une pourrait me guider afin de pouvoir placer un avatar plutôt qu’un carré
    psychédélique ?

    Merci. 🙂

    Sherbrookoise

    1. Guylaine dit :

      Cliquez sur le carré, ça vous mènera à votre profil Mes gravatars. Et là, vous cliquez sur Modifier mon profil. Où vous pourrez ajouter une image.

      1. _______________

        Mercizzzzzzzzzz Guylaine. Je tente l’expérience de ce clavier… 🙂

      2. ____________
        @ Guilaine

        Hélas, ça ne donne rien. Clique gauche : rien du tout. Clique droit propose enregistrer l’image sous, copie l’url de l’image ou encore chercher d’autres images sur Google.

        Ouf !

      3. loup2 dit :

        @Louise Lefebvre
        Bah moi je vois un joueur ou joueuse, d’un instrument à corde. Pas un dessin d’un gars sur le LSD. 😉

  22. ___________
    @ loup2

    Sur le blogue (le site) et ce depuis hier, je vois un carré psychédélique violet. Pourtant mon avatar musicienne au récital, je l’aperçois sous le rectangle où l’on écrit nos commentaires. Dès que j’appuie sur laissez un commentaire, l’avatar disparaît et c’est le rectangle qui entre en scène…

    Mystère et boule de gomme. 🙂

    Sherbrookoise.

    1. loup2 dit :

      Cliquez sur le lien pour voir une capture d’écran . C’est ce que moi je vois.
      Tout est normal.

      http://pix.tdct.org/upload/original/1526574940.png

      1. __________
        @ Loup2

        Ah ben, ça alors ! Les mystères de l’informatique bloguineuse… !

        Merci beaucoup. Reste à m’habituer à voir ce rectangle violet pendant que les autres voient la musicienne. 🙂

  23. Guylaine dit :

    @Sherbrookoise – désolée, je ne sais pas plus. Quand je clique-gauche sur mon image, ça me mène à mon profil et je peux gérer tout ça. Alors si votre photo disparaît en plein du milieu du processus, là c’est vraiment mystérieux.

    1. ____________

      @ Guylaine

      Merci pour votre intervention. Je vous invite à lire l’échange que Loup2 et moi avons eue.
      Vous comprendrez l’incompréhensible..
      .. !
      Tout comme nous en viendrons peut-être un jour à comprendre l’incompréhensible Trump !

      1. Guylaine dit :

        Pas pour vous décevoir (désolée!) mais moi je vois un carré mauve et blanc. Loin d’être aussi joli que l’image collée par Loup2.

        L’informatique! 🙁

        Pour moi aussi, certaines fonctions sont disparues, comme je ne peux plus voir le nom des personnes qui aiment les commentaires. Avant, je pouvais juste tenir mon curseur au-dessus, et les noms apparaissaient. Et ça, sans que j’aie rien changé.

      2. A.Talon dit :

        @ Louise Lefebvre et Guylaine

        J’ai déjà fait part à M. Hétu des petits problèmes affectant ce blogue depuis hier matin. Voici sa réponse:

        «Richard Hétu dit : 16 mai 2018 à 15 h 07 min
        Il y a un problème sur lequel nous travaillons. Mes excuses.»

        https://richardhetu.com/2018/05/16/la-citation-nord-coreenne-du-jour/

  24. Sylvain Pelletier dit :

     »A son congédiement, les « liberals » s’entendaient pour dire qu’il était le pire Sec. of State de l’histoire des États-Unis. » Rodovan

    Contrairement aux trumpflakes profondément encrés à droite et qui ont une vision simpliste et binaire de la politique, les  »libéraux » ont peu plus de discernement et sont capable d’apprécier une vérité quand elle est raconté par un adversaire politique.
    Vous qui considérez la politique comme un match de football et qui avez un parti pris peu importe le mérite, c’est certainement difficile à comprendre.
    Continuez à nous suivre sur ce blogue, ça devrait vous aider à sortir de votre binarité.

  25. Layla3553 dit :

    Je pense que Tillerson depuis qu’il est hors du feu et de la fureur a pu faire son mea culpa personnel.

    Je pense que si on lui demandait “Avec ce que vous avez vu de vos yeux vu, et entendu en plein cœur de la WH, aujourd’hui que feriez-vous? Vous avez essayé de combattre les inepties de DT diplomatiquement, soit sans faire trop de tapage sur la place publique, vous avez essayé de vous adapter, vous avez essayé de faire de votre mieux avec les imprévisibilités de DT, mais aujourd’hui que feriez-vous? Vous avez essayé dans les coulisses de lui faire entendre la raison notamment avec L’Accord Iranien, aujourd’hui que feriez-vous? Aujourd’hui que conseilleriez-vous aux fonctionnaires ?

    Réponse plus que probable… Tant que DT sera le président des USA, il sera difficile de faire mieux pour tous les fonctionnaires.

    Mon humble opinion…La seule chose à faire, c’est… que tous ceux qui sont approchés par DT, et qui ont su réussir à faire une différence dans leur travail et leur milieu, refusent de travailler pour DT sous peine d’entâcher le dur labeur de leur passé. De personnes appréciées, il sera difficile de ne pas passer pour une personne méprisable en cotoyant DT.

  26. jeanfrancoiscouture dit :

    @A.Talon dit @ jeanfrancoiscouture 11h17:«Je ne crains pas les foudres des zélés de la rectitude politique car il y a belle lurette qu’on ne nomme plus les mongoliens des «mongols» mais des «trisomiques». Il n’y a donc plus de rapprochements possibles entre les deux termes.»

    Pas sûr, pas sûr. Allez jeter un œil sur cet extrait du film «Le huitième jour», à 1:20 écoutez bien les mots que s’échangent l’acteur trisomique et l’acteur «normal» joué par Daniel Auteuil. Vous allez être surpris.:-)

Répondre à Apocalypse Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :