Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

marijuana-arrests-nyc-legalization-new-york-6e42a2dd-acd4-4fe7-822e-3ce45c8f0cb6

La ville de New York compte parmi les plus progressistes aux États-Unis. Néanmoins, ses citoyens continuent d’être arrêtés pour possession de marijuana, un crime qui n’existe plus dans certains États. Pire encore : ils ne le sont pas tous dans la même proportion à travers les groupes raciaux, qui présentent pourtant des taux de fumeurs similaires.

Un responsable du NYPD a récemment mis les arrestations plus fréquentes de fumeurs de couleur sur le compte des plaintes plus nombreuses que la police reçoit de citoyens vivant dans les quartiers noirs ou hispaniques de la Grosse Pomme. Or, le New York Times publie aujourd’hui une analyse qui semble tailler en pièces cette explication.

L’analyse du Times révèle que le NYPD a interpellé des citoyens pour possession de marijuana dans le quartier Canarsie de Brooklyn à la suite de plaintes au 311 ou au 911 à un taux plus de quatre fois supérieur à celui relevé à Greenpoint, quartier du même arrondissement, et ce, malgré un taux de plaintes identique.

Comment expliquer la différence? Le district policier couvrant Canarsie est composé d’une population noire à 85% contre 4% pour le district policier couvrant Greenpoint. Dans un quartier de Queens où la moitié de la population est noire, Queens Village, les citoyens ont dix fois plus de chances d’être interpellés pour possession de marijuana à la suite de plaintes que dans un quartier du même arrondissement, Forest Hills, où la présence de Noirs est négligeable.

Dans l’ensemble de New York, les Noirs ont huit fois plus de chances d’être arrêtés pour possession de marijuana que les Blancs en toutes circonstances, et les Hispaniques, cinq fois plus de chances, selon l’analyse du Times. À Manhattan, l’écart est encore plus grand: les Noirs ont 15 fois plus de chances d’êtres arrêtés pour possession de marijuana que les Blancs.

Cela étant, le nombre annuel d’arrestations à New York pour possession de marijuana, qui dépassait les 50 000 sous Michael Bloomberg, est passé sous la barre des 20 000 depuis l’arrivée au pouvoir de son successeur, Bill de Blasio.

N’empêche, un conseil pour les touristes de couleur : même si vous sentez les effluves de la marijuana un peu partout dans les rues de la ville, pensez-y deux fois avant d’allumer un joint. À bon entendeur, salut!

(Photo Andrew Burton/Getty)

27 réflexions sur “La couleur du fumeur de marijuana

  1. MarcoUBCQ dit :

    La subjectivité des intervenants doit être prise en considération pour que ce dossier avance. Tant que vous ne voyez pas votre prochain comme simplement un autre être humain vous ne pouvez que faire des erreurs. Vouloir vivre dans un monde monochromatique est le rêve de ceux qui vivent dans un monde où tous sont pareils, autrement dit un monde qui n’existe pas.

  2. leonard1625 dit :

    Le NY Times devrait réviser leurs chiffres, car le privilège blanc est un mythe. Cela a été dit de nombreuses fois à la TV.

    1. rogiroux dit :

      Si cela a été dit de nombreuses fois à la télé(!!), il est certain
      que vous n’aurez aucune difficulté à nous donner vos sources… N’est-ce pas??

    2. ______________

      ???????????

    3. papitibi dit :

      Si le White Skin Privilege est un mythe, well, qu’en est-il du handicap rattaché au fait d’avoir la peau brune ou de s’appeler Mohamed?

      Yeux bleus, cheveux blonds, teint clair. Nom, prénoms et accent typiques du Québécois de souche, sans pour autant avoir le look Frenchy. That’s me! Jamais eu de problème avec ce profil-là au Québec. Par contre, il m’est arrivé d’accompagner une madame au teint suspect, au look gipsy, à l’accent terriblement pas d’icitte et aux noms et prénoms que l’interlocuteur fera À TOUT COUP répéter. Que le Grand Cric me croque sans sel ni poivre si le niveau de réceptivité est le même entre elle et moi… Parce que ouiiiiii, la différence m’a semblé palpable.

      Est-ce moi qui ai joui du White Skin Privilege, ou est-ce elle qui a souffert du handicap résultant de son look différent? C’est quoi la différence?

      1. leonard1625 dit :

        Hé bien! Le Grand Cric m’a croqué, même le vénérable papitibi n’a pas saisi que je n’étais pas sérieux. J’ai donc été maladroit. Oui, j’ai souvent entendu des « Trump supporters » commenter dans ce sens, sur Fox News évidemment, mais aussi ailleurs. Ils ne faisaient pas, en général, référence directement au privilège blanc, mais, ce qui revient au même, disaient que si les Afro-Américains étaient arrêtés plus souvent, c’est qu’ils le méritaient.

      2. papitibi dit :

        @ Leonard

        Suis rassuré dans un sens: l’ami Léonard n’a ni disjoncté ni viré su’l top!
        Par contre, je m’inquiète pour mon sarcasm-o-meter!

        Surtout que le détecteur de sarcasme (le mien), fait loooongtemps que la garantie du fabricant en était expirée 😉 …
        Je m’étais procuré le mien pendant mes années au Collège, il y a bien 50 ans et bien avant de déménager dans la bitte-à-Tibi; baôn, je vais voir si Amazon.ca ne proposerait pas un modèle compatible avec Google Home, avec alerte sonore intégrée!

        Comme on disait à une époque encore plus reculée (n’avez-vous pas utilisé le vocable VÉ-NÉ-RA-BLE ?): Par ma faute, par ma faute, mea maxima culpa!

    4. Ghislain1957 dit :

      « Cela a été dit de nombreuses fois à la TV. »

      Vous aussi vous regardez Fox News?

      SVP expliquez-nous pourquoi le privilège blanc est un mythe.

      1. leonard1625 dit :

        @papitibi J’hésitais entre vénérable et honorable, mais le dernier aurait porté à confusion.

        @Ghyslain1957 Sur Fox et News, mais aussi ailleurs.

  3. Gilbert Duquette dit :

    Misère, et dire que la mari est légale dans plusieurs États aux USA et va l’être au Canada d’ici 2 mois.

    Double misère, au lieu de fumer ou faire des muffins, il devrait s’acheter de l’huile de cannabis, ou un spray, ou une languette qui se dissout en 1 minute ou une des multitudes de produits qui procure un dosage efficace et surtout dont l’odeur n’incommode pas les autres.

  4. fallaitquejteuldise dit :

    Les préjugés n’ont pas de couleur. Pour certaines personnes le daltonisme intellectuel fait souvent l’affaire. Faire abstraction de se qu’on voit est souvent garant d’un manque de jugement. Il est difficile de sortir d’un moule. Le racisme n’est pas inné, il est acquis.

    1. chrstianb dit :

      Daltonisme intellectuel, bonne expression! Je peux vous l’emprunté?

      1. fallaitquejteuldise dit :

        Faites vous plaisir… je n’ai pas enregistré de copyright!

  5. Boabab dit :

    Vous avez faits du temps supplementaire aujourd’hui j’ai du pédalé pour vous rejoindre cette semaine nous mettons la main presque final pour pouvoir mettre les semences en terre la semaine prochaine l’an passé c’était 4oo×500 cette année 500×500 en maraîcher , le cent pied de plus en marijuana serait beaucoup plus payant et justifirait la labeur qu’est de ramsser de la roche que quelqu’un semble remettre en place hiver après hiver
    Mais bon les légumes sont comestibles eux.
    Et il reste 90acres au cas ou.

    Les noirs ont déjà eu leur chance ils auraient dus prendre leur ticket pour le Libéria, les americains avec leur générosité leur avait trouvé un beau pays pour s’en débarrasser.

    1. Le Cyclope dit :

      Tiens, vous faites aussi de l’agriculture….j’ai d’ailleurs passé le plus clair de ma journée sur ma terre a tailler de la vigne. Comestible, mais aussi buvable…

    2. Satiricone dit :

      Non @Baobab. L’objectif c’était d’aller créer une colonie américaine au Libéria avec l’aide des noirs américains affranchis. C’était donc une entreprise coloniale. La suite on la connait. Le pays fut sous la coupe des afro-américains de 1847 à 1980 avec le coup d’état de Samuel Doe un noir Libérien de « souche ». La suite on connaît, les américains et leurs alliés voulant récupérer leur gâteau, coups d’État et guerres civiles pour le retour au pouvoir d’un des leur, Charles Taylor, spécialement évadé d’une prison américaine pour venir créer une rébellion et accéder au pouvoir. La guerre aura fait 150000 morts. Charles est actuellement locataire de La Haye pour crime contre l’humanité. Et l’actuel président du pays est Georges Weah, le célèbre footballeur, un « authentique » libérien.

  6. sorel49 dit :

    HS. Les Fakes news sont trop véridiques pour être inventés .

    Je veux partager cette perle de l’Andouille, car il s’interroge toujours sur la précision des Fake news des médias.

    «Les soi-disant fuites de la Maison-Blanche sont une énorme exagération de la part des médias Fake news pour nous présenter de manière aussi négative que possible», a-t-il tweeté.
    «Ceci étant dit, les auteurs de fuites sont des traîtres et des lâches et nous trouverons qui ils sont!», a-t-il ajouté sur un ton particulièrement menaçant.

    1. papitibi dit :

      Le responsable des fuites, est-ce que ça ne serait pas ce type qui s’empresse trop souvent d’insister sur le rôle prépondérant qu’il prétend avoir joué? Un premier indice: il avait révélé des informations sensibles sur des positions alliées – infos qui les exposait au danger.

      Un deuxième indice: ce Grand Maître de la Vantardise cherche par tous les moyens )légitimes ou pas!) à renouveler son bail, qui expire en novembre 2020, et il fait face à des menaces d’expulsion sous main de Justice.

      Dernier indice: il habite à Washington, au 1600 Pennsylvania Avenue. A big, big mansion! Believe Me!

  7. YolandGingras dit :

    Des noirs, des hispaniques, des blancs… est-ce qu’on a ventilé le tout sur l’échelle chromatique afin d’établir si les blancs halés étaient plus ciblés que les blancs cadavériques? En ce qui me concerne, le stéréotype de noir fumeur de pot est bien ancré dans l’imaginaire américain et ce n’est pas demain la veille que ça va changer… ça doit-être une vérité de la police 😉

    1. igreck dit :

      :- ))

  8. karma278 dit :

    Quiconque est intéressé par les tenants et aboutissements de la délicate question de la fin de la prohibition du cannabis sera complètement renseigné par la lecture du rapport de la commission Nolin:
    https://sencanada.ca/content/sen/committee/371/ille/rep/repfinalvol1-f.htm
    En version PDF
    https://sencanada.ca/content/sen/committee/371/ille/rep/repfinalvol1-f.pdf

    Je crois me souvenir que la prohibition du cannabis est raciste depuis ses tout débuts.
    Question de barrer la route à un marché contrôlé par les noirs, qui se trouvaient à faire concurrence aux « médecins » de l’époque.

    Évidemment, tout cela a bcp changé aujourd’hui… nous sommes maintenant évolués….

  9. karma278 dit :

    À ceux et celles qui éprouvent des difficultés à lire les caractères qui leur apparaissent trop petits, voici ma solution raccourci:

    Enfoncer et maintenir la touche CTRL
    ET
    Appuyer sur + pour agrandir la page

    Enfoncer et maintenir la touche CTRL
    Appuyer sur – (moins) pour rapetisser la page

  10. fallaitquejteuldise dit :

    M. Hétu, dans votre réflexion à assurer la pérennité de ce blogue, je sens dans cette parution une tentative de voir si vos lecteurs et participants ont de l’intérêt à alimenter le blogue quand le sujet est autre que les frasques de l’administration Trump. Je vois seulement qu’une vingtaine de personnes ont commenté votre article. J’espère, comme vous, un achalandage qui se maintient et qui dépasse le mandat de Trump… n’est-ce pas?

    1. Richard Hétu dit :

      Vous me prêtez une intention que je n’avais pas. De façon générale, je publie des billets sur des sujets qui m’intéressent en espérant que les lecteurs partageront cet intérêt. Cela dit, il m’apparaît important de faire un effort pour diversifier le menu. Pas toujours facile compte tenu du flot ininterrompu d’informations émanant de la Maison-Blanche.

      1. igreck dit :

        Il demeure que le besoin VISCÉRAL de « ventiler » sur les affres de la trumpitude, partagé par plusieurs participants de ce blogue, génère toujours un flot impressionnant de commentaires (on atteint souvent les 50, 60 et même la centaine). Sur des sujets plus « normaux » il ne sera pas inquiétant (et peut-être plutôt rassurant) de retrouver un peu moins de réactions.

  11. fallaitquejteuldise dit :

    Merci vous me rassurez. La vision que vous nous présentez de la polarisation de la société américaine nous évite, j’espère, une certaine dérive de ce côté de la frontière. Continuez

  12. Satiricone dit :

    Non @Baobab. L’objectif c’était d’aller créer une colonie américaine au Libéria avec l’aide des noirs américains affranchis. C’était donc une entreprise coloniale. La suite on la connait. Le pays fut sous la coupe des afro-américains de 1847 à 1980 avec le coup d’état de Samuel Doe un noir Libérien de « souche ». La suite on connaît, les américains et leurs alliés voulant récupérer leur gâteau, coups d’État et guerres civiles pour le retour au pouvoir d’un des leur, Charles Taylor, spécialement évadé d’une prison américaine pour venir créer une rébellion et accéder au pouvoir. La guerre aura fait 150000 morts. Charles est actuellement locataire de La Haye pour crime contre l’humanité. Et l’actuel président du pays est Georges Weah, le célèbre footballeur, un « authentique » libérien.

Répondre à chrstianb Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :